Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
What is more beautiful than love ?[Feat Nishari]
Messages : 62
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 19
Jeu 10 Aoû - 21:50

What is more beautiful...
ft Nishari
L'amour n'est seulement qu'un mot jusqu'à que quelqu'un lui donne un sens.
Tu marchais lentement à travers les rues qui s'étirait à l’infini.Des étals étaient disposées sur le bord et très peu d'humains venaient acheter leurs légumes et leurs fruits. Rare était ceux qui venaient le soir au moment du coucher du soleil. Ils devaient  être qu'une poignée et ils gardaient tous une certaine distance avec toi. Certains te regardaient avec curiosité alors que d'autres te regardaient avec une peur bien distinct. Ils avaient peur de toi et faisaient semblant de t'ignorer. Tout de façon cela ne te dérangeait pas et tu étais insensible face à leurs regards hostiles. Ils devaient te prendre pour un monstre mais c'était tout ce que tu étais au fond. Tu ne comprenais pas pourquoi tu ne pouvais savoir les choses les plus simple au monde. Tout le monde connaissait la signification des sentiments mais pas toi ... Tu étais seul et tous les autres ne te parlaient que pour te donner des missions. Tu soupiras en continuant d'avancer dans ses dédale de rues et de marchés. Par rapport à l'autre partie de la ville ,le quartier Ouest était beaucoup moins abîmé pas les armes humaines. Ici ,les immeubles étaient presque intacte et seulement quelques bâtiments étaient détruits.La pollution était encore présente mais on pouvait y vivre sans risquer de s'intoxifier à chaque secondes.A travers les fenêtres entrouvertes ,tu pouvais apercevoir les ombres des personnes qui y habitaient. Les lumières se reflétaient sur les murs d'en face et ta silhouette était nimbé d'une lumière dorée qui t'aveuglait à des moments. Soudain tu entendis un hurlement ,le même que dans tes cauchemars. Et ce rire qui envahissait ta tête en te glaçant de peur.Tu sentis une boule se formait dans ton ventre alors que tu commenças à courir. Tes pas résonnaient sur les pas alors que tu fuyais à toute vitesse l'ombre que tu ne pouvais voir. Tes yeux te piquaient et ton ventre ne cessait de se tordre pendant ta course. Le temps s'écoulait jusqu'à devenir fixe. Il passait si lentement que tu avais l'impression de courir au ralentit.Pourquoi l'ombre te courait après ! Pourquoi tu ne pouvais être tranquille même pendant la journée ! Tu entendais toujours ce cri déchirant qui t'implorait de l'aider. Mais tu ne pouvais pas ! Tu ne savais même pas si c'était toi qui l'imaginais ou si c'était bien la réalité. Pourquoi tu ne pouvais jamais être tranquille.Tu ne faisais pas attention à ce qui se passait autour de toi. Tu t'en moquais si tu bousculais des humains ou autres choses.Tout ce qui t'importait ,c'était d'échapper à cette ombre qui menaçait de t’emmener dans l'obscurité de la mort. Cela t'étais égal de mourir mais ton instinct avait pris le contrôle de tes pattes. Il était trop puissant pour que tu lui échappe.Alors que tu sentais tes pattes faiblir ,le silence revint et le rire disparut avec le cri. Le temps semblait reprendre normalement alors que tu t’arrêtais brusquement. Tu essayais de reprendre ta respiration alors que tes pattes tremblaient. Tes poils trempaient de sueur se collaient sur ta silhouette et tu ressemblais plus à un chaton qu'à un soldat. Tu ne comprenais pas .Tu n'arrivais plus à réfléchir et ton cerveau semblait à l'arrêts. Pourquoi te poursuivais-t-on ? Peut-être étais-tu en train de délirer ? Tu relevas la tête et te secouas. Tu ne pouvais pas perdre la face et puis tu savais que ce n'était que des cauchemars. Tout tremblant encore ,tu t'approchas d'une flaque d'eau pour te désaltérer un  peu. L'eau fraîche te fis le plus grand bien même si elle était un peu sale. Tu fermas les yeux et t'allongeas pour reprendre tes esprits. Tu ne faisais pas attention à ton entourage et tu t'en moquais bien. Qui pouvait biens s'intéresser à un soldat aussi pathétique que toi ?


_________________
« L’avenir, fantôme aux mains vides. Qui promet et qui n’a rien »


Merqui Snizy pour cette signa magnifique ♥️


Dernière édition par Aoki le Sam 26 Aoû - 19:39, édité 1 fois
Messages : 68
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 15
Dim 13 Aoû - 8:53
Les derniers rayons du soleil reflétaient la fourrure crème de la femelle d'une nuance orangée, son collier lui brûlait le cou, comme à tous les jours. Bref, les humains s'apprêtaient à rentrer chez eux, étant terrifié de passer dehors durant la nuit, les humains ont peur de tout ma parole. Nishari avait passé toute la journée dans la ville sur un toit d'un bâtiment presque délabré, elle ne voulait pas remplir des missions, ni même faire partir d'une patrouille du jour ou de la nuit. La soldate huma l'air, elle décela l'odeur de la sueur, des légumes, puis la puanteur de la peur et des déchets. Elle grimaça en sentant ces odeurs et continua à marcher, à chaque minute le soleil commençait à se coucher très lentement, laissant place à un ciel rosée et orangée, accompagné d'une légère brise. Elle s'est ennuyé à rien faire durant la journée, elle voulait être avec quelqu'un aujourd'hui, mais elle détestait de passer du temps avec les Soldats narcissiques, vantards, avide de pouvoir et manipulateurs, mais il y avait aussi certaines bonnes personnes.
Elle ignora les humains qui la fixaient de méfiance ou de peur, se contentant de marcher droit, la tête haute comme un soldat respectable. Soudainement, elle tendit l'oreille, s'arrêtant de sa démarche et avant qu'elle ne se retourne, elle se fit bousculé et tomba à terre. Mécontente, elle se releva rapidement pour ensuite se retourner pour voir un chat inconnu courir. Elle grogna avant de le poursuivre.

-Hey ! Arrête toi ! cria t-elle.

Mais celui-ci sembla l'ignorer, ou soit il ne l'entendait pas. La femelle regarda autour d'elle rapidement, pour trouver un moyen de s'approcher du chat. Elle fit un bond sur une poubelle et sauta sur quelques caisses de bois vides pour ensuite atterrir sur un rebord de fenêtre assez large, la lumière de la maison des humains était éteinte.

-Mais que fait-il..? murmura Nishari, fronçant son regard.

Lorsque l'étranger releva la tête, Nishari se baissa abruptement, les oreilles couchés en arrière, puis il s'avança lentement vers une flaque d'eau légèrement brunâtre avant d'y boire. Elle tomba gracieusement et s'avança à pas feutrés vers le soldat mâle - dont lequel elle a eu le temps de humer les alentours pour savoir si ce n'était pas une embuscade des ennemis - avant de s'arrêter pendant un instant.
Le mâle s'allongea pour se détendre, malgré ses tremblements. La femelle se releva, mais marcha discrètement derrière lui, prenant le temps de l'observer; il avait une longue fourrure blanche avec des spirales rouges qui partaient de ses pattes jusqu'à son ventre. Mais ce qui attira son attention était le bandana/capuche noire. Il avait l'air intéressant comme soldat. Au lieu de se méfier de lui, son instinct a décidait de choisir de le faire confiance, qu'il était inoffensif. Elle regarda les environs, personne aux alentours. Elle inspira, puis - très lentement - le toucha avec sa patte sans le faire du mal, et retira sa patte rapidement, ne voulant pas se faire mordre.

-Euh...est-ce que ça va ?

_________________


Voici la couleur pour me parler: #FF9933

Petit comic o/:
 
Messages : 62
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 19
Mer 30 Aoû - 10:59

What is more beautiful...
ft Nishari
L'amour n'est seulement qu'un mot jusqu'à que quelqu'un lui donne un sens.
Un son parvint à tes oreilles alors que tu ralentissais ton rythme cardiaque. C'était le son de pas furtif sur le sol crasseux de la ruelle. Des pas qui se rapprochaient de toi de plus en plus en ne laissant aucun son à part celui d'un frottement. Trop lasse pour ouvrir les yeux ,tu attendais que l'animal ou la chose arrive près de toi. Tu ne pouvais que te fixer à très autres sens car ta vue était comme en panne.Tu ne voyais que des ténèbres profonds et froids. Tu dressas tes oreilles droits dur ta tête en analysant la source du bruit. Les pas étaient trop léger pour que cela soit un humain mais trop lourd pour que ça soit un animal de la taille d'un rongeur. Cela devait être surement un chat qui te trouvait bien pathétique pour un soldat. Et il avait raison ! Tu te sentais faible, lâche et bien pitoyable. Tu soupiras alors que le chat se tenait tout près de toi. Tu pouvais entendre sa respiration profonde comme si il avait peur de toi. Comme si on pouvait avoir peur de quelque chose comme toi. Tu humas l'air en te concentrant que sur ce sens. Au dessus de l'odeur de la pollution et de l'humidité ,tu pouvais sentir un relent de soldat qui semblait provenir de celui qui se trouvait à côté de toi. Ou elle car tu n'étais pas sûr que cela soit un mâle. Après une grande inspiration ,le soldat ou la soldate ,prit la parole en te touchant délicatement l'épaule du bout de sa patte :

-Euh...est-ce que ça va ?

Sa voix était bien celle d'une femelle et non d'un mâle. Tu ouvris doucement les yeux même si elle ne pouvait pas l'apercevoir sous ta large capuche. Pour ne pas l'effrayer ,tu hochas la tête même si ce n'était pas le cas. Mais tu ne pouvais pas lui dire la vérité. Après tout ,tu ne te confiais pas à un inconnu que tu n'avais jamais vu. Tu te levas sans mouvement brusque et t'assis sur le sol dure. Tu regardas la femelle sans paraître gênant.Elle avait un beau pelage couleur caramel ainsi que des parties noires sur une de ses pattes, ses oreilles et le bout de sa queue.Une mèche rouge cachait ses yeux vairons, bleus et verts. Une cicatrice barrait son œil bleu  sans que cela fasse moche. Toi qui ne faisait guère attention à l'apparence ,tu la trouvais très jolie.Même si tu la connaissais pas ,tu te sentais en paix et en pleine confiance. Tu aurais même pu lui vider tout ton sac mais cela ne serait pas raisonnable. Tu ne la connaissais même pas !Tu ne comprenais pas pourquoi ,tu te sentais ainsi ? Pourquoi cela n'arrivait qu'en sa présence !Reprenant tes esprits ,tu lui répondis en essayant d'oublier cette sensation.

-Oui et désolé de t'avoir fait peur....

En la regardant de plus près ,tu pouvais apercevoir des traces de poussières et de boues sur son pelage. Tu te souvins d'avoir bousculé un chat dans ta course...Cela devait être surement elle. Qu'est-ce qu'elle devais penser de toi maintenant ? Toi qui ne faisais pas attention à la façon que les autres pensaient de toi ,tu voulais que la soldate ne pensent pas des choses fausses sur ton compte. Tu repris vite la parole sans qu'elle eu le temps de répondre.

-Je m'excuse de vous avoir poussé ...

Tu ne savais pas quoi ajouter d'autres et tu hésitais à lui révéler la raison de ta course. Mais tu n'eus pas le courage. Donc tu t'ais tut et attendit que la femelle te réponde.


_________________
« L’avenir, fantôme aux mains vides. Qui promet et qui n’a rien »


Merqui Snizy pour cette signa magnifique ♥️
Messages : 68
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 15
Dim 3 Sep - 5:11
Le soldat hocha la tête, puis se leva pour s'asseoir, il la regarda même si la femelle n'apercevait pas ses yeux. Ils étaient à peu près de la même taille, mais le mâle était légèrement plus grand et - malgré son corps mince - plus musclé qu'elle, elle le trouva mignon même si on ne voyait qu'une partie de son visage. Elle s'assit en retour, enroulant sa queue autour de ses pattes, le fixant.
La femelle oublia le monde autour d'eux, se concentrant plutôt sur le matou, le regardant de haut en bas avec ses yeux vairons. Nishari se rappela de l'avoir vu quelques fois à la Grande Salle avec leurs collègues, mais elle était du genre à rester éloigner des soldats, ne s'inquiétant guère d'eux. Elle se sentit mal de ne pas pouvoir lui parler dès la première fois qu'elle le voyait. Il avait l'air d'être beaucoup plus différent des autres soldats...elle se donna un coup de griffe sur le visage mentalement, se sentant gêné d'avoir pensé à ce genre de chose. Elle ne pouvait rien dire sur lui, elle ne le connaît même pas ! Et même, la soldate n'a jamais entendu parler de lui, comme s'il était un fantôme où tout le monde ignorait son existence.

-Oui et désolé de t'avoir fait peur....

La chatte n'avait pas vraiment eu peur, pas de lui en tout cas, elle avait seulement peur que le mâle lui faisait du mal seulement par le toucher simplement l'épaule, sans être violente. Ou que c'était une embuscade faite par des chats des autres guildes. Elle voulut prendre parole, voulant dire que c'était le contraire, qu'elle n'avait pas eu peur de lui, mais le soldat mystérieux lui coupa de son élan, puis reprit d'une voix presque rapide, presque gêné;

-Je m'excuse de vous avoir poussé ...

Nishari ferma les yeux, son esprit était embrumé, elle était trop captivée par sa voix qu'elle voulait toujours l'entendre à chaque moment de la journée. C'était si doux et si calme pour un soldat mâle. Dommage qu'elle ne voyait pas ses yeux, il aurait été encore plus beau si on les voyait, même s'il était déjà beau, ça lui rendait un air mystérieux...Non ! Elle doit arrêter de penser à ça ! Embarrassée, elle secoua la tête, puis rouvrit les yeux. Elle répondit d'une voix douce, voulant le faire savoir qu'elle n'était pas un soldat qui voulait prendre sa revanche par une simple bousculade;

-Non ce n'est pas grave, et tu n'es pas obligé de me vouvoyer tu sais. Et puis, ça avait l'air plutôt urgent lorsque tu m'as poussé par accident. Je ne peux pas t'en vouloir.


Nishari n'était pas du genre à parler toujours doucement, calmement, elle ne se comportait pas comme ça avec les autres soldats. Elle avait oublié de se présenter, encore une fois. Elle se sentit encore plus embarrassée.

-J'ai oublié de me présenter, je suis Nishari.

Elle inclina la tête, elle n'aimait pas vraiment être polie devant un soldat, mais elle préférait tout de même de le faire seulement pour donner une bonne impression aux autres, elle ne voulait pas être une ennemie. Du moins, pas avec lui, elle voulait le connaître, et peut-être devenir son ami ? Cette pensée la fit frémir, sentant en même temps une légère brise de la soirée. Le ciel a atteint son zénith, ce qui rendait l'atmosphère sereine et agréable. Elle regarda le ciel, d'où on pouvait facilement voir la Voie Lactée, et lâcha un soupire calme. Toutes les lumières de la ville était éteintes, sauf ceux de certaines lueurs de lumière caché derrière des rideaux. Elle attendit patiemment que le chat mystérieux se présente.

_________________


Voici la couleur pour me parler: #FF9933

Petit comic o/:
 
Messages : 62
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 19
Dim 3 Sep - 18:25

What is more beautiful...
ft Nishari
L'amour n'est seulement qu'un mot jusqu'à que quelqu'un lui donne un sens.
La femelle caramel ferma les yeux et tu te demandas si tu l'avais blessé. Si tu n'avais pas posé la bonne question ? Si tu ne t'étais pas excusé de la bonne façon ? Plein de questions tournaient dan sta tête et tu te rendis compte qu'elles n'avaient ni queue ni tête. Pourquoi t’intéressais-tu à son opinion sur toi ?Pourquoi cela semblait-il si important ? Mais cette sensation n'était pas désagréable et tu avais l'impression d'être plus léger ,plus libre. Tu ne comprenais pas ce qui t'arrivais et encore moins ce que tu ressentais. Déjà que tes sentiments étaient un ramassis de lien emmêlés ,le noeud semblais en pore plus important aujourd'hui.Cela ne t'étais jamais arrivé auparavant même quand tu parlais avec d'autres chats. Tu secouas ta tête en essayant de ne plus divaguer.La soldate avait ré-ouvert les yeux et elle semblait troublée...

-Non ce n'est pas grave, et tu n'es pas obligé de me vouvoyer tu sais. Et puis, ça avait l'air plutôt urgent lorsque tu m'as poussé par accident. Je ne peux pas t'en vouloir.

Tu te sentais libéré d'un poids en entendant ses paroles si douce.Pourquoi cela te donnait cette impression là ? Tu avais l'impression de te noyer dans ses yeux si captivant mais ce n'était pas angoissant. Contrairement à l'ombre qui te suivait tout le temps ,les yeux et la voix de la femelle était comme une lumière dans l'obscurité. Une luciole dans les ténèbres. Une porte dans une pièce fermé. Tu n'avais plus ressentit de l'espoir depuis longtemps mais aujourd'hui,tu avais l'impression que la vie te souriait enfin.

-J'ai oublié de me présenter, je suis Nishari.

Nishari.... Tu frémis à l'entente de son nom ,en même temps qu'une petite brise qui secoua vos pelages. Sous ton incapacité à comprendre ce qui t'arrivais, tu te rassuras en te disant que ton frémissement avait été provoqué par le souffle du vent. Mais étais-ce vraiment un soulagement ? N'avais-tu pas envie que cela soit autre chose ? Tu fermas fortement les yeux avant de les ré-ouvrir. Les lumières des lampadaires s'étaient éteinte comme une bougie . Mais derrière des rideaux ,tu pouvais apercevoir des lueurs témoignant de l'activité des humains dans les immeubles. Il n'y avait plus que vous deux. Silhouettes solitaires sous la voûte céleste. Si on voulait la voir ,il fallait juste lever les yeux vers le ciel pour apercevoir les milliards d'étoiles qui brillaient. Tu levas la tête en même temps que Nishari et admira ses petits soleils qui constellaient notre ciel.Tu aperçus une étoile filante et te souvins d'une légende là-dessus. Quand tu en apercevais une ,tu pouvais faire un vœu. Tu ne croyais pas à ses choses là mais ce soir...Uniquement ce soir....Tu avais envie d'y croire. Tu avais envie de pouvoir entrapercevoir un espoir à travers les ténèbres qui t'accompagnaient depuis ton enfermement.

"Je voudrais que l'espoir m’accompagne dans ma vie pour toujours"

Tu te surpris de faire ce vœu mais tu ne le changeas pas. Tu n'en avais pas envie.Tu bassas la tête et remis ton attention sur la femelle caramel.

-Enchanté ,je m'appelle Aoki.

Tu avais pris le même ton doux que la femelle sans trop savoir pourquoi. Pour décompresser toute la tension qui s'était accumulé en toi ,tu agitas doucement ta queue de droite à gauche en un mouvement imperceptible. Tu balayais la poussière qui jonchait le sol et la soulevait en de petits particules qui venait se mettre sur le pelage blanc et rouge de ta queue.

-Tu viens souvent par ici ?

Tu ne savais pas pourquoi ,tu avais posé la question mais tu voulais en savoir plus sur elle. Peut-être pour devenir son ami ?Tu te rendais compte qu'il y avait beaucoup de "pourquoi" dans tes pensées. Tu ne t'étais jamais autant questionné en quelques minutes....


_________________
« L’avenir, fantôme aux mains vides. Qui promet et qui n’a rien »


Merqui Snizy pour cette signa magnifique ♥️
Messages : 68
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 15
Lun 11 Sep - 6:00
Les yeux émerveillés, elle continua de fixer le ciel étoilée, ce n'était pas la première fois qu'elle voyait la bande laiteuse, mais le regarder avec quelqu'un était spécial. Elle sentit son cœur battre la chamade, était-ce la nervosité ? Elle l'ignore, mais elle espérait reconnaître cette émotion, et le plus tôt possible. Ses prunelles vairons scrutaient les étoiles attentivement, elle se sentait en sécurité avec le soldat, habituellement c'était le cas contraire avec les autres (enfin, pour certains) mais c'était différent avec lui.
En ayant mal au cou pour avoir longtemps regarder le ciel, elle baissa la tête pour fixer le mâle, qui le toisait déjà. Son cœur manqua un battement, depuis combien de temps le matou blanc la fixait ?

-Enchanté ,je m'appelle Aoki.

La femelle réprima un doux frisson encore une fois, ce prénom allait bien à ce soldat, c'était charmant. Le ton de sa voix était si doux pour elle, c'était plutôt étrange d'aimer une voix. Pour elle, la notion du temps s'est arrêté sans qu'elle ne le sache pourquoi, peut-être c'était le fait dont elle était concentré sur lui ? Nishari avait tant de questions pour lui poser, juste pour savoir si c'était possible d'avoir une amitié stable avec ce dernier, elle ne savait pas pourquoi mais elle voulait savoir tout de lui. Elle eut du mal à se retenir pour lui poser des tas questions, comme pourquoi il cache son visage..
Le matou reprit parole, dont lequel Nishari était soulagé, car malgré les quelques secondes sans paroles, c'était une éternité pour elle. Elle ne voulait pas perdre une seconde sans lui parler.

-Tu viens souvent par ici ?

Oh que oui. Elle venait presque à chaque semaine ici, elle essayait d'éviter les patrouilles en allant sur des toits des immeubles que ce soit délabrés ou non, se promener, espionner les humains pour le plaisir ou même dormir quelque part sous le soleil brûlant accompagné d'une douce brise fraîche. Même si elle voyait des soldats dans cet endroit, elle ne prenait pas la peine de les saluer, et ils firent de même, ils s'ignorèrent comme s'ils ne se sont jamais vus. Parfois, si la femelle était fatiguée et qu'on la dérange, elle n'hésite pas à se battre ou même de cracher pour ensuite s'en aller.

-Oui, assez souvent. C'est l'endroit principal où je peux me promener tranquillement.

C'était la vérité, mais elle préférait largement aller se promener dans des endroits sombres, malgré l'horrible odeur. Elle s'est déjà habitué à ces odeurs répugnantes, sauf celui des égouts, le seul endroit où elle s'y promène rarement ou même de patrouiller là-dedans. Rien qu'en pensant aux égouts, elle sentit l'odeur familière - dans son imagination - et elle ne put s'empêcher de grimacer tout en baissant la tête. Elle se demandait maintenant si Aoki détestait aussi l'odeur étouffante des égouts...ah non, tout les chats détestaient l'odeur des égouts.
La femelle reprit son expression sereine, puis releva la tête pour le regarder. Elle ne savait plus quoi dire, des questions auxquelles elle hésitait à poser, elle ne voulait pas poser une question comme par exemple ''Quel est ton pouvoir ?''. Non seulement cela ne fait qu'aggraver la méfiance, mais c'est possible - dans les pensées de Nishari - que cela puisse rendre un malaise entre eux, enfin la majorité des chats n'hésiteraient pas à poser cette question, mais cette rencontre était ''spécial'' pour Nishari, elle ne voulait pas lui questionner sur son pouvoir si soudainement.

-Et toi, aimes-tu te promener dans la ville ?

_________________


Voici la couleur pour me parler: #FF9933

Petit comic o/:
 
Messages : 62
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 19
Jeu 14 Sep - 19:02

What is more beautiful...
ft Nishari
L'amour n'est seulement qu'un mot jusqu'à que quelqu'un lui donne un sens.
L'air réfléchit de la féline remplis ton cœur avec une douce chaleur agréable.Tu te sentais bien. Tu te sentais enfin normal. Tu n'étais plus un monstre ,tu n'était plus qu'en simple chat. C'étais bien la première fois que tu te sentais comme ça et tu n'avais pas envie que ça se finisse. Tu voudrais que l'éternité t'accueille dans ses bras juste pour revivre ce moment encore et encore. Tu te sentais enfin toi même et tu te demandais pourquoi cela arriver avec cette femelle.... Tu savais qu'elle n'était pas comme les autres mais pourquoi avais-tu l'impression de voler en sa présence ? Pourquoi te sentais-tu enfin libre ? Tu levas la tête vers les étoiles en accélérant la cadence du mouvement de ta queue. En ce soir ,les étoiles semblaient encore plus brillante et la lune vous baignez dans une ambiance sereine. Paisible comme elle, tu avais l'impression que le temps s'étaient arrêté. La voix de la femelle résonna doucement à tes oreilles alors que tu tournais la tête vers elle :

-Oui, assez souvent. C'est l'endroit principal où je peux me promener tranquillement.

Elle avait raison et tu le pensais également. Si tu venais ici, personne ne faisait attention à toi. Personne ne te critiquait. Personne ne parlait dans ton dos. Personne ne venait t’embêter dans ton dos. Certes ,il y avait des humains mais ils ne faisaient guère attention aux chats. Ils semblaient même en avoir peur. Ou exprimer de la ranqueure contre nous. Tu ne savais pas comment ils vivaient. Dans la pauvreté ? Dans la saleté ? Dans le luxe ? Tu ne savais pas et tu le saurais probablement jamais. Et tu n'avais pas l'intention de t'introduire dans des habitations humaines. Tu n'avais pas envie de faire face à leurs armes à feu qui produisaient un son semblable au tonnerre. Ses armes étaient dévastatrices et elles faisaient un nombre exorbitant de morts à elle seule. Pire que nos pouvoirs ,elles ravageaient tout sur leurs passages. En parlant des pouvoirs, est-ce que on pouvait les considérer comme des armes ? Comme un danger pour tout le monde ? Dans tous les cas ,ce n'était pas notre faute. Nous ne sommes que des cobayes utilisés par les humains pour essayer leurs expériences. Nous n'avons pas le choix et tu n'avais jamais vu un chat sans pouvoir. Cela devait bien existé mais c'était bien rare de nos jours. Tout le monde était passé par la case "laboratoire" ou par l'héritage familiale. Mais à cause des humains ,tous ses pouvoirs nous avaient divisé entre nous. Différents clans mélangeant la haine et l'amour pour n'engendrer que des tensions. Mais pourtant ,qu'une seule race. La belle voix de Nishari te sortis de tes sombres pensées :

-Et toi, aimes-tu te promener dans la ville ?

Tu la regardas en clignant des yeux -même si elle ne pouvait pas le voir- en réfléchissant à sa question. A vrai dire oui, mais tu préférais la forêt car -là-bas- il n'y avait pas de pollution. Il n'y avait que la nature qui apportait un calme bienfaisant. En y repensant ,tu n'arrivais qu'à te sentir serein entre ses immenses arbres... Pourtant ,en sa présence, tu te sentais en sécurité totale. Tu lui vouais une confiance aveugle même si tu ne venais que de la rencontrer. C'était bien bizarre et tu espérais vite savoir de quoi il s'agissait...Un sentiment ? Une impression ? Tu ne savais pas... Tu ne comprenais pas ? Mais même si cette pensée te tordais le ventre ,tu n'avais pas envie que cette sensation disparaisse. Tu n'avais pas envie de partir pour rentrer dans ta chambre froide. Contrairement aux autres jours, ta routine continuelle ne te convenait plus. Tu voulais passer à autres chose...

-Oui mais ce que je préfère c'est de partir dans la forêt. Visiter de nouveaux territoires et découvrir leurs secret quels qu'ils soient. Et toi Nishari , tu aimes voyager ?

Tu ne sais pas pourquoi tu avais posé cette question mais tu avais envie d'en apprendre plus sur elle . De savoir ce qu'elle aimais. Ce qu'elle détestait. Quelle vie ,elle menait ? Et pleins d'autres choses que tu ne pouvais citer. Toutes ses questions se mélangeaient dans ta tête et tu essayais d'y mettre un ordre. Mais cela était impossible et tu cessas de faire remparts à ses questions qui t'envahissaient l'esprit.Tu plantas tes yeux dans les siens ,si beaux et si purs. Tu attendis qu'elle réponde alors que le temps s'étirait de plus en plus.


_________________
« L’avenir, fantôme aux mains vides. Qui promet et qui n’a rien »


Merqui Snizy pour cette signa magnifique ♥️
Messages : 68
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 15
Jeu 5 Oct - 5:54
L'air de la nuit était devenu un peu plus frais, ce qui voulu donner l'envie à Nishari de se rapprocher d'Aoki un peu plus. Pour la première fois depuis une semaine, l'air froid de la nuit commence à reprendre surface, à son plus grand bonheur, elle ne voulait plus souffrir de chaleur comme les derniers soirées dans un climat étouffante. La femelle hésita de confesser sa liste de questions au soldat, mais elle préférait prendre du temps pour rendre l'atmosphère encore plus sereine qu'elle l'est en ce moment...pour ensuite rentrer dans leur dortoir respectif pour se reposer, en étant séparé de tout contact ? La soldate voulait passer toute la nuit avec Aoki pour apprendre encore plus sur lui, jusqu'à que les premiers rayons du soleil se reflètent. Elle remarqua que ce dernier fit des mouvements rapide avec sa queue blanche dont le bout était rouge.
Oh non. Est-ce que le mâle s'impatientait ? Inquiète, elle résista de rabaisser ses oreilles. Le soldat reprit parole, ce qui soulagea énormément Nishari.

-Oui mais ce que je préfère c'est de partir dans la forêt. Visiter de nouveaux territoires et découvrir leurs secret quels qu'ils soient. Et toi Nishari , tu aimes voyager ?

Voyager..? Elle en frémit de frayeur, elle avait peur de voyager ! Même si elle était une soldate de seconde ligne, la femelle avait une crainte de se promener en dehors de la ville, surtout toute seule. Elle a déjà voyagé, mais ce n'était qu'une seule fois. Et elle n'oserait pas de recommencer. Elle préférait légèrement voyager avec un autre chat, que ce soit par patrouille ou non. Elle avait surtout peur de se faire dévorer par une plante carnivore ou un prédateur modifié génétiquement. Elle essaya de penser à autre chose que de se faire manger tout crue comme une proie facile qu'elle est.
La femelle lâcha un soupir pour se rassurer, puis répondit d'une voix nerveuse;

-J'aime voyager...seulement avec un compagnon de promenade avec moi. J'ai plutôt peur de voyager seule.

Elle se sentit soudainement idiote, elle était un soldat nom de dieu ! Un soldat ne devrait pas avoir peur de voyager, que ce soit seul ou avec une patrouille à ses côtés. Embarrassée, elle détourna le regard. Deux minutes passa, puis la femelle se décida - encore - de braquer son regard sur lui, jusqu'à qu'elle observa les spirales rouges d'Aoki. C'était plutôt intéressant de voir ce genre de marque sur un chat, à ses yeux bien sûr. Elle ne pouvait pas s'en empêchée de le regarder, quelque chose en elle lui implora de l'observer jusqu'à qu'ils se quittent, pour ensuite de le revoir le lendemain ou plus tard.
La femelle ressentit un besoin de voir ses yeux, de quel couleur ils sont, que pouvait-on lire à travers de ses yeux. Du désespoir ? De la douleur ? Ou peut-être juste du vide, un regard sans sentiment ? Qui sait...Pour elle, elle aimait bien ses propres yeux car c'était différent des autres, mais elle les détestait car ce n'était que du vide ainsi qu'une fatigue, si on lisait bien dans ses prunelles vairons. La petite vilaine cicatrice le rendait moins magnifique, lui rappelant de mauvais souvenirs.
La jeune femelle se coucha, ayant mal d'être assis pendant un long moment, elle avait un peu froid aussi. Nishari racla la gorge pour ne pas avoir une voix cassée.

-J'ai une question pour toi, Aoki. Pourquoi caches-tu ton visage ?

Elle espérait que cette question ne le rendrait pas mal à l'aise. Elle joua paresseusement avec un petit caillou devant elle pour passer le temps, attendant patiemment la réponse à sa question. Si ce dernier ne voulait pas le dire, lui expliquer, ce n'était pas grave. Nishari demeura silencieuse en sombrant dans ses pensées, pensant surtout à lui, comment il en était arrivé là, à courir comme si sa vie en dépendait..peut-être que quelqu'un le pourchassait ? Si c'était le cas, elle fera tout pour faire regretter son pourchasseur de s'en être pris à Aoki. À présent, il était un des rares chats dont lequel Nishari s'inquiétait. Même s'ils ne se parlaient que seulement depuis aujourd'hui.
Ou plutôt ils se parlaient seulement que depuis cette belle et froide soirée.
Bref, elle continua de jouer avec le caillou avant de mettre sa patte sur celui-ci. Elle avait oublié que le caillou était assez pointu sur le bout. Elle sentit une légère douleur sur son coussinet, puis releva sa patte pour voir quelques gouttes de sang sur son coussinet rose, prenant une couleur encore plus foncé. Elle grogna de douleur, ce n'était pas la même chose que de se faire piquer par une épine, mais cette fois-ci du sang perlait de ses pattes, et la douleur était - sois-disant - encore plus forte.

Elle poussa d'un revers de la patte le caillou, puis s'entreprit à lécher sa petite blessure tout en attendant la réponse du mâle.

_________________


Voici la couleur pour me parler: #FF9933

Petit comic o/:
 
Messages : 62
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 19
Ven 6 Oct - 18:39

What is more beautiful than love
ft Nishari


L'amour n'est seulement qu'un mot jusqu'à que quelqu'un lui donne un sens.


La femelle frémit alors que ses pupilles reflétaient une frayeur sans nom. Peur de voyager ? De s'aventurer seule dans la forêts ? Tu ne pourras pas le déterminez mais tu comprenais son sentiment si c'était bien celui-là qu'elle représentait.  Qui n'avait pas peur de s'aventurer dans un lieu inconnu ? Enfin...toutes les personnes douées de sentiments.... Tu secouas la tête de droite à gauche pour revenir à la réalité. Une brise glacée s’insinua entre tes poils en te glaçant les os. Tu frissonnas alors que la fraîcheur de la nuit venait vous entourer de sa froideur. Même si tu avais un peu la chair de poule ,cette brise te faisait du bien après toute ses nuits passées dans la chaleur suffocante. Nos chambres étaient climatisés mais cela avait très peu marché cet été. Il avait du surement avoir la flemme de la changer. Toute façon ,qu'est-ce qui en avait à faire qu'on est chaud ? Tant qu'on est en bonne santé et capable de se battre, ils se foutaient pas mal de fait et geste ou de notre bien être....Après tout ,nous ne sommes que des pions qu'ils peuvent facilement changer. Nous avons pas d'influence sur le déroulement des choses mais cela t'étais bien égal...

-J'aime voyager...seulement avec un compagnon de promenade avec moi. J'ai plutôt peur de voyager seule.

Le regard de la chatte se fit embarrassé ,remplaçant le vide -comme les tiens- un petit instants, alors qu'elle détournait la tête vers la droite.  Tu levas les yeux vers le ciel noir alors que les étoiles dansaient dans tes prunelles vides. En un sens ,tu la comprenais et c'est vrai que c'était angoissant de partir seul dans cette immense forêts. Que ce soit à cause de la peur de se perdre ? De se faire attaquer ? De mourir de faim ? De soif ? D'être dominé par la pénombre des arbres qui semblaient être des géants par rapport à nous ? Mais en passant outre tout cela ,on comprenait que nous étions que des microbes par rapport à toute l'équilibre de la nature. Quelque chose que même les humains pouvaient changer. Rien ne pourrait perturber cette équilibre qui résidait ici depuis des milliards d'années. Que pouvait bien y avoir avant nous ? Qui pouvait bien être nos ancêtres ? De qui pouvons descendre ? Toutes ses question subsistaient dans ton esprit comme des sangsues bien ancrées dans une partie de ton cerveau. Tu coupas court tes pensées en n'essayant de ne pas trop divaguait. En y repensant , Nishari avait dit qu'elle n'aimait pas y aller toute seule....Mais avec un compagnon de voyage. A cette pensée ,ton cœur manqua un battement . Comme si il avait fait un vol plané dans ta poitrine. Une image vint germer dans ton esprit sans que tu t'y attendes. Tu te vis marcher avec Nishari dans la forêts . Vous étiez beau et vous semblez heureux. Même toi..  Est-ce que cela pourrait être tout bonnement possible ? Que un jour ,tu aperçoives enfin une lumière d'espoir ? Même si tu savais bien que cela t'était impossible, en présence de la soldate ,tu avais l'impression que tout pouvait être possible. Rien qu'en sentant son regard emplis de douceur sur ton pelage , te rendais plus léger que la brise qui secouait ton pelage. Alors que tes pensées s’emmêlaient, la voix douce vois de la femelle résonna dans le noir de la nuit :

-J'ai une question pour toi, Aoki. Pourquoi caches-tu ton visage ?

Tu tournas la tête vers elle et sa question te décontenançait un peu. Rare était les personnes qui t'avaient posé la question et tu ne leurs répondait jamais. Depuis le jour de ton opération ,tu n'avais jamais montré ton visage à qui que ce soit et cela t'allait très bien. La première pensée qui aurait du te parvenir était de ne pas lui dire mais tu ne pouvais pas. Inconsciemment ,tu voulait lui montrer ton visage .Mais c'était un geste complètement déraisonné et tu avais rencontré Nishari que depuis quelques heures. Mais tu voulais qu'elle le sache . Tu voulais tout lui dévoiler. Ton passé , tes rêves, tes soucis, tes connaissances ,tes pensées...Et même ton futur. Il était vrai que jusque là ,tu n'avais jamais envisager à un avenir où tu étais le héros...Mais...mais tout cela imaginable et tu avais envie d'être le héros de ton histoire. Mais est-ce que cette pensée durera jusqu'à que tu quittes la belle soldate ? Est-ce que tu pourrais penser la même chose dans ta chambre ?Tu ne savais pas. Tes pensée se déformaient et s’emmêlaient pour former qu'un gros ramassis de noeud aussi gros que ton cœur. Tu ne savais pas quoi penser , pas quoi faire. Cela ne t'étais jamais arrivé jusqu'à aujourd'hui et tu étais totalement dépassé par les événements.Tout ce dont tu étais sûr ,c’est que tu allais répondre à Nishari car tu sentais que tu pouvais te confier à elle. En vérité ,tu n'avais rien à cache à part des yeux rouges comme le sang. Ses yeux que tu détestes au point de les cacher sous une grande capuche noire. Ils étaient vides. Dépourvus de tout signe de vie ou de sentiment. Tu avais beau chercher ton ancien toi ,tu ne le trouvais pas. Il était mort et avais emporté tout ce qui te rattachait à ton humanité. Tu n'étais plus qu'une coquille vide, un corps sans âme. Tu détournas les yeux des étoiles te le braqua sur Nishari. La jeune femelle s'était allongeait sur le sol alors que son beau pelage crème traînait sur le sol.Ramassant des poussières au passages et toutes sortes d'autres choses. Elle jouait avec un caillou pointu. Tu n'eus pas le temps de la prévenir qu'elle pouvait se blesser avec ,qu'elle se coupa légèrement le coussinet. Du sang couleur rubis perla sur sa patte alors que la femelle laissa échapper un petit grognement de douleur. Le sang roula sur sa peau alors qu'elle nettoyait le sang. Le caillou avait été projetait plus loin et son bout s'était teint d'une couleur rouge bordeaux alors que le sang séchait rapidement. Tu pris ton courage à deux pattes et pris la parole d'une voix plus basse ,comme si tu avais peur qu'on t'écoute :

-Pourquoi ? En vérité ,j'ai honte de mes yeux. Ils sont vides et quoi que je fasse ,ils ne peuvent refléter aucun sentiment. C'est comme si ,je ne possédait aucune âme...J'ai même l'impression de ne pas être vivant...

Tu détournas les yeux à la fin de tes paroles. Un sentiment t'opprimait la poitrine et tu compris que c'était de la peur. Tu avais peur que Nishari se moque de toi ou qu'elle s'éloigne de toi... Tu essayas de repousser ses pensées alors que le temps s'étirait comme un étau qui pesait sur tes épaules. Soudain une idée vint illuminer tes pensées alors que tu regardais le chatoiement du ciel. Sans laisser le temps à Nishari de répondre, tu te levas et te plaças devant elle. Tu tendis la patte comme une invitation et relevas la tête en prenant la parole :

-Est-ce que tu voudrais bien me suivre ,j'aimerais te montrer quelque chose...

Tu ne te sentais pas très à l'aise à cause de ce que tu venais de révéler mais tu ne le regrettais pas. Nishari était bien la première à qui tu te confiais et tu te sentais en sécurité à ses côtés. Tu la regardais en entendant sa réponse alors que ta capuche découvrait légèrement tes yeux. Des yeux rouges qui luisaient dans le noir d'une lueur indescriptible. Pour la première fois depuis longtemps, tu ne pris pas la peine de la remettre et cela ne te dérangeait pas de les montrer à Nishari. Pourquoi ? Tu n'en avais aucune idée...


_________________
« L’avenir, fantôme aux mains vides. Qui promet et qui n’a rien »


Merqui Snizy pour cette signa magnifique ♥️
Messages : 68
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 15
Dim 8 Oct - 4:34
Après qu'elle ait posé sa question, le mâle à la fourrure blanc baissa sa tête pour la regarder, il garda le silence pendant quelques secondes qui dura une éternité pour elle. Lui avait-elle mit mal-à-l'aise ? Est-ce qu'il voudrait repartir sans répondre à sa question ? La femelle commença à paniquer intérieurement. Si c'était le cas, elle s'excusera un million de fois et partira de la ville, honteuse, puis reviendra dans la Caserne plusieurs jours plus tard, sans expliquer qu'elle avait fugué. Elle s'en voudrait à elle-même toute sa vie si ce moment se passe exactement comme dans ses pensées.
Du coin de l'oeil, elle observa le caillou imprégné de son sang, qui était maintenant sec. Elle se demandait rapidement si Aoki pouvait avoir chaud sous sa capuche..qui était noir. Une capuche noir sous le soleil. C'était bidon comme pensée, mais lorsqu'elle devient nerveuse, elle peut penser à n'importe quoi.
Le soldat répondit, d'une voix basse.

-Pourquoi ? En vérité, j'ai honte de mes yeux. Ils sont vides et quoi que je fasse, ils ne peuvent refléter aucun sentiment. C'est comme si, je ne possédait aucune âme...J'ai même l'impression de ne pas être vivant...

Il détourna ses yeux assez rapidement, et l'odeur de la peur régna peu à peu dans l'air. Elle savait parfaitement comment il ressentait...elle se sentait différent des autres, et c'était le même cas pour lui. Chaque jour, chaque minute, chaque seconde, chaque moment..il n'y avait aucun sentiment autre que la peur, la colère et l'ennuie. Ils étaient des soldats ayant aucun sentiment, sois ne pas les reconnaître. S'il tuait ou blessait gravement un ennemi, il ne ressentait probablement rien. La femelle se remémora de son passé après son injection. Elle était incapable d'exprimer ses sentiments, alors qu'autour d'elle se trouvait de nombreux chats dans des cages, apeurés et certains d'autres en pleure au fond dans leur cage, puis finalement elle, au milieu de la cage en regardant autour d'elle. Parfois elle griffa le sol froid et grise de la cage, parfois elle se couchait et à un certain moment elle se surprit à parler avec les autres chats d'une façon froide.
Elle ouvrit la gueule pour lui répondre qu'elle le comprenait, qu'ils se ressemblaient tout les deux, comme s'ils étaient destiné à affronter ensemble les personnes qu'ils les regardaient de travers tout en les insultant ouvertement, ne jamais s'abandonner l'un de l'autre. Mais celui-ci se releva et se plaça devant la femelle couché, puis tendit la patte vers elle.

-Est-ce que tu voudrais bien me suivre, j'aimerais te montrer quelque chose...

Elle scruta la patte pendant quelques secondes, songeant si elle devait le prendre pour accepter, ou soit se relever toute seule..Ce serait impolie de sa part. Elle releva sa tête pour le regarder. Soudainement, elle voyait légèrement ses yeux qui reflétait dans la noirceur de la soirée, puis son coeur manqua un battement, ses yeux était d'un rouge magnifique, comme ceux d'un rubis...elle était hypnotisé par ceux-ci, de nombreux chats avaient les yeux rouges, mais ceux-ci était magnifique, un rouge si profond qu'elle pouvait les regarder pendant des heures sans se lasser d'eux. Ses prunelles transpercèrent à travers celui des siens, lui ordonnant de ne plus bouger, seulement de se contenter de les observer.
Elle cligna finalement ses yeux, la bouche entre-ouverte par l'admiration, ses prunelles vairons luisant de plus belle sous la lune. Si seulement elle pouvait les contempler encore un moment, mais elle rendrait la situation encore plus gênant, surtout pour lui. Elle toisa encore la patte, puis mit sa patte sur celui d'Aoki, l'acceptant. Elle se releva avec son aide, puis entreprit de faire une toilette rapide en enlevant quelque grains de sable à son plus grand agacement, mais elle se força de ne pas montrer son négativité devant le soldat. Elle arrêta sa petite toilette et regarda à nouveau Aoki, maintenant déçue de voir à peine les prunelles rubis de ce dernier. Sa queue fit quelques mouvements lents, montrant qu'elle était sereine. Elle répondit à son tour, d'une voix basse.

-Je suis prête, puis elle murmura d'une manière inaudible,je te fais confiance, Aoki...

Nishari se sentait étrangement léger après avoir lâcher la dernière partie de sa phrase, ce n'était pas son genre. Elle scruta l'horizon, puis vers le ciel noir recouvert de petites taches blanches ainsi que la pleine lune. Elle replongea son regard sur celui d'Aoki, le fixant droit dans les yeux, une lueur de compassion luisant dans son regard vide en une fraction de seconde. Elle fera n'importe quoi pour lui, et ce jusqu'au bout de sa vie. Elle ressentait une sensation de vouloir l'accompagner partout sans savoir pourquoi.

_________________


Voici la couleur pour me parler: #FF9933

Petit comic o/:
 
Messages : 62
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 19
Jeu 12 Oct - 19:39

What is more beautiful than love
ft Nishari


L'amour n'est seulement qu'un mot jusqu'à que quelqu'un lui donne un sens.


Nishari semblais étonnée et ses pupilles luisirent sous le clair de lune.Ses beauc yeux vairons étaient magnifique et tu pourrais les admirer pendant de longues heures sans te lasser. Même sa cicatrice l'embellissait et tu la trouvais magnifique. A cette pensée ,tu te dandinas sur place et tu sentais tes joues rosir. Cela ne t'était jamais arrivé de rougir et tu étais troublé par ton attitude. Toute tes pensées était tournée vers cette soldate et tu ne savais pas comment l'empêcher. Mais dans un sens ,tu n'avais pas envie de le faire et tu avais envie de tout lui raconter. De vider ton sac même si tu ne la connaissais que depuis quelques heures.... En voyant que tu la regardais depuis de longues minutes ,tu détournas le regard en même temps qu'elle détournait le sien. Soudain tu sentis sa patte sur la sienne alors qu'elle s'appuyait dessus pour se relever. Son doux pelage te chatouillais le coussinet alors qu'elle la retirais délicatement. Tu sentis une petite peine quand tu reposas ta patte au sol...Comme si tu avais envie de sentir sa patte sur la tienne plus longtemps encore... C'était un bien étrange sentiment mais tu ne t'en focalisas pas tout de suite... Nishari fis une petite toilette rapide et tu en profitas pour secouer ton pelage avec des mouvements frénétiques. Tu n'aimais pas quand des grains de sable restaient coincés dans ton pelage et la soldate semblait être du même avis. Sa toilette finit ,la femelle leva la tête et planta ses yeux vairons dans les tiens. Tu sentis ton cœur manquer un battement alors qu'elle prenait la parole d'une voix douce :

-Je suis prête.Puis elle murmura d'une manière inaudible.Je te fais confiance, Aoki...

La queue de la soldate crème battait lentement le sol signe qu'elle était sereine et ses paroles étaient emplis de sincérités. En les entendant ,tu te sentis léger et ta poitrine se relâchas comme si tu avais peur qu'elle refuse de te suivre. Tu te sentais heureux et tu ne savais pas comment décrire les sentiments qui t'envahissaient. C'était comme un tourbillon dans ta poitrine qui ne cessais de grandir et d'aller de plus en plus vite. Comme une mini tempête qui menaçait de te submerger.Mais c'était pas désagréable...Juste déconcertant et inattendue. Toi qui était si vide à l’intérieur ,tu ressentais pleins de choses en une nuit que tu n'aurais pu découvrir en toute une vie. Tu sortis de ta torpeur en sentant une brise passer sur ton pelage et regarda la femelle yeux dans les yeux. Tu pris la parole d'une voix aussi douce que la voix qu'elle avait pris :

-Alors c'est partit.

Tes yeux pétillèrent dans la pénombres de la nuit et tu partis en direction de la montagne qu'on pouvait apercevoir au dessus des immeubles de la ville. Tu marchas d'un bon pas tout en faisant attention à rester près de Nishari. Tu ne voulais en aucun cas la perdre et tu te souvenais de ses paroles sur l'aventure. En silence ,vous sortez de la ville pour s'enfoncer dans la forêt calme et imposante qui surplombait vos tête. Tu te sentais bien dans cette faune et cette flore luxuriante qui semblait s'animer sous vos pattes. Des lucioles vous entourer de leurs petites lueurs jaunes fluorescentes qui éclairer doucement votre chemin. Tu observas du coin de l’œil Nishari qui semblais resplendir au milieu de toute ses insectes. Mais tu remis vite ton attention sur le chemin pour ne pas changer de cap ou risquer de tomber. Tu ne voulais surtout pas de cette humiliation et que pensera la soldate après t'avoir vu tombé si misérablement ? Tu secouas la tête tout en slalomant entre les arbres et les buissons. Le silence qui s'était installé entre vous deux n'était gênant mais plutôt serein et apaisant. Tu te sentais incroyablement bien avec elle et tu voudrais que ce moment dure toujours. Mais ce n'était guère possible car tu pouvais déjà apercevoir le pied des montagnes qui apparaissaient dans ton champ de vision. Une petite brise vint secouer vos pelages et tu espérais qu'elle ne craignait pas le froid. En effet il faisait beaucoup plus froid en haut qu'en bas... Tu te rapprochas -sans t'en rendre compte- de Nishari jusqu'à que vos pelages se frôlent à chaque pas. Après quelques minutes de marche,  vous arriviez au pied des montagnes dont le plus haut pic s'élevait au dessus des nuage. Tu apercevais la petite corniche que laquelle tu voulais l'emmener et tu te souvenais de la si belle vue que tu avais pu apercevoir. Tu t’arrêtas à côté de Nishari et plantas ton regard dans le sien. Tu ne dis rien mais tes yeux exprimèrent tout ce que tu voulais lui dire à la place de ta voix.  Notamment qu'elle pouvait te faire confiance et que tu ne laisserais rien lui arriver. Même si il devait se sacrifier et en payer de sa vie. Ça n'avait aucune importance pour toi même si tu devais perdre la vie....Après quelques secondes ,tu retournas la tête vers la montagne et commenças l'ascension -tout en s'assurant que Nishari la suivait bien-. La poussière se coinçait dans tes poils ,soulevée par un petit vent glacé qui grandissait au fur et à mesure que tu montais. Les trois quarts du chemin se passa sans encombre et tu arrivais à la partie la plus compliquée de l'ascension. Des grosses pierres étaient posées devant toi et tu pouvais déjà apercevoir la corniche un peu plus haut. Tu sautas sur la première pierre et passas les autres avec souplesse. Ton esprit était concentré sur ton parcours et tu ne pouvais pas te permettre d'avoir d'autres pensées. Sinon ,tu prenais le risque de tomber et mourir en bas de la montagne. Après un dernier effort ,tu te hissas sur la corniche et soufflas un grand coup. Tu t'assis en attendant Nishari et tu priais pour que rien ne lui était arrivée. Tu ne sais pas comment tu pourrais vivre si elle était morte aujourd'hui. En plus par ta faute... Le vent fouetta ton pelage avec force et tu t’avenças vers le bord de la corniche. Le souffle coupé ,tu observas le ciel étoilé qui surplombait ta tête.C'était magnifique et c'était vachement plus beau que dans la ville avec toutes les lumières artificielles. Comme des milliers de diamants ,la voûte céleste semblais bouger dans tes yeux. En entendant des pas, tu te retournas et pris la parole à l'attention de Nishari :

-On est arrivé !

Tu espérais sincèrement que le paysage lui plaît et qu'elle n'eut pas pas trop de mal à grimper. Tu attendis impatiemment sa réponse, tout en ressentant une légère appréhension au fond de ton ventre.


_________________
« L’avenir, fantôme aux mains vides. Qui promet et qui n’a rien »


Merqui Snizy pour cette signa magnifique ♥️
Messages : 68
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 15
Aujourd'hui à 7:00
Un silence se forma soudainement. Peut-être que ses paroles lui ont mis mal-à-l'aise ? Ou peut-être qu'il essayait de comprendre ce qu'il vient de se passer ? Elle baissa les yeux, honteuse. Mais elle gardait tout de même espoir qu'il était sans mot, juste un peu surpris.
Ce fut la première fois que Nishari ressentait tant de sentiments en même temps, habituellement ce n'était qu'un seul sentiment par jour, soit dépression soit de mécontentement. Ou rien. Il y avait tant de positivité en elle sans qu'elle n'eut le temps de réfléchir à ces significations, tout se mélangeait pour qu'ensuite ces sentiments deviendront un. Elle releva ses yeux et sentit son cœur battre la chamade, un doux frémissement parcourant tout son corps. Elle espérait que ce moment ne se terminera jamais, appréciant chaque seconde avec lui. Elle eu un sentiment de paix et de positivité avec lui. Aoki reprit parole quelques instants après, une voix encore plus douce.

-Alors c'est partit.

Il marcha vers l'endroit où se trouvait la montagne, et la chatte le suivit immédiatement. Ils étaient tous les deux silencieux, appréciant le son de la nature que rapportait, elle se rapprocha un peu du mâle mais pas assez pour que leur fourrure se touche, puis soudainement une petite lumière s'éclaira, et un autre. Puis toute une horde de minuscules lueurs jaunes apparaissaient, elle comprit que c'était des lucioles et en fixa un qui était plutôt proche d'elle, les oreilles droites. Elle continua de les regarder pendant un moment avant de reporter son attention vers le mâle blanc. Elle sentit ses joues prendre chaleur si rapidement et baissa son regard, tout en suivant Aoki. Une brise passa et elle sentit que le mâle s'est rapproché, tellement que leur fourrure s'effleurait à chaque pas. Elle releva sa tête et vit une montagne et déglutit légèrement, elle prit peur pendant quelques secondes. Elle n'a jamais escaladé une montagne auparavant. Le soldat s'arrête et regarde Nishari, puis elle revit les prunelles rouges de ce dernier. Ses yeux était composé de plusieurs émotions et les joues de la femelle prirent une teinte rosée, la façon dont il la regarde la rendait si timide qu'elle était incapable de prendre parole. Elle ressentit vite le courage en elle.
Aoki se retourna et commença à monter et la soldate le suivit sans rien dire, l'air était de plus en plus froid à chaque fois qu'ils escaladaient et elle refusa de regarder en arrière, sous peine de prendre panique. Elle s'arrêta et regarda le parcours du mâle puis la femelle le copia, tout en s'assurant de prendre un peu de distance. Elle haleta alors qu'elle continuait de bondir sur des rochers, de petites brumes quasi non-voyant s'échappant de sa gueule, le froid s'intensifiant. Finalement, elle bondit sur la dernière roche et monta immédiatement sur la corniche après le mâle, puis se coucha pendant quelques secondes, reprenant sa respiration, les pattes endoloris. Nishari se releva et s'avança vers le soldat. Il se retourna et s'exclama;

-On est arrivé !


Elle allait répondre mais dès qu'elle observa le ciel, elle lâcha un halètement. C'était si magnifique ! On voyait plus clairement le ciel étoilée, c'était si brillant qu'elle ressemblait tous à des diamants. Elle inspecta attentivement chaque petites étoiles, s'amusant à elle-même de créer des formes. La Voie lactée était plus voyante, ce qui rendait la nuit étoilée encore plus envoûtant, jamais elle n'a vue le paysage comme cela, elle pourrait passer toute la nuit à regarder. Et peut-être même jusqu'à l'aube.
Elle était si aveuglé par la beauté du paysage qu'elle avait failli oublier le mâle aux yeux rouges à côté d'elle à son plus grand embarras. Elle vit une étoile filante et ses prunelles luisirent de plus belle. Je souhaite ressentir ces sentiments pour toujours.. Depuis toute petite, elle croyait aux étoiles filantes mais aucun vœux n'a été exaucé, elle espéra que cette fois-ci ce serait le contraire.
Elle entoura sa queue autour de ses pattes, la gueule entre-ouverte par la resplendissante vue.

-C'est extraordinaire, Aoki ! C'est encore plus beau que dans la ville !

Elle se rapprocha de lui, et s'assit par la suite, les yeux baissés maintenant vers Aoki, elle le regarda d'un air émerveillé et refixa la voûte céleste. Une brise encore plus froide défila et elle eu le réflexe de se coller à lui, cherchant de la chaleur corporelle. Elle soupira et ronronna. Rien n'était encore plus magique entre la vue des milliers d'étoiles et celui d'Aoki. Elle ressentit que tout les constellations brillaient seulement pour eux.
La femelle murmura en fermant les yeux, un ton heureux ainsi que de sérénité, les joues redevenues roses.

-Merci de m'avoir amener ici, c'est tellement magnifique...

La jeune soldate resta de même pendant un moment et désira ensuite qu'Aoki enlève son capuchon - malgré qu'il le rendait mystérieux - pour voir parfaitement la scène avec elle. Nishari estime qu'au fond d'elle qu'Aoki voyait plusieurs fois cet art naturel, mais elle voulait qu'il l'enlève ce capuchon noir pour contempler le ciel avec elle, dans la nuit froide malgré si réchauffant dans son cœur.
Elle le regarda au coin de l’œil, attendant sa réaction patiemment.

_________________


Voici la couleur pour me parler: #FF9933

Petit comic o/:
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « You can be a sweet dream or a beautiful nightmare. » feat.oberyn
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» What about playing chess?
» « CENTRAL PARK » New York i love you .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Zone de RP :: La Ville (territoires Soldats) :: Quartier Ouest-
Sauter vers: