AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Petit Cauchemar (one shot)

AdminAdmin


x Messages : 98
x Date d'inscription : 17/11/2017
x Age : 16
x Felicoins : 77.5


Feuille de personnage
Force:
92/100  (92/100)
Agilité:
33/100  (33/100)
Endurance:
36/100  (36/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Dim 7 Jan - 23:08


Nous avions vu l'espèce de chute des Felinae, et cela ne nous enchantait guerre. Quelqu'un était mort, et cela nous attristait vraiment. Et il y avait ces nouveaux chats, et il y avait ce nouveau chef, et cette chose baveuse, et ce prince certes somptueux mais effrayant, et ce chat de pierre et son regard blanc et vide, et cette soigneuse très jolie, mais qui nous dépassait clairement en termes de soin. Après tout, nous ne nous étions jamais concentrées sur notre tâche. Celui qui était mort nous laissait toujours faire ce qui nous plaisait. Maintenant, celui qui est vivant est bien différent, et nous n'avons pas le droit à l'erreur. Il nous cause de nombreux soucis, ah ! Il a l'air bien trop effrayant pour quelqu'un comme nous, bien trop fort. Et il y a à ses côtes des cavaliers tout aussi ennuyants, tant ils seraient capable de nous écraser en quelques secondes. La conscience de notre propre faiblesse eu rapidement raison de nos larmes.

Et, nous ignorons si cela était dû aux crises d'angoisses causées par tant de changement, au tissage intense du temps, ou à force d'entraîner nos yeux à pleurer ; mais nous avions cessé de pleurer. Et c'était très, très problématique. Parce que si nous ne pleurions plus, alors nous ne pourrions plus soigner personne. Et c'était la chose la plus terrible qui pouvait nous arriver à nous. Et l'anxiété causée par cette absence de pleurs, et la peur, et les insomnies n'y avaient rien changé : notre corps ne voulait plus produire de larmes. Nous l'avions insulté, nous avions continué de nous plaindre. Et nous avions cessé. En quelques jours, qui avaient paru être des mois, nous avions perdu toute utilité. Nous n'avions aucune force, aucun pouvoir usable, et plus rien qui ne puisse nous permettre d'avoir une quelconque valeur. Et l'idée que le roi puisse s'en rendre compte était pire que toute action, car il nous le ferait payer, et bien trop cher pour notre petit corps.

Alors nous avons fait une jolie découverte. Si ce n'était pas le cas avant, désormais, nous avions conscience que nos larmes pouvaient soigner, certes, mais que ce n'était pas la seule chose en ayant la possibilité. Notre sang le pouvait.

Et nous donnerions notre sang à notre clan.

Et nous avions toujours notre mère qui n'avait pas de clan, mais ce n'était pas grave. Le cerbère nous faisait bien, bien trop peur pour que nous lui demandions de nous entraîner -et il fallait s'entraîner, car nous craignions de ne pas pouvoir survivre si nous étions trop faible sous le Roi- alors nous demanderions à notre maman. C'était le seul moyen pour nous et pour elle de survivre face à cet horrible et nouvel environnement. Notre nom avait changé, Naezac. C'était le nom que nous portions, il y a très, très longtemps. Notre premier et initial nom. Maman n'avait pas trouvé quelque chose, et nous avions abandonné de l'obliger, trop angoissées par cette absence de changement. Imsad, c'était ridicule, et il ne fallait plus, oh non, plus se faire remarquer ! En déterrant quelque chose à la recherche de plants près de notre territoire, nous avions trouvé une paire de lunettes bleues. L'odeur dessus n'y était pas peu familière. [note : c'était les lunettes d'Isaac.] Quelque chose qui aurait pu appartenir à quelqu'un que nous connaissions ; mais qui ? Qui donc ? Nous ignorions la réponse à cette question.

A vrai dire, nous ignorions encore de nombreuses choses. Nous ne savions pas si on nous laisserait le temps d'apprendre, mais en attendant, la peur qui nous taraudait au ventre, dans nos entrailles, nous poussait à continuer de survivre ; dans l'attente et dans la frustration ; dans la peur et dans le silence.

C'était un petit cauchemars, et nous n'étions pas prêtes à vivre à travers cela.

_________________

thank u to haruu !!
Autres:
 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les aléas du warp, petit récit one-shot
» [Pologne] Cristal de rêve ou rêve de cauchemar
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: