« Sur cette terre déchue, seule la survie prime » - Le Passeur.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Sweet pain [Feat. Aoki] TERMINÉ

Modératrice RPModératrice RP


x Messages : 190
x Date d'inscription : 11/04/2017
x Age : 16


Feuille de personnage
Force:
20/100  (20/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
25/100  (25/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Ven 1 Déc - 22:50



Sweet pain
 Nishari entra rapidement dans la Caserne tout en tremblant de froid. Aujourd'hui, la température était plutôt glacial, malgré qu'il faisait beau soleil à l'extérieur. Elle a dû participer à la patrouille du midi, ce qui était rare car elle rejoignait assez souvent les patrouilles de l'aube d'autour de la ville et des égouts. La femelle ignorait durant tout le long du chemin ce que racontait ses collègues à propos des Felinae lors de la patrouille et, en voulant y retourner à la Caserne, un vent froid leur glaça les os et ils ont dû courir pour regagner leur dortoir. Jusqu'à que l'un d'eux ne tombe et se fait fracturer une patte elle jura silencieusement de la maladresse de son collègue et ces derniers devaient s'appuyer contre le blessé, marchant plus lentement ce qui aggrave l'impatience de la soldate et ainsi que la température. C'était assez rigoureux comme commencement d'hiver.
Bref, la femelle haleta, les pattes tremblants presque à chaque respiration dû au climat glacial, puis marcha d'une façon lente vers son dortoir, il y avait tant de chats dans les couleurs pour une fois.

Depuis quelques jours, elle n'avait pas eu le temps de revoir Aoki, ou soit il n'était pas dans sa chambre, à son plus grand désespoir car elle voulait tant le revoir. Elle se souvenait parfaitement de la soirée sur la montagne, à observer les étoiles et à se regarder avec tant d'émotions positive en une soirée...et elle garda en mémoire le sourire d'Aoki, chose qui la rendait de bonne humeur, puis elle rougit faiblement et baissa la tête pour que personne ne remarque qu'elle sourit comme un petit chaton écoutant un histoire d'aventure passionnant raconté par leur mère. Pourquoi devait-elle penser à lui à chaque jour ? Et de rêver de lui et elle, ayant une vie heureuse ? Toutes ces pensées et émotions..ça la rendait folle -d'une bonne façon - et tellement qu'elle pouvait sourire comme une petite idiote. Aoki...elle frémissait toujours en entendant son nom. Tout était parfait en lui, même ses défauts. Dès qu'elle releva sa tête, son cœur manqua un battement puis elle perdit son sourire et la brillance de ses yeux vairons immédiatement, remplaçant par un vide total et une douleur atroce à la poitrine.
Comme elle le voulait tant le revoir, il était là, devant elle, un peu plus loin, le dos tourné. Avec une autre soldate, une femelle. Cette dernière avait un magnifique pelage blanc avec des taches rousses un peu partout sur son corps et des yeux verts forêts. Elle était mince et avait l'air d'avoir beaucoup de confiance en soi. Alors que Nishari, elle, était bourrée de défauts...comme sa cicatrice sur l'oeil gauche et son expression vide, puis vient après son caractère de dépressive. Sérieusement, qui l'aimerait ?
Elle ne savait même pas pourquoi elle continuait de les regarder, elle aurait pu se retourner et aller ailleurs mais c'était comme si elle aimait de se torturer mentalement. Elle aurait peut-être pu aller dans son dortoir sans que les deux chats puissent la voir. Ils n'ont pas l'air de la voir, ce qui la rassurait. Les soldats commencèrent à quitter les couloirs des dortoirs, ignorant - heureusement - la femelle aux yeux vairons. Nishari continua à les observer, ils ont l'air de se parler comme s'ils étaient que deux chats dans ce couloir maintenant vide. La soldate au pelage crème ne ressentit seulement qu'un sentiment douloureux, bouillonnant de négativité, était-ce...de la jalousie ? Impossible. Elle n'est jamais jalouse.
Du moins, c'est ce qu'elle croit.
Silencieusement, elle envia la femelle qui était proche d'Aoki, dont cette dernière affichait soudainement un sourire. Une sensation insupportable submergea dans tout son corps entier, une boule s'est formé dans sa gorge et elle fut incapable de lâcher un son, et elle sentait que son estomac s'était nouée par cette vision. Elle avait l'impression de ne plus respirer.

Après des minutes interminables, l'autre femelle partit au sens opposé, ne remarquant toujours pas Nishari. C'est ça, dégage...voulait-elle dire à voix haute tout en dévisageant l'autre soldate partir, de sa démarche élégante avec la tête haute. Elle fronça le museau de dégoût, elle sentit l'odeur de l'autre femelle dans le couloir à présent. En inspirant, Nishari marcha à son tour en évitant de regarder le mâle blanc, puis dès qu'elle fut assez proche de lui elle glissa sa queue sous son menton pour lui faire signe de la suivre, sans même le regarder. C'était peut-être provocante pour son genre, mais elle n'avait pas d'autre idées, elle voulait même pas le regarder pour le moment. La queue haute, elle se dirigea vers sa chambre et ouvrit la porte à l'aide de sa patte puis s'assit au milieu de la pièce, le soleil frappant immédiatement son dos, lui provoquant une douce chaleur malgré l'air froid de la petite pièce. L'odeur du renfermée emplissait rapidement l'odorat de la femelle au pelage caramel. Elle mit sa queue autour de ses pattes et attendit que le mâle ne vienne, l'expression toujours vide. Il n'y avait aucune lueur dans ses prunelles. Elle ferma les yeux en attendant et dès qu'elle sentit l'odeur familier d'Aoki dans la chambre, elle résista à l'envie de lui parler sarcastiquement, même si elle savait que ça leur fera du mal à tout les deux.

-C'est un plaisir de te revoir, Aoki, dit-elle simplement avec aucune émotion.

Elle rouvrit les yeux, une expression froide. Elle fixa le mâle pendant un moment avant de passer un coup de langue rapide sur sa poitrail, avant de relever sa tête. Son ventre se serra encore une fois, l'ambiance était devenue soudainement tendue, froid, un seul erreur et tout peut basculer.
Un silence pénible s'installa, et la femelle ne bougea pas d'un poil, se contentant de le fixer.


©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA

_________________

«Words have the power
           to change us.»

FICHE DE LIEN    ▼△▼   FICHE DE PRÉSENTATION

Nishari vous parle en #cc6600



x Messages : 72
x Date d'inscription : 22/06/2017
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
35/100  (35/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Jeu 7 Déc - 17:16


∞Sweet Pain∞
ft. Nishari
Tu te trouvais depuis une bonne heure dans la caserne alors que le vent glacé rugissait de derrière la porte. Assis comme ça ,écoutant les conversations, on avait l'impression que tu cherchais quelque chose à travers les félins qui se bousculaient dans cette petit endroit pour retrouver la chaleur de leurs chambres. Pourtant ,tu ne cherchais pas la chaleur comme tous les autres .Tu attendais contre le mur glacé à la recherche de quelques choses ou plutôt de quelqu'un. Depuis que tu avais quitté Nishari après cette nuit de rêve ,tu n'avais fait que penser à elle jour après jour, nuit après nuit. Tu ne comprenais pas pourquoi cette femelle était si présente dans ton esprit et tu avais même finis par demander conseil à tes rares connaissances. Normalement ,tu te confiais pas aussi facilement mais cette situation te torturait l'esprit à tel point que tu en avais marre de nager dans l'incompréhension plus longtemps. Leurs conseils avaient malgré tout était précieux et un mot était revenu souvent au point de te faire questionner encore plus qu'avant : « l'amour ». Est-ce que tu ressentais vraiment des sentiments pour Nishari ? Et puis le plus important ,qu'est-ce que c'était l'amour ? Tout le monde parlait de ce sentiment vraiment merveilleux mais combien de chats avais-tu vu s'effondrer après avoir vu leur premier amour briser leurs cœurs en milliers de morceaux ?Ce sentiment te faisait peur et tu n'arrivais pas à comprendre si tu le ressentais ou pas. Malgré le faite que tu sois torturé de questions ,tu ne pouvais t’empêcher de sourire franchement en repensant à votre soirée.Tu avais du mal encore à croire que c'était toi qui avais pu vivre ce paradis. Tu avais toujours étais tout seul et tu ne te considérais même pas comme un être capable d'être aimé alors pourquoi cela arrivait à toi ? Tu n'étais même plus digne de retrouver ton passé perdue à cause de ton pouvoir alors comment pourrais-tu la rendre heureuse ? Les doutes assaillaient ton esprit et tu ne pouvais te détacher de cette sensation. Même si tous ces doutes te préoccupaient ,tu étais super content de l'avoir rencontrer : c'était même la plus belle rencontre de ta vie ! Alors que tu restais immobile contre le mur froid comme de la glace ,une femelle se dirigeait vers toi d'une démarche élégante. Elle possédait un pelage aussi blanc que le tien mais des taches rousses s'étalaient un peu partout. Elle avait des yeux verts comme la forêts et n'importe quel chat la trouverait très belle avec la confiance et la dignité qu'elle dégageait. Pourtant tu n'étais pas sensible à son charme car tu n'avais qu'une personne en tête : Nishari. Malgré le faîte qu'elle était très belle ,l'image de Nishari venait s'imposer à ton esprit très vite et tu la trouvais nettement plus belle que la soldate qui venait t'aborder. Tu relevas la tête vers la féline qui arrivait à côté de toi sans pour autant laisser voir l'éclat de tes yeux. Il n'y en avait qu'une qui les avait vraiment vu et tu n'avais pas l'intention de le montrer à quelqu'un d'autre pour l'instant... La femelle te sourit faisant découvrir ses longues canines blanches alors qu'elle prenait la parole d'une voix confiante et amicale :

-Salut Aoki ,je voulais te demander quelque chose pour la patrouille de l'aube demain matin...

Tu hochas la tête en attendant qu'elle continue sa question :

-Est-ce que tu pourrais me remplacer car je dois aller voir quelqu'un pendant celle-ci ? Tu peux refuser si tu veux comme je sais que tu es au repos demain mais cela m'arrangerait beaucoup...

Tu considéras la demande de la femelle en réfléchissant si tu avais envie ou pas... Bon ,tu n'avais aucune raison de refuser car tu n'avais rien de prévue pour demain donc.. Même si tu espérais depuis plusieurs jours revoir Nishari ,tu pourrais peut-être la croiser dans cette patrouille ? Qui sait...Après tout le seul avantage de cette patrouille et le pourquoi tu lui rendais service :c'était bien pour croiser la soldate ! Après tout ,tu ne connaissais même pas le prénom de la féline à qui tu t'adressais... Tu pris la parole d'une voix neutre mais au fond de toi ,la moindre pensée que tu puisses revoir Nishari dans cette patrouille te rendait super heureux :

-Bien sûr ,je le ferais et puis je n'ai rien de prévue à faire pour demain...

La soldate sourit et répondit d'une voix teintée de joie à peine dissimulée :

-Merci beaucoup ! Et désolée d'avoir dut te demander ça...

Je lui fis un signe de tête alors qu'elle s'en allait de la même démarche que quand elle est apparue. Tu soupiras et cherchas du regard Nishari qui pouvait peut-être se trouvait ici. Pourtant tu ne la voyais pas mais tu avais un mauvais pressentiment... Tu avais l'impression qu'on te regardait intensément et qu'on t'en voulait. Tu secouas la tête en te disant que c'était que des superstitions à la noix qui valaient pas que tu y prête la moindre attention...Alors que tu allais rentrer dans ta chambre ,tu sentis une douce présence à ta droite. Tu tournas rapidement la tête et découvris Nishari qui passait à côté de toi sans même daigner poser un regard sur ta personne. Sa queue vint soulever ton menton en te faisant signe de la suivre. Consterné par son comportement ,tu restas figé des petites secondes figés comme de la glace avant de te dépêcher de la rattraper. Tu le sentais pas du tout et tu ne savais pas pourquoi la femelle agissait de la sorte... Même malgré ce comportement ,tu étais très heureux de la retrouver et tu ne pouvais t’empêcher de la regarder marcher de sa démarche gracieuse. Impuissant ,tu la suivis alors qu'elle vous dirigez vers sa chambre. D'un coup de patte ,elle l'ouvrit alors qu'un grincement déchirait le silence du couloir désormais vide. La féline entra alors que tu la suivais sans rien ajouter.Elle s'installa au milieu de la pièce ,le soleil tapant son dos te donnais l'impression qu'elle était une reine hors d'atteinte pour un chat comme toi. Tu avalas ta salive alors que les doutes revenaient t'assaillir tandis que tu fermais la porte d'un coup d'épaule. Tu jetas rapidement des coups d’œil furtifs autour de toi ,gravant chaque détail de la pièce dans ta mémoire. Sa chambre n'était pas très différente de la tienne et tu retrouvais le même gris morne et la même poussière qui se soulevait à chacun de tes pas. Anxieux comme tu l'avais jamais été, tu t'assis devant ramenant ta queue autour de tes pattes pour l’empêcher de prendre la poussière sur le sol. Tu plantas les yeux dans ceux de Nishari et ne trouvas rien comme si ils s'étaient décolorés depuis la dernière fois. Tu ne savais pas pourquoi elle semblait si inaccessible et cela te tracassait. Alors que tu allais prendre la parole ,elle te devanças : s'exprimant d'une aussi neutre que ses yeux :

-C'est un plaisir de te revoir, Aoki

Même si elle disait ces paroles ,elle était tellement froide et distante avec toi que tu avais l'impression qu'elle mentait. Tu ne comprenais pas pourquoi elle réagissait comme ça et tu étais complètement perdue. Tu compris qu'elle te reprochait quelque chose mais quoi ?Tu avais l’impression d'être aveugle alors que la revoir te faisait tellement plaisir. L'ambiance qui régnait dans la pièce était si bizarre que tu avais envie de fuir ,la queue entre les jambes comme un chaton. Après un laps de temps de silence ,tu décidas de prendre la parole d'une voix douce pour ne pas envenimer la situation :

-Moi aussi ,Nishari.

Tu ne savais pas quoi ajouter d'autre ou plutôt tu osais pas. Tu voulais savoir pourquoi elle semblait si froide et qu'est-ce qu'elle te reprochait. La seule pensée qu'elle puisse t'en vouloir te fis mal au cœur et tu avais l’impression qu'on te poignardais la poitrine sans relâche.Après quelques instants d'intenses réflexion ,tu pris finalement la parole d'une voix amicale et douce comme avant :

-Dis-moi ,est-ce que j'ai fait quelque chose de mal ?

Tu ne savais pas du tout ce qu'elle allait te répondre mais tu attendrais. Néanmoins, tu avais une boule au fond de la gorge et tu te rendis compte que tu étais anxieux sur sa réaction...C'était la première fois que cela t'arrivait et tu espérais que cela n'arrive plus jamais...
© 2981 12289 0

_________________
« L’avenir, fantôme aux mains vides. Qui promet et qui n’a rien »


Merci infiniment Nishari ,c’est vraiment trop chou !!

Merci Snizi pour cette signa magnifique !:
 


Modératrice RPModératrice RP


x Messages : 190
x Date d'inscription : 11/04/2017
x Age : 16


Feuille de personnage
Force:
20/100  (20/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
25/100  (25/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Jeu 4 Jan - 23:32



Sweet pain
 Même si Aoki semblait inexpressif - du moins, qu'il essayait -, il avait l'air anxieux mais heureux en même temps. Heureux pour quoi ? De parler à une autre femelle qu'elle ? Cette soirée avait donc été juste un apprentissage pour les sentiments du mâle ? Son cœur se serra soudainement, c'était beaucoup trop douloureux rien qu'en y pensant. Peut-être qu'il cherchait seulement une femelle à qui charmer pour ensuite avoir une portée avec ? Juste pour que les soldats soient assez nombreux pour rivaliser avec leurs ennemis ? La soldate songea à répétition que c'était ça, qu'elle était juste une femelle dont elle peut seulement avoir des petits, un objet, une machine vivante à produire des descendants.

-Moi aussi, Nishari.

Elle ne put décrire le ton de sa voix tellement qu'elle commençait à devenir impatiente. Il le fait sûrement par exprès, juste pour qu'elle retombe sous son charme, avec ses yeux rouges et sa voix douce et chaleureuse...Une rage brûlante l'envahit soudainement. Pourquoi fallait-il que ça se passe ainsi ? Pourquoi fallait-il qu'il fasse ce moment ainsi ? Si seulement il n'avait pas parlé avec cette femelle blanche...elle était tellement magnifique, elle n'avait aucun défaut physique..Quelques minutes passèrent. C'était une torture pour la femelle aux yeux vairons. Et sûrement aussi pour Aoki.

-Dis-moi, est-ce que j'ai fait quelque chose de mal ?

Il a prit la même voix lors de la soirée d'il y a quelques jours. Un grognement lourd et fort retentit dans la chambre désormais silencieux, sa longue queue touffue s'agita nerveusement, essayant désespérément de cacher sa colère. Elle força que son expression soit inexpressif, mais la lueur de la rage dans ses yeux lui trahissait.
Et ainsi qu'un peu de douleur.
Elle inspira et expira plusieurs fois pour tenter de se calmer, les yeux dorénavant fermés. Puis les rouvrit soudainement, ses prunelles transperçant ceux du mâle à la fourrure blanche, ignorant complètement sa question.

-Alors, c'était comment de parler avec elle ?


Après avoir posé cette question, elle se releva rapidement. Elle aurait peut-être pu poser une autre question, mais elle était trop impatiente pour penser à autre chose. Cette femelle, elle l'avait vue quelques fois durant les patrouilles, les missions et lors du repas. Elle était très gentille et sociable pour une soldate. Nishari n'est pas comme ça, elle est plutôt solitaire et n'aime guère ses collègues.
Sa queue s'agita encore plus rapidement, aussi rapide que ses battements de cœur, une lueur sombre luisant dans ses prunelles. Tout ne serait pas tourné ainsi si Aoki n'était pas un charmeur. La femelle se retint de sortir ses griffes pour le griffer par la suite, sachant qu'elle effraierai - sûrement - le mâle au pelage blanc et que ce dernier ne la reparlera plus..
Avant qu'Aoki ne prenne la parole, elle se rapprocha d'un pas et leva sa voix, rendant l'atmosphère encore plus suffocante.

-Ça t'amuse de jouer avec les sentiments ?!

Le pelage de la femelle se doubla puis feula. Elle se fichait totalement si leurs collègues les entendaient. Elle se fichait si elle a rendu le mâle confus ou même en colère aussi, elle voulait que des réponses, savoir si jouer avec les sentiments de la femelle était drôle ou seulement faire exprès de la rendre jalouse. Nishari feula encore une fois avant de grogner. Tout cela la rendait folle, ressentait-il quelque chose pour elle ou pour la soldate aux taches rousses ? Tout ce moment durant la nuit sur la montagne avec lui n'était rien qu'une perte de temps ? Est-ce que Nishari était au moins importante dans la vie d'Aoki ?
Immobile et tremblant de colère, la jeune soldate se contenta de le fixer intensément. L'expression de la rage se changeant par un vide profond, et quelque peu ennuyé. Qui sait, peut-être que cette femelle méritait de rendre heureux Aoki, avec son attitude si gracieuse et si aimable. Rien qu'en imaginant Aoki avec l'autre soldate, son cœur se serra soudainement. Ils passeront de bons moments ensemble, seront heureux et auront des petits magnifique...elle résista de laisser échapper des larmes et une boule se forma dans sa gorge.
Elle secoua sa tête pour évacuer ses pensées négatives, si elle continuait à ses poser des questions,
une migraine sévère apparaîtra d'ici dans quelques minutes ou heures. Et elle haïssait ça.


©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA

_________________

«Words have the power
           to change us.»

FICHE DE LIEN    ▼△▼   FICHE DE PRÉSENTATION

Nishari vous parle en #cc6600



x Messages : 72
x Date d'inscription : 22/06/2017
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
35/100  (35/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Dim 4 Fév - 16:20


∞Sweet Pain∞
ft. Nishari

A la seconde même où tu avais posé cette question, Nishari grogna alors que sa queue fouettait rageusement le sol. Elle était très en colère et le fait de prendre la parole avait empiré les choses. Tu ne comprenais pas pourquoi elle semblait si fâchée envers toi et quelle était ta faute... Mais le pire de  tout ceci était son regard: une haine brillait au fond de ses prunelles alors qu'elle te regardait fixement. Ces yeux haineux ressemblaient à des milliards de poignards tranchants comme un rasoir. Et cela te faisait mal. Très mal. Au cœur ainsi qu'à ton âme. Tu n'avais pas envie de voir Nishari aussi énervé : elle qui était d'habitude si gentille. La voix de la femelle s'éleva dans l'air alors que tu la regardais avec désespoir :

-Alors, c'était comment de parler avec elle ?

Sa voix débordait de haine et de tristesse alors qu'elle se levait brusquement. Tu ne comprenais décidément plus rien. Ton esprit embrouillé tournait au ralentit et tu avais l'impression de vivre un véritable cauchemars. Même tes cauchemars quotidiens était moins horrible que celui-ci. Tu avais l'impression de perdre pied et la seule pensée que Nishari puisse te quitter sonnait comme la mort à tes oreilles. Tu ne t'étais jamais vraiment attaché à quelqu'un mais avec elle c'était différent. Et tu l'avais bien compris... Tu ne savais pas ce qu'elle te rapprochait mais pour qu'elle s'énerve comme cela : ça devait être une faute grave. Pourtant rien ne te venait à l'esprit même si tu avais beau chercher de fond en comble. Rien à faire. Et alors que la féline au pelage crème levait la voix, tu avais l’impression de suffoquer. De perdre pied dans les ténèbres. D'être véritablement dans les enfers.

-Ça t'amuse de jouer avec les sentiments ?!

Le pelage de Nishari doubla de volume et elle te montras ses dents blanches. Elles se comportaient comme si tu étais son ennemi. Mais tu voulais pas de ça. Tu ne voulais pas qu'elle soit en colère. Tu ne voulais pas la blesser et c'était bien la pire pensée au monde. Et alors que ses yeux devinrent vitreux pour ne laisser qu'une expression vide et triste, tu perdis pied. Tu ne t'étais jamais mis en colère, jamais laissé emporté par tes sentiments dans n'importe quelle situation. Tout simplement parce que tu ne savais pas véritablement ce que c'était. Mais aujourd'hui c'était différent. Avec Nishari c'était différent. Tu avais l'impression d'être à nouveau vivant. D'être enfin entier. Comme si tous ce que tu avais perdue avec ta mémoire était revenue vers toi. Tout ça grâce à celle qui te faisait face ne ce moment. Tu comprenais quelles était la cause de sa colère noire. Mais tu voulais absolument la dépouiller de cette illusion. Tu te levas brusquement et ta capuche glissa sur tes épaules à cause de la vitesse. Tu ne pris pas la peine de la remettre laissant à découvert tes yeux rouges et tes oreilles blanches. Tendu ,tu te fichais pas mal si les autres pouvaient t'entendre alors que tu prenais la parole d'une voix frustrée :

-Tu crois vraiment que je joue avec tes sentiments !! Tu crois vraiment que cette femelle m'intéressait ?

Incapable de continuer ta tirade ,tu ne fis que balbutier des mots incompréhensibles tellement la colère et la frustration te bloquait la gorge. Tu n'était pas en colère contre Nishari mais contre toi-même. Tu étais tellement nul que tu avais réussi à rendre triste la seule personne que tu aimais sincèrement. Tu l'avais mis dans une colère noire et tu ne savais pas comment rattraper ta maladresse. Tu avais envie de pleurer et tu avais l’impression que tout s'effondrait autour de toi. Tu ne savais pas pourquoi tu te mettais dans tous ses états mais c'était plus fort que toi. Tu fus pris d'un frisson avant de relacher d'un seul coup toute la pression qui pesait sur tes épaules. Relevant la tête ,tu plantas tes yeux rouges dans les siens en essayant de lui faire passer tous les sentiments que tu ressentais en ce moment. Tu avais honte de lui avoir crié dessus alors que tu étais le seul fautif dans cette histoire.Avant qu'elle ne puisse placer un mot, tu repris la parole d'une petite voix :

-Ecoute... Je suis vraiment pas doué pour parler aux gens et j'ai honte de t'avoir rendu triste. La chatte avec qui je parlais tout à l'heure voulait juste que je la remplace dans une patrouille demain matin. Elle ne représente rien pour moi. Tu relevas les épaules et regardas Nishari dans les yeux. Depuis que je suis ici ,je n'ai jamais réussi à vraiment m'attacher à quelqu'un jusqu'à que je te rencontre...Tu es la seule qui compte vraiment pour moi...

Tu baissas les yeux sur tes pattes et te demandas si elle accepteras tes excuses. Tu ne savais pas vraiment si cela avait marché mais tu voulait y croire. Croire que le bonheur que tu t'imaginais à ses côtés était possible. Géné par les paroles que tu allais prononcer ,tu regardas vers la fenêtre qui était fermé, murmurant assez fort pour qu'elle t'entende :

-En plus, tu es bien plus jolie qu'elle...
© 2981 12289 0

_________________
« L’avenir, fantôme aux mains vides. Qui promet et qui n’a rien »


Merci infiniment Nishari ,c’est vraiment trop chou !!

Merci Snizi pour cette signa magnifique !:
 


Modératrice RPModératrice RP


x Messages : 190
x Date d'inscription : 11/04/2017
x Age : 16


Feuille de personnage
Force:
20/100  (20/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
25/100  (25/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Lun 5 Fév - 7:50



Sweet pain
 Le mâle blanc se leva rapidement, d'où sa capuche ,qui couvrait une partie de son visage, se baissa rapidement. Elle écarquilla ses yeux et arrêta tout mouvement, les yeux rouges d'Aoki brillaient encore plus dû à la lumière du soleil, malgré son expression...frustré ? Vide ? Elle n'en savait rien, étant trop attiré par le visage dorénavant complet de vue du soldat.
Ne pouvant plus détourner son regard, si un autre chat venait, il penserait qu'elle avait peur..alors qu'en faite elle était simplement trop hypnotisé par le visage du mâle. Si magnifique...Reprends-toi, Nishari ! Ce n'est pas le temps de penser à ce genre de chose ! La voix forte du soldat la fit sortir de ses pensées, clairement frustré.

-Tu crois vraiment que je joue avec tes sentiments !! Tu crois vraiment que cette femelle m'intéressait ?

Les paroles d'Aoki était presque incompréhensible, mais la femelle au pelage au caramel mit quelques secondes à comprendre sa phrase. Elle se sentit désormais embarrass- non. Elle se sentait dorénavant extrêmement embarrassée. Mais peut-être que c'était faux, peut-être qu'Aoki commencera à aimer l'autre chatte et pensera à elle à la place de Nishari...
Avant qu'elle ne puisse rétorquer, la voix douce du mâle reprit parole, le son presque silencieux.

-Écoute... Je suis vraiment pas doué pour parler aux gens et j'ai honte de t'avoir rendu triste. La chatte avec qui je parlais tout à l'heure voulait juste que je la remplace dans une patrouille demain matin. Elle ne représente rien pour moi. Depuis que je suis ici, je n'ai jamais réussi à vraiment m'attacher à quelqu'un jusqu'à que je te rencontre...Tu es la seule qui compte vraiment pour moi...

Surprise, elle ne dit plus un mot, la gueule entre-ouverte. Disait-il vraiment la vérité ? Nishari était importante dans la vie du mâle à la fourrure blanche ? Le froid de la pièce était remplacé par une chaleur grandissant peu à peu, à chaque seconde qui passait. Son pelage caramel était redevenu lisse, la rage et la peine qui était présent dans les yeux vairons de la femelle disparurent instantanément. Elle était une vie importante pour le soldat, est-ce que leur sentiment sont réciproque ? Elle ressentit des papillons dans le ventre et son cœur battit plus vite. Une lueur douce et une teinte de tristesse apparaissait dans les prunelles vairons de la jeune femelle. Comment pouvait-elle lui hurler dessus ? Il ne le méritait vraiment pas. Il méritait une femelle meilleure qu'elle, mais il l'avait choisi, elle et personne d'autres, la chatte se sentit léger en pensant cela.
Le mâle aux yeux rouges fixèrent vers la fenêtre, ne regardant plus Nishari droit dans les yeux, murmurant par la suite;

-En plus, tu es bien plus jolie qu'elle...

Encore plus surprise, ses joues prirent d'une couleur plus foncé et ses yeux s'écarquillèrent encore une fois, les oreilles baissés par la phrase soudain d'Aoki. Elle ne s'est jamais trouvé jolie, avec ses yeux vides et sa cicatrice..Aoki était le deuxième mâle à la complimenté, étant donné que Kaï était le premier...par ailleurs, ça fait un bail qu'elle ne l'a pas vu depuis sa dépression.
Lentement, elle se dirigea vers lui tout en hésitant. Il n'y avait pas de mal à cela, non ? Dès qu'elle fut proche de lui, elle s'assit et posa sa tête contre le poitrail blanc du mâle qu'elle aimait, une boule se forma dans sa gorge. Elle se sentait horrible, horrible de lui avoir crier dessus, horrible de le rendre confus, horrible de le rendre triste. Elle inspira pour calmer ses pensées négatives et sentit soudainement la douce odeur du mâle, puis rougit encore plus. Elle se sentait...en sécurité contre lui, sa douce chaleur l'enveloppant. Elle aimait Aoki plus que tout autre, elle ferait n'importe quoi pour lui. C'était donc ça, l'amour ? Un sentiment de sécurité avec quelqu'un qu'on veut protéger à tout prix ? Il y aura des moments de disputes, de jalousie, d'incompréhension, mais ce sera normal. Toute relation peuvent avoir des complications, mais on finit toujours par les rendre normal.

-Je suis désolé de t'avoir crier dessus...tu ne sais pas à quel point je me sens vraiment mal..


Elle lâcha un sanglot et son corps entier commença à trembler faiblement, des larmes coulant de ses yeux, tombant sur le sol glacial dû au froid de l'hiver. Elle entoura sa queue autour de ses pattes et serra ses dents pour ne lâcher aucun son douloureux que son cour lui faisait.
Elle resta ainsi pendant quelques minutes, le silence étant devenu peu à peu confortable. Elle murmura faiblement avant qu'Aoki ne reprenne parole, la voix tremblante.

-Tu ne sais pas à quel point je t'aime, tellement que ça en devient douloureux.


À contrecœur, elle s'éloigna pour le regarder droit dans les yeux, les larmes coulant, un sourire se formant. Elle a enfin avoué ses sentiments pour le mâle, malgré qu'elle se sentait nerveuse pour sa prochaine réponse.

-Je n'arrête pas de penser à toi à chaque jour.


©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA

_________________

«Words have the power
           to change us.»

FICHE DE LIEN    ▼△▼   FICHE DE PRÉSENTATION

Nishari vous parle en #cc6600



x Messages : 72
x Date d'inscription : 22/06/2017
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
35/100  (35/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Jeu 8 Fév - 19:25


∞Sweet Pain∞
ft. Nishari
Alors que tu relevais doucement la tête en ayant peur de sa réaction, ce que tu vis t'étonna. Les joues de Nishari était rouge comme tes yeux mais c'était beaucoup plus joli. Ses oreilles étaient baissées et elle avait les yeux écarquillés de surprise. Sans oser faire le moindre mouvement ,tu attendais sa réponse avec le ventre et la gorge nouée. Tu détestais cette pression insoutenable qui te rongeait de l’intérieur comme un violent poison. Alors que tu réfléchissais à toutes ses questions débiles, Nishari s'approcha doucement de toi. Trop occupé à te ronger le sang sur ce qui pourrait arriver si elle n'avait pas les mêmes sentiments que toi, tu ne la vis pas -tout de suite- s’asseoir tout près de toi et poser doucement sa tête sur ton poitrail. Surpris de son geste ,tu arrêtas de penser ,ne regardant qu'elle et sa douceur qui t'enveloppait comme la lumière du soleil. Une palette de sentiment vint t'envahir et tu te sentais rassuré, en paix. Doucement tu baissas la tête et posas ton menton sur le haut de crane de Nishari sans bouger le reste de ton corps. Comme si tu avais peur qu'elle s'envole ou qu'elle disparaisse. Tu avais l'impression d'être en plein rêve mais tu savais que ce n'était pas le cas.... Et heureusement ! Tu fermas les yeux et calas ta respiration sur celle de la soldate en profitant de cet instant. La pièce qui semblait alors si froide se réchauffa comme si un grand feu rayonnait au centre de la pièce. Les murs qui t'avaient parus si froid semblaient s'être repeint dans une couleur qui transpirait le bonheur et la paix. Alors que les secondes s'étiraient la voix de Nishari s'éleva dans l'air :

-Je suis désolé de t'avoir crier dessus...tu ne sais pas à quel point je me sens vraiment mal..

Alors que tu voulais la rassurer, la femelle trembla et des larmes chaudes vinrent mouiller ton poitrail. Ne voulant pas briser le silence, tu te rapprochas de Nishari pour la réconforter. Sans dire un mot. Sans bouger. Tu laissas la femelle déverser toutes ses larmes que le stresse et la tristesse avait retenu pendant bien trop longtemps. Nishari ne pleurait pas que pour elle mais aussi pour toi. Tu te sentais aussi coupable qu'elle pour ne pas avoir réussi à l’empêcher de la faire pleurer. Pour ne pas avoir réussi à la rassurer quand il le fallait. Pour ne pas t'avoir rendu compte que tu faisais du mal à celle que tu aimais. Tu te sentais tellement honteux que tu pouvais t’empêcher de trembler à l'unisson avec Nishari. Alors que le tintement des larmes résonnaient sur le parquet ,le silence réconfortant s'installa peu à peu dans vos deux cœurs comme un mini soleil qui commençait à vous entourer. Avant que tu ne puisses prendre la parole : la soldate pris la parole d'une petite voix tremblotante :

-Tu ne sais pas à quel point je t'aime, tellement que ça en devient douloureux.

Même si Nishari pleurait ,entendre cela était la plus belle des paroles que tu avais pu entendre. Tu étais si content de pouvoir se trouver à ses côtés à ce moment ...Soudain ,tu sentis la soldate se décollait de ton poitrail et se placer face à toi.Tu ne dis rien mais tu te sentais mal comme si on enlevait une partie de toi. La femelle leva les yeux vers toi et les planta dans les tiens. Des larmes roulaient sur ses joues et un sourire vint étirer ses babines. Un magnifique et sincère sourire qui te donna envie de la serrer entre tes pattes. Nishari repris la parole alors que ses larmes coulaient toujours sur ses joues :

-Je n'arrête pas de penser à toi à chaque jour.

Toi aussi. Et cela t'avait rongé pendant des jours et des jours. A tel point que tes cauchemars avaient disparus pour ne laisser qu'une boule dans le ventre qui te suivait tous les jours sans te lâcher. C'était pire qu'un cauchemars. Pire que la mort elle-même de savoir que la personne que tu aimais était loin de toi. Mais c'était finis. Cette personne que tu avais attendus pendant si longtemps. Celle qui t'a rendu le bout de ton âme. Celle à qui t'a fait redevenir celui d'avant. Celle à qui tu avais ouvert ton cœur était là ,devants-toi. Tes yeux s'illuminèrent comme un soleil alors que tu fixais Nishari. Sans prendre la parole ,tu te rapprochas de Nishari et posas ton front contre le sien avec délicatesse. Toujours les yeux dans les yeux, tu pris la parole en répondant à ses sentiments :

-Bien sûr que si je sais puisque je ressens la même chose que toi. Je t'aime à la folie et c'es plutôt moi qui devrait m'excuser pour t'avoir rendu si malheureuse...

Sans bouger, un sourire illumina ton visage comme autrefois. Grâce à elle ,tu venais de te rappeler du sourire que tu faisais quand tu étais enfant. Celui que tu avais perdue jusqu’à qu'elle arrive. Maintenant ,tu voulais juste la rendre heureuse et qu'elle ne perde plus jamais son sourire.
© 2981 12289 0

_________________
« L’avenir, fantôme aux mains vides. Qui promet et qui n’a rien »


Merci infiniment Nishari ,c’est vraiment trop chou !!

Merci Snizi pour cette signa magnifique !:
 


Modératrice RPModératrice RP


x Messages : 190
x Date d'inscription : 11/04/2017
x Age : 16


Feuille de personnage
Force:
20/100  (20/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
25/100  (25/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Mar 13 Fév - 3:42



Sweet pain
Les yeux d'Aoki s'illuminèrent comme un rayon de soleil, qui réchauffait immédiatement le cœur de la femelle aux yeux vairons, et ses yeux posèrent sur les siens. Le mâle se rapprocha et, délicatement, le crâne d'Aoki se colla à celle de Nishari, d'où ces joues rougisses. Ils étaient si proches, mais la soldate voulaient encore être plus proche.

-Bien sûr que si je sais puisque je ressens la même chose que toi. Je t'aime à la folie et c'es plutôt moi qui devrait m'excuser pour t'avoir rendu si malheureuse...

Le mâle sourit après cette déclaration, ce qui rendit en retour le sourire de la jeune femelle. Nishari était heureuse. Chaque secondes qui passait, sans être à côté d'Aoki était douloureux, à chaque secondes qui passait, elle pensait toujours au mâle blanc après une longue journée à travailler pour les humains lui rendait toujours un sourire, et lui permettait de penser à autre chose que ses muscles endoloris. Chaque moment sans le voir lui tourmentait, mais pourtant elle ne faisait plus des cauchemars à propos aux choses horribles qu'elle ait commit; comme la mort de sa nourrice. Ou même ne plus sentir la présence de son meilleur ami, Zelio, qui lui avait seulement parler une fois, mais pour Nishari, c'était comme un grand-frère, mais un meilleur ami aussi. La disparition soudaine de celui-ci était sans réponses, sans trace.
Mais dorénavant, avec Aoki, toutes ses peines, toutes ses problèmes ont disparus en un coup de souffle. Ses larmes s'arrêtèrent de couler, se contentant de s'hypnotiser dans les magnifiques yeux rouges d'Aoki.

Nishari ronronna doucement, puis se releva et poussa légèrement d'un coup de tête sur le poitrail d'Aoki, le faisant quelques peu avancer vers son lit. Une fois sur le matelas chaud, elle se coucha, laissant de la place pour qu'il se place confortablement à son tour. Tout ce qu'elle voulait seulement faire aujourd'hui, en ce début de soirée, c'était d'être à côté de son compagnon, à seulement câliner jusqu'à qu'ils s'endorment. Les chatons, eux, ils viendront plus tard, ils pourront attendre.
Elle plaça sa tête sous le menton d'Aoki, un ronronnement se refit au plus profond de sa gorge, la queue entrelacée avec son partenaire de vie, son véritable amour. L'odeur du mâle emplissait les narines de la femelle amoureuse, dont la fragrance était douceâtre, envoûtant. C'était comme un rêve devenu réalité, malgré ce monde si brisé.

-Je te promets que je ne vais jamais te laisser tomber, peu importe la situation.


©️ CN.JUNE, NEVER UTOPIA

_________________

«Words have the power
           to change us.»

FICHE DE LIEN    ▼△▼   FICHE DE PRÉSENTATION

Nishari vous parle en #cc6600





Contenu sponsorisé


   


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» De nouveaux horizons [ feat Hakuryuu ] [TERMINÉ]
» Un nouveau voyage [ feat. Hakuryuu ] [terminé, suite archipels]
» Changement de programme. feat Eran ( terminé )
» Casse tête! ~ feat Evelyn [Terminé]
» Can't understand, I'll take the pain || feat Jayden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: