AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
fancy seeing you here |pv: asumi|

AdminAdmin


x Messages : 118
x Date d'inscription : 04/10/2016
x Age : 16
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
81/100  (81/100)
Agilité:
25/100  (25/100)
Endurance:
32/100  (32/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Sam 13 Jan - 22:29




Cela faisait longtemps, très longtemps que tu n'étais pas parvenue au-delà des monts rocheux. La forêt pétrifiée était, en elle-même, un endroit très charmant, et tu te sentais comme apaisée et calme au milieu de cette accalmie du temps. C'était un très ironique jeu du destin que de te faire entrer en symbiose avec un tel lieu, après qu'il ait lui-même tenté de changer ton corps en pierre. Tu étais comme ces arbres, accrochée aux racines d'un passé lourd, et qui ne pourrait plus jamais te permettre de te mouvoir librement au gré du vent. Ce que tu avais pu définir comme ta liberté, tu te l'étais toi-même arrachée, pour le prix d'une revanche que tu illustrerait par tes propres manipulations, et ce avec les moyens des autres que tu t'étais déjà appropriée. Seule, tu n'étais rien. Mais avec les felinae, c'était différent. Comme les arbres qui surplombent le flanc, vous étiez un nombre non négligeable d'obstacles. Mais contrairement à ces statues qui ressemblent vaguement à une vaste blague, vous aviez la capacité de changer le monde, et rien n'allait t'en empêcher. Tu te sentais parfaitement libre sur l'instant; quoi qu'enchaînée à tes obsessions qui envenimaient tes pensées. Elles envenimaient tes yeux, Elles s'éparpillaient dans ton corps.

Mais plus rien ne te les ferait sentir gratter aux portes de ta sanité. Ce n'était plus un jeu désormais, et ce n'était plus simple non plus. Toi-même tu savais que ton caractère était d'une affreuse complexité pour ta personne, et tu avais un grand mal à ne nullement appréhender tes réactions tant ta personne se mouvait vers quelque chose d'incertain. Mais tu n'avais, pourtant, aucunement, ne serait-ce qu'une ombre de crainte à ce sujet. Tu espérais au contraire que cela allait faire du mal aux autres. Qu'ils souffrent, et que cela les nourrisse, et qu'ils te haïssent, et qu'ils en puise de la force. La haine est la plus grande force de ce monde, et tu en avais parfaitement conscience. Aussi courte que fut leur flamme, tu devais l'attiser jusqu'à ce qu'elle brûle le ciel. Tu y songeais souvent; une fois que tout sera fini, tu t'immoleras dans le silence le plus brusque et complet que l'on ait jamais vu. Mais pour le moment, ce n'était pas encore l'heure de danser au milieu de l'incendie que tu motivais.

Tu songeais aux besoin de ton groupe. C'était encore maladroit et peu naturel, mais tu y songeais tout de même. Si tu étais ici, au lieu de te tenir inutilement en tant que fardeau, autant pouvais-tu trouver quelque chose qui pourrait combler ce manque clair et irritant de mouvement.

Ton poids était un problème clair; ta silhouette était juste, fine, parfaitement adaptée au combat et à la chasse; mais la matière de ton corps était un clair inconvéniant. La discrétion et la rapidité écrasait tes chances de survie. Néanmoins, tu n'étais pas peu vieille : et tu savais comment tromper le monde, et tu savais comment chasser. En ce milieu où tout était silence, où le vent s'engouffre entre les arbres de marbre; il était peu aisé de rater le mouvement d'une proie.

Et c'était cela qui se produit; quelque chose rampait. Il y avait, enterré quelque part, un animal de petite envergure qui se traînait faiblement. Tu restais là, lasse, confondue entre les arbres, tant le vent ne parvenait pas à faire la différence entre la matière des arbres et de ton corps. Et tu achevas la proie qui venait de se glisser devant toi, trompée par les mensonges du vent.

Ce n'était qu'un petit serpent. Ce serait toujours cela de pris, néanmoins. Ce moment de faible silence en revanche n'avait pas été complet; quelque chose avait fait trembler sa personne. Tu savais désormais que tu n'étais pas seule. Il y avait quelqu'un d'autre, mais tu n'avais pas pu briser ta concentration pour trouver l'origine du bruit. L'odeur, en revanche, trahissait une personne de ton camps. Ce n'était pas très dangereux, en somme. Pour le moment, pensais-tu en regardant derrière toi, le serpent enraciné fermement dans tes crocs.



_________________

thanks to haruu-ka

merci à:
 


Dernière édition par Lecter le Sam 13 Jan - 23:04, édité 1 fois

AdminAdmin


x Messages : 1413
x Date d'inscription : 25/02/2015
x Age : 1000
x Felicoins :


Feuille de personnage
Force:
100/100  (100/100)
Agilité:
100/100  (100/100)
Endurance:
100/100  (100/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://felinae.forumactif.org

   Sam 13 Jan - 22:29


Le membre 'Lecter' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé de Chasse' :

_________________
Votre Staff ☼

Invité



avatar
Invité


   Mar 30 Jan - 18:10


HRP:
 


Je n'avais encore jamais mis les pattes dans la Forêt Pétrifiée, et même si je savais que toute la végétation présente avait été changée en pierre par je ne sais quel prodige, je ne m'attendais tout de même pas à cette vue. C'était comme entrer dans un autre monde, une autre dimension; Pétrifiée comme elle était, cette forêt semblait complètement hors du temps.
C'était pourtant assez facile à imaginer ; on remplaçait le vert par du gris ou du brun, faisait travailler son imagination pour lui donner une sorte de texture ; mais là, c'était tout à fait différent du paysage que je pensais.

Ce qui me surprit le plus, c'était l'absence totale de sons. Aucun bruit ne résonnait dans les alentours, et même si je m'efforçais de tendre l'oreille, de me concentrer de toutes mes forces, ou de vider mon esprit, il ne se passait rien. Pas un bruissement, pas un frottement. La forêt semblait dépourvue de vie. Pas de cris d'animaux, qu'ils soient proies ou prédateurs. Rien. Juste l'écho de mes pas.

Ma première impression avait été à la limite de l'émerveillement, tant l'endroit était calme et particulier. Mais maintenant, ce n'était pas un frisson d'excitation qui me faisait trembler, mais de l'appréhension. C'était inhabituellement silencieux, je n'aimais pas ça.
Je détestais le bruit ; aimais bien le calme ; redoutais le silence. Et tout d'un coup, cette forêt m'a semblé sourdement menaçante, comme si cette soudaine accalmie allait annoncer une gigantesque explosion de je-ne-sais quoi.
Même si pour le moment, je n'avais rencontré personne et aucune créature, je me doutais qu'il devait bien avoir quelque chose ici, par exemple des insectes ou des serpents.

J'envisageais de continuer à avancer, et pendant plusieurs minutes il ne se passa rien. Mais, au bout d'un certain temps de marche, je crus entendre quelque chose. Je m'arrêtais pour vérifier si je ne confondais pas un bruit extérieur avec l'écho de mes pas. Mais non, il y avait bien une présence derrière ces buissons en pierre. Je m'approchais doucement, malgré mon impatience de découvrir quelqu'un d'autre, pensant d'abord à être prudente.
Mais quand l'odeur de ma propre guilde me frappa de plein fouet en arrivant près de la zone d'où venait les bruissements, j'abandonnais l'idée des précautions et c'est limite si je me précipitais vers le félin ou la féline proche.

C'était quelqu'un d'assez grand, avec un pelage brun et des cornes aux bouts brisés, comme si on avait cherché à les raccourcir. Cette personne venait de se retourner vers moi, et je pus voir qu'elle tenait un petit serpent dans sa gueule. Elle avait aussi des petits points noirs sous les yeux...
C'était étrange. Je n'arrivais pas à définir si c'était un mâle ou une femelle. Et tout en cette entité me rappelait affreusement quelqu'un d'autre.
Pourtant, elles ne se ressemblaient pas vraiment, ces deux personnes. Celle qui se trouvait devant moi avait l'air d'avoir le ventre ouvert, et des boyaux étaient entourés autour de sa taille.

Cette blessure ne me dérangeait pas vraiment ; du moins je n'étais pas horrifiée par cette vue. Mais, poussée par la curiosité, je me demandais comment on pouvait continuer à vivre normalement avec une cicatrice pareille.

Mais plus je la regardais, et plus j'avais l'impression que l'image de Pandémie se superposait à elle.
Comme une sorte de fantôme, je croyais la voir à travers cette apparence tortueuse.
Poussée par mes sentiments familiers, je murmurais, l'air d'espérer une réponse positive :

"-Bonjour..." dis-je dans un premier temps. Puis, sans attendre de salutation de sa part, je continuais :
"Est-ce qu'on ne se serait pas déjà vus?"

Après l'avoir posée, cette question me parut plus qu'idiote. C'était un ou une Felinae, et pourtant je n'avais encore jamais eu l'occasion de la voir au QG. Ce n'était pas comme si j'y passais tout mon temps, mais je pouvais remarquer les nouveaux arrivants quand même.
Et pourtant, mon cœur me disait autre chose. Mais c'était impossible que ce soit la soldate rousse... Non?

AdminAdmin


x Messages : 118
x Date d'inscription : 04/10/2016
x Age : 16
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
81/100  (81/100)
Agilité:
25/100  (25/100)
Endurance:
32/100  (32/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Mer 21 Fév - 20:47


Tu déposais le serpent sans aucune délicatesse sur le sol, puisque ton interlocutrice s'était, apparemment, décidée à parler. Tu n'avais pas spécialement envie de converser avec cette personne, néanmoins, le fait que vous apparteniez tous deux à la même guilde t'imposait certains concepts de politesse obligée. Cependant, lorsque ce chat entra finalement dans ton champs de vision, tu constatas quelque chose qui t'étonna grandement. D'un autre côté, tu te repris assez rapidement, puisque c'était quelque chose qui, tu le savais pourtant terriblement bien, était fait pour arriver. Et, si cet évènement n'était jamais écrit, quel malheur ce fut. Car à part la mort, tu ne voyais rien capable de causer la rupture de cette rencontre. Cela faisait, en effet, bien longtemps que tu n'avais pas rencontré à nouveau Asumi. Cela faisait tant de temps, et tu n'avais pas encore rencontré June. Tout sonnait comme une éternité passive qui s'était lentement traînée à travers le sol mou et cadavérique. Cette éternité, cependant, était conclue pour le moment. Jusqu'à un prochain évènement qui était à nouveau séparé. Et c'était là quelque chose de navrant, de constater cette espèce de descente pitoyable que tu avais commise pendant tout ce temps. Asumi, cependant, semblait fidèle à elle-même dans son rôle de défenseur du bien, persuadée de sa bonté et de sa foi en un monde meilleur. Elle, ne semblait avoir gagné qu'en vieillesse et en maturité. Quoique l'on pouvait distinguer quelques poils blancs parsemés sur ton corps, le temps ne pouvait plus réellement te marquer. C'était là ton enveloppe définitive et immuable, marquée au fer rouge d'une laideur indiscible, due à tes entrailles traînantes, probablement.

Elle possédait toujours ce joli pelage d'or. Tu avais souvent songé à quel point il était plus joli que celui de June. Mais elle était loin de posséder un tel charme et une telle grâce, tu le savais tout aussi. Elle n'était pas une option de compagne comparé à la tienne, mais, néanmoins, elle était bien formée et jolie à regarder. Ses charmants yeux verts brillaient toujours de cette lueur délicate et innocente, comme c'était le cas, tu avais pu l'observer, chez beaucoup de felinae. Tu ne tromperais personne si jamais tu disais qu'ils étaient féroces et farouches. Certains ne l'étaient pas et ne pourront jamais l'être, d'autres prétendaient l'être, mais, très peu le sont réellement. En réalité, tu n'étais pas même persuadé de leur réelle existence, mais tu n'allais pas débattre sur le sujet ; les felinae étaient des outils particulièrement peu subtils, mais certains avaient de l'intérêt, et c'était là le cas d'Asumi. Tu n'étais pas persuadée, cependant, que si votre rencontre dans le passé n'avait jamais eu lieu, tu aurais eu de l'intérêt pour elle. Mais tu connaissais désormais sa valeur et c'était là le plus charmant, et le plus intéressant de tout. Alors tu la regardais dans ses yeux, d'un air interrogateur, te questionnant sur sa capacité de déduction. Savait-elle qui tu étais, te reconnaissait-elle ? Etais-tu, pour elle, quelque chose d'autre qu'un cerbère ? L'absence de réponse ne t'inquiétait pas vraiment, mais tu préférais éclaircir les choses le plus rapidement possible.

"-Bonjour..." 

Elle avait une espèce de ton maussade que tu déplorais déjà. Ou peut-être que c'était sa manière de s'adresser aux personnes qu'elle ne connaissait pas réellement, mais qu'elle tenait en estime dans sa hiérarchie mentale. Tu n'appréciais pas qu'elle n'employait pas le ton amical de vos anciennes rencontres, néanmoins, tu ne lui en tint pas rigueur pour le moment. Tu n'eus pas le temps de réfléchir à ce que tu devais lui proposer, car elle te coupa :

"Est-ce qu'on ne se serait pas déjà vus?"

Ah, elle s'en appercevait enfin. Elle était plus rapide que d'autres cependant, tu songeais. Au moins, il t'était donné de clarifier la situation.

« C'est le cas, en effet. D'abord, parce que nous sommes tous deux des felinaes, et, secondement, parce que je fus Pandémie. »


Tu plongeais ton regard blanc et livide dans ses yeux verdâtres, examinant ses émotions. Ce n'était pas un chat qui était du genre à les masquer. Néanmoins, tu connaissais son pouvoir, alors tu balayais tes pensées pour qu'elles soient les plus calmes et raffinées possibles, en espérant qu'elle n'eut pas trop en mémoire tes remarques sur ton physique.

_________________

thanks to haruu-ka

merci à:
 

Invité



avatar
Invité


   Mer 4 Avr - 21:11


Up

AdminAdmin


x Messages : 1293
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 21
x Felicoins : 50


Feuille de personnage
Force:
33/100  (33/100)
Agilité:
23/100  (23/100)
Endurance:
22/100  (22/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Mar 15 Mai - 22:25


J'archive ~

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 


Merci ma puce ♥:
 







Contenu sponsorisé


   


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Comment jouer un mauvais tour à une blasée [pv Asumi]
» Perdue dans la brume... - Feat Asumi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: