AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Plus du même monde || Solo [DÉFI CHAMPION] en cours

Modératrice présentationModératrice présentation


x Messages : 104
x Date d'inscription : 09/06/2017
x Age : 14
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
48/100  (48/100)
Endurance:
42/100  (42/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Sam 11 Aoû - 1:33





L'autre monde

« solo »

3h du matin. C’est l’heure précise à laquelle Anchanté éveilla, ce jour là. Peut-être était-ce à cause de la chaleur qu’il sortait de son sommeil léger, pour éviter de cramer dès qu’il mettait une patte dehors. L’été était sûrement la saison qu’il haïssait le plus profondément, avec une passion tellement brûlante qu’il pourrait sûrement tempêter son aversion pendant des heures et des heures. L’astre vous écrasait dès le petit matin, l’atmosphère était asphyxiante, accablante et les insectes indésirables se multipliaient. C’est aussi là qu’on percevait le mieux à quel point la terre était dévastée, que ce soit par la pollution qui flottait dans l’air partout, ou même par la sécheresse presque effrayante dans laquelle la flore semblait plongée. Et par dessous tout, Anchanté ne pouvait même pas se permettre d’enlever son masque ne serait-ce qu’une minute sans s’étouffer à cause de l’impureté de l’air. C’est ça, qui le dégoûtait, qui le mettait d’une humeur absolument atroce dès qu’il ouvrait l’oeil.

Aujourd’hui n’était pas une exception. Il avait pris l’habitude de partir dès l’aube de sa petite chambre immaculée, climatisée, en direction du champ d’entraînement. Les entraînements journaliers étaient obligatoires alors il était bien forcé de s’y rendre à un moment ou un autre, mais se défouler était exactement ce dont il avait besoin après ses nuits souvent troublées par des pensées parasites. Il y allait pour se vider de son corps et de son esprit, pour déverser toutes ses émotions négatives qui s’accumulaient et s’entremêlaient chaotiquement pendant ses nuits. La solitude, lorsqu’il pouvait l’apprécier, était agréable. Personne pour le déranger, personne pour briser le silence savoureux lorsqu’il se déchainait. Aujourd’hui, à son plus grand agacement, il n’était pas seul. La présence des autres n’étaient pas forcément insupportable si le collègue qui lui tenait compagnie était relativement silencieux mais cette fois-ci, c’était tout le contraire. C’était une bande de jeunes, fraîchement promus. Anchanté eut un petit haut-le-cœur. C’était des gamins en groupe. Il n’y avait rien au monde qu’il détestait plus que les bleus un peu trop sûrs d’eux, si ce n’est les bleus un peu trop sûrs d’eux à plusieurs. Ceux-là étaient bouillonnants d’énergie, de fierté, d’une stupidité si simple qu’elle en était rageante. Ils se battaient sans trop faire attention, pouffant de rire à chaque occasion, un sourire sot comme collé au visage. Leur innocence était à vomir. Pourtant, il n’y avait pas que ça. Anchanté grinça des dents quand leur rire retentit dans toute l’entièreté du champ d’entraînement. Ils se taquinaient. Il se crispa un peu plus. Entre deux assauts, course d’endurance et exercice de maniement de leur pouvoir, ils comméraient. Il enfonça  ses griffes dans le sol sec un peu plus. C’était beaucoup trop à endurer. Leurs gamineries candides fit remonter en lui le souvenir amère de sa propre jeunesse, du temps où lui-même s’entraînait au côté de ce qu’il appelait à l’époque des amis. Aujourd’hui, leurs noms étaient effacés de sa mémoire. Sauf celui de Lown. Lui, il résonnait fort, si fort qu’Anchanté plissa les oreilles. Aucun jour ne passait sans qu’il ne regrette cette nuit-là où il assassina son ami, parfois son amant. C’était un accident. Ce n’était pas voulu. Mais au fond de lui même, dans les tréfonds de ses entrailles, il savait qu’il avait bien fait. Sans cela, sa vie aurait sûrement changé pour le pire. Il peinait même à y penser, tremblant de honte face à l’horreur de ses propres actes. Pourtant, ce n’était pas le sang cramoisi et son corps sans vie dont il se rappelait quand il y pensait. Il se souvenait de son sourire, de leurs escapades nocturnes, de leur adolescence ensemble, des fous rires, de ses mines satisfaites lorsqu’il avait raison, ou lorsqu’il accomplissait quelque chose. C’était ses yeux qui brillaient à la lueur de la nuit, leurs discussions illusionnées, leur espièglerie. Et Dieu sait que cela faisait infiniment plus mal.

//!\\ EN COURS //!\\

© Kokca

_________________
Ref temporaire:
 


moodboard:
 

AdminAdmin


x Messages : 1293
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 21
x Felicoins : 50


Feuille de personnage
Force:
33/100  (33/100)
Agilité:
23/100  (23/100)
Endurance:
22/100  (22/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Dim 9 Sep - 16:22


J'archive [champ d'entrainement]

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 


Merci ma puce ♥:
 


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: