« Sur cette terre déchue, seule la survie prime » - Le Passeur.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
On se les gèle [Feat Lotus]

AdminAdmin


x Messages : 1154
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Lun 8 Jan - 1:02


Très clairement, l'hiver n'était pas la saison préférée de Kaïgaan. Si tant est qu'il pouvait aimer une saison. Trop froid, trop chaud, trop humide, trop sec, il trouvait toujours de quoi se plaindre, sans aucun soucis. Mais l'hiver avait cette merveilleuse particularité, en plus de geler n'importe quel chat de la tête aux pattes, de laisser un magnifique manteau blanc et glacé sur le sol, frigorifiant chaque petit être osant s'y aventurer. En soit, une belle fourrure pouvait arranger les choses mais pour Kaïgaan, c'était un véritable enfer. Oh, le froid ne le gênait pas plus que ça. Enfin, pas plus qu'il ne gênerait n'importe quel félin à poil court ayant l'habitude de vivre dans une structure chauffée. Mais cette foutue neige humidifiait ses coussinets à chaque misérable pas, fondant sous la chaleur de son corps. Sauf que, quelle joie, quelle merveille, quelle délicieuse attention, le soldat ne pouvait utiliser correctement son pouvoir avec les coussinets mouillés. Car en effet Jamy, l'électricité se propage très bien dans l'eau. Si bien que si notre matou utilisait son pouvoir avec les pattes mouillées, c'est lui qui allait prendre une châtaigne. Et puis tiens, ce serait marrant si, en plus de s'électriser lui-même, l'eau l'empêchait de contrôler parfaitement l'intensité de ses décharges. Ah bah ouais attend. Faut pas déconner.

Ce petit détail qu'était la météo malicieuse de ce monde donnait une très bonne raison à Kaïgaan d'être un peu ronchon. Mais, eh, les humains l'avaient envoyé en patrouille avec un autre soldat. Encore heureux que l'étang n'était pas trop loin de la ville, parce que rando dans la neige, ce n'était pas très fun pour lui.
Pour cette incroyable épopée, le soldat était accompagné d'un de ses collègues adorés. Il ne connaissait pas grand chose de cette femelle de première ligne, si ce n'est qu'elle s'appelait Lotus et qu'il s'en foutait royalement. Depuis l'enlèvement d'Opaline, son aversion pour son propre camp était montée en flèche, tout comme son agressivité d'ailleurs. Certains soldats commençaient à murmurer, à faire le lien entre la belle blanche et le matou moqueur, le suspectant. Autrefois, il se serait certainement plongé dans la vie de la caserne pour stopper ces stupides rumeurs, mais Kaïgaan n'était plus dans l'optique de jouer le bon petit soldat.
Avec son coeur brisé, il n'en avait littéralement plus rien à foutre. Il allait libérer les prisonniers avec son ami Gwei, rejoindre les Felinaes et tout déchirer. Mais même si sa colère le rendait un peu plus impulsif, le mâle gris restait toujours rationnel, prudent. Hors de question de mettre leur mission en péril alors qu'ils étaient si proche du but.

- On devrait bientôt arriver...

Il s'adressait à sa partenaire sans même la regarder, attentif à où il posait les pattes et ne voulant tout simplement pas échanger ne serait-ce qu'un regard avec elle. Il ne la détestait pas personnellement, mais plutôt son camp en général. Il haïssait les siens et dans se sens, il se haïssait pour ne pas avoir pu sauver Opaline. Seuls quelques soldats avaient un brin de sa sympathie, comme Nishari par exemple. Il ne l'avait pas revu avec tout ces évènements, la guerre et le changement de fonctionnement des humains... Sa puce était devenue bien plus problématique, pouvant le géolocaliser avec précision. Les réunions avec Gwei allaient être plus risquées mais il avait assez confiance en son ami hyperactif pour se protéger lui-même.
Dire qu'il pensait rester toute la journée au chaud, lové dans son couchage, bien tranquille dans sa chambre. Mais depuis quelques jours, les patrouilles de soldats avaient relevé une activité étrange chez les Felinaes, un changement dans leurs activités. Bien sûr, ils étaient toujours aussi discrets et pour être honnête, Kaïgaan espérait ne pas en croiser un. Il les appréciait, du moins la plupart, mais Lotus l'accompagnait et se taper la discute avec ses ennemis n'était pas très bien vu.

Les deux soldats avaient donc été envoyés pour recueillir discrètement des informations sur les Felinaes, leurs routines, leur façon de faire. Repérer des traces de pattes indiquant un chemin particulièrement emprunté, sentir des traces fraiches de leur passage et pourquoi pas en espionner quelques uns s'ils montraient le bout de leur museau. Ce que, bien évidement, Kaïgaan ne souhaitait pas. Mais hé, vu comment la journée avait commencé, ce ne serait pas étonnant qu'une patrouille arrive et qu'ils se fassent casser la gueuler. Allez.

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



Invité



avatar
Invité


   Lun 8 Jan - 17:36


Réveille brutal, chambre congelée, une tonne de neige dehors, tout est là pour m’emmerder… Je vais directement à la cafeteria. En plus j’arrive pile quand tout le monde pars. Un moment parfait. Je m’élance pour y aller mais un félin m’interpelle. Grrr. Pas moyen d’être tranquille une seconde… Qu’est-ce que c’est encore ? Une patrouille tu dis ? Mais qu’est-ce que j’en ai à faire des Felinaes… A l’étang ? Pfff… C’est plus que chiant. Mais au moins une excuse pour ne plus avoir le labo’ sous les yeux. Attend… Qu’est-ce que tu viens de rajouter ? Je ne vais pas être toute seule… Mais… je suis assez grande pour me débrouillée toute seule ! Serte pas en taille sur se point là je suis naine mais quand même. La vie n’est fait que d’injustice de toute façon… La preuve avec mon vécue…

Je retourne quelque seconde dans ma chambre pour pouvoir digérer cette annonce et le faite de ne pas avoir profiter d’un bon repas. C’est pas la peine d’en pleurer, savoir que je devais aller en patrouille avec un certain Kaïgaan m’as coupée toute envie de manger. Avant de m’en aller, je replace correctement ma cape sur mon dos et la capuche sur mes yeux.

Toujours énervée, je sors de la caserne. Il m’attendais à la sortie et nous somme partis. C’est un grand mâle ; de couleur gris ; des traces de blancs sur la tête, le ventre, le poitrail, une patte avant et une arrière ; des rayures noires et bleu électrique en alternance. Je prie pour que… euh… C’est quoi déjà son prénom… ? Et puis zut ! Ça ne me sert à rien de retenir le prénom des gens que je ne connaît même pas. Le plus important à retenir sont les félins que je dois protéger au péril de ma vie. Et vue qu’il n’y a personne à qui je tien beaucoup je suis tranquille ! Ça m’arrange que tout le monde me pense taré mental, ce qui n’est pas totalement faux.

En marchant aux côtés du félin, je me demande si mon pouvoir peux fonctionner dans la neige. Je n’aurais pas une limite d’utilisation j’aurais tester sans hésiter mais, en sachant que je ne peux l’utiliser que 4 fois, je vais éviter. Mais je pense qu’il ne fonctionnerai pas correctement. Le feu ne fait pas bon ménage avec la neige malheureusement. Le bas de la barrière serait peut-être atteint mais pas le haut je pense. Et est ce que la puce détecte cette défaillance ? Déjà le traçage des Soldats pour savoir où on se trouve en temps réelle… Tsss quelle merde cette invention… En plus si on ne veux pas obéir au ordres on se prend un coup d’électricité et après y’a des p’tites caméras volantes qui viennent elles aussi nous faire chier… Pourquoi je n’ai pas quitter avant les Soldats… Cette bande d’incapables…

Kajesaisplusquoi s’adresse à moi en me disant qu’on est bientôt arrivé. J’en ai rien à faire du « bientôt » j’aurais aimé être prévenue seulement quand on est arrivés… M’enfin…. Maintenant je sais que le félin est comme moi : froid et distant envers ses compagnons. Héhéhé. C’est marrant de trouvé des chats avec la même pensée que moi ! Je ne répond pas à son affirmation. D’ailleurs je n’en voie pas l’intérêt ! Et heureusement pour moi, ce n’est pas un de ses chats que j’appelle « blablateur ». Ce sont les chats qui parlent TOUT le temps. C’est vraiment insupportable ce types de chats. Comment peuvent-ils exister… Moi-même je ne vois pas l’intérêt de raconter sa vie tout le temps…
Je me rappel que je suis en patrouille. Je dois donc trouvé une piste sur les Felinaes. Tout peut-être utilisé : trace de pattes récente, une odeur, une proie. Le meilleur c’est d’en trouvé un et de le suivre. C’est excellent ce genre de méthodes ! Tout mes sens en alerte, pour trouvé la moindre piste. Je partais dans tout les sans, suivant les odeurs de Felinaes. Certaines sont plus anciennes que d’autre. En ce moment, je ressemblais plus à un chien qui traque du gibier qu’a un chat… Il manquerais plus que j’aboie et je suis un chien parfait.

Arrivés à l’étang les odeurs deviennent plus fréquente. Une en particulier à attiré mon odorat. Plus fraîche que les autres, elle a moins d’un jour et les traces de pattes sont encore assez distinctes malgré la neige qui à recouvert la majorités des empreintes.

-Il y a une trace fraîche de Felinae ici. dis-je d’un tons froid à mon collègue

Au moins l’avertir et servir à quelque chose. Par contre, faut pas qu’il se fasse de fausses idées sur moi. Je resterais toujours froide dans mes paroles donc pas la peine de me le reprocher...

AdminAdmin


x Messages : 1154
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Mar 16 Jan - 23:47


Arrivé à l'étang, le soldat regarda lentement autour de lui, préférant d'abord sécuriser les alentours avant de faire son stupide boulot. Les environs étaient calmes, silencieux, presque immobiles à vrai dire. Les petits animaux avaient dû fuir et les plus imposants devaient certainement attendre le zénith pour que le maigre soleil fasse un peu fondre la pellicule de glace sur l'étendue d'eau. Elle n'était pas très épaisse, mais les températures ne faisaient que baisser et il serait bientôt plus difficile pour les habitants de la forêt de s'abreuver.
Il tourna la tête vers sa partenaire de patrouille qui reniflait déjà le sol. Elle devait avoir hâte de rentrer à la caserne, elle aussi. Lotus ne l'avait pas ouvert de tout le travers et pour tout dire, cela arrangeait bien le mâle. Il n'était pas d'humeur à bavarder, et encore moins avec un soldat. Surtout que la femelle avait l'air très peu commode. Elle s'adressa d'ailleurs à lui d'un ton froid, se mêlant parfaitement avec l'air ambiant.

- Il y a une trace fraîche de Felinae ici.

Il remua les oreilles, humant l'air à son tour. Leur odeur était reconnaissable entre mille et était effectivement plutôt fraiche. Sans un mot, il la rejoignit en s’apercevant qu'elle fixait un peu trop intensément le sol neigeux. Tss, la neige lui recouvrait entièrement le pied, laissant ses coussinets s'enfoncer allégrement dans le manteau blanc. Se déplacer n'était pas chose aisée. Une fois aux côtés de Lotus -gardant tout de même une certaine distance entre les deux chats, le soldat observa à son tour les traces de pattes. Cela devait être une petite patrouille de Felinae.
En bon soldat formaté, Kaïgaan cherchait d'autres indices et réfléchissait à un moyen de les coincer. Il avait été entrainé pour ça, pour ne penser qu'à leur capture. Mais bien entendu, son allégeance n'allait pas aux Hommes. Même s'il devait faire son boulot pour ne pas trop attirer l'attention -et il avait plutôt intérêt après la scène d'Opaline- il espérait sincèrement que cette piste n'allait rien donner d'intéressant et qu'ils ne croiseraient aucun chat libre. De toute façon, si une bagarre devait éclater, Kaïgaan doutait sincèrement de la victoire de sa patrouille. Il ne pouvait pas utiliser correctement son pouvoir et n'avait aucune idée de celui de Lotus. Une inutilité et un travail d'équipe inexistant, ils n’allaient pas aller bien loin.
Le mâle poussa un léger soupir qui fit apparaitre un petit nuage blanc, se dissipant presque immédiatement. D'un air un peu blasé, il leva la tête pour suivre le chemin que formaient ces traces et prit la parole.

- On devrait le suivre. En étant prudent.

Loin de lui l'idée de sous-estimer sa partenaire -même s'il avait de base peu d'estime pour ses collègues- mais le soldat préférait être le plus prudent possible. Les traces allaient bien les mener quelque part et cela pouvait très bien être en plein milieu du territoire des Felinaes. En plus de ça, ces matous pouvaient très bien se cacher dans les buissons, n'importe où finalement. Mais avec l'hiver, leur cachette dans les arbres était impossible, ce qui ne manquait pas de rassurer le félin électrique.
Kaïgaan commença donc à suivre le chemin laissé par les traces des Felinaes, prenant garde à marcher à côté de la piste et pas dans leurs pattes. Simple soucis du détail.

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



Invité



avatar
Invité


   Dim 21 Jan - 18:19


Le félin s’approche de moi. En ce lançant à la suite de ses traces il me dit :

- On devrait le suivre. En étant prudent.

C’est pas comme si j’allais foncer tête baisser, pour suivre les empreintes… Nan mais… Je suis pas un chaton hein.. Même si j’ai leurs tailles mais il faux pas abuser…
Je marche à côté des empreintes, restant distante de Kaïgnaa. Oui je me suis encore trompée dans son prénom mais je m’en fou.

Plus on remontait la piste, plus elle semblait effacée. Et d’un coup… plus rien… Comme si le félin c’était volatilisé. Je cherche plus loin pour voir si la trace continue mais rien… Sois c’est son pouvoir qui fait qu’on ne voit plus rien ou alors c’est moi qui devient folle. Je redescend vers la fin des traces pour être sûre qu’il n’y en a vraiment plus juste après.
En arrivant au niveaux des dernières traces je me rend compte que le félin en question ne c’est pas volatilisé, mais il c’est battu. A ce que je vois c’est contre une grosse bestiole. Enfin, deux bestioles. En plus ça pue le chien… Merde… C’est pour ça que les traces ne continues pas… Le chat a été enlevé par des chiens. Je ne dis pas qu’il est mort, il n’y a aucune trace de sang ou quoi que se sois qui prouve sa mort. Mais bref… Maintenant c’est le retour à la case départ. On doit retrouver une piste. C’est si rare que ça un Felinae ?

Comme tout chat un peu intelligent je vais chercher dans la direction opposé des cabots. Serte je suis folle mais pas suicidaire… J’ai encore l’envie de vivre. Kaï est aussi assez intelligent pour l’approuver. Enfin… J’en sais rien peut-être qu’il a des envie de suicide m’enfin… Ça me regarde pas. Du coup, je vais à l’opposé des empreintes, le nez en l’aire pour prévoir un potentiel danger. Au début je ne regarde pas trop où je mets les pattes. Je manque de tomber plusieurs fois. En faite, je déteste la neige. Ça cache toutes les racines d’arbres que je devrai, normalement, voir et éviter.

En continuant, je ne sais pas pourquoi, je regarde tout le temps si le Soldat est assez proche de moi. Pourquoi je fais ça ? Je m’en fou royalement de lui… Mais à se que je voie pas autant que ça… C’est perturbant. L’odeur des chiens devient de plus forte. Je décide d’aller vers la gauche. Mais j’ai mal évalué la provenance de l’odeur. Elle viens de la gauche, là où je me dirige… Et je m’en rend compte que quand je les aperçois. Ils sont bien deux. Un grand fin et un plus petit semblant être très gros avec tout ses poils. Ils ont vite sentis mon odeur et ils me firent fasse. Je suis dans la merde… Je ne sais pas où se trouve le félin mais je sens sa présence pas loin de moi.
Les chiens s’approchent de plus en plus de moi… La peur montait en moi. Ce n’est pas ce qui est le plus fréquent chez moi mais c’est « normal » d’avoir peur. Pour moi c’est une faiblesse.
Si je n’active pas mon pouvoir ce sera la fin pour moi. Malheureusement je n’y arrive pas. Pourtant il me reste toujours 4 utilisations possible mais j’y arrive pas…

Ils sont de plus en plus près de moi et je reste tétanisée. Mais à un moment, j’arrive enfin à me sortir, je ne sais comment, de l’emprise de la peur. J’attends qu’ils soient un peu plus proche de moi et… MAINTENANT !

Je lève légèrement mes deux pattes avant pour les appuyez sur le sol. Un barrière de feu s’élève enfin. Elle a eu un peu de mal à monter à cause de la neige mais ça devrai retenir un peu les chiens. Je crois même qu’ils se sont brûlés. Moi aussi au passage… Je me retourne très vite et , en apercevant le félin je lui crie :

-Cours !!

Je me met à courir dans la direction opposée en essayant de ne pas perdre mon « camarade » des yeux...

AdminAdmin


x Messages : 1154
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Lun 29 Jan - 22:46


Les deux félins suivirent les traces de pas dans le calme, et surtout dans le silence le plus complet. Cela ne dérangeait pas du tout Kaïgaan qui de toute façon ne voulait pas faire connaissance avec d'autres chats. Il ne provoquait que rarement une discussion et la plupart des chats qui étaient aujourd'hui ses amis lui étaient un peu tombé dessus par hasard, et avaient eu la patience de supporter son mauvais caractère avant qu'il ne se détende. Mais Lotus ne semblait pas être ce genre de chat, à essayer de communiquer, de se faire des amis. Finalement, sur ce point, elle était plutôt semblable à Kaïgaan.
Mais alors qu'ils suivaient la piste, ils se rendirent tous les deux compte d'une évidence : Elle se stoppait net. Immédiatement et sans se concerter, ni même s'envoyer un regard, ils recueillirent toutes les informations qu'ils pouvaient. Le tableau se précisa et les deux soldats comprirent rapidement ce qu'il s'était passé : Une attaque de chien.
La femelle ne perd pas son temps et continue de marcher, cette fois ci dans la direction opposée à celle de l'odeur des chiens. Le mâle fit de même, voulant autant qu'elle éviter de se faire chasser par un temps si pourri. Déjà qu'il devait sortir, en plein hiver, avec une soldate râleuse, fallait pas pousser non plus.
Kaïgaan suivait la demoiselle en humant l'air, mais faisant plutôt garde à ce qu'il se trouvait autour de lui. Un mouvement, un bruit, quoi que ce soit, mais rien ne semblait suspect. De temps en temps, il voyait Lotus lui jeter un coup d'oeil, se retournant dès qu'elle voyait que tout allait bien. Mooo, comme c'était mignon, elle se sentait responsable de lui.

Mais alors qu'il observait toujours attentivement les alentours, suivant de très près Lotus sans pour autant regarder où elle allait, il l'entendit s'arrêter brusquement, si bien qu'il fallait lui rentrer dedans. C'est lorsqu'il se tourna vers elle pour râler qu'il aperçu lui aussi les chiens. Deux chiens, un grand et un petit. En soit, ça pouvait être pire, mais Kaïgaan n'était pas du genre positif. Loin de là. Trèèès loin de là. Les chiens s'approchaient doucement, comme s'ils ne voulaient pas effrayer leurs proies. Mais vu l'immobilité de la femelle, c'était raté.
Le soldat était aussi apeuré, bien évidement. Les yeux écarquillés, le coeur battant la chamade, il commença à reculer doucement, essayant de mettre un maximum d'espace entre lui et les chiens avant de tenter la fuite. Il se disait que tout naturellement Lotus ferait de même mais elle restait en immobile, fixant les canidés. Bon sang mais qu'est-ce qu'elle faisait ? Elle allait se faire bouffer ! Le soldat n'osait rien dire, de peur que son miaulement ne rende les chiens encore plus fous. Devait-il l'aider ou profiter qu'elle soit une proie facile pour se barrer ? Il reculait, encore et toujours, trop apeuré pour hurler à la soldate de réagir. Il faut croire que sa lâcheté ne l'avait pas encore totalement quitté.
Mais alors qu'il pensait que c'en était fini de la femelle immaculée et qu'il allait devoir courir pour sa vie pendant qu'elle se ferait dévorer, elle se cabra soudainement et quand ses pattes avants touchèrent à nouveau le sol, une immense barrière de feu apparut. Oh. Un pouvoir. un pouvoir plutôt classe et utile en plus. Finalement, il était bien content d'être parti en patrouille avec elle. Ben voyons. Lotus se retourna brusquement, comme si elle utilisait l’énergie qu'elle avait accumulé en restant bêtement immobile.

- Cours !!

Ça, il ne fallait pas lui dire deux fois. Il aurait pu se faire le plaisir de lui faire un petit commentaire sur sa trouille passée ou sur l'évidence même de son exclamation, mais le fait d'être poursuivi par deux bêtes sanguinaires le calma étrangement. Les deux félins coururent à pleine vitesse, essayant tant bien que mal de ne pas chuter dans la neige alors que les chiens commençaient déjà à les rattraper. Enfin, le plus fin des deux, l'autre galérait un peu plus ce gros lard.
Mais ils devaient se rendre à l'évidence : Ils allaient se faire rattraper et plumer. Ça allait être violent, sanglant, et Kaïgaan n'était pas chaud-chaud pour ça. Surtout qu'avec la neige, son pouvoir était dangereux à utiliser. L'hiver était infâme, c'était une tragédie. Devant la tristesse de la situation, essoufflé, il hurla à Lotus, priant pour qu'elle l'entende.

- Monte dans les arbres, ils vont nous rattraper !

Ils avaient juste le temps de se mettre à l’abri avant de se faire choper l'arrière-train. Kaïgaan sauta sur le premier arbre facile à grimper qu'il aperçu. L'écorce craquait facilement à cause du froid mais par chance il arriva à la première branche, située à environ deux ou trois mètres du sol. Ce n'était pas bien haut, mais assez pour que le plus grand chien galère à l'atteindre. Il était totalement essoufflé, mis à bout par le sprint et le stress. Ce n'est qu'une fois certain d'être en sécurité qu'il observa les arbres autours de lui, cherchant sa partenaire de patrouille.

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



Invité



avatar
Invité


   Sam 3 Mar - 17:21


Le plus petit des deux chiens sors très facilement de l’emprise des flammes. L’autre par contre est toujours en train de couiner. Ça me fait presque de la pitier. Mais je me dis que ses gros patapoufs sont juste cruels et sans cerveaux, qu’il ne faut pas les excuser…
L’autre Soldat pars déjà en courant, il me devance même. Je le suis et pour une fois sans broncher. C’est inutile de le faire, nos vies sont en jeux. Enfin, je parle pour moi hein, je sauverais jamais un Soldat de ma vie. C’est hors de question…
Il se dirige vers l’arbre le plus proche pour aller en hauteur, je fait de même. Je n’ai pas du tout écouté ce qu’il viens de me dire, mais je suppose que c’est pour me dire de grimper aux arbres. Faut pas s’inquiéter, je le fait d’instinct. Le problème c’est que mon pouvoir à aussi brûler mes pattes et je n’arrive pas du tout à m’agripper à l’écorce de l’arbre. C’est simple pourtant… Mais avec deux pattes avant brûlées ça va pas le faire. Le chien se rapproche de plus en plus, je galère toujours autant. J’essaye de sauter pour atteinre la branche mais rien à faire, je suis trop petite… Grrrr c’est encore plus énervant. Gaan à de la chance, il est grand… Bon pas le choix, je vais devoir courir. Le chien est de plus en plus proche de moi et j’aime pas du tout le sentiment de rage que je sens en lui.
Je donne un dernier regard au Soldat avant de m’en aller. C’était un regard un peu désolée. Je détalle plus loin. La neige me refroidis sa brûlure mais ce n’est pas très efficace. Une branche peu être à ma hauteur. Avec de l’élan j’arrive à sauter dessus. Mais elle n’est pas assez haute pour ne pas se faire bouffer pas le canidé. Je cherche très vite des branches un peu plus hautes et pouvant supporter mon poids. Il y en à dans tous les sens. Je saute sur celle de droite pour pouvoir être plus proche de Kaï.

A force de sauter toujours plus haut, je ne me rends pas compte que je suis hors de portée des chiens. Même de toute bestiole. Je saute encore une fois. Malheureusement c’est la branche de trop. Elle est rongée par l’humidité et, dès que j’ai poser mes pattes sur elle, un « crac » se fait entendre. Devinez qui est en train de faire l’oiseau dans un moment de panique… Moi… Comme d’habitude. Mais vu que je suis un chat, mon corps se retourne et j’atterris avec violence sur une grosse branche, beaucoup plus solide.
J’ai maintenant encore plus mal à mes deux pattes avant et aussi, une blessure à l’épaule. Je sens aussi quelques éraflures sur ma peau mais ça, on peut facilement y oublié. Il y a aussi ma cape, qui, heureusement ne c’est pas détachée, mais c’est décalée, laissant voir mes cicatrices tout le long de mon dos. Je ne pense pas du tout à la replacer, ni même à remettre la capuche sur mes yeux.
Je me demande où se trouve le Soldat pas rapport à moi… Mais je ne demande rien. Et… Je connais le chemin pour rentré. Qu’est-ce que j’en ai a faire de lui...

AdminAdmin


x Messages : 1154
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Mer 14 Mar - 22:11


Reprenant son souffle avec difficulté, Kaïgaan se rassurait en observant qu'il était bien assez haut pour qu'aucun des deux chiens ne l'atteignent. Il était exténué, le froid glacé ayant pénétré ses poumons avec une trop grande vitesse durant sa course folle. Son coeur battait la chamade à cause de la montée d'adrénaline. Mais il était vivant, et c'est tout ce qui lui importait sur l'instant.
En voyant les deux cabots s'éloigner, il sourit légèrement, soulagé. Enfin tranquille. Il allait pouvoir profiter de la diversion de la femelle pour se barrer d'ici vite fait. Il se fichait pas mal de savoir ce qui pouvait lui arriver, ne portant guerre les soldats dans son coeur. Et de toute façon, il ne la connaissait pas. Son petit sourire disparu quand il aperçu que Lotus était dans l'arbre presque juste à côté de lui et qu'elle faisait pas mal de bruit. Bon, au moins, elle distrayait les chiens. Mais qu'est-ce qu'elle faisait à grimper aussi haut ?... Au crac caractéristique de la branche se fissurant, Kaïgaan grimaça instinctivement, comme s'il redoutait de se retrouver face à un bain de sang. Chanceuse, Lotus parvint à se rattraper sur une autre plus basse. Pourtant, le soldat ne se détendit pas pour autant. Les chiens étaient toujours juste en dessous d'eux, ne cherchant qu'à obtenir leur pitance. En tournant la tête, le matou électrique aperçu les multiples cicatrices de sa partenaire de galère. Il ne s'y attarda pas vraiment, se fichant pas mal de son passé. Il avait déjà assez de problèmes avec le présent et était loin d'être assez proche de la femelle pour s'en soucier.

M'enfin, outre cela, ils devaient trouver un moyen de fuir ces clébards sans y laisser un membre. Il tourna à nouveau la tête, regardant les alentours. Les chiens ne pouvaient pas les atteindre, autant prendre le temps d'observer. Leur sauter dessus et déclencher un combat ? Trop risqué. Le plus grand des molosse devait avoir des crocs au moins trois fois plus grand que ceux du félin électrique. Tenter de les électriser ? Il ne devait pas rater son coup car si les chiens pouvaient encore se battre ou ne fuyaient pas, il aurait les pattes trop blessées pour se mettre à l'abri. Sans compter la neige qui rendait l'utilisation de son pouvoir particulièrement risquée. Les deux soldats pouvaient toujours sauter d'arbre en arbre. Même si les chiens n'auraient aucun mal à les suivre, ils abandonneront bien un jour ou l'autre.
Mais il restait une dernière option. L'étang gelé. Il était visible depuis la branche où était postée le mâle et serait rapidement atteignable. Une fine couche de glace le recouvrait. Avec un peu de chance, elle supporterait un chat, mais pas un chien. Un des deux soldats pourrait les attirer sur l'eau gelée et les laisser briser la glace avec leurs grosses pattes pendant que lui pourrait fuir tranquillement. Il interpella donc Lotus, lui expliquant vaguement son ébauche de plan.

- Il faut les attirer sur l'étang, ils seront trop lourds pour la glace !

Il lui dit le strict nécessaire, ne se perdant pas dans des développements inutiles. Kaïgaan avait remarqué sa blessure à l'épaule, mais se disait que cela n'allait sûrement pas l'empêcher de sauter d'arbres en arbres. Et en dernier recours, le soldat pour se montrer très intéressant et pourrait effectuer ce plan en solitaire. Il priait pour que la glace tienne sous son poids.
Mais trêve de réflexion, Kaïgaan bondit sur une autre branche, plus proche de l'étang, puis sur une autre, faisant tomber quelques flocons au passage. Il ne regardait pas derrière lui pour savoir si Lotus le suivait, trop concentré sur son propre équilibre.

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



AdminAdmin


x Messages : 1154
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Mer 18 Avr - 21:49


Up ~

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



AdminAdmin


x Messages : 1154
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Mar 15 Mai - 22:53


J'archive ~

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 







Contenu sponsorisé


   


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: