AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Défi solo : Vulpirus



x Messages : 92
x Date d'inscription : 13/06/2017
x Age : 13
x Felicoins : 8


Feuille de personnage
Force:
14/100  (14/100)
Agilité:
21/100  (21/100)
Endurance:
14/100  (14/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Lun 6 Aoû - 16:51


Défi solo : Vulpirus

ft. NOM Prénom
... mots

La chasse était pas bonne. Pas bonne du tout. Mais vraiment pas bonne ! Surtout qu’il faisait horriblement chaud. Le soleil tapait fort. Le matou commençait à avoir soif. Il lui fallait un peu d’eau pour le déshydrater sinon il ferait un malaise. Ses éclairs sont en surchauffe sa ne va pas du tout ! Mais il doit essayer de rapporter au moins une proie. Oh! une souris est sortie ! Enfin elle a juste sortie sa tête. Tomek se tapi au sol et attenda qu’elle sorte totalement. Celle-ci mets les pattes à l’extérieur. Le félin patiente. Il bat lentement de la queue et au moment où la petite fugueuse est sortie, il s’élança ! Mais à sa grande déception il l’avait raté. La souris est retournée dans son trou. Le félin, fou de rage, bat violemment de la queue et se déchaîna sur le trou de la souris en faisant entrer sa patte pour tenter de la faire sortir en vain. Il jeta sa tête en arrière et réprima une plainte. Il avait chaud, soif et il était épuisé ! Mieux valait abandonné maintenant. Mais comme d’habitude après l’effort, le réconfort ! Fallait pas chercher d’excuses pour faire une sieste avec Tomek. Il était très paresseux ce matou ! En ce jour il était à l’Orée de la forêt. Si ce n’était pas pour chasser il aurait probablement apprécié cet endroit. Mais voilà qu’il chasse dans une chaleur insupportable. L’herbe était verte ce qui pouvait le consoler un petit peu de sa terrible défaite contre les proies. Souvent sa lui arrivait de vouloir être dans la peau d’un chat domestique. Ça aurait été cool ! Ne trouvant pas le sommeil malgré ces pensées, il se releva pour faire une toilette complète et prena son temps. Il était tout de même très sale avec de l’herbe sur sa fourrure et de la terre partout. Même sur son museau !

Mais soudainement, un bruit aiguë ce fit entendre dans les parages. Aurait il dû rester ici ou y aller ? Tenter par la curiosité, Tomek fit le mauvais choix d’aller vers ses bruits. Et il pourrait le regretter ! Il se laissa guider par ses petits bruits et vit qu’il s’agissait de bébés Vulpirus. Ils jouaient ensembles. Ils étaient mignons alors Tomek s’en approcha. Après tout, les petits Vulpirus étaient inoffensifs donc il pourrait s’en approché sans crainte ! Quand les petits virent le félin, ils s’arrêtèrent de jouer pendant un instant puis tous ont commencé à le renifler. Et Tomek aussi d’ailleurs. Ils étaient à quatre. Leur petits yeux rouges sans pupilles les rendait encore plus mignon. Enfin pour l’instant ! Un d’entre eux morda la queue du félin pour jouer. Ou serait ce un instinct de défense ? Mais il fit semblant d’attaquer le petit alors les autres vinrent à la rescousse. Il émit un ronronnement amusé puis s’attaqua aux autres. De temps en temps, il faisait semblant de tomber pour les faire plaisir comme quand on joue avec les chatons. Mais un d’entre fit mal à Tomek probablement sans faire exprès. Mais celui-ci ne put se retenir de grogner méchamment. Le bébé Vulpirus apeuré commençait à pleurer. Tomek s’en voulait alors il consola le petit en le laissant l’attaquer. Mais ces instants de bonheur n’allait pas continuer plus longtemps...

Soudain, un grognement se fit entendre derrière Tomek. Les petits avaient l’air content en entendant le grognement. Le félin se retourna lentement et vit une grande Vulpirus enragée ! En effet, Tomek était sur son territoire et il devait s’en aller. La maman se jeta sur le félin. Celui-ci pour riposter utilisa ces cinq énergies de pression pour qu’elle le relâche. Il prit ses jambes à son coup et fuya. Il courut comme si sa vie en dépendait ! Mais sa vie en dépendait vraiment là, ce n’était ni pour jouer ni pour faire une course. C’était pour sa vie ! Et il devrait se sauver le plus vite. Mais la mère était en train de gagner du terrain et se rapprochait de plus en plus du félin. Tomek n’aurait probablement pas le choix. Mais il ne voulait pas mourir en prenant le risque de riposter alors il essaya de courir plus vite. Au chemin, il vit un Caprae jaune avec des tâches brunes clair, une queue touffue avec une proie dans sa gueule.

- Attention ! Il y’a un Vulpirus !!!

Le caprae s’enfuit à son tour et tout deux étaient poursuivis par l’animal.

- Il faut qu’on se sépare ! A moins que tu sois fort et qu’on puisse l’attaquer à nous deux !

Alors Tomek s’arrêta et fit volte-face pour affronter le canidé. La Vulpirus attaqua la première. L’Ophéis l’esquiva puis la morda à l’oreille. Elle hurla de rage et se prépara à le réduire en pièce ! Ou en miette ! Mais le caprae grimpa sur son dos et lui morda violemment la nuque. Celle-ci fit un rodéo pour le faire dégager. Mais le caprae ne s’avouait pas vaincu : il grossissait et son poix alourdissait la Vulpirus. Probablement le pouvoir du Caprae. Elle tomba à terre et ne put se relevé. Le caprae avait gagné ! Il leva sa queue fièrement. Quand à la maman elle haleta. Elle regardait les félins avec pitié l’air de dire « Me tuer pas ! Que deviendront mes petits ? ». Mais alors que l’autre s’apprêtait à l’achever, Tomek l’arrêta avec sa queue.

- Laisse la en vie ! Elle ne posera plus aucun problème. dit il doucement.

Le matou acquiesça sans répondre. Les petits Vulpirus qui avaient suivis leur maman, vinrent se blottir contre elle. Celle-ci se releva tant bien que mal et se dirigea vers leur tanière, les petits aux talons. Ils avaient l’air de dire au revoir à Tomek. Enfin il avait l’impression !

- « Tout fini bien. Quand à moi je retourne dans le Royaume. dit le caprae.

Tomek acquiesça à son tour. Le caprae repris sa proie et s’en alla. Puis il repensa qu’il n’avait toujours pas attrapé de proie. Il soupira de fatigue et s’en alla à son tour. Mais au moins il était heureux pour les Vulpirus. Il repensa à son enfance gâché. Si Tomek aurait tuer leur mère, ses petits aurait pu mourir ou si dans ce cas ils arrivent à survivre, ils auront une envie de vengeance contre les félins. Il n’aurait pas voulu avoir des ennemis Vulpirus. Il n’en voudrais pas du tout...


_________________
Merci pour vos beaux dessins :luv::
 

« Le changement est radical ! »


AdminAdmin


x Messages : 1295
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 21
x Felicoins : 50


Feuille de personnage
Force:
33/100  (33/100)
Agilité:
23/100  (23/100)
Endurance:
22/100  (22/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Lun 13 Aoû - 18:06


J’archive ~

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 


Merci ma puce ♥:
 


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» La bourse ou la vie (Solo Rang B)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: