« Sur cette terre déchue, seule la survie prime » - Le Passeur.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Pas le coeur à l'entrainement... [Feat Idylle]

AdminAdmin


x Messages : 1057
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Lun 23 Oct - 14:21


Il avait plu la veille. La terre du champ d'entrainement était un peu boueuse, molle, tout sauf agréable pour y mettre les pattes. Pourtant, il faisait beau. Le ciel était bleu avec très peu de nuages, simples survivants de l'averse de la nuit dernière. L'air était doux bien que de temps en temps, une brise venait faire frissonner les vivants. Quelques oiseaux étaient posés sur les branches, cherchant du regard un insecte pas assez prudent. Les arbres pleuraient de feuilles orangées la prochaine arrivée de l'hiver. Il n'allait pas tarder, et emporter le peu de couleur qu'il restait à cette ville misérable.
Un soupir. La seule présence féline ici n'était qu'un simple soupir. D'agacement ? De tristesse ? Peut-être bien les deux. Depuis le départ d'Opaline, Kaïgaan n'était plus le même. Lorsqu'il était seul, on pouvait observer un chat silencieux, triste, fatigué. Pourtant, il ne dépensait plus vraiment d'énergie. Le soldat sortait moins souvent en forêt, ne voulant même plus croiser de Felinaes. Il ne participait aux missions que par pure obligation. Sinon, il restait restait enfermé dans sa chambre, à rester couché sans vie. Le félin n'avait plus envie de rien, comme si son existence n'avait plus de sens. Et c'était le cas. A quoi bon partir, si Opaline n'était plus là pour le retrouver ?

Il n'en demeure pas moins que ce jour là, malgré l'air rafraichissant de jour en jour, il avait décidé de sortir. Enfin, décidé, c'était un bien grand mot. Son supérieur lui avait donné l'ordre de s'occuper des nouvelles recrues et il avait été tenu d'accepter après un grognement. Le matou électrique n'en avait pas envie et il espérait que la recrue en question ne serait pas disposée à travailler non plus.
Kaïgaan attendait donc le jeune soldat qui était censé le rejoindre ici en vue d'un entrainement. Il était mal léché, quelques touffes de poils gâchant la régularité habituelle de son pelage. Mais ne vous y méprenez pas, il n'avait pas l'air mourant, malade ou complétement sale. Il faisait juste moins attention à son apparence que d'ordinaire. A quoi bon, il se fichait de ce que pouvaient penser les autres maintenant. Opaline avait emporté avec elle tout le reste d'estime de soi qu'il possédait.
Mais trêve de pensées inutiles, tout juste bonnes à rappeler la décadence d'un coeur brisé, le jeune soldat arrivait. Enfin, la jeune soldate. Une femelle claire aux marques brunes, aux étranges pics violets sur le dos. Kaïgaan plissa les yeux, ne cherchant pas le moins du monde à cacher son agacement d'être là.

« Il était temps. »

Il la regarda de haut en bas après cette réplique au ton dur, avant d'ajouter, toujours sur le même ton :

« Je m'appelle Kaï. »

Simple formalité, histoire que la demoiselle sache que le matou infecte avec qui elle allait passer les prochaines minutes avait un nom. Il ne savait pas vraiment ce qu'ils allaient travailler et à vrai dire, il n'avait pas envie d'y réfléchir. Mais d'un côté, se battre, même en guise d'entrainement, allait sûrement le défouler.

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



Invité



avatar
Invité


   Lun 23 Oct - 19:36


Pas le coeur à l'entraînement.

ft. Kaïgaan
J'aime pas les chats trop grognons...

Suite à ta petite escapade dans les égouts, tu décides enfin à te diriger au champ d'entraînement. Ici, tu pourras te dégourdir les pattes. Tu as le sourire aux lèvres, on t'a appris que ton mentor de la semaine ne serait pas ton père. Les yeux pétillants et la queue en panache tu marches avec rapidité. Tu as la tête haute et a hâte de découvrir ton nouvel entraîneur. Tu espères que ce soit une jolie féline, musclée, déterminée, de bonne humeur et sérieuse. Tout comme toi. Alors tu accélères le pas, encore et encore, jusqu'à trottiner. Tu te dis que ça te servira d'échauffement.

Arrivée à destination, tu aperçois au loin un chat. Ce n'est pas une jolie femelle et il a n'a ni l'air déterminé, ni de bonne humeur. Par contre il paraît bien sérieux. Son pelage est légèrement en bataille. Tu grimaces. Tu ralentis alors le pas mais hausse le menton. Tu finis par te rapprocher assez pour qu'il te sorte froidement :

"Il était temps."

Mais dites-moi, quel accueil ! Tu soupires, pensant passer les pires minutes de ta vie. Tu finis par hocher la tête, mais ne t'excuses pas pour autant. Certes c'est un grand manque de respect, mais tu t'en fiches royalement. Il n'avait qu'à être plus sympathique. M'enfin, c'était sûrement mieux que le vieux pervers de chat qui te sert de père...

"Je m'appelle Kaï."

Toujours aussi froid. Si froid que te croirais presque en plein hiver. A moins que ce soit le vent gelé d'automne... Tu hausses légèrement les épaules. Cependant tu ne peux pas lui répondre aussi froidement. Pourquoi ? Cela ne ferait qu'empirer la situation. Tu avais envie de profiter de l'absence de ton père, alors autant partir sur quelque chose de plus doux.

"Enchanté Kaï. Moi c'est Idylle", finis-tu par répondre.


Ta voix était chaleureuse, calme. Tu poses alors ton regard vert pâle dans ses yeux bleus glacés et souris. Tu voulais à tout prix positiver cet entraînement, passer d'un agaçant exercice à un agréable moment tout en restant sérieux. Tu ne dois pas rentrer dans son jeu, ça ne t'apportera que des malheurs. Tu soupires une nouvelle fois. Alors tu t'assois à ses côtés et continue à lui parler comme un ami.  

"Aller, dis le franchement. Qu'est ce qui t'arrives ? Je refuse de m'entraîner avec un chat qui n'a aucune volonté. Ça ne m'apportera rien", miaulas-tu sur le même ton.


AdminAdmin


x Messages : 1057
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Dim 29 Oct - 14:06


La demoiselle haussa légèrement les épaules et malgré son allure d'ange, Kaïgaan s'imaginait qu'elle allait contrattaquer. Peut-être que c'était précisément ce qu'il recherchait, une excuse pour se battre. Pousser à bout une jeune recrue uniquement pour le plaisir de se faire une victoire facile. C'était lâche, tyrannique et vicieux. Il n'était pas comme ça. Enfin, plus précisément, il n'aurait jamais été comme ça si Opaline était toujours là. Cacher sa tristesse, son désespoir, par de l'agressivité. Presque tout le monde faisait ça, il n'avait pas à se sentir mal d'être exécrable. Il allait certainement se convaincre de cette affirmation. Cependant la jeune femelle n'eut pas la réaction escomptée. Elle le regarda gentiment avant de parler d'un ton doux, chaleureux, contrastant avec la précédente froideur du soldat.

- Enchantée Kaï. Moi c'est Idylle.

Un sourire vint illuminer son visage alors que Kaïgaan plissa les yeux pour cacher sa surprise. Il s'était attendu à plus d'agressivité, à de la défensive, pas à un gentil chaton patient. Cette petite était peut-être plus mature que tous ces abrutis de soldats réunis. Elle savait prendre sur elle face à un mauvais caractère et en cela, le matou électrique se senti un peu honteux. Il lui faisait subir sa colère, sa tristesse, alors qu'elle n'avait rien demandé. Preuve qu'il n'était pas réellement lui-même, il suffisait d'un peu de douceur sincère pour le déstabiliser. Mais il en faudrait bien plus pour changer ce félin. Après tout, les Hommes l'avait séparé de la femelle qu'il aimait... Idylle soupira et s'assit, avant de reprendre la parole.

- Aller, dis le franchement. Qu'est ce qui t’arrive ? Je refuse de m'entraîner avec un chat qui n'a aucune volonté. Ça ne m'apportera rien.

Kaïgaan se tendit à nouveau, piqué par cette intrusion. Idylle avait beau avoir un petit regard angélique, il en fallait bien plus pour que le soldat s'ouvre. Il avait déjà du mal à se confier à son meilleur ami, ce n'était pas une jeune soldate qui allait y arriver. Sans le vouloir, elle avait essayé de briser sa carapace beaucoup, beaucoup trop tôt, et cela n'avait fait que le tendre encore plus.
Il remua les oreilles en plissant les yeux. Son regard surpris redevint dur. Pourtant, on n'y voyait plus autant d'agressivité, bien qu'elle restait toujours présente. Il fronça légèrement avant de répondre froidement.

- Tu n'as pas à le savoir. On est là pour s'entrainer. Si tu veux causer, tu vas voir tes petites copines.

Il était agressif et méprisant et à vrai dire, cela lui faisait mal au coeur. Idylle était très gentille, adorable, mais il se protégeait ainsi. Dire qu'ils auraient pu très bien s'entendre si les Hommes n'avaient pas pris Opaline... Au lieu de ça, il se comportait comme un monstre en pensant se protéger. Il avait mal, et il avait peur que s'ouvrir, se confier, ne réveillerait ses douleurs...
Il se redressa et regarda Idylle dans les yeux. Il se voulait dur mais une lueur de tristesse brilla un instant dans son regard bleuté. Kaïgaan recula de quelques pas en fouettant l'air de la queue, avant de se placer face à la jeune soldate.

- Attaque-moi.

Il la regardait fixement, prêt à se défendre. Il voulait savoir comment elle se battait, comment elle pouvait bluffer son adversaire. Un début d'entrainement banal en soit. Cependant, il ressentait au fond de lui une envie de se battre. Comme s'il voulait qu'elle l'attaque de toutes ses forces, qu'ils échangent coups de griffes et de crocs. Quelque chose de sanglant, violent, où il pourrait se décharger de toute sa haine. Mais ce n'était qu'une envie primaire. Kaïgaan avait beau être brisé, il ne ferait pas de mal à un chat qui se montre aussi gentil avec lui. Il se montrait agressif par peur, mais aussi pour mettre de la distance entre les deux chats, afin qu'elle n'essaie pas de percer son tempérament violent.

HRP:
 

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



Invité



avatar
Invité


   Dim 29 Oct - 19:42


Pas le coeur à l'entraînement.

ft. Kaïgaan
C'est moi ou il fait drôlement froid ?

Le matou se tendit. Tu l'observes du coin de l’œil, un peu inquiète. Il avait l'air surpris, mais il semble que tu l'es aussi agacé. Tu te méfies, tu l'avais piqué à vif, il pouvait être dangereux. Il remua donc les oreilles et plissa les yeux. Ses yeux qui paraissaient si durs... Tu frémis, tu sentais le mauvais quart d'heure arriver.

"Tu n'as pas à le savoir. On est là pour s'entrainer. Si tu veux causer, tu vas voir tes petites copines."

Sa voix était aussi froide que le bleu de ses yeux. Avec tes yeux ronds tu observes le chat gris, un peu choquée. Toi qui voulais juste faire en sorte que cet entraînement ce fasse dans la bonne humeur, tu te prends un "STOP" énorme en pleine face. Tu émis un léger rire gêné tandis que le matou se lève. Pendant un cours instant, tu sembles avoir remarqué une lueur malheureuse dans son regard. Tu penches légèrement la tête sur le côté mais n'oses pas lui demander ce qui ne va pas. Tu ne comptes pas accentuer sa mauvaise humeur de chat galeux, alors tu te tais et tu te relèves à ton tour. Kaï se place en face de toi.

"Attaque moi."

Tu observes le matou pendant quelques secondes, sans rien dire ni rien faire. Tu avais du mal à te remettre de la froideur de ton mentor. Puis tu secoues la tête. Tu ne savais pas vraiment ce qu'il te voulait, mais tu étais sûre d'une chose: il commençait sérieusement à t'agacer avec son air de vieux matou grincheux. Tu fronces les sourcils, tu prends un air plus que déterminé et tu te braques sur toi même. S'il tenait temps à se battre, il n'allait pas être déçu. Tu tournes autour de Kaï, le regard tourné vers son dos. Soudainement tu t'abaisses laissant traverser les rayons du soleil à travers tes cristaux. En une fraction de seconde tu trouves l'angle parfait et éblouit les yeux de Kaï. Profitant de sa cécité temporaire, tu fonces droit sur lui, le regard toujours tourné vers son dos. Mais au dernier moment, au lieu de lui sauter dessus, tu glisses sous son ventre et lui infliges un grand coup de pattes arrières dans le ventre et le fait basculer. Tu avais beau être plus petite que lui, tu n'avais pas froid au yeux. Tu te relèves en vitesse et attends la réplique de Kaï, le regard remplie de fierté et de détermination.


AdminAdmin


x Messages : 1057
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Jeu 2 Nov - 23:22


Idylle sembla choquée du comportement agressif de son mentor du jour, ce qu'il comprenait assez aisément vu le tempérament doux de la jeune chatte. Elle le regarda quelques instants avant de secouer la tête et froncer les sourcils. Kaïgaan plissa les yeux en souriant très légèrement en coin d'un air provocateur. Il avait peut-être réussi à l'énerver, le combat allait être plus intense.
Idylle se mit à lui tourner autour et bien sûr, le mâle ne la quittait pas des yeux. Elle n'attaquait pas sans réfléchir, c'était déjà un bon point pour un jeune combattant. Mais en soit, elle lui laissait le temps de réfléchir aussi. Il allait donc falloir qu'elle soit très vive pour le prendre par surprise, et Kaïgaan n'imaginait pas qu'elle y arriverait.
Et quelle ne fut pas sa surprise quand elle s'abaissa soudainement, l'éblouissant des rayons déviés par ses cristaux. Le soldat fut obligé de fermer les yeux, passant instinctivement sa patte devant son regard pour se protéger. Quand il ne sentit plus la lumière aveuglante lui blesser les yeux, il les rouvrit avec vivacité, cherchant immédiatement la petite boule qui venait de le surprendre. Elle fixait son dos, tsss, erreur de débutant.
Et encore une fois, la femelle le roula. Elle fondit sous son ventre vulnérable et battit des pattes. Kaïgaan se surprit à être soulagé que ce ne soit qu'un entrainement, sans quoi elle lui aurait bien amoché la peau fragile de cette partie du corps. A peine eut-il le temps de commencer à se défendre qu'elle roula sur le côté et s'éloigna, le regard fière. Oh ça, elle le pouvait.

Le matou électrique détestait qu'on le fasse tourner en bourrique. Surtout dans un entrainement de combat face à un jeune chat. Mais il ne pouvait nier qu'elle méritait toute la fierté qui se dégageait de son regard vert. Cette petite était très maligne et vive. Et surtout, elle avait utilisé sa modification physique pour une action que Kaïgaan n'aurait jamais imaginé. Elle était très jeune mais était déjà très en phase avec son propre corps, aussi unique soit-il.
Le soldat soupira, un sourire en coin sur la bouche. Sur ce coup, il s'était fait avoir en beauté. Il toussota donc et la regarda en penchant très légèrement sa tête sur le côté, bien plus respectueux qu'il y a une minute.

- Bon, je mentirai si je dis que je ne suis pas impressionné. Je ne m'attendais pas à ce que tu n'attaques pas l'endroit que tu regardais, c'est une erreur assez courante. Mais utiliser tes... Cailloux pour m'éblouir, c'est bien joué.

Sa précédente agressivité, bien qu'encore présente si Idylle décidait de la réveiller, s'était muée en intérêt. Kaïgaan ne pensait pas être en face d'une idiote devant laquelle il s'insurgerait des myriades d'erreurs faciles qu'elle ferait. Il pensait plutôt combattre avec une chatte maligne, qui saurait lui faire penser à autre chose. Elle avait gagné un peu de son respect, mais tout pouvait changer à n'importe quel moment, ce n'était qu'un brouillon d'estime.
Il fit un signe de tête en guise de félicitation avant de continuer, d'un ton plus formel.

- Maintenant que j'ai vu comment tu attaques, j'aimerai juger de ta défense.

Il se mis en position d'attaque, attendit quelques secondes qu'elle se prépare -ce n'était que le début de l'entrainement- et fonça vers elle. Il regardait volontairement à plusieurs endroits à la suite, observant tantôt son dos, tantôt son ventre, tantôt son flanc. Évidement, il restait prêt à changer de position dans sa course pour ne plus être en face d'elle au cas où elle tentait de nouveau de l'éblouir. Une fois mais pas deux.
Il changea de direction au dernier moment, si bien qu'il failli frôler le museau de la jeune apprentie, avant de la frapper au flanc, ou plus précisément sur ses cristaux pour la déséquilibrer d'avantage, profitant de la dureté de ceux-ci. Après cette action, il rua pour lui faucher ses pattes arrières dans le but de la faire tomber.

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



Invité



avatar
Invité


   Ven 3 Nov - 12:45


Pas le coeur à l'entraînement.

ft. Kaïgaan
Mes cristaux...

Le mâle gris se remit sur ses quatre pattes, surpris. Alors là, tu l'avais impressionné, c'est sûr et certain ! Si après ça il te manque encore de respect, c'est qu'il est complètement stupide. Et pas drôle ! Toi tu as montré de quoi tu étais capable, tu es très fière ! En véritable combat, tu aurais sûrement gagné. Ne vous fiez pas à sa bouille d'ange, Idylle est une vraie tigresse dans le fond. Un mélange d'euphorie et de détermination montait en toi, plus rien ne pouvait te faire face ! Cependant tu redescendis sur terre lorsque le matou toussota.

"Bon, je mentirai si je dis que je ne suis pas impressionné. Je ne m'attendais pas à ce que tu n'attaques pas l'endroit que tu regardais, c'est une erreur assez courante. Mais utiliser tes... Cailloux pour m'éblouir, c'est bien joué."

Tu relevas le menton, les yeux pétillants, flattée par son compliment. Mais quelque chose te tracassait. "Cailloux" ? C'est bien vulgaire comme mot pour désigner tes fabuleux cristaux ! M'enfin, ne dis rien. Tu ne voudrais pas remettre en colère notre Grand Méchant Chat. C'était bien plus agréable de travailler dans le respect, ce serait une erreur de gâcher ce moment pour un simple mot.

"Maintenant que j'ai vu comment tu attaques, j'aimerai juger de ta défense."

Ta défense... Voilà quelque chose que tu n'avais pas encore bien travaillé... Ton père t'avait montré quelques positions pour encaisser certains coups, mais tu n'avais jamais été au-delà de ça. A peine as-tu le temps de réfléchir que Kaï te fonce dessus. Ses yeux observaient chaque endroit de ton petit corps, tu ne savais plus où donner de la tête. Le flanc ? Le ventre ? Le dos ? Le visage ? Tu commences à paniquer, impossible de prévoir son attaque ! A toute vitesse le matou percuta tes cristaux, ce qui te déséquilibra, puis revint à la charge en te fauchant les pattes d'un coup sec. Le souffle coupé, tu t'effondras sur le côté. Quelques instants après, tu te relevas avec difficulté, tout en observant le sol jonché d'éclats de cristaux. Ils étaient si fragiles, tes "cailloux"... Un peu comme cette matière transparente et très coupante lorsqu'elle est brisée. Tu secouas la tête et jetas un coup d’œil dans ton dos, histoire de voir si Kaï ne t'avait pas tout arraché d'un seul coup. Tu soupiras alors de soulagement en t'apercevant que tout était bien en place, mis à part quelques petits morceaux manquants.

"Kaï, j'aimerai que tu m'apprennes à contrer ce genre d'attaque", dis-tu d'un air sérieux.

Tu ne voulais pas prendre le risque d'amocher une nouvelle fois ta précieuse modification génétique. Bien qu'autrefois tu l'aies maudit, désormais elle t'est trop utile pour t'en séparer. Tu ne toléreras plus qu'un chat s'approche de tes cristaux, plus jamais.


AdminAdmin


x Messages : 1057
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Lun 6 Nov - 20:20


Kaïgaan fut surpris de la fragilité des cristaux dont quelques détails jonchaient désormais le sol. Il s'était imaginé quelque chose de bien plus dur, à la limite de l'incassable. Mais il n'avait aucun remord à en avoir brisé quelques pointes. Le fait qu'il avait un minimum d'intérêt pour la jeune femelle ne signifiait pas qu'il l'appréciait. Il n'avait que faire de lui faire perdre ses petits bijoux. Pourtant, Idylle, bien que clairement touchée par la petite démolition, ne présenta aucune agressivité. Décidément, cette femelle était très pacifiste, si bien que Kaïgaan se demandait s'il lui arrivait d'être en colère. Elle se tourna d'ailleurs vers lui et lui parla très sérieusement.

- Kaï, j'aimerai que tu m'apprennes à contrer ce genre d'attaque.

Le soldat la regarda un instant avant de soupirer très doucement. Si d'un côté, il aurait aimé être tranquille et ne pas entrainer de jeune recrue, d'un autre il était plutôt satisfait qu'il y avait au moins un félin dans la nouvelle génération qui n'était pas une brute sans cervelle. Mais tout ce qu'elle apprendrait aujourd'hui lui servirait à traquer les Felinaes... Il hésita à lui dire qu'il ne savait pas contrer une telle attaque, mais il avait sa petite fierté et il était hors de question qu'il fasse croire qu'il ne savait pas se battre. Et puis, si elle était aussi douce et sympathique qu'elle en avait l'air, peut-être qu'à terme, il arriverait à lui faire rejoindre sa cause. Enfin, son pessimisme et lui n'y comptaient pas trop. Il s'assit donc, commençant ses explications, même si le coeur n'y était pas.

- Comme tu as pu le voir, c'est difficile de prévoir où l'adversaire va attaquer. Quoique la plupart des débutants auront tout de même tendance à plus fixer l'endroit où ils comptent attaquer.

Il enroula sa queue autour de ses pattes.

- Mais faire ce genre d'attaque déstabilise aussi celui qui la fait. Regarder de nombreux endroits à la fois tout en planifiant ta réelle attaque demande de l'expérience et il faut être très attentif. Pour te défendre, tu dois donc bouger sans cesse pour que ton adversaire ait le plus de mal possible à planifier son attaque. Moins tu bougeras et plus il sera facile pour lui de trouver un endroit vulnérable tout en semant le doute. Ce que j'ai fait tout à l'heure.

Il toussota, marquant une pause pour la laisser comprendre avant de finir par la contrattaque.

- Et puisque l'esprit de ton assaillant est généralement rivé vers sa prochaine action, je te conseille simplement de reculer d'un bond, pour lui faire perdre ses repères, et l'attaquer directement ensuite, si possible sur le côté. Il sera généralement concentré sur toi, sur ce qu'il se passe droit devant lui. Si tu bondis sur le côté, il n'aura pas le temps de se défendre.

Il se redressa, la regardant d'un air moqueur.

- Enfin, pour ça il faut que tu sois rapide et que tu anticipes. Mais pas sûr que tu en sois capable.

Le type de bon professeur sympathique et conciliant n'était pas vraiment son genre. Il expliquait du mieux qu'il pouvait mais ne se gênait pas pour provoquer de temps en temps. Lui s'amusait et cela apprenait le sang froid à ses élèves. Mais eux ne l'entendaient généralement pas de cette oreille.

- Enfin, trêve de bavardage.

Il sourit en coin d'un air vicieux, hésitant à lui sauter dessus directement. Non, ça, il allait le faire plus tard. Il fallait d'abord vérifier qu'elle avait compris. Il s'éloigna donc de quelques pas, avant de se mettre en position d'attaque. Une seconde plus tard, il fonçait vers elle, son regard voyageant sur son corps sans jamais s'arrêter à un endroit précis.

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



Invité



avatar
Invité


   Lun 13 Nov - 20:48


Pas le coeur à l'entraînement.

ft. Kaïgaan
Soit fier de moi !

La queue enroulée autour de ses pattes, le grand mâle commençait ses explications. Honnêtement, tu trouvais ça presque ennuyeux. Il n'avait pas l'air dans son assiette, ses paroles étaient un peu monotones. Tu avais un peu penché la tête sur le côté, en grimaçant très légèrement. Tu ne voulais pas paraître vexante en lui faisant clairement comprendre que son petit "cours" t'ennuyait, alors tu tentais de l'écouter malgré tout. Tout à coup, tu dressas les oreilles.

« Enfin, pour ça il faut que tu sois rapide et que tu anticipes. Mais pas sûr que tu en sois capable. »

Sa dernière phrase t'interpella. C'est moi ou Kaï venait de te défier ? Ce grand grognon te sous-estime, n'est-ce pas ? Tes prunelles s'illuminèrent et tu levas la tête. Il t'observait d'un air moqueur. Un peu indignée mais toute joyeuse d'avoir enfin de l'action, tu te levas d'un bon. Tu avais largement fait tes preuves quelques instant auparavant, et Kaï te provoqua tout de même. Devais-tu lui rappeler que si vous aviez été en véritable combat, il serait gravement blessé ? Non non non. Tu n'allais pas prendre la grosse tête, là encore tu ne souhaitais pas rendre ce cours trop désagréable. Il était déjà assez grincheux comme ça, ce matou, ne prenons pas le risque de l'agacer d'avantage.

« Enfin, trêve de bavardage. »

Tu le regardai du coin de l’œil, méfiante. Son sourire étrangement vicieux ne te mettait pas en confiance. Cependant, il recula juste de quelques pas et se rua presque aussitôt sur toi. Ses yeux parcouraient une nouvelle fois tout ton petit corps. Tu paniquais. Tu n’avais pas bien écouté ton professeur du jour. Pourtant, tu te ressaisis bien vite. Qu’avait-il dit déjà ? Avancer d’un pas ? Non ! Idiote ! Reculer d’un bond ! Sur le côté maintenant ! VITE ! Tu t’écartais d’un geste rapide et léger. Tu lèves la patte et sous le coup de l’adrénaline, tu le frappes au visage un peu trop violemment. Heureusement pour Kaï, tes griffes étaient soigneusement rentrées. Mais l’attaque te fis tituber et tu pers l’équilibre. Tu retombes lourdement sur le sol, un peu surprise. Pourtant, tu ne pleurnichas pas comme l’aurais fait un chaton de ton âge. Bien au contraire ! Tu souris et te relevas d’un bond, toute joyeuse !

« C’était génial ! Jamais j’aurai cru pouvoir faire ça un jour ! » t’exclamas-tu.

Tu tournas ton regard plein de gaieté vers ton entraîneur, cherchant parmi ses yeux glacés un petit brin de fierté.


AdminAdmin


x Messages : 1057
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Mer 22 Nov - 18:32


Durant les premiers instants, la jeune femelle eut l'air totalement paniqué. Allez, reprend-toi ! C'est alors qu'elle bond en arrière dans un geste souple mais vif, avant de bondir à nouveau sur le côté. Kaïgaan avait beau lui avoir expliqué quoi faire, il n'en demeurait pas moins très surpris. Elle exécutait l'esquive à la perfection et il ne pouvait plus prévoir d'attaque. Bien, elle apprenait vite.
C'est alors qu'il se pris la baffe de sa vie. Par un petit chat aux pattes plus fines que des brindilles. Non mais où va le monde ? Il entendit la terre crisser sur son côté quand Idylle tomba au sol, alors qu'il se retournait vers elle, surpris. Il l'observa une seconde, plissant les yeux, suspicieux. Non, elle n'avait pas l'air de lui avoir mis une patate pour se venger de ses petits pics. Du moins, elle n'avait pas ce regard fier et moqueur qu'il avait toujours après avoir remis un félin à sa place. Kaïgaan se détendit donc devant ce qui ne semblait être qu'une simple erreur. Il ne lui en voulait pas, elle s'était tout simplement un peu trop pris au jeu, comme cela pouvait souvent arriver durant les entrainements. Au moins elle n'avait pas sorti ses jolies griffes, il aurait pris encore plus cher. C'est qu'elle frappait fort malgré sa bouille angélique.

« C’était génial ! Jamais j’aurai cru pouvoir faire ça un jour ! »

La joie de son apprentie lui arracha un petit sourire malgré lui. Elle était toute contente d'avoir réussi, c'était encourageant pour les deux félins. Il remua les moustaches avant de lui répondre, d'abord d'un ton un peu moqueur.

« Ouais, mais évite de te ramasser la prochaine fois, ton adversaire n'attendra pas gentiment que tu te relèves de ton acrobatie. »

Il s'empressa de rajouter, un ton plus honnête cette fois-ci.

« Cependant je dois avouer que je ne m'attendais pas à une baffe pareil. Tu m'en veux tant que ça ? »

Il pencha la tête sur le côté d'un air moqueur, mais sans la prendre de haut, avant de s'assoir. Il lécha sa patte et la passa sur sa pauvre joue. Avec sa bouille d'ange et ses petites jambes fines, il n'aurait pas imaginé qu'elle lui mette un coup pareil maintenant. Si elle avait sorti les griffes, il n'en aurait sûrement pas autant souris...

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



Invité



avatar
Invité


   Mer 22 Nov - 21:39


Pas le coeur à l'entraînement.

ft. Kaïgaan
Promis je recommencerais plus...

Tes beaux yeux verts scintillaient. Tu avais enfin réussi à le faire sourire. Un sourire léger, impossible à retenir. Tu étais heureuse. Cet entraînement allait finalement bien se finir, du moins tu l'espérais. C'était plutôt bien partit là, non ?

"Ouais, mais évite de te ramasser la prochaine fois, ton adversaire n'attendra pas gentiment que tu te relèves de ton acrobatie", fit-il après avoir remuer les moustaches, un peu moqueur.

Cela ne te vexa pas le moins du monde. Ton geste était très maladroit mais tu l'as tout de même violemment frappé. Tu t'es retrouvé les fesses par terre mais au moins c'était un coup puissant ! Tu souris juste légèrement tout en te moquant de toi intérieurement.

"Cependant je dois avouer que je ne m'attendais pas à une baffe pareil. Tu m'en veux tant que ça ?"

Tu te mis à rire, dévoilant des petites canines aiguisées et toutes blanches. Kaï s’assit sur le sable du champ d'entraînement et tu fis de même en te postant à côté de lui.

"Oh non ! C'était plus de la maladresse qu'autre chose, tu sais. Je ne suis même pas sûre de pouvoir le refaire volontairement." dis-tu d'un ton amusé tout en regardant tes petites pattes.

Tu tournas ton regard vers lui mais te crispas légèrement lorsque tu le vis se passer sa patte sur sa joue. Tu grimaças un instant et baissas la tête d'un air coupable. Malgré qu'il n'ait pas l'air de t'en vouloir, tu te sentis mal à l'aise. Peut-être qu'il t'en voulait mais qu'il ne te le montrait pas pour pas te vexer ? Non tu ne voulais pas qu'il t'en veuille ! Tu fis alors quelque chose que tu fais généralement très peu souvent : imiter les chats de ton âge. Lorsqu'un chaton fait une bêtise il prend toujours cette petite bouille de chien battu, tout en embrumant un peu son regard, au bord des larmes. Même si tu n'aimais pas forcément le peu de maturité qu'ils avaient, tu n'hésitais pas à te servir de ces "p'tites techniques" en cas d'urgence. Bon certes, tu ne voulais pas trop exagérer non plus, tu n'étais plus un bébé ! Et puis c'était Kaï, hein. Kaï on peut pas appeler ça une "urgence de la mort qui tue". Pas besoin d'en faire des caisses. Donc tu marmonnas juste une excuse d'une toute petite voix adorable. Comme ça, là, t'es sûre il ne t'en voudras pas.

"Je t'ai fais vraiment mal ? Désolée, j'en ai vraiment pas fait exprès, promis, juré..."


AdminAdmin


x Messages : 1057
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Mar 28 Nov - 12:28


La jeune femelle se mit à rire avant de s'assoir également. Bien, les deux félins faisaient une petite pause et l'apprentie l'avait mérité. Elle avait progressé rapidement et bien assimilé cette première leçon.

- Oh non ! C'était plus de la maladresse qu'autre chose, tu sais. Je ne suis même pas sûre de pouvoir le refaire volontairement.

Elle avait l'air amusée de son coup la bougre. Cependant, elle stoppa net son net son rire en tournant la tête vers lui. Kaïgaan ne la regardait pas et ne pu voir sa petite grimace gênée. Lui n'avait pas le train de pensées effréné qu'avait Idylle. Il se disait juste que "vazy il s'était pris une baffe d'un chaton c'était chaud". Au moins cet entrainement surprenant l'avait détourné pendant un temps de ses sombres pensées, de la perte d'Opaline. Dire qu'il entrainait tranquillement une future soldate alors que les humains lui avaient pris ce qui comptait le plus pour lui... Le mâle gris devait au moins tenir jusqu'à l'évasion des prisonniers prévue avec Gwei. Après, il serait libre. Libre de retirer sa puce dans un opération sanglante, libre de potentiellement se faire rejeter à l'entrée des Felinaes, libre de se refaire capturer et de finir sa vie comme cobaye... Kaïgaan soupira, il avait une nouvelle fois laissé son pessimisme prendre le contrôle de son esprit. Il se pensait fort mais même si contre les autres il avait un sang-froid et une répartie développés, il ne demeurait pas moins qu'il n'avait pas un grand mental quand il s'agissait de lui-même. Parfois, il admirait Gwei et son optimisme, son énergie. Lui ne voyait que la réalité, le pire. Et lorsqu'il avait enfin imaginé un rayon de soleil, qu'il vivrait heureux avec Opaline, on la lui avait pris. C'était comme si le monde lui-même refusait que le soldat imagine son propre bonheur. Un voile de tristesse voila ses yeux, mais une voix féminine vint le détourner de ses pensées, une nouvelle fois.

- Je t'ai fais vraiment mal ? Désolée, j'en ai vraiment pas fait exprès, promis, juré...

Il tourna rapidement la tête vers elle, comme s'il avait oublié ce qu'il s'était passé. Ah oui, sa baffe. Après une petite seconde pendant laquelle Kaïgaan dû se recentrer sur le présent, il sourit en coin et lui donna un petit coup de patte derrière l'oreille. Il se força à avoir l'air plus joyeux, ou a au moins, moins triste, pour éviter les questions gênantes, puis parla d'un ton calme, neutre, comme s'il disait une évidence.

- Tu es une soldate. Si tu commences à t'excuser auprès de tes adversaires, tu ne t'en sortiras jamais.

Il reprit un air bien plus moqueur et fier, bombant presque le torse. Hors de question qu'il ne profite pas de cette occasion pour faire le malin, allons.

- Et tu crois sincèrement qu'une petite baffe de chaton m'aurait vraiment fait mal ?

Il remua les moustaches dans un petit rire, exagérant totalement pour se moquer gentiment de la jeune apprentie. En vérité, même si ce n'était pas le coup le plus fatal de sa vie, il sentait encore un peu de fourmillements dans sa joue, signe que le coup de patte qu'elle lui avait donné n'était pas rien.

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



Invité



avatar
Invité


   Lun 25 Déc - 23:28


Pas le coeur à l'entraînement.

ft. Kaïgaan
Je ne suis plus un chaton !

SBAFF !
Coup d'patte derrière la tête. Tu l'avais bien mériter ceci-dit. Tu tournas vivement la tête vers le matou et fut rassurer de voir sa mine s'éclairer un peu. Au moins il se forçait à être joyeux, ce qui te faisait chaud au cœur.

- Tu es une soldate. Si tu commences à t'excuser auprès de tes adversaires, tu ne t'en sortiras jamais.

Tu acquiesçais en levant les yeux. Il n'avait pas tord le matou, après tout tu devrais être sans pitié. C'est comme ça que sont les "Soldats". Montrer les crocs, se battre jusqu'à la mort, chasser du Felinae, être dépendant de l'Homme... Mais ça reste un cliché. Tout le monde n'est pas comme ça ! Toi par exemple, tu es fidèle à ton camps parce que c'est là où tu es naît, où tu vis, où tu t'entraînes chaque jour pour devenir la meilleure des meilleurs ! Mais ce n'est pas une raison pour tuer pour le plaisir, comme le font certains de tes congénères. Parce que oui, le vilain stéréotype des Soldats c'est "Tuer, tuer, tuer, manger, tuer". Enfin bref, on s'écarte un peu trop du sujet là, non ?

- Et tu crois sincèrement qu'une petite baffe de chaton m'aurait vraiment fait mal ?

Une étincelle s'illumina dans ton regard émeraude. Kaï te regardait d'un air moqueur, le torse bombé. Tu te mis à rire et tu lui donnas un petit coup de coude dans les hanches. Indignée, tu répondis d'un ton tout aussi moqueur :

- Je ne suis plus un chaton ! Et avoue quand même que c'était une jolie baffe. Même toi tu serais pas capable de la refaire !

Tu n'étais pas si sûre de ce que tu venais d'affirmer. Tu jetas donc un coup d’œil et après avoir passé vite fait en revue la musculature du grand chat, tu te rattrapas en miaulant :

"Ceci dit, ne compte pas sur moi pour être ton cobaye !"


AdminAdmin


x Messages : 1057
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Mar 2 Jan - 22:40


La réplique de Kaïgaan eut l'air d'amuser la petite, son regard s'illuminant malicieusement. Elle se laissa aller d'un rire cristallin et lui donna un petit coup de coude dans les hanches. Malgré lui, le soldat était heureux que cet entrainement ne soit pas resté basique, linéaire et barbant. Bien sûr, sa tristesse lui donnait envie de ne rien aimer, de ne plus prendre de plaisir, mais Idylle avait su lui remuer un peu les fesses et cela lui avait fait du bien, au moins jusqu'à la prochaine journée.

- Je ne suis plus un chaton ! Et avoue quand même que c'était une jolie baffe. Même toi tu serais pas capable de la refaire !

Kaïgaan lui jeta un regard fier, arquant un sourcil. Ptdr elle le prenait pour qui ? Même sans utiliser son pouvoir il allait lui en mettre une elle allait voler, faire trois fois le tour de la Terre et revenir pleurer à ses pattes. Ensuite elle devrait l'appeler Monsieur Kaï jusqu'à la fin de ses jo...

- Ceci dit, ne compte pas sur moi pour être ton cobaye !

Roh, c'est même pas drôle. Il grimaça pour montrer sa profonde déception, jouant à fond le jeu du second degré. A blaguer ainsi, il ressemblait un peu à Gwei, son meilleur ami un peu timbré. Il faut croire qu'à force de le fréquenter il avait lui aussi attraper cette maladie d'enfance. D'ailleurs, le soldat n'avait toujours pas revu l'hyperactif depuis l'enlèvement d'Opaline... Son coeur se serra subitement mais Kaïgaan se força à rester dans l'instant présent. Penser à autre chose et rire avec une jeune ne pouvait que lui faire du bien. Il regardait toujours Idylle d'un air fier mais faussement déçu, prenant finalement la parole d'un ton moqueur, presque méprisant.

- Tss, les jeunes vous aimez vraiment pas les défis.

Il parlait comme s'il était retraité depuis des lustres alors qu'il n'avait que deux ans et demi. Pour appuyer ses dires, il leva la patte avant et remua ses doigts, laissant la jeune femelle observer ce qui pouvait lui tomber dans la tronche si elle faisait trop la maligne. Bien sûr, tout cela était à prendre au second degré, il n'allait pas tabasser une jeune par simple fierté. Enfin pas une jeune qui ne cherchait pas la bagarre, sinon ouais, il n'allait pas se gêner. En soit, il commençait à réellement apprécier Idylle. Pour le peu qu'il avait vu, elle était bien sympathique, vive et souriante.
Mais alors qu'il allait lui suggérer de reprendre la bagarre, histoire de faire redescendre l'égo naissant de la demoiselle, une odeur forte vint lui chatouiller les narines. Par prudence, il intima immédiatement à Idylle de rester silencieuse et immobile. Le mâle gris huma l'air, incapable de reconnaitre cette odeur. Il n'avait jamais rien senti de tel.
Puis, sortant d'entre les arbres, les deux félins virent enfin la raison de cette nuance olfactive. Un bru, ma foi plutôt gros. Il devait être sorti pour vider la terre des galeries. C'était la première fois que Kaïgaan en voyait un et même si on lui avait dit qu'ils n'étaient nullement agressifs, il restait prudent. Immobile, légèrement devant Idylle, il fixait le mammifère sans montrer aucune agressivité. Plusieurs mètres les séparaient et vu l’apparence pataud de la créature, c'était bien assez. On racontait qu'ils étaient pacifiques, voire même plutôt trouillards. Mais une proie aussi facile et odorante pouvait ramener quelques prédateurs...

Hrp:
 

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



Invité



avatar
Invité


   Mer 10 Jan - 20:18


ft. Kaïgaan

C'est quoi... ça ?

Pas le cœur à l'entraînement

- Tss, les jeunes vous aimez vraiment pas les défis, fit le matou de sa voix moqueuse.

Mais je ne suis pas du tout d'accord ! J'adore les défis ! C'est trop génial les défis ! Je suis toujours la première à lancer des défis, en plus ! Là, pour moi ce n'est pas un défi, c'est juste se prendre une tarte en pleine tronche et ça, non merci ! J'aurai aimé lui dire mais Kaï leva sa patte et remua ses doigts d'un air de dire "Attention minette, si tu t'enflammes un peu trop, tu risques de te la prendre !". Têtue, je lui lançai un regard indigné et entrouvris la gueule pour protester mais une fois de plus, Kaï me fit taire. Il se plaça devant moi, d'un geste qui me parut protecteur. Quoi ? Qu'est ce qui se passe ? Je penchai la tête sur le côté pour connaître la source du changement de comportement du chat gris. Une drôle d'odeur emplit mes narines, une odeur qui m'était encore inconnue. A vrai dire, elle ne sentais pas très bon, cette odeur. Elle puait même carrément ! Plus les secondes défilaient, plus l'odeur se propageait. Beurk, mais qu'est-ce qui pue co...
C'est quoi, ça? Un gros machin tout marron avec de longues griffes sortit de la terre reniflant avec attention les alentours. L'apparence de cette bête était aussi écœurante que son odeur, je ne savais pas que de telles choses existaient. Je jetai alors un regard intrigué à Kaï. Qu'est qu'on fait ? On reprend l'entraînement et on ignore cette immonde créature ? Ou bien on la fait fuir ? Ou on la tue dans le pire des cas ? Mais avant que mon impatience prennent le dessus et que je n'hurle mes questions à mon mentor, une seconde odeur, plus musquée cette fois, m'intriguait. J'humai l'air et ce que je sentais ne me dit rien qui vaille...
Je donnais un petit coup d'épaule à Kaï, histoire de voir s'il avait sentit la même chose que moi. Mon regard avait changé, il n'était plus aussi assuré et moqueur que toute à l'heure. L'angoisse commençait à me picoter mon pelage et une envie pressante de s'enfuir traversa mes coussinets.

Trop tard.

Soudain surgissent deux grandes bêtes au pelage grisâtre. L'un deux était couronné d'une majestueuse crinière brune, l'autre paraissait plus jeune et on pouvait à peine apercevoir quelques touffes de poils brunes sur sa nuque. En voyant leurs longs crocs dévoilés, ma queue tripla de volume et la peur saisit tout mon corps. Mon cœur battait si fort ! Les créatures nous observaient avec une étrange lueur dans leurs yeux. Rien de très rassurant en tout cas...  J'étais totalement hypnotisée par ces deux énormes bêtes, si bien que j'en oubliais la présence de Kaï...

[HRP → Voilà deux beaux linarions pour faire avancer le rp !]


AdminAdmin


x Messages : 1057
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
22/100  (22/100)
Endurance:
18/100  (18/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Mer 17 Jan - 0:25


Le bru n'avait pas l'air de faire bien attention aux deux félins. En soit, il avait raison. Kaïgaan ne comptait pas le chasser sans raison, surtout que le mammifère était seul et nullement agressif. Néanmoins, une proie aussi facile pouvait attirer pas mal de prédateurs et il serait sûrement plus prudent de le faire déguerpir avant que son odeur pestilentielle ne parvienne au museau d'autres bestioles, moins amicales cette fois. Peut-être pourrait-il l'utiliser pour l'entrainement d'Idylle, histoire de le faire fuir tout en lui faisant travailler ses techniques d'intimidation...
Mais avant qu'il ne puisse avoir la joie de voir une petite femelle tenter de faire peur à une boule marron, une nouvelle odeur lui parvint au museau. Elle était moins forte que celle du bru mais plus musquée. Idylle donna un coup d'épaule au soldat, confirmant qu'elle l'avait senti elle aussi. Cela n'annonçait rien de bon.
Soudain, surgissant de nulle part, deux créatures firent leur apparition. Kaïgaan sentit Idylle se raidir de tout son être alors qu'il se tendait lui aussi, serrant les dents. Deux linarions. Un mâle adulte plutôt imposant et un jeune, sûrement en apprentissage. Leur regard était planté dans celui des deux félins, oubliant totalement la raison de leur venue. En effet, le bru s'était enfui au moindre bruit, retournant bien à l'abri dans son terrier. Petit malin. Les deux prédateurs ne voyaient plus que deux chats, qui étaient sûrement bien plus intéressants pour eux qu'un dérivé de taupe mutante.

Le temps était comme figé. Les deux groupes se jugeaient et il en ressortait clairement un vainqueur : Les linarions allaient les dépecer. Kaïgaan plissa les yeux lentement, réfléchissant à toute vitesse. En soit, il pouvait peut-être les faire fuir avec l'aide d'Idylle. Une bonne décharge allait sûrement faire douter l'adulte et s'il fuyait, le petit allait évidement le suivre.
Après tout, Kaïgaan et Opaline avaient réussi à faire fuir une meute de chiens mutants, mais ils y avaient laissé des plumes. La femelle avait enchainé les malaises et avait dû se reposer alors que le soldat avait boité plusieurs jours, combinant brûlures dues au pouvoir et à une sale morsure.
Deux linarions, c'était faisable. Dangereux, imprudent et complétement fou, mais faisable. Le corps entier du mâle lui hurlait de fuir et c'était évidement la chose la plus censée à faire. Mais il doutait fortement de semer ces deux prédateurs et leurs six longues pattes. Ils allaient se faire rattraper, croquer, avaler, digérer. Rien de bien attrayant.
Toute cette réflexion ne s'était faite qu'en quelques secondes, bien qu'elles parurent durer une éternité. Les deux créatures les fixaient encore et le moindre mouvement d'un félin allait les faire charger. Ils ne cherchaient que le bon moment pour attaquer, la salive tombant de leur gueule ne laissait pas de doute. Kaïgaan s'adressa donc à Idylle, chuchottant, immobile, sans quitter les bêtes des yeux.

- Si tu ne te sens pas capable de te battre, fuis aussi vite que tu le peux.

Il ne pouvait pas demander à une apprentie de se jeter dans une pareille bataille. Avec ce qu'elle venait d'apprendre, elle pouvait techniquement amocher les linarions, mais Kaïgaan se doutait qu'entre l'entrainement et la pratique dans des conditions de stress intense, il y avait un fossé. Et il n'était pas sûr qu'elle puisse le franchir. Honnêtement, il pensait qu'elle allait fuir, et il n'allait pas lui en vouloir : Il aurait fait pareil.
Un instant passa après sa réplique et les prédateurs perdirent patience. Ils foncèrent vers les deux félins, crocs découverts, leurs six pattes frappant le sol avec force. Kaïgaan déglutit une dernière fois, luttant contre sa peur et se mis à courir vers eux. Il était terrifié, même si l'adrénaline le masquait bien. Mais ce n'était pas la première fois qu'il se battait contre de telles créatures et il savait que la fuite des deux félins était impossible. Il devait tout faire pour mettre une énorme décharge au grand mâle pour le faire fuir, tout en évidant les griffes et crocs des deux. Dans un cri de guerre pour se donner du courage, il fonça vers les prédateurs, glissant sous le ventre du plus imposant pour lui griffer le ventre. Il fallait les faire courir avant d'électriser le mâle, pour qu'il perde toute envie de chat. A cet instant, Kaïgaan était persuadé qu'il allait se battre seul.

HRP:
 

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 



Invité



avatar
Invité


   Dim 21 Jan - 19:02


ft. Kaïgaan

A l'attaaaaaaaaaue !!!

Pas le cœur à l'entraînement

Une éternité s'écoula. Les deux Linarions nous fixaient avec envie, ils voulaient nous manger... Tétanisée, je restai sur place à les fixer, moi aussi. Mais moi ce n'était pas une envie de les manger qui luisait dans mon regard. Je voulais fuir, mais je ne pouvais pas. Et puis, de toute manière, ils me rattraperaient sans aucun problème, refermeraient leur crocs acérés sur ma gorge pendant que j'écouterais mes os se briser entre leur puissante mâchoire... Non, il était hors de question que ça se passe ainsi ! Je refuse de finir mes jours dans le ventre de ces bêtes !

- Si tu ne te sens pas capable de te battre, fuis aussi vite que tu le peux.

Je ne pus même pas répondre à Kaï, les deux bestioles à six pattes se ruèrent vers nous d'un geste si rapide que j'en paniquai. Que faire ? Me battre ou fuir ? J'ai déjà pensé à la fuite, et j'en ai vite conclu que c'était une très mauvaise idée... Mais me battre contre d'aussi grands prédateurs, c'est totalement impensable... Je n'ai pas de pouvoir me permettant de leur faire subir beaucoup de dégâts. Allumer des cristaux en pleins jour ne servirait à rien, et j'ai besoin d'un certain temps pour trouver un angle parfait afin de les éblouir. Temps dont je ne dispose pas... Tant pis, je suis un chat. J'ai des crocs, des griffes et même des pierres sur le dos. J'arriverai à m'en sortir, j'en suis certaine. Et puis il y a Kaï aussi, je suis sûre qu'à deux, on pourrait au moins les faire fuir.
Soudainement, le matou gris et bleu feula un cri perçant et se jeta dans la bataille. Prise d'un regain d'énergie, je m'élançai vers le plus jeune des deux. Il était plus petit et donc plus facile à blesser. Enfin, j'imagine. Dans ma course, j'observai chaque partie du corps du monstre. Grâce à ça, il ne peut prévoir mon attaque, comme Kaï me l'a enseigné. Puis, au dernier moment, je me glissai sous son ventre et d'un coup sec, me relevai. Mes cristaux les plus pointus déchirèrent cette partie si sensible du corps de la bête, si bien que celui-ci en arracha une plainte assourdissante. Le Linarion cessa alors soudainement sa course en observant sa vilaine blessure. Comme quoi, pas besoin d'être très fort et très entraîné pour infliger des dégâts à un ennemi. Suffit d'être rusé, héhé. La coupure n'était pas très profonde, mes cristaux n'était pas assez hauts pour lui faire subir une déchirure très grave. Ceci dit, je ne pense pas que le la bête s'en reprenne à moi après ça. Cette entaille à dû vite le dissuader de m'attaquer une nouvelle fois. Plus déterminée et fière que jamais, j'en avais complètement oublié la peur. Mon regard se tourna alors vers mon mentor du jour. Le Linarion adulte lui courait après à toute vitesse. Kaï allait se faire bouffer !

- Kaï, attention ! Derrière toi ! Hurlai-je de toutes mes forces.

Grosse erreur. La seconde bête bifurqua soudainement vers moi, de la salive dégoulinante de ses babines. Paniquée, je ne sus quoi faire. J'entendais les pas de la bêtes tambouriner le sol si rapidement que j'en fus étourdie. Je restai alors plantée là et fermai les yeux, ne souhaitant pas contempler les dernières secondes de mon existence.






Contenu sponsorisé


   


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» «Show Yourself.»│Entrainement Feat Isha│
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Je volerais ton coeur ou ton argent. ~ (feat ma gamiine)
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» Idylle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: