AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Un rythme entraînant [FEAT Yin]



x Messages : 467
x Date d'inscription : 26/04/2016
x Age : 15
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
27/100  (27/100)
Agilité:
27/100  (27/100)
Endurance:
19/100  (19/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Sam 28 Juil - 0:30


HRP:
 

J'attrapai habilement un mulot sur la pile de proies de la réserve, et me postai un peu plus loin pour l'avaler en quelques bouchées. Je n'ai pas vraiment le temps de déguster sa chair tendre et fraîche. Je me sentais bouillir d'énergie; certes comme d'habitude, ayant toujours ce surplein de dynamisme qui nous caractérise, mon pouvoir et moi.
Je me léchai les babines, et me secouai nerveusement le pelage dans un geste léger. C'est pas tout ça, mais faut se bouger mon vieux.
J'avais l'impression de m'être un peu ramolli en combat malgré notre affrontement avec Kaï face à l'espèce de l'ours boursouflé de verrues et de pustules peu attirantes. Je n'avais pas trouvé réellement la volonté de me concentrer dans un entraînement avec un camarade de Guilde, car mon esprit était tout accaparé ailleurs, et quand je suis focalisé sur quelque chose, j'ai du mal à m'en détacher. Je réfléchissais à la discussion que j'avais eu avec Alec à propos de notre plan avec Kaï. Je n'aurais pas pensé avoir l'audace d'agir avec tous ces changements qui étaient survenus.
Peut-être que c'est cela aussi qui m'a fait bouger l'arrière-train. Il était juste temps.
Donc, heureusement que quelques séances d'entraînements sont programmées maintenant que tous les rôles ont été réunis dans le nom de Belliciste, et j'avais déjà eu il y a peu un entraînement avec Enkiro. Je me souviens que c'était très marrant. Le pauvre, je lui ai sauté dessus avant même que ça ne commence, rien que pour le fun. Il faut dire que j'étais particulièrement excité à ce moment, j'avais trop de vivacité à extérioriser, j'étais bouillant de tonus. Pas facile d'être avec un hyperactif.

Donc, je me dirigeais une nouvelle fois vers la Sylve, trottant sous l'ombre protectrice des champignons et des arbres, foulant le sol comme on refoule les pensées envahissantes. Aujourd'hui, il me semblait que j'avais entraînement avec Yin, un matou noir que j'avais déjà croisé quelques fois au camp. Comme il sent encore l'humain, j'ai déduit qu'il était probablement un ancien Soldat qui nous a rejoint. Il a de la chance, mon activité se tient à peu près à carreau en ces instants d'intenses réflexions, et je suis d'humeur sérieuse.
Si le mécanisme des prochains événements à venir s'est enclenché, il fallait que je sois prêt. Hors de question d'être un poids mort encombrant, j'ai proposé cela, j'assume jusqu'au bout. Cette décision, de toute façon, je l'ai prise dès qu'on s'est accordés avec Kaï. Je me battrai pour mes frères félins, pour leur liberté. Après tout, c'est pour cela que je suis à Caprae. Eriandalaf a beau eu m'avoir excellemment formé avant que j'entre dans la Guilde, l'expérience est quelque chose qui s'entretient, et comme une plante, si on persévère, elle peut donner de très belles fleurs. Fleurs qui peuvent sauver la vie dans ce monde de danger et d'étrangeté. J'ai eu la chance jusque là d'être tombé sur des partenaires d'entraînement assez rodés, j'imagine qu'il en sera de même avec un chat dans la force de l'âge et qui a l'habitude de se battre. Tendant l'oreille par-ci par-là, j'ai cru ouïr dire que son pouvoir avait un rapport avec les ombres. Je me demande s'il accepterait qu'on s'entraîne aussi en utilisant nos pouvoirs, afin d'être parés à utiliser toutes nos capacités.

Un éclair de lucidité me traversa la cervelle comme souvent, m'arrêtant en plein élan. Mes yeux s'agrandirent et un large sourire étira mes babines.
Mais oui bordel! Ancien Soldat! Ah mais quel con de ne pas y avoir pensé avant! Il a certainement des informations intéressantes qui pourraient nous être extrêmement utiles! Je ne sais pas si Alec l'a déjà convoqué ou autre, mais ça vaut toujours le temps si le personnage est ouvert à quelques questions, de tenter le coup. Cela combiné à ce que je sais déjà, ça ne peut pas faire de mal.
C'est marrant comment certaines choses évidentes, se trouvant juste en face de notre museau, le sont en réalité tellement logiques qu'on ne se rend pas compte qu'elles sont là.
Et pourtant, me voici bien en face du chat noir, maintenant que j'ai continué ma route vers le terrain habituel pour les entraînements.



x Messages : 518
x Date d'inscription : 01/08/2015
x Age : 18
x Felicoins : 10


Feuille de personnage
Force:
33/100  (33/100)
Agilité:
43/100  (43/100)
Endurance:
34/100  (34/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Mar 31 Juil - 14:47





Un rythme entraînant

« Suis le rythme des danses de combat »
Pv Gweithwyr
Je n’aimais pas la convivialité. À vrai dire, ayant été élevé à la Caserne, les bons sentiments et la camaraderie me dégoutaient plus qu’autre chose. Malgré tout, en acceptant de devenir un Caprae j’avais aussi accepté de me plier à leurs valeurs. Ce n’était donc pas par choix mais par obligation morale que je dû accepter un entraînement en duo. J’allais devoir me battre contre ou avec un de ces fameux félins sauvages que je ne connaissais pas, mon insociabilité croissante en cet environnement m’ayant poussé à ignorer la majorité de mes camarades. Il était à vrai dire assez rare que je prenne la peine de me déplacer à l’intérieur même de la Sylve car la populace y grouillait bien trop souvent. Comme à la Caserne où j’évitais les marées de soldats affamés pendant la journée en me contenant de me faufiler dans le réfectoire la nuit venue, je faisais de même ici. J’observais, de loin, couché sur la cîme d’un champignon géant, les allées et venues des matous. J’attendais patiemment de voir le camp se vider raisonnablement avant de descendre et venir moi même me sustenter. J’en profitais aussi pour détailler les félins qui m’entouraient, me prenant parfois à m’imaginer les possibles liens existants entre ceux qui se croisaient ici en fourmillant. Le reste du temps je faisais mon travail de sentinelle, m’enfonçant dans les profondeurs de la forêt et de la zone en mutation, révélant ensuite le soir au Cerbère si des félins avaient osé s’introduire sur notre territoire. Je jettais un regard vers le ciel, mon regard maussade balayant le ciel outrageusement bleu et le soleil qui brillait. Je ne pourrais pas utiliser mon regard aujourd’hui, ce que j’aurais pourtant apprécié faire en entraînement. Voilà qu’en plus l’astre solaire atteignait le zénith : il était temps d’y aller ou je serais en retard. Et je déteste ceux qui sont en retard.

Quand j’arrivais là où l’on m’avait dit que se trouvait le terrain d’entraînement je laissais échapper un claquement de langue sec. L’autre n’était pas là. J’étais certes en avance, mais tout de même, cela ne montrait pas une certaine rigueur d’esprit que j’apprécie chez mes opposants. Il n’aurait plus manqué que je tombe sur un novice roublard et irrespectueux et ce serait le comble de l’ironie. Quand j’entendis quelques froissements derrière moi je me retournais et me retrouvais face à un mâle gris à l’apparence insolite. Sur son crâne se trouvait un étrange bout de tissu aux couleurs inhabituelles et autour de son cou se trouvait une large chaîne dorée, semblable à celle que j’avais moi même longtemps portée, au bout de laquelle se trouvait un cadran de montre. Même dans les rebus de la Caserne on ne trouvait pas de personne aussi bizarrement accoutrée. Ce devait donc être un excentrique. On ne pouvait pas dire que je les appréciais particulièrement, mais mieux vaut cela qu’un idiot, en général ceux qui sortent du lot ne le sont pas. Enfin moins que les autres. À défaut d’être en avance il était pile à l’heure, c’est déjà cela. Je regardais d’un air désabusé la sorte de clairière dans laquelle nous allions devoir nous entraîner. De l’herbe desséchée, mais surtout, de part et d’autre du terrain, une terre nue, à la fois sèche et craquelée par le manque de pluie. Les champignons géants avaient beau se dresser tout autour, leurs chapeaux n’étaient pas assez imposants pour permettre à l’ombre de prendre possession du terrain d’entraînement. La lumière régnerait bel et bien en maître. À l’instant où les rayons chauds effleurèrent mon pelage mon aura sombre sembla sortir de mon pelage, m’entourant d’un halo transparent et mouvant. Une vague d’énergie me frappa, laissant mon corps parcouru d’un spasme. Cela faisait du bien. Même si je ne pourrais pas me fondre dans les ombres j’aurais au moins la capacité de rester parfaitement sur mes gardes jusqu'à ce que nous cessions cette vulgaire imitation de combat.

« Je ne sais pas par où tu veux commencer. Dans tous les cas je ne pourrais pas utiliser mon pouvoir, il y a du soleil. Après tu peux utiliser le tien comme tu veux, je m'en moque. »

Mon ton était froid et plat, comme d'habitude.

© Kokca

AdminAdmin


x Messages : 1295
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 21
x Felicoins : 50


Feuille de personnage
Force:
33/100  (33/100)
Agilité:
23/100  (23/100)
Endurance:
22/100  (22/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Dim 9 Sep - 16:33


Up ~

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 


Merci ma puce ♥:
 







Contenu sponsorisé


   


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'amour est la Sirène, entraînant le pêcheur Qu'ensorcelle son chant, vers le sable sans fond || Mermaid
» Entraînement d'orientation
» Débat : Votre rythme d'écriture
» Un événement gênant (Libre)
» [Entraînement] Lame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Zone de RP :: Zone en Mutation :: La sylve (Le Royaume)-
Sauter vers: