AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
La mort est faite pour ce rapprocher de la vie ~ libre
Felinae :: Hors Jeu :: ArchivesAller à la page : Précédent  1, 2

AdminAdmin


x Messages : 1243
x Date d'inscription : 02/05/2016
x Age : 20
x Felicoins : 15


Feuille de personnage
Force:
33/100  (33/100)
Agilité:
23/100  (23/100)
Endurance:
19/100  (19/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9ZH-wNq7Irc3uRf9GyKzkg

   Dim 1 Oct - 11:43


Up ?
Jumpy, comme Yin l'a dit, vous autorise à faire du PG, même s'il est supprimé. Voici le lien de sa fiche, au cas où vous avez besoin de détails sur son caractère ^^

_________________


Merci Opaline blblblb *-*:
 


Merci Enkiro pour cette merveille *-*:
 


Merci ma puce ♥:
 



AdminAdmin


x Messages : 516
x Date d'inscription : 01/08/2015
x Age : 17
x Felicoins : 10


Feuille de personnage
Force:
33/100  (33/100)
Agilité:
43/100  (43/100)
Endurance:
34/100  (34/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Lun 2 Oct - 12:50


détails
La mort est faite pour se rapprocher de la vie
Croire que seul on peut réussir l'impossible implique l'impensable n'est pas loin ~
Rp libre
Ʃkaemp はは ™️

La femelle ne bougea pas d'un poil, me fixant de ses yeux qui semblaient noirs dans la pénombre. Elle poussa un petit soupir faussement contrit, avant de parler d'une voix qu'elle semblait vouloir sûre d'elle bien qu'elle fût manifestement effrayée :

« D-d’accord … de toute façon … je n’ai pas le choix. E-et … si je puisse me le permettre… j’aimerais quand même savoir le nom de mon ravisseur, ce serai la moindre des choses. »

Son ton devint légèrement arrogant alors qu'elle prononçait sa dernière phrase mais elle resta cependant bien immobile. Je ne voulais pas lui donner mon nom, hors de question. Je pouvais néanmoins lui donner mon numéro d'expérience, ce serait suffisamment flou pour qu'elle sache qui je suis sans réellement savoir des choses sur moi :

« Le seul nom que tu me connaîtras sera n°209, ne m'en cherche pas d'autre,
Dealthyse. »


Le fait que je connaisse moi même son nom me plaçait en position de force : elle ignorait tout de moi, tandis que moi je savais déjà qui elle était. Même si elle prenait le risque de s'enfuir, jamais elle ne serait totalement en sécurité. L'enjeu serait maintenant de la faire sortir de la salle sans qu'elle tente une quelconque action contre moi. Il me faudrait donc la garder sous menace constante, prêt à tuer d'un simple coup de patte dès que la situation deviendrait critique. Je relâchais légèrement la pression de mes coussinets, lui montrant d'un coup de tête que je souhaitais qu'elle se redresse lentement. Mes griffes restèrent toujours à quelques millimètres de sa gorge, ma patte levée comme si je m'étais stoppé en plein coup vers sa carotide. Ce serait ennuyant pour marcher, très certainement déséquilibrant même, mais il valait mieux ça que prendre le risque qu'elle puisse s'enfuir. Je lui faisais signe d'avancer légèrement, choisissant de fondre le bout de mes trois pattes restées au sol dans l'ombre pour me permettre d'avancer en glissant au dessus du vieux parquet, de manière régulière et me laissant garder un minimum de crédibilité.
Je ne pourrais pas continuer ainsi très longtemps, mais le danger était qu'elle repère le courant d'air qui traversait la salle des archives : mal isolée, un trou entre le mur et la fondation du parquet permettait à un endroit de voir l'extérieur, juste assez grand pour qu'un chat habile puisse s'y glisser. Une fois sortis de cette pièce toute tentative de rébellion serait inutile. Heureusement qu'elle ne le savait pas.


Invité



avatar
Invité


   Lun 2 Oct - 20:54


Le soldat regarda la chat tricolore tandis qu'elle le fixait droits dans les yeux. Il finit par dire à Dealthyse : « Le seul nom que tu me connaîtras sera n°209, ne m'en cherche pas d'autre, Dealthyse. ». Elle le regarda avec un léger sourire avant de voir que le soldat noir relâcha légèrement l'appuie qu'il avait sur la gorge de Dealthyse. Il lui fit signe de se relever lentement dans faire de geste brusque et Dealthyse obéi. Elle se releve le plus lentement possible pour lui montrer qu'elle ne ferait rien. N°209, comme il voulait que la sous-cheffe l'appelle, était toujours sur ses gardes. Il lui fit un autre signe, cette fois pour dire d'avancer légèrement et Dealthyse le fit sans broncher. Elle regarda le male et dit d'un ton moqueur :

"Tu sais N°209, c'est dommage que tu ne veuilles pas me donner ton vrai nom. Je suis sur il est aussi beau que toi. Mais bon c'est dommage .... "

À ce moment-là de sa phrase, elle profite de la pénombrede la salle des archives et se téléporta juste derrière lui sans que le soldat si attende et lui donna un coup de griffe avant de faire un bond en arrière pour garder ses distances. Elle fit si sa phrase  :

" ... que je soit obligé de tâcher ton si beau pelage "

Elle se mit sur ses gardes, prête à recevoir la contre attaque du chat noir au yeux d'or tout en gardant un sourire narquois. Dommage que tu sois soldat. Parce que quand je dis que tu est beau gosse, je le nse vraiment hehe. Elle tourna un peu pour attendre la porte tout en surveillant le mâle soldat. Elle lui sourit comme pour dire "Tu vois, faut pas sous estimer un Félinaé" en lui tirant la langue.



x Messages : 179
x Date d'inscription : 14/10/2016
x Age : 51
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
30/100  (30/100)
Agilité:
30/100  (30/100)
Endurance:
28/100  (28/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Jeu 26 Oct - 18:59


Tsuka contourna le chat surpris par sa collègue et courut rapidement, espérant qu'elle le retiendrait. Elle sauta sur la porte qui s'ouvrit à la voler. Plus besoin de discrétion, enfin le minimum. La noiraude grogna, humant l'air rempli d'odeur de soldat. Où pouvait être Dealthyse ? La chatta paniquais. Elle devait la retrouver et vite. Elle se mit à transpirer. Des gouttes vertes tombèrent sur le sol blanc lumineux. Soudain, ces yeux se bloquèrent sur une porte. Était-t-elle là ? Elle sauta sur cette porte et entra , son regard parcourant la salle

- " Dealthyse , tu es là ? "

Elle avait chuchoté ces mots. L'autre taré n'était pas loin. Elle s'avança lentement avant de se faire brutalement plaquer contre le sol. Un soldat. Tu grognas quand tu sentis quelque chose manquer de peu ta colonne vertébrale. Au lieu de ça , le chat se mit à crier à en prévenir tout le laboratoire. Tu sautas, pivotas rapidement et malheureusement pour lui refermer ta mâchoire sur son cou. Le mâle gris fît un drôle de bruit avant de s'éteindre. Tsuka le lâcha, chancelante, la vue brouiller. Elle avait frôlé la mort. Elle jeta un regard au soldat avant de l'attraper par la peau du cou et le tirer à l'abri du regard. Ce qui ne servait à rien car un sang rouge écarté formait une traîner vers la cachette. La femelle avait son magnifique pelage noir taché de rouge et de vert en même temps. Son sang et celui de l'ennemi.

La femelle sortie de la salle. Ils n'étaient pas là. Tu regardas autour de toi, les yeux humides. Les odeurs se rapprochaient, ce bâtard avait alerté tout le monde. Tu devais abandonner ton sous-chef ou sauver une des tiennes ? Tu feulas contre toi, les yeux réduits à deux feintes. Journée de merde.

- " MIMOSAS GROUILLE ! "

Pardon.

_________________
Invité sens-tu cette odeur de peur ?



Référence : MERCI WASPH !:
 

Mes délires CB !! :
 

Merci les Artistes ! :luv: :
 


Tsuka se soumait Vert Pomme



x Messages : 580
x Date d'inscription : 12/05/2016
x Age : 19
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
7/100  (7/100)
Agilité:
10/100  (10/100)
Endurance:
9/100  (9/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Sam 4 Nov - 9:14


"Je suis debout au bord de la plage,
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
Quelqu'un à mon côté dit :
-Il est partit !"

~La mort est faite pour ce rapprocher de la vie~

Jumpy semblais surpris mais aucun son ne sortait de sa gueule entrouverte.Dans un sens ,je le comprenais car il s'attendait pas à voir deux felinae dans le coin.  Du coin de l’œil,je vis Tsuka sauter vers la porte en la poussant avec ses pattes. Celle-ci s'ouvrit en grondant alors que la féline verte disparaissait de ma vue. Je restais collée au sol ,les yeux agrandis par la surprise. Je ne savais pas quoi faire mais je savais qu'il fallait pas que je laisse Jumpy la poursuivre.  J'entendais déjà des bruits de combats s'élevaient de la salle dans lequel elle était entrée. Je me mis à courir et me plaça devant Jumpy ,de sorte que la porte soit dans mon dos. Je ne sais pas si il va m'écouter mais je ne peux pas le laisser passer. Même si je ne sais pas me battre ,j'espère sincèrement qu'il fera preuve de pitié. Après tout, on veut juste rentrer chez nous toute les trois sans en perdre une. Rien que le faite de penser qu'on est peut-être coincé ici me donnait la chair de poule. Je rivai mes yeux dans ceux du soldat en l'implorant du regard. Même si il était un soldat ,il pouvait comprendre... Enfin j'espère. Soudain ,j'entendis un bruit sourd ainsi que des feulements. Je regardai une dernière fois le matou avant de m'élancer vers la porte. Je la passai au pas de course et m'élançai dans la pièce sombre. Je n'apercevais pas encore Tsuka mais je savais qu'elle n'était pas loin. Je ralentis le pas et longea une longue colonne poussiéreuse. Celle-ci s'élevait haut vers le plafond et je ne pouvais pas voir le bout. Les étagères étaient remplis de livres aux pages jaunis. Cela devait faire bien longtemps que quelqu'un n'avait pas ouvert ses livres ainsi que cette salle. Des particules de poussières s'infiltrait dans ton pelage et je n’aimais vraiment pas ça. Mais ce n'était vraiment pas le moment de penser à ceci alors que mes amies couraient un grand danger. L'angoisse serrait mon ventre et j'avais un sale pressentiment. C'était vraiment une sale journée ! Alors que je prenais un virage ,j'entendis des pas et j'aperçus un soldat de l'autre côté de la bibliothèque. Je revins vivement sur mes pas en regardant tout autour de moi.Je devais me cacher car je ne pourrais jamais le battre...J'avisai un trou dans l'étagère sans aucun livre. Je me dépêchai de m'y cacher en me faisant la plus petite possible. En me contorsionnant ,je pus y rentrer ,m'écorchant les pattes avec le bois usée de celle-ci. Je ralentis ma respiration et pria pour qu'il ne me trouve pas.Le soldat passa devant moi au pas de charge et ne me remarqua même pas. Je poussai un gros soupir de soulagement et détendis tout mes muscles crispé à cause du stress et de l'angoisse.Je sortis rapidement de l'étagère et me remis à marcher. Je n'avais pas le temps de souffler et il fallait que je me dépêche de retrouver Dealthyse et Tsuka. Soudain j'entendis une voix déchirer le silence de la pièce :

-MIMOSAS GROUILLE !

Je ne savais pas ce qui se passait mais je me mis à courir ,sentant mon cœur s'affolait en entendant la voix désespéré de Tsuka. Je ne savais pas ce qui se passait mais je devais me dépêcher de la retrouver. Me fiant à mes sens, je me dirigeai au pas de course vers la noiraude. Je sortis de la salle et aperçus Tsuka debout, les yeux réduit en deux fentes.Son pelage était couvert de sang et poussière. J'arrivais près d'elle ,le pelage tout ébouriffé et remplis de poussière. Je m’arrêtai près d'elle en essayant de reprendre ma respiration. J'essayai de comprendre la situation dans laquelle on s'était fourré. Dealthyse n'était pas là et je ne savais vraiment pas où elle pouvait être. Soudain ,j'entendis des bruits de pas venir dans notre direction. L'odeur des soldats s'accentuaient et je compris qu'on était en danger. Tsuka était blessé et j'étais d'aucune utilité pour les combats.De plus, je ne peux même pas soigner la femelle ,n'ayant rien à proximité. Je jetai un regard désespéré à Tsuka et vis que ses pattes tremblaient. Elle semblait en proie d'un gros dilemme intérieur. Alors que je réfléchissais ,je compris soudain cette culpabilité. C'était soit nous soit Dealthyse. Si on allait chercher Dealthyse ,une de nous y resterais même nous trois alors que si on s'enfuyait ,on pouvait peut-être réussir à voir la lumière du jour. Je secouai la tête : je ne pouvais pas laisser ma meilleur amie ! Mais si on s'enfuyait pas maintenant ,on risquait d'y passer nous aussi. Je sortis les griffes et les plantas dans mes pattes. La douleur se propageas pourtant je ne sentais rien. Je ne savais pas quoi faire et j'entendais les soldats arriver près de nous. Je pouvais déjà apercevoir leurs pelages dans l'obscurité. Je regardas Tsuka les larmes aux yeux et pris la parole :

-Que fait-on ?

Ma voix se cassa alors que je pensais à tous les moment que j'avais passée avec Dealthyse. Je savais que le choix qu'on allait faire maintenant ,nous allons le regretter. La vie est bien cruelle...

LIBRE

_________________
Hope is with you even when all seems lost.


Merci Enkiro, Ecarlate, Alky, Shimizu,Yenäa,Léon,Asumi et Auras pour vos dessins magnifiques !!♥♥:
 


Dernière édition par Mimosas le Sam 16 Déc - 8:57, édité 1 fois



x Messages : 190
x Date d'inscription : 11/04/2017
x Age : 16
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
20/100  (20/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
25/100  (25/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Mer 6 Déc - 5:03


Up

_________________

«Words have the power
           to change us.»

FICHE DE LIEN    ▼△▼   FICHE DE PRÉSENTATION

Nishari vous parle en #cc6600

AdminAdmin


x Messages : 516
x Date d'inscription : 01/08/2015
x Age : 17
x Felicoins : 10


Feuille de personnage
Force:
33/100  (33/100)
Agilité:
43/100  (43/100)
Endurance:
34/100  (34/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Ven 29 Déc - 15:11





La mort est faite pour se rapprocher de la vie

« Croire que seul on peut réussir l'impossible implique que
l'impensable n'est pas loin »
Libre
La chatte s'était relevée calmement, sans geste brusque, comme si elle comprenait qu'ici elle n'était plus en position de force. Elle du malgré tout se sentir forcée de jouer à l'imbécile puisqu'elle réagit d'un ton moqueur à mes paroles  qui n'attendaient pas de réponse, loin de là.

« Tu sais N°209, c'est dommage que tu ne veuilles pas me donner ton vrai nom. Je suis sur il est aussi beau que toi. Mais bon c'est dommage .... »

J'hésitais entre vomir et rire tant cette chatte était absurde, jusqu'à ce que la fin de sa phrase ne me mette sur mes gardes. Sans que j'ai le temps de réagir Dealthyse disparut dans la pénombre, réapparaissant derrière moi assez rapidement pour me griffer le bas du dos. Alors que je me retournais, des éclairs de fureur hérissant mon pelage, je la vis reculer d'un bond pour se mettre en "sécurité". Elle se croyait maline ? Son comportement ne ferait que précipiter sa chute.

« ... que je soit obligé de tâcher ton si beau pelage »

La fin de sa phrase me tira un rictus narquois, presque identique à celui qu'elle m'envoyait en retour. Je n'aurais pas soupçonné que son pouvoir était semblable au mien, mais mon entraînement de soldat me donnait déjà un avantage. Ici, le maître des ombres c'était moi. J'entendais quelques bruits dans les couloirs et espérait qu'il s'agisse bien d'humains ou d'une patrouille venue en renfort. Et je pensais à ce que ça impliquerait si je la tuais. Elle s'était jouée de moi, se moquait encore de moi, et semblait prendre notre douloureux monde bien trop à la légère. Les irrespectueux ne mérite pas de garder la vie sauve, ici c'est la loin du plus fort. Et ce fut son dernier geste qui me donna sa réponse. Elle me tira la langue. Comme si se battre et mourir ce n'était qu'un jeu. Comme si le monde était beau et les gens gentils. Comme si j'allais l'épargner comme l'aurait fait un Felinae.

« Eh bien si c'est ça les sous-chefs des Felinae, je crois que nous n'avons plus vraiment de soucis à nous faire pour détruire ta petite guilde. »

Et c'était vrai, je le pensais. Comment une guilde pourrait être forte avec des dirigeants aussi matures et intelligents que des chatons ? Elle ne nous servirait à rien. Maintenant j'en étais convaincu. Je fondais dans les ombres, disparaissant de sa vue, et me propulsais vers elle. Seule ma voix chargée de mépris résonna au creux de son oreille :

« J'espère pour toi que la mort sera amusante, en tout cas la tienne n'aura servi à rien. »

Et je joignis le geste à la parole. Redevenant visible, ma patte fendit l'air et lui ouvrit la gorge d'un geste clair et méthodique. C'était la fin pour elle. Une mare de sang se répandit sur le sol et je n'eu qu'à coeur de, pour éviter de trop imbiber le plancher, la traîner hors de la salle. J'ouvris la porte avec quelques difficultés, traînant avec moi le corps lourd et ensanglanté de la Felinae. Juste à temps pour croiser le regard de ses camarades qui avaient l'air prêtes à s'enfuir. Et leur sourire de mes babines recouvertes du sang de la défunte.

© Kokca

Invité



avatar
Invité


   Ven 29 Déc - 15:33


Je l'avais touché et en plein dans le dos. Maintenant il fallais fuire avant de se faire tuer. J'entendais des bruits de pas et j'esperais que ce soit Tsuka et Mimosas. Quand je regardais le chat au pelage ebène, je sentais que je l'avais enervé. Il commenca a parler mais je ne l'ecouta pas. C'est alors que je fis quelque pas sur le coté pour me rapprocher de la sortit. Le temps qu'un battement de cil, il disparu et je me stoppa pour le trouver. Malheureusement pour moi, c'est lui qui me trouva. Il me tomba dessus comme un aigle. Enfin, c'etait plutot sa patte qui fendit l'air. Sans pouvoir reagire et comprendre je sentit une douleur dans le coup puis tout devient noir. Je sentait mon coeur s'arreter, mon sang couler de plus en plus lentement, ma respiration devint presque imperceptible et je ne ressentait plus aucune douleur. C'etait donc ca la mort. C'est ... si agreable lorsque l'on ne souffre plus. Je me sentait comme hors de mon corps. J'avais l'impression d'etre plus vivante que de mon vivant. Je vit la scene d'un autre point de vu avant que tout disparraisse et soit remplacer par une lumière vive et blanche. Je j'etait attirer par la lumière et je voulais la rejoindre. Une partie de moi refusais mais finallement, je m'avançais dans ce couloir imaculé. Quand j'etait petite, j'avais entendu parler du Pays Imaginaire. J'avais toujours rever d'y aller. Au final, je l'ai trouvé. Me voici, au Pays Imaginaire. En esperant qu'il soit telle qu'on ma m'a raconté.



x Messages : 190
x Date d'inscription : 11/04/2017
x Age : 16
x Felicoins : 0


Feuille de personnage
Force:
20/100  (20/100)
Agilité:
15/100  (15/100)
Endurance:
25/100  (25/100)
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

   Jeu 1 Mar - 23:15


J'archive.

_________________

«Words have the power
           to change us.»

FICHE DE LIEN    ▼△▼   FICHE DE PRÉSENTATION

Nishari vous parle en #cc6600





Contenu sponsorisé


   


Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Une demande, une question, un problème : Cette section est faite pour vous !
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» Export de Showdown (j'ai besoin de conseil pour améliorer ma team)
» Haunui Shuraba

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: