AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Le changement, c'est maintenant ? [LIBRE, vous pouvez tous venir ! ]

Invité



Anonymous
Invité


   Dim 22 Jan - 20:10


HRP:
 

J'ai marché la moitié de la nuit, et toute la journée. Mes pattes sont tellement douloureuse que je suis étonnée qu'elle me tienne encore debout.
Je n'ai pas mangé depuis deux jours et la mauvaise saison m'affaiblis de plus en plus. J'ai préférer fuit un moment la forêt et ses habitant, ici, j'imagine qu'il n'y a personne. Et puis la chaleur ici est tout de même mieux que dans la forêt mais l'arrivé de la nuit ne me plaît guère.
Je marche dans cette endroit lugubre, ou mes griffes émettent des cliquetis sur le métal, me rappelant la table de laboratoire. D'ailleurs cela, me fais frissonner rien qu'a mes deux ans passé chez les Soldats.
Si seulement je pouvais oublier certaines parties de ma vie, cela ne me dérangerais guère. Pendant un moment qui me sembla interminable, je montais est descendais les marches de l'usine, essayant de trouver un bon endroit.
Mais quelque chose grinça et ploya sous mon poids. La moitié de mon corps se balança dans le vide. J'avais laisser mon attention de côté à cause de la fatigue. J'étais sur une sorte de pont métallique à l'intérieur de l'usine.
Je du puiser dans le reste de mes forces pour me propulser et revenir les quatre pattes, mais en remontant ma patte droite s'érafla contre une tige métallique qui m'arracha un cris aiguë.

Ho non pourvu que cela ne s'infecte pas !

Je me redressa sur mes pattes, et marcha en boitillant. Je descendis d'autres marche avant d'arriver devant un fenêtre à moitié brisé, d'ou les rayon du soleil couchant passé. A bout de force et les pattes tremblantes après un tels voyage je m'effondra devant la fenêtre. Je ne bougeait plus, mais mes yeux étaient entre ouverts, pour voir le coucher de soleil, dont ses rayons me réchauffais le pelage. Je sentais la blessure à ma patte, elle me faisais mal, elle brûlait. Mais je ne fis rien trop fatigué. Ma tête sur un sol bétoneux cette fois-ci.
La voix solitaire, combien de fois l'ai je mis en doute ? Mais a qui je pourrais faire confiance comme groupe ? Je ne les connais pas, et je ne souhaite pas revivre chez les Soldats.
C'est bien pour ça que je suis partis non ? Pour ne plus vivre avec eux, pour être libre, pour vivre !
Alors pourquoi la nature elle même s'en prenait ainsi ? N'ais-je pas le droit au bonheur ? Ais-je fais quelque chose de mal ? Suis-je seulement faite pour vivre dans ce monde ?

Un arc en ciel n'est pas fais pour ce monde, c'est impossible. Je suis pas faite pour ça ! On cherche sans arrêt a me faire du mal, même mon pouvoir ne me sers même pas à me défendre !

Avec un sentiments nouveau qui me gagna je releva brusquement ma tête vers le soleil, les yeux froncé par quelque chose que je n'avais encore jamais éprouver. La rage, la haine, la colère. Je cria alors, sortant toutes mes émotions enfermé depuis deux cycle de saison, les quelque larmes coulèrent en même temps.

-POURQUOI ? POURQUOI CA ? QU'AIS-JE FAIS ? QUAND VAS-TU CESSER DE TE MOQUER DE MOI ? QUAND POURRAIS-JE VIVRE ? QUAND POURRAIS-JE ETRE LIBRE ? Mes cris résonnèrent dans l'usine aussi violemment que si l'on frapper l'usine entière.

Ma tête retomba, les larmes coulant, les émotions envhis de chaque côté tandis que le soleil, toujours silencieux, continuais son ascension et semblait se moquer avec ses derniers rayons chauffant qui allait bientôt disparaître. Pour me laisser seule. Encore une fois. En ayant mal.

Invité



Anonymous
Invité


   Lun 23 Jan - 18:51


Je m'étais littéralement perdue mais la j'étais vraiment et totalement PER-DUE !
Je suis a la base venue pour chercher de quoi préparer d'éventuel soins car c'es derniers temps , les humains rôdent pas loins de notre térritoire , je devais être donc prête en cas d'éventuel blessures quelle soit grave ou non.
Mais un bruit avait attirée mon attention, je me suis diriger vers ce bruit par curiositée mais je n'est pas réussit à repartir et j'étais donc totalement coincée dans un lieux que je n'est jamais visitée a cause sûrement d'un rat qui devait se ballader ou tout autre proies qui trainait dans le coin .

Tout a coup , j'entendis une voix féminine hurler non loins de moi , une voix qui m'étais totalement inconnue :

-"POURQUOI ? POURQUOI CA ? QU'AIS-JE FAIS ? QUAND VAS-TU CESSER DE TE MOQUER DE MOI ? QUAND POURRAIS-JE VIVRE ? QUAND POURRAIS-JE ETRE LIBRE ?

Je courra vers ce bruit le plus vite que je pû , par curiositée ? Ou par instinct de soigneuse ?
Je n'en savais rien ...
Je vis une forme extrémement colorée pleurer à chaude larmes, je m'approcha prudemment de la forme inconnue :

-"Heu ... Excusez moi de vous déranger mais .... J'avais un ton un peu hésitant , mais je savais que je devais l'aider alors mon ton changea de suite "Je vous ai entendus hurler, je voulais savoir si je pouvais vous être d'une qu'elquonce aide, je ne vous veux aucun mal , je vous le promet.

Invité



Anonymous
Invité


   Mer 25 Jan - 15:31


J'avais toujours la tête dans mes pattes, quand une voix de côté féminine retentit. Je ne l'avais pas entendus venir.

-Heu ... Excusez moi de vous déranger mais ....

Je leva ma tête pour voir qui avait parlé, et je vis une jolie chatte qui avec les derniers rayons du soleil me faisait pensé à un pelage dorée. Elle avait aussi un jolie poitrail blanc et de jolie yeux bleu verts. Elle avait eu la voix hésitante, mais elle reprit parole avec une teinte de voix différente. Plus sur d'elle non ?

-Je vous ai entendus hurler, je voulais savoir si je pouvais vous être d'une quelconque aide, je ne vous veux aucun mal , je vous le promet.

Je la regarda encore pendant un moment, sans lui répondre. Mais à son odeur je vis qu'elle était Felinae. Elle me faisait penser tout d'un coup à Mimosas. Elle avait la même expressions de gentillesse ça se voyait. Et je la croyais quand elle me disait qu'elle ne me voulait pas de mal. Mais qu'est-ce qu'une Felinae faisait dans cette endroit abandonnée des Humains et près du désert ? C'est pas ici qu'il y avait des proie en tout cas.
Par contre le fait qu'elle m’aie entendus crier quelle honte. Après l'avoir regardé une dernière fois je retourne ma tête devant moi, face au coucher de soleil. Mais me décide quand même à lui répondre.

-C'est gentille, mais je ne vois pas en quoi tu pourrais m'aider. Lui mentis-je d'une voix monotone.

En vérité si elle pouvait faire revenir l'été, un endroit chaud et à manger pourquoi pas ? Mais en pleine nature c'est impossible et pas question d'être chez les Soldats. Je baissa mon regard vers les deux pattes avant. Ma patte droit saigner toujours abondement, et tachait le sol. Et elle brûlait, j'avais presque l'impression qu'elle était en feu. A tout les coûts, cette vieille tige était infectée par de la rouille, vu la tête de cette endroit. Je mis ma patte gauche sur ma blessure, et même si ça faisait mal, peut-être cela cesserait de saigner ? J'en sais rien. Et puis c'est une manière de cacher.
Je retourna d'un geste un peu las à cause de la fatigue de ces derniers jours, vers la Felinae.

-Comment cela se fait-il qu'une Felinae est si loin de la forêt ? Il n'y à rien à tirer d’avantageux ici.

Je clignais doucement des yeux, en retournant ma tête vers les rayons du soleil, pour essayer de me réchauffer. Avec ces derniers jours glaciale.

Invité



Anonymous
Invité


   Jeu 26 Jan - 0:36


Enfin le couche du soleil, la nuit venait annonçant u' repos mérité, dans 1 heure ou 2 le temps que je rentre surtout...
J'étais parti toute la journée pour me baladait, afin de le détendre, d'évacuer la pression journalière, bilan ?

Les cousinets irrité qui le donne l'impression de marche sur du charbon qui crame à chaque pas, Youuupie !

Passant près de ce bâtiment, très bien entretenu qu'est l'usine, une couleur sorti du gris habituel déprimant respirant la joie de vivre, enfin une couleur ! Une multitude de couleurs ! Comme un arc en ciel, mais en modèle réduit.
Cette arc en ciel était en réalité un chat mutant ! Comme moi en faite ! Qui discute avec un autre chat ! Sûrement mutant ! Comme.... Je part loin la ! STOP !

Je me dirigea donc vers ces 2 chats qui semblent tout à fait calme et non en dépression pour X raison.
Je me dirigea vers eux, en évitant les bout de métal tranchant pouvant me tranche en 10 secondes et les trous cause pas la rouille et des pluie acides ou des bestioles diverses peuplant nos belle terres ! Je flaira leurs odeurs, l'arc en ciel n'a pas d'odeur mais l'autre matou a l'odeur des Felinae, peut être Un l'arc en ciel et une nouvelle felinae qui n'a pas encore l'odeur ou alors c'est juste un peu ne solitaire.
Arrive près d'eux je me raclas la gorgue histoire de ne pas mâche mes mots

Yo tout le monde ! Qu'avons nous la ? Un Felinae et une.... Solitaire je crois ? Corrige moi si je me trompe. Sinon vous faites quoi dans la région ?

Invité



Anonymous
Invité


   Lun 30 Jan - 18:57


La chatte aux couleurs arcenciel m'affirmait qu'elle allait bien mais pourtant sa patte saignait énormément et si elle s'était blessée contre quelque chose de rouillée ca n'allait pas être jolie a voir....
Elle me demanda presque instantanément après ce que je fesais ici, normal qu'elle se pose la question aprés tout...

-"Eh bien je me suis une peu voir beaucoup perdue...."

Mon regard retourna sur sa blessure ensanglantée qui se vidait de son sang petit a petit

" Tu voudrais pas que je te soigne ? Je suis soigneuse et ta plaie risque de s'agravée, surtout si tu te les faites ça"

Je pris la tige rouillée entre ma patte avant de la làcher, ma patte se colora un peu en orange a cause de la rouille dont était couvert la tige.
Avant qu'elle puisse me répondre, un chat noir avec une bande blanche sur le ventre nous aborda tranquillement, je sentais sur lui l'odeur des caméléons... Manquerais plus qu'un soldat et on serait au complet !


-"Yo tout le monde ! Qu'avons nous la ? Un Felinae et une.... Solitaire je crois ? Corrige moi si je me trompe. Sinon vous faites quoi dans la région ?"

Je m'entrepris de lui répondre :

-"Eh bien moi je me suis perdue et .... Je réfléchi, je ne connaissais pas encore le nom de la chatte arcenciel Elle s'est blessée ici, je les entendue et je suis allée voir

Ca résumais bien les grandes lignes, si la femelle arcenciel sur patte veut en rajouter, elle pourra le faire et si elle ne le veut pas, et bien tant mieux car je n'est rien dit de plus.

Invité



Anonymous
Invité


   Mar 31 Jan - 0:52


La réponse de la Felinae me parvint à mes oreilles de sa voix claire.

-Eh bien je me suis une peu voir beaucoup perdue....

Je tournai ma tête à nouveau vers elle, un peu surprise par cette réponse, auquel je n'y avait même pas pensé. Mais quand je la regardais, son regard ne suivait pas le mien mais autre chose. Je compris rapidement qu'elle avait remarqué que j'étais blessée à la patte droite, et que ma patte gauche ne cachait strictement rien, car sur mon pelage blanc à ma patte, le rouge ça ressort bien.

- Tu voudrais pas que je te soigne ? Je suis soigneuse et ta plaie risque de s'aggravée, surtout si tu te les faites ça.

Mes oreilles s'agitèrent avant que mon regard ne dérive ailleurs. Me soigner ? Se serait peut-être une bonne chose, mais cela servirait seulement pour la suite ? Mais mon attention revint vite sur la Felinae lorsque elle prit une de ces affreuses tiges métallique entre ses pattes et la relâcha, ne restant plus que ses pattes colorée par du orange. De la rouille. Et elle avait pas tort, c'est bien ça qui m'avais écorché. Cette saleté, encore une stupide invention des hommes ! Je voulais tout de même lui répondre, mais une voix masculine résonna à mon désarrois avant de voir un matou pas loin de nous. Il avait un pelage noir et tâche blanche sur le poitrail. Ses yeux était aussi différents, il avait un œil bleu et l'autre rouge. C'était stressant d'un certain côté. Mais je n'arrivais pas à déterminer son odeur et mes muscles se tendirent d'instincts. Se lever, je sais que je ne pouvais pas, mais me défendre je pouvais bien.

-Yo tout le monde ! Qu'avons nous la ? Un Felinae et une.... Solitaire je crois ? Corrige moi si je me trompe. Sinon vous faites quoi dans la région ?

Je le regardais septique ne sachant pas comment je devais voir le matous. Il avait parlé plutôt d'une voix plutôt décontracté et non agressive, à mois que tout ceci était une ruse ? Mais la Felinae répondit au nouvel arrivant bien vite.

-Eh bien moi je me suis perdue et .... Elle s'arrêta dans sa phrase. Avait-elle sentis une présence néfaste ? Un piège ? Un Soldat ? Mais elle finit par reprendre la ou elle c'était arrêter. Elle s'est blessée ici, je l'ai entendue et je suis allée voir.

Je retins de m'offusquer, si déjà à la base j'avais voulus cacher ma blessure à celle-ci, ce n'était pas pour qu'un inconnue qui vient d'arriver d'on j'ignore d’où il vient connaisse mes faiblesses. Mais la présence du matous, désormais bien présente, m'apporta son odeur. Celle que je venais à peine de connaitre. Les caméléons. Cela me détendit quelque peu sachant que ce n'était pas un Soldat.
Je regardai le matou qui venait d'arriver, me demandant ce qu'il pouvait bien faire ici, a moins que lui aussi c'était perdus comme par hasard ? Puis avec un battement de queue résigne, je reporta mon attention à la Felinae.

-Si tu le souhaites, je veux bien te montrer comment rentrer. Tu es toujours d'accord pour me soigner ? Mais pour l'aider à rentrer il fallait au moins être sur patte et d'ici ce soir même soigné, j'ignore si sur une longue distance avec la fatigue je pourrais.

Je tournas mon regard vers le matous avant de déclarer :

-Dis-moi, tu t'es perdus toi aussi ? Si tu es un Caméléons, tu fais rien au Felinae, tu pourras lui montrer le chemin de retour ? Un peu brusque car un matou qui venait d'arriver même Caméléons je préférais prendre des précautions.

Je verrais bien si c'est un chat amical au fil du temps.



Invité



Anonymous
Invité


   Mar 31 Jan - 21:30


-"Eh bien je me suis une peu voir beaucoup perdue...."

Le chat était réellement perdu, rien que dans ça voix cela s'entendait mais elle semblait surtout captive par quelque chose chez la chatte arc en ciel.

-"Elle s'est blessée ici, je les entendue et je suis allée voir"

Ceci explique cela ! Je m'approcha de la blessé, effectivement elle s'était bien entaille la patte et le sang coulait abondamment et tâchant la parti de son pelage qui était blanc.

-"-Dis-moi, tu t'es perdus toi aussi ? Si tu es un Caméléons, tu fais rien au Felinae, tu pourras lui montrer le chemin de retour ? "
Elle disait c'est mot avec prudence et elle était dans le doute, ça ce voyait sur son visage.

"Nan ne me baladais et j'ai tracé mon chemin pour pas me perdre, je lui montrerai la route, et t'inquiète pas, tant qu'on me fait rien, je ne fais rien

Je me tournais ensuite vers le Felinae au sujet de la blessure de la solitaire :

"Elle nous fait pas une hémorragie par hasard ? Ça ne semble pas vouloir s'arrête de couler.... "

Invité



Anonymous
Invité


   Mer 1 Fév - 12:09


Rainbow me proposa de me montrer le chemin pour retourner chez les felinaes mais vu l'état de la patte de la féline colorée, ça ne risque pas d'aider à la cicatrisation de sa plaie...
Elle semblait y avoir pensé car elle demanda par la suite au matou noir de m'aider après, proposition qu'il accepta volontiers d'ailleurs !
Mais il posa une question par rapport à la femelle blessée :

-"Elle nous fait pas une hémorragie par hasard ? Ça ne semble pas vouloir s'arrête de couler.... "

Je pris doucement sa patte abîmée et observa la plaie, effectivement c'est un début d'hémorragie ! Il fallait à tout prix fermer la plaie, mais avant, il faudrait mieux la nettoyer à cause de la rouille...

-"Oui j'en est bien peur... Il faut de la mousse imbibés d'eau pour nettoyer un peu la blessure pour éviter que ça ne s'aggrave si on la referme tout de suite.

Je posa mon regard sur le chat noir et lui demanda :

"Est ce que tu saurais ou il y aurait un point d'eau dans les environs ?

Invité



Anonymous
Invité


   Jeu 2 Fév - 22:29


Le Felinae inspact dans les détaille là blessure de la solitaire, après quelque minute il posa son verdict :

Oui j'en est bien peur... Il faut de la mousse imbibés d'eau pour nettoyer un peu la blessure pour éviter que ça ne s'aggrave si on la referme tout de suite.

Du veux trouve de l'eau ? No. Contaminé par je ne sais combien de bactérie ou de déchets radioactif ?

Nan trouve de l'eau ici, c'était mort, le seul moyen pour trouve de l'eau suffisamment propre, c'était de marche, et ont n'ignoraient tous combien de temps la solitaire allait tenir..
Trouve de l'eau ici, laisse tombé, il vas falloir marche vers la forêt, pas le choix. Le seul souci
...  

Je regarda la solitaire du coin de l'œil

Encore combien de temps elle peut tenir et combien de créature pourrait venir nous titillé en chemin voyez...

Ça fait beaucoup de facteur de danger la...surtout pour un seul chat, qui est un solitaire...

Invité



Anonymous
Invité


   Lun 6 Fév - 20:14


Comme je m'en doutais un peu, l'eau des atentours est inutilisable sauf que ma foi et mon onstinc de soigneuse m'empêche dabandonnée la solitaire a son sort...
Je regarda ma patiente colorée en me demandant si elle serait capable de résister à un tel voyage mais, le plus simple serait de demander à la concernée.

-"Est ce que tu te sens capable de marcher un petit peu voir quand même un peu plus ?

Je me mis à réfléchir, si elle n'était pas en état de marcher, on pourrait toujours essayer de la porter, après tout, nous sommes deux donc autant profiter de cette avantage...

"On pourra te porter dans le cas contraire

Invité



Anonymous
Invité


   Ven 10 Fév - 3:28


Titre:
 
Je me promenais dans l'usine. BON OKAY, PAS DANS L'USINE, EN DEJOR DE L'USINE, MAIS C'EST LA MÊME CHOSE! Je marchait, quand j'aperçu que la porte était fermer, je bougea la queue. Je m'étira longuement et me transforma. J'était noir et gris, avec neuf queue et de grandes ailes écailleuse. J'étira mes grosses ailes et poussa un grognement digne de la colère des dieux, même plus. Je poussa sur la porte, la faisant grincé, toujours de plus en plus, jusqu'à ce qu'elle lâche et tombe de l'autre côté, avec un gros "BOUM BADABOUMMMMMMMM". L'ambiance ici était... Spécial, lugubre, métallique et euh... Métallique? Une forte odeur planait toujours ici. Une odeur de poisson et d'iode qui s'était parée d'un relent de mort. Cela faisait des années maintenant que plus personne n'était venu ici. Le sel avait partiellement grignoté certains câbles qui n'étaient plus aussi solides qu'avant. Méfiance donc lorsque vous poserez les pattes sur certaines passerelles, vous risquez de faire "BOUM" dans les câbles et les ordures, adios le chaton qui à osé ce promener ici sans permition et sans adulte. La rouille avait eu tôt fait de remplacer le chrome des anciens matériaux et, faute de quelqu'un pour les huiler, tous les gonds hurlent lorsqu'on actionne les portes. OUI J'AI DÉJÀ ESSAYER, JE SUIS MORTE, J'ENTENDAIS PLUS RIEN!

L'endroit était lugubre, cela va sans dire. La lumière qui parvenait à ce foufiler au travers des vitres brisées était faible et ne parvenaient pas à rendre l'usine chaleureuse, loin de là, ça mettait une ambiance digne des pire cauchemar d'un chaton. Au contraire même, cela laissait place à de nouvelles ombres encore plus terrifiantes. Mais les ombres n'avaient jamais dévorées personne. Les habitants des lieu, eux, en seraient capables. Certains êtres se réfugiaient ici pour se protéger de l'ardeur du soleil ou tout simplement de la lumière. Si vous en croisez, un petit conseil, courez vers la sortie, ou bah, essayer de le tuer à vos risque et péril. Vous enfoncez dans les boyaux de l'usine serait synonyme de mort. Les habitants connaissant les lieux sur le bout de leurs griffes, n'hésiteront pas à vous déchiquetez vivant, dégueue assez à mon goût. Je pense que j'ai fait sursauter plusieurs bestioles à l'intérieur car bah, je vis un rat sauté au plafond comme les chats domestiques. Je me retransforma et pouffa de rire, et me tordi. Me roullant sur le dos. Je repris mon calme avec difficultée. J'éssuigna une larme de rire sur ma joue et me dirigea vers des ombres de chats, je sauta sur un engin et les contourna. Je sauta devant la chatte couleur dorée. Elle avait un pelage laire légèrement doré avec par contre un ventre totalement blanc et les pattes , le bout de la queue et des oreilles plus foncés. Je sauta devant elle tellement vite qu'on aurait dit que je mettait téléportée.
- Hey!!! Comment ça va les minables?

Invité



Anonymous
Invité


   Ven 10 Fév - 14:02


L'attente se était longue, le solitaire était semble t'il paralysé et 'e voulait plus bouger ni même répondre malgré l' insistance du Felinae, je m'approche de la solitaire et lui cria dessus :

"Bon TU vas te décide un jour ?! Ont n'a pas la journée alors maintenant tu choisis sinon on se casse, et tant pis pour toi ! "

Mes paroles résonnaient dans la structure métallique rouille par l'âge et surtout les pluies acides fort sympathique.
Pendant que je contenaient mon envie de défoncés quelqu'un, une succession de bruit signifiant clairement que quelqu'un défoncé une porte ou un mur au choix pour rentre dans le bâtiment.

"Pourvus que ce soit un soldat ! J'ai trop besoin de me défoule la !
Je sortais les griffes et activa mon pouvoir pour démasqué la présence de n'importe quel individu...
Oui QUELQU'UN ARRIVE et... C'est un Felinae à qui débouche tranquillement dans la scène, dégoûté je rentra les griffes...
Quelqu'un connaît cte clown ?

Invité



Anonymous
Invité


   Mar 21 Fév - 16:26


HRP:
 

Le matou me répondit d'un ton franc :

-Nan ne me baladais et j'ai tracé mon chemin pour pas me perdre, je lui montrerai la route, et t'inquiète pas, tant qu'on me fait rien, je ne fais rien.

Tracé son chemin ? Mais comment ? Ha non enfaite c'est bon, j'ai compris. Bon au moins il pourra ramener la Felinae, c'est déjà une bonne chose me réjouis-je. Je le vis ensuite se tourner vers la Felinae et il reprit parole.

-Elle nous fait pas une hémorragie par hasard ? Ça ne semble pas vouloir s'arrête de couler....

A ces mots je loucha un regard vers ma patte en effet ca coulait toujours mais ce n'était pas la fin après tout. Ca finirait bien par s'arrêter de toute façon. Je sens ma queue s'agiter car je n'aime pas être dans ce genre de situation. C'est la que je sentis quelqu'un prendre avec douceur ma patte blessé, surprise par le geste je faillis esquiver un geste de défense avant de remarquer qu'il ne s'agissait que de la gentille Felinae. Je la laissa faire mais toujours sceptique. Puis elle déclara sur d'elle.

-Oui j'en est bien peur... Il faut de la mousse imbibés d'eau pour nettoyer un peu la blessure pour éviter que ça ne s'aggrave si on la referme tout de suite.

Toujours aussi sceptique je pensais dans ma tête que trouver ce genre de choses dans ici semblait bien impossible. Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer intérieurement de la situation. Ca a un point ironique je trouve d'un certain coté. Mais bon. J'observe toujours silencieusement avant que le Felinae reprend parole, mais une nouvel fois elle sont destiné au Caméléons.

-Est ce que tu saurais ou il y aurait un point d'eau dans les environs ?

Je regarde toujours devant moi, mais mes oreilles sont orienté vers l'arrière, curieuse de la réponse. Si il y a un point d'eau ici, ce serait merveilleux pour une fois.

- Tu veux trouve de l'eau ? Non. Contaminé par je ne sais combien de bactérie ou de déchets radioactif ? Trouve de l'eau ici, laisse tomer, il va falloir marcher vers la forêt, pas le choix. Le seul souci...

Bon d'accord la c'est ironique, je pars de la forêt pour être tranquille loin de ses habitants et je dois déja y retourner une journée plus tard. Il dois vraiment y avoir quelqu'un qui me déteste, ou alors j'ai zappé quelque chose dans ma vie. Je remarque que le matou n'avait pas finit sa phrase et fnit par reprendre de plus belle.

-Encore combien de temps elle peut tenir et combien de créature pourrait venir nous titillé en chemin voyez...

Je grognas intérieurement, n'aimant pas ce genre de situation, ou j'étais inférieur et ne pouvant combattre ceux qui me mit un brin contrarié et de mauvaise humeur.
La Felinae finit par se tourner vers moi, elle semblait réfléchir. J'avais l'impression d'être une bestiole de cirque qu'on regardait.

-Est ce que tu te sens capable de marcher un petit peu voir quand même un peu plus ?Elle s'arrêta, elle réfléchissait encore, cela se voyait dans ses yeux. Aucun doute.On pourra te porter dans le cas contraire.

Mais le matou noir s'approcha de moi, et finit par carrément me crier dessus :

-Bon TU vas te décide un jour ?! Ont n'a pas la journée alors maintenant tu choisis sinon on se casse, et tant pis pour toi !

Mes sourcils se froncèrent en cette instant, et la colère commença à monter en moi en cette instant. Je voulus protester de vive voix, a ce mâle. Mais plusieurs bruit résonnèrent dans l'usine, me faisant retenir a mon tour de déclarer la guerre à ce matous.

-"Pourvus que ce soit un soldat ! J'ai trop besoin de me défoule la !
Je fis mine de ne rien entendre à ce qu'il venait de dire. Mais quelque chose atterrit si vite devant la Felinae, que je faillis reculer en crachant.

-Hey!!! Comment ça va les minables?

C'était une chatte de couleur noirs, avec du gris au bout des pattes, notamment sur son visage. Elle avait également un poitrail blanc et sur son ventre. Ses yeux était vert, et près de son œil gauche a demi cachée, j'en conclus que c'était une tresse que je reconnus. De mon temps de Soldate, j'en avais déjà vue. De mon point de vue, cela avait un certain côté guerrière. Je vis à l'arrière qu'elle avait neuf queues. J'imagine qu'elle devait avoir un pouvoir. Je sus que ce n'était pas une Soldate, mais une Felinae, tout comme la féline dorée auquel elle était en fasse, mais était-elle amical seulement ? Se faire traiter de "minable" était un mot courant, chez moi que j'avais assez entendus.

-Quelqu'un connaît cte clown ?

Je levai mes yeux au ciel, les oreilles plaquée derrière et me leva en grognant a demi en colère et du à la douleur dans ma patte. Je m'approcha du matous noir, bien en face de son visage.

-Sache que tu es LIBRE de partir, excuse moi d'être mal en point dans ce lieu hostile ! Je continuas de claudiquais en face de moi m'éloignant du matou, avant de m'arrêter et de tourner ma tête vers ce chat. Après tout qu'est-ce que l'on peut attendre d'un mâle de toute facon? Avec une lueur de défis et de colère dans mes yeux.

Je regardais ensuite la Felinae au pelage dorée, et prit parole, avec une voix un peu plus sympathique, mais j'étais toujours énervée, mais contre quoi je ne sais pas, peut-être le matous noirs, le fait d'être inférieurs, le fait d'être blessées. Trop de choses.

-Ta propositions est très gentille, mais je n'ai pas besoin que l'on me porte, faut bien que j'apprenne à me débrouiller.Après un moment de pause, je reprit parole, un peu froidement. J'imagine qu'il faut se présenter, moi c'est Rainbow. Mon regard regarda celui de la nouvelle venus au neuf queues. Tu comptes rester ?



Invité



Anonymous
Invité


   Dim 23 Avr - 20:15


Up!

Invité



Anonymous
Invité


   Dim 23 Avr - 20:49


Candle !! ^^
Bon vu que Écho n est plus la je pense que ce RP vas devoir allez au Archives ;_;

Invité



Anonymous
Invité


   Dim 23 Avr - 21:03


Alors j'archive! :D





Contenu sponsorisé


   


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Vous n'avez pas les os en verre, vous pouvez vous cogner à la vie ! - Edward Bird
» Présentation d'un chat que vous pouvez boire, mais que va-t-il se passer ? //à finir//
» Vous pouvez mater mon fessier.
» Vous pouvez m'appeller Yoruko-sempai. Yoruko-sensai. Ou même Yoruko-kami...
» Grégoire Tesla-Newton, à votre service, tant que vous pouvez payer du moins, huhu!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Bien commencer :: Archives :: Felinae V1.0 :: Autre V1.0-
Sauter vers: