« Sur cette terre déchue, seule la survie prime » - Le Passeur.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Disparition d'un Chef, avènement d'un nouveau [libre]



x Messages : 1240
x Date d'inscription : 25/02/2015
x Age : 23


Feuille de personnage
Force:
0/0  (0/0)
Agilité:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Lun 27 Nov - 16:34




Mon heure est venue

Dariel avançait péniblement. Il avait été blessé de manière assez sérieuse lors d'une altercation avec un groupe de Soldats. Il avait fait comme si de rien n'était mais avait fini malgré tout par consulter l'un de leur Guérisseurs. Le verdict était tombé sans attendre. Il avait attendu beaucoup trop longtemps. Il était trop tard. Il avait senti son coeur se serrer mais, dans le même temps, un poids avait soudainement quitté ses épaules. Il allait mourir. La plaie s'était infectée et l'infection s'était maintenant généralisée. Il avait inhibé la douleur grâce à son pouvoir et continuait encore maintenant à berner son propre corps autant que possible. Malgré tout, il sentait qu'il faiblissait. Son pouvoir n'avait pas vraiment de fin lorsqu'il l'appliquait à lui-même, néanmoins, la douleur était suffisamment forte pour que son propre organisme luttât contre le piège qu'il lui tendait, tentant de sonner l'alarme alors même que lui préférait ignorer les divers signaux. Il avait demandé à Mimosas de conserver le silence sur son état et ne s'en était ouvert qu'à Alec. Ils n'étaient pas toujours d'accord mais Dariel savait que la Guilde serait entre de bonnes pattes avec lui. Il avait la force de caractère nécessaire pour continuer la lutte. C'était le plus important.

Le meneur des Felinae s'était installé en haut d'une plateforme, lui donnant un regard panoramique sur l'ensemble du Quartier Général. Un demi-sourire perlait sur ses babines. Il était heureux d'avoir pu les guider aussi longtemps. Il avait joué avec le feu et était maintenant prêt à en payer le prix. Il ferma les yeux une seconde, se sentit vaciller. Il serait tombé s'il n'avait déjà été allongé. Il souleva de nouveau ses paupières, souhaitant profiter encore un peu du calme de ce moment. Il s'imprégnait de l'ambiance de cet endroit qu'il avait passé sa vie à protéger. Il entendait les bruits des conversations, indistinctes à cette distance. Il parvenait aussi à percevoir le bruit si spécifique du vent entre les lamelles des grands champignons formant la Sylve. Il entendait aussi le bruissement des ailes des insectes géants passant au-dessus d'eux. Il ressentait un calme comme jamais il n'avait eu l'occasion de ressentir. Il n'oubliait nullement ce que lui avait dit la Soigneuse. Le mal avait certainement atteint son coeur, il ne lui restait que peu de temps à vivre. Peut-être aurait-il dû laisser la douleur affluer lorsqu'il avait été blessé, cela lui aurait permis de prendre la situation au sérieux plus tôt. Cependant, une petite voix dans son esprit ne cessait de se demander s'il avait vraiment voulu que cette blessure n'en soit qu'une de plus. Il s'était mené lui-même vers la tombe. Inconsciemment il avait abandonné. Il chassa ces pensées. Ce n'était pas le moment d'avoir des regrets. Il avait continué de gérer la Guilde aussi longtemps que possible, faisant des pauses régulières pour augmenter et diminuer certains taux hormonaux.

Il resta là pendant plusieures heures, contemplant les couleurs changeantes apportées par l'automne. Il savait que tout allait bientôt se terminer. Il n'aurait su dire avec précision pourquoi. Peut-être était-ce seulement parce qu'il avait décidé de lâcher prise. Il avait seulement cessé de lutter contre le mal qui le rongeait de l'intérieur. Il avait pu pousser plus longtemps que n'importe quel félin atteint d'une infection généralisée en augmentant plus que de raisonnable sa production d'anti-corps. Mais cela n'avait pas suffi et il savait qu'il ne devait pas abuser de cete technique au risque de rendre son sang trop épais. Il ferma les yeux une dernière fois, laissant ses oreilles et son museau être les seuls à percevoir le monde qui l'entourait. Il se laissa aller. Il finit par s'endormir. Son coeur lâcha un dernier battement. Le meneur de la Guilde n'était plus, un nouveau prendrait sa place. La lutte ne s'achevait pas avec un seul être.
Code par xLittleRainbow

_________________


Merci Lokiiiiiiiiiiiii :love:

Merci Cyaaaa:
 

Grand merci à Yuëna :3:
 

Merci Neko-chérie ♥:
 

Merci Yinzi **:
 

Merci à Nyria pour ce cadeau de Noël !:
 

Mister Halloween 2015

x Messages : 566
x Date d'inscription : 18/07/2015
x Age : 67


Feuille de personnage
Force:
45/100  (45/100)
Agilité:
41/100  (41/100)
Endurance:
37/100  (37/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://unknowndrooling.deviantart.com/

   Lun 27 Nov - 19:16


the Rise of a King
Passer la souris ici pour lire

C’était une journée fraîche d’automne. Alec traînait à son habituel sur les terres de Felinae durant plusieurs jours. La rage grandissait en son cœur quand il découvrait ces terres si inexploitées. Un jour, tout ça sera sous son pouvoir, et il donnera une nouvelle vie à cette guilde actuellement si faible qu’est Felinae. Ce matin-là, Alec avait été intercepter par un éclaireur Felinae, on demandait son retour au Quartier Général pour on ne sait quelle affaire. Le demi-bouc n’avait pas demander de précision, car visiblement, son voisin ne savait rien non plus. De retour là-bas, c’était Mimosas qui l’avait dirigé. Alec se dirigea donc vers la tanière de son chef. Il avançait lentement, ses sabots sonnaient comme les cloches de la mort sur le sol de roche. Arrivé à l’entrée de la demeure du chat couleur crème, il entra sans demander l’autorisation. Un fois ses pupilles adaptées à la pénombre, il y découvrit son supérieur, marbré de sang. Celui-ci lui expliqua dans un court monologue qu’il allait s’éteindre. Un pincement au cœur surpris le félidé cornu. Ce n’était pas de la tristesse, ni même de la joie. C’était une sorte de nostalgie, se souvenant de ce félin si fièrement posté sur le rocher, le jour où l’ancien-soldat avait fait éruption dans le camp, blessé mais se tenant toujours droit. Il avait accepté ce monstre dans ses rangs, lui offrant lentement sa confiance jusqu’à le hisser dans ses bras droits. Longuement le diable s’était interrogé sur une possible mutinerie, le destin l’avait fait pour lui. Il se tenait droit face au félin crème quand celui-ci l’informa de sa succession. On voyait très bien que Dariel n’en avait plus longtemps, de ses dires, une infection était entrain de se propager dans son corps. Alec n’eut aucune réaction particulière qu’un détournement de regard. Il allait prendre la tête de cette guilde et en faire ce qu’il en a toujours rêvé. Une guilde forte, dominant les autres, qui ne craint plus pour sa vie ni pour sa survie. Une guilde où la faim n’existerait plus, où la tristesse et la peur auraient disparues. Alec décrivait la confiance qui tapissait le visage de Dariel, il n’avait pas peur pour l’avenir de sa guilde qu’il aura protégé tout le long de sa vie.

Après plusieurs heures, le soleil entamait sa redescente, et Alec se tenait sur un champignon, regardant ses compagnons de guerre. Il ne savait pas vraiment jusque quand Dariel tiendrait, il attendait juste. Du coin de son regard, il voyait pourtant le félin, perché haut sur un champignon, on ne voyait que son museau et ses oreilles crèmes dépasser. Il posait sa tête sur le chapeau du champignon. Alec compris que c’était la fin pour son camarade. Le félin brun baissa la tête, fermant les yeux. C’en était fini de cette légende qui accueillait les survivants à bras ouverts. Le diable redressa son regard sur l’assemblée. Tout ce qu’avait construit ses ancêtres, et qu’avait entretenu son défunt chef, se tenait entre ses pattes. Le demi-bouc se redressa sur ses hautes pattes. Il se dirigea vers l’arrière du campement, grimpant sur les champignons qui menaient au dernier promontoire du félidé rayé. A chaque saut entre les champignons, ceux-ci pliaient sous l’agression des sabots sur ces derniers. Une fois aux côtés de la dépouille, il la contempla. Une page se tourne. Le félin offra une respectueuse touche du museau dans la fourrure du défunt. Il murmura quelques remerciements à ce dernier. Après ceci, il agrippa la dépouille entre ses crocs, et descendit de ce promontoire naturel. Une fois en bas, il déposa doucement le cadavre sur le sol, simulant le repos de celui-ci. Il grimpa sur le chapeau d’un grand champignon, demandant le rassemblement de ses camarades. Une fois ceux-ci ameutés face à lui, il s’éclaircit la gorge, parlant de sa voix rauque fatiguée habituelle.

«  Aujourd’hui, Dariel nous a quitté. Ce fier meneur s’est battu jusqu’à s’éteindre face aux Hommes et leurs soldats. Malheureusement, une grave blessure eut raison de lui. Après sa demande, c’est ma propre personne qui reprendra la tête de Felinae. Notre défunt meneur porte toute sa confiance en la survie de cette guilde pour laquelle il s’est battu durant de longues années. Ce soir, nous veillerons donc en sa gloire, accompagnant ses pas jusqu’au lieu où se reposera son âme. Demain matin, quelques guerriers et personnes proches de Dariel m’accompagneront pour enterrer son corps. »

Alec se tenait droit sur le champignon. Son aura dégageait puissance et danger. Il sera à la hauteur de sa tâche. Il protégera Felinae jusqu’a son dernier souffle, il abattra tout les ennemis qui se dresseront sur sa route et sur celle de sa guilde. Il était le nouveau Meneur de Felinae.
Hruskans pour Epicode

_________________

« Puis je vis un Ange descendre du ciel »
Apocalypse 20,1-10 ▬ Les mille ans écoulés, Satan, relâché de sa prison, s’en ira séduire les nations des quatre coins de la terre, Gog et Magog, et les rassembler pour la guerre, aussi nombreux que le sable de la mer; ils montèrent sur toute l’étendue du pays, puis ils investirent le camp des saints, la Cité bien-aimée.



Modératrice Hors JeuxModératrice Hors Jeux


x Messages : 439
x Date d'inscription : 26/04/2016
x Age : 15


Feuille de personnage
Force:
25/100  (25/100)
Agilité:
25/100  (25/100)
Endurance:
17/100  (17/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Dim 3 Déc - 10:55


HRP:
 
Gweithwyr entra au camp, un écureuil tenu fièrement entre ses crocs étincelants. Et hop, une proie de plus pour la réserve. Malgré le début de l'arrivée de l'hiver, il reste encore quelques proies et le chasseur ose espérer que c'est bon signe.
Et puis, son regard s'attacha sur la foule inhabituelle formée par si ce n'est la totalité des chats habitant au camp. Ils formaient un ensemble incertain, et pourtant entourant comme un point fixe que le jeune matou gris ne parvenait pas à percevoir. Il plissa légèrement les yeux, les oreilles baissées. Il croit deviner que quelque chose d'important est en train de se passer. Il s'approcha plus des félins regroupés et parvint à choper quelques bouts de phrases.
"Dariel..." "C'est horrible" "C'était le meilleur chef qui nous ait dirigé jusqu'alors, je considère, dans ma longue vie" "Oh non..." "Maman qu'est-ce qu'y s'passe?"
Gweithwyr écarquilla grand les yeux et son butin poilu tomba de sa gueule qui s'était relâchée, ébahi, choqué. ?!
Le coeur battant, il tenta de se frayer discrètement un passage dans tout l'amas de chats pour essayer de voir la scène de tant de bavardages. Il levait la tête en espérant mieux repérer ce qu'il craint d'avoir compris d'après ce qu'il a entendu. Et enfin, il arriva au second rang si l'on peut parler de rangs dans ce désordre de pelages et de têtes moustachues. Au moment même où il vit la fourrure beige de Dariel, des sabots résonnèrent avec un caractère fatal, indéniable, convaincu et funèbre.
Un matou du nom d'Alec que le chat au gousset avait de nombreuses fois croisé au camp et dont il avait entendu parlé de son ambition par certains autres félins de la Guilde, s'était approché de tous ce monde, d'une entrée qui se faisait magistrale. Le chat au pelage crème semblait si serein, calme et détendu que l'on n'aurait pas cru à la mort qui peu à peu commençait à lui arracher la lueur de vie qui brillait dans ses yeux ambrés. Et enfin, chaque félin put voir avec tristesse et regret la jolie tête de son ancien chef retomber doucement sur son promontoire, comme une plume couchant sur le papier l'encre d'une signature concluant un contrat.
Alec bondit de champignon en champignon pour arriver auprès du corps du défunt. Chacun savait que Dariel l'avait désigné comme étant son successeur.
Après un instant où il parut se recueillir sur la dépouille de l'ancien chef, il l'attrapa entre ses crocs, et précautionneusement, rebondit pour atterrir à terre et déposer le cadavre du chat tant aimé par les siens et qui avait si bien assuré la paix entre les Guildes et veillé à la sécurité de son peuple.
Le demi-bouc prit la parole, d'une voix grave avec une teinte de fatigue, mais un ton plein de solennité:

- "Aujourd’hui, Dariel nous a quitté. Ce fier meneur s’est battu jusqu’à s’éteindre face aux Hommes et leurs soldats. Malheureusement, une grave blessure eut raison de lui. Après sa demande, c’est ma propre personne qui reprendra la tête de Felinae. Notre défunt meneur porte toute sa confiance en la survie de cette guilde pour laquelle il s’est battu durant de longues années. Ce soir, nous veillerons donc en sa gloire, accompagnant ses pas jusqu’au lieu où se reposera son âme. Demain matin, quelques guerriers et personnes proches de Dariel m’accompagneront pour enterrer son corps"

Les poils du matou aux nombreux accessoires se dressèrent un peu. Pouvons-nous faire confiance à ce chat? Est-il fiable? Saura-t-il instaurer la paix aussi bien que son prédécesseur? Le chat gris l'évalua de son regard devenu perçant. D'apparence, il semble être un bon candidat à l'héritage du poste de chef. "Je ne peux pas encore me faire d'opinion tant que rien n'a été fait. Attendons de voir avant de juger", pensa Gweithwyr. "Et faisons confiance à feu Dariel. S'il pensait que c'était un bon choix de désigner Alec comme descendant, nous pouvons aussi nous permettre de penser qu'il avait raison. Espérons en tout cas."
Ses poils retombèrent doucement et son regard s'adoucit en prenant une lueur nostalgique et attristée tandis qu'il se posait sur l'enveloppe corporelle de Dariel. Puis-tu reposer en paix. Le félin sentait que l'esprit du chat continuerait sûrement de veiller sur leurs faits et gestes. Il espérait qu'il ne serait pas déçu. Il ferma les yeux, reniflant l'air en empêchant les larmes de se frayer un passage à ces derniers. Non. Ne pas pleurer. Cela ferait de la peine à ce vieux matou.
"Maman pourquoi le matou il est couché là?" "Chh tais-toi et observe-le bien. C'était notre ancien Chef. Maintenant, regarde le chat aux cornes rouges: c'est notre nouveau Chef"
Une larme coula sur la joue du félin aux yeux vairons. Il faisait partie des Felinae qui aimaient bien ce chef. C'est dur de lui dire au revoir pour dire bonjour à un avenir incertain et inconnu. Il essuya l'humidité restée sur ses poils avec sa brassière et se reprit. Il faut être aussi fort que l'a été ce félidé dont l'existence avait été rayée. Enfin, rayée peut-être dans le présent. Mais dans nos mémoires et celles de la Guilde, il restera bel et bien vivant...

Invité



avatar
Invité


   Dim 3 Déc - 16:51


C'était une journée calme en apparence tout du moins. Je n'avais pas mis les pattes dans le camp depuis bien plus qu'une semaine, la solitude habituelle prenant toujours le dessus sur mon envie de revenir aussi...Quelle envie en fait? Je baillais aux corneilles comme à mon habitude, j'avais ramené plusieurs proies aujourd'hui, toutes de petites tailles, je devrais peut être enfin me poser un peu, en tant que chasseur, j'avais beaucoup de qualité mais la chasse aux gros animaux étaient bien ce que je préférais et ce que je maîtrisais le plus en fait. Un hoquet horrifié attirait mon attention, dans un mouvement lent je me tournais vers ce hoquet, c'était une femelle entourée de ses petits, entourée de tous les Felinae, j'avais raté un appel général encore une fois? Je devenais réellement sourd moi par moment, ou j'avais une ouïe sélective, qu'est ce que Dariel avait encore à nous dire pour cette fois? Je me levais, étirant mes vieux os d'un geste ample accompagné d'un bâillement peu gracieux, puis je me dirigeais doucement vers le groupe, me mettant au centre de tout cela, parmi un groupe de mâle, ne voulant pas gêner les femelles et leurs petits avec ma largeur et ma hauteur. En levant la tête la vision qui s'offrit à moi me fit hérisser le poil, un matou aux allures démoniaques se trouvait là où Dariel se trouvait habituellement, d'ailleurs le corps de celui ci n'était pas loin de lui, qu'est ce que c'était que ce bordel? Le mâle nous sortait un speech à la con, expliquant que le meneur était mort et qu'il reprenait sa place car le défunt l'avait choisi lui pour suivre ses pas et blablabla. Je grognais légèrement, me tendant encore plus que nécessaire, c'était quoi ce délire? Dariel était mort? Le seul félin que je daignais respecter ici était mort? Celui qui m'avait recueilli l'année dernière après les diverses histoires auxquelles j'avais été forcé de faire face? Je claquais de la patte sur le sol, je n'aimais clairement pas la tournure des événements, si c'était ce félin qui dirigeait alors je préférais partir, même si Dariel l'avait choisi, je n'aimais pas la lueur dans ses yeux, ni même sa pose fière et son air à la limite arrogant. D'une voix emprunte d'agressivité et de colère je m'exprimais vers lui, criant presque pour qu'il daigne m'entendre.

"-Notre nouveau chef hein? Si Dariel était respectable je doute que toi tu lui arrives à la cheville, qui nous dit qu'il t'ait bien choisi hein?" Je grognais à la limite ces mots, je n'en avais rien à faire, même si j'étais banni pour ces propos, où bien si il essayait de m'attaquer, il perdrait sa crédibilité dans le second cas. Je ne me battrais pas avec cette individu, je ne connaissais pas son pouvoir, et contrairement aux pouvoirs électriques qui étaient détectables dans l'air, le sien ne l'était pas. Même si son allure de démon me laissait une petite idée derrière la tête. Je montrais mes crocs, me dressant fièrement pour ne pas montrer une potentielle peur qui montait en moi. "-Qu'est ce qui nous prouve que tu ne sois pas en parti responsable de la tragédie?" Ma pupille était réduite en une fente, j'étais clairement parti trop loin, j'en avais plus rien à foutre, de toute façon je crois qu'aujourd'hui était le dernier jour où je pouvais rester les pattes dans ce foutu camp où je ne mettais jamais les pattes habituellement, j'aurai bien préféré avoir été ailleurs aujourd'hui ! Je reclaquais de la patte sur le sol, ma colère n'était pas redescendu mais je ne voulais pas non plus me faire mettre à terre par les félins autour de moi. Je regardais les mâles qui eux même me fixaient avec étonnement et surtout avec haine, alors c'était ça? C'était votre chef alors il était forcément bon. Je suis certains que la moitié d'entre eux n'avait jamais connu la vie chez les soldats ou bien en tant que solitaire où le chef n'avait pas lieu d'être. Je montrais mes crocs sortant mes griffes et labourant le sol. Les chuchotements se mêlaient aux pleurs des chatons et aux feulements des mères dans ma direction. Et voilà, encore une fois le vrai visage de la société était montré. Un avis différent? Et bien tu n'es en aucun point l'un des nôtres, surtout quand tu ne nous ressembles même pas. Je m'apprêtais à répliquer vers les femelles, mais une odeur me vint aux narines, une odeur qui m'appelait, celle de la solitude.

Je grognais, m'éloignant progressivement de là où j'étais, bon j'en profitais pour fermer mon cerveau aux remarques que je pouvais prendre sur mon chemin, je pense que c'était le moment de partir, je n'aimais pas la tournure des événements, je n'aimais pas ce que je venais de dire, et je ne voulais pas attendre la réponse du pseudo nouveau chef des Felinaes. Un mauvais pré sentiment envahissait mon être, Felinae allait probablement subir un changement dans les jours à venir, les horizons du clan allait changer et surtout les mentalités ne seraient plus jamais les mêmes. Je regardais vers quelques félins que je reconnaissais vaguement, le corps de Dariel, les nombreux accessoires de Gweithwyr, le pelage blanc et vert et Mimosas, c'était tout. Je ne connaissais personne ici, et je n'avais jamais eu l'intention d'en connaître en fait. Gwei je le connaissais très peu, je l'avais juste remarqué avec ce bordel qu'il avait sur lui, tous ces accessoires qui étaient voyants comme pas permis, Mimosas m'avait sauvé la vie il y a 2 ans de cela, Dariel m'avait sauvé en m'acceptant ici après mon retour sur ces terres. Je soupirais doucement, je ne respectais pas beaucoup de personnes, mais alors eux je les respectais franchement, enfin sauf Gwei mais c'est un détail j'le connais pas assez, en plus il a un nom chiant à prononcer. Je prononçais quelques derniers mots à voix basses, je ne sais pas si qui que ce soit les entendra, mais bon, je n'avais pas envie de le prononcer clairement. Je me glissais alors dans les buissons pour sortir du camp, ces buissons ayant perdu leurs feuilles dut à l'automne, ces buissons qui étaient comme moi, une cause entièrement perdu dans le temps. Sur le chemin qui me mène à mon nouveau chez moi je pensais à voix haute, pensant aux conneries que j'avais pu faire, je n'aimais pas cette situation, j'avais maintenant à peu près toutes les guildes à dos, c'était une question de temps avant que tout cela ne se retourne contre moi, je criais alors vers le ciel ces mêmes mots que j'avais chuchoté quelques minutes avant.

"-Que le ciel bénisse ceux qui ne seront pas corrompus par le démon, que le ciel détruise ceux qui perdront leur âme alors que le diable les engloutira."


HRP:
 



x Messages : 103
x Date d'inscription : 31/03/2017
x Age : 15


Feuille de personnage
Force:
0/0  (0/0)
Agilité:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Dim 3 Déc - 17:56


C'était une journée ensoleillée, une journée parfaite pour voler. Une journée ou le ciel gris/bleu vous fait de l'œil dès le matin et vous tire de la tanière pour profiter des merveilleuses feuilles qui tournoient dans le vent. Une journée idéale pour planer, tournoyer, piquer, en profiter au maximum car on ne sait pas quand la nature nous réservera à nouveau une pareille journée en automne.

C'était comme ça que Lune Claire avait passé toute sa journée; à voler, s'amuser, profitant du fait que les autres combattants pouvaient assurer les tâches aujourd'hui. Mais elle ne savait pas ce qui allait se passer ensuite.

Vers la fin d'après-midi, Lune Claire finit par piquer et ses pattes puissantes attérirent doucement dans l'herbe. La combattante commença à prendre le chemin du camp. À chaque pas, elle se sentait légèrement plus mal, comme un genre de malaise qui la rongeait de l'intérieur. Pourquoi ? Elle n'aurait su le dire. Les feuilles mortes craquaient comme des articulations sous ses conssinets. Le vent soufflait dans son dos, mais elle n'était pas chasseuse, donc elle n'y prêtait pas attention. Ses yeux vairons papillonaient d'un côté et de l'autre de la forêt, comme si elle s'attendait à en voir surgir comme ça, d'un coup, un mal mystérieux...
Et si Lune Sombre était en train de se manifester ? Elle repoussa cette idée. Cette sale maladie ne la rendrait jamais complètement folle ! Et, à chaque fois qu'elle y pensait, elle avait une monstrueuse et irésistible envie de mettre le moindre soldat en pièce ! Alors, mieux valait ne pas y penser. Le destin se chargerait de régler cela. Pour l'instant, elle entrait dans le camp.

Il y avait une drôle d'atmoshpère, et soudain, elle entendit du bruit. En tournant la tête, elle vit Alec sortir de l'antre de Mimosa avec une tête... Jamais Lune Claire n'avait vu une expression pareille. Elle ne saurait même pas dire de quel sentiment elle s'approchait le plus.
Le demi bouc marchait, et ses sabots cliquetaient sur les feuilles. Il se dirigeait vers le grand champignon. La Felinae se retint de l'appeler, et s'assit, la queue enroulée autour des pattes.
Leur second sauta sur le grand champignon et appela la Guilde à se rassembler. Lune Claire arrivera dernière, et ne voyait pas ce que tout le monde semblait regarder. Alec prit la parole :

Aujourd'hui, Dariel nous a quitté. Ce fier meneur s'est battu jusqu'à s'éteindre face aux Hommes et à leurs soldats. Malheureusement, une grave blessure eu raison de lui. D'après sa demande, c'est ma propre personne qui reprendra la tête des Felinae. Notre défunt meneur porte toute sa confiance en la survie de cette guilde pour laquelle il s'est battu durant de longues années. Ce soir, nous veilleront donc en sa gloire, accompagnant ses pas jusqu'au lieu ou reposera son âme. Demain, quelques guerriers et personnes proches de Dariel m'accompagneront pour enterrer son corps.

En entendant ça, Lune Claire eu soudain l'impression que des griffes de glace se refermaient sur son cœur. Le froid se propagea dans tout son corps, la paralysant sur place. Dariel, mort ?! Soudain, elle se rendit compte d'un tas de choses. C'était lui qui l'avait accepté, alors qu'elle venait de s'échapper. Il l'avait nommée combattante. C'était grâce à lui qu'elle faisait partie de ce Clan si fier, si farouche. Elle se rendit soudain compte de tout ce qu'ils perdaient. Elle n'avait jamais été particulièrement proche de Dariel, et n'avais jamais vraiment discuté avec lui, rien de tout ça. Mais malgrès tout, elle sentait la tristesse de la Guilde, et la ressentait avec eux. En se frayant un passage au premier rang, elle baissa les yeux vers la dépouille de leur chef. Il avait l'air si calme... son pelage beige tigré était aussi soyeux qu'avant... mais il était mort.
Lune Claire savait ce qu'elle devait faire. Elle n'était sûrement pas bien placée pour le faire, mais elle éprouvait le besoin de l'exécuter.
Elle s'inclina, déploya les ailes, plia les pattes. Elle s'inclinait devant son nouveau chef.

Puisse-tu servir ton Clan aussi bien que Dariel l'a servi avat toi... fit-elle dans un murmure à peine audible.

Une fin, et un commencement.

_________________
La vie n'est qu'une lutte, celle ou il faut toujours gagner...



x Messages : 29
x Date d'inscription : 09/08/2017
x Age : 14


Feuille de personnage
Force:
20/100  (20/100)
Agilité:
25/100  (25/100)
Endurance:
25/100  (25/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Mer 6 Déc - 16:24


''Dariel est mort, Dariel est mort'' C'est mots n’arrêtait pas de tourner en rond dans ma tête, je n'arriver tous simplement pas y croire cette journée avait pourtant bien commencer, il faisait beau et le gibier ne manqué pas et pourtant cette nouvelle venet de gâcher cette belle journée. Je lézarder au soleil comme a mon habitude avent de partir en mission quand j'ai entendu la terrible nouvelle, j'avais remarquer que Dariel faisait de plus en plus de pause mais je ne m’était pas imaginer que c'était pour quelque chose d'aussi grave j'avais bien vus sa blessure mais je savais qu'il avait était voir Mimosas, il avait du hélas trop tarder mois qui suis si observatrice j'aurai du voir cela plus tôt mais bon maintenant le mal et fait et nous ne pouvons pas revenir en arrière.
J'avais vu Alec le déposer sur le sol et j'avais comprit immédiatement se qui venait de se passait et pourtant je n'en revenais toujours pas. Je n’étaie pas dans la guilde depuis très longtemps alors je ne connaissait personne mais je savais que Dariel était un chef d’exception et il le sera toujours dans nos cœur alors oui cela m’attrister.  Je fut l'une des première a venir me recueillir auprès du corps de Dariel j’avais bien devinait que se serait Alec qui lui succéderait alors je lui adressai ces dernier mot:

''Tu as étais un chef formidable, le meilleure que la guilde a connu et je sais que Alec fera un excellent travaille puisque ces toi qui la choisi, alors ne t'inquiète pas pour la guilde et repose en paix''

Tous le monde avait fini par ce rassemblé autour du corps de Dariel tous le monde était triste la plupart pleuré et je les comprenait moi aussi j'avais mal et pourtant je connaissait a peine Dariel mais savoir qu'il venait de mourir me faisait souffrir. Alec monta sur le chapeaux d'un grand champignon et appela au rassemblement, je me tournait ver lui pour mieux l'entendre.

''Aujourd’hui, Dariel nous a quitté. Ce fier meneur s’est battu jusqu’à s’éteindre face aux Hommes et leurs soldats. Malheureusement, une grave blessure eut raison de lui. Après sa demande, c’est ma propre personne qui reprendra la tête de Felinae. Notre défunt meneur porte toute sa confiance en la survie de cette guilde pour laquelle il s’est battu durant de longues années. Ce soir, nous veillerons donc en sa gloire, accompagnant ses pas jusqu’au lieu où se reposera son âme. Demain matin, quelques guerriers et personnes proches de Dariel m’accompagneront pour enterrer son corps''

Alec se tenait droit sur le champignon je savait qu'il serait a la auteur de se poste alors je murmurait pour moi même:

''Dariel ta choisit pour se poste car il savait que tu seras a la auteur et je le pense aussi alors ne nous déçoit pas''

_________________



Delire avec Plume, Tornado et Eukha:
Spoiler:
 

Invité



avatar
Invité


   Ven 15 Déc - 14:31


Hors RP !:
 


Dariel était mort. Notre chef, qui représentait pour nous un espoir on ne peut plus grand était partis, bien loin. Un chef dont nous avions besoin pour les durs moments à venir. Dariel était mort. Étrange sensation, ma poitrine se serrait. Je ravalais lentement mes larmes et ma rage. La pâle soleil illuminait mon pelage, tandis que, debout au milieu de la clairière, je baissait la tête. C'était là une des nouvelles les plus graves qui auraient pu arriver. Cependant ... Dariel était mort en chef, pour sa Guilde. Il nous fallait donc, même si cela paraissait difficile, affronter cette triste nouvelle et l'accepter. Autour de moi, chattes et chats s'affairaient. Quant à moi, j'avais faim mais je ne pouvais plus bouger. Mes pattes étaient collée au sol.

Quelques heures plus tôt, Alec était revenu au camp, une dépouille entre ses crocs. La peur m'avait noué le ventre et j'était partie me réfugier de ce cauchemar, dans ma tanière. La mort fait partie de la vie, certes, mais malgré cela, je n'avais pas réussi à l'accepter.

Quand Alec avait appelé la Guilde à se rassembler, j'étais fatiguée. Mes muscles me brûlaient et j'avais l'impression que tout les chagrins de toutes les morts dont j'avais vécu retombaient d'un coup sec sur mes épaules. Et sans crier gare ; je sentait que je n'étais pas la seule des Felinae à ressentir cela. Ils étaient tous rassemblés, le museau pointé vers l'annonceur de la mort de notre meneur et ils attendaient des explications. Ils attendaient de connaître les détails d'une nouvelle tant crainte.

«  Aujourd’hui, Dariel nous a quitté. Ce fier meneur s’est battu jusqu’à s’éteindre face aux Hommes et leurs soldats. Malheureusement, une grave blessure eut raison de lui. Après sa demande, c’est ma propre personne qui reprendra la tête de Felinae. Notre défunt meneur porte toute sa confiance en la survie de cette guilde pour laquelle il s’est battu durant de longues années. Ce soir, nous veillerons donc en sa gloire, accompagnant ses pas jusqu'au lieu où se reposera son âme. Demain matin, quelques guerriers et personnes proches de Dariel m’accompagneront pour enterrer son corps. »

Le discours du matou, ou devrais-je dire de notre nouveau meneur, semblait émouvoir chaque chat. Le silence se fit quelques instants, puis certains se relevèrent, suivis d'autres, jusqu'à ce que la Guilde entière s'éparpille. Chacun voulait toucher Dariel, une dernière fois, lui murmurer quelques mots qui l'accompagneraient au-delà de notre monde, vers un monde éternel et plein d'espoir.

Quand vint mon tour, j'effleurais l'oreille de notre défunt chef et murmurait quelques mots, emportés par le vent vers la cime des arbres :

« Le Clan se souviendra de toi jusqu'à ses derniers instants et même après la mort. Cette dernière a eu raison de ton corps, mais ton esprit s'envole vers d'autres horizons, au-delà de ce monde semblable à une prison. Demeure en paix. Et continue à veiller sur nous, de là où tu es. Je sais qu'Alec sera un bon chef, il veillera pour nous ici bas et toi là-bas. »

Je laissais la place et m'éloignait de la dépouille. Une petite brise de fin d'automne se leva, annonçant la venue du soir. J'espérais que notre ancien chef irait en paix et me retira lentement. D'autres chats félicitaient notre nouveau chef et je comptais bien faire de même. Si Alec avait été choisi par Dariel, c'était bien parce qu'il y avait une raison. Et une bonne. Maintenant, nous devions laisser partir Dariel et tourner notre confiance vers son élu : Alec, notre nouveau chef. Qui sait, avec ce chef là, nous nous tournerions vers une période meilleure, remplie de rêve irréalisés. C'était en tout cas mon souhait le plus cher, que cette Guilde qui m'avait sauvé puisse perdurer des siècles et des siècles et jusqu'à l'éternité. Jusqu'à ce que chaque chat soit libéré et encore après. Je m'approchais d'Alec et déclarais :

« Félicitations pour ton nouveau grade, chef. Si Dariel s'est tourné vers toi lors de son choix, s'il t'a désigné comme son héritier, c'est que désormais, tu dois avoir toute la confiance de Felinae. Je me joins avec joie, auprès de ceux qui célèbrent ta promotion. Bien que la mort de Dariel soit une nouvelle fort attristante, nous devons l'accepter, qu'il repose en paix. En attendant, nous devons espérer et essayer de vivre des jours meilleurs, et ce jusqu'à la fin des temps. Tu as tout mon respect et toute ma confiance. »

Et, à pas de loups, je m'éloignais et m'approchais de la pile de gibier. Tous les Felinae n'avaient pas encore finis d'honorer Dariel et d'autres s'approchaient d'Alec pour le féliciter et lui souhaiter bonne chance avec son nouveau rôle. L'air était frais et la soirée agréable. Je choisissais un écureuil sur la pile de gibier et mordais dedans, observant les étoiles. Chaque guerrier mort incarnait l'une d'elle. Après un soupir, j'avalais mon écureuil et m'étirais. Puis, ressentant la fatigue dans chacun de mes membres, je me retirait et rentrait dans ma tanière. Aujourd'hui était une journée toute spéciale. Dariel était mort. Il ne me restait qu'à me tourner vers un doux sommeil et à espérer que tout nos morts vivaient bien et nous regardaient, de l'endroit où ils étaient.

« Ce n'était pas une journée si mauvaise. Elle était également remplie de bonnes nouvelles. Dariel est mort, certes, mais il a trouvé le repos éternel et un nouveau chat est là, pour nous guider. »

Dariel était mort. Notre chef, qui représentait pour non un espoir on ne peut plus grand était partis, bien loin. Un chef dont nous avions besoin pour les durs moment à venir. Dariel était mort.

Mister Halloween 2015

x Messages : 566
x Date d'inscription : 18/07/2015
x Age : 67


Feuille de personnage
Force:
45/100  (45/100)
Agilité:
41/100  (41/100)
Endurance:
37/100  (37/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://unknowndrooling.deviantart.com/

   Mar 2 Jan - 21:08


the Rise of a King
Passer la souris ici pour lire

Dariel était mort. Alec devait prendre sa succession. C'est drôle, comment le félin brun ne sentait aucune douleur face à cette nouvelle tragique. Aucune tristesse. Rien. Il s'en battait complètement les reins. Il était seulement là, sur le champignon, surplombant la foule et le cadavre du félin aux multiples queues. Quelle ironie du sort, son pouvoir était de jouer avec les connexions nerveuses pour faire ressentir à son voisin ce que le félin souhaitait. Et bien voilà, à jouer avec le feu, il s'était brûlé les pattes. Quel dommage. Le félin à la queue de diable fixait les Felinaes, d'un air presque supérieur ? Non. C'était tout sauf de l'arrogance. Il réfléchissait juste. Il allait enfin pouvoir débuter son règne, débuter tout ce à quoi il pensait depuis un long moment. Il allait enfin pouvoir faire de Felinae une puissance importante. Il glissait son regard lentement sur chaque visage, chaque félin, chaque personne présente ici.

Après des multiples remerciements, honneurs et murmures, Alec heurta le champignon d'un puissant coup de patte pour faire taire tout le monde. Sa longue queue rêche ondulait dans les airs et ses immenses cornes pointaient le ciel. Il était droit, ses épaules étaient larges et ses muscles étaient tendus. Il forçait le silence et le respect. Tout le monde devait l'écouter, le regarder et tous devaient se taire. D'un raclement de gorge, il éclaircissait sa voix. Lorsque l'ondulation de sa queue prit fin, il démarra son texte.

« Eh bien, me voilà à la tête de Felinae. Le premier changement s'effectuera sur les rangs, puis les entraînements, les règles, tout. Plus précisément, tous les petits âgés de quatre mois devront commencer leurs apprentissages. C'est peut-être prématuré, mais il est toujours bon d'être prêt à se défendre dès le plus jeune âge. Les chatons devront observer les apprentis, que nous nommerons Néophytes, dès qu'ils le pourront. Les chatons seront appelés Candides. Les sans-rangs comportant les anciens et les félins dans l'incapacité de combattre deviendront les Antédiluviens. Les Chasseurs, les Combattants et les Éclaireurs ne formeront plus qu'un seul rang : Les Bellicistes. Pour établir une équitabilité, chaque félin s'entraînera pour améliorer les domaines où il n'excelle pas. Les Défenseurs deviendront des Sentinelles, placés sur le territoire. Les Nourrices rejoindront les Bellicistes, et lorsque les femelles auront des petits, elles devront s'occuper de ceux-ci. Les sous-chefs disparaissent et pour les remplacer, deux Bras-Droits seront choisis. Trois nouveaux rangs font leurs apparitions : Le Cerbère, Le Fou du Roi, et L'Héritier. Pourquoi un Héritier ? Puisque maintenant.. je suis Le Roi. »

Sur ces mots, un courant d'air froid caressa l'assemblée, faisant onduler les poils du félin brun. Il allait changer cette guilde, pour le meilleur et pour le pire. Mais avant tout, on pouvait voir que dans ses yeux brillaient une lueur réconfortante, il avait confiance en ses idées et fera tout pour améliorer la vie de ses sujets. Il voulait les préparer à n'importe quelles situations.
Sur le dernier mot, plusieurs félidés furent éruption dans le camp, l'un était recouvert d'une carapace en pierre, l'autre avait le pelage rougeâtre, d'autres étaient de différentes couleurs. C'était des intrus, d'anciens soldats, des solitaires, de tout. Ils arrivaient de partout pour se placer dans la clairière.

« C’est ici que débute le Règne de Felinae. »
Hruskans pour Epicode

_________________

« Puis je vis un Ange descendre du ciel »
Apocalypse 20,1-10 ▬ Les mille ans écoulés, Satan, relâché de sa prison, s’en ira séduire les nations des quatre coins de la terre, Gog et Magog, et les rassembler pour la guerre, aussi nombreux que le sable de la mer; ils montèrent sur toute l’étendue du pays, puis ils investirent le camp des saints, la Cité bien-aimée.





x Messages : 61
x Date d'inscription : 19/10/2017
x Age : 15


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
20/100  (20/100)
Endurance:
20/100  (20/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Mar 2 Jan - 21:58


La journée était belle, belle pour Maïa, belle pour Alec, et belle pour l'ensemble de ses compagnons du très petit voyage qu'elle eut effectué, entre la frontière et le champignon, où Alec semblait avoir déclaré quelque chose, sa voix résonnant au loin, dans un écho très léger.
La voilà donc, accompagnée de quelques chats, solitaires pour certains, et des soldats, aussi. Elle en connaissait peu, et de ce qu'elle avait vu, elle ne les connaissait que de loin.
Maïa s'était installée à droite du cortège, tandis que celui-ci se dispersait dans la clairière. Les yeux de l'ancienne soldate furent éclairés d'une douce lumière dorée du soleil, ce désagréable sentiment disparu, lorsqu'elle cligna des yeux plusieurs fois, pour se concentrer sur son nouveau chef.
Ah, son nouveau chef, elle avait fort du mal à y croire, mais la voilà chez les félinaes. Ses fidèles ennemis. Qui couvrait la zone, certains semblant attristé. Mais par quoi? Pourquoi semblaient-ils tristes?
C'est alors qu'elle le vit, le cadavre de Dariel, ses queues mollement tombée au sol. C'était la première fois qu'elle le voyait, mais il lui suffit de quelques secondes pour qu'elle le reconnaisse, dans ses traits, et dans la description précise du chef qui lui avait déjà été faite.
Certains chats faisaient des réflexions, et on pouvait lire sur certains felinaes, de la perplexité, en particulier sur un chat gris avec des bois.
Enfin, peu importe; elle se reconcentra sur Alec, sérieuse et fière, elle avait réussi à prendre du pouvoir chez les félinaes, en faisant de sa place une place de choix. Mais Maïa resta debout, droite et bien sûr ses quatre pattes, elle entendit le chef s'exprimer.


"C’est ici que débute le Règne de Felinae"

L'ancienne soldate acquiesça d'un signe de tête, elle n'avait pas grand-chose à dire, et surtout, on ne lui avait pas appris à parler durant le discours de quelqu'un, et encore moins de son chef. Elle lança un regard sur l'assemblée et observa avec une grande attention les réactions des anciens soldats.

_________________
العدل أساس الملك

La justice est le fondement du pouvoir.


Merci Alec pour ce magnifique dessin  :luv:



x Messages : 115
x Date d'inscription : 04/10/2016
x Age : 16


Feuille de personnage
Force:
81/100  (81/100)
Agilité:
25/100  (25/100)
Endurance:
32/100  (32/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Mar 2 Jan - 23:18




Alec avait fait un discours des plus ravissants. Il y avait tant de détails parfaitement qualibrés, que tu n'étais pas certain de pouvoir toi-même les apposer dans un ordre si charmant. C'était une journée qui te plaisait tout particulièrement, car c'était un des plus grands pas que tu pourrais faire vers tes désirs. Néanmoins, c'était aussi navrant, car c'était également le plus grand avant très, très longtemps. T'intégrer parmi cette masse grouillante, et t'assurer qu'ils ne te gênent nullement, serait quelque chose de bien moins intéressant. C'était cependant un prix à payer comme un autre. Tu songeais en les regardant aux complexités qu'ils allaient te poser, et cela ne t'enchantait pas. Mais, c'était ton rôle, et ce serait tout ce que tu serais prêt à accomplir.

Tu pouvais distinguer la dépouille de ce Dariel. Tu l'avais connu, fut un temps. Enfin, au moins apperçu. C'était une pathétique petite créature, tu songeais aussi. Aucune violence, aucune volonté de se battre; il ternissait à chaque respiration la superbe et le potentiel de ce groupe. Le faire chuter aussi drastiquement qu'en lui apportant la mort, était sans nul doute la meilleure solution pour lutter à nouveau à la lumière. Qu'il tombe dans de profondes abysses, sans jamais plus importuner de son manque d'efficacité.

Lorsque quelques réactions se firent entendre à votre présentation, cela t'agaçait. Ta misanthropie t'irritait, et tu compris l'étendue des problèmes qui se posaient au niveau social. Un felinae dont le nom t'était inconnu, mais dont le visage te semblait gravé quelque part dans ta mémoire, semblait dévasté par un rire nerveux. Tu avais changé, c'était vrai. Mais tu avais la même posture, les mêmes marques, les même cicatrices; ta taille, ton regard étaient les même, et il semblait avoir reconnu les traits de ton visage. Lorsque tu entendis ton nom, ta tâche te semblait claire.
Tu t'avanças légèrement, derrière Alec par une sorte de politesse obligée, mais tout de même devant le reste de ton groupe; car tu prenais la parole de ta voix étrange. Tu plongeais tes yeux dans les siens, avec un air vitreux.

« Lecter. »

Tu laissais quelques secondes, avant de reprendre. Tu te penchais légèrement, comme dans une faible révérence.

« Je serais votre cerbère. »

Tu t'adressais, de ce ton, plus à Alec qu'aux autres, mais leur offrait ainsi une présentation courte et c'était tout ce qui importait. Tu reculas de quelques pas, reprenant ta place initiale. Tu n'aimais pas cet environnement, mais c'était ici que tu avais pris racine, après tout. Pandémie n'était plus.


_________________

par Alec ♥️ ↓ ↓ ↓

par Khaleesi:
 

par SoulCookiezzz:
 

par Horaana:
 



x Messages : 103
x Date d'inscription : 31/03/2017
x Age : 15


Feuille de personnage
Force:
0/0  (0/0)
Agilité:
0/0  (0/0)
Endurance:
0/0  (0/0)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Dim 21 Jan - 11:33


Lune Claire s'arrêta net. Qu'est ce que c'était que ce charabia ?! Elle avait l'impression d'être plongée dans un tourbillon d'incompréhensions. Cerbère ? Roi ? Néophytes ? À quoi cela servait de tout changer ? Il faudrait du temps pour que tout cela se mette en place. Tout du moins, elle le pensait. Même si Alec était un combattant fougueux et loyal, elle le dévisagea en se demandant si il n'était pas un peu trop ambitieux au niveau du "Règne des Felinae". À quoi leur servirait un règne ? Elle croyait pourtant que leur seul objectif était de faire en sorte qu'aucune exprérience n'ai encore lieu. Mais bon, elle avait dû se tromper. Dommage. Elle aurait été mieux prévenue.
Même si elle frissonnait de plaisir à l'idée que son clan soit aussi fort, aussi puissant, elle se demandait si ce n'était pas une erreur.

La chatte blanche tigrée s'ébroua. [Je dois me faire des idées. Après tout, si nous y arrivons, nous pourrons être la plus grande guilde que le monde ai jamais connu !
Lune Claire n'était pas une chatte si ambitieuse. Si elle avait pris la tête du Clan, les pensées de tout réorganiser ne l'aurait même pas éfleurée. Et puis, dans cette toute nouvelle organisation, il y avait plusieurs désavantages. Elle aurait du mal à se faire à sa nouvelle fonction. Elle était une combattante. Elle s'entraînait à se battre tout les jours. Mais là, se mettre à chasser... la chatte ailée battit de la queue. Elle n'était pas du tout patiente, l'un de ses nombreux défauts. Attendre, dans les taillis, sans bouger, qu'il y ait enfin quelque chose qui bouge ? Ses pattes se crispèrent à cette idée.
Réunir les chasseurs, les combattants et les Éclaireurs en Bellicistes n'était peut-être pas si génial que ça.
Enfin, de toute façon, elle ne pouvait pas répondre grand-chose. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était obéir.
Lune Claire s'éloigna du cortège, et se posta à gauche. À chacun de ses pas, son pendentif en croissant de lune cliquetait contre les blocs de granit, car elle marchait tête basse, la queue traînant dans la poussière. Tant de choses avaient changé dans son esprit, en quelques minutes. Incroyable. Elle s'assit, soupira, givrant l'herbe tout autour d'elle. Mais pour une fois, elle n'y prêta pas attention. Tout cela ne lui plaisait guère, mais c'était un prix à payer, et elle ne savait plus quoi dire.

Si, en fait. Il restait une chose à dire. Lune Claire se rerdressa.

- D'accord, Alec. Maintenant, je serais Belliciste.

_________________
La vie n'est qu'une lutte, celle ou il faut toujours gagner...

AdminAdmin


x Messages : 1155
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Sam 10 Mar - 0:24


Up ~

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



AdminAdmin


x Messages : 1155
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Mer 18 Avr - 22:02


J'archive ~
MP pour le sortir des archives (citadelle de Felinae).

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 







Contenu sponsorisé


   


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: