Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
Il a trébuché sur un poisson [Feat Noé]
Messages : 839
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 20
Lun 19 Juin - 19:44
Il fait un temps magnifique dehors. Les oiseaux chantent, les fleurs poussent... Les jours comme ça... On crève de chaud sa mère.
Kaïgaan marchait sans réelle motivation, mollement, lentement, d'ombre en ombre. Tel un ninja ? Non. Plutôt un gros sac en train de mourir au soleil et cherchant la plus minuscule parcelle d'ombre pouvant le protéger de l'astre brûlant. Ses coussinets bleus se posaient lourdement sur le sol avec une régularité parfaite. Il avançait. Sans vraiment savoir où mais il avançait.
Le soldat regrettait l'hiver et ses glaçons, sa neige, ses températures. Haw, il avait besoin de climatisation. Réglée sur -15°. Pas d'un peu d'ombre dans une forêt.
Alors que faisait-il ici ? Pourquoi n'était-il pas dans la caserne, étalé dans son lit à ruminer son agacement d'entendre les soldat ? Et bien justement parce qu'avec cette chaleur, tout ses collègues adorés étaient restés dans leur bel abri moderne, à se friter, à parler de captures de Felinaes et d'autres sujets barbants. Tout cela agaçait Kaïgaan au plus au point et il préférait nettement plus aller chercher la fraicheur de l'ombre plutôt que la bêtise de la caserne.

Une petite brise fraiche flottait néanmoins dans l'air, venant faire danser lentement les feuilles des arbres, accompagnant les oiseaux dans leur mélodie, rendant le temps moins lourd. Le félin gris prit une grande inspiration avant de soupirer lentement, savourant le léger vent sur son pelage.
Continuant sa promenade, il observait les alentours, se rappelant de sa rencontre marquante avec Terra... Mais aussi avec Opaline. La chatte blanche ne quittait plus ses pensées et le jour de leur rencontre était gravé dans l'esprit de Kaïgaan. Peut-être tomberait-il une nouvelle fois sur elle ? Qui sait.

Il tomba bien sur quelque chose. Mais pas une belle chatte blanche. Que la vie est cruelle.
Marchant en trainant les pattes et sans faire attention à où il les posait, il tapa contre quelque chose de mou avant de s'étaler au sol dans un magnifique "Humf". Toujours allongé contre l'herbe fraiche, il tourna la tête pour observer quelle était la misérable branche qui avait osé le faire choir.
Une patte.
Kaïgaan suivit du regard ce membre étalé au sol, remontant jusqu'à une cuisse. Cette patte était attachée à un corps. Un corps allongé, bleu-vert, parsemé de coquillage et autres objets marins.
Puis, enfin, vint la tête. Drôle de tête. Enfin, plus spéciale que drôle. Une bouche tentaculaire et d'étranges lunettes.
Bon, bah c'était pas Opaline. Loin de là. Très loin même.
Quelques secondes passèrent pendant lesquelles Kaïgaan fixa le matou sans sortir un mot. Il n'était pas spécialement intrigué par son physique atypique, loin d'être curieux. Il était juste dans l'attente. L'attente que son cerveau réagisse. La chaleur le ramollissait un peu et on entendit presque les oiseaux hurler "suuuuuspens". Finalement, il s'éclaircit la gorge de la façon la plus disgracieuse qui soit et prononça cette vieille réplique.

- Hum, désolé.

Ouais, Kaïgaan savait comment imposer le respect dès la première rencontre.
Enfin, il lui avait littéralement marché dessus avant de s'écrouler, c'était la moindre des choses.
Mais trêve de bêtise. Le félin aux coquillages semblait être un Caméléon vu l'odeur et même s'ils étaient connus pour leur pacifisme, le soldat restait méfiant. Amical, mais méfiant.

_________________


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 


Mer 21 Juin - 13:49

Le soleil d'été frappait le sol avec force; il faisait beau, il faisait chaud, beaucoup trop chaud. L'air suant dégoulinait, étouffait, écrasait quiconque ayant l'imprudence de ne pas s'hydrater. On guettait le soleil, on faisait attention aux insolations, on fuyait le zénith comme la peste. Noé ne supporte pas l'été; l'été fait partie de ces saisons aux températures trop extrêmes qui le fragilise. Le printemps est la meilleure saison: ni trop chaud, ni trop froid. Pas de saleté, des fleurs, du miel, des oiseaux, des fraises. Tout ce qu'il faut. Le problème de l'automne, ce sont les bactéries qui se propagent partout un peu trop rapidement.

L'orée était un bon endroit, quoiqu'un peu trop exposé au soleil; mais peu importe, Noé revenait de baignade, il lui fallait juste se reposer un peu. Finalement, il finit pas s'asseoir au pied d'un arbre. D'ici, on voyait toute l'herbe s'étaler sur l'orée parsemée de fleurs. Il fallait avouer que l'endroit était joli. Un petit bout de printemps à lui seul, et l'étang est à proximité, que demander de plus? Un quart d'heure c'était écoulé, mais personne ne pouvait le savoir, avant que des choses suspectes arrivaient. Tout d'abord, on entendit un bruit, puis un autre. Des bruits de pas, un peu distraits. Enfin, on pouvait deviner que la personne était distraite; aucune personne ne fait autant de bruit, on sait tous qu'il faut être discret. Mais au bout d'un moment les bruits se sont arrêtés; en fait c'était plutôt la tête de Noé qui tournait un peu à cause de la chaleur.

« AH. »

Un parfait inconnu empestant le soldat lui était tombé dessus, littéralement.
Il le dévisageait sauvagement et sans pudeur, de quoi mettre Noé très très très mal à l'aise. Déjà qu'il est complexé. POURQUOI IL REGARDE SA CUISSE AVEC CE REGARD LUBRIQUE.

« Hum, désolé. »

Noé se relevait, passa un rapide coup de patte sur son pelage, et dévisagea à son tour ce gars survenu de je-ne-sais-où. Il était grand. Enfin plus grand que Noé, ce qui n'est pas difficile honnêtement. Son pelage était couturé de bleu électrique (lol électrique t'as compris la blague) comme ses yeux, sur un fond grisâtre. Il avait l'air sacrément débile pour un soldat? En général, on essaie de frapper l'adversaire. M'enfin, les soldats ne sont pas tous comme ça. Peut-être que Noé ne sentait pas le caméléon? C'est possible avec tout ces coquillages. En fait non, ils ne sont pas aussi odorants que ça.

Spoiler:
 
Messages : 839
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 20
Sam 22 Juil - 18:56
HRP:
 

Kaïgaan recula d'un pas, prudent, quand le Caméléon se releva. Il était bien plus petit que lui, si bien que le soldat douta une seconde de l'âge que pouvait bien avoir ce chat. Mais non, il était bien adulte. Debout, le félin gris distinguait bien plus facilement tout l’attirail aquatique que portait ce chat. Il était recouvert d'une multitude de coquillage et la première question venant percuter l'esprit du soldat mourant de chaud n'était autre que "Mais comment tiennent-ils ?". Il aurait pu demander, mais Kaïgaan était loin d'être aussi curieux que Terra, qui posait mille et une questions. Non, le soldat se contenta de jeter un rapide coup d'oeil à son interlocuteur avant de se concentrer à nouveau sur son visage, en particulier ses yeux, puisque c'est ici que l'on regarde lorsqu'on parle à quelqu'un. D'ailleurs, le Caméléon ne lui avait toujours pas répondu. Le félin le regardait, l'air de se poser des questions. Kaïgaan remua la queue, gêné par ce silence pesant. Néanmoins, il le comprenait. Un peu. C'était tout à fait normal pour un Caméléon de se méfier d'un soldat. Celui-ci semblait bien moins bavard que tous les chats qu'il avait déjà rencontré jusque là.

- Ça va ?...

Kaïgaan pencha la tête sur le côté en plissant les yeux, ce qui lui donna un air interrogateur mais aussi un peu perdu. Cet air que l'on faisait en regardant quelqu'un agir bizarrement, tout en essayant de rester poli. Il regardait le matou vert d'eau, se demandant s'il pouvait réellement parler, faire autre chose que le regarder de haut en bas. Sa question portait plus sur s'il ne lui avait pas fait mal que s'il avait passé une bonne journée, évidement. Mais ce Caméléon avait quelque chose de spécial dans son comportement. Enfin, peut-être que ce quelque chose allait disparaitre si la conversation continuait. Kaïgaan restait prudent, ne sachant pas encore quel genre de réaction pouvait bien avoir son interlocuteur.

_________________


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 


Dim 23 Juil - 23:33

Il a trébuché sur un poisson

Feat Kaïgaan.


« Ça va? »

Noé avait un peu de mal à comprendre et était légèrement sonné. A vrai dire, il pensait pouvoir rester seul cet après midi et voilà qu'un soldat le percute et lui demande comment il va. Il y a de quoi se poser pas mal de questions. Ce qui devenait gênant c'était "qu'est ce que je dois répondre à cette énergumène". C'est une bonne question. Est ce que Noé allait bien?

« Douze. »

La panique l'a sans doute un peu aidé à répondre à cette question. En vrai il pensait dire "oui" mais son cerveau a répondu "non" et sa bouche s'est marrée et a dit "douze". C'est une explication parfaitement scientifique, pas totalement dénuée de sens.
Noé venait tout juste de se rendre compte de ce qu'il vient de dire maaaaaais n'a pas le temps de se corriger puisqu'il se questionne sur le pourquoi il est si con- pourquoi il a dit ça. clique ici pour voir la tête de Noé à cet instant
Après cet instant de réflexion, il regarda devant lui sans un mot. En vrai, il ne savais pas trop quoi dire, surtout maintenant qu'il vient de se rendre compte de la bêtise qu'il venait de dire. Et si on faisait comme si rien ne s'était passé. Ça semble être une idée de génie, ou une idée tellement merdique que ça paraît être du génie.

« Et tu es qui au juste..? »

C'est une question plutôt normale, et peut être impolie puisque Noé ne s'était même pas donné la peine de répondre à la première question de son camarade. Mais encore une fois, il ne s'en rend compte que trois secondes après avoir posé la question. Et il replonge dans un intense moment de réflexion en regardant dans le vide, avant de se réveiller une nouvelle fois de son trip complètement louche.

 
Messages : 839
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 20
Mar 25 Juil - 18:32
Après un nouveau silence pendant lequel Kaïgaan commencer sérieusement à penser que le Caméléon en face de lui n'était pas doté de cordes vocales, il répondit enfin, de la manière la plus étrange qui soit.

- Douze.

Kaïgaan cligna des yeux. Une fois. Deux fois. Plusieurs fois en fait, complétement interloqué. Il regardait le félin bleu-vert, incapable de réagir à une telle réponse. Mais c'était quoi ce chat ? Sur quel énergumène venait-il de tomber ? Celui-ci, après un instant pendant lequel il sembla être loin, très loin, regarda droit devant lui, comme reconnecté à la réalité. La chaleur lui avait peut-être tapé sur la tête... Kaïgaan n'avait pas spécialement peur de ce comportement si étrange mais était vraiment déstabilisé. Finalement, alors qu'il commençait à se dire que ce félin n'avait peut-être plus toute sa tête, il reprit enfin la parole, toujours après un long silence pesant.

- Et tu es qui au juste..?

Oh god, de vrais mots, avec du sens. Kaïgaan sembla encore plus surpris de cette réponse que de la précédente, comme si cela n'avait aucun sens d'enchainer ces deux phrases. Enfin, ça n'avait vraiment aucun sens. Réalisant qu'on lui avait posé une question, il secoua la tête pour reprendre le fil de la conversation, mais aussi ses esprits. Peut-être que ce chat était fou et que ses réactions démoniaques allaient rendre le soldat dingue également.

- Euh, hum, je m'appelle Kaï, soldat de seconde ligne.

Il avait toussoté avant de dire son nom, peut-être maintenant aussi mal à l'aise que son interlocuteur. D'ailleurs, celui-ci ne lui avait pas répondu. Enfin, pas comme il l'espérait. Peut-être lui avait-il cogné la tête en tombant... Kaïgaan ajouta après une pause, quelque peu mal à l'aise mais faisant un effort pour le cacher.

- Et toi ...?

On sentait bien à son ton qu'il avait un peu peur de la réponse à venir. Cela pouvait bien être la pure vérité qu'un autre mot sorti au hasard. Le soldat était plutôt facilement déstabilisé par des réactions ou réponses étranges, illogiques comme celle-ci. Kaïgaan regardait son interlocuteur, la tête légèrement penchée sur le côté, les oreilles dressées. Pour l'instant, l'atmosphère entre ces deux félins était plutôt malaisante.

_________________


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 


Mer 26 Juil - 14:04


« Euh, hum, je m'appelle Kaï, soldat de seconde ligne. »

Donc c'était bien un Soldat. En général l'odeur ne trompe pas. Mais pourquoi il ne lui sautait pas au coup? C'est vraiment bizarre qu'en pleine guerre il y ait si peu d’émeutes et/ou de bagarre. Enfin c'est pas plus mal certes, mais cela reste assez étrange. Peut-être que la guerre sera bientôt finie et que les Soldats seront relâchés? Avec le temps ça finira forcément par arriver un jour.
Noé l’espérait vraiment, que cette guerre prenne fin. Comme ça tout le monde pourra se balader sans rien craindre. Et des félins qui se jettent sur la gueule comme des sauvages...

« Et toi..? »

C'est bizarre comme dans la voix de Kaï on entend l'hésitation. Graou Noé va te croquer. Non franchement c'est le malaise.

« Noé, Caméléon, Nourrice. »

Nourrice, y'a quand même mieux comme métier. Genre garder des enfants qui te bavent dessus quand on est hypocondriaque y'a mieux quand même. Non en vrai le pire ce sont les parents qui effraient un peu Noé parfois. Ce n'est pas comme si Noé était vraiment utile de tout manière; il ne sait pas se battre, il court mal, c'est une chochotte, il n'a aucune autorité -mais c'est ça qui fait marrer les gosses- donc il ne peut pas avoir un poste genre "chef". En bref, pour minimiser les dégâts, Noé doit être Nourrice. En plus il n'a pas le droit d'aller en mission ou en expédition. Que demande le peuple?

« ET SINON COMMENT CA VA. Enfin tu vas te demander pourquoi j'ai parlé si fort mais je pensais pas en sortant tout ça que j'allais parler si fort, parce que sinon je l'aurais pas fait hein je suis pas idiot. Enfin un peu quand même, mais pas au point de t'hurler dans les oreilles AHAHAH. AHAH. AH. Ah ah. Ah. »

C'est gênant. Noé n'a jamais été fait pour discuter avec des gens.

« Alors comme ça tu te baladais par ici et tu es tombé sur moi. Que le monde est petit. »

Et Noé a bien insisté sur le mot petit, parce que d'une part il est petit, et d'autre part parce que il faut vraiment le vouloir pour tomber sur quelqu'un dans l'orée alors qu'ils sont tous les deux seuls. Dans l'orée. C'est. Vide. Enfin y'avait de la place mais COMME PAR HASARD on tombe sur lui et pas genre un rocher loin. Très loin. Ou dans un ravin. Enfin il a pas envie de tuer des gens, mais il veut pas que les gens le tue; enfin Kaï n'allait pas le tuer hein. Hein. H4IN.


HRP:
 
Messages : 192
Date d'inscription : 10/09/2016
Age : 97
Jeu 31 Aoû - 0:27





 
 
 
Il a trébuché sur un poisson

 
 
Les deux petits jouaient tranquillement, heureux de pouvoir bouger dans tous les sens et s'amuser entre frères et soeurs. C'était leur grand frère qui les gardait, un beau et grand linarion dont la belle crinière rousse commençait à peine à pousser, longue d'à peine une dizaine de centimètres. Leurs trois pelages gris-bruns se fondaient parfaitement dans l'ambiance alentour, leur six pattes effleurant rapidement le sol. Les deux petits, entraînés dans leur jeu, roulèrent avant de bousculer quelque chose de doux et d'une taille équivalente. Piaillant de terreur, ils tentèrent de se redresser mais leur panique et le déséquilibre leur firent uniquement remuer les pattes en l'air, donnant des coups de griffés apeurés dans tous les sens.
Dans un grognement inquiet et furieux pour son frère et sa soeur, le jeune linarion bondit sur les deux félins, toutes griffes dehors, souhaitant les protéger.

Arriveront-ils à échapper aux griffes acérées des six pattes du rapide animal ?

 
Code par xLittleRainbow
Messages : 839
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 20
Mar 5 Sep - 23:41
- Noé, Caméléon, Nourrice.

Bon, c'était le strict minimum mais au moins Kaïgaan n'était pas surpris d'une réponse plus... Atypique. Le malaise se faisait sentir mais le mâle gris se détendit. Son interlocuteur était une nourrice, rien de bien dangereux. Terra lui avait un jour parlé des Ombres, guerriers des Caméléons, mais il n'avait pas vraiment creusé la question depuis le temps. Et puis, nourrice était un rang comme surréaliste pour lui. Un chat sans enfants mais gardant ceux des autres, cela n'avait aucun sens. Ce pauvre Noé devait vivre un enfer...

- ET SINON COMMENT CA VA. Enfin tu vas te demander pourquoi j'ai parlé si fort mais je pensais pas en sortant tout ça que j'allais parler si fort, parce que sinon je l'aurais pas fait hein je suis pas idiot. Enfin un peu quand même, mais pas au point de t'hurler dans les oreilles AHAHAH. AHAH. AH. Ah ah. Ah.

Kaïgaan cligna plusieurs fois des yeux, la bouche entrouverte. Et dire qu'il pensait que Gwei était spécial... Ce matou aquatique était bipolaire, le soldat n'imaginait pas les choses autrement. Il était calme, voir timide, avant d'être complétement dérangé à la seconde d'après. Bon sang.

- Alors comme ça tu te baladais par ici et tu es tombé sur moi. Que le monde est petit.

Étrangement en effet. C'est comme si leur rencontre avait été préparée, voulue, par deux énergumènes portant une touffe de poils sur la tête. Il arrive vraiment des choses folles dans la vie.
M'enfin, Noé navait pas l'air enjaillé à l'idée de faire de nouvelles rencontres et Kaïgaan n'en n'avait à vrai dire rien à foutre. Il avait espéré se promener tranquillement et il était tombé sur un félin assez spécial dirons-nous. Mais bon, il se disait que c'était toujours mieux qu'une grosse bestiole tueuse de chats.
Il sentit soudainement quelque chose lui effleurer les pattes, puis quelques coups griffus sur celles-ci. A peine eut-il le temps de se retourner pour prendre connaissance de ses attaquants sauvages, il vit une grosse bestiole tueuse de chats fondre sur lui. Ah. Il sauta sur le côté pour esquiver le lion aux six pattes, regardant son adversaire puis Noé. Purée, ils étaient bien barrés. Une vraie promenade de santé. Un soldat et une nourrice, que demander de plus ?
Kaïgaan feula. Déjà pour se donner du courage -il en manquait cruellement à cet instant- mais aussi pour attirer l'attention du linarion qui était assez proche du Caméléon. Il couru ensuite vers lui, feignant de regarder son ventre pour qu'il prédise son attaque mais sautant finalement sur son dos. Le soldat fit de son mieux pour lui lacérer la peau, mais face à un adversaire pareil, ce n'était presque que des caresses.
Peut-être que la fuite serait plus conseillée.
Ah, quelle belle journée.

_________________


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 


Messages : 474
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 17
Sam 7 Oct - 16:25
Up

_________________
Trembles tu de peur en attendant mon nom ?
Crains tu de m'apercevoir ?
Si ce n'est le cas prépare toi à la peur de ta misérable vie...
Merci à vous pour vos dessins de mon Yin <3:
 
Un lien avec Yin ? Ici ! 
Messages : 839
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 20
Mer 8 Nov - 15:11
J'archive ~

_________________


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 


Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» | CK006 | Du poisson...
» Une femme aurait accouché d’un poisson...
» Petit poisson mord à l'hameçon... [Jared] ♥
» Cassolette de poisson
» A qui appartient le poisson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: