« Sur cette terre déchue, seule la survie prime » - Le Passeur.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Deux bombes à retardement [Feat Tsuko]

AdminAdmin


x Messages : 934
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
28/100  (28/100)
Agilité:
18/100  (18/100)
Endurance:
14/100  (14/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Mer 8 Nov - 18:33


Le ciel orangé par le soleil couchant était vide de nuage, pur et coloré. Un chat gris aux marques blanches et bleues marchait lentement entre les arbres aux feuilles d'automne. Malgré lui, ses pas n'étaient pas des plus discrets, les feuilles mortes crissant sous ses coussinets bleus. Mais même s'il aurait préféré être complétement invisible, il ne s'inquiétait pas vraiment. S'il croisait un soldat, il lui suggérerait d'aller se faire voir, et s'il s'agissait d'un chat libre, il arrivait le plus clair du temps à en faire une bonne connaissance.
Enfin, avec le départ d'Opaline, Kaïgaan n'était plus vraiment le félin le plus sociable des environs. Il n'était pas impossible que même face à un ami Felinae, il soit complétement agressif. C'était même certain. Le matou électrique avait le coeur brisé, en miette. Et comme beaucoup, il ne voulait pas embraser cette tristesse, l'assumer, de peur de se faire mal ou t’entacher sa fierté. Au lieu de ça, il se cachait derrière de l'agressivité, des répliques piquantes. Il était devenu invivable.
Bien sûr, certains chats arrivaient à le calmer, au moins pour un temps. C'était le cas d'Idylle, qu'il avait dû entrainer. Enthousiaste et patiente, elle avait réussi à faire taire quelques heures le mauvais caractère du félin moqueur. Mais ce genre de cas était rare, et le fait qu'elle n'était qu'une jeune femelle innocente avait joué.

Enfin, le fait est que Kaïgaan rentrait à la caserne pour le diner, avant de dormir dans sa chambre, clone de toutes les autres. Il marchait lentement, son envie de revoir ses collègues était au plus bas et la moindre de leur parole pouvait déclencher une bagarre avec un chat aussi à bout. Alors il gagnait du temps. Quelques secondes, quelques minutes. Tout le temps qu'il passait à trainer ici ne serait pas passé avec les autres soldats.
Il vivait complétement reclus, réduisant au maximum les contacts avec les chats de la ville, étant agressif quand il en croisait. Il n'avait même plus l'envie de revoir ses amis Felinaes ou Caméléons, comme si leur présence ne changerait absolument rien. Ce qui n'était pas faux quand on connaissait le pessimisme de Kaïgaan.
Il voulait juste être seul. Aussi seul qu'Opaline devait l'être, dans une cage à l'autre bout du monde. Puisqu'elle n'était plus là, il ne se sentait tout simplement plus vivant. Comme un robot qui allait libérer les prisonniers avec Gwei, mais par simple devoir. Uniquement parce que cela était prévu, agencé. Mais après... Il avait espérer dormir avec la belle blanche, chasser avec elle, rire... Mais tout ce rêve était réduit à néant.
Le soldat sorti brusquement de ses pensées quand une odeur forte lui parvint. Un Felinae, tout près. Un mâle. Mais étrangement, son odeur était diluée dans la forêt. Pas comme s'il était passé il y a longtemps, mais plutôt comme s'il ne passait pas assez de temps parmi les siens pour avoir une odeur plus marquée.
Il huma l'air, voulant absolument savoir d'où venait cette mystérieuse odeur. Là bas. Derrière un buisson épais. L'espionnait-il ou n'avait-il juste pas encore remarqué le soldat ? Quoiqu'il en soit, Kaïgaan se fit savoir, parlant d'un ton froid, sans être agressif. Pas encore.

- Sors de là.

Il plissa les yeux, fixant l'origine de l'odeur, les muscles tendus.

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



Invité



avatar
Invité


   Sam 11 Nov - 18:48


Le soleil couchant réchauffait encore cette partie de la forêt qui attendait calmement de pouvoir enfin s'endormir, ignorant le son des rapaces et des autres animaux nocturnes émergeant tour à tour des tanières. L'odeur ici était fraîche et agréable, c'était une odeur forestière complexe, un assemblement subtile des odeurs automnales et des senteurs de la nuit, cette endroit était un petit paradis. Le craquement des feuilles sur le sol me sortit de mon admiration pour cette endroit, et surtout de mon demi sommeil, putain je m'étais endormi à force de rester totalement immobile, et ce buisson était si bien garni pour la saison...Je baillais doucement, c'était probablement un des felinaes qui venait me relever de mes fonctions pour enfin prendre ma place, j'étais ici depuis ce matin ! J'humais l'air, par réflexe, c'était une odeur nauséabonde, une putain d'odeur de soldat ! Je grognais en entendant une voix grave et froide, une voix que je ne connaissais malheureusement pas s'élever pour me dire de sortir de mon buisson. Puis, je me souvins d'une chose, je ne devais pas attaquer, la dernière fois que je n'avais pas attaqué ça c'était assez bien passé avec la petite chatonne dont j'ai encore oublié le nom. Je sortais de mon buisson, affichant un sourire en coin, et regardant le matou en face de moi. C'était un matou possédant un pelage ni court ni long au diverses marques grises et bleus, il était grand, à peu près de ma taille, pour une fois que je n'avais pas à faire à une demi portion c'était plutôt sympathique. Je m'approchais du matou, le pelage plat, les oreilles, enfin ce qui en restait, levés, les muscles détendus et les yeux possédant une expression moqueuse, je pense que je pouvais essayer de ne pas trop me montrer méchant pour une fois. Une aura entourait le mâle, une aura de désespoir, une aura qui me rendait un peu mal à l'aise, bien que son expression était neutre, voir froide, mais pas menaçante, il n'avait pas peur, et pour un soldat adulte, il ne semblait pas vouloir me faire la peau pour une fois. Je m'asseyais en face de lui, la queue autour de mes pattes, le regardant de mon oeil borgne, ouvrant doucement la gueule pour parler avec un ton...neutre, quoi qu'un peu moqueur.

"-Tu m'as sorti de ma sieste, t'es content j'espère" A ces mots je baillais doucement, enfin je faisais semblant de bailler mettant ma patte devant ma gueule. L'air était électrique ici, pas dans le sens où elle était menaçante, non dans le sens où j'avais l'impression d'être avec la petite femelle de la dernière fois, encore un qui maîtrisait l'électricité? Ignorant mes réflexions stupides, je me tournais vers le mâle, toujours ce sourire au museau. "-Qu'est ce qui t'amènes dans le coin? Les soldats traînent pas par ici normalement, enfin surtout pas les adultes, à part un endroit calme et quelques Felinaes qui font la sieste dans le buisson y'a pas grands choses à trouver après tout" Je souriais d'avantages, affichant un sourire à la limite de la provocation, je commençais à faire n'importe quoi encore une fois. Je le regardais sans parler pendant plusieurs secondes, il était à peu près de mon âge je suppose, en tout cas on se ressemblait légèrement, enfin je veux dire niveau carrure, bien que je pense être un peu plus musclée que lui, il est fait plus dans la finesse. Je le regardais dans les yeux, avec toujours une expression légèrement moqueuse. Ses yeux étaient d'un bleu électrique étincelant, bien plus brillant que la normal, trop brillant pour être normaux, attends est-ce qu'il avait pleurer? Les soldats ne pleuraient pas, ou très rarement, et vu la gueule du personnage en face de moi, ça m'étonnerait qu'il ait été en proie à une quelconque émotion depuis un petit moment, même en ayant conscience de cette aura autour de lui qui était à peine perceptible. Quand est-ce que j'avais acquis ce don moi déjà? Peut être que j'étais complètement fou moi après, l'âge tout ça, c'était également une belle proposition pour toutes ces putains de voix qui pouvaient retentir dans ma tête me demandant des choses comme tuer, ou bien attaquer à vue, ou bien me blesser moi même, voir me tuer, enfin je devenais probablement aussi fou que ce chat noir qui vivait dans les environs. Le baveux comme on l'appelait pour beaucoup, il devait probablement avoir contracté une maladie comme la rage ou un truc du genre, ce ne serait pas étonnant.

Le soleil couchant provoquait la chute des températures, déjà que je n'avais pas bien chaud en temps normal à cause de mon pelage peu épais, depuis quelques jours les températures baissaient encore davantage. Je frissonnais en regardant derrière le mâle pendant une seconde, apercevant un sorte de lapin, la salives me montaient à la bouche mais je me ressaisissais, je rentrerai bientôt chez lrs Felinaes où je serai libre de choisir une proie pour la partager avec les rares qui me supportaient malgré mon inutilité maladive. Je soupirais doucement, remarquant encore la présence du mâle, bon il allait se décider à afficher une quelconque émotion ou au moins à me répondre, ou bien même à m'attaquer. Un sentiment de doute s'éveilla en moi alors que j'y réfléchissais, les soldats venants ici étaient rarement seuls, ils venaient ici pour mener des investigations ou pour casser du Felinae imprudent. Et si c'était encore le cas, et si il était là attendant le bon moment pour encore une fois me défoncer, toutes ces blessures de guerres allaient encore devenir plus nombreuses? Je n'espérais pas, j'en avais assez d'être la victime des soldats à la première occasion venue, enfin surtout vu l'humeur du mâle en face, si c'était encore un foutu tueur de sang froid, ce n'était vraiment pas drôle du tout, j'aimais les combats d'insultes et de moqueries moi surtout, j'arrivais à souvent avoir le dernier mot en perturbant mon adversaire, me permettant alors de la calmer, ou bien en ayant ainsi le temps de me tranformer, gérant la situation bien mieux sous ma seconde forme, étant ainsi plus puissant, et bien plus grands, sans pour autant humidifier mon pelage avec du sang, les coups de sabots dans le crâne suffisant largement. Je soupirais doucement, contractant doucement mes muscles, sortant les griffes, et regardant le mâle en face de moi avec un regard neutre, mais gardant un léger sourire, comme pour lui faire comprendre que tant qu'il ne montrait pas de signes d'agressivité, je n'attaquerai pas non plus. En sachant que les pouvoirs des chats avec une électricité telle autour d'eux ne me plaisaient pas énormément bien souvent, un coup mal placé et c'était la paralysie assurée, bien voir la mort. Alors patiemment, j'attendais de voir comment est-ce que la situation tournerait.

AdminAdmin


x Messages : 934
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
28/100  (28/100)
Agilité:
18/100  (18/100)
Endurance:
14/100  (14/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Mer 22 Nov - 19:07


Le félin sorti doucement de sa cachette, de la façon la plus naturelle qui soit. C'était un mâle gris, plutôt grand aux quelques marques blanches sur le corps. Mais ce qui ressortait le plus de ce tableau félin était de petits bois de cerfs dépassant de son crâne, ainsi que de multiples cicatrices parcourant son corps. Ce matou semblait avoir vécu pas mal de chose... Il affichait un sourire moqueur qui fit plisser les yeux au soldat, mais ses muscles détendus pouvaient laisser penser qu'il ne souhaitait pas de bagarre. Il s'assit sans un mot devant Kaïgaan qui ne le quittait pas des yeux, bien plus méfiant que cette tête de cerfs.

- Tu m'as sorti de ma sieste, t'es content j'espère.

C'en suivit un bâillement des plus terrifiant. Le soldat hésita à lui faire savoir qu'il s'en battait royalement les noix, mais préféra attendre une petite seconde. Le matou avait l'air de ne pas avoir fini de parler. Visiblement, il n'était pas bagarreur et même si son regard moqueur picotait un peu les nerfs du félin électrique, cela ne valait pas de tout foutre en l'air. Du moins pas tout de suite.

- Qu'est ce qui t'amènes dans le coin ? Les soldats traînent pas par ici normalement, enfin surtout pas les adultes, à part un endroit calme et quelques Felinaes qui font la sieste dans le buisson y'a pas grands choses à trouver après tout.

L'inconnu le regarda quelques instants, étudiant sans gêne chaque recoin du corps de Kaïgaan. La queue de celui-ci commença à remuer, signe d'impatience et d'agacement. Le matou avait des périodes de patience, bien sûr, mais vous conviendrez que perdre le seul être qu'il n'avait jamais aimé avait un peu entaché cette qualité, déjà pas bien développée chez M.Moqueur. Alors quand ce Felinae le fixait d'un joli sourire railleur, Kaïgaan pensait sérieusement à lui en coller une sans aucune préliminaire. Juste comme ça, histoire d'évacuer un peu la pression. Et puis, être agressif pour ne pas avoir à affronter sa tristesse était une méthode comme une autre de ne pas sombrer.
Le Felinae changea doucement de comportement, commençant à se tendre. Kaïgaan baissa vivement les yeux quand ses griffes apparurent, caressant les feuilles mortes de leur pointe tranchante. Oh, il commençait donc enfin à se méfier. Après tout, il avait en face de lui un soldat, un monstre sanguinaire sans foi ni loi. C'est ce que l'on racontait aux chatons Felinaes n'est-ce pas ? Le soldat releva le regard vers l'inconnu, un sourire en coin moqueur sur les lèvres, le regard plein de défi. Kaïgaan n'allait pas attaquer. Du moins pas en premier. Pas parce qu'il ne le voulait pas, mais plutôt parce qu'il ne trouverait pas ça digne de lui, de craquer comme les idiots dont il adorait se moquer. Non, c'était lui qui faisait craquer les autres, pas l'inverse. "Y'a pas grand chose à trouver" hein ? C'est ce qu'on allait voir.

- Qui t'a dit que je cherchais quelque chose ? Je ne vois rien ici qui en vaille la peine.

Il regarda le mâle de haut en bas, provocateur à souhait. A son tour, il sortit doucement les griffes, mais ne bougea pas un muscle. Cependant, il était tendu, prêt à réagir à la moindre attaque, au moindre mouvement suspect. Mais si l'inconnu de faisait rien, il n'allait pas lui sauter dessus. Et il semblait que cela était réciproque. Un contrat invisible venait d'être passé entre les deux félins fiers et moqueurs.
Peut-être que cette sortie n'allait pas être totalement ennuyeuse finalement.

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



Invité



avatar
Invité


   Sam 25 Nov - 22:53


Le mâle semblait agacé, voir même très agacé. Il levait la tête vers moi se tenant fièrement, comme un paon en rut cherchant à charmer les femelles autour de lui. Il avait un sourire railleur et provocateur au visage, cela commençait à me plaire au fond, je n'aimais pas tellement me battre, mais voir que quelqu'un aimait également ce genre de situation tendue où le plus railleur gagnerait était étonnement plaisant. Le défi qui brillait dans son regard attirait mon attention, son visage ne m'était pas totalement inconnu, peut être avais-je était un soldat à ses côtés durant ces pauvres années, ou peut être l'avais-je déjà rencontré durant l'une des nombreuses escarmouches que j'avais pu avoir avec les soldats. Une idée me revint en tête, on parlait parfois chez les felinaes d'un chat au pouvoir électrique, au pelage couleur de fumée. J'avoue que ce chat y ressemblait beaucoup sur le papier, mais après c'était surtout une légende chez les nourrices comme quoi ce chat n'était pas si méchant que ça, malgré la perte d'un être cher. C'était une histoire qui était réellement intrigante, bien que je pense qu'elle soit bien alambiquée. Je réfléchissais à comment expliquer tout ce petit bordel, je ne suivais pas énormément les histoires, bien que j'y étais forcé quand j'étais de corvée de nounous par moment quand ils en avaient assez de me voir vagabonder sans rien faire à part ramener des proies. Ces histoires étaient souvent bien stupides, et n'avaient réellement aucun sens par moment, même si elles conservaient un fond de vérité. Je regardais le mâle, sans entendre ce qu'il disait, sa gueule bougeant, ouais au fond j'men fichais un peu, mais bon, je continuais de le regarder, alors c'était un soldat ça? Il avait le profil typique d'un soldat, grand, caractère de chien et pouvoir électrique, ouais c'était un soldat. Je secouais doucement la tête, reprenant mes esprits, peut être que je devrais arrêter de penser à tout ça, c'était des informations totalement inutiles, et surtout fausses. Je redressais la tête doucement, soufflant un grand coup, comme si je me libérais de l'emprise d'un quelconque ennemi puis je me rendais compte que le truc en face se voulait être moqueur et provocateur. Je prenais alors une expression niaise, voir totalement ridicule, prenant également la voix qui suivait bien avec le personnage.

"-Pardon, pourrais tu répéter? Je crois que mes vieilles oreilles de vieux chat gâteux n'ont pas eu la présence d'esprit d'écouter tes dires mon chou" Je lui souriais de la pire des façons qui soit, tu voulais te montrer provocateur mon chéri, et bien tu vas voir sur quelle personne tu es tombée, pas sur la meilleure dans ton cas. Je me levais, rentrant totalement mes griffes, bien que restant quelques peu sur mes gardes, gardant toujours ce même sourire provocateur au possible. Je me rapprochais d'un pas, puis de deux, mon museau effleurant le sien. Je prenais une voix mieilleuse, comme une femelle étant un peu trop collante au printemps, puis je plissais mes yeux avec une expression douce, essayant tant bien que mal d'imiter le style de drague des jeunes filles un peu trop libérées. "-Quitte à être venu ici, tu voudrais pas qu'on s'amuse un peu ensemble? T'as pas l'air un si mauvais bougre au fond, il y aurait peut être moyen de faire passer ta mauvaise humeur autrement~" Je me frottais contre lui, devant me forcer à plier mes pattes dut à ma taille supérieure à la sienne, je ne comprenais pas bien ce que j'étais en train de foutre mais bon, on fait avec j'ai envie de dire! Je continuais un peu mon petit manège, chuchotant quelques petits mots plus ou moins crus par moment voir jusqu'où la patience de ce genre de chat irait, surtout à voir sa tête. J'en profitais pour lécher son museau en repassant devant lui, continuant sur le même ton avec la même expression et surtout en posant une patte sur son torse. "-Tu as l'air musclé en plus, un beau mâle dans ton genre doit avoir de la clientèle fidèle, surtout chez les soldats non? Si tu élargis un peu plus tes envies tu verras tu n'en sortiras que comblé~ " Je reculais doucement, observant en gardant cette expression qui commençait sérieusement à me faire bien mal au visage à force de sourire autant. Là actuellement y'avait pas 36 solutions, c'était soit il m'en foutait plein la gueule, soit il était vraiment gay et j'étais dans la merde ou soit il me suivait dans mon petit jeu. Y'avait également la solution du "J'en ai marre de tes conneries j'me casse", mais bon ça m'étonnerait fortement qu'il décide de partir. Bon, j'avais un peu peur que quelqu'un nous voit, bon au fond j'men foutais un peu aussi, personne savait que j'étais pas forcément très penché pour les mâles, et surtout cela me plairait d'entendre les petits récits dessus~

Je regardais tout autour de moi, tournant le dos au mâle cendré, bougeant doucement la queue de droite à gauche, avec un regard provocateur et "séducteur". Je chuchotais doucement, avec une voix mieilleuse au possible "Tu viens mon chou?" Puis je l'attendais, je voulais absolument continuer ce joli bordel que j'avais réussi à engendrer avec mes bêtises de chatons de 5 mois. Mais bon il fallait bien se dire que c'était ça qui était drôle, j'étais tellement un gamin arrogant que de voir un mâle essayer de me dominer me faisait réagir comme ça ! Je me détendais complètement cette fois, je n'avais pas grand chose à craindre après tout, c'était plus un jeu d'autre chose, et je pense que même si cette chose derrière moi était un soldat il finirait par le comprendre tôt ou tard, si ce n'était pas déjà fait. J'avoue que si il me suivait dans mes conneries ça allait vite tourner au vinaigre, mais bon cela pouvait être également bien drôle à voir. Pour le temps, je devais attendre, j'avais beaucoup trop agi ces dernières minutes, et mes pattes ne supportaient pas le fait de devoir se plier aussi longtemps pour autre chose que la chasse, surtout quelque chose d'aussi humiliant ! Je léchais une de mes pattes avants avec délicatesse, comme des femelles nunuches à propos de ça chez les soldates, puis je la passais dans une mèche rebelle de mon visage en affichant mon plus beau profil ainsi que mon plus beau sourire. Le petit jeu de la séduction était lancé, est-ce que cela allait partir en couille? J'aimais une autre femelle, et le corps musculeux des mâles ne m'intéressait pas du tout, cependant là actuellement, j'avoue que le caractère de celui ci me plaisait énormément et que j'aimerai bien voir la tournure des événements. Alors mon petit soldat, est-ce que tu allais venir faire des choses interdites avec le vieux Tsuko? En tout cas sache que lui t'es tout ouvert aussi profondément soit-il ~


HRP:
 

AdminAdmin


x Messages : 934
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
28/100  (28/100)
Agilité:
18/100  (18/100)
Endurance:
14/100  (14/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Mar 28 Nov - 14:16


La boule de poils gris secoua la tête, comme si son esprit s'était évadé un peu trop longtemps. S'il ne prenait pas la peine d'être totalement concentré sur son interlocuteur, c'est qu'il ne devait pas imaginer qu'il était une menace. Il n'avait pas tort, Kaïgaan n'allait pas l'attaquer sans raison. Il était beaucoup plus à fleur de peau avec les soldats, ces vermines. En y réfléchissant, l'embrigadement du matou électrique avait été complétement foiré. Ce n'était pas faute d'avoir essayé, avec de belles paroles, de beaux discours pour rendre les Felinaes monstrueux. Mais la peur de mourir de Kaïgaan avait donné naissance à de la compassion pour les prisonniers, même s'il avait fallu deux années pour qu'il en fasse quelque chose, qu'il soit plus qu'un observateur. Peut-être avait-il une conscience plus développée, ce qui expliquerait sa tendance pessimiste et ses multiples crises identitaires. Enfin, le cerf avait quelque chose à dire, et d'une niaise, extrêmement agaçante.

- Pardon, pourrais tu répéter ? Je crois que mes vieilles oreilles de vieux chat gâteux n'ont pas eu la présence d'esprit d'écouter tes dires mon chou.

Kaïgaan ne pu se retenir de grogner, plissant les yeux pour se contenir. Ouais, il avait beaucoup moins de sang-froid qu’auparavant, mais toujours bien plus qu'un soldat ordinaire. De toute façon, il préférait se décharger avec des pics bien placés, des répliques cinglantes. C'était la seule raison pour laquelle il ne lui sautait pas encore dessus. Le mâle se raidit quand son interlocuteur se leva et resta en tension même si celui-ci avait rentré ses griffes. Il valait mieux rester prudent, celles de Kaïgaan étaient toujours sorti, au cas où ce félin ne faisait que prétendre ne pas vouloir de bagarre. Le Felinae commença à s'approcher, toujours un peu plus, si bien que son souffle chaud venait chatouiller les moustaches du soldat. Il parla alors d'une voix mielleuse qui ne manqua pas de surprendre le matou électrique.

- Quitte à être venu ici, tu voudrais pas qu'on s'amuse un peu ensemble ? T'as pas l'air un si mauvais bougre au fond, il y aurait peut être moyen de faire passer ta mauvaise humeur autrement.

Dans les premiers instants, Kaïgaan ne comprenait pas ces mots. Qu'est-ce qu'il insinuait de malade ? Quand le félin cornu commença à se frotter à lui, il fit immédiatement un bond sur le côté, dérangé par un contact si direct avec un inconnu. Purée, sur qui était-il tombé ? C'est quand son interlocuteur lui susurra à l'oreille quelques mots crus que Kaïgaan compris enfin. Oui il était temps. Il écarquilla les yeux et eu un mouvement de recul quand le matou en question lui passa un coup de langue sur le nez. Le soldat allait lui dire d'aller faire l'amour à sa propre mère quand il lui posa une patte sur le torse en reparlant de ce ton mielleux qui avait maintenant tout son sens.

- Tu as l'air musclé en plus, un beau mâle dans ton genre doit avoir de la clientèle fidèle, surtout chez les soldats non ? Si tu élargis un peu plus tes envies tu verras tu n'en sortiras que comblé.

Sur ces mots, il se retourna, visiblement très sûr de lui pour oser tourner le dos à un soldat agacé, tout en continuant son stupide jeu de séduction. Kaïgaan ne changea pas d'attitude pour autant, grognant sur le Felinae sans l'attaquer pour autant. Sa queue fouettait rageusement l'air quand il entendit un murmure le provoquant encore plus. Le soldat se décida à répondre à ce petit manège, peut-être pas aussi gentiment que le cornu l'aurait voulu.

- Ne refait plus jamais ça.

Son ton était affreusement glacial, son regard horriblement noir. On aurait facilement deviné que son être entier se retenait de la réduire en charpie. Évidement, ce n'était pas à cause du fait de s'être fait draguer par un mâle. Kaïgaan se fichait royalement de l'orientation de ses congénères. Qu'ils copulent avec qui ils veulent, ce n'était pas son problème. Le soldat serait peut-être même rentré dans son jeu -en espérant que c'en soit un- s'il n'y avait pas eu toute cette histoire avec Opaline. Le fait est que le félin électrique se remettait à peine du départ de la belle chatte blanche, son coeur était encore à vif. Il connaissait l'horrible douleur de l'amour et n'était pas près d'en rire. Alors comprenez bien que faire semblant de fricoter, avec un mâle comme une femelle, c'était encore trop pour lui. Comment pourrait-il s'amuser de sentiments amoureux après cette perte qui l'avait brisé ?
Kaïgaan avait mis son interlocuteur en garde, de la façon la plus explicite qui soit. S'il ne le prenait pas au sérieux et recommençait, les mots ne seraient plus la seule arme de cet échange. Le soldat laissa ses griffes labourer doucement la terre, voulant être le plus clair possible sur sa façon de penser. Cependant, il devait reconnaître que le Felinae ne l'avait aucunement attaqué et même si son jeu était terriblement mal adapté à l'actuelle situation de Kaïgaan, il se montrait amical. Très provocateur, mais amical. Et c'était ce genre de rencontre qui avait le don d'exciter le soldat. Il voulait continuer à discuter sur ce fil dangereux qu'était la provocation alors maintenant que les choses étaient claires, il reprit la parole d'un ton plus moqueur, bien que la froideur de sa voix ne s'était pas encore totalement dissipée.

- Et il a un nom, le Don Juan ?

Il allait lui falloir un peu plus de temps pour que son ton ne soit plus un mélange étrange de moquerie potentiellement amicale et d'agressivité, de méfiance et d'agacement. Pour l'instant, l'issue de cette rencontre ne tenait qu'à un fil, et il était entre les pattes du Felinae. S'il décidait de ne pas le prendre au sérieux et de continuer son manège, Kaïgaan n'allait plus se retenir.

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



Invité



avatar
Invité


   Sam 2 Déc - 19:13


Le mâle semblait plus qu'énervé à ce niveau, c'était à peine si il allait me sauter à la gorge pour me réduire en pâtée pour soldat en un instant, c'était bien vrai que ses griffes étaient pas si petites, et qu'une décharge ne me plairait pas tellement. Ses muscles étaient totalement bandés à leurs maximums si bien que je me retenais de plisser les yeux pour ne pas paraître agressif, je ne voulais que sympathiser moi, pas me faire bolosser comme les autres fois où je rencontre des soldats bordel. Il grognait d'une voix grave et profonde, je me retournais doucement, allant soudainement recommencer mon petit numéro pour encore un peu plus le chercher, il avait quoi? Il était pas gay? Il aimait pas les gays? Il avait une déchirure au coeur? Il était trop impuissant auprès des autres personnes pour oser faire le premier pas comme moi? Je regardais sa queue qui remuait de droite à gauche avec force, je pouvais entendre le vent claquer autour de celle ci, ça me faisait un peu rire, on aurait dit moi à l'époque, j'étais exactement comme ça à m'énerver pour un rien, à devenir complètement timbré à la moindre remarque. Je souriais doucement, sans me moquer pour une fois. Il me répondit avec un ton sec et menaçant de ne plus recommencer ce que je venais de faire, vu sa posture c'était clairement un avertissement et que j'encourais gros. Je m'asseyais donc calmement, en face de lui à nouveau, attendant sagement qu'il se calme un peu pour continuer à parler, si le jeu de la séduction n'avait pas fonctionner alors il fallait essayer autre chose moins direct on va dire, parlementer était ton domaine la parabole? Il me regardait comme un débile, ses griffes labourant le sol avec force, créant de petites cavités dans celles ci, calme toi mec tout va bien se passer, tonton Tsuko va pas te bouffer normalement, j'suis carnivore, mais pas chativore. Ses muscles se détendaient doucement au fil des minutes, tout comme son expression, elle était toujours froide, mais beaucoup moins agressive, comme si il se rendait compte que je ne chercherai aucunement bagarre auprès de lui, c'est bien tu as à peu près le temps de réaction d'un chaton d'une petite semaine, ça change des autres que je rencontrais. Soudainement, alors que je regardais un peu ailleurs, j'entendais sa voix me demander si j'avais un nom moi, "Le don juan" comme il m'avait appeler. Sa voix était froide, méfiante mais un peu amicale, c'est dans un petit rire que je me tournais vers lui.

"-Ouais il a un nom le "Don Juan" comme tu m'as appelé. J'mappelle Tsuko, j'suis un Felinae anciennement solitaire, plus anciennement encore soldat. Et toi ma mignonne? C'est quoi ton ptit nom?" Je parlais d'une voix amicale, bien qu'encore un peu provocante, je pense que c'était surtout pour ne pas changer de ton d'un coup, pour le bien de ma gorge. Je guettais les réaction du mâle en face de moi, gardant toujours un petit sourire lui indiquant que je gardais ma bonne humeur, sans pour autant me moquer, encore une fois, je rabâche bien comme il faut en tant que vieux chat non? Je me demandais ce qu'était un "Don Juan" peut être quelqu'un qui essayait de séduire en toute logique, je ne savais pas réellement ce que c'était, bien que je l'ai déjà entendu de la bouche d'une felinae envers un mâle de la même tribu. Je me raidis en pensant à ma pseudo guilde, j'allais très probablement partir d'ici là, l'ambiance pouvait parfois devenir très malsaine au camp, je n'appréciais pas tellement notre nouveau chef, sachant que son caractère et son apparence ne s'y prêtait clairement pas. Et très franchement, partir avec ma compagne était la seule chose que je pouvais espérer maintenant, ce n'était pas ma place, ce ne l'avait jamais été de toute manière. Je remuais doucement la tête pour revenir à moi, je ne devais pas penser à ça, de toute façon c'était une perte de temps maintenant. Je retrouvais ce sourire, ouvrant la gueule pour m'exprimer à nouveau. "-Sinon...Qu'est ce qu'un "Don Juan" en fait? J'ai déjà entendu ça, mais très franchement je n'ai qu'une mince idée de ce que c'est...Ouais désolé j'suis un peu vieux donc j'oublie certaines choses je suppose" Je souriais doucement, détournant le regard vers le sol à ma droite, avec un rictus gêné au visage. "-Ah et au passage désolé pour cette mascarade, j'cherchais simplement à te décoincer un peu en fait, je cherche pas la bagarre, j'suis plus du genre on va dire, je préfère essayer de sympathiser, désolé si j'tai blessé." Je lâchais un petit rire nerveux, me moquant intérieurement de moi même, Tsuko tu es faible.

Un bruit attira mon attention, derrière moi, un bruit sourd, très discret mais perceptible tout de même. Je me tournais doucement, m'excusant au mâle d'un mouvement de ma très longue queue. En me retournant je voyais un grand oiseau, assez imposant, qui nous faisait face, ses yeux de rapaces rivés sur nous, tu crois pouvoir faire face au cerf toi? Viens un peu ici. Je sortais les griffes, poussant un petit rire moqueur, et me jetant sur la bête, viens un peu te battre ! L'oiseau étendit ses grandes ailes, montrant une largeur bien plus importante que je l'imaginais, bon c'était simplement du bluff, il faisait comme les chatons soldats, il se gonflait pour faire croire qu'il était fort, mais en fait c'était simplement qu'un gros boulet ne demandant qu'à se faire bouffer. Je baissais la tête, l'oiseau donnant un grand coup de serre en avant, putain pas loin d'mon visage connard ! Je donnais un grand coup de bois dans sa gorge, mes années de chasse en solitaire m'avait formé à affronter ces animaux, j'en avais déjà vu et surtout déjà affronté. Il était grand et fort, mais très stupide, ne sachant pas juger si un animal était plus fort qu'eux ou non, c'est pour ça que leur population était décroissante  ces dernières années. Une telle proie était un miracle en cette saison où la famine n'était jamais très loin ! A voir que les rats pouvaient quand même apparaître, beurk même moi je n'en avais jamais mangé et franchement, plutôt mourir de faim plutôt que de manger ça. L'oiseau pourra un gloussement étrange, entre le râle et le cri, je profitais de son désarroi pour le griffer directement de la gorge au patte, sa peau molle et sa faible couche de plume m'aidant clairement. Le sang gicla rapidement au sol, je souriais en regardant l'oiseau tomber, je poussais un petit rire moqueur, léchant ma patte rapidement, j'avais quand même sacrément mal aux bois après les avoir foutu dans sa tête, leur bec est pointu merde! J'attrapais la bête par la peau du coup, son plumage à cette endroit était rembourré, pas comme au niveau de son ventre, est-ce que c'était fait exprès ou bien est-ce que j'avais bien appris avec mes années? Je l'amenais devant le mâle, avec un léger sourire, nettoyant le sang que je savais atteignable sur mon corps, je devais probablement en avoir sur les bois mais passons. Je souriais alors.

"-Maintenant on peut commencer à discuter tranquillement je suppose?"

AdminAdmin


x Messages : 934
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
28/100  (28/100)
Agilité:
18/100  (18/100)
Endurance:
14/100  (14/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Dim 31 Déc - 1:07


HRP:
 

Le gris s'était assis, montrant bien qu'il avait compris la mise en garde du soldat. Dans un petit rire, il se tourna vers son interlocuteur et parla d'une voix amicale, même si l'on sentait toujours cet air de défi provocateur.

- Ouais il a un nom le "Don Juan" comme tu m'as appelé. J'mappelle Tsuko, j'suis un Felinae anciennement solitaire, plus anciennement encore soldat. Et toi ma mignonne? C'est quoi ton ptit nom?

Kaïgaan chercha quelques instants dans sa mémoire s'il se souvenait d'un soldat avec un tel nom, mais rien ne lui vint en tête. Il faut dire qu'il ne s'intéressait jamais à ses précieux camarades. Tsuko avait dû vivre énormément de choses à force de passer d'un camp à l'autre et vu ses cicatrices, ça n'avait pas dû être une partie de plaisir. M'enfin, le soldat allait lui répondre quand le Felinae reprit la parole.

- Sinon...Qu'est ce qu'un "Don Juan" en fait? J'ai déjà entendu ça, mais très franchement je n'ai qu'une mince idée de ce que c'est...Ouais désolé j'suis un peu vieux donc j'oublie certaines choses je suppose.

Il détourna le regard et continua dans un rire nerveux, sa gêne se voyant à des kilomètres.

- Ah et au passage désolé pour cette mascarade, j'cherchais simplement à te décoincer un peu en fait, je cherche pas la bagarre, j'suis plus du genre on va dire, je préfère essayer de sympathiser, désolé si j'tai blessé.

Haaaw, arrête, le matou électrique allait bientôt culpabiliser d'avoir été aussi agressif. Bon, ça se comprenait, mais c'est vrai qu'il aurait pu être plus sympathique. Néanmoins, il était heureux que Tsuko l'ai pris au sérieux et qu'il respecte ses sentiments. Cela prouvait que le chat en face de lui savait déconner mais aussi s'arrêter quand il le fallait. Il savait doser en fonction de son interlocuteur et ça, Kaïgaan appréciait. Il se détendit un peu plus, s'autorisant un petite sourire en coin, un peu plus honnête cette fois, bien moins agressif. Mais bien sûr, le soldat se méfiait toujours, au moins un peu. La méfiance, c'était dans sa nature, il allait lui falloir plus que des excuses pour être complétement détendu.
Soudain, un étrange bruit coupa les deux compères dans leur discussion. Pas vraiment habitué à chasser, Kaïgaan ne le reconnu pas tout suite, contrairement à Tsuko qui était déjà prêt à riposter. Oh, un piaf. Un énorme piaf même. Le soldat eu l'air quelque peu décontenancé devant un tel bestial, ne sachant aucunement comment se battre contre de tels animaux. Mais le Felinae géra l'affaire en solitaire. Un coup de corne, un coup de griffe et basta, le volatile était étalé au sol dans une marre de sang. C'était rapide et précis, il fallait l'avouer. Tsuko devait avoir énormément d'expérience pour avoir autant d'aisance. L'absence de compétence en chasse devait faire pitié chez les soldats.

- Maintenant on peut commencer à discuter tranquillement je suppose ?

Il souriait, visiblement bien content de sa capture. Et il avait raison. Kaïgaan n'avait réellement chassé qu'une seule fois, en compagnie de Gwei dans la prairie carnivore. C'était très brouillon mais la fierté qu'il avait ressenti en attrapant son premier lapin était indescriptible. On aurait dit un chaton, sauf que lui avait deux ans et demi, cte tristesse.
Bon, il était temps de répondre aux multiples question du cerf. Pas moyen d'en placer une avec toutes ses interrogations et ce satané oiseau qui nous empêche de discuter gentiment.

- Il serait temps ouais.

Kaïgaan lança un regard accusateur à l'oiseau avant de s'assoir et de reprendre d'un ton plus calme, plus amical.

- Je m'appelle Kaï. Et c'est moi qui suis désolé... Un peu. J'aurai pu être moins agressif, mais j'en avais pas spécialement envie.

Il leva la tête d'un air fier, laissant faire apparaitre ses dents sur son sourire moqueur. Il ne cherchait plus la bagarre, cela se voyait à sa posture bien plus détendue, mais le soldat adorait provoquer, ce serait bien dommage de se priver des bonnes choses.

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



Modérateur des RPs et des présentationsModérateur des RPs et des présentations


x Messages : 104
x Date d'inscription : 12/08/2017
x Age : 16


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
60/100  (60/100)
Endurance:
27/100  (27/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Lun 29 Jan - 14:07


J'archive o:

_________________



Merci Horaana :luv:

La Grande Tortue :
 


Merci Méphisto :luv::
 


Merci Enkiro! :
 


Merci Toffysnake! :
 


Merci Lecter :luv::
 


Merci Tolmlupoo! :
 


Merci Reshka! :
 







Contenu sponsorisé


   


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Deux jeunes femmes, deux tasses, un thé... [Feat. Hyûga Hinata]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: