Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
Les rencontres inattendues sont les meilleurs [Ft.Kaï']
Messages : 157
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 13
Ven 4 Aoû - 13:12
La noiraude n'était pas à l'aise. Dehors , la nuit avait fait place au jour et la pleine lune brillait d'une étrange lumière. Et bizarrement les humains ont mauvaise vues car ils alumment par magie des lumières synthétiques , qui font en plus mal aux yeux. La Felinae s'était vautré parterre à fixe de trop les regardés.

La chatte couleur ébène était dans son contre-élément. Elle ne pouvait pas se cacher et elle était voyante. Elle promena ces yeux verts fluo sur les murs. Elle était dans ce secteur avant. Oui , le secteur des frais qui allaient partir. Elle s'approcha de ve mur sans imperfection. Elle se dressa sur ces deux pattes arrières et planta ces griffes dans le mur. Elle avait envie de le déchirer , de l'exterminer. Tsuka savait qu'elle ne contrôlait pljs les fluides de son corps quand elle était en colère.

Ici , elle avait rencontrée LA personne. Celle à la base de tout son univers. Et il est mort. Comme Candle. Tout le monde meurt. Tsuka était venue ici en recueil. Elle aimait et détestait ce labo. Elle croit même que c'est le seul lieu où elle ne se ferrais pas jugées du regards.

La colère au plus haut niveau elle griffa d'un coup le mur peint en blanc. C'est le seule mur qui n'est pas en matière dur. Elle était même pas sur que ce soit un mur... Du sang perlait de ses griffes pourtant elle ne sentait rien. Il dégoulinait le long du mur , ce qui était satisfaisant.

- « Au moins , je pourrais dire que j'ai étriper un Humain. Ou une souris ou... Ou que je me suis fait ça car je ne supporte plus rien. Mhh. »

_________________
Invité as-tu peur de la solitude ?


Référence : MERCI WASPH !:
 

Mes délires CB !! :
 

Merci les Artistes ! :luv: :
 


Tsuka doute des guildes Vert Pomme
Messages : 739
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 20
Ven 4 Aoû - 13:35
Un soupir se fit entendre, tout comme des pas désinvoltes, lents et trainant un chat râleur. Kaïgaan avait reçu la formidable mission de "faire un tour de garde pour vérifier que tout se passait bien". Joie. Il marchait entre les murs, évitant de jeter un regard aux chats en cage se remettant de leur dernière expérience. Il ne voulait pas voir les horreurs que pouvaient créer les humains. Pourtant, il ressentait toute leur douleur, toute leur peur et leur haine. La plupart allait mourir de leurs injections, d'autres allaient devenir de simples reproducteurs, et enfin, d'autres allaient devenir des soldats. Finalement, c'étaient ceux-là qui s'en sortaient le mieux...
Kaïgaan marchait donc lentement, se contentant de regarder si les cages étaient bien fermées et si aucun intrus ne pointait le bout de son nez. Il enrageait contre lui même de ne pouvoir protéger personne, de ne pas pouvoir les libérer. Mais s'il se faisait prendre, il allait les rejoindre pour le restant de sa vie. Et ça, il ne pourrait pas le supporter. Le soldat se trouvait lâche de ne rien risquer, de laisser faire le mal sans oser agir. Mais un jour, il allait le faire. Tout était prévu, grâce à Gwei.
Mais ce n'était pas le moment de penser à ça. Il allait finir ce maudit tour de ronde, annoncer à son supérieur que "tout se passait bien", alors que non, tout allait mal. Les chats naissaient, étaient torturés, mouraient, se reproduisaient uniquement pour la folie des Hommes, pour des guerres absurdes. Et Kaïgaan n'était qu'un pion de cette mascarade.
Il soupira quand un bruit de crissement de griffes sur un mur et une voix féminine attira son attention. Dressant les oreilles, il se dirigea vers le bruit pour découvrir une chatte noire aux rayures vertes et blanches qu'il avait déjà rencontré. Rencontré, c'était là un bien grand mot. Il n'avait échangé avec elle que quelques mots et leur relations n'était pas ce qu'il avait vécu de plus passionant. Tsuka, une Felinae au fort caractère. Kaïgaan s'approcha d'elle en toussotant pour s'annoncer. Il espérait qu'elle se souvienne qu'il n'attaquait pas les chats sauvages, histoire d'éviter une bagarre ici. Mais si un humain arrivait, il devrait faire son devoir de soldat pour ne pas périr...

- Je peux savoir ce que tu fais là ?

Il la regardait, la tête penchée sur le côté en arquant un sourcil. Le matou gris avait un ton dur mais interrogateur, comme s'il venait de la surprendre à faire une bêtise.
Messages : 157
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 13
Ven 4 Aoû - 14:17
Un toussotement , sûrement le fruit de l'imagination de la Felinae , se fît entendre.

- Je peux savoir ce que tu fais là ? dit une voix dur et interrogateur.

La noiraude se remit sur ces quatres pattes. Et observa le nouveau venu avec nonchalance. Elle ne pu retenir une lueur de surprise quand elle vu que c'était Kaï...Kaï... Kaïgy , Kaïgaan ? En tout cas ça commence par Kaï. Le chat gris avait la tête sur le côté , le sourcils arqués. La femelle souffla en regardant sur ces pattes ensanglantés. Ces griffes lui faisaient mal que maintenant. Elle sentait un peu la douleur. Dans son état , c'est comme si elle été anesthésier. La femelle baissa les oreilles. Ces yeux verts fluo le fixant. C'était un soldat qui n'avait pas l'âme d'un soldat. Il était sûrement ami avec tout le monde. Elle se lécha la patte pour que le sang aussi verts que les tracés de son corps arrête de couler.

- « Je suis en fuite » dis-je sans émotion. Avant je l'aurais répondu sarcastique. Mais c'est le passé. De plus , c'est dêsagréable de ce faire répondre comme si on était une moins que rien. « Alors , je glandes. »    

Elle garda la queue et la tête haute , évitant de le regarder dans les yeux. La dernière fois qu'elle avait rencontrée le soldat elle avait un peu été trop...excessive. Si il venait à l'attaquer elle le laisserais pas faire. Elle ne se laissera JAMAIS battre par un Soldat. Jamais. Puis , elle espère pas car elle est mal au point.

- « Que fait tu là... Kaigaan ? C'est ça ? » demandais-je pour qu'il se focalise sur lui et non sur elle.

La noiraude agita la queue , irrité. Elle avait de plus en plus de mal à garder les yeux ouverts. La lumière fait tellement mal... Elle ferma les yeux , la tête baissée. Essayant de me concentrer sur sa voix et sur ces faits et gestes. Elle était à porter de patte.

_________________
Invité as-tu peur de la solitude ?


Référence : MERCI WASPH !:
 

Mes délires CB !! :
 

Merci les Artistes ! :luv: :
 


Tsuka doute des guildes Vert Pomme


Dernière édition par Tsuka le Sam 5 Aoû - 20:17, édité 1 fois
Messages : 739
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 20
Ven 4 Aoû - 21:19
La femelle l'observa, comme si elle se rappelait doucement de lui. Kaïgaan prit son mal en patience, se disant que commencer à s'agacer dès le début de la conversation n'aurait pas été sa meilleure idée. En suivant son regard, il vit qu'elle avait les griffes ensanglantées. Pourquoi ? Il allait peut-être avoir la réponse, car elle lui répondit enfin.

- Je suis en fuite. Alors , je glandes.

En fuite ? Elle s'était faite capturée ? Pourquoi pas, cela arrivait à bien des chats sauvages. Rares étaient ceux qui finissaient leur vie sans avoir franchit les portes d'une cage. Admettons, cela était cohérent. Mais... Glander ? Kaïgaan était un peu perdu, se demandant si elle était sérieuse ou si elle se foutait de lui. On ne glandait pas au laboratoire. On était prisonnier ou on fuyait, ni plus, ni moins. Tsuka reprit la parole, changeant totalement de sujet.

- Que fait tu là... Kaigaan ? C'est ça ?

Premièrement, le soldat fouetta l'air de la queue, agacé et parla d'un ton plutôt sec.

- Juste Kaï.

Il ne lui en voulait pas d'avoir dit son nom complet, elle ne pouvait pas savoir. Il n'en demeurait pas moins que le matou gris détestait ce nom, lui rappelant les souhaits de son père. Supprimer la moitié de son nom revenait pour lui à supprimer une partie de ses parents, ne gardant que sa mère, la seule qui l'avait élevé et aimé. Pour les autres chats, cela ne pouvait être qu'un caprice mais pour lui, cela comptait énormément.
Il observa Tsuka remuer également la queue, irritée pour une raison que Kaïgaan ignorait encore. Puis, elle ferma les yeux même si ses oreilles indiquaient qu'elle restait parfaitement concentrée. Elle ne lui faisait pas assez confiance pour se détendre complétement en sa compagnie, ce que le soldat comprenait parfaitement. Lui non plus n'avait pas confiance en elle. D'ailleurs, il s'empressa de demander d'autres explications.

- Je suis un soldat, être ici est tout ce qu'il y a de plus normal pour moi. Mais toi... Dis-moi pour quelle raison es-tu entrée dans un lieu gardé où tu as de fortes chances de te faire capturer, ou de tomber sur un soldat ayant décidé de suivre les ordres.

Il n'allait pas la laisser s'en tirer avec une explications à deux balles. Venir ici, pour un chat sauvage, était prendre de grands risques. Kaïgaan leva la tête, regardant presque de haut la femelle noire. Il n'était pas ce "soldat ayant décidé de suivre les ordres", mais il voulait lui faire comprendre qu'elle avait eu de la chance de tomber sur lui, et pas sur un autre de ses collègues. Peut-être qu'il allait la faire stresser en la laissant s'imaginer que, pour une fois, il allait être un bon petit soldat. Ça pourrait être marrant, même s'il ne comptait bien évidement pas le faire.
Messages : 157
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 13
Sam 5 Aoû - 20:38
- Je suis un soldat, être ici est tout ce qu'il y a de plus normal pour moi. Mais toi... Dis-moi pour quelle raison es-tu entrée dans un lieu gardé où tu as de fortes chances de te faire capturer, ou de tomber sur un soldat ayant décidé de suivre les ordres.

Tsuka ouvrit doucement des yeux et plongea ces yeux verts dans les siens. Il avait l'air décider. La femelle noir savait que lui racconter des bobards ne servait à rien. Elle recula d'un pas , le regards de sa confiance d'autrefois. Pourquoi elle lui dirait ce qu'elle étais venue ici pour rendre visite à son ancienne cage ? À Orion ? Elle ne lui dirait surement pas. Quoique ,elle ne concidèrent plus vraiment les Felinae comme une famille à avoir fait un deuil pour une chef d'une autre guilde au lieu de se lamanter sur la disparition de Candle. Elle regarda Kaï. Un soldat. Les chats que les Felinae n'ont pas sauvés devienne soldats. Ce n'est donc pas leurs fautes ? Il n'ont plus d'espoirs non ?

- « Les gens changent pas vrais ? Je suis peut-être pas au top de ma forme mais je suis pas domestique » murmura la Felinae las. La noiraude n'avais pas envie de lui cracher ça à la figure. Un chat qui veux qu'on l'appelle simplement " Kaï " ne change jamais de caractère. Il a un passé. Elle ferma les yeux , économisant sa vue pour s'enfuire en cas de pépin.

- « De toute façon , que ce soit Soldat , Caméléon ou Felinae... commença t-elle avec dédain. Tsuka n'avais pas envie de finir sa phrase. Elle pourrait le regretter , et elle n'a pas envie de passer ce stade. Elle changea de phrase et continua avec : « Je suis ici car je devais rendre visite à quelqu'un. Et puis , moi le danger j'en ris ! "

Pour une fois , elle souris. Elle devait pas lui montrer un signe de faiblesse. Aucun. Sinon elle devra comme lui être " Tsu " ce qui serait moins stylé. Elle releva la tête , yeux toujours clos.

_________________
Invité as-tu peur de la solitude ?


Référence : MERCI WASPH !:
 

Mes délires CB !! :
 

Merci les Artistes ! :luv: :
 


Tsuka doute des guildes Vert Pomme
Messages : 739
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 20
Mar 8 Aoû - 21:33
La femelle noire le regarda longuement, sans que Kaïgaan ne puisse y lire quoi que ce soit. Elle semblait hésiter, réfléchir... Il patienta, se disant qu'il pouvait bien attendre quelques secondes si la réponse tenait la route. Puis, enfin, elle parla. Disons plutôt qu'elle murmura, l'air fatiguée.

- Les gens changent pas vrais ? Je suis peut-être pas au top de ma forme mais je suis pas domestique.

Il plissa les yeux avant de pencher légèrement la tête sur le côté en arquant un sourcil. Le soldat ne comprenait pas vraiment le sens de ces paroles mais finit par se dire qu'elle parlait plus pour elle-même qu'à un réel interlocuteur. Néanmoins, il dû admettre que la noiraude était bien loin de la chatte au fort caractère cherchant la bagarre qu'il avait rencontré aux marais. Comme elle le disait elle-même, elle n'était pas au top de sa forme.

- De toute façon, que ce soit Soldat, Caméléon ou Felinae...

Kaïgaan dressa les oreilles, attentif, mais elle s'arrêta là. Il serra les dents, commençant à perdre patience d'attendre constamment une réponse correcte. Cependant, il ne voulait plus trop la brusquer. Tsuka semblait vraiment triste, comme amère, déçue. Il allait devoir attendre qu'elle s'ouvre à lui et il ne savait pas vraiment s'il allait en avoir le courage. La Felinae avait encore fermé les yeux, mais le soldat devinait qu'elle ne se détendait pas pour autant. Ses autres sens devait être à plein régime. Ces deux chats ne se faisaient pas confiance, ils ne faisaient que se tolérer. Pour le moment du moins. Finalement, Tsuka finit enfin par répondre quelque chose de compréhensible, relevant la tête malgré les yeux fermés.

- Je suis ici car je devais rendre visite à quelqu'un. Et puis, moi le danger j'en ris !

Il la regarda quelques instants sans répondre, comme interloqué. Tsuka semblait vraiment différente. Enfin, il ne la connaissait pas assez pour vraiment avoir un avis tranché mais toute de même. Kaïgaan fini par soupirer après ces quelques secondes de silence.

- Après tout, si tu veux mourir, c'est ta vie.

Il haussa les épaules d'un air désintéressé. Pour l'instant, il n'appréciait pas encore assez la Felinae pour en avoir quelque chose à faire de si elle mourait ou non. Enfin, pas assez pour qu'il prenne le temps de lui parler comme à un enfant et lui faire entendre raison.
Mais cependant, elle avait un but, une raison à sa venue. Et cette raison, Kaïgaan pouvait la comprendre. Ce n'était pas la première fois qu'il entendait que des proches étaient séparés. Peut-être était-ce parce que la féline au fort caractère semblait tristounette, mais le soldat avait envie de l'aider. Un peu, il ne devait tout de même pas risquer sa vie pour une simple retrouvaille de félins.

- Tu sais où il se trouve, ce chat ?

Il parlait d'un ton désintéressé, ce qu'il était finalement. Il n'avait pas une incroyable envie de jouer les héros en la menant jusqu'au félin qui lui manquait tant. Non. S'il pouvait l'aider, tant mieux. S'il ne pouvait pas, tant pis.
Messages : 157
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 13
Mer 9 Aoû - 16:55
" Après tout, si tu veux mourir, c'est ta vie. "

Elle était d'accord. Et se retient d'hocher la tête. C'est son problème. Après tout , rien la retient. Soldat , Caméléon , Felinae , tous un ramasser de félon. Les gens nobles, les vrais , il en reste presque plus dans ce bas monde. La noiraude fixait ces griffes. Si elle pouvait , si elle pouvait retournée en arrière ! Elle releva enfin la tête , les oreilles hautes , essayant de garder la tête sur les épaules. Elle s’apprêtait aussi à continuer son chemin à passant devant lui mais il rajouta :

" Tu sais où il se trouve, ce chat ? " il avait parlé sur un ton désintéressé mais il voulait peut-être vraiment l'aider ?

Tsuka en frissonna et baissa ces oreilles et la tête en contractant sa mâchoire. C'est pas tous les jours qu'on rencontre un gentil soldat. Kaï avait toujours été gentil en y réfléchissant bien. Sauf que pour la noiraude il n'était qu'un soldat comme les autres. Elle se retient de ne pas ouvrir les vannes. Pas devant lui, elle ne lui faisait pas confiance. Mais elle ne pouvait que ne pas lui répondre , se confient à un semi-inconnus c'était bien aussi. Elle leva alors les yeux à lui et lui souris , son premier vrai sourire à un Soldat.

- " Je doute que tu le connaisse, nous avons un peut-près le même âge. Alors à moins que tu sois diabolique depuis l'enfance au point de mutiler et éparpiller un pauvre chat seul. " dit-elle tremblante.

Son corps fut fusiller de tremblement de plus en plus. Elle ne voulait pas que le sol se dérobe sous ces pattes. Le silence s'était installé. Avait t-il compris ? Elle voulait qu'il comprenne.

- " Il est mort. " acheva t-elle.

Il devait ce dire que sa expliquait beaucoup de chose. Certain soldat tue les Felinae de sang froid venu ici sauvez des chats ici. Elle secoua sa fourrure et ferma les yeux , elle avait sans faire exprès commencer à pleurer. Elle ne le devait pas , elle avait fait son deuil. Mais essayez de trouver là où il était exactement mort était son but. Après , elle n'aurais plus aucun remords à postuler en tant que sous-chef puis prendre le rôle de chef à la place de Dariel. Les choses vont changer. Elle avait la tête baisée , elle ne voulait pas que Kaï la prenne en pitié , ni croiser son regards.

_________________
Invité as-tu peur de la solitude ?


Référence : MERCI WASPH !:
 

Mes délires CB !! :
 

Merci les Artistes ! :luv: :
 


Tsuka doute des guildes Vert Pomme
Messages : 739
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 20
Sam 12 Aoû - 17:52
La question posée par le soldat eu plus d'effet que ce qu'il pensait. Tsuka serra les dents et il cru voir un frisson la parcourir. Tant que ça ? Il avait juste proposé son aide... Elle eu l'air d'hésiter, encore et toujours. La Felinae noire était bien différente de la chatte au fort caractère cherchant la bagarre, n'hésitant pas à dire ce qu'elle pensait. Mais finalement, elle s'exprima, après un sourire qui sembla bien différent aux yeux de Kaïgaan.

- Je doute que tu le connaisses, nous avons à peu près le même âge. Alors à moins que tu sois diabolique depuis l'enfance au point de mutiler et éparpiller un pauvre chat seul...

Le soldat gris fronça les sourcil, piqué par cette étrange phrase. Il plissa les yeux en la regardant. Attend, c'était vraiment ce qu'il pensait là ? Ses yeux s'écarquillèrent quand il comprit, au même moment où Tsuka lui apporta confirmation de son corps tremblant.

- Il est mort.

La révélation tomba lourdement sur le coeur de Kaïgaan, qui pu maintenant enfin comprendre pourquoi Tsuka avait l'air aussi perturbée par sa question. Cependant, il reprit son sang-froid rapidement, comme toujours. La femelle noire commença à pleurer devant lui mais détourna promptement la tête, de peur qu'il ne la voit. Il comprenait ce genre de réaction. Il était pareil, refusant que qui que ce soit ne voit ses faiblesses. Il fallait être dur, au prix de se détruire de l'intérieur... Il n'avait pas pitié d'elle, tout le monde avait perdu quelqu'un. Mais il la comprenait et avait de l'empathie pour cette chatte qui était bien plus sensible qu'elle ne le laissait paraitre. Il toussota, voulant lui montrer qu'il n'avait que faire qu'elle pleure. Il se disait qu'à sa place, il n'aimerait qu'on s'attarde sur ses larmes alors qu'il essaie de les cacher.

- Où est-ce que tu cherches à aller ? Je vais t'y accompagner et si on croise un soldat, je ferai semblant que je viens de te capturer et tu t’enfuiras.

Il ne regardait plus Tsuka. Son regard était plongé dans le vide, réfléchissant à comment sortir d'ici si un soldat pointait le bout de son nez. Bien sûr qu'il se doutait qu'elle pouvait se débrouiller seule, elle avait l'air bien assez forte pour ça. Mais il voulait éviter qu'elle se fasse capturer et qu'elle finisse enfermée dans un endroit qui lui rappelle la mort d'un être cher. Personne ne voudrait être en cage dans un cimetière, en face de la tombe d'un ami.
D'un côté, il admirait également son courage. Pas d'être venue ici. Pour lui, un Felinae qui s'aventurait seul ici était juste suicidaire. Mais il admirait son cran d'aller chercher un souvenir qui allait peut-être lui faire du mal, au risque de perdre la vie. Plusieurs fois, Kaïgaan avait hésité à retourner devant la cage où il était né, où était morte sa mère, où il était encore innocent, heureux. Mais il n'en avait jamais eu le cran. Il avait toujours évité cette partie des cages, ne voulant pas se forcer à penser à des souvenirs douloureux. Douloureux car trop beaux comparés à la vie qu'il menait maintenant... Cependant, Rainbow lui avait fait revivre certains de ces souvenirs et même si cela l'avait fait pleurer d'émotion, c'était un premier pas. Peut-être qu'un jour, il aurait, comme Tsuka, le besoin d'aller se recueillir.
Il cligna des yeux en secouant la tête, revenant dans le présent. Voilà qu'il allait guider une Felinae dans le laboratoire. Peut-être que c'était lui qui était suicidaire...

- Ça te va ?

Son ton n'était pas chaleureux, mais pas froid non plus. Plutôt dur, comme s'il voulait la réveiller et lui redonner la niaque. Kaïgaan ne voulait pas qu'elle ait l’impression qu'il l'aide par pitié. Au contraire, elle venait de gagner assez de respect pour qu'il prenne des risques. Si elle était d'accord, il n'aurait plus qu'à marcher à ses côtés. Rien de bien compliqué, tant qu'ils ne croisaient personne...
Messages : 157
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 13
Dim 13 Aoû - 19:24
" Où est-ce que tu cherches à aller ? Je vais t'y accompagner et si on croise un soldat, je ferai semblant que je viens de te capturer et tu t’enfuiras. " avait cru entendre la noiraude.

Elle ne pleurait plus , trop perdue dans sa rêverie. La regardait t-il de en haut ? Essayait t-il de lui dire que sa ne valait pas la peine de risquer sa vie pour lui ? Encore aujourd'hui elle le croyait vivant. Mais c'est impossible. Comme c'est impossible de trouvé l'endroit de sa juste mort. Les humains utilise un produit qui pique le nez pour faire briller le sol et le nettoyer. Elle ne comprenait pas pourquoi il le laisser pas la pluie entrer. Elle ferma les yeux. Elle devra demander à Kaï comment il fait pour supporter cette lumière artificielle ! Malheureusement , une larme tomba au sol. Tiens ? Elle avait arrêter de pleurer. Pourtant c'était bien la sienne. Surement car elle a perdu sa lumière ? Après Orion , Candle. Elle vivait une nouvelle histoire avec la femelle rousse clair. La mort est tout le temps sur ces traces...

" Ça te va ? " dit durement le Soldat ce qui fît sursauter Tsuka.

Elle baissa les oreilles en arrière et lui lança un regards noir en balayant ces larmes. Il était assez... intelligent. Franchement , il savait comment lui parler pour qu'elle arrête de faire remonter le passé et ouvrit les blessures cicatriser. Elle lui sourit. Elle lui devait une dette.

- " Merci Kaï , tu es le plus serviable des félins que j'ai rencontrer. Allons trouver à sa cage. "

Et elle se mît en marche , contournant le Soldat. La noiraude croit s'avoir laquelle c'est. Elle était dans une salle où ont enfermait les chats inoffensif. Il lui avait montrer par hasard , un beau jour de printemps. Ma première mission en sa compagnie. Ces beau yeux bleu était devenue bien pâle. Comme un ciel voilé par les nuages menaçants. En parlant de ciel ...

- " Le ciel n'a jamais été aussi bleu depuis le jour où Orion est morte " chuchotais-je pour moi seule.

En y réfléchissant , Kaï lui aussi à des yeux bleus. La femelle ne voulait pas tourner sa tête vers le chat gris. Sa aurait fait bizarre et il se serait posé des questions. Elle s'arrêta , attendant qu'il al dépasse pour faire la prisonnière. Là , elle pourra apercevoir la couleur de ces yeux. En attendant , elle lécha rapidement sa patte , le saignement avait arrêter mais sa faisait un mal de chien !

_________________
Invité as-tu peur de la solitude ?


Référence : MERCI WASPH !:
 

Mes délires CB !! :
 

Merci les Artistes ! :luv: :
 


Tsuka doute des guildes Vert Pomme
Messages : 739
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 20
Mar 15 Aoû - 21:00
La Felinae ébène lui lança directement un regard noir avant de balayer ses larmes, se qui fit automatiquement remuer la queue du soldat. Pour qui elle se prenait ? Il lui proposait son aide et elle n'avait que ça comme réponse ? Tsss... Il allait l'envoyer bouler quand ce regard des plus ténébreux se transforma jusqu'à devenir un sourire. Un sourire honnête, beau. Puis des paroles, tout aussi belles...

- Merci Kaï, tu es le plus serviable des félins que j'ai rencontré. Allons trouver à sa cage.

Il la suivit du regard, sans un mot, quand elle passa devant lui. Serviable ? Il ferma les yeux un instant et tourna soudainement la tête en faisant un "tsss". Il n'y croyait pas. Enfin, il savait que Tsuka était honnête, au moins sur cette phrase, et pensait ce qu'elle venait de dire mais... Kaïgaan n'avait aucune estime de lui-même. Il faisait son fier, refusait qu'on se moque de lui et répliquait mais refusait qu'on le prenne pour quelqu'un de bien. C'était assez difficile à expliquer, et c'est d'ailleurs pour cela que ce chat était aussi perdu dans ses sentiments.
De son point de vue, il n'était pas quelqu'un de bien. Même si de nombreux chats avaient dit le contraire, il se disait qu'ils ne le connaissaient pas entièrement. Il était un soldat et toute sa vie, il avait effectué toutes ses missions consistant à nuire aux chats libres, écoutant leurs cris, leur douleur, leurs pleurs. Mais par lâcheté, il n'avait jamais rien tenté pour changer cela. Kaïgaan avait peur de mourir, peur d'être enfermé, peur des expériences. Certes, il prévoyait, avec Gwei, de faire s'évader un maximum de prisonniers mais rien n'effacerai jamais ce fardeau de son coeur.
Avec ses amis Felinaes ou Caméléons, il était sympathique, parfois généreux, moqueur sans aller trop loin. Mais ils ne le connaissaient pas réellement. Il était un soldat et détestait ses collègues. Il avait été entrainé pour se battre sans pitié et parfois, il sentait qu'il adorait ça. Cette violence, autant dans les griffes que dans les propos. La provocation, l'adrénaline... Qu'il le veuille ou non, être soldat faisait partie de lui, et c'est pour cela que même s'il devenait Felinae un jour, il n'irait sans doute jamais mieux. Kaïgaan n'était qu'un hybride perdu.
Voilà pourquoi il refusait les compliments. Ce n'était qu'un baume sur une blessure trop importante. Des paroles trop vaines pour un esprit aussi pessimiste. Le mâle gris ne pensait pas être quelqu'un de bien, peu importe ce qu'il avait fait ou fera.

- Le ciel n'a jamais été aussi bleu depuis le jour où Orion est morte.

Les paroles de Tsuka le fit sortir de ses pensées l'empêchant de trop durcir son coeur à nouveau. Il dressa les oreilles. Orion ? Ce nom ne lui disait rien mais comme la femelle noire lui avait dit, il était trop jeune pour l'avoir connue. Mais il comprenait les paroles de la Felinae. Rien n'était plus pareil après la mort d'un proche. La vie était fade, vide de sens. On ne faisait que airer, sans but.
Kaïgaan poussa un long soupir, fatigué de sans cesse penser à sa place dans ce monde. Il se torturait avec ça, sans jamais avoir de réponse. Enfin, il devait se reconcentrer. Ce n'était pas comme si il se baladait avec un Felinae en plein milieu du laboratoire. Non mais quel duo d'idiots ils devaient faire.
Il passa donc devant Tsuka, la queue basse mais les sens de nouveau en alerte. Allez, il devait arrêter de se tourmenter, au moins jusqu'à ce que cette folie ne soit terminée. Le soldat s'arrêta un instant, humant l'air, regardant de gauche à droite avec attention. La voie était libre, mais il ne se détendit pas pour autant. Néanmoins, sans ralentir le rythme bien qu'ils marchaient assez lentement pour prévoir une éventuelle patrouille, il s'adressa à sa "prisonnière".

- Tu comptes me parler de la personne pour qui on risque notre peau ou non ?

Il ne disait pas ça méchamment. Son ton ne sonnait pas comme un ordre, ni même une proposition. A vrai dire, il s'en fichait pas mal de cette chatte morte depuis des années, dans le sens où il n'avait aucun rattachement avec elle. Mais bon, peut-être que Tsuka aurait envie d'en parler et Kaïgaan avait déjà pris connaissance de la présence ou non d'autres soldats ici. Ils pouvaient s'accorder une petite discussion. Enfin, si elle ne voulait pas, il n'en aurait pas grand chose à faire. Son ton avait donc été désinvolte, une phrase lancée presque au hasard, sans même un regard, pendant qu'il vérifiait la sureté de la route. En clair, un très joli "parle si ça peut te faire du bien", de façon maladroite, peut-être un peu trop dure pour ce genre de situation. Mais bon, Kaïgaan n'était pas très doué pour réconforter et apaiser les sentiments...
Messages : 157
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 13
Jeu 17 Aoû - 14:25
La matou passa devant la noiraude , la queue basse. La femelle put enfin apercevoir ces yeux : bleu. Il était bleu. La bâtarde savait que ce n'était pas ceux de Orion , les siens était beaucoup plus clair. Mais n’empêche que Kaï en avait des beau. La femelle , voyant que son guide s'arrêta pour humer l'air et regarder gauche à droite , elle l'imita. C'était libre et le mâle se remit en marche. La femelle épia les murs et le sol. Elle ne connaissait rien de cette endroit et il semblait énorme. La femelle marchait lentement pour avoir le moins mal possible.


- Tu comptes me parler de la personne pour qui on risque notre peau ou non ?


La noiraude releva la tête , elle rêvais ou s'était une invitation à se confier ? Sa ne l'étonnais pas venant du mâle gris et celle-ci soupira , amusé. Elle n'avait pas envie de s'apitoyer sur son sort et rendre l'atmosphère gênante. Mais puisque c'est son souhait , très bien. La femelle réfléchis à sa phrase. Que pouvait t'elle dire ?

- " Orion est le seul chat qui se coller à moi sans avoir mal au corps. Nous pouvions faire mutuellement nos toilettes ensemble et il me tenait chaud l'hiver comme je lui tenais chaud.
Son pouvoir consistait à stop celui des autres. Il se battait au corps à corps. "


Un peu gênée elle enchaîna d'une petite voix :

- " Comment tu fais pour supporter cette lumière ? "

_________________
Invité as-tu peur de la solitude ?


Référence : MERCI WASPH !:
 

Mes délires CB !! :
 

Merci les Artistes ! :luv: :
 


Tsuka doute des guildes Vert Pomme
Messages : 739
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 20
Jeu 17 Aoû - 15:43
Kaïgaan entendit un léger soupir, ce qui lui fit instinctivement remuer les oreilles. Peut-être en avait-il trop demandé à la femelle noire... Enfin, elle était libre de ne pas lui parler, il s'en fichait pas mal. Cependant, elle prit tout de même la parole après quelques secondes de silence.

- Orion est le seul chat qui se collait à moi sans avoir mal au corps. Nous pouvions faire mutuellement nos toilettes ensemble et il me tenait chaud l'hiver comme je lui tenais chaud. Son pouvoir consistait à stopper celui des autres. Il se battait au corps à corps.

Orion était donc un ancien très bon ami de Tsuka, peut-être le seul vu comment elle en parlait. Ils avaient dû partager la même cage durant une longue année... Néanmoins, c'est quelque chose qui attira l'attention du mâle gris. Il fallait posséder un pouvoir pouvant stopper celui des autres pour être en mesure de toucher Tsuka ? En quoi consistait réellement le pouvoir de la Felinae ? Kaïgaan avait vu, lors de leur dernière rencontre, l'herbe fondre sous les pattes de la noiraude, mais pouvait-elle être si dangereuse qu'il ne fallait pas la toucher ? Il allait lui poser la question, histoire de savoir qui marchait derrière lui actuellement, mais elle enchaina elle-même sur une interrogation.

- Comment tu fais pour supporter cette lumière ?

Il ralenti le rythme pour lui jeter un oeil par dessus son épaule, interloqué par la question, avant de continuer à marcher. Supporter la lumière ? Il leva le regard vers les néons au plafond, éclairant tout le laboratoire d'une lumière blanche artificielle. Elle devait parler de ça. Kaïgaan huma à nouveau l'air avant de répondre, on est jamais trop prudent.

- Je suppose qu'on s'y habitue.

Il haussa les épaules. Ce genre de lumière était partout. Dans la ménagerie, dans le laboratoire, dans la caserne... Il passait la majorité de son temps sous elles et même si la lumière naturelle du soleil, plus douce, était plus plaisante, le soldat se faisait parfaitement à celles-ci. Une simple question d’habitude. Après tout, il avait grandi sous leur lumière.
Néanmoins, il n'avait pas oublié sa première question et profita de son temps de parole pour la poser. Si sa première réplique avait été prononcée d'un ton désintéressé, on sentait maintenant une pointe de curiosité dans sa voix.

- Tu as dit que seul Orion pouvait te coller sans avoir mal... En quoi consiste vraiment ton pouvoir ?

Il ne regardait pas Tsuka, trop prudent pour décrocher trop longtemps son regard des longs couloirs gris du laboratoire. Mais il était plutôt impatient de connaître la réponse.

HRP:
 
Messages : 157
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 13
Mer 23 Aoû - 22:14
Spoiler :
 

" Je suppose qu'on s'y habitue. "

J'hocha la tête pendant que lui haussée les épaules. Moi je mis habituerais probablement jamais , enfin bon. La noiraude continua à marché derrière lui , pour elle , tout se ressemblais et elle pourrais ce perdre facilement seule. C'est sans doute pour ça que les combattants viennent à plusieurs ici , pour ce repèrer grâce à l'odeur de chacun. La femelle jeta à coup d'œil derrière elle , elle espérait que l'odeur de Kaï éloignerait ces congénères , après tout si il s'occupe de cette zone c'est évident. La Felinae ne sentait plus ces pattes mais continuait à avancée.

" Tu as dit que seul Orion pouvait te coller sans avoir mal... En quoi consiste vraiment ton pouvoir ? " demanda t-il

Elle pouvait entendre une pointe de curiosité dans sa question. Elle s'ébroua , plissant les yeux pour savoir si elle devait lui dire ou pas. La femelle aux poils long regarda autour d'elle , humant une dernière fois l'air avant de lui répondre , sur ces gardes que des chats se jettent sur elle.

- " Tu sais , Orion avais un pouvoir qui marchait à pleine puissance , ce genre de pouvoir comme le physique , sa ne se change pas et ça ne se contrôle pas. Et bah moi , c'est pareille. Tout les fluides de mon corps est en réalité de l'acide. Absolument tous. Donc attention quand tu me frôle."

Elle ferma les yeux , se répétant des scènes en boucle. Tsuka n'était pas émotif , elle s'enfichait à présent du regards des autres. Mais avant , c'était dur pour elle. La noiraude s'arrêta et secoua ces membres chacun leur tour. Réfléchissant à toute éventualité maintenant que Kaï' ne doit plus avoir de question. Passe son regards sur les mûrs gris , à la recherche de quelque chose d'anormale. Après avoir rien vu de bien dangereux , se met à courir pour rattrapé le matou gris qui était déjà bien loin. Fut étonné et apeuré de constater que ces pas ne faisait pas grand bruit sur le sol

_________________
Invité as-tu peur de la solitude ?


Référence : MERCI WASPH !:
 

Mes délires CB !! :
 

Merci les Artistes ! :luv: :
 


Tsuka doute des guildes Vert Pomme
Messages : 739
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 20
Lun 18 Sep - 22:13
Tsuka s'ébroua, du moins c'est ce qu'il entendit. Quelques secondes passèrent avant que le soldat n'obtienne enfin sa réponse. Il ne savait pas si elle était juste prudente ou si elle cherchait à gagner du temps pour réfléchir à ses mots. Les deux chats ne se faisaient pas encore confiance, cela se sentait dans chacun de leur geste. Au moindre mouvement de l'autre, ils remuaient une oreille, jetaient un regard ou se crispaient. Ce n'était pas de l'amitié, mais une simple trêve où les deux protagonistes se testent, se méfient. Mais cela allait très bien à Kaïgaan. Il préférait la compagnie d'une chatte un peu trop méfiante qu'à un énergumène hurlant dans les couloirs et faisant trop facilement confiance.

- Tu sais, Orion avait un pouvoir qui marchait à pleine puissance, ce genre de pouvoir comme le physique, ça ne se change pas et ça ne se contrôle pas. Et bah moi, c'est pareil. Tous les fluides de mon corps est en réalité de l'acide. Absolument tous. Donc attention quand tu me frôles.

Il pencha légèrement la tête sur le côté sans ralentir le rythme, réfléchissant à cette réponse. Orion devait avoir un pouvoir qui lui permettait de résister à l'acide, ou de carrément le faire disparaitre. Et concernant Tsuka, cela restait encore assez flou pour Kaïgaan. Tous les fluides ? Il n'y avait pas que le sang. La sueur, les larmes, la salive... Tout ça était acide ou juste quelques fluides précis ? Néanmoins, il ne chercha pas à obtenir plus d'information sur la question. La Felinae noire semblait plutôt introvertie et réussir à obtenir une telle réponse semblait tenir du miracle. Le soldat ne voulait pas l'embêter plus que ça. Plongé dans sa réflexion et accaparé par sa peur de se faire découvrir, il n'avait même pas remarqué que la femelle avait ralenti puis accéléré pour le rattraper.
Cela faisait plusieurs minutes qu'ils tournaient autour des cages, et ils allaient bientôt atteindre la dernière rangée. Si la fameuse cage ne se trouvait pas là, elle ne serait nulle part ailleurs. Il ralenti donc le rythme, histoire que Tsuka puisse plus facilement se concentrer. Il espérait qu'elle se souviendrait rapidement de l'endroit où se trouvait cette cage. En effet, il n'aimait pas être ici. Comme la plupart des soldats, cela lui rappelait de très mauvais souvenirs. Des aiguilles, des tests, des produits chimiques...
Mais plus que ça, il regardait droit devant lui, incapable de croiser le regard des captifs. Il avait l'habitude de patrouiller ici, c'était tout de même son travail, mais il n'était jamais à l'aise devant ces chats blessés, torturés, apeurés. A leur passage, certains se recroquevillaient au fond de leur cage, tremblant terriblement. D'autres feulaient, grognaient, maudissant les soldats qui les avaient amenées ici. Les autres étaient déjà brisés, vides. Ils attendaient la douleur, la mort, comme si cela serait la plus belle chose qui pouvait encore leur arriver.
Kaïgaan ne les regardaient pas. Pas par mépris, mais par incapacité, par culpabilité. Bien sûr, il avait déjà discuté avec certains prisonniers, mais généralement, il évitait leur regard. Il ne voulait pas supporter leur horreur, tous les sentiments qu'un simple contact visuel pouvait faire passer. Ce n'était pas "trop" pour lui, mais désagréable. Comme s'il se sentait coupable de tous leurs maux, et qu'il ne pouvait les regarder en face. Voilà, c'était exactement cela.
Kaïgaan se demandait ce que pouvait bien penser Tsuka en voyant tout ces chats. Peut-être qu'elle en voulait aux soldats, peut-être qu'elle s'en fichait. Certains de ces chats étaient nés ici, mais d'autres étaient des Felinaes capturés... Il toussota pour attirer son attention, au cas où elle pensait à quelque chose, avant de parler durement.

- Tu te repères ?

Il avait hâte qu'elle trouve ce qu'elle était venue chercher : Une foutue cage. Il était assez mal à l'aise, comme si une ambiance malsaine pesait sur ces lieux. Son ton dur, sans être froid, évoquait cette impatience, comme si le simple fait d'être parmi toutes ces cages le rendait plus nerveux.
Messages : 157
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 13
Sam 7 Oct - 14:55
Tsuka regardait chacun des chats dans les yeux. Elles les sondaient. Certains étés agressifs, d'autres vide, et d'autres apeurés. Elle avait pitié , oui, pitié d'eux. Mais elle ne pouvait rien y faire. En temps normal elle les aurait libéré, réconforté, et ramené chez les Felinae. Mais les Felinae sont des félons indignes de confiance et les caméléons sont des lâches. Vaux mieux qu'ils restent ici pour se faire remplir la tête de mensonge et croire en une cause juste. Vaux mieux se battre une bonne fois pour toute contre un ennemi et arrêter toutes ces expériences au lieu de se cacher dans la forêt. Elle jeta un coup d’œil à Kaï , il ne regardait aucun chat. Avait-il l'habitude ? Ce sentait-t-il désolée ? Cette pensée la fit sourire. En quelques heures elle était venue à apprécier ce chat. Elle reporta son attention sur les cages occuper et vide. Elle sait qu'elle reconnaîtrait sa cage entre milles. Son guide toussa avant de dire durement :

- Tu te repères ?

Pour toute réponse, elle le s'arrêta brusquement et se retourna. Elle colla sa truffe contre les barreaux de la cage sur sa droite et regarda la petite boule de poils se recroqueviller sur elle-même , pleine de peur. Tsuka reconnu cette cage. C'était celle de sa mère. Donc la sienne... Elle dépassa rapidement Kaï, manquant de trébucher et gagna la dernière rangée. Là, elle sentit sa patte s'enfoncer dans un trou et elle tomba entrer par son poids vers l'avant. Malgré la douleur, elle ne pouvait décrocher ces yeux de la cage en face du trou. Sa cage. C'était la sienne. Et ce trou a été fait lors de son évasion. Elle se dégagea rapidement sa patte et toucha les barreaux. Ces barreaux qu'elle avait fait fondre avaient été changés. Mais c'était bien sa cage. Elle pouvait même sentir une odeur fantôme qu'était la sienne.

La noiraude la contempla, affaler sur le sol, oubliant tout ce qui était autour d'elle. Une promesse secrète s'était tissée entre elle et celle-ci. La prochaine fois qu'elle reviendrait sans cette salle, elle se mettra dans cette cage....

- " On peut y allez. J'ai trouvé ce que je cherchais. "

Elle se releva difficilement, elle ne pouvait plus poser la patte gauche mais ce n'était pas grave. Elle avait fini son pèlerinage vers les idées claires. Elle savait qu'elle était sa destinée maintenant. Elle s'ébroua , essayant de ne pas croiser les regards des chats qui la regardait. Et celui du chat gris. Elle pointa le museau vers le sol et marcha avec difficultés vers la sortis de la salle.

_________________
Invité as-tu peur de la solitude ?


Référence : MERCI WASPH !:
 

Mes délires CB !! :
 

Merci les Artistes ! :luv: :
 


Tsuka doute des guildes Vert Pomme
Messages : 739
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 20
Sam 14 Oct - 17:48
Leurs pas résonnaient sur le sol sur et bétonné du laboratoire, entrecoupé de quelques feulements lancés par les prisonniers les plus courageux. Kaïgaan se demandait, si leurs cages étaient ouvertes, s'ils lui sauteraient tous dessus pour se venger des soldats. Il comprenait que certains pouvaient être aveuglés par la haine, ayant subi trop de violences ici pour ne pas qualifier tous les soldats de monstres à éliminer. Et si, quand Gwei et lui iraient enfin les libérer de leur cage, il en profiteraient pour le blesser, ou pire... Rien n'était certain, et le matou gris était heureux de savoir que son ami Felinae ne serait pas bien loin quand ce jour viendra. Il allait devoir leur faire comprendre qu'il n'avait fait son simple travail de soldat que par crainte de vivre pire, même s'il le regrettait à chaque fois. Ah, ce félin pensait beaucoup trop au futur, à un futur sombre...
Il sursauta quand Tsuka lui passa devant à toute vitesse. Qu'est-ce qu'elle avait encore ? Sa course effrénée stoppa de la façon la plus élégante qui soit quand elle se ramassa comme un stupide trou dans le bitume. Waw, un vrai chat sauvage. Kaïgaan ne couru pas lui porter secours. Il ne la connaissait pas assez pour vraiment s’inquiéter et il avait cru comprendre qu'elle ne devait pas être du genre à apprécier qu'on s'inquiète pour elle comme une enfant. Il dressa juste les oreilles, attentif à un éventuel gémissement de douleur. Mais la féline demeura silencieuse. Peut-être un peu trop d'ailleurs. C'est à la façon dont elle regardait la cage que le matou électrique compris qu'elle avait trouvé ce qu'elle était venu chercher. Pendant un instant, il essaya de se mettre à sa place, imaginer ce que cela faisait de retrouver un endroit lourd de sens, mais il n'y parvint pas vraiment. La cage dans laquelle il avait grandit, il passait devant presque tous les jours, si bien qu'il ne la voyait plus que comme une prison métallique parmi tant d'autres. Lors de ses premières patrouilles, il l'avait regardé d'un oeil nostalgique, triste, se disant qu'il était bien naïf avant toutes ces expériences. Maintenant, il n'en avait cure.

- On peut y allez. J'ai trouvé ce que je cherchais.

Kaïgaan était resté silencieux, respectant son recueillement. Il ne savait pas vraiment si Tsuka se sentait mieux maintenant. Elle en avait l'air, mais elle cachait si bien ses émotions qu'il se demandait quelle était la vérité. Elle partit rapidement, résignée, si bien qu'il n'eut pas le temps de lui adresser une dernière fois la parole.
Il était maintenant seul dans ce vaste laboratoire sombre et froid. Le matou espérait que la femelle noire ne s'était pas faite attraper en sortant, ce serai idiot d'avoir pris autant de précautions ici pour se faire avoir facilement une fois l'objectif atteint. Bon, il avait fait sa bonne action. Mais cela ne lui prodiguait que trop peu de joie face à la vue de tout ces prisonniers.
Il jeta un oeil à la cage qu'avait complétement Tsuka, avant de faire demi tour et de pénétrer dans une autre rangée de cages. Il s'arrêta devant l'une d'entre-elles. C'était la sienne. Kaïgaan n'y avait pas passé énormément de temps. Il était né d'une reproductrice dans la ménagerie, avant d'être envoyé ici subir quelques expériences. Son pouvoir, il était né avec, même s'il avait mis du temps à le découvrir, après la mort de sa soeur... Mais les scientifiques s'étaient bien amusés avec son corps, voulant confirmer que leur cobaye avait un don avant de l'envoyer à l'entrainement. Ils avaient trouvé, eux aussi, ce qu'ils cherchaient, alors que le jeune félin avait mis plus de temps à savoir de quoi il en retournait.
Son soupir résonna dans le couloir alors qu'il se forçait à penser à autre chose. Kaïgaan devait arrêter de ressasser le passé, d'être pessimiste et anxieux. Il remua la queue et s'ébroua silencieusement avant de partir à son tour de ce lieu infernal.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Les diamants sont les meilleurs amis de la femme !" [UC]
» Parce que les bisounounours ce sont les meilleurs 8)
» Gamblast / Clawitzer
» (M) Ewan McGregor - Le Yin et le Yan sont toujours meilleurs amis
» Deoxys-Attaque / Deoxys-Attack

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: