AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Bonjour... (ft Nott)



x Messages : 125
x Date d'inscription : 31/03/2017
x Age : 15
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
15/100  (15/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
12/100  (12/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Mar 24 Juil - 16:38



Shibaan ouvrit les yeux. Des volutes de brumes s'accrochaient à son pelage et s'enroulaient autour de ses pattes. Une sensation très désagréable. Il aurait juré se trouver au milieu d'une rivière pleine de vase et de pourriture, les pattes bien enfoncées. Lorsqu'un petit nuage sombre lui caressa le dos, il eu l'impression qu'un serpent lui rampait sur la colonne vertébrale. Il leva la patte et essuya ses yeux qui pleuraient-non pas de tristesse, bien sûr, mais à cause de toute cette brume. Lorsqu'il reposa la patte par terre, un séisme étrange se fit sentir à travers son dos, son cerveau, ses coussinets, les poils tactiles de ses pattes. La terre tremblait de plus en plus fort, bien qu'il ne la voit pas, il avait l'impression de ne voir que de la brume. Mais il sentait le sol s'ébranler, se déchaîner, et il cru un instant que la fin du monde était arrivée, avant de se resaisir. Il avait déjà vu bien pire...
Soudain, une faille énorme, d'au moins dix mètres de larges, apparu juste devant ses pattes. Le chat noir et bleu poussa un cri de terreur et recula précipitamment. Aussitôt, des tas d'ombres étranges, ressemblant plus ou moins à des chats, se déferlèrent sur lui et l'attaquèrent. Partout à la fois, il sentait des griffes s'enfoncer dans sa chair, des crocs lui effleurer les oreilles.
Le Soldat tomba à la renverse et se retourna involontairement, exposant son ventre sensible. Aussitôt, l'une des ombres l'éventra. Le chat sentit une douleur fulgurante, du sang lui coula dans les yeux et sa vision devint bientôt rouge sang.


Shibaan se réveilla en sursaut, le coeur battant. Ou suis-je ? Ce n'est pas ma chambre...
Il reconnut alors les débris qui l'entourait et se souvint comment la veille, il avait passé toute sa journée dans le Quartier Nord avant de se coucher ici, pour essayer de trouver le sommeil. Il ne s'inquiétait pas pour les autres soldats; ils avaient l'habitude qu'il parte comme ça pour revenir le lendemain. Ils ne doutaient pas de sa loyauté.
Le chat noir se leva et s'étira, hérissant jusqu'au dernier le moindre de ses poils. Malgrès les protestations de ses muscles engourdis, il se promena tranquillement entre les décombres en laissant son esprit dériver. Parfois, il est bon de ne rien faire de très important.
Il arriva bientôt devant un trou ou il serait dangereux d'aller, il pourrait trouver n'importe quel déchet radioactif. Il banda donc ses muscles et sauta avec grâce de l'autre côté.
Il continua sa marche, lorsqu'il entendit un craquement. Aussitôt, ses oreilles se dressèrent et il chercha l'origine du bruit. Derrière lui. Ses hypothèses furent confirmées lorsqu'il vit l'ombre d'une queue disparaître.
Qu'est ce que c'est ? Un autre Soldat qui vient glander par ici ? Ou alors si c'est un Caprae, je me ferais un plaisir de lui arracher la fourrure...

Comme d'habitude, il s'assit avec humeur et entreprit de faire sa toilette. Entre deux coups de langue, il lança :

- Si tu crois que je ne t'ai pas vu, tu te met la patte dans l'oeil.

_________________
La vie n'est qu'une lutte, celle ou il faut toujours gagner...



x Messages : 45
x Date d'inscription : 11/07/2018
x Age : 17
x Felicoins : 30


Feuille de personnage
Force:
19/100  (19/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Mer 25 Juil - 12:55


Je marchais en direction du Quartier Nord. Ce n'était pas le première fois que j'y allais, mais c'était une première pour moi en tant que Seconde ligne. J'y étais souvent allée pour vagabonder seule, en forme d'ombre, sans personne pour me déranger. Les silhouettes des ruines m'étaient familières, et je prenais plaisir à saute d'un bloc de béton à un autre. Pour une fois, je n'étais pas invisible, et j'avançais à découvert. Je ne saurais dire pourquoi j'avais choisi cette forme là, mais mes articulations étaient un peu trop endolories pour le moment, et je préférais m'avancer en zone plus sûre.
Je levais la tête. Le soleil projetait ses pâles rayons matinaux sur les ruines, et de grandes ombres s'étendaient derrière les immeubles. Je soupirais. Le matin était mon moment préféré, et j'adorais sentir la fraicheur de la journée levante sur mon pelage bleu nuit. Avançant un petit peu plus, je montais dans un petit appartement assez solide pour supporter mon poids, ce qui était dérisoire étant donné que j'étais un chat, mince de surcroit, et bondissais de paliers en paliers. Le bâtiment était à moitié éventré, et tous les appartements orientés vers l'est donnaient sur du vide. C'était d'ordinaire trop dangereux pour n'importe quel chat non-modifié, mais avec mon pouvoir, je pouvais me rendre immatérielle pendant la chute et ainsi atterrir sans mal. Un des nombreux avantages à avoir un pouvoir comme le mien. J'aspirais les ombres autour de moi. Je me trouvais dans une pièce au quatrième étage, plongée dans la pénombre. Aussitôt que j'eus activé mon pouvoir, toutes les ombres dispersées de ci de là dans le salon s'évanouirent, et je pus voir plus clair. Une table était posée, ainsi qu'un bol qui devait contenir autrefois des fruits secs, aujourd'hui tombés en poussières. Je slalomais entre les chaises au sol et entrais dans une espèce de chambre dont le mur de droite était tombé, ouvrant une vue panoramique sur tout le quartier. Je m'avançais, sautais sur le lit. Il était dur, et des bouts de verres étaient éparpillés un peu partout. Je grognais. Un mouvement attira mon attention. Je m'approchais du vide, plissais les yeux. Au loin, un peu en dessous de l'immeuble et dans un reste de maison, un chat que je devinais noir se levais. Intriguée par sa posture de combattant, je l'observais. Ca devait être un Soldat, on pouvait deviner ses muscles tendus sous son pelage. Il avait tout un pan de visage brûlé, et un unique œil bleu projetait de la lumière sur le mur d'à côté. Je décidais d'aller le voir, la curiosité l'emportant sur la prudence, et redescendis quatre à quatre les marches de l'escalier pour finalement arriver derrière lui.
J'allais me mettre en forme d'ombre pour ne pas me faire repérer, mais ma patte avant gauche s'appuya sur un cailloux trop fragile, qui se brisa en mille morceaux, alertant le matou. Je m'arrêtais, courut me cacher. Je ne voulais pas me mettre en forme d'ombre, car pour l'instant j'avais l'avantage de l'avoir vu, et mon physique de chatte non-modifiée pouvait le tromper. N'importe qui me voyant penserait à une chatte domestique, ou une Solitaire perdue sans défense, et j'aimais bien surprendre mes adversaires. J'entendis alors sa voix.

"Si tu crois que je ne t'ai pas vu, tu te mets la patte dans l'oeil."

Crotte. Repérée. Je prenais une seconde pour me constituer un masque de chatte normale, et sortis de ma planque doucement, l'air paniqué, comme je savais si bien le faire. Je me postais devant lui, et le regardais, les yeux anxieux. Normalement il croirait à une chatte sans défense, et j'allais ensuite lui prouver le contraire.

"S... Salut."

_________________
Nott



Merci à Khal'Tsu pour ce dessin de Nott ! Il est trop beau je l'adore :)



x Messages : 125
x Date d'inscription : 31/03/2017
x Age : 15
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
15/100  (15/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
12/100  (12/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Jeu 26 Juil - 10:25



Shibaan se retourna et plissa son oeil argenté en voyant ce qu'il vu. Il s'attendait à un combattant, une Solitaire brave ou même un Caprae un peu fou qui était venu par ici. Mais ce n'était rien de tout ça.
Une petite chatte bleu-nuit me fixait, ses yeux sombres écarquillés. Plissant son oeil encore plus, il chercha une modification : une tache de couleur sur son pelage, une aura... Mais rien.
Cette chatte était on ne peut plus ordinaire. Il s'agissait peut-être de la fille d'un Solitaire vivant dans les environs. Ou alors une chatte domestique un peu trop curieuse qui serait venue par ici.
C'était décevant, franchement. Il n'y aurait pas d'action, cette fois-ci.
Le jeune chat soupira. Enfin, il fallait voir le bon côté des choses : pour une fois, un chaton ne déguerpissait pas à sa simple vue. Peut-être que son visage brûlé et ses pattes mutilées ne lui faisaient pas peur. Tant mieux, il pourrait essayer de la manipuler.

- S.. Salut...bégaya-t-elle.

Elle était donc quand même un peu stressée. Le jeune chat ronronna, l'air sincère. Jamais on n'aurais ou deviner ses mauvaises intentions. Il s'étira, révélant ses muscles puissant. Puis il se tourna vers elle en souriant.
- Bonjour, ma petite. Je m'appelle Shibaan et je suis un loyal Soldat. Et toi ?

Derrière son masque tout gentil-mignon, il réfléchissait au meilleur moyen de l'effrayer. Sois il l'attaquait, griffes rentrées ou sorties pour la faire fuir. Mais dans ce cas, elle s'enfuirait à coup sûr et il n'aurait pas le temps de profiter.
Il pouvait aussi la menacer, l'intimider, pour qu'elle prenne peur et se mette à son service.
Troisième option : il pouvait faire léviter quelque chose qui bloquerait la seule sortie, tout ne lui parlant pour la distraire. Oui, c'était la meilleure option.

Concentré, il attendait sa réponse tout en faisant léviter des gros blocs de bétons derrière elle. IL attendrait le bon moment pour les faire tomber.

Ce que j'aime ma télékinésie...

_________________
La vie n'est qu'une lutte, celle ou il faut toujours gagner...



x Messages : 45
x Date d'inscription : 11/07/2018
x Age : 17
x Felicoins : 30


Feuille de personnage
Force:
19/100  (19/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Jeu 26 Juil - 12:04


Pendant que j'attendais sa réponse, je le détaillais de plus près, toujours mon masque angoissé sur mon visage. Il était globalement noir, avec des tâches grises ou bleues sur son corps, la moitié de son visage était brûlée, ce qui aurait pu me faire reculer si je n'étais pas si maitre de moi même, et il portait une sorte collier noir autour du cou. Son unique œil, que j'avais cru bleu de loin, était en fait gris argenté, et un filet bleuté en sortait et s'étendait sur quelques centimètres. Vu comme ça, c'était sûr qu'il était modifié. Je soupirais intérieurement. J'aurais détesté avoir des modifications génétiques, car en tant que chatte à l'apparence normale, mes ennemis me sous-estimaient souvent, ce qui me permettais d'avoir l'avantage dans un combat où l'autre ne s'attendais pas à mon pouvoir…
Tant que j'étais à son analyse, je vis qu'il avait l'air déçu de ne pas me voir modifiée. Sûrement que c'était un genre de Soldat psychopathe qui ne voulait que faire souffrir les gens en les combattants et les ridiculisants. Pathétique. S'il était de ce genre là, mieux valait que je joue la chatte effrayée alors.
Il s'étira dans un ronron, et me sourit, ce qui fit vaciller mes certitudes quant à sa personnalité. Si un chat était capable d'une telle sincérité feinte, c'est qu'il devait être dangereux. Il parla :

"Bonjour, ma petite. Je m'appelle Shibaan et je suis un loyal Soldat. Et toi ?"


Shibaan… Jamais entendu parler. Sûrement une nouvelle recrue un peu trop confiante et hautaine. Mais je ravalais mes doutes, et lui répondis doucement :

"Nott, je vis ici… Tu es un chat modifié ?"

J'ouvris de grands yeux en prononçant ces mots. Bien sûr qu'il était génétiquement modifié, ce n'était sûrement pas des tatouages tribaux qu'il avait sur le corps, mais je jouais la chatte insouciante et impressionnée. Il eu l'air concentré, et ma méfiance redoubla. Je ne connaissais pas son pouvoir, mais savais par expérience qu'il fallait toujours se méfier des Soldats qui se présentaient comme "loyaux". Je me léchais la patte, un peu stressée et attendis sa réponse.

_________________
Nott



Merci à Khal'Tsu pour ce dessin de Nott ! Il est trop beau je l'adore :)



x Messages : 125
x Date d'inscription : 31/03/2017
x Age : 15
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
15/100  (15/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
12/100  (12/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Ven 27 Juil - 9:06


Shibaan continuait doucement a jouer le chat docile. Il attendait patiemment la réponse de la petite chatte tout en continuant de faire léviter les blocs béton, attendant le bon moment pour les faire tomber.
Son interlocutrice le fixait étrangement. Son regard passa d'abord sur son pelage sombre, puis sur ses rayures bleues, violacées et grises, puis sur son côté brûlé d'ou il ne pouvait plus voir, et remarqua ensuite son pendentif. Mais ça n'avait pas l'air de l'effrayer. Tant mieux, en fait. Elle n'avait sûrement pas remarqué que ce pendentif était une lame, assez tranchante pour lui ouvrir la gorge d'un seul coup. Ou alors elle l'avait remarqué mais cela de l'effrayait pas.
Finalement, elle ouvrit la bouche et dit doucement :

- Nott, je vis ici... Tu es un chat modifié ?

Shibaan plissa son oeil valide. Nott devait sûrement savoir qu'il était modifié, elle avait observé ses modifications, mais n'avait pas paru surprise. Elle faisait semblant, comme lui. Avait-elle un fond plus coriace, ou elle pourrait lui résister ? Pourrait-elle, grâce à son pouvoir ou non, avoir le dessus face à lui en cas de combat ? Il n'en savait rien, et commençait intérieurement à douter. Mais il resta bien calme en apparence, et toujours aussi souriant.
Il repensa au fait qu'elle lui avait dit qu'elle vivait ici. Chose étrange, il connaissait presque tout le Quartier Nord et c'était la première fois qu'il la voyait. Peut-être passait-elle du temps ici, comme lui, mais elle n'y vivait pas, c'était sûr.
Il tendit le coup et renifla son pelage. Il portait bien l'odeur des décombres du Quartier Nord, mais une autre odeur, un peu plus ténue, persistait sur sa fourrure bleue nuit. Celle des humains et de la caserne, et même d'autre Soldats.

Il se releva et renifla, l'air méprisant.

- Tu mens. Tu es Soldate. Je sais reconnaître l'odeur de la caserne, même sur une fourrure.

Puis il rajouta d'une voix mielleuse :

- Inutile de nous mentir, nous sommes dans le même camp. Notre objetcif est le même, n'est ce pas ?

Il attendit sa réponse, quasi prêt à lâcher les blocs.

_________________
La vie n'est qu'une lutte, celle ou il faut toujours gagner...



x Messages : 45
x Date d'inscription : 11/07/2018
x Age : 17
x Felicoins : 30


Feuille de personnage
Force:
19/100  (19/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Sam 28 Juil - 21:21


En prononçant ces mots, je me rendis compte de leur absurdité. Bien sûr qu'il était modifié, ça sautait aux yeux. Je me maudis intérieurement pour avoir posé une question aussi bête que celle-là. Même une chatte Solitaire du Quartier Nord aurait pu le voir, génétiquement modifiée ou non. Je sentis la colère monter en moi, mais la réfrénait. J'avais encore une chance qu'il ne s'aperçoive pas de mon erreur. Malheureusement je le vis plisser son œil, comme s'il réfléchissait. Il était très près de moi, et je craignais que mon odeur puisse trahir mon appartenance aux Soldats. Je sentis la profonde réflexion qui l'habitait. Peut être doutait-il ? Je pouvais le comprendre, des chats ayant réussi l'expérience et ne possédant aucun caractère particulier pouvait surprendre, et semer le doute dans l'esprit des autres. C'était un des nombreux avantages à être telle que je l'étais. Insoupçonnable.

Je frissonnais. Son regard fixateur me mettait mal à l'aise, mais le petit vent frais qui s'était levé me filais autant la chair de poule que ce matou, voire plus. Je n'aimais pas le froid, n'ayant pas la fourrure très épaisse. Je me ressaisis. Son masque doux se fractionnait, commençait à tomber en lambeaux. Il renifla, méprisant.

"Tu mens. Tu es Soldate. Je sais reconnaître l'odeur de la caserne, même sur une fourrure."

Ok. J'étais grillée. Aucun moyen de me rattraper, mais je n'étais pas la seule mise à nue. Son reniflement indiquait pleinement quel genre de chat il était, et ce n'était sûrement pas celui attentionné et à l'écoute qu'était Shadow. A la pensée de mon cher ami, je fus prise de faiblesse. Mais je me repositionnais si vite qu'il était impossible de remarquer quel sentiment fugace m'avait traversé. Le matou, apparemment conscient de sa bourde, repris un ton mielleux et me parla d'une voix empathique :

"Inutile de nous mentir, nous sommes dans le même camp. Notre objectif est le même, n'est ce pas ?"

Je pris un moment pour réfléchir. Un mauvais pressentiment me saisi. Il était trop calme, trop confiant pour quelqu'un venant de rencontrer une inconnue. Il préparait quelque chose, j'en étais sûre. Pourtant, je mis ce sentiment de côté et redressais la tête.

"Oui. Je suis une Soldate, inutile de mentir plus longtemps, comme tu dis. Je suis Seconde ligne, et je te conseille de ne pas m'attaquer, parce que tu le regretterais assez vite. Ne me provoque pas."

Il s'était rapproché de moi pour sentir ma fourrure, et je me déplaçais sur sa droite. Je me rassis, esperant l'avoir dissuadé de ne lancer je ne sais quelle attaque ou pique dont je ne connaissais pas la nature, et repris un air posé. Le courant d'air frais s'était calmé, et le soleil montait doucement.

_________________
Nott



Merci à Khal'Tsu pour ce dessin de Nott ! Il est trop beau je l'adore :)



x Messages : 125
x Date d'inscription : 31/03/2017
x Age : 15
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
15/100  (15/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
12/100  (12/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Mer 1 Aoû - 17:35


Shibaan bailla, dévoilant ses crocs pointus. Il adorait jouer ainsi avec les jeunes. Même si Nott ne semblait pas particulièrement effrayée, ni même inquiète. Juste un tout petit peu anxieuse. Ou alors elle était simplement douée pour masquer ses véritables sentiments.
Doutait-elle de sa personnalité ? Avait-elle compris qu'il ne faisait que jouer avec elle ? Ou était-elle juste en réflexion ? Ou alors elle était stupide et ne s'était rendu compte de rien.
Il referma sa patte sur son pendentif en lame, prêt à l'utiliser si besoin.
La petite chatte bleu nuit leva pourtant la tête et dit courageusement :

- Oui. Je suis une Soldate, inutile de mentir plus longtemps, comme tu dis. Je suis Seconde ligne, et je te conseille de ne pas m'attaquer, parce que tu le regretterais assez vite. Ne me provoque pas.

Shibaan ronronna en fermant l'oeil. Quelle imbécile ! Avait-il été aussi naïf, plus jeune ? Aussi idiot ?
Peut-être. De toute façon il préférait éviter les souvenirs de sa jeunesses. Tout cela était enfoui sous la pollution, maintenant.
Bientôt, son ronronnement se mua en grondement. Il rouvrit son oeil argenté et fixa son interlocutrice. Sa gueule se tordit en une cruelle expression, et il sortit les griffes. Il leva l'une de ses pattes avant et fit briller ses griffes tranchantes et immaculées. Puis du fond de sa gorge commença un petit rire. Un rire rauque, tordu, qui donnerait la chair de poule à n'importe qui. Puis le rire s'amplifia et devint un véritable tapage. On aurait dit un corbeau changé en chat qui riait.
Une fois calmé, il rebaissa le visage vers Nott et souffla :

- - Tu crois vraiment que, à ton âge, tu peux me donner des ordres ?

Aussitôt, il arrêta son pouvoir-qui commençait à l'épuiser, de toute façon. Aussitôt, les blocs de bétons tombèrent juste derrière la petite chatte bleu nuit avec un fracas sourd. Un nuage de poussière s'éleva. Les blocs, en déséquilibre, tanguèrent puis dévalèrent la pente, entraînant plein de pierres sur leur passage. Bientôt, la luminosité fut bouchée, et les deux chats se retrouvèrent dans une semi-obscurité.
Shibaan attendit un peu que la poussière polluée se disperse, puis vit la silhouette de Nott se découpant clairement. Elle avait sûrement eu peur.
Le chat sombre s'approcha d'elle, les griffes sorties, et les fit passer sur sa gorge, en l'effleurant.

- Bien, nous allons maintenant pouvoir discuter plus tranquillement. Je veux tout savoir de toi...

_________________
La vie n'est qu'une lutte, celle ou il faut toujours gagner...



x Messages : 45
x Date d'inscription : 11/07/2018
x Age : 17
x Felicoins : 30


Feuille de personnage
Force:
19/100  (19/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Mer 1 Aoû - 18:38


L'air se faisait de plus en plus pesant. Autour de nous, les ruines de la maison surplombée d'une moitié de plafond s'élevaient, nullement touchées par l'atmosphère électrique de notre rencontre. Je le sentais. Le chat n'était pas de la race des plus doux. Son unique œil me regardait fourbement, et je savais ses muscles tendus, prêts à être relâchés pour bondir. Mon stress monta d'un cran. Je savais comment faire pour me défendre, mes nombreux entraînements chez les Secondes ligne m'avaient appris la tactique, et même si j'étais encore loin du summum en terme de technique de combat, je pouvais le battre. Enfin, je l'espérais. Je récapitulais tout ce que je savais sur lui rapidement. Il s'appelait Shibaan, la moitié de son visage était brûlée, sûrement à cause du explosion mal maîtrisée, et il était Soldat. Seconde ligne. Pouvoir pas aussi puissant que les premières. Pas non plus, vétérans, non, plus jeune, dans les 2-3 ans. Je pouvais lui faire face, et il fallait que je réussisse. Je relevais les yeux au moment où il bailla nonchalamment, faisant s'extérioriser tout son mépris pour une chatte comme moi. Il jubilait, je le sentais. Sûrement qu'il adorait effrayer les plus jeunes, mais ça ne marcherait pas avec moi. J'avais encore l'avantage de la surprise, il ne savait pas de quoi j'étais capable, et peut être doutait-il de mes modifications génétiques. Sa patte passa sur collier de dent de monstre. Je ne l'avais pas vu auparavant, et m'attardais dessus. Elle avait l'air aiguisée, prête à tuer. Mon regarde croisa le sien, il n'était plus qu'à quelques centimètres de ma fourrure. Assez pour empoigner la lame suspendue à son cou et me trancher la carotide. Il ne le ferait pas. J'en étais sûre, aussi sûre que la Terre était ronde. Pour un Soldat, tuer un de ses confrères serait une entorse majeure au règlement, et il venait de dire qu'il était loyal. Un éclair de défis passa dans mon regard. Il n'en était pas capable. Peut être se mutilait-il les pattes, mais il ne pouvait pas tuer un camarade. Jamais. Il savait que s'il faisait ça, seule la morte l'attendrais. Il parla, tout en éclatant d'un rire glauque et en sortant les griffes. Mais à présent je savais. De toutes façons, connaissant mes réflexes, j'aurais sûrement le temps de me fondre dans les ombres avant de subir son coup. Ce n'était qu'une supposition, mais elle me fit reprendre confiance en moi.

"Tu crois vraiment que, à ton âge, tu peux me donner des ordres ?"

A mon âge... J'avais à peu près le même que lui. Je m’apprêtais à lui répondre, mais un grand fracas me fit me retourner. Il avait lâché des blocs de pierre sur la seule sortie possible, rendant impossible la fuite à n'importe quel chat. Je souris intérieurement. Mais pas à moi. Quand j'étais sous ma forme d'ombre, je pouvais passer à travers les murs, telle un fantôme. Ces blocs ne m'arrêteraient donc pas, et je connaissais à présent son pouvoir : la télékinésie.

Une fois que les blocs eurent finis de rouler par terre, il se rapprocha de moi, et fit glisser ses griffes sur ma gorge.

"Bien, nous allons maintenant pouvoir discuter plus tranquillement. Je veux tout savoir de toi…"

Je ne m'étais pas écartée, me contentant de suivre des yeux le trajet de ses griffes. Je les repoussais de la patte, doucement, jusqu'à ce qu'elles soient à terre.

« Alors déjà, Shibaan, ce que tu dois savoir en premier sur moi est que je ne suis jamais impressionnée par un matou comme toi. » Je disparus. « Et en deuxième... (je réapparaissais derrière lui, posant mes propres griffes sur son cou, et coupant la lanière de son collier) c'est que nous avons le même âge, et donc que tu ne devrais t'avancer sur ce genre de chose. »

Je pris son collier d'un geste vif, me retournais et redisparut. Je pouvais attendre longtemps comme ça, cachée de sa vue, ma forme me rendait confiante.

« Alors le seconde ligne ? Tu as perdu ton jouet ? »

Ma voix était claire, infantile. Je réapparus à l'autre bout de la pièce, le plus loin possible de lui, et fit mine d'examiner sa griffe. Je gardais un œil sur lui, bandant mes muscles en prévision d'une attaque.





_________________
Nott



Merci à Khal'Tsu pour ce dessin de Nott ! Il est trop beau je l'adore :)



x Messages : 125
x Date d'inscription : 31/03/2017
x Age : 15
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
15/100  (15/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
12/100  (12/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Jeu 2 Aoû - 9:37


Shibaan masqua sa surprise lorsque Nott disparu de sa vue. Ainsi, ell était modifiée ! Elle pouvait donc se rendre invisible ?
Elle me fait penser à Hel... Puis elle trancha son collier et le prit avec elle avant de disparaître à nouveau. Une voix narquoise fanfaronna :

- Alors le seconde ligne ? Tu as perdu ton jouet ?


Le Soldat haussa les épaules. Non mais quelle tête à claque ! Ce n'était pas possible d'être aussi ignorante de lui !
Il répondit donc d'une voix mielleuse :

- Tu es vraiment idiote. Premièrement, je suis pas un Seconde Ligne. Je suis en Troisième Ligne. Deuxièmement, je ne joue pas avec tes affaires comme un chaton même pas modifié. Troisièmement, tu dis que je ne te fais pas peur- et c'est peut-être vrai. Mais toi non plus, tu ne me fais pas peur. Dommage, hein ?


Ses intentions étaient masquées. Nott le croyait sûrement incapable de tuer un autre chat,surtout un de sa guilde. Alors que si. Il avait déjà tué plusieurs Soldats- pour diverse raisons. Peut-être était-il au tour de Nott de succomber sous ses griffes ?
Le chat sombre se rappela de ce qu'il savait sur le physique de la petite chatte bleu-nuit.
S'il lui sautait dessus et la renversait d'un coup d'épaules, il aurait l'avantage de la surprise. Il pourrait ensuite lui griffer le flanc tout en lui labourant le dos. Peut-être que si il arrivait à atteindre sa gorge avec ses crocs...

Il repensa brusquement à tous les chats qu'il avait ainsi tué, sans aucun remord. A tous les éclats paniqués dans leurs yeux. Allait-il encore tuer un chat ?
Le côté opimiste de sa personnalité lui criait de la laisser tranquille. Que sinon, il aurait sûrement de gros ennuis...
Le côté ravageur de son esprit lui hurlait de la réduire en lambeaux, de lui trancher la jugulaire, de la vider de son sang...
Que fallait-il choisir ?
Peut-être pouvait-il faire un entre-deux. Récupérer son collier, au moins.

Il se tourna lentement, et savait que Nott le fixait toujours. Il savait maintenant ou elle se trouvait, vu que son collier n'était pas invisible. Il fit donc semblant de s'assoir... et au dernier moment, se retourna et sauta sur elle en feulant.
Comme prévu il lui donna un coup d'épaule puissant, mais à sa grande surprise, il lui passa littéralement au travers. Il se reprit juste à temps et grogna, furieux contre lui-même d'avoir attaqué comme ça, sans vraiment réfléchir. Il voyait toujours son collier "flotter" dans les airs. Il lança la patte et fut satisfait en voyant son pendentif entre ses pattes. Il s'éloigna donc de quelques pas et remit le collier autour de son cou. Puis il ronronna :

- Merci beaucoup, tu es très aimable.

_________________
La vie n'est qu'une lutte, celle ou il faut toujours gagner...



x Messages : 45
x Date d'inscription : 11/07/2018
x Age : 17
x Felicoins : 30


Feuille de personnage
Force:
19/100  (19/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Jeu 2 Aoû - 13:05


Plus j'examinais sa griffe, plus je me disais qu'il y avait un problème. Ce n'était pas vraiment une griffe, mais un lame, effilée, prête à tuer. Je frissonnais sans qu'il puisse le voir. Je m'étais remise sous forme d'ombre, mais le collier que je tenais entre mes pattes n'était pas invisible, et il était donc facile pour lui de l'attraper. Tant pis, j'en avais assez vu. D'ailleurs, sa voix raisonna, agacée :

"Tu es vraiment idiote. Premièrement, je suis pas un Seconde Ligne. Je suis en Troisième Ligne. Deuxièmement, je ne joue pas avec tes affaires comme un chaton même pas modifié. Troisièmement, tu dis que je ne te fais pas peur- et c'est peut-être vrai. Mais toi non plus, tu ne me fais pas peur. Dommage, hein ?"

Je grimaçais, mon poil se hérissa. Moi, idiote ? C'était pas moi qui avait balancé des blocs de béton pour m'enfermer, ni qui m'étais laissée prendre mon collier. Mais soit. S'il voulait que j'arrête de faire « l'idiote », j'allais arrêter. Je desserrais ma prise sur le collier, prête à le laisser tomber. Alors comme ça c'était un troisième ligne ? Ben ça, c'était dérisoire. Non que j'avais quoi que ce soit contre les TS, mais que bon, j'aurais espéré avoir un adversaire plus à ma taille. J'allais répliquer que je n'avais aucune affaire sur moi, et qu'il fallait donc qu'il change d’œil, quand il eu l'air perdu dans ses pensées. Je réfléchis moi aussi. Il n'avait pas l'air très puissant, et son pouvoir n'était pas énorme non plus. Bien qu'il pouvait prendre de l'importance s'il était capable de me faire léviter, je n'avais pour le moment pas trop peur de sa faculté. La mienne non plus n'était pas des plus fortes, mais elle pouvait me permettre de me rendre imperceptible à ses sens, et c'était un avantage non-négligeable. Lui était piégé dans son monde visible, et je pouvais l'atteindre n'importe quand. Surtout qu'il était borgne, alors sûrement que sa vision ne devait pas être très développée. Quoique, la mienne non plus, je devais avoir la moyenne sur l'échelle, mais les tremblements rendaient cette vision moins bonne que celle des autres chats. Je secouais la tête. Peu importe, ce n'était pas sur mes yeux que j'allais compter. J'avais appris à utiliser mes autres sens aux dépends de ma vue quand je le voulais, et ça me servirait sûrement bientôt.

Il s'assit. Enfin, fit semblant de s'asseoir, car à la dernière minute il me sauta dessus, enfin là où j'étais, mais me traversa. Je souris en voyant la surprise non-cachée se peindre sur son visage, et entendit le grognement à demi étouffé du matou. Il se repris bien vite et attrapa le collier, que je ne tenais même plus, mais laissais posé sur ma patte, puis s'écarta de moi, satisfait.

Je n'avais pas encore mal aux articulations, et pouvait donc tenir encore longtemps sous ma forme invisible, mais je me fis réapparaître et lui fis face. Pas trop près tout de même, car ce chat avait l'air d'un parfait psychopathe près à tuer, et je gardais ma concentration au cas où je devrais me rendre immatérielle.

« Je ne comptais pas te faire peur, contrairement à toi. Mais je pense que tu es un petit trouillard. Et maintenant que t'as récupéré ton joujou, je peux savoir ce que tu veux de moi ? Parce que c'est pas que j'ai autre chose à faire, mais j'aimerais bien sortir de ce trou. »

Je ne lui parlais pas de ma capacité à passer à travers les murs en étant immatérielle, il le découvrirait plus tard. Je m'assis, et me plongea dans la contemplation de mes griffes. Une fois que j'eus finis de les voir, je plantais mes yeux dans les siens. Le nystagmus était peut être une source de moquerie, mais je savais que certains chats en avaient peur. Je laissais donc mes yeux trembler à leur guise, tout en prenant bien soin de bander mes muscles en préparation d'une attaque. Je ne relevais pas non plus sa pique, sachant que j'aurais pu mieux l'en empêcher, et me contentais de le regarder.

_________________
Nott



Merci à Khal'Tsu pour ce dessin de Nott ! Il est trop beau je l'adore :)



x Messages : 45
x Date d'inscription : 11/07/2018
x Age : 17
x Felicoins : 30


Feuille de personnage
Force:
19/100  (19/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Sam 4 Aoû - 13:40


Plus j'examinais sa griffe, plus je me disais qu'il y avait un problème. Ce n'était pas vraiment une griffe, mais un lame, effilée, prête à tuer. Je frissonnais sans qu'il puisse le voir. Je m'étais remise sous forme d'ombre, mais le collier que je tenais entre mes pattes n'était pas invisible, et il était donc facile pour lui de l'attraper. Tant pis, j'en avais assez vu. D'ailleurs, sa voix raisonna, agacée :

"Tu es vraiment idiote. Premièrement, je suis pas un Seconde Ligne. Je suis en Troisième Ligne. Deuxièmement, je ne joue pas avec tes affaires comme un chaton même pas modifié. Troisièmement, tu dis que je ne te fais pas peur- et c'est peut-être vrai. Mais toi non plus, tu ne me fais pas peur. Dommage, hein ?"

Je grimaçais, mon poil se hérissa. Moi, idiote ? C'était pas moi qui avait balancé des blocs de béton pour m'enfermer, ni qui m'étais laissée prendre mon collier. Mais soit. S'il voulait que j'arrête de faire « l'idiote », j'allais arrêter. Je desserrais ma prise sur le collier, prête à le laisser tomber. Alors comme ça c'était un troisième ligne ? Ben ça, c'était dérisoire. Non que j'avais quoi que ce soit contre les TS, mais que bon, j'aurais espéré avoir un adversaire plus à ma taille. J'allais répliquer que je n'avais aucune affaire sur moi, et qu'il fallait donc qu'il change d’œil, quand il eu l'air perdu dans ses pensées. Je réfléchis moi aussi. Il n'avait pas l'air très puissant, et son pouvoir n'était pas énorme non plus. Bien qu'il pouvait prendre de l'importance s'il était capable de me faire léviter, je n'avais pour le moment pas trop peur de sa faculté. La mienne non plus n'était pas des plus fortes, mais elle pouvait me permettre de me rendre imperceptible à ses sens, et c'était un avantage non-négligeable. Lui était piégé dans son monde visible, et je pouvais l'atteindre n'importe quand. Surtout qu'il était borgne, alors sûrement que sa vision ne devait pas être très développée. Quoique, la mienne non plus, je devais avoir la moyenne sur l'échelle, mais les tremblements rendaient cette vision moins bonne que celle des autres chats. Je secouais la tête. Peu importe, ce n'était pas sur mes yeux que j'allais compter. J'avais appris à utiliser mes autres sens aux dépends de ma vue quand je le voulais, et ça me servirait sûrement bientôt.

Il s'assit. Enfin, fit semblant de s'asseoir, car à la dernière minute il me sauta dessus, enfin là où j'étais, mais me traversa. Je souris en voyant la surprise non-cachée se peindre sur son visage, et entendit le grognement à demi étouffé du matou. Il se repris bien vite et attrapa le collier, que je ne tenais même plus, mais laissais posé sur ma patte, puis s'écarta de moi, satisfait.

Je n'avais pas encore mal aux articulations, et pouvait donc tenir encore longtemps sous ma forme invisible, mais je me fis réapparaître et lui fis face. Pas trop près tout de même, car ce chat avait l'air d'un parfait psychopathe près à tuer, et je gardais ma concentration au cas où je devrais me rendre immatérielle.

« Je ne comptais pas te faire peur, contrairement à toi. Mais je pense que tu es un petit trouillard. Et maintenant que t'as récupéré ton joujou, je peux savoir ce que tu veux de moi ? Parce que c'est pas que j'ai autre chose à faire, mais j'aimerais bien sortir de ce trou. »

Je ne lui parlais pas de ma capacité à passer à travers les murs en étant immatérielle, il le découvrirait plus tard. Je m'assis, et me plongea dans la contemplation de mes griffes. Une fois que j'eus finis de les voir, je plantais mes yeux dans les siens. Le nystagmus était peut être une source de moquerie, mais je savais que certains chats en avaient peur. Je laissais donc mes yeux trembler à leur guise, tout en prenant bien soin de bander mes muscles en préparation d'une attaque. Je ne relevais pas non plus sa pique, sachant que j'aurais pu mieux l'en empêcher, et me contentais de le regarder.

_________________
Nott



Merci à Khal'Tsu pour ce dessin de Nott ! Il est trop beau je l'adore :)

AdminAdmin


x Messages : 1413
x Date d'inscription : 25/02/2015
x Age : 1000
x Felicoins :


Feuille de personnage
Force:
100/100  (100/100)
Agilité:
100/100  (100/100)
Endurance:
100/100  (100/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://felinae.forumactif.org

   Sam 4 Aoû - 13:40


Le membre 'Nott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé du Jardin' :

_________________
Votre Staff ☼



x Messages : 125
x Date d'inscription : 31/03/2017
x Age : 15
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
15/100  (15/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
12/100  (12/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Mar 4 Sep - 9:33


Shibaan s'assit de nouveau tranquillement. Il entreprit de faire sa toilette. Alors qu'il se néttoyait la patte avant, il jeta un coup d'oeil à Nott et s'aperçut d'une chose qu'il n'avait pas remarqué auparavant. Ses yeux tremblaient. Ce n'était pas qu'elle avait peur. Non, ses yeux étaient pris de petits spasmes permanents dans leurs orbites. Cela donnait un drôle d'effet. M'enfin, Shibaan avait vu et/ou vécu des choses bien pire dans sa vie que de misérables yeux qui tremblaient comme un chat qu'on aurait sorti de l'eau. Ou d'un congélateur.
Il continua donc tranquillement sa toilette en la regardant de temps en temps, mais d'un air désintéressé. Cette discussion était maladivement ennuyeuse, et cette écervelée de chatte bleu nuit était vraiment nulle si elle pensait qu'il avait peur. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas connu la peur. Avec l'entraînement Soldat, il était devenu plus fort, plus féroce, jusqu'à chacune des racines de ses poils, jusqu'au dernier nerfs de son système. Il n'était plus le chaton qu'il était autrefois. Pas question.

Le chat sombre bailla et regarda autour de lui. Il avait provoqué un sacré bazar : les pierres avaient roulê tout autour d'eux, et la lumière était bien faible. Le nuage de poussière commençait tout juste à redescendre.

Shibaan observa de nouveau Nott. Cela ne semblait l'inquiéter le moins du monde. Comme si en un claquement de doigts, , elle aurait pu se retrouver chez elle. Et justement, cela la trahissait. Cela voulait forcément dire qu'elle pouvait s'en sortir facilement. Le Soldat réfléchit.
Lorsqu'il lui avait sauté dessus, il l'avait traversé. Alors, peut-être qu'elle pouvait également traverser n'importe quelle matière ?
Oui, c'était la meilleure chose à penser. De toute e façon, il n'avait pas d'autre hypothèse à l'esprit pour le moment.

Il la regarda de nouveau dans les yeux.

- Moi ? Mais je ne te veux rien. Je te rappelle que c'est toi qui est venue me voir en jouant les chatons effrayés. Par si tu veux. Moi aussi j'ai autre chose à faire. Ah, et une dernière chose : tu ne me fais absol pas peur. Enfin pense-le si ça te fait plaisir ma chérie, mais je voulais juste te le dire comme ça.

_________________
La vie n'est qu'une lutte, celle ou il faut toujours gagner...



x Messages : 45
x Date d'inscription : 11/07/2018
x Age : 17
x Felicoins : 30


Feuille de personnage
Force:
19/100  (19/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Sam 29 Sep - 17:58


Le matou entreprit de faire sa toilette. Je haussais un sourcil. Bien, s'il voulait la jouer comme ça… Je m'assis à nouveau à mon tour, et m'étirait paresseusement. Mes muscles étaient un peu endoloris par toutes les transformations d'état que j'avais faites ces derniers jours, et mes quelques heures de sommeil en retard n'arrangeaient rien. Il bailla, moi aussi. Continuant de le regarder, je me roulais en boule et plaçais ma queue sur le museau, comme si je voulais dormir. Je savais pertinemment que s'il voulait m'attaquer il ferait du bruit, et que je n'aurais qu'une chose à penser pour devenir immatérielle. Le chat commençait à m'énerver, et je pensais sérieusement à me tailler d'ici rapidement. Et ce sentiment d'ennuis ne s'arrangea pas quand il m'envoya avec mépris :

- Moi ? Mais je ne te veux rien. Je te rappelle que c'est toi qui est venue me voir en jouant les chatons effrayés. Par si tu veux. Moi aussi j'ai autre chose à faire. Ah, et une dernière chose : tu ne me fais absol pas peur. Enfin pense-le si ça te fait plaisir ma chérie, mais je voulais juste te le dire comme ça.

Je secouait la queue distraitement, et rouvrais les yeux. Je ne pense pas qu'il ai comprit que je n'avais aucune envie de l'intimider. C'était parfaitement le type de chat inintéressant que j'avais appris à éviter, et je n'avais plus envie de rester quelques secondes de plus avec Shibaan. Je réfléchis rapidement à la meilleure façon de mettre fin à notre échange, et lui lâchait finalement :

- C'est peut être moi qui suis venue te voir, mais uniquement parce que je pensais que tu étais bien. Et, juste pour te rappeler aussi, c'est pas moi qui ai fait tomber des blocs de pierre sur la seule issue possible à ce que je sache. Donc bon, merci mais je m'en vais. Tchüss. A et tu feras un petit coucou à ma sœur aussi, il parait que tu la connais, elle s'appelle Hel, je lui parlerais de toi.

Et je devenais immatérielle, mais totalement visible, avant de passer devant lui et traverser l'éboulis de pierres qu'il avait formé. Je rejoignais l'air libre et repris ma forme matérielle, en marchant doucement vers la caserne. Il était "l'acolyte" de ma sœur, donc elle allait entendre parler de lui quand je rentrerais, et il n'avait pas intérêt à me suivre, même si j'aurais bien aimé en connaitre plus sur ce chat à la mine impertinente. Tant pis, je demanderais à Hel, il était l'heure de manger.

_________________
Nott



Merci à Khal'Tsu pour ce dessin de Nott ! Il est trop beau je l'adore :)



x Messages : 125
x Date d'inscription : 31/03/2017
x Age : 15
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
15/100  (15/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
12/100  (12/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Sam 6 Oct - 8:57


Shibaan fut surpris que Nott se roule en boule comme ça. Il aurait espéré un truc... Plus papiltant. C'est que, au cours des derniers jours, tout avait été assez décevant, sans même parler de son ventre vide et de sa tête qui lui faisait mal. Enfin bon, il n'allait pas se plaindre, il existait légèrement pire comme problème qu'avoir un petit mal de crâne, non ?
Nott semblait impatiente. Elle remuait sans cesse- à peine, mais elle remuait quand même. Sûrement devait-elle le trouver parfaitement ennuyeux et/ou inintéressant. Tout allait bien, alors c'était justement l'impression qu'il voulait donner. Ou alors il était ennuyeux de nature. C'était peut-être vrai, mais il s'en moquait, car il ne se souciait pas vraiment de ce que les autres pensent de lui. De toute façon, sa vie était assez monotone et ennuyeuse, surtout lorsqu'il était entouré d'autres chats, et il n'y avait rien à faire pour y remédier. C'était le chemin qui lui était destiné, et même s'il ne croyait pas à l'avenir, il savait que rien ne pouvait le faire changer de vie, on n'était pas dans un compte de fées.

Finalement, Nott se leva et dit :


- C'est peut être moi qui suis venue te voir, mais uniquement parce que je pensais que tu étais bien. Et, juste pour te rappeler aussi, c'est pas moi qui ai fait tomber des blocs de pierre sur la seule issue possible à ce que je sache. Donc bon, merci mais je m'en vais. Tchüss. A et tu feras un petit coucou à ma sœur aussi, il parait que tu la connais, elle s'appelle Hel, je lui parlerais de toi.


Elle devint ensuite invisible à ses yeux. Notre Soldat entendit ses pattes qu'il ne pouvait voir s'éloigner et grimper l'éboulis, avant de se retrouver dehors, il avait l'impression.
Sauf que, l'esprit du chat sombre était en ébullition. La sœur de Hel ? Comment son associée pouvait avoir udne sœur aussi écervelée ?
Enfin bon, pour être honnête, il n'appréciait pas particulièrement Hel. C'était surtout pour être plus fort. Donc peut-être que sa sœur était bête.
Mais il savait que ce résonnement ne voulait rien dire. Il savait depuis le début que Nott était intelligente et rusée, mais peut-être refusait il de l'admettre ?
En tout cas, c'était pas le moment pour réfléchir.
Sans même savoir si elle était toujours Là, il lança :

- Bien sûr que je connais Hel. C'est mon associée.

_________________
La vie n'est qu'une lutte, celle ou il faut toujours gagner...





Contenu sponsorisé


   


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Adieu Haiti, Bonjour Dominicanie
» bonjour [pv Petit Matin]
» Bonjour de Thibaut
» bonjour de la lituanie
» Bonjour dans toutes les langues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Zone de RP :: La Ville (territoire Soldat) :: Quartier Nord-
Sauter vers: