AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Kyouaku Kyuusei, les dents de la Faucheuse - Caméléon - Veilleur [Finis]



x Messages : 37
x Date d'inscription : 11/05/2018
x Age : 17
x Felicoins : 10


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
21/100  (21/100)
Endurance:
25/100  (25/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Ven 11 Mai - 20:10



Kyouaku Kyuusei
"Tous mortels que nous sommes, la Mort nous a déjà embrassé... notre heure viendra."


FUN FACTS

• Loyauté : Caméléon
• Alignement : Chaotique Bon/Neutre, le côté Chaotique se montre rarement

• Autre : BOUH
Kyouaku Kyuusei doit ouvrir la bouche pour utiliser ses vibrisses~
INFORMATIONS
• Nom : Kyouaku Kyuusei, on le surnomme Messorem
• Sexe : Mâle
• Âge : 4 ans
• Clan : Caméléon
• Rang : Veilleur
• Code d'identification : 9666

• Force : Écrire ici
• Agilité : Écrire ici
• Endurance : Écrire ici
(A répartir une fois que le staff vous ai donné vos points, après l'histoire soit terminée.)

POUVOIR
Les dents de la Faucheuse

Le nom de son pouvoir n'est point rassurant, n'est-ce pas ? C'est normal, il ne devrait pas vous rassurer. Voyez-vous, Kyouaku peut vous envoyer des rafales de dents. Contrairement à ce que l’on peut penser, vous ne risquez pas grand chose si vous vous faîtes toucher une fois. Les dents qu'il lance, à partir de ses ailes, ne sont pas les plus grosses, mais les plus petites : en effet, si il lançait les plus grandes, elles ne repousseraient jamais. Mais de toutes façon, elles sont bien trop grosses pour qu'il puisse les détacher. Si il le faisait, ça lui ferait extrêmement mal. Il ne peut donc lancer que de petites dents de taille tout à fait normale, qui ne seront jamais aussi dangereuse que si un chat vous mordait : en effet, elles se planteront juste un peu dans votre chair -ça fait mal, mais le risque qu'elles s'enfoncent profondément et que vous ne puissiez les retirer est faible, ça passe donc encore-, ce n'est pas comme si il y avait un bourrin derrière qui essaye de vous arracher un morceau de peau, et il n'y a pas de pression de morsure. Par contre je vous déconseille de passer un séjour sous les mâchoires de Kyouaku~
Messorem peut lancer deux rafales sans que rien ne lui arrive. Au bout de la troisième fois, il ne peut plus voler. La quatrième fois lui fait mal, c'est cependant supportable. La cinquième fois, la toute dernière, la douleur est très forte, comme si on lui arrachait des dents -c'est un peu le cas en fait- et il n'a plus de dents lançables, en plus d'être cloué au sol.
Ses dents prennent six heures à se régénérer entièrement si il les à utiliser quatre fois, il peut planer un peu à partir de quatre heures mais il aura mal, la douleur est assez supportable mais plutôt dérangeante. Si utilisés cinq fois, il faut une journée entière et il peut planer un peu à partir de douze heures mais il aura mal, la douleur est assez supportable mais plutôt dérangeante.
Pour lancer ses dents, le félin noir doit redresser ses ailes et donner un grand coup en avant, ce qui n'est pas très discret comme manœuvre... évitez quand même de vous prendre les ailes dans la tronche, vous aurez l'air bête et vous aurez mal.

PHYSIQUE
Une masse. C'est une masse noire que vous observez de loin. Un chat, grand, massif, au muscles saillants roulant sous un pelage court et soyeux. Il bouge lentement, avance d'un pas lourd. C'est tout à fait compréhensible. Regardez le bien, approchez vous. Ce félin... n'est pas comme les autres. C'est un de ses chats mutés... peut-être... peut-être possède-t-il un pouvoir ? Ce n'est pas la question que vous devriez vous poser, là, tout de suite. Aller, regardez le mieux... vous le voyez maintenant ? Cette armature osseuse devant sa bouche ? Détrompez-vous, ce n'est pas une armature, une carapace ou un exosquelette... non... c'est une deuxième bouche...Une bouche osseuse et massive engloutissant la première qui se cache derrière elle. Dénudé de trace de chair et de fourrure, elle bouge avec les mâchoires primaires du félin. Ces os ressortant à l'extérieur du corps couvrent aussi ses joues et le haut de ses pommettes. Bien que cette excroissance monstrueuse pèse lourd, le félin marche tête haute. Peut-être est-il aidé ? A la base des mâchoires osseuse sont enfoncés des clous, qui sont reliés à un attirail en tissu résistant attaché au corps du chat, comme un harnais. Cela permet d'équilibrer le poids de la mâchoire et le poids des deux membres qui s'échappent de son dos. Quels étranges membres. Il me semble que ce sont des ailes, puisse que le félin peut voler avec, bien qu'il ne soit ni endurant, ni rapide, ni agile en l'air. En effet, ce sont des ailes bien inhabituelles, immenses, sans plumes ou membrane, non... des ailes de crocs, des ailes de dents. Puissantes, mais bien peu adapté pour leur fonction d'aile, ces membres horribles lui servent parfois d'armes...
Mais, nous allons nous arrêter là pour le théâtre des horreurs, car Kyouaku Kyuusei n'a que ces deux attributs horribles en lui... bien heureusement... Non, attardons nous désormais sur les choses banales, ces choses que vous avez bien vite oubliez en voyant le physique "hideux" du félin. Sa fourrure, impécable, courte, est d'un beau noir soyeux. Cependant, il a une marque blanche sur la poitrine, faisant très vaguement un V... Un V très aplatit et large dirons-nous, n'est-ce pas ? Sur ses pattes arrières, de petites chaussettes blanches sur le bout des pattes. Sa queue est normale, simple, noire, fouettant parfois l'air dans un tic nerveux.Il a aussi quelques cicatrices qui parcourent son pelage. Revenons désormais au visage... a moitié masqué, patibulaire, il dévoile un petit nez gris, deux yeux ambres intenses, deux oreilles bien triangulaires pleines de poils blancs. A l'arrière de sa tête, son poil est légèrement plus long.
Pour conclure, la chat hideux se drape la plupart du temps d'une cape de tissu, cachant ses attributs effrayants...

Spoiler:
 
CARACTERE
Bienvenue... dans l'esprit de Kyouaku Kyuusei. Lieu sombre et lugubre n'est-ce pas ? On ne pouvait pas s'attendre a un lieu lumineux, bon enfant, joyeux... Kyouaku est un chat plutôt silencieux, peu bavard. Pas très enclin à la discussion, plutôt solitaire. Mais malgré ses aspects austère et son apparence plus que patibulaire, le chat noir voue un véritable respect et beaucoup d'empathie pour les Caméléons qu'il protégera de sa vie. En revanche, il ne se soucie que très peu des Félinae, voir ne les apprécie pas, et hais les Soldats du plus profond de lui même.
Outre cela, Kyouaku Kyuusei est un chat calme, qui sait garder son sang-froid et est emprunt d'un certain sérieux. Il est très rare de le voir se mettre à crier, ou même feuler. Non, il est vraiment très calme... Il lui arrive tout de même de perdre son sang-froid, pour entrer dans une colère noire. Suffit de toucher un point sensible...
Il n’apprécie pas qu'on l'insulte sur son physique, mais ayant prit l'habitude au cours des années, il est moins sensible à ce genre de moquerie. Non, si vous voulez l'énerver va falloir chercher plus loin que ça.
Messorem est très loyal aux personnes qu'ils apprécie et au Caméléon, même si il peut gâcher l'ambiance avec son humour lugubre... Une des raisons pour laquelle il se tient à l'écart des conversation... Il a en effet parfois une façon de parler étrange : il ne semble pas si pessimiste que ça -c'est juste que son expression est le plus souvent si figée que vous pourriez croire avoir affaire à une statue- mais il n'hésitera pas à vous rappeler que vous mourrez un jour, et que ce jour là, étant donner l'état du monde, vous souffrirez beaucoup... Il aura peut-être la gentillesse de vous proposer d'abréger vos souffrances ce jour-là, qui sait ?
Le chat noir possède un langage plutôt polis et est très obéissant à ses supérieurs. Bon... évitez quand même de l'envoyer dans une mission suicide, il va mal le prendre.

HISTOIRE
Le jour de la naissance de Kyouaku Kyuusei. L’avènement d’une créature hideuse qui eut manquer de tuer sa mère avec la largeur de ses mâchoires, de cette seconde bouche immonde qui engloutissait la première. A vrai dire, Kyouaku était tellement laid à sa naissance que ses parents n’ont pas voulu de lui. La mère refusant d’allaiter son petit, les humains n’ont eut d’autre choix que de prendre le chaton en main, le nourrissant au biberon. Tout le monde répugnait à s’approcher de cette chose qui ressemblait à une larve avec des moignons d’aile dans le dos et une seconde bouche d’os. De plus, quand bien même il grandissait, se couvrait peu à peu d’une fourrure soyeuse qui aurait put faire des jaloux, et commençait à ressembler d’avantage à quelques chose, qu’on ne lui prêtait pas plus attention que ça. Isolé, Messorem observait de loin les autres chatons jouer ensemble, les mères s’occuper de leur petit… mais éloigné des autres chats depuis sa naissance, le chaton noir ne faisait pas attention à sa propre solitude. Par curiosité, de temps en temps, il essayait d’approcher pour voir ce que les autres faisait, certains chatons fuyaient en le voyant arriver, et d’autre se moquait de lui.
Kyouaku Kyuusei marchait la tête baissé, incapable de lever le crâne à cause de sa mâchoire osseuse, et sa démarche était précaire et il vacillait de chaque côté à chaque fois qu’il faisait un pas, entraîner par le poids de sa tête, et ses ailes à l’époque bien ridicule s’agitaient vainement pour l’empêcher de tomber. Un autre jeune s’approcha de lui l’air de rien et lui donna un coup de patte dans les mâchoires. Dénué de nerf à cet endroit, Kyouaku ne sentit rien du tout, mais le coup le fit tomber par terre, et il eut beaucoup de mal à se relever avec ses petites pattes. L’autre chaton rigola et un autre s’approcha, donnant à son tour un coup de patte à Messorem, le faisant tomber de l’autre côté alors qu’il essayait de se relever.
« Arrêtez, ce n’est pas drôle !
-Eh, regardez, le monstre parle ! » répliqua un autre gamin sans l’écouter
Le jeu méchant des autres chatons se réitéra plusieurs jours, même quand Kyouaku ne s’approchait pas d’eux. Pourquoi s’approcherait-il d’eux d’ailleurs, si ils s’amusaient à le faire tomber, tout ça parce qu’il avait du mal à marcher ? Et c’était pour le traiter de monstre ensuite !
« Tu devrais essayer de marcher la tête haute, les autres seraient moins tenter de te frapper que si tu t’approches en baissant la tête. »
Le chaton noir tenta de relever la tête, cherchant celui qui lui avait parler du regard. Un autre chaton était devant lui. Sa fourrure était doré. Vraiment. Elle avait de vrai reflet métallique.
« Je peux pas. Répondis Kyouaku. Ma tête est trop lourde. »
Le chaton approcha ses pattes du visage du noiraud, qui eut un mouvement de recul. Mais l’autre ne le frappa pas, il l’aida seulement à lever la tête.
« Regarde, tu es super cool comme ça ! Tu en imposes je trouve.
-Vraiment ?
-Bah oui ! Fait pas attention aux autres, hein, ils sont stupides. Je m’appelle Zabatim et toi ?
-Euh… Kyouaku Kyuusei.
-C’est quoi ce nom à rallonge ? » rigola l’autre chaton d’un air amical « Enfin tu m’en veux pas si je t’appelle Kyou ? C’est plus rapide et simple à… euhm… dire que… Kyoukaku… enfin… euh... »
C’est comme ça que Kyouaku rencontra son premier ami, et son meilleur ami Zabatim.

[…]

Deux ans plus, tard Kyouaku et Zabatim était deux fiers soldats qui passaient la plupart de leur temps à s’entraîner ensemble. Très complices, ils étaient inséparables. Entre temps, les humains avaient remis à Kyouaku Kyuusei une espèce de harnais, qui venait l’aider à équilibrer et supporter le poids de sa tête. Il marchait désormais la tête bien haut, et était devenu, comme l’avait suggéré Zabatim quelques années plutôt, assez imposant. En se rendant vers le terrain d’entraînement, ils discutaient.
« Je te jure, les Félinaes sont pas si méchants que ça, juste hier j’en ai rencontrer un tu vois et…
-C’était donc là que tu étais passer hier, j’avais peur d’un linarion t’es manger, en commençant par tes boyaux et…
-AH arrête Kyou, il faut plus qu’un… lina… machin… C’est quoi un linarion déjà ?
-… Tu es irrécupérable, tu finiras dévorer…
-M-mais non !
-… ou tué par un Félinae…
-Mais je te dis qu’ils sont pas tous si terribles ! »
Ils finirent par arriver vers les terrains d’entraînements. A peine arrivés là-bas, que Kyouaku reçut un caillou dans la mâchoire, mais ne sentant rien, il ne tourna même pas la tête, alors que Zabatim fronça fortement les sourcils et feula, faisant comprendre à son ami qu’il y avait un problème.
Kyouaku Kyuusei tourna lentement la tête, reconnaissant alors deux chats qui à l’époque, avaient fait partis du groupe de chaton qui le harcelait. Inutile de le dire ? Si ? Ça finit par tourner au vinaigre. Zabatim était une tête brûlée, et les deux autres avait très envie de faire leurs griffes sur Kyouaku et son ami. Et Kyouaku ne pouvait pas laisser son ami Zab, seul contre deux. Autrement dit, ils se sont battus. Habitués à se battre en duo, Kyouaku et Zabatim avaient pris l’avantage, et Messorem espérait dissuader les deux autres de se battre. Mais quelque chose d’absolument pas prévu se produisit. Il vit une expérience raté entrer dans la salle. Il ne savait pas d’où elle sortait, c’était elle échappée de sa cage ? Avait-elle été relâché ? Est-ce qu’un chat avait eut le malheur de… ? Quoi qu’il en soit la créature devait être affamée puisse qu’elle se lança vers les quatre chats. Elle élimina un des adversaires des deux amis, qui était trop concentré sur le combat pour la voir arriver, en lui broyant la gorge. Les trois chats restant ne se laissèrent pas faire, Kyouaku et Zabatim désirant sauver leur peau et l’autre venger son ami. Cependant, l’expérience ratée n’était pas prête de se laisser faire non plus, elle blessa gravement Zabatim alors qu’il avait voulu défendre Kyouaku, et l’autre chat finis aussi sous ses crocs lorsqu’il avait crut voir une ouverture. Kyouaku dut achever la créature en lui collant ses ailes de dents dans le crâne, utilisant toutes ses salves de dents, et lui donnant une morsure mortelle à la gorge. Kyuusei, blessé lui aussi, et saignant fortement, finis pas s’évanouir.

[…]

Il se réveilla deux jours plus tard, avec quelques cicatrices supplémentaires sur le pelage, et un mal de crâne magnifique en prime. Il avait été soigné, c’était déjà ça, il s’en remettrait. Se remémorant la combat contre l’expérience, Kyouaku savait qu’il avait échappé de très près à la mort. Seul contre cette chose, si il n’y avait pas eut Zabatim et l’autre chat qui l’avaient aider à combattre avant de tomber, il ne serait peut-être plus là. Cette chose était arrivée de nul part, au milieu d’un combat… D’ailleurs, le chat noir se souvint alors avec soulagement que Zabatim avait été blessé, mais qu’il n’était pas mort. Tout du moins… c’est ce qu’il croyait. On lui raconta que, le poitrail ouvert, le chat d’or c’était vidé de son sang durant la fin du combat. Kyouaku refusait d’y croire, il a même crut que les autres soldats lui mentait, comme ils avaient si bien l’habitude de le faire. Il a chercher son ami partout, mais rien. Son air, déjà morne à l’époque, ce fit littéralement plus lugubre et un air fatigué se creusa sur son visage au fil du temps, perdant espoir. Son meilleur ami était mort. Celui à qui il c’était raccrocher pendant ces deux ans, pendant presque toute sa vie, n’était plus, à cause d’une stupide expérience ratée. Kyouaku était seul désormais… et désormais, il pouvait apercevoir sa solitude. Il se passa un an où le soldat déprimait, écoutant moyennement les ordres que ses supérieurs lui donnait, et devenant très agressif contre les autres soldats au cours des entraînement. Sa tête semblait être devenu encore plus horrible à voir qu’auparavant, qu’une reproductrice, remarquant qu’il faisait peur aux chatons, lui jeta une cape noire abîmée, ramassée probablement quelque part en ville ou dans la caserne, le priant qu’il se couvre afin de se cacher. Cette fois piqué au vif, il attaqua la chatte avec brutalité. D’autres soldats l’arrêtèrent et trouvèrent le moyen de l’assommer. Il se réveilla quelques temps plus tard dans une cage, enfermé. Un soldat vint le narguer en lui jetant la cape noir.
« Cache toi, tu fais peur !
-Si jamais je sors d’ici, tu le regretteras... » gronda Messorem
L’autre soldat se contenta de sortir, le laissant seul avec la cape sur le bout des pattes. Plusieurs jours passèrent sans qu’on ne le laisse sortir, même si il s’était fait violence pour se calmer. Kyouaku n’en pouvait plus, il ne supportait plus cette vie, les soldats, la caserne, la ville, les humains. Mais il dut se faire une raison, personne ne venait le chercher.

[…]

Plusieurs jours passèrent. La nuit allait bientôt tomber, et Kyuusei s’était allongé et somnolait. Il faisait si peu de chose que la fatigue venait encore plus vite à lui. Quelqu’un vint enfin le sortir. Quand les portes de la cage furent ouvertes, le chat noir fila à toute vitesse. Il n’y avait fait guère attention, mais la cape noire c’était accrochée à ses dents et certains soldats se moquèrent de lui à son passage, d’autre préféraient ignorer, ou ne s’en souciait tout simplement pas. Kyouaku croyait que tout le monde était contre lui : évidemment, c’était impossible, mais le passé lui pesait de plus en lourd. Il voulait partir, s’enfuir, alors il décida de partir de la ville en volant et en courant, s’enfonçant vers le territoire des Felinae sans y faire attention. Malheureusement, il avait oublier un détail : la puce. Il finit par recevoir un choc électrique qui lui ramena les pendules à l’heure, il devait trouver un moyen de s’en débarrasser, et passa un long moment à essayer de se l’arracher du cou, mais seul, c’était difficile, il aurait fallut l’arracher d’un coup de crocs : c’était d’autant plus impossible pour Kyouaku et cette énorme bouche osseuse qui ne le rendait pas plus adroit. Il finit par croiser une Felinae. Pour cette dernière, Kyouaku était un soldat qu’il fallait chasser, alors Kyouaku s’éloigna, n’ayant guère envie de perdre son temps à se battre. Il finit par être suivit par un aile d’argent et se décida à retourner à la caserne, il était inutile pour lui de continuer à tourner en rond plus longtemps et de s’attirer les foudres des humains. Il réessayerait une autre fois.

En cherchant à quitter les soldats, Kyouaku croisa un messager caméléon avec qui il échangea des informations, s’attelant à tenter de lui donner les plus sensibles possibles sur les soldats qu’il connaissait. Il croisa plusieurs fois ce messager et ils finirent par devenir ami, même si Kyouaku avait une apparence monstrueuse et un humour lugubre. Le félin noir confia à son nouvel ami son désir de quitter les soldats. Le caméléon lui proposa donc de l’aider, et de rejoindre les caméléons, qui étaient moins nombreux que les soldats et les felinae. Même si retirer la puce lui laissa une cicatrice sur le cou, Messorem fut bien content qu’elle soit enfin retirée de sa chaire.
« Au fait, c’est quoi ce morceau de tissu accrocher à tes ailes ?
-Une cape que certains soldats s’amusent à me lancer dessus, parce que mon apparence fait peur aux chatons et ils voudraient que je me cache. »
Le félin sombre observa la cape d’un air songeur.
« Je vais la garder. Ça leur fera les pattes de voir que je l’ai accepter. » fit le chat noir d’un air moqueur

[…]

Cela faisait donc quelques mois, cinq à peu près, que Messorem avait rejoins les caméléons. Pour lui, ils étaient une échappatoire à sa vie d’avant, une nouvelle famille. Bien qu’il faisait parfois peur à certains membres, ceux ci ne l’avait pas hais à sa naissance pour une chose qu’il n’avait jamais choisis d’être, et ils ne se prêtaient pas à des jeux puérils comme les jeunes soldats qu’il avait connus, et qui s’en étaient fait une habitude, un loisir au fil du temps, cultivant la méprise qu’ils avaient pour Kyuusei. Il leur est devenu plus que loyal, et très fier d’être devenu veilleur. Le plus ironique, qui faisait parfois sourire le félin -chose rare-, c’est que la cape que lui avaient refilés les soldats lui allait à merveille, et qu’elle lui permettait de se fondre encore mieux dans l’obscurité…


IRL


GENS
• Pseudo : Eh eh, vous saurez pas, sont tous différents :p
• Âge : OUI
• Comment as-tu découvert le forum ? UUUUUUUH
• Autre chose ? Uh uh, j'suis immortel des chevilles, et j'suis un ancien membre, devinez qui je suis et je... euh... vous offre... euh... un dessin ? '^'
Edit : Je suis Haemor Praester ^^ (et non il n'y a plus de dessin à gagner, désolé)
Encore, autre chose, eh bien si vous me voyez écrire "Krr krr" parfois sur la cb, dites vous que c'est un équivalent de "Ah ah ah !", donc un rire. Ch'uis bizarre, je sais
• Je souhaite avoir un parrain/une marraine pour mon premier rp. Si oui, qui ? Eeeeeh non
QUIZZ
Validé par Rakaï ~



_________________
"Tous mortels que nous sommes, la Mort nous a déjà embrassé... notre heure viendra."



Ref du personnage:
 

MERCI SHIBAAN C EST TROP MIGNOOOON:
 


Si Kyouaku communique avec toi, ce sera en #6600FF


Dernière édition par Kyouaku Kyuusei le Mer 16 Mai - 10:25, édité 4 fois



x Messages : 42
x Date d'inscription : 02/05/2018
x Age : 17
x Felicoins : 10


Feuille de personnage
Force:
5/100  (5/100)
Agilité:
6/100  (6/100)
Endurance:
2/100  (2/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Sam 12 Mai - 13:20


Rebienvenue à toi Haemor ! :3 J'espère qu'on pourra se connaître un peu plus ~

_________________
Omg merci ma petite Terrouille pour ce magnifique avatar <3 :



x Messages : 37
x Date d'inscription : 11/05/2018
x Age : 17
x Felicoins : 10


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
21/100  (21/100)
Endurance:
25/100  (25/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Sam 12 Mai - 16:44


Merchi Khal'Tsu ! Je l'espère aussi ^w^

_________________
"Tous mortels que nous sommes, la Mort nous a déjà embrassé... notre heure viendra."



Ref du personnage:
 

MERCI SHIBAAN C EST TROP MIGNOOOON:
 


Si Kyouaku communique avec toi, ce sera en #6600FF



x Messages : 715
x Date d'inscription : 21/07/2015
x Age : 21
x Blessure(s) : Coupure & Traumatisme
→ Niveau 2
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
8/100  (8/100)
Agilité:
10/100  (10/100)
Endurance:
10/100  (10/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Sam 12 Mai - 16:45


Hey !! Recoucou toi !!!
Ca fait vraiment plaisir de revoir tes moustaches ici :3
Au plaisir de te croiser au detour de la cb :3

_________________

Mille Merci NekoSakuraa ! Elle est trop cute :luv: :luv: :luv:

Invité



avatar
Invité


   Sam 12 Mai - 19:26


Rebienvenue à toi
même si on ne s'est jamais croisé c':

J'espère qu'un jour on pourras RP ensemble :0 J'adore ton personnage
Pauvre petit va!! :C



x Messages : 37
x Date d'inscription : 11/05/2018
x Age : 17
x Felicoins : 10


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
21/100  (21/100)
Endurance:
25/100  (25/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Sam 12 Mai - 20:52


^w^ Merchi vous deux !

_________________
"Tous mortels que nous sommes, la Mort nous a déjà embrassé... notre heure viendra."



Ref du personnage:
 

MERCI SHIBAAN C EST TROP MIGNOOOON:
 


Si Kyouaku communique avec toi, ce sera en #6600FF

AdminAdmin


x Messages : 1295
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 21
x Felicoins : 50


Feuille de personnage
Force:
33/100  (33/100)
Agilité:
23/100  (23/100)
Endurance:
22/100  (22/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Mer 16 Mai - 19:13


Je valide ~

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 


Merci ma puce ♥:
 







Contenu sponsorisé


   


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Li cacho-dent (casse-dents ou croquets aux amandes)
» Ssélisse, née d'un camélia sanglant
» Maka apprenti faucheuse
» [mission] Les bonbons, c'est mauvais pour les dents [pv]
» Serrez les dents vermines !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Personnages :: Fiches :: Validées :: Ophéis-
Sauter vers: