AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Cette endroit n'est pas aussi vide qu'on le pense (feat Gweithwyr)

Invité



Anonymous
Invité


   Jeu 11 Aoû - 2:15


Cela faisais un bon moment que je marchais dans le désert jusqu’à enfin arrivé la ou je voulais. La fameuse Chapelle, qui se tenait face à moi. Je n'avais pas encore explorer cette endroit, et vus qu'il paraissait éloigné d'un peu de tout, peut-être serais-je tranquille et loin de toute compagnie. Je marcha donc calmement et finis par entrer ma tête à l'intérieur. Je regarda de droite à gauche pour voir si il pouvait avoir un potentielle danger, mais ne vis rien. Je reniflas alors et remarqua qu'il y avait énormément d'odeur de chat, mais qu'elle paraissaient toutes diffuses.

Tant mieux ! J'ai pas envie de tomber sur un chat psychopathe ! Manquerais plus que ça tiens !

J’entrais alors donc sur mes garde, pour constatais que cette endroit était à l'ombre et procuré de la fraicheur dans ce désert. Il y avait aussi d'étranges chose faite de pierres qui ressemblaient aux humains, mais je ne m'en occupas guère. Tant que ces choses ne bougeait pas m'attaquer je m'en fichais complétement. Je continuas donc mon explorations dans ce drôle d'endroit ne faisant pas attentions au bruit que je faisais parfois en envoyant maladroitement valser quelques cailloux à mon passage.
Je me rendis compte alors que ma gorge était sèche et que j'avais vraiment besoin de boire. Cette traversé du désert m'a bien assécher on dirait. Je leva ma tête et ferma mes yeux pour mieux me concentrais sur les odeurs et en effet je sentis une odeur de minéraux. Il y avais de l'eau quelque part j'en étais sur ! Je me mis donc en marche à la recherche de la potentielle source d'eau qui pouvait être présente.
C'est la que la vit au loin près d'un mur, un source d'eau qui avait l'air potable.

-Ha géniale ! Dis-je d'une voix soulagé

J'accéléra l'allure de ma cadence pour arriver au plus vite près de la source d'eau. Je stoppas net devant celle-ci et reniflas pour constatais qu'elle était belle est bien potable. Je me pencha et bus alors avidement. Cela me fit tellement de bien que j'en fermas les yeux et oublias pendant un moment tout autour de moi. Il n'y avais que se désaltérer qui comptait.

Invité



Anonymous
Invité


   Lun 15 Aoû - 14:54


Aujourd'hui, je ne sais pas pourquoi, mais j'avais besoin d'un peu de solitude. Bah oui c'est vrai quoi, il y a des jours comme ça, ou tu veux pas voir la tête de quelqu'un, comme y'en a d'autres où t'as besoin d'être entouré quitte à t'étouffer tellement c'est serré! (qu'est-ce qu'on est serré dans cette boîte..... Bon bon bon d'accord, j'arrête...)
Je me suis souvenu que j'avais proposé comme QG à Kaï la chapelle (finalement, on s'est mis d'accord, et ce fut la sylve) . Là-bas, tu risquais pas trop de rencontrer des gens, c'est sûr!
En plus d'avoir de la solitude, je pourrais librement mettre ma créativité en action afin de creuser dans le champignon qu'on avait choisi. Ce sera joli et discret, pratique et classe! Enfin bon, je ne pourrais pas creuser tout seul tout ça...... Quand on aura quelques membres de plus à notre groupe de libérants, on se mettra à creuser (la nuit, histoire de pas se faire choper par des gens!).
Ca me fit une belle trotte jusqu'au lieu désiré, mais je pus préparer les bases du plan de costruction dans ma tête au préalable. Mais où marquerais-je tout ça? Une question que je résoudrais plus tard, là, faut que je me pose quelques instants en compagnie de Solitude.
Arrivé à destination, j'allai directement à une source, car j'avais soif. Oh bon sang y'a quelqu'un! C'est toujours quand on veut quelque chose qu'on ne l'obtient pas!
Bon, je vais me la jouer cordiale pour ne pas passer pour un ours impoli et mal léché....
Je m'installai à côté de la chatte multi-color, bus à ma soif, puis levai la tête vers elle. Je dis:

- Bonjour, enchanté, je m'appelle Gweithwyr.

On verra après pour le surnom "Gwei", là, pour l'instant, je veux juste réfléchir tranquillou...

Invité



Anonymous
Invité


   Mer 17 Aoû - 2:19


Toujours entrain de boire sans prendre garde, je sens une présence près de moi. Mais vraiment près de moi genre pas loin d’à coter de moi. Je lève ma tête le plus doucement possible car je n’aie toujours pas reconnus l'odeur du nouveaux venus et j'ai peur. Je tourne ma tête pour trouver un chat au pelage gris et une queue avec des motifs faisant référence aux léopard. Ces motifs sont de couleur brune. Je remarque que celui-ci à un étrange bracelet sur sa patte droite avec des motifs dorée et une "montre" comme le qualifier si bien les humains. D'ailleurs il en aussi une autour du coup avec une chaîne doré. Je remarque aussi que c'est un mâle. Il est entrain de boire puis il lève sa tête en ma directions. Moi je ne bouge pas du tout. Puis il prend parole tranquillement :

-Bonjour, enchanté, je m'appelle Gweithwyr.

Pourtant je ne reconnais toujours pas l'odeur qu'il porte et ma peur l'emporte sur le fait qu'il pourrait être un potentiel Soldat en plus mâle. Oui j'avais peur de ça après ce qu'ils m'ont fait subir pour assouvir leurs besoins sauvage. Comme si je n'avais été qu'un simple jouet sur lequel ils pouvaient s'amuser quand ils le voulaient. Je recule rapidement sans regardais ce qu'il y a derrière moi et je percute de plein fouet un des murs de la chapelle. Je reçois directement quelques pierres sur ma tête. Je m'assois et ne peux m'empêcher de grommeler :

-Aieuuux !

Je frotte ma tête avec ma patte avant droite pendant un bref instant, jusqu’à ce que une odeur que je reconnais me parvint. Celle des Felinae. Toujours ma patte sur ma tête je lève ma tête vers le chat et comprend enfin. C'était un chat de la guilde des Felinae. Des chats courageux qui avait un sens d'honneur et respectueux envers leurs camarades. Je soupir de soulagement et repose ma patte au sol. Bon alors comme ça ce chat s'appelle  Gweithwyr ? J'avais son nom et il c'était présenté poliment, contrairement à moi qui devait avoir l'air d'être une abrutie. Ce chat n'est pas loin d'être adulte constatais-je. Je me décide alors de lui répondre tout de même d'une voix calme:

-Heum...Bonjour à toi  Gweithwyr, je m'appelle Rainbow.

Bon toujours autant de mal à parler normalement moi. Bon c'est pas encore bien grave ca. Au moin je m'enfuyais pas, j'avais au moins dit bonjour. Parler un tout petit peu n'as jamais tué après tout non ? Même si j'ai du mal à parler je devrais présenter mes excuse au matous après tout. J'ai eu un drôle de comportement qui pourrait paraître malpolie alors que lui la seule chose qui l'a faite c'était de se présenter gentiment.
Moi j'avais fait complétement tout le contraire. J'étais vachement forte niveaux communications. Bien sur que c'est ironique. Je repris parole d'une voix que j'essaye tant bien que mal d'être calme mais j'en suis également gênée :

-Ho... Heu, enfaite désoler pour avant, je t'ai pris sur le coup pour un Soldat.

J'attends sa réponse toujours gênée, et décide d'enrouler ma queue arc-en-ciel autour de moi.

Invité



Anonymous
Invité


   Jeu 22 Sep - 12:33


Elle a l'air aussi effrayée que si elle avait un grizzly en face d'elle. La preuve: elle recule si rapidement que je n'eus pas l'occasion de la prévenir de l'obstacle mural se trouvant derrière elle, du coup elle percuta avec brio ledit obstacle, projetant quelques pierres sur sa tête. Je grimaçai en me mettant à sa place.

-Aieuuux !

Tu m'étonnes! Je m'avance vers elle pour voir si elle n'est pas blessée à mort. A croire que le choc l'avait calmée, car elle me lança, l'air beaucoup moins apeuré:

-Heum...Bonjour à toi  Gweithwyr, je m'appelle Rainbow.

Elle reprit d'une voix gênée.

-Ho... Heu, en fait désolée pour avant, je t'ai pris sur le coup pour un Soldat.

Elle enroula sa queue autour d'elle. Je la regardais un moment puis ne put m'empêcher de partir dans un fou rire franc et non moqueur.

- Hahaha, moi, Soldat? Non non non, c'est Felinae je te prie!, dis-je, amusé. Enfin bon, c'est pas bien grave, ça arrive à tout le monde de se tromper! , fis-je dans le but de la rassurer.

Même si j'ai un ami proche qui l'est...... Ce que je garde pour moi! Cette chatte n'a pas l'air d'apprécier les Soldats, qu'ils soient comme Kaïgaan ou non! Et puis ce serait un petit peu idiot de l'effrayer de nouveau avec cette information...
Je m'assis sur le postérieur, et m'entrepris à lècher ma patte, que je fis passer plusieurs fois derrière mon oreille. Ah, il va y avoir de la pluit on dirait....
Comme pour confirmer ma pensée, des nuages gris presque noirs s'étaient placés au-dessus de nous. Peut-être un peu plus que de la pluie finalement, un petit orage. Ou un gros.
J'humai l'air. Electrique. Okay okay, y'a plus qu'à se mettre dans un abri.......... Et surtout pas dans un arbre isolé! C'est le meilleur moyen de se faire foudroyer.
Je lançai, une pointe de gêne dans ma voix, mais à peine perceptible, le futur orage en train de se manifester par grondements sourds:

- Je sais pas si tu aimes te faire mouiller et foudroyer, mais moi je pense qu'il serait plus sage d'aller s'abriter, comme tu le vois, l'orage approche...

Sur ce, je me dirigeais vers un coin avec un bout de toit qui avait survécu. La majorité de la chapelle était trouée du haut, y'a pas le choix. J'invitai la demoiselle à la marche. A peine arrivais-je à l'abri de fortune, qu'un craquement sonore accompagné d'une pluie dense annonça qu'il était l'heure de la tempête.

- L'eau fuit par le toit, vite, viens!, dis-je, un poil stressé qu'elle soit assez trempée pour attraper froid, car une solitaire, comme le nom l'indique, c'est seul, et quand t'es malade, tu dois te débrouiller ou crever.

HRP:
 


Dernière édition par Gweithwyr le Mar 27 Sep - 12:01, édité 1 fois

Invité



Anonymous
Invité


   Mar 27 Sep - 0:59


HRP:
 

Le félin face à moi sembla m'étudiais pendant un moment si bien que mon pelage commençait à me picoter un peu partout. Il se mit alors un rire, enfaite il était complétement perdus dedans.

- Hahaha, moi, Soldat? Non non non, c'est Felinae je te pris! Enfin bon, c'est pas bien grave, ça arrive à tout le monde de se tromper! Me dit-il d'un ton fort amical.

Je ne peux m’empêcher de sourire, car intérieurement j'en rigole aussi. Ce félin à l'air d'avoir la joie de vivre et particulièrement amical. Ou alors c'était peut-être courant chez les Felinae ? Dans tout les cas je n'étais pas habituer a entendre un félin rire ou joyeux. On va dire que ça changer des Rabats-Joie habituel ?
Gweithwyr s'assit alors pour y faire sa petite toilette, moi je l'observe perdus dans mes pensées. D'accord certes je devais me méfier des Soldats, mais tout de même réagir ainsi me dérangeait. Après tout j'avais bien croisé deux matous Soldats qui m'ont fait changé de point de vue de factions. Certain Soldats avaient encore cette lumière au fond d'eux. Mais c'est alors que la pièce sembla s'assombrir. Mes yeux me jouaient des tours ? Après tout on était loin d'être tard, on était encore au beau milieu de cette journée. Mais c'est lourd grondement sourd qui me répondit, ce qui me fit hérisser légèrement mon pelage. Mais avant que je ne dise quoique ce soit, c'est le félin qui prit parole.

-Je sais pas si tu aimes te faire mouiller et foudroyer, mais moi je pense qu'il serait plus sage d'aller s'abriter, comme tu le vois, l'orage approche...

Su ceux il se leva pour se diriger dans un coin qui paraissait à l'abri, d’où il m'invita à le rejoindre. Je me leva alors à mon tour doucement, mais un craquement irritant arriva suivit de la pluie ce qui me fit bondir en un bond près du Felinae.

- L'eau fuit par le toit, vite, viens! Me dit-il d'un ton pressé.

Arriver enfin près de lui je glissa dans ma course, mais finit par m'assoir près de lui. En effet la pluie tombait à plein pics désormais. Le félin avait raison, mais ce ton pressé n'avait pas besoin, j'imagine que quelques gouttes ne m'aurait rien fait après tout non ? Je soupira longuement avant de prendre calmement parole.

-Dis-moi t'a un don pour la météo ou un pouvoir de ce genre, parce que tu viens de nous éviter une belle douche la !

La fraicheur que la pluie et l'orage faisait naitre ainsi que l'humidité, me fit gonfler mon pelage pour garder la chaleur. J’ignorais combien de temps l'orage allait durer, mais dans tout les cas être avec une présence amicale ne me ferait surement pas de mal. Au contraire elle était le bienvenue. J'en profita pour posée une questions dont il fallait le dire j'étais curieuse et puis ça m'interressais.

-Alors comment ça se passe chez les Felinae ? Tu t'y plait ? Lui demandais-je.

J'avais tourner ma tête en sa directions, avec un sourire, attendant patiemment sa réponse.[/color]

Invité



Anonymous
Invité


   Mar 18 Oct - 13:10






Parlons du présent
                           


Feat Rainbow



-Dis-moi t'a un don pour la météo ou un pouvoir de ce genre, parce que tu viens de nous éviter une belle douche la !

Je ris:

- Haha, peut-être bien, qui sait!

Il y eut un petit silence avant que la solitaire reprenne:

-Alors comment ça se passe chez les Felinae ? Tu t'y plait ?

Elle me sourit amicalement. Je le lui rendis et répondis d'une voix déterminée et gaie:

- A fond les gaz! Je ne regrette pas. Surtout que j'ai plusieurs autres raisons personnelles en plus de vouloir venir en aide aux cobayes prisonniers, mais l'ambiance y est agréable et pour ceux que j'ai vu, on a à peu près les mêmes buts de liberté. Je suis fier d'y être personnellement.

Surtout que je fais maintenant alliance avec Kaï', je sens qu'avec nous deux regroupés, le destin a bien fait son jeu de dés! Je suis sûr que l'on réussira à sauver en masse les pauvres matous martyrisés par les humains. Je ne comprends pas pourquoi les humains font ça. Qu'est-ce que ça leur rapporte bon sang, à part détruire tout ce qu'il y a aux environs? A la fin, ils périront de leur actes si ça continue! Ils me font pitié, vraiment, à se battre entre eux et à s'entretuer pour des raisons aussi débiles que meurtrières!
Je me tus, et regardais la pluie qui tombait à l'intérieur de la chapelle. Quand j'étais petit, je me rappelle que chaque éclair me faisait sursauter et je me cachais dans les recoins les plus sombres possibles de là où je me trouvais. Maintenant, j'ai grandi heureusement, cela ne me fait presque plus rien effet.
Le tonnerre gronde et fait résonner son mécontentement dans chaque choses, dans chaque objet ou être vivant le subissant. Ca fait presque comme un massage si on y pense..... Je fermais les yeux un moment.
Je les rouvris et tournai ma tête vers la chatte blanche et arc-en-ciel.

- Et toi, lançais-je, tu te plais dans ta vie de solitaire, ce n'est pas trop dur à vivre?

J'imagine qu'il faut être vachement débrouillard pour survivre dans cette vie, et ne pas chouiner à chaque égratignure. Connaître les plantes pouvant soigner ou soulager les maux, savoir se défendre, se cacher ou encore s'enfuir. Tout ça, ça se travaille tout en se gagnant.
Maintenant que j'y pense, elle a l'air un peu triste au fond de ses yeux violets. Ca ne se voit pas, mais c'est profond et subtil. Souffrance. Qu'a t-elle bien pu subir elle aussi lorsqu'elle était dans les labos? Je peine à imaginer. Je ne veux pas aborder le sujet, ça a l'air sensible et très douloureux. Et ça n'apporterait pas grand chose à part raviver des brûlures passées causées par les flammes du tourment. Je décidai de rester sur le sujet de la survie lorsque l'on est solitaire.

- Comment fais-tu pour te soigner lorsque tu es blessée? Et lorsqu'il n'y a ni proies ni eau? Et les prédateurs?

Je suis curieux de nature, en voilà la preuve.

Code par Faïryna


Dernière édition par Gweithwyr le Ven 28 Oct - 13:57, édité 4 fois

Invité



Anonymous
Invité


   Mer 19 Oct - 19:13


Le matous me répondit d'une voix enjoué rapidement :

- A fond les gaz! Je ne regrette pas. Surtout que j'ai plusieurs autres raisons personnelles en plus de vouloir venir en aide aux cobayes prisonniers, mais l'ambiance y est agréable et pour ceux que j'ai vu, on a à peu près les mêmes buts de liberté. Je suis fier d'y être personnellement.


Mes oreilles se dressèrent face a cela, le matou semblait si heureux la ou il vivait. Il n'y avait donc pas de moqueries ou quoique ce soit dans sa guilde ? A moins qu'ils soit un membre respecté. Je le regardait, son regard semblait partir loin puis il ferma les yeux. Je laissa mon regard regarder la pluie tomber, atterrir dans les flaques qui s’agrandissait toujours plus. Je le sentis bougeait et tournas ma tête vers lui, il avait rouvert les yeux et se tournas alors lui aussi sa tête vers moi.

- Et toi,tu te plais dans ta vie de solitaire, ce n'est pas trop dur à vivre? Me lanca-t-il.

Je le regardais mais ne répondit pas. Par quoi commençais après tout ? Mais le matou reprit vite parole, reportant mon attention sur lui.

-Comment fais-tu pour te soigner lorsque tu es blessée? Et lorsqu'il n'y a ni proies ni eau? Et les prédateurs?

Mes moustaches s'agitèrent d'amusement, il me rappelle un moi il y a très longtemps qui posait des tas de questions. D'habitude je n'ai pas toujours envie de parler, mais Gweithwyr est vraiment un matou sympas. Et puis ce ne sont pas de méchantes questions. Juste de la curiosité.

-Hé bien pour tout te dire ça ne fait pas si longtemps que je suis solitaire. Peut-être deux lunes ou plus. C'est un soldat au trait bleu qui m'a indiquer le chemin il était très sympas, et par la suite je suis tomber sur un autre chat au pelage léopard il était sympas, mais étrange. J'ai surtout voulus partir pour être libre, mais c'est pas vraiment facile. Tous les jours il faut se trouver un abri différents, trouver à manger. Sinon, c'est rien, tu t'endors le ventre vide. Je fis une pause réfléchissant, puis reprit calmement en regardant au loin.
J'ai déjà croisé des prédateurs mais j'ai toujours réussis a grimper au arbres de justesse. Je ne connais que des trucs de base défensive, on peut pas dire que je sois doué pour le combats. Et je ne connais rien aux plantes malheureusement.

Je baissa ma tête pour regarder une flaque d'eau.
-Honnêtement, je ne pense pas vivre longtemps en solitaire, je le sais surtout quand la saison froide viendra, mais tant que je suis loin des Soldats, les sataniques j'en suis contente.

Puis curieuse à mon tour par ce qu'il avait dit auparavant je lui lança avec une voix un peu plus clair pour enlever le lugubre de la vie de solitaire.

-Tu as déjà sauvé des prisonniers ? Lui demandais-je tout de même émerveille.
Battre des Soldats, c'était vraiment chaud a faire.

Invité



Anonymous
Invité


   Jeu 8 Déc - 17:45


Up ♪

Invité



Anonymous
Invité


   Sam 7 Jan - 23:02


Dernier up avant archivage.





Contenu sponsorisé


   


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Une bouteille vide [PV Kelen]
» Ouvrez moi cette porte où je frappe en pleurant [Pv Spy]
» Toi aussi mon fils ?
» Ordre, Vide et Chaos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Bien commencer :: Archives :: Felinae V1.0 :: Autre V1.0-
Sauter vers: