AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Playing with hearts || avec Camaël, Danteh et Nuazù [RP EVENT PLANTES]

Invité



avatar
Invité


   Jeu 2 Aoû - 22:05





Hearts

« avec Cama, Nua et Danteh »

Pan était enchantée. Elle affichait bêtement un petit sourire narquois et un air satisfait comme collé à son visage. C'était un de ces jours presque paisibles, où tout semblait aller au meilleur des mondes. Il était encore tôt, alors la chaleur suffocante de ce milieu d'été était encore supportable, du moins à la Jardinerie. Mais ce n'était ni le beau temps, ni l'atmosphère tranquille des beaux jours qui la rendaient aussi fière d'elle-même. Noooon, c'était beaucoup plus drôle.

Pour la première première fois, Pan avait vraiment parlé avec Camaël. Elle n'avait pas souvent l'occasion d'avoir de conversations profondes et passionnantes avec les autres, tout simplement parce que la plupart d'entre eux lui semblaient bien trop plats pour se plonger dans une de ces conversation qui continuent des heures et des heures durant, où l'on parle de tout et de rien, où on ne semble jamais s'ennuyer. Alors, celui qui n'était d'abord qu'un collège lui avait parut assez curieux pour piquer l'intérêt de la petite. Elle avait eut raison. Camaël avait l'air, aux premiers abords, d'avoir un immense balai coincé dans le derrière, ce que Pan avait trouvé particulièrement amusant, mais finalement ils s'entendaient bien. Tellement bien que, lorsqu'ils finirent par parler de leurs confidents respectifs, Nuazù et Danteh, ils parvinrent à comprendre l'un et l'autre que leurs amis avaient un petit faible l'un pour l'autre. Pan avait découvert un mois plus tôt, tout à son ravissement, que Nuazù avait une sorte de crush adorable sur son adjudant. Sauf qu'elle était beaucoup trop pure pour réaliser ce que tous ses sentiments signifiaient. Après tout, les émotions, c'est un truc tellement compliqué à comprendre et Pan avait elle aussi du mal à s'y retrouver, y'en a trop et on finit par s'emmêler les pinceaux, alors c'était compréhensible.

Pan avait un plan. Elle l'avait partagé avec le chat crème en détaillant sa pensée passionnément, son regard brillant d'une lueur scintillante, expliquant dans les moindres détails son idée. Elle n'attendait d'ailleurs pas trop de réponse et en avait surtout parlé parce qu'elle était bien trop excitée pour se taire, mais c'était tout de même agréable que Camaël partageait son enthousiasme, quoiqu'il le faisait plus posément. Peut-être était-ce un peu insensible de se mêler aux sentiments des autres comme elle le faisait. Pan était vaguement consciente de cela. Mais elle était profondément convaincue que cela ne pouvait que bien se terminer. Après tout, ils s'aimaient tous les deux, n'est-ce pas ?

Elle voulait se rendre à l'ancienne gare. Encore fallait-il inventer je-ne-sais-quel prétexte pour que tous aillent là-bas ensembles mais Pan ne s'en souciait pas trop. Elle improvisera, elle était douée pour ça. Là, ils auraient l'occasion de passer du temps à deux, histoire de se.. rapprocher un peu. De toute façon, Pan ne tenait plus en place. Le camp était toujours endormi et seuls quelques chats émergeaient, se réveillant doucement. C'était le moment parfait. Parmi eux, Nuazù, Danteh et Camaël. Elle s'approcha de ce dernier et il sembla comprendre ce qu'il avait à faire, tournant la tête vers Danteh pour lui adresser la parole. Quant à Pan, elle fonça droit vers son amie et inventa une quelconque raison pour qu'ils y aillent, quelque chose dans les lignes de « T'es commandante mais tu connais même pas ton propre territoire, faut bien aller le découvrir ! ». Elle finit par céder, un peu confuse quant à ce que sa porte parole avait en tête.

Enfin, le quatuor arriva à la gare. Ils avaient légèrement bavardé sur le chemin, mais rien de bien extraordinaire. Ceci dit, Pan trouvait la gare charmante. Les grandes vitres ensevelies de sable laissaient passer un peu de lumière et de la végétation rampait sur les murs de l'endroit en ondulant légèrement. Ce qui était le plus drôle, c'était l'immense wagon abandonné qui trônait au milieu du lieu. Jamais n'avait-elle vu un engin aussi absurde. Elle s'adressa à Nuazù, toute sourire, sautillant presque d'excitation :

« Tu vois que ça valait le coup de venir, c'est trop marrant comme endroit! Les humains ont construit de drôle de machines, avant la guerre. »

La petite continua à zieuter son entourage méticuleusement, tout en gardant un oeil sur les autres. Dans un coin, se trouvait un amas d'espèce d'adorables boules de coton. Elle s'approcha, oubliant un instant ce pourquoi elle était venue, et pris une des plantes dans la paume de sa patte avant de la glisser dans la poche de sa salopette. Enfin, elle se releva, se retournant vivement vers ses camarades, attendant que quelqu'un prenne la parole.

© Kokca


Dernière édition par Pan le Jeu 2 Aoû - 22:25, édité 1 fois

AdminAdmin


x Messages : 1413
x Date d'inscription : 25/02/2015
x Age : 1000
x Felicoins :


Feuille de personnage
Force:
100/100  (100/100)
Agilité:
100/100  (100/100)
Endurance:
100/100  (100/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://felinae.forumactif.org

   Jeu 2 Aoû - 22:08


Le membre 'Pan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du Jardin' :

_________________
Votre Staff ☼



x Messages : 66
x Date d'inscription : 02/06/2017
x Age : 18
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
10/100  (10/100)
Agilité:
18/100  (18/100)
Endurance:
14/100  (14/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Jeu 2 Aoû - 22:51


◄► You played with my heart ◄►

I'm a saint, and I'm a sinner
I'm a loser and a winner
Without faith and a believer
I am true and the deceiver
I'm a hero and a villian
I'm a myth, and I'm a legend
Without strength and a contender
I am real and the pretender
I'm a poet and a soldier
I am young and growing older
Without hope, but I'm a dreamer
I'm the cure, and I'm the fever
I am lost with a direction
I am failure and perfection
Nuazù était, comme à son habitude, extrêmement déterminée. Aujourd'hui elle allait faire des choses, et elle le ferait efficacement. Sans émotions. Sans remise en cause. C'est-à-dire exactement comme il le faut. Quoi ? Elle n'avait pas encore choisi à vrai dire. Il fallait qu'elle aille rendre visite aux chatons, pour constater de l'apparition de nouveaux pouvoirs sur leur personne, et choisir ainsi avec Camaël et Danteh quels seraient leurs futurs rôles. Après, elle se devait d'aider deux gardiens à régler un litige : chacun réclamait avoir fait plus de travail qu'un autre et ainsi mériter plus de reconnaissance, se traduisant par plus de temps libre pour l'un et un peu plus de nourriture pour l'autre. Une fois que ce serait réglé, elle se irait parler aux Veilleurs revenus de la patrouille de nuit, pour savoir s'ils avaient quelque information à lui transmettre. Enfin, elle irait donner un coup de patte à ceux qui se démènent nuit et jours, sur leur temps libre, pour aménager la Jardinerie et la rendre la plus agréable possible. Cela pouvait aller de la délimitation de points d'eau équitablement accessibles aux différents félins au renforcement des barricades qui soutenaient les quelques détritus humains tenant en un équilibre précaire en passant par le rembourrage des litières. S'il y avait bien quelque chose que Nuazù détestait c'était l'inactivité, et c'était le meilleur moyen de renforcer ce lien de confiance mutuelle et indéfectible entre elle et ses camarades. Elle avait beau avoir un rôle plus important qu'eux, elle se considérait en effet au même niveau. C'était une suite de coïncidence qui était à l'origine de ce pouvoir qu'elle possédait et dont elle essayait de faire le meilleur usage, la première étant la lâcheté répugnante de celui qui fut son géniteur et la dernière étant ce soutien inattendu et pourtant très apprécié de Danteh, celui qui l'avait poussé à faire ce premier pas en lui promettant son soutien. Cependant, à peine sortit-elle de sa tanière que tous ses plans tombèrent à l'eau.

Pan avait sauté sur elle, dès l'instant où elle avait vu son museau poindre entre les tiges. La petite féline commença aussitôt à essayer, avec un étrange air peint sur le visage que Nuazù ne réussit certainement pas à déchiffrer, à la convaincre de laisser tout tomber pour aller avec elle, Camaël et Danteh visiter un peu la Ville Engloutie. Celle-ci lui exposa des faits, comme elle savait si bien le faire pour se faire comprendre. Essayez de prendre des détours avec elle et vous la perdrez bien trop vite, ce qu'il faut à la Commandante c'est de la pure franchise. Quand la Porte-Parole lui rappela sur un ton un peu moralisateur -un peu trop même, mais comment aurait-elle pu remarquer ?- qu'elle ne connaissait même pas son propre territoire, celle-ci hocha la tête, bien qu'un peu désarçonnée. Cela devait donc être maintenant ? Ça ne pouvait pas être le lendemain ? Elle regarda Danteh avec une légère moue. Il aurait dû rester ici, pour appliquer un antidote à quiconque aurait besoin de sortir. Cependant, Pan s'opposa catégoriquement à l'idée même que l'adjudant ne vienne pas. Il s'agissait de "souder l'esprit de groupe" apparemment. Montrer aux autres Ophéis que tous les quatre étaient soudés. Dans les faits ça ne la dérangeait pas, bien qu'elle ne comprenne pas forcément la réelle nécessité de toutes ces simagrées. La chatte blanche prit la parole rapidement, envoyant chaque félin, messager, ombre, gardien ou veilleur, se faire immuniser contre le poison de l'entrée et ainsi pouvoir sortir quand il le faudrait. Elle suivit ensuite ses trois camarades, toujours légèrement perplexe quant à la nécessité d'une telle sortie en cet instant. Malgré tout, les autres semblant toujours trouver ça normal, elle choisit de se taire. La marche dans les couloirs ensevelis de sable de la Ville Engloutie la fascinaient toujours à leur manière. Le quatuor prit un chemin un peu au hasard, tout du moins c'est ce qu'il sembla à Nuazù, montant principalement. Les tunnels finirent par s'élargir, laissant place à une gigantesque bulle d'air, aussi grande, si ce n'est plus, que la Jardinerie. Des plantes grimpantes, cousines du lierre, avaient recouvert toutes les parois de briques. Les rares rayons de soleil qui perçaient à travers le sable donnaient une ambiance presque surréaliste à toute la scène. Pan se retenait de bondir partout, tel un petit chaton qui sait qu'il ne doit pas faire de vague mais qui a du mal à se contrôler, faisant même un large sourire à celle qui, au fil du temps, était devenue son amie.

« Tu vois que ça valait le coup de venir, c'est trop marrant comme endroit! Les humains ont construit de drôle de machines, avant la guerre. »

Nuazù détailla en effet l'étrange wagon, choisissant le mieux possible ses mots avant de répondre à sa Porte-Parole. Le temps qu'elle le fasse, celle-ci s'était dirigée, toute excitée, en direction d'un amas de toutes petites boules blanches semblables à du coton. Elles avaient l'air bien douces : si possible, ce serait intéressant d'en cueillir quelques unes et voir si elles pouvaient servir de litière confortable. Probablement dans une toute autre optique, Pan en cueillit une qu'elle regarda un instant, avant de la faire glisser dans l'ouverture de sa salopette. La chatte blanche leva les yeux au ciel, regardant une nouvelle fois le plafond. Si quelqu'un marchait sur cette paroi en verre tiendrait-elle toujours ? En tout cas les humains devaient apprécier faire des toits fragiles et transparents car il était étrangement semblable à celui du refuge des Ophéis, si ce n'est que celui-ci est bien trop profondément enfoncé dans le sol pour que l'on puisse distinguer quoi que ce soit d'autres que des tonnes de sable à travers.

« Eh bien, je ne dirais pas que c'est très marrant, mais il est vrai que cet endroit à son charme. Je ne m'attendais pas à cela. »

Du bout de la patte elle désigna d'autres plantes qu'elle n'avait jamais vue, poussant entre les rails de métal rouillé, proche du vestige de wagon.

« Pan, pourrais-tu en cueillir un et le mettre dans ta salopette ? Si cette plante peut avoir une quelconque vertu médicale ça pourrait se révéler très utile. Je n'en ai jamais vu de semblable nul part ailleurs, malgré la diversité de ce qui pousse à la Jardinerie. »


Dernière édition par Nuazù le Jeu 2 Aoû - 23:02, édité 2 fois

AdminAdmin


x Messages : 1413
x Date d'inscription : 25/02/2015
x Age : 1000
x Felicoins :


Feuille de personnage
Force:
100/100  (100/100)
Agilité:
100/100  (100/100)
Endurance:
100/100  (100/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://felinae.forumactif.org

   Jeu 2 Aoû - 22:51


Le membre 'Nuazù' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du Jardin' :

_________________
Votre Staff ☼

AdminAdmin


x Messages : 1295
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 21
x Felicoins : 50


Feuille de personnage
Force:
33/100  (33/100)
Agilité:
23/100  (23/100)
Endurance:
22/100  (22/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Dim 9 Sep - 16:51


J'archive [gare]

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 


Merci ma puce ♥:
 







Contenu sponsorisé


   


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]
» Quel personnage de Pandora Hearts es-tu ?
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: