Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
Nous nous connaissont ? [Feat Terra]
Messages : 161
Date d'inscription : 06/03/2017
Age : 14
Mar 26 Sep - 17:12
Eclipse était là, entouré de cette couleur chaude qu'est le sable, suffoquant dans cette chaleur de midi. Chancelant après plusieurs pas trop rapide ou trop grand. Tôt ce matin il c'était levé machinalement avant de erer dans la caserne. Passant des couloirs des dortoirs au lieu d'entraînement mais, comparé aux jours qui avait précédé celui-ci il était sortie sans ce rendre compte de la ville, traversant clairière et lieu boisée puis tomba sur le désert. Continuant à la même allure robotique. Donc il tait là en plein milieu du désert, toujours traumatisé par la mort de sa sœur. Ne voulant que rejoindre sa famille qu'il avait perdu. Mourir, mourir, mourir, mourir, mourir, mourir, mourir, mourir, mourir, mourir, mourir, mourir ... Une ombre ce fit au loin, une carcasse. Il ce dirigea vers cette dernière. Quand il fut sous les ombres de ces reste de métal haut comme plusieurs chat empilé. Il lança d'une voix rauque à ses vieux bout de métal.

"Toi aussi tu es seul et abandonné ?"


Il s'affala contre le métal chauds, ca lui brulait la peau mais il n'y pensas pas glissant juste un peux plus loin pour ne plus à avoir quelque chose qui lui picotait, c'était désagréable. Sont regard n'était que de deux fentes, son souffle étais saccadé. L'effort avait été compliqué et difficile. Allongé de cette manière on aurait peux dire qu'il était en train de mourir, un mourant. D'une certaine c'était vrai, il se sentait comme partie, ou en train de partir mais, ils tomberait surement dans s’évanouir et mourrait bien après à part si quelqu'un le sauvait. Cette perspectives le fit sourire, ce qui ressemblait plus à un rictus de douleur. Cela n'avait aucune importance pour lui, de toute façon personne ne le verrait, enfin selon lui et qui se préoccuperait d'un soldat venue trouver la mort et le repos éternelle. Un bruit ce fit entendre mais les oreille du mâle noires bourdonnait de façon à ce que tout son extérieur ne puisse l'atteindre, ce bruit l’énervait plus que tout il bougeait ses oreilles pour qu'il parte.

_________________


merci à Terra pour se dessin de ma clipsette <3 (it's so beautiful ! ):
 


il est magnifique mamie pluplu <3:
 
Messages : 571
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 20
Mar 26 Sep - 20:12
J'étais au milieu du camps, tournant ma tête de droite à gauche, regardant mes camarades. Certains m'étais familiers par le temps ou ils étaient la comme moi. Mais d'autres c'étaient autres choses. Il y avait sans cesse de nouveaux museaux qui pointaient leurs bout du nez dans le camps. Ramené souvent par des Felinae, d'autre trouvé par hasards dans le coin.
Je soupirais, il y avait beaucoup de chats et d'amis que je connaissais qui disparaissait subitement, me rappelant que j'étais dans un monde rude et pas celui ou tous les papillons voletait. J'eus un sourire, c'est moi qui disait cela. Alors que je disais souvent que tout le monde était gentils.
Je regardais un instant le ciel, d'un jolie bleue en cette période, c'était entre les deux saison, c'était encore bien. Pourtant j’eus un pincement au cœur. Je n'avais toujours pas retrouvé Hide, malgré d'interminable recherche. Je ne saurais sans doute jamais si il s'en est sortis, si il vit quelque part ou si il est mort. Millie fait sans doute partie des étoiles avec eux, et on a toujours pas de chefs, a part les conseillers, mais tout de même ça fait bizarre. Si les conseillers ne sont pas d'accord entre eux, alors il n'y a personne d'autre pour trancher leurs avis.
Bon autant se dégourdir les pattes, je pourrais surement croiser quelqu'un que je connais sur le chemin. Car oui, je ne voyait aucun museau a qui je voulais parler, pas de Hide, pas de Mayel, pas de Aki, pas de Plume Noire. Personne. Pas même mes camarades guérisseurs. Quoique peut-être que l'un dormait. Avrez dire je ne les croise pas souvent, je me demande ce qu'ils font. Mais j'imagine que je peux bien me dégourdir les pattes, personne n'est malade est en réel danger, et je ne traînerais pas.

Je me levais et commençais à marcher, traversant le camps en trottinant, marchant près de l'oasis, mon reflet se reflétant dans l'eau, zébré par la faible brise chaude venus du désert.
Aujourd'hui je n'irais pas dans la forêt, ni dans la ville, même si j'avais grande envie de revoir mes amis. Je ne voulais pas m’éloigner trop loin de l'oasis, pas trop loin de chez moi, alors aujourd'hui j'irais à la carcasse d'avion ! Je n'y était pas allez depuis si longtemps, je me souviens y avoir rencontrer un nombre de chats, bien qu'ils étaient majoritairement Soldats, ils n'avaient pas été méchants.

Le temps avait passé est désormais j'arrivais à la carcasse d'avion, objet métallique brillant de mille feux, brulant comme le soleil. Je sentais la chaleur désormais sur mon pelage chaud, très chaud. C'était à la fois agréable, et en même tant pas très appréciable. Je voulais donc me mettre à l'ombre, et peut-être je croiserais quelqu'un qui sait ? D'ailleurs je levais ma patte avant droite, mais celle-ci resta en l'air quand j'entendis une voix, faible et épuisé.

-Toi aussi tu es seul et abandonné ?

Un chat est ici ! Et il a besoins d'aide immédiatement !

Je sautais immédiatement, évitant les divers débris à la recherche de ce fameux chat. Il ne me tarda pas a le trouvait d'ailleurs, silhouette sombre couchait par terre, contre les parois de cette vieille carcasse. Je m'approchais immédiatement, prête a interpellais l’inconnue, mais je fus bouche bée, en reconnaissant ce pelage.
C'était pas n'importe quels pelage, c'était ce fameux pelage noir charbonneux, et surtout cette jolie couleur aube enflammée aux extrémité.

-Eclipse ?! Dis-je surprise. Eclipse ! Dis d'une voix, beaucoup plus effrayé en le secouant de mes pattes avant.

Que faisait-il la ? Que lui arrivait-il ? J'étais à la fois heureuse de le revoir enfin, je ne l'avais plus revus depuis la tempête ! Maintenant je le revoyais enfin ! Mais il semblait être dans un sale état, pas en forme. Il lui fallait de l'aide tout de suite, je sais pas ce qui lui est arrivé, mais la chaleur ne semblait pas lui avoir fait du bien. Il faut qu'il reste conscient !

-Eclipse ! Eclipse ! Est-ce que tu m'entends ? Je t'en prie reste conscient ! Lui dis-je en secouant mon aile droite pour le rafraichir et lui faire du vent.

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 161
Date d'inscription : 06/03/2017
Age : 14
Lun 2 Oct - 21:58
Frai, vent, vert, blanc, fleur ? Tout était flou il sentait qu'il faisait plus frai d'un coup. Il faisait froid, trop froid ! Éclipse se recroquevilla un peux plus sur lui même. Tournant la tête vers la provenance du vent,  découvrant... Des ailes ? Oui c'était des ailes. Ils en avait déjà vu mais pas des vertes, enfin il pensait car elles lui rappelais quelque chose mais c'était trop vague. Une impression de déjà vue, oui mais où. Où suis-je déjà ? Ah oui près d'une carcasse,  lui aussi à couler comme moi. Qui l'as a abandonné ? Ou qui la jeté ? Aucune idée. Ses oreilles tombèrent et ses yeux se fermèrent pendant quelques instants. Pour la première fois depuis longtemps il pensa à autre chose qu'au malheur.

"Nous nous connaissons ?"

Il rouvris un œil,  puis le second. Sa vue allait un peux mieux même si toujours un peu flou.  Il découvrit un chat avec une racine sur la tête, agrémenté de fleurs de toute couleur. Cela faisait longtemps qu'Eclipse n'avait pas prix le temps de regarder une fleur au point de la contempler.  Elles sont belle,  très belle.

"Le temps c'est arrêtés sur elles ?"

Il avait pensé toit haut,  ne s'en rendant même pas compte.  Continuant à comparée ses fleurs à tout types de choses qu'il trouvait jolie. Passant au couche de soleil pour l'une et à une brise tiède pour l'autre. La rêverie continua jusqu'à ce qu'il termine de classer toute les fleurs.  Puis il croisa le regard de la jeune chanteuse. Il reste bloqué,  ces yeux lui disant vraiment quelques choses mais quoi ? Mais quoi ? Mais quoi ? Mais quoi ?!  Ça lui restait au bout de la langue,  il n'arrivait plus a ce souvenirs,  pourtant il était sûr que cetais un bon souvenir ils,  quelque chose de bien,  de très bien même.  Important. Mais rien,  la brume épaisse et un flou,  à chaque fois qu'il se concentrait ça s'évaporait,  ne laissant aucune trace. Il n'arrivait pas à remettre la patte dessus. C'est ce type de choses qui l'énerve et le frustre,  le provoquer comme ça. Sérieusement ?!

_________________


merci à Terra pour se dessin de ma clipsette <3 (it's so beautiful ! ):
 


il est magnifique mamie pluplu <3:
 
Messages : 571
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 20
Lun 9 Oct - 0:24
Mon aile s'agitait toujours frénétiquement de haut en bas, le coeur battant à grande vitesse, que j'entendais celui-ci battre à mes tempes. J'imaginais deja plein de scénarios dans ma tête sir ce qui avait bien pu lui arriver.
J'avais peur pour lui, il ne fallait pas qu'il meurs ici, quand je le revoyais enfin, je ne le permettrais pas. Je ne laisserais pas tels chose se produire. Je suis guérisseuses, et je me refuses de perdre encore un chat a qui je tiens. J'ai deja assez perdus ces temps-ci, il me serait inacceptable d'en voir encore disparaitre.
Eclipse finis pourtant par enfin bouger, réagissant enfin au vent que faisait mes ailes et je recus un soulagement se deverser dans tout mon être. Il etait vivant, c'etait le plus important. Ses yeux argentés et brillant me regardaient. Mais un regard différent auquel je ne m'y attendais, il regardait, mais dans voir vraiment. Pas de sourire sur son visage qui vint l'illuminer, juste ce regard vide, qui voie a peine. Un regard remplis d'interrogation, d'incompréhension, de question sans réponse. Ses oreilles s'abbatirent et ses yeux se fermèrent, comme abbatus par une force invisible mais pesant. Peut-être cela était dû à la chaleur ?

Mon soulagement fut alors de courte durée, quand sa voix brisa le silence désertique et le léger son du battement de mon aile tranchant l'air.

-Nous nous connaissons ?

J'eus un hoquet de surprise, mon aile s'arreta un instant de battre, avant de tomber lourdement sur le sol poussiereux. Je ne pouvais pas la tenir. La firce venait de le quitter, j'avais l'impression de sentir une horrible douleur dans mes poumons, dans la gorge. Comme si on venait de me donner un violent coup. Il ne me reconnaisaistpas ? Je n'avais donc été rien à ses yeux le jour de notre rencontre ? Moi qui avait été la plus heureuse ce jour la, pourquoi est-il comme ca ? Il ne m'avais pas aimé ?
Ses yeux s'ouvrirent à nouveau un à un, pour se poser sur moi, et d'avantage sur ce que j'avais sur ma tête. Je le regardais dans ses yeux qui me faisais penser à la lune, la moindre trace de chaleur mais rien. Un regard vide, et je ne pouvais parler. La douleur, coince dans ma gorge m'empecher de parler, elle me faisait mal, que meme avaler sa salive était doulereux.

-Le temps c'est arrêtés sur elles ?

Je ne réagis pas, je ne disais rien. J'avais l'impressions de ne plus pouvoir commander mon corps. Je mis du temps à comprendre qu'il parlait de mes fleurs, mais je sentais une auyre vague monter en moi. Je commencais à le voir flous, les larmes vint dans mes yeux, et Eclipse finit par n'être qu'une image brisée par de l'eau, comme je le ressentais.
Il m'avait oublié, je n'etais plus rien à part une féline avec des fleurs sur la tête.
Son regard était plante dans le mien, il refletait toujours cette air vide ou toute chaleur l'avais quittée.

-Tu ne me reconnais pas... Murmurais-je, la voix brisé par le chagrin, que j'ignorais si il m'avais entendus.

Je me levais ensuite brutalement et me retournais de vitesse pour sortir de la vieille carcasse. Je ne voulais pas qu'il voie mes larmes, qui finirent par couler le long de mes yeux, je sentais leur trajet brûlant sur ma joue, avant de tomber à terre.
Avec une lenteur comme si je n'etais rien, la queue trainant au sol dans le sable, tout comme mes ailes, je marchais, les larmes toujours abondante qui coulaient.
Je finis par m'arreter devant l'une des plante de que je voulais, à savoir un cactus. Avec habilité comme j'avais appris à le faire, j'en decrochais un bous sur le côté sentant certais pics s'enfoncer dans ma patte. Avec mes dents, je me mis à enlever tout les épines sauf une que je laissa.
Avant de partir, d'un revers de la patte je chassais les traces de mes larmes sechés, mais j'avais mal au yeux. Je pris mon butin et fis demi-tour d'un pas traînant, retournant aupres de lui.

Je m'assis face à lui, et déposa mon butin devant. Avec la derniere epine restante, je me mis a gratter le morceau de cactus jusqu'à avoir un liquide comme je le voulais. C'etqit peu mais toujours ca.

-Essaye de boire. Cela te feras du bien. Dis-je d'une voix sans rien laisser paraitre. Une voix vide.

J'etais épuisé de l'interieur, aussi abbatus que le jour ou Hide a disparus. Qu'ils ont tous disparus. Mais la c'est une autre douleur qui me fais encore plus mal, de voir le felin que j'affectionne et que j'etais heureuse de revoir car il m'avais donne une trace de moi-même, parce que je le considérer de ma famille, ne pas me reconnaitre. Enfaite n'eyre rien d'autre qu'un chat à ses yeux. Rien d'autre.
Jamais rien d'autre. Ca fait terriblement mal, mais je vais faire ce pourquoi je suis. Je vais le guérir, je vais ne rien maisser paraître.
Même si ca fait mal.
Même si c est douleureux que j'en pleure.

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 161
Date d'inscription : 06/03/2017
Age : 14
Lun 9 Oct - 21:50
Elle avait murmurez quelque chose mais Eclipse n'avait vu que ses lèvres bougé, il n'avait pas compris. Il ne comprenais pas ce qui arrivait à la féline, enfin il ne remarquait pas puisque qu'il la contemplait et en même temps il était dans un vide profond. Elle partit d'un coup, le laissant là tout seule. Un trous ce fit alors en lui, pourtant il était déjà vide alors comment. Et surtout pourquoi, qu'avait t-il fait, quelque chose de mal ? Il ne comprenait pas, rien, que dalle, que neni ! Le temps que sont esprit comprenne qu'elle était partie la voilà qui revenait avec un morceau vers dans la gueule. En griffant avec quelque chose de pointu la chose elle s'approcha de lui quand un liquide en sorti.

-Essaye de boire. Cela te feras du bien.

Il obéit et lapa le peu de liquide qu'il y avait, cela n'avait pas bon gout mais c'était déjà ça. Il reposa la tête pour utiliser le moins de force possible. Son regard était redevenu celui de tout les jours maintenant, vide et sans vie. Mais là il réfléchissait, au lieu de brasser du noir. Quelque chose avait changé quand il lui avait demandé si ils se connaissaient, ça Eclipse l'avait bien remarqué. La seule chose c'est qu'il ne savait pas pourquoi et qu'était vraiment le contexte de sa réaction. La solution la plus simple et la moins dangereuse était sa dernière ressource. Son tour de passe-passe, oui son tour de passe-passe était la meilleur solution. La plus simple et le plus sûre. Relevant la tête il croisa le regard de la chatte et voilà, le trous noir. Seul avec ses souvenirs, dans le presque noir total. Il vit toute sa vie, le jour de sa naissance, ses parents, le moment ou on l'a adopté, ses début en temps que guérisseuse, toute sa vie jusqu'a maintenant. Mais un chat le retint, quelqu'n qu'il connaissait le mieux mais en même temps qu'il ne reconnaissait pas. Lui, il se voyait plus jeune, plus maigrelet, plus ... confiant, mieux. Il ne reconnaissait pas le chat qui "se tenait devant lui", quelqu'un de sûre, de confiant, quelqu'un de normal quoi. Un pelage nettoyer et des prunelles avec un sentiments de vie à l'intérieur. Il compris à cette instant qu'il était tellement laid devant ce lui du passé, tellement hideux et dégoutant. Il se dégoutait lui-même pour dire. Il s'intéressa à la conversation, curieux de savoir comment il parlait avant. Un blanc ce fit tout d'un coup, elle était sa cousine, sa cousine, sa cousine, sa cousine, sa cousine ... Sa cousine ?! Ce réveillant d'un coup de cette transe une douleur à la tête le prix tout de suite. Criant telle un chat qui crevait de douleur il se tortillait dans tout les sens, griffant ce qui passait par là. Mais n'étant de base pas en forme il s'affaiblit considérablement, ne pouvant même plus bouger. Obligé d'agoniser sans pouvoir rien faire. Un voile noir enferma sa vue, il n'entendait plus rien. Comme emporté dans les abysses, je vais mourir, je vais mourir. C'est la fin pour moi.

HRP, IMPORTANT !:
 

_________________


merci à Terra pour se dessin de ma clipsette <3 (it's so beautiful ! ):
 


il est magnifique mamie pluplu <3:
 
Messages : 571
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 20
Mar 10 Oct - 20:24
Eclipse obtempéra à mon ordre, comme un chaton, ou comme les membres de ma guilde quand je leur disais, et qu'il n'avais pas le choix. Car oui, il savait très bien que je pouvais être chiante, les embêtait toute la journée, si ils ne faisaient pas ce que je leurs dit.
Il reposa alors sa tête, surement trop fatigué, bien que j'étais triste et que je lui en voulais au fond de m'avoir oublié si vite comme un grain de sable parmi tant d'autres, je ne pouvais m'empêcher d’être inquiète. Car oui, il semblait être resté beaucoup trop longtemps sous le soleil, je me demande bien ce qu'il y faisait, il a dû oublier que si il ne buvait pas il tombait.
Mais que fait-il donc aussi loin du lieu de vie des Soldats ? Seule ? C'est bien la question que je me pose. Il c'est peut-être passé quelque chose ?
Son regard se releva, ses yeux argenté comme la lune d'été se plongèrent dans les mien, je revis ce même regard triste, vide, mort de l'intérieur ? Serait-ce possible d’être mort de l'intérieur ? Ne plus rien ressentir à part le noir, les ténèbres et plus aucune étoiles qui nous guide ?

Je ne sais pas combien de temps nos regards étaient la à ne pas se quitter, je ne pouvais pas décrocher, parce que je voulais croire qu'il se souviendrait du jour de notre rencontre. Avec un peu de chance il pourrait se souvenir ? Il m'avait montré quelque chose de si beau ce jour la que c'était gravé en moi. Ça c'était une chose que je ne pourrais pas oublier malgré ma mémoire divergente.
Son regard s'éclaira un instant comme si il venait de se souvenir de quelque chose d'important, ou réaliser quelque chose, revenue à la vie ? Revenue des limbes ?
Mais un cris aiguë se fit entendre, un cris de douleur terrifiant qui me fis sursauter et me remettre sur mes quatre pattes, le pelage doublé de volume tant il était dressé de peur.
Avec un regard horrifié et de paralysie dans tous mes membres, car oui j'avais été prise par surprise mais voir quelqu'un souffrir était toujours dure, surtout quand c'était si soudain et que ça m'étais inconnue. Je le voyais se tortiller en tout sens, ses griffes plongèrent un instant dans le sable, puis raclèrent la surface métallique de la chose grise et grinçante. Puis il s'arrêta complétement, toute force l'ayant quitté d'un coup. Sortant de ma paralysie, je me précipitais à son côté et me baissais pour le voir. Que lui arrivait-il encore ? Je lui est pourtant donner à boire ? Certes ce n'était pas assez, mais tout de même. Etait-il tombé malade, d'une maladie que je ne connaissais encore point ?
Devant lui et sa tête je passais ma patte avant droite, il respirais encore, un peu saccadé, mais pas un respirations alarmante. Je le secouais un peu de la patte, mais rien...

-Eclipse ? L'appelais-je dans une vaine tentative.

Il avais sombré, et j'ignorais quand il reviendrais, mais je ne le laisserais pas. Je me demande si je peux le ramener chez les Caméléons. Je sais qu'il est Soldat, mais si je dis à mes camarades que c'est juste un amis que je connais bien mais qui est devenus fous ? Ça pourrais marcher. Et si ils ne veulent pas, je leurs diraient qu'ils n'ont pas le choix, ça reste en soit un membre de ma famille même si il ne s'en souviens pas. Je sentis mes griffes sortirent un instant, déterminé à le ramener chez les Caméléons. Je sais qu'il a un fond bien, il ne fera pas de mal à mes camarades. J'y veillerais sinon. Pour le moment je dois juste attendre qu'il se réveille, enfin j’espère.

Je me couché près alors de celui qui avait changé une partie de ma vie, et me mis à lécher le sommet de sa tête, pour le rafraîchir, surement une insolations et peut-être l'aider à combattre quelque chose que j'ignorais pour le moment. Il y a certaines choses que les guérisseurs ne pouvais pas soigner avec des plantes. Seul le temps pouvait chasser et fermer certaines blessures. Je le savais, j'avais deja vus des camarades me consulter juste pour me parler, se confier, discuter.
Pendant que je léchais le sommet de son crâne, j'agitais légèrement mon aile droite, afin de faire une brise qui n'étais pas forte, juste comme un faible vent.

Mais que t'ai-t-il donc arrivé ?

Pendant que je m'occupais de lui et me demandais qu'elle chose il avait bien pu vivre. Je sentis une chose couler.
Une dernière larme.
Qui s'écrasa sur le sol sablonneux avant de vite disparaitre, n'ayant jamais existe, parce que personne ne l'avais vue.

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 161
Date d'inscription : 06/03/2017
Age : 14
Mar 10 Oct - 21:36
Noir, vide, froid, libre ... Perdu ? Rien, il ne se rappelait pas ou il étais. Que faisait t-il déjà ? le noir. Le noir ? Comment il savait ca lui ? C'était comme ci une voix au plus profond de lui lui soufflait les mots. Une chaleur réconfortante était près de lui, c'était agréable. Une b-b-br-i-se, fr... et une brise machin qui faisait du b-b-i-en. Une voix, il avait entendu une voix. Qui l'appelait ? Il n'en savait rien. Comment s'appelait t-il ? Une lumière aveuglante le fit fermer les yeux, mettant ses pattes devant ses paupière. Ce qui lui rappelas tout ce qui c'était passé, ou en tout cas qu'un tout petit bout. Le fait qu'elle soit sa cousine et qu'elle l'ai sauvé. Il se redressa doucement, ses muscles le faisait souffrir, comme ci il venait de courir pendant plusieurs heures. Il la regardait, elle étais jolie. Une lueur de tendresse passa dans son regard. Il lui passa sa queue sur le bout d'une de ses oreilles et lui demanda d'une voix grave, mais son ton était calme et chaleureux.

"Comment t'appelle tu ?"

Il se rallongea en face d'elle pour être à la même hauteur que la chatte, qui sentait étrangement bon.  Ses pattes étais juste en dessous de sa tête mais cette dernière n'étais pas posé mais bien droite, sa queue frottait le sable, créent un petit faussé ou passait sa queue maintenant pleine de poussières. Il  recommancait à avoir chauds, même si le soleil commençait à décliner. Donnant au soleil cette palette de couleur orangé qu'il aimait tellement. Il arrêta de regarder la féline au ailes vertes et leva un peux plus haut la tête, pour pouvoir bien voir l'horizon et ce ciel qu'il trouvait si beau. Des nuages c'était ramené dans le cortège des milles-et-unes nuance d'orange. Magnifique, Eclipse en avait le souffle court. En scrutant ce ciel cuivré un flashback apparu. Lui en train de regarder le ciel, plus jeune. Oui il sentait à sa légèreté qu'il était plus jeune et moins fort.

"Terra."

il chuchota tout haut se mot, des larmes coulait le long de ses joues, créant deux marques brillante sur son pelage. Il se rappelait, ce moment il savait qu'à ce moment précis cette découverte l'avait ouvert à de bon sentiments, qu'il avait évoluer en quelqu'un d'un peux meilleur. Elle était comme un remède pour tout ses maux. Son regard s'abaissa et croisa celui de Terra. Il lui sourit et une, deux, trois, quatre larmes coulèrent dans le même trajet que les deux précédentes.

_________________


merci à Terra pour se dessin de ma clipsette <3 (it's so beautiful ! ):
 


il est magnifique mamie pluplu <3:
 
Messages : 571
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 20
Dim 15 Oct - 12:53
Je m'occupais toujours de lui, allongé à ses côté, regardant le paysage dans le lointain illuminé par le soleil qui faisait briller le sable. Mais j'étais surtout dans mes pensées, réfléchissant, sir comment faire avec lui, avec une multitudes d'angoisses qui se réveillait en moi. Je n'avais pas pour habitude d'être dans ce genre de sensation, mais les derniers événement négatifs qui etaient arrivés avait de quoi mettre un coup sur le moral.
Puis le félin auquel je m'inquiétais finis par bouger, lentement mais sûrement il finis par se redresser de sa hauteur, avec toujours sont regard posé sur le mien, mais que je n'arrivais pas à sondé. En le regardant il faisait un contraste avec son pelage sombre, et le paysage à l'arrière aveuglant de sa lueur. Il portait bien son nom. Son regard semblait avoir changé par rapport à avant, loin de la froideur, de l'oublis et de la douleur il y avait quelque chose d'autres désormais. Plus amical. Je sentis sur le bout de mon oreilles gauche quelque chose de doux, ce qui me fis un frisson qui me parcourus  du bout des oreilles à l'extrémité de ma queue. Pourtant on etait dans un des endroits les plus chauds, difficile à expliquer le pourquoi du comment.

-Comment t'appelles-tu ?

Sa voix, bien que chaleureuse me rappela le jour ou l'on c'etait croisé, cette même question à laquelle j'avais répondus et qui avait changé une partie de mon histoire. Mais aujourd'hui elle prenait un autre contexte, ce n'était pas pour me chercher, la c'était parce que on m'avais oublié, aussi simple soit-il qu'on oublie une feuille tombé d'un arbre. Il s'allongea face à moi, sa queue battant le sable créé une mini-faille dans le sable plat. Mes mais yeux ne pouvais quitter les siens, à force de le regarder il pourrait peut-être se souvenir de moi ? Je n'arrivais déjà même pas à répondre, ma voix etait coincée, je ne pouvais pas parler. Pas maintenant, ca faisait mal, trop mal. Il finis par regarder le ciel, et moi je me mis à regarder mes pattes, ne sachant que faire, que répondre vraiment. Dire mon nom ? Ou dire un mensonge qui ferait surement mal avec le temps ? Je n'en savais rien, j'étais aussi perdue que le premier jours ou j'avais intégré la guilde des Caméléons.

Un chuchotement parvint à mes oreilles à la fois inaudibles et qu'on pouvait malgré tout entendre.

-Terra

La aussi je sentis mon coeur s'arrêtait, même si ce n'était pas le cas en réalité, mais cette fois c'etait differents. Avant c'etais le douleur, la c'etait un melange de surprise et de joie suprême qui venait de m'intégrer. Doucement je relevais alors ma tête, et croisais son regard mais different de avant. Des larmes coulèrent le long de son visage, et un sourire illuminé son visage tout comme son regard. Et comme lui me reconnaissait, je reconnus alors moi aussi enfin, le félin que j'avais rencontré, qui avait changé quelque chose dans ma vie, dans mon histoire.
Je sentis aussi la joie, grandissante comme une etincelle au fond de moi, ma queue fretillant comme un poissons.

-Tu te souviens de moi ! Lancais-je heureuse.

Je sautais alors à son coup, l'enlacant de mes pattes et le serrant fort, sans l'etrangler non plus, mais je voulais le sentir près de moi. Je me mis à ronronner fort, trop heureuse, et lui lécher avec joie la joue, tant ceka me faisait plaisir.

-Tu m'as tellement manqué!

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 101
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 15
Dim 19 Nov - 7:37
Up

_________________
FormulaireFeuille de lien



Voici la couleur pour me parler: #FF9933

Petit comic o/:
 
Messages : 161
Date d'inscription : 06/03/2017
Age : 14
Dim 19 Nov - 18:02
-Tu te souviens de moi !

Son ton était heureux. Penchant la tête vers le bas, il état dans une honte total. Je l'avais oublié Je n'avait pas voulu l'oublier et ca l'a blessé. Elle lui sauta alors dessus, ronronnant et lui léchant la joue. Ce qui surprit Eclipse, il n'aurait pas pensé à une telle réaction mais ce laissa faire. Pendant qu'elle le câlinait il regarda pendant un instant au loin. Le sable, toujours du sable. Il ne voyait que ca, cette couleur chaude le rassura et il donna un coup de langue affectueux à Terra ainsi qu'un petit ronron pour répondre aux siens.

"Eh bah dit donc on croirais que ça fait plusieurs saisons que tu ne pas m'a pas vu !"


Il disait cela sur le ton de la plaisanterie, le sourire toujours sur la frimousse. Tournant la tête pour trouver les yeux de la demoiselle il lui demanda su un ton déjà plus sérieux même si ce côté plaisantin était toujours un peux là.

"Par contre il vas falloir m'explique ce qui ce passe dans ce bas monde, parce que je suis un peux perdu la."

Il lui lécha affectueusement l'épaule. Lui souriant. De quoi l'inciter à lui expliquer ce qui ce passe ici et si ce sont les seuls ou non dans le coin. Une question lui vient d'un coup. Mais où vit-elle ? Et comment fait t-elle pour survivre ? Ouvrant la bouche pour lui poser la question mais ce ravisa. Une chose à la fois, et puis la submerger de questions n'est pas la meilleur solution.

_________________


merci à Terra pour se dessin de ma clipsette <3 (it's so beautiful ! ):
 


il est magnifique mamie pluplu <3:
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UC] "Nous sommes si accoutumés à nous déguiser aux autres qu'à la fin, nous nous déguisons à nous même" F. de la Rochefoucauld
» Nous nous sommes déjà croisé ! [ft. Danel]
» «Nous ne nous souvenons pas des jours, nous nous souvenons des moments» (scénario - Andreas L. Swan)
» Pourquoi fêter le 1er mai? Jean Erich René Miami le 1er mai 2009 Nous nous co
» Nous voyageons à chaque pas que nous faisons. | Plume d'Ange |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Zone de RP :: Frontière Ouest :: Carcasse d'avion-
Sauter vers: