Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
La mort est faite pour ce rapprocher de la vie ~ libre
Felinae :: Zone de RP :: La Ville (territoires Soldats) :: Le laboratoireAller à la page : 1, 2  Suivant
Messages : 103
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 17
Mer 2 Aoû - 11:01
Il devait être onze heures ce jour là et la chaleur était étouffante. Mais cela n'empêcha absolument pas Dealthyse, remotiver après sa rencontre de Terra et de Mimosas, de partir en ville pour tenter de faire l'impossible lorsque l'on est seul. Oui, la lieutenante partait essayer de libérer des frais, ... seule. Mais pouvait-elle seulement réussir ? Elle, elle était persuadé qu'elle arrivera à en sauver au moins un. Elle traversa donc toute la ville pour arriver discrètement au laboratoire. C'est ici, elle en est sûre. Surveillant autour d'elle pour vérifier, la sous-cheffe ne vis personne et avança sans surveiller de nouveau. Elle s'arrêta, persuadée d'être suivi mais elle ne vis toujours personne. Elle tenta discrètement un :

" ... Qui est là "

Elle attendit une réponse regardant autour d'elle, paniquée. Elle se dit qu'elle n'aurait jamais dû venir ici, du moins pas seule. Elle sentait son heure venir et commença à courir dans les couloirs, ne savant pas, avec la panique, où elle devait allez.

_________________

Baisse d'activité !!! (Valable pour Déoko)



Je piaille en #CC6633
Messages : 463
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 16
Mer 2 Aoû - 13:41
détails
La mort est faite pour se rapprocher de la vie
Croire que seul on peut réussir l'impossible implique l'impensable n'est pas loin ~
Rp libre
Ʃkaemp はは ™

La question n'étais pas tant de savoir quoi faire, la question était de savoir quel scénario anticiper. J'aimais les plans, ils étaient frais, propres et ingénieux, toujours là pour me rappeler quoi faire et me permettre de surpasser les autres sans pour autant avoir besoin de me dépenser plus qu'eux. Cependant les choix étaient devenus trop nombreux, je me perdais en réflexion inutile pour arriver à démêler le vrai du faux dans mon esprit. Ces derniers jours le monde était rempli de tension, trop d'événements avaient eu lieu en simultané pour que tous soient assimilables en même temps. Tout d'abord les Caméléons, perdant leur cheffe et leur territoire avec la tempête. Ensuite la découverte des ruines de la Ville Engloutie que j'avais moi même pu visiter qui restaient à entièrement explorer. Et enfin l'excitation énervée des Felinae, qui multipliaient leurs attaques contre la ville dans l'espoir que l'agitation provoquée par la tempête leur permette une plus grande efficacité. Et malheureusement pour nous, leur tactique était efficace. Chaque jour, de nouvelles évasions et autres tentatives avaient lieu, augmentant notre charge de travail et épuisant nos effectifs. Ce soulèvement était ce qui m'avait amené, ici, dans le laboratoire, explorant les quelques couloirs aseptisés à la recherche d'éventuels intrus.En effet, dans un soucis de sécurité, les humains avaient enfermé les frais aux pouvoirs les plus prometteurs ici, là où on ne viendrait pas les chercher.
La puanteur de l'eau chimique qui était utilisée pour nettoyer cet endroit me brûlait la truffe, anesthésiant mon odorat et consumant mes poumons. L'endroit était toujours éclairé d'une lueur vive et aveuglante, et rester trop longtemps ici pouvait faire perdre à n'importe qui le rythme des jours. Cela faisait néanmoins peu de temps que je me trouvais ici et j'estimais qu'il ne devait pas encore être tout à fait midi, heure à laquelle je pourrais enfin prendre ma pause. Je penchais la tête lorsque je cru, au détour d'un couloir, discerner une odeur qui m'était inconnue. Une pause, une nouvelle inspiration, et tout mon corps se raidit. Quelqu'un venait juste de passer par ici, et son odeur étrangement fraîche dans cet endroit m'indiqua son appartenance. Un ou plusieurs felinae se baladaient à cet instant dans les couloirs du laboratoire. Montrant les dents et grognant légèrement, je remontais la piste de ce fumet, me dissimulant sous un chariot au moment où je l'aperçut. C'était une femelle, calico, à dominante noire. Elle était bien imprudente de venir ici... Elle se tourna légèrement, comme si elle se doutait de ma présence, qui, elle au moins, n'avait rien d'exceptionnelle. Ses yeux violets scintillèrent, comme si elle prenait conscience du risque qu'elle avait pris en venant ici seule. Elle continua à avancer et je la suivais, de loin et lentement, pour qu'elle ne puisse me voir arriver. S'arrêtant au milieu d'un couloir un peu moins éclairé puisque nous nous étions éloignés des salles d'opération, je pu facilement me transformer en ombre dans celle d'une simple armoire. Elle ne pourrait plus me voir, ni me toucher d'ailleurs, mais elle ne me chercha pas. Elle prononça juste quelques mots, comme si ceux-ci étaient une formule magique qui me feraient bondir hors de ma cachette :

« Qui est là ? »

Elle commença soudain à courir, pris d'une panique facile à deviner. Un sourire naquit sur mon visage tandis que je commençais à lui courir après, n'ayant même pas besoin de rester près d'elle pour savoir où elle allait tant son angoisse se sentait. Elle laissait un vrai marquage derrière elle, imprégnant les sols et les murs. Mon sourire s'agrandit encore lorsque je vis la direction qu'elle prenait. Elle ne devait pas connaître la structure, sinon jamais elle n'aurait pris ces tournants et fait ces détours qui la menaient droit vers la gueule du loup. Les lumières, soudain, n'étaient plus celles que l'on gardait allumées en permanence, mais bien celles que les humains allumaient à la main. La felinae s'enfonçait dans le noir, directement vers la salle des archives dont la porte se dessinait déjà au bout de ce dédale. Si elle voulait tenter de m'échapper, s'y engouffrer serait la meilleure solution... mais désormais son destin était scellé. Qu'elle soit morte ou vive, elle ne ressortirait jamais de ce laboratoire.


_________________
Trembles tu de peur en attendant mon nom ?
Crains tu de m'apercevoir ?
Si ce n'est le cas prépare toi à la peur de ta misérable vie...
Merci à vous pour vos dessins de mon Yin <3:
 
Un lien avec Yin ? Ici ! 
Messages : 103
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 17
Mer 2 Aoû - 14:54
Courant à en perdre le souffle, Dealthyse s'enfonçait ans des couloirs qui devenait tous toujours plus sombres, jusqu'à être dans le noir total. Elle se dit que si elle se faisait attaquait, toute l'ombre de ce lieu sinistre et glauque serai un avantage. Sans regarder où elle allait, la lieutenante se pris un mur ou plutôt une porte. Terrifiée, elle se retourna toute tremblante pour essayer de trouver un autre chemin. Elle était perdu et effrayé et cela ne l'aiderait pas à sortir d'ici. "Je ne veux pas mourir" se répéta-t-elle mais la sous-cheffe savais pertinemment que sa fin était venue. La peur pouvait se faire sentir à des kilomètres même lorsqu'elle parlait :

" J-je vous ... préviens ! Je s-suis haut p-placée "

Elle bégayait et celui lui brisa toute sa crédibilité. Elle maudit alors sa curiosité et son envie de libérer les frais qui l'avaient pousser à aller dans ce maudit laboratoire qui signera sa perte. "Mieux vaut que je sois morte ... je suis un boulet pour les Félinaé ..." finit-elle par se dire. "Je ne sert finalement à rien. Terra et Mimosas avait tort." Elle soupira et pris ce qui restait de son courage ainsi que sa haine envers elle même à deux mains et avança dans le couloir même si la peur, certes moins intense, se lisait sur son visage.

_________________

Baisse d'activité !!! (Valable pour Déoko)



Je piaille en #CC6633
Messages : 157
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 13
Mer 2 Aoû - 15:09
Tsuka était occupé à se promener dans le laboratoire. Il fallait rester sur ces gardes et sortir rapidement les nouvelle expérience de leur cage de fer. Elle ne sentait que l'odeur de la peur et de l'urine. Soudain , elle s'arrêta devant son ancienne cage. Ahh , le mauvais temps. Elle avais été heureuse quand Orion la sortit de celle-ci. Un regards , et votre vie change. Elle soupira , humant l'air. Elle s'était éloigné des autres et ne sentait que Deathyse qui étais assez loin.

La noiraude continua à arpenter les cages , se recroquevillant aux moindre bruit. Elle n'aimais pas cette endroit. Pas du tout. Elle grogna et continua sa route. Ils n'avaient que des cages vide ici.

Elle sortit de la pièce et alla dans celle d'en face. Celle-ci était remplis d'eau. Elle pouvait voir des chats endormis à la surface , accrocher à un rocher factice. Elle voulut le prévenir mais un bruit la fit se cacher dans l'ombre. Un homme était venue prendre le chat. Celui-ci miaula quand l'homme lui caressa entre les oreilles.

" Oh oui continue ! " disait t-il.

Frissonnante de dégoût , elle les regarda partir. Un futur Soldat , que c'est regrettable.

_________________
Invité as-tu peur de la solitude ?


Référence : MERCI WASPH !:
 

Mes délires CB !! :
 

Merci les Artistes ! :luv: :
 


Tsuka doute des guildes Vert Pomme
Messages : 153
Date d'inscription : 28/07/2017
Age : 31
Mer 2 Aoû - 15:26
◄► La mort est faite pour ce rapprocher de la vie ~ libre ◄►
"Pour que les choses changent dans notre vie, on doit accepter de laisser aller ce qui ne vous ressemble plus".
MORT MORT MORT MORT MORT MORT MORT MORT
J'étais partie du QG pour me balader comme je le faisait habituellement quand soudain je sentis une onde de peur émanait d'une sorte de laboratoire, je décida de suivre l'onde pour parvenir jusqu'à la personne qui ressentait cette peur immense. Je m'arrêta net. Soudain une odeur vint caresser mon pelage en montant jusqu'à mes narines, ce n'était pas l'odeur de n'importe qui mais l'odeur de Dealthyse, notre sous-cheffe! Je prit la direction de l'odeur à toute vitesse! Apparement, elle est menacée me dis-je. J'étais maintenant à l'intérieur du bâtiment en longeant les couloirs presque interminable. je m'arrêta, une silhouette était devant moi, celle de ma sous-cheffe.

"Enfin je te trouve!" miaulais-je à voix basse.

Elle tremblais comme pas possible! Mais pourquoi tant de peur? ça je l'ignorais.
Le vent était violent dehors, il frapper contre le bâtiment mais celui-ci résistait, quel lutte incroyable mais non-sanglante!

Je me souvint tout à coup de deux petit chatons.
Ils couraient en miaulant de leurs voix si douce et cristalline.
Puis soudain du rouge gicla, mouillant le sol blanc qu'on aurait pût juger comme une toile.
Un corps frêle gisait au sol inerte.

L'autre chaton souriait à pleine dents en jouant avec le corps maintenant froid.
Il étala le rouge sur la toile auparavant si blanche, maintenant dépourvue de sa pureté.
Puis il sauta par la fenêtre.

"......" Un long silence s'installa.

Si vous regardez par la fenêtre vous y verez un autre corps.
Mais un conseil ne regardez pas mais souriez!

Une chatte arriva, le regard voilé par la tristesse et la peur.
Son cœur se déchira en mille morceau et son cœur cessa de battre.

Je revint ensuite à la réalité , ma sous-cheffe derrière moi, tremblante.
Cette vision signifiait sa mort.

Je m'écarta d'elle , les yeux voilait.
J'alla me poser non loin.

_________________

Je deviens Folle en#990099


Merci Auras <3:
 


Merchi à Eclipse pour ce superbe dessin de ma Tornado! <3:
 

Délires dangereux by me:
 


Délire CB avec Sunlight, Eukha, Plume et moi 8D (by Eukha):
 
Messages : 569
Date d'inscription : 12/05/2016
Age : 19
Mer 2 Aoû - 20:53

"Je suis debout au bord de la plage,
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
Quelqu'un à mon côté dit :
-Il est partit !"

~La mort est faite pour ce rapprocher de la vie~

Je marchais dans le camp en regardant le ciel . Je me sentais bien lasse en ce début de matinée et j'avais besoin de parler à quelqu'un.... Comme par exemple Dealthyse. Mais je ne la trouvais pas et ça m'inquiétais. J'avais beau fouiller le QG de fond en comble ,aucune trace de la féline avec qui je partageais mes pauses. J'avais un terrible pressentiment et je n'arrivais pas à le faire partir. Pour une raison que j'ignore quelque chose de terrible allait se passer. Quelque chose d'horrible auquel je serais impuissante. Cela me terrifiais et ma gorge se serra rien qu'à cette pensée. Je secouais la tête pour essayer de faire partir ses pensées sombres. Il faisait beau, il faisait chaud et je ne voyais pas pourquoi cela allait se passer. Je m'avançais vers l'entrée du camp et apostropha le défenseur qui gardait l'entrée. Je voulais lui demander si il avait pas vu la sous-cheffe sortir et par où elle se dirigeait . En écoutant ses réponses, j'appris qu'elle était partit vers la ville. Mais qu'avait-elle eu comme idée ? Je le remerciai et sortis dehors. En montant sur une bute ,je pouvais apercevoir les tours sombres de la ville. Elles dégageaient une ambiance austère et malsaine. Je n'avais pas très envie d'aller là-bas mais il fallait que je retrouve ma meilleure amie. Hors de question que je la laisse là-bas !Je me mis donc en route en marchant rapidement. Sans savoir pourquoi, je devais me dépêcher. Sinon ,il allait se passer un truc grave et j'arriverais bien trop tard. Je me mis à courir en slalomant entre les arbres et les buissons. Une ronces m'égratigna le visage alors que un liquide chaud coulait sur mon pelage. Mais je m'en fichais ,ce n'était qu'une égratignure.Après une bonne demie-heure de course ,j'arrivai devant l'entrée de la ville. Essoufflée ,j'observais le paysage à moitié détruit où la population y vivait en maître. C'était le total opposé du calme et de la beauté de la forêts. Je frissonnai mais entra dans la ville grise. Je parcouru des mètres et des mètres de bâtiments détruits d'où s'élevaient de la fumée noir comme le charbon. Je reniflais l'air pour détecter la moindre odeur de mon amie. Sous les odeurs des soldats ,je pus distinguer une trace assez fraîche de Dealthyse ,signe qu'elle venait de passer pas là ,il n'y a pas longtemps.Je suivis la trace et m'engouffra dans un couloir sombre et humide. Je marchais pendant de longues minutes qui me sembla durer des heures. Je n'avais plus aucune notion du temps et j'avais l'impression que le couloir allait se refermer sur moi.Soudain j'entendis une respiration apeurée qui semblais provenir d'un peu plus loin. Je repris enfin espoir et suivis le bruit. Soudain deux silhouettes apparurent dans mon champs de vision. Quelqu'un était assis au sol et il ne bougeait pas. Je passais près de lui et découvris son identité. C'était Tornado ! Qu'est-ce qu'il faisait ici ? Et pourquoi il avait les yeux tout vitreux. J'allais lui demander si ça aller mais une respiration apeurée attira mon attention.Une petite silhouette se dessinait à quelque pas de moi et elle tremblait comme une feuille. Je reconnus son pelage tacheté et ses yeux violets.C'était Dealthyse ? Je marcha vers elle. Elle semblait apeurée ! Qu'est-ce qui lui faisait si peur ? Derrière ,je pouvais apercevoir une grande porte rouillée qui ne présageait rien de bon. Je vins me poster près de Dealthyse et me colla contre elle . Avec une voix soulagée et douce ,je prit la parole :

-Dealthyse ! Je suis contente de t'avoir retrouvée ! Est-ce que tu vas bien ?

Je ne comprenais pas ce qui se passer et encore moins ce qui leur arriver. Je distinguais une autre silhouette au loin mais je n'osais pas aller voir qui s'était. Soudain ,je perçus un mouvement dans l'ombre. Il y avait quelqu'un d'autre mais je ne pouvait pas en être sûr. Je sondais l'obscurité profonde sans résultat. Peut-être était-ce mon esprit qui me jouait des tours ?

LIBRE


_________________
Hope is with you even when all seems lost.
Merci Yenaä, Ecarlate, Alky, Shimizu,Leon,Auras et Asumi pour vos dessin magnifiques !! Je vous aime ♥♥ !!:
 


Dernière édition par Mimosas le Dim 27 Aoû - 20:16, édité 1 fois
Messages : 463
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 16
Jeu 3 Aoû - 13:16
détails
La mort est faite pour se rapprocher de la vie
Croire que seul on peut réussir l'impossible implique l'impensable n'est pas loin ~
Rp libre
Ʃkaemp はは ™

Dissimulé dans les ombres, personne ne pouvait me trouver. Mon pouvoir était extrêmement puissant, me permettant discrétion, violence et défense. Dans le noir se battre contre moi équivalait à combattre une ombre. Insaisissable et meurtrière, délicate mais implacable. La chatte dût s'en douter car elle commença à parler, d'une voix déformée par l'angoisse bien qu'elle eu au moins l'audace d'essayer de le cacher, échouant lamentablement cependant.

« J-je vous ... préviens ! Je s-suis haut p-placée »

Qu'est-ce que cela pouvait bien changer ? Être une personne importante ne change pas la valeur de la vie d'une personne, et le fait d'avoir un poste à responsabilité chez les felinae me donnait envie de la capturer sans attendre pour pouvoir déstabiliser leur clan un peu plus. Elle ferait d'ailleurs une bonne monnaie d'échange, quiconque ferait évader un frais causerait la condamnation à mort de la chatte. J'entendis un bruit de pas venir de derrière moi et vis courir dans la direction de la felinae une nouvelle guerrière, semblant aussi paniquée que l'autre. Elle me traversa sans même sans rendre compte, s'acculant avec elle dans cet impasse qui ne laissait pour seule issue que la porte entrouverte de la salle des archives. Je savais qu'à l'intérieur des milliers de caisses de cartons reposaient sur de solides étagères, contenant les numéros de tous ceux qui sont un jour passés sur les tables d'opération. Moi aussi je me trouvais là dedans, quelque part, sûrement comme ces chattes qui se trouvaient devant moi. La nouvelle femelle aux yeux violets eux aussi murmura à sa camarade :

« Enfin je te trouve. »

Si elle savait... Elle ne sait pas que je suis là, elle ne doit pas comprendre la panique de sa cheffe... Elle semble soudain s'absenter, ses yeux fixent le vague et sa respiration se raccourcit. Se qui se passe dans sa tête j'ignore ce que c'est mais ce qui est sûre c'est que ces images ne doivent pas être des plus rassurantes puisqu'une grimace de douleur se dessine sur son visage. On pourrait croire qu'elle est folle, heureusement que les cas mentalement perturbés ne me font pas peur. J'allais passer à l'attaque lorsqu'un nouveau bruit interrompit mon mouvement. Une nouvelle chatte arrivait elle aussi dans ce couloir, se dirigeant d'abord vers la chatte brune puis vers la "haut placée". Je me glissais entre elles, invisible et immatériel, seul mon odeur devait leur chatouiller la truffe.

« Dealthyse ! Je suis contente de t'avoir retrouvée ! Est-ce que tu vas bien ? »

Les trois felinae qui me faisaient face seraient peut-être plus dure à combattre que la calico à elle seule, mais j'avais déjà affronté bien pire comme situation et aujourd'hui j'étais sur mon propre terrain de jeu. Dans le noir personne ne pouvait me vaincre. Mon but n'était pas forcément de tuer ces minettes, peut-être seulement les capturer, mais je n'hésiterais pas à utiliser cette dernière solution. Je les dévisageais toutes les trois et m'éloigna d'elles, avant de retrouver ma forme physique. J'étais légèrement fatigué, mais rien de très inquiétant, il me restait encore bien de quoi les vaincre. Ma tactique était simple : me faire apparaître à plusieurs endroits, loin d'elles, puis de nouveau disparaître pour parler à côté de leurs oreilles histoire de leur foutre la trouille, puis me ré-éloigner pour paraître semblable à une illusion. J'avais déjà utilisé cette tactique plusieurs fois, je savais qu'elle marchait bien.
A côté de l'oreille de la blanche et verte je murmurais un « Tic... Tac... » furtif, avant de caresser sa colonne vertébrale du dos d'une de mes griffes. Dans celle de la brune je chantonnais un petit « Je te vois ! » d'une voix doucereuse et maléfique avant de lui marcher brutalement sur la queue en faisant réapparaître puis disparaître une de mes pattes en un éclair. J'éclatais de rire juste devant elles, recroquevillées devant la porte entrouverte, faisant grincer mes dents et claquer ma langue. Je m'éloignais ensuite, me dirigeant contre le mur à leur gauche, me faisait apparaître et lança « Et si j'étais là ? » puis je disparut et en une fraction de seconde réapparut à côté du mur d'en face « Ou là ? ». Je réapparut au centre du couloir, mais bien plus loin, peut-être même trop loin pour qu'elles me voient, et fis grincer mes griffes contre l'acier d'une porte. Le sifflement strident qui en sortit fut si intense que j'en eu moi même mal aux oreilles malgré mon habitude à ce genre de bruits.

Il faut que vous vous rendiez dans la salle des archives !


_________________
Trembles tu de peur en attendant mon nom ?
Crains tu de m'apercevoir ?
Si ce n'est le cas prépare toi à la peur de ta misérable vie...
Merci à vous pour vos dessins de mon Yin <3:
 
Un lien avec Yin ? Ici ! 
Messages : 153
Date d'inscription : 28/07/2017
Age : 31
Jeu 3 Aoû - 13:47

ft. ...

ft. ...

"Quand la mort te suit , ne la fuit pas"
Mon corps.. se mit à trembler , secoué de spasmes.
Voilà.. je ne pourrais pas assister à cette mort atroce car je perds le contrôle de mon corps..mais pourquoi maintenant? qui sait. Puisque je suis Tornado , cette folle c'est moi.
Oui, le petit chaton qui a tué un autre petit chaton et qui à sauté par la fenêtre..., oui c'est moi! Don le corps était inerte! Je me rappelle maintenant, j'étais une chatte domestique, je ne suis pas née dans une guilde.

J'entendis une voix me parler..

« Je te vois ! »

- « Et moi je t'entends et je sais que tu as un pouvoir et que tu es un soldat nan?»

Je me mit à rigoler soudainement, malgré une douleur à la queue. Je vis du sang couler de mes griffes et les corps des 3 matous au sol froid,inerte et sanglant.
Bizarre., normalement, ce n'est que lorsque j'utilise mon pouvoir que je deviens folle!
Serais-je en train de perdre entièrement ma tête? ...
Mon corps se dressa le plus haut possible en faisant un regard malsain au soldat, car oui , je ne le voit pas mais je peux estimer à peu près ou il se trouve.

Je sortis mes griffes et montra mes crocs pointus. Prête au combat contre un chat invisible, quel folie!

_________________

Je deviens Folle en#990099


Merci Auras <3:
 


Merchi à Eclipse pour ce superbe dessin de ma Tornado! <3:
 

Délires dangereux by me:
 


Délire CB avec Sunlight, Eukha, Plume et moi 8D (by Eukha):
 
Messages : 157
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 13
Jeu 3 Aoû - 14:16
La noiraude entendais des voix. Trop de voix. Levant les yeaux au ciel , d'humeur massacante elle sortit de sa cachette et marcha vers l'intersection d'un autre trottoir suivant les voix. Quesque Deathlyse trafiquait ? La sous-cheffe était en terain ennemi et si elle se fait capturer Tsuka devra la secourir au péril de sa vie. Et puis , comment elle était arrivé ici ? Tsuka avait bien tout fait pour avoir une journée seule , loin de tous.

Un soudain bruit strident la fît plié les oreilles en arrière. Purée elle est devenue folle ma parole ? Au tournant elle se mit à gueuler :

- " HÉ ! SI TU VEUX TE FAIRE ATTRAPEZ C'EST TON PROBLÈMES ! MOI PAS ALORS UN PEU MOINS DE BRUIT ! "

Tsuka s'offrait sa seule lumière , les les traces verts fluo l'illuminait dans le noir. Car il faisait vraiment sombre. Devant le couloir et scrutait le moindre mouvement de ces yeux. Quand elle se rendît compte de la présence de 4 chats et non 1 elle sortit ces griffes et se mît à grogner , les oreilles plaqué en arrière , les pupilles rétrécies en deux forme distinct.

- " Mais- Mais quesque vous avez foutue ici ? " commença t-elle en humant l'air " UN SOLDAT ! "

Et oui , la jeune noiraude était lente à comprendre. Les poils de son échine à la queue se dressèrent. Elle apperçu enfin une forme sombre , celle-ci inspirait la peur à sa simple vue. Elle pouvait reconnaître l'odeur de Deathlyse , Mimosas et Tornado. Le soldat n'avait aucune chance , il était encerclés. Il allait mourir ici car Tsuka ne le laissera pas vivant.

_________________
Invité as-tu peur de la solitude ?


Référence : MERCI WASPH !:
 

Mes délires CB !! :
 

Merci les Artistes ! :luv: :
 


Tsuka doute des guildes Vert Pomme
Messages : 103
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 17
Jeu 3 Aoû - 15:10


Terrifiée, Dealthyse avançait, certes imprudemment, mais elle se persuadait de ne pas avoir peur. Quand une ombre se dessina au loin Dealthyse se mit en position de défense mais fut soulagée de l'odeur Felinae qu'il dégagé. C'était Tornado. Lui aussi était soulagé de voir la sous cheffe. Etrangement, il se recula pour s'asseoir plus loin, l'œil vide. Mais pas le temps de ce poser de question. Une deuxième ombre se dessina, c'était Mimosas. Paniquée pour sa meilleure amie, Dealthyse lui cria de fuir. Mais trop tard. Dans l'ombre, un sinistre être mortel rodait et rien ne pourrait l'évitait. L'ombre semblait être partout et nul part à la fois et Dealthyse recula de quelque pas. Tous ce passa très vite. L'ombre se déplaça voir Mimosas puis Tornado. Ce dernier semblait étrangement  énervé. L'ombre repartit après avoir joué avec les trois Felinae. Dans quoi je me suis embarquée ... en plus je risque la vis de Mimosas et Tornado. pensa-t-elle. Ce n'était pas les seuls en danger. Plus loin, une lumière fut visible. C'était Tsuka. Elle cria à Dealthyse de faire moins de bruit avant de remarquer que la lieutenante n'était pas seule.

" Va t'en Tsuka !!! Il est partout !!! "

Il fallait tenter le tout pour le tout, quitte à mourir. La lieutenante se mit devant Tornado et Mimosas, face au chat invisible.

" Restez derrière moi ! Je suis votre sous cheffe, c'est mon devoir de vous protéger ! "

Dealthyse sortit les crocs et les griffes et avança de façon menaçante même si elle avait peur. Sil il faut mourir, mieux vos mourir les armes à la pattes qu'en rampant !!" s'encourageait-elle avant d'accélérer la cadence. Elle n'avait plus peur de la mort, seulement de ce qui allait la tuer. C'est mon destin et personne ne se mettra devant. Je suis Dealthyse et je mourrai pour les Felinae. Elle avança avant de s'arrêter. Elle sentait son odeur. Il était proche. La lieutenante suicidaire sauta dans le vide pour chercher l'ombre. I-Il ... EST OU !!!  J'ai fait une bêtise ... Dealthyse cria aux autres :

" Fuiez ! Sortez d'ici ! "


HRP : Si ça ne vous dérange pas, à chaque fois que Yin répond est-ce que vous pouvait me laisser répondre ? Bien sure si vous n'êtes pas d'accord c'est votre droit.

_________________

Baisse d'activité !!! (Valable pour Déoko)



Je piaille en #CC6633


Dernière édition par Dealthyse le Jeu 3 Aoû - 16:01, édité 3 fois
Messages : 569
Date d'inscription : 12/05/2016
Age : 19
Jeu 3 Aoû - 15:24

"Je suis debout au bord de la plage,
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
Quelqu'un à mon côté dit :
-Il est partit !"

~La mort est faite pour ce rapprocher de la vie~

J'entendis un bruissement furtif entre nous deux mais je ne voyais rien. Je sentais juste une odeur présente: celle d'un soldat. Je le sentais tout près de nous mais je ne le voyais pas. Comme si il était là sans être là. Comme une ombre... Je secouais la tête de droite à gauche en essayant de me re-saisir. Quelle idée idiote !Tornado ne bougeait pas et elle avait toujours les yeux vitreux remplis d'une grande tristesse. Elle ne semblait vraiment pas bien allée. J'étais inquiète....pour nous. Le mauvais pressentiment que j'avais ressentit depuis ce matin ,s'accentuait de plus en plus jusqu'à devenir un mal de ventre. Soudain ,je sentis un mouvement près de nous. Je sursautais et commençais à prendre  peur. Soudain j'entendis quelqu'un chuchoter dans mon oreille:

-Tic... Tac...

Quelque chose de pointu me caressa le dos alors que je me secouais énergétiquement. L'odeur du soldat était omniprésente et je compris que c'était bien lui qui me parlait. Je le sentis bouger alors que Tornado était parcouru de spasmes.La chatte pris la parole en criant presque :

- Et moi je t'entends et je sais que tu as un pouvoir et que tu es un soldat nan?

Donc mon ressentiment était bien vrai. Il y avait bien un soldat qui rodait dans les environs. Apparemment il ne semblait pas venir ici pour discuter. Tu te collas plus contre ta meilleur amie alors que le tunnel semblait se refermer sur toi. Tornado commença à rire d'une voix folle.Elle semblait perdre complètement la tête. Son rire résonna dans le couloir en transperçant le silence qui s'était mis en place. Quand le silence revint ,elle était en position d'attaque ,les croc luisant dans la pénombre. Nous étions trois dans un couloir infesté de soldats qui n'attendaient que de nous cueillir.On était un peu dans la mouise mais je ne bougerais pas d'ici avant que mes compagnons soit en sécurité. Soudain un rire malsain résonna face à nous. Le soldat  riait et faisait grincer ses dents.Il était roulé en boule devant la porte. Ses yeux violets luisaient de méchancetés et de cruautés. Il voulait nous faire peur. Pour un but que j'ignorais mais ce n'était pas amical...au contraire...Il disparu brusquement comme un mirage pour ré-apparaître ,un peu plus tard, contre le mur sur notre gauche en miaulant d'une voix basse et intimidante :

-Et si j'étais là ?

Il se refondit dans l'ombre. Je n'arrivais pas à me dire si il se téléportait ou si il se fondait dans l'ombre. Je frissonnais alors que j'entendis sa voix sur le mur à droite :

-Ou là ?

Il re-disparu comme il était arrivé . Je ne savais pas quoi faire. Ce qui était sûr, c'est qu'il fallait s'enfuir. Loin...Très loin d'ici. Et vite avant qu'on ne finisse en chair à pâté. Rien qu'à cette idée ,je frissonnais. Quelle idée horrible !Soudain un son strident me vrilla les tympans.Je secoua la tête en essayant de supporter le son aigu. Quel son désagréable !Soudain  une voix féminine cria à travers le couloir :

-HÉ ! SI TU VEUX TE FAIRE ATTRAPEZ CES TON PROBLÈMES ! MOI PAS ALLRS UN PEU MOINS DE BRUIT !

Tu grimaças qu'en soudain une lumière apparu. Un lumière verte fluo pour être exacte.Une forme féline commença à se dessiner alors qu'un grognement se fit entendre. Le chat ou plutôt la chatte arriva près de nous ,les oreilles plaqués en arrière. Je la reconnus de suite :Tsuka ! C'était la seule pour porter ses rayures vertes qui brillaient dans l'obscurité.C'était elle qui avait crié et apparemment elle ne semblais s'attendre à qu'on soit tous là. Les oreilles en arrière ,elle prit la parole :

- Mais- Mais quesque vous avez foutue ici ? commença t-elle en humant l'air .UN SOLDAT !

Je la regarda d'une mine curieuse alors que ses poils se dressaient sur son échine.Tu repris espoir en voyant que vous étiez quatre.Mais le soldat semblait fort et dans son élément. Si c'était ici que son pouvoir marchait le mieux ,on aura du mal à se battre contre lui. Surtout que tu ne savait PAS te battre. C'est cela qui te répugnait le plus. Tu ne pourrais pas les aider et tu ne serais d'aucune utilités...Quelle poisse. Tu pris une mine inquiète en tournant la tête de droite à gauche pour essayer de repérer le soldat.Dealthyse se ré-anima soudaine et cria à Tsuka :

-Va t'en Tsuka !!! Il est partout !!!

Tu commenças à prendre peur pour tes amis alors que Dealthyse s'avançait à la tête du groupe. Elle reprit la parole :

-Restez derrière moi ! Je suis votre sous cheffe, c'est mon devoir de vous protéger !

Tu n'étais pas d'accord mais tes pattes restaient collées au sol. Par la peur sans doute ? Poison qui s'infiltrait dans tes veines jusqu'à te paralysait de peur sur le sol humide du couloir.Ta meilleure s'avança et tu la suivis pour ne pas la perdre de vue. Tu ne pouvais pas la laisser affronter le danger toute seule. Ayant repris le contrôle de tes pattes ,tu analysas les alentours tout en restant près de Dealthyse. Assez loin tout de même pour ne pas la gêner.La sous-cheffe s’arrêtât avant de sautais dans le vide surement à la recherche du soldat. Mais on ne voyait rien dans le noir et il fallait juste se fiait à nos oreilles. Dealthyse nous cria :

-Fuiez ! Sortez d'ici !

Tu fis non de la tête et resta là. Il était hors de question que tu l’abandonnes toute seule ici. Tu ne voulais pas la perdre comme tu avais perdue ta famille. Le cauchemar ne se répétera pas de fois. Tu te campas solidement sur tes pattes et attendit en silence que le soldat face son apparition. Pour ultime secours on pouvait peut-être s'enfuir par la grande porte qui se dressait dessus nos petites tête toute frêle ?

Hors RP :Sinon on se donne un ordre de passage ?Par exemple Yin, Dealthyse,Tornado, Tsuka, moi et tous ceux qui voudront se rajouter iront à la suite ? Au moins cela sera plus simple pour se repérer ^^

LIBRE

_________________
Hope is with you even when all seems lost.
Merci Yenaä, Ecarlate, Alky, Shimizu,Leon,Auras et Asumi pour vos dessin magnifiques !! Je vous aime ♥♥ !!:
 


Dernière édition par Mimosas le Dim 27 Aoû - 20:15, édité 1 fois
Messages : 153
Date d'inscription : 28/07/2017
Age : 31
Jeu 3 Aoû - 15:50
J'entendit Dealthyse prendre la parole:

-Restez derrière moi ! Je suis votre sous cheffe, c'est mon devoir de vous protéger !

Puis:

Fuiez ! Sortez d'ici !

Je ne comprenais pas ce mot: "Fuir"
Il n'est pas dans mon vocabulaire!
Et ce qui n'est pas dans MON vocabulaire je le détruit en petit morceau!

Comme le mot "Soldat"
Je rêve nuit et jour de détruire définitivement ce mot avec le mot "Humain"
Pourquoi ce foutue soldat s'obstine à nous tuer ou à tuer Dealthyse?
De toute façon, il va y arriver.. quoi qu'on fasse!

Je pris la parole , d'un ton clair et dur.

- Il faut partir, elle va, de toute façon se faire tuer, quoi qu'on fasse!


Je pris la direction du soldat, car je savais ou il se trouvait et je lui murmura à voix basse sur mes gardes:

Tu peux la tuer , si cela est ton souhait, mais sache que tu risques de ne pas en sortir vivant toi aussi, du moins pour le moment, héhé..

Puis je m'éloigna, l'air satisfaite la tête haute, un sourire narquois au lèvre.

En faite on reste ici! miaulais-je.

_________________

Je deviens Folle en#990099


Merci Auras <3:
 


Merchi à Eclipse pour ce superbe dessin de ma Tornado! <3:
 

Délires dangereux by me:
 


Délire CB avec Sunlight, Eukha, Plume et moi 8D (by Eukha):
 
Messages : 157
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 13
Lun 7 Aoû - 13:26
Tsuka agita les oreilles , l'air songeuse. Le " Fuiez ! Sortez d'ici " de Deathlyse en disait long. La femelle noiraude s'ébroua et regarda Tornado qui avait pris une bonne résolution , mais soudain la femelle s'approcha de l'ennemi et lui susurra quelque chose.

" En fait on reste ici " miaula t-elle

La noiraude plissa les yeux et cracha. Non mais elle a pas compris ? La femelle huma l'air et releva la tête. C'était peine perdu , un guerrier devait reconnaitre être vaincue et non pas continuer à se battre pour se faire tuer. C'est la soumission et la soumission doit être la base d'un guerrier. Elle lança un regard froid à la Felinae qui n'avait surement pas vue. Tsuka n'allait pas fermer sa gueule , d'une voix claire et froide elle miaula :

- " Tu n'a pas entendu notre sous-chef ?! On se barre ! Non mais qui la ramener ici ? Tu as combient de bataille à ton compteur pour donner des ordres ?! " la belle respira profondément avant de continuer " Tes attentions sont nobles mais si je puis-je dire : con. C'est stupide et puis chez les Felinae on prête loyauté à notre chef et sous-chef. Je ne vois pas pourquoi on ne respecterais pas sa décision. Mourrir pour sauver ces camarades est une noble cause mais aujourd'hui on va tous y rester ! Tu crois vraiment qu'on va se taper dans le noir ? On va se blesser entre nous oui ! Donc , on se tire. N'est-ce pas Deathlyse ? Car finalement tu viens avec nous. "

À la fin de ma tirade je les regarda de loin. Fallait bien que quelqu'un ouvre sa gueule pour d'étendre l'atmosphère non ? La Felinae ne voulait pas laisser sa sous-chef mourir dans cette endroit où est a peut-être vu le jour. C'est complètement idiot. Elle mérite devoir le soleil ce levée ou les étoiles une dernière fois après temps d'année de loyaux service.


HRP:
 

_________________
Invité as-tu peur de la solitude ?


Référence : MERCI WASPH !:
 

Mes délires CB !! :
 

Merci les Artistes ! :luv: :
 


Tsuka doute des guildes Vert Pomme
Messages : 463
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 16
Mer 9 Aoû - 16:06
détails
La mort est faite pour se rapprocher de la vie
Croire que seul on peut réussir l'impossible implique l'impensable n'est pas loin ~
Rp libre
Ʃkaemp はは ™


(Désolé pour le délai de réponse, j'étais en vacances avec un réseau pas assez stable pour répondre :/)
Je pense moi aussi qu'une petite mise à jour est nécessaire /!\
- Premièrement, je ne souhaite pas que Yin soit blessé, tout du moins pas gravement (si vous avez des demandes semblables dîtes le uwu)
- Deuxièmement, je vous rappelle que nous sommes dans le laboratoire, c'est à dire en territoire soldat avec de nombreuses patrouilles et des humains qui se baladent par ici et par là donc c'est si besoin c'est ma cavalerie qui arrivera.
- Troisièmement, je rappelle que mon but n'est pas de tuer Dealthyse mais de la capturer afin de m'en servir en monnaie d'échange, sa mort sera plus un "accident" qu'une réelle volonté de ma part
- Quatrièmement je vous dis pour que vous le sachiez (Tornado je pense surtout à toi ~) que lorsque je me transforme en ombre on ne peut pas me voir ni me toucher, tout juste m’entendre quand je parle et me sentir (mais bon on est dans un endroit censé être parfaitement aseptisé donc niveau odeur…)
- Pour finir, je précise que ce que j'essaie de faire à l'heure actuelle (si vous ne l'avez toujours pas compris) c'est vous pousser à vous réfugier dans la salle des archives


Je me sentais blasé. Ces femelles étaient encore plus pitoyables que ce que je pensais, inconscientes du danger et des règles implicites, tant elles étaient évidentes, de notre monde. Si un felinae se balade dans les quartiers des soldats et bien qu'il ne s'étonne pas si son acte est puni. De même, il ne me viendrait pas à l'esprit de me balader sans prudence dans la zone en mutation, au risque d'y perdre plus que quelques poils. D'un autre côté, l'inefficacité évidente de mes camarades censés monter la garde me titillait et je me jurais d'aller leur en toucher un mot dont ils se souviendraient. Comme pour souligner la justesse de ma pensée, une nouvelle chatte arriva en courant et en criant, son pelage strié luisant légèrement dans le noir :

« HÉ ! SI TU VEUX TE FAIRE ATTRAPER C’EST TON PROBLÈME ! MOI PAS ALORS UN PEU MOINS DE BRUIT ! »

Je levais les yeux au ciel, exaspéré. Toute la guilde avait-elle décidé de se retrouver dans ce couloir ? Oui, il faudrait définitivement tirer les oreilles des patrouilles qui ne font pas leur travail. La nouvelle venue avait son pelage strié de bandes vertes et blanches, mais seules celles couleur lime produisaient une lumière qui ne me disait rien qui vaille. Si ce n'était qu'une simple bioluminescence tout irait bien, mais elles semblaient plus toxiques qu'autre chose. Perché en haut d'un chariot, je sentis dans mon dos le contact froid de ce que les humains appellaient "interrupteur". Et si j'allumais la lumière à cet instant, que se passerait-ce ? Elles auraient probablement l'avantage et je me retrouverais incapable d'utiliser mon pouvoir. Bref, mauvais plan. La chatte noire tigrée baissa légèrement les oreilles en avançant vers ses camarades, comme si elle venait à peine de comprendre que quelque chose clochait. Elle repris la parole d’un ton cette fois bien plus perturbé :

« Mais... Mais qu’est-ce vous avez foutu ici ?  UN SOLDAT ! »

C'était exact, elle avait enfin détecté ma présence. Je n'étais pourtant pas loin d'elle, mais le noir auquel s'additionnait l'affreuse odeur du laboratoire rendaient ma présence difficile à percevoir. Une fois en hauteur et, je le pensais en tout cas, en sécurité, j’avais repris ma forme physique, luttant contre la légère somnolence qui menaçait de me prendre à cause de mon pouvoir. Je ne me sentais pour autant pas en danger, ces felinae étaient tellement léthargiques que j’avais la sensation de ne plus rien avoir à faire, comme si elles allaient toutes tomber comme des mouches dès l’instant où je les toucherai. La chatte calico sembla soudain sortir de son hébétude et cria à la chatte noire et verte :

« Va-t-en Tsuka ! Il est partout ! »

Je lâchais un discret soupir amusé. Mon pouvoir était tellement efficace que j'avais réussi à semer le doute dans leur pensées et l’expression qu’elle venait d’utiliser me fit ressentir à la fois de la fierté et une pointe de compassion pour leurs esprits étriqués. La chatte s’avança, se plaçant comme un bouclier protecteur entre les ombres et les deux chattes dans son dos. La prénommée Tsuka s’était arrêtée, comme suspendue dans l'espace sans oser rejoindre les autres felinae. Le drame pathétique qui se jouait devant moi me semblait si ridicule que si je ne me retenais pas, j'aurais probablement été pris d'un fou rire. Elle repris la parole, semblant cette fois-ci décidée à agir comme elle aurait du le faire depuis le début.

« Restez derrière moi ! Restez derrière moi, je suis votre sous-cheffe, c’est mon devoir de vous protéger ! »

Tant de bons sentiments me donnaient presque mal au cœur, tandis que je fis une moue de déception. Si elle voulait les protéger elle n’avait qu’à se battre, comme toute personne censée, pas se placer comme un vulgaire mur protecteur aussi fragile qu’un fétu de paille. Elle continua de s’avancer avec prudence, presque à tâtons, avant de faire un étrange saut dans le noir qui me tira un sourire presque compatissant. J’avais été tellement efficace que personne ne me remarquait perché en haut de ce chariot de métal. D'un autre côté cela m'arrangeait bien sûr, puisque je faisais tout pour ne pas qu'on me voie. Je m'étais glissé derrière deux bouteilles que j'avais pris soin de ne pas effleurer, mon pelage noir se fondant parfaitement dans l'obscurité et mes yeux ternis par le noir ambiant. Mais, de même, je ne reconnaissais les chattes qui me faisaient face que grâce à leurs pelages clairs et par la lumière que produisait la chatte noire. La sous-cheffe feula enfin l’ordre que j’attendais tant à ses subalternes :

« Fuiez ! Sortez d’ici ! »

Si elles étaient de bonnes combattantes elles comprendraient et partiraient en vitesse. Sinon elles ne valaient guerre mieux que ce que je pensais déjà des felinae. La première à réagir fut la chatte blanche et verte, qui secoua la tête, restant assise près de son amie. Décevant mais prévisible. Les deux autres se mirent cependant en mouvement. La brune au comportement étrange prit la parole d’un ton clair et dur, martelant ses paroles :

« Il faut partir, elle va, de toute façon, se faire tuer, quoi qu’on fasse ! »

Je penchais légèrement la tête, intrigué et irrité. Mon but n’était pas tant de tuer cette chatte que de la capturer comme monnaie d’échange, même si sa mort ne saurait être qu’un détail si elle advenait. J’avais bien plus envie d’étriper cette femelle impertinente qui se comportait comme un être mystique alors qu’elle ne l’était visiblement pas. Cette dernière avança toujours dans le noir et commença à parler au vide, sûrement persuadée que je me trouvais à cet endroit puisque ses paroles m’étaient destinées.

« Tu peux la tuer, si cela est ton souhait, mais sache que tu risques de ne pas en sortir vivant toi aussi, du moins pour le moment, héhé… »

Elle pensait me faire peur avec ses menaces ? Et je n’aurais pas aimé l’avoir sous mes ordres, si elle était prête à sacrifier ses supérieurs juste parce qu’elle en avait envie ce n’était pas un bon élément, loin de là. De plus, bien que j'ai compris le sens de ses paroles, je lâchais un sourire tant moqueur qu'apitoyé devant la façon dont elle les a exprimées. Elle me disait littéralement que je ne serais en danger que pour le moment et que je ne le serais plus après, ce qui n'est en général pas le but des menaces. Je cessais de m’interroger sur ces paroles stupides, son regard fier d’elle la rendant encore plus méprisable que ce que je ne pensais déjà d’elle. Alors que je pensais qu’elle allait enfin partir et nous laisser entre personnes responsables et douées d’intelligence, elle reprit la parole pour une nouvelle phrase contradictoire avec son premier discours.

« En fait on reste ici ! »

Je me retins de soupirer tant son comportement était changeant, une vraie girouette. J’avais l’impression de n’être plus qu’un spectateur de toute cette scène qui commençait à me lasser par son caractère pitoyable. Ainsi, je commençais à sérieusement envisager de l’égorger par derrière afin qu’elle nous laisse en paix lorsque sa camarade noire et verte la réprimanda, d’un regard et d’un ton aussi glacial l’un que l’autre.

« Tu n'a pas entendu notre sous-chef ?! On se barre ! Non mais qui l’a ramenée ici ? Tu as combien de bataille à ton compteur pour donner des ordres ?! Tes intentions sont nobles mais si je puis-je dire : c’est con. C'est stupide et puis chez les Felinae on prête loyauté à notre chef et sous-chef. Je ne vois pas pourquoi on ne respecterais pas sa décision. Mourir pour sauver ses camarades est une noble cause mais aujourd'hui on va tous y rester ! Tu crois vraiment qu'on va se taper dans le noir ? On va se blesser entre nous oui ! Donc on se tire. N'est-ce pas Deathlyse ? Car finalement tu viens avec nous. »

Le début de la tirade de la chatte me convenait parfaitement. Elle aurait fait une bonne soldate, et il n’était peut-être pas trop tard pour la recruter… Cependant la fin de son discours me fis grimacer. Il était hors de question que Dealthyse, sans aucun doute la "haut-placée", ne vienne avec eux. Je sautais alors dans les airs, faisant légèrement grincer le chariot et signalant ma position, mais peu m’importait désormais. Je me fondais dans les ombres à l’apogée de mon saut, me retrouvant en suspens dans les airs. Avancer sous ma forme d’ombre et dans ces conditions était semblable à de la nage, je pouvais me déplacer où je le voulais que ce soit en longueur, largeur et profondeur. Je n'étais cependant pas lent, un peu plus que lorsque je marchais sur la terre ferme mais le couloir était petit et il ne m'était pas dur de le traverser ainsi rapidement. Alors que j'étais monté au point d'être au niveau du plafond,juste au dessus du groupe qui s'était formé, je répondais aux femelles qui avaient, chacune leur tour, pris la parole.

« Ici c’est moi qui fais les choix. Celui que je fais aujourd'hui c'est vous donner la possibilité de rentrer chez vous, partir, continuer votre pitoyable vie, tout du moins si vous arriver à échapper à mes collègues. »

L'action qui suivit dura une fraction de seconde. Me rematérialisant derrière la porte des archives, je sortis les griffes, saisissant vivement le dos de la féline calico et la tirant avec violence entre les murs de la pièce. Prise au dépourvue et ma force me jouant parfois des tours, elle s'envola presque en arrière et disparu dans le noir. Seul un vague bruit de cartons chutant me prévins de son atterrissage. Je finis ma sentence aux autres felinae dans un souffle déterminé.

« Mais elle, elle reste avec moi. »

Je donnais un puissant coup de rein dans la porte qui se referma dans un claquement grinçant. J’avais peut-être lâchée la chatte et elle pourrait être n’importe où entre les étagères, suffisamment loin si elle était intelligente, mais ici elle était prisonnière. Elle ne ressortirait jamais de la ville, je m’en assurerais personnellement.




Hors RP:
 

_________________
Trembles tu de peur en attendant mon nom ?
Crains tu de m'apercevoir ?
Si ce n'est le cas prépare toi à la peur de ta misérable vie...
Merci à vous pour vos dessins de mon Yin <3:
 
Un lien avec Yin ? Ici ! 


Dernière édition par Yin le Ven 11 Aoû - 13:05, édité 1 fois
Messages : 103
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 17
Jeu 10 Aoû - 18:14
Dealthyse était prête à tout pour les autres mais sentait que Mimosas était retissante. Elle lui jeta un regard qui voulait tout dire. Elle ne voulait pas que Mimosas soit blessé car elle était tout pour elle. Elle ne voulait pas se sacrifier pour rien. A coté de ça, elle voulait vivre mais aujourd’hui, quelqu’un ne ressortira pas vivant du laboratoire et la lieutenante préférait mourir pour les autres que l’inverse. En réalité cela lui faisait chaut au cœur de voir sa meilleure amie tenir à elle mais, toute bonne chose a une fin. Tsuka et Tornado semblaient, quant à elle, plutôt d’accord de partir, … enfin c’est ce que Dealthyse croyait avant que Tornado change d’avis comme par magie. Bipolaire ? Peut-être. En tout cas, cela n’avait pas plu à Tsuka qui lui dit froidement " Tu n'a pas entendu notre sous-chef ?! On se barre ! Non mais qui la ramener ici ? Tu as combien de bataille à ton compteur pour donner des ordres ?! Tes attentions sont nobles mais si je puis-je dire : con. C'est stupide et puis chez les Felinae on prête loyauté à notre chef et sous-chef. Je ne vois pas pourquoi on ne respecterais pas sa décision. Mourir pour sauver ces camarades est une noble cause mais aujourd'hui on va tous y rester ! Tu crois vraiment qu'on va se taper dans le noir ? On va se blesser entre nous oui ! Donc , on se tire. N'est-ce pas Deathlyse ? Car finalement tu viens avec nous. " Dealthyse était d’accord jusqu’à ce que la dernière phrase soit prononcé. Il en est hors de question qu'elle viennent.

« Tsuka Tornado Mimosas ! Vous ne m’avait pas écouté ! SORTEZ ! C’est un ordre ! »

A peine avait-elle fini sa phrase qu’elle vit le charriot bouger légèrement. Elle entendit le soldat dire « Ici c’est moi qui fais les choix. Vous pouvez rentrer chez vous, partir, continuer votre pitoyable vie si vous arriver à vous échapper. » mais quand il fini sa phrase, enfin croyait-elle, elle se retrouva quasi instantanément dans la salle derrière. Elle roula avant de percuter quelque chose qui fit tomber une grosse boite sur la tête et l’assomma. Elle resta un certain temps dans les pomme sans savoir ce qui ce passe.

HRP : Les blessures graves ne me dérange pas puisque Deal doit mourir ou en tout ne plus être jouable. Pour les soldats, faudrait qu’ils viennent mais ils ne semble pas très déterminer à venir. Et pour la salle des archives, et bien … c’est pas l’idée numéro un de Deal, elle plus du style « la fuite à la fin » quand elle à d’autre solution. Ensuite, Tsu, Mimo et Torna, je vous invite à désobéir car j’ai besoin de vous. D’ailleurs puisque Yin n’a pas objectif n°1 de tuer Deal, si le rp fini par tourner en rond je vous invite à vous tromper de cible et me tuer. Bien sure qu’en dernier recours.

_________________

Baisse d'activité !!! (Valable pour Déoko)



Je piaille en #CC6633
Messages : 153
Date d'inscription : 28/07/2017
Age : 31
Ven 11 Aoû - 17:07
J'en avais assez de tout ça.

- Vous savez quoi? J'en ai marre de tout ça, alors j'me casse! Bye les mioches.

Je rouvris la porte avec tellement de faciliter qu'en j'en fut étonnée, d'ailleurs je n'avais jamais parlé comme je venais de le faire, cela me valut un rire que les autres ont forcément dû entendre. Je ressemble plus à un mâle qu'a une femelle, mais je préfère ça. La prochaine fois que je croise un soldat, je le tue sur e champ peut importe qui sait, mâle ou femelle, c'est pareil pour moi!

Et puis, j'ai pas menti en disant que c'était que des mioches, ils s'en font tellement pour elle! De tout façon elle est condamner, peut-importe ce qu'on fera. Pourquoi je suis resté? Je voulais juste du combat, j'aime pas trop discuter, surtout si le sujet est toujours le même et qu'il n'est pas intéressant.

Enfin bon, voilà ce que ça fait de s'attacher à une personne, car le jour ou elle va mourir, ce n'est pas elle qui aurais mal mais vous! Car vous l'aimiez, mais elle va disparaître même si elle restera gravé dans votre cœur ou mémoire. Je sais ça, en tant que guérisseuse.

Je vois souvent des gens pleurer ou souffrir, moi ça ne m'affecte pas car je connais à peine ces gens là même s'il sont de ma guilde. Autant devenir soldat alors, en faite ils n'ont pas tort, et si depuis le début c'est eux qui ont raison? Pff..on le sera peut-être jamais, vu qu'on sera peut-être mort avant! Ahah!

Je sortis du labo, comme si rien ne s'était passé.

_________________

Je deviens Folle en#990099


Merci Auras <3:
 


Merchi à Eclipse pour ce superbe dessin de ma Tornado! <3:
 

Délires dangereux by me:
 


Délire CB avec Sunlight, Eukha, Plume et moi 8D (by Eukha):
 
Messages : 157
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 13
Ven 11 Aoû - 20:26
[Yin : Pourrais tu me faire au bon moment une cicatrice ? Tant que je ne deviens pas aveugle ou que je perds un sens...]

" Ici c'est moi qui fait les choix. Celui que je fais aujourd'hui c'est vous donner la possibilité de rentre chez vous, partir , continuer votre pitoyable vie, tout du moins si vous arriver à échapper à mes collèges. ”

C'est collègues ? Pff ! Tsuka se moquait silencieusement. Si il croyait qu'elle allaient partir ! Soudain , elle pouvait distinguer des mouvements puis un bruit sourds. Tsuka sur ces gardes baissa la tête , les sens en alerte.

" Mais elle , elle reste avec moi " dit t-il en donnant un puissant coup de rein à la porte.

La noiraude resta sous le choque en comprenant : Dealthyse ! Elle se mît alors à avancer tête basse. Normalement , Mimosas et Tornado pourrait l'encercler et donc avoir une mini chance d'avoir le dessus. Ou s'entretuer bêtement. La Felinae grogna. Il était dans son élément.

" Vous savez quoi? J'en ai marre de tout ça, alors j'me casse! Bye les mioches. "

Double choque. Non mais ?! Comment elle ose ?! La noiraude au pelage mi-long aurait voulu l'insulter mais elle avait besoin de réfléchir. Comme elle pouvait venir en aide à Dealthyse ? Il ne restait qu'elle et Mimosas... Elle entendu le rire de Tornado.
[color=#666633]" Dès rentrer , ce promis la femelle , Je vais la buter ! "[/colo]
Entre temps , elle sentit un groupe de soldat approcher. Prise de peur , elle regarda de droite à gauche. Il y avait une porte. Celle-ci était devant celle où Deal' était enfermée. Sans réfléchir la Felinae prit de l'élant — dû dépassée le Soldat Fantôme car son odeur était forte — et sauta sur la poignée. Avec le poids , celle-ci s'ouvrit brutalement faisant tomber sur le dos la femelle. Celle-ci avait du mal à reprendre son soufle et à respirer mais put quand même articuler :

- " Mimosas ! Viens "

Elle ne doutait pas que la patrouille ennemi avait sans doute entendu , mais elle comptait sur Mimo' pour courir rapidement , ce cacher , et attendre qu'elle passe. Celle-ci allait tomber sur l'odeur de Tornado et peut - être s'en aller. Elle chercha rapidement une cachette pendant que la porte , ouverte , attendait Mimosas.

_________________
Invité as-tu peur de la solitude ?


Référence : MERCI WASPH !:
 

Mes délires CB !! :
 

Merci les Artistes ! :luv: :
 


Tsuka doute des guildes Vert Pomme
Messages : 569
Date d'inscription : 12/05/2016
Age : 19
Ven 11 Aoû - 21:03

"Je suis debout au bord de la plage,
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
Quelqu'un à mon côté dit :
-Il est partit !"

~La mort est faite pour ce rapprocher de la vie~

Je capta un mouvement qui provenait de la femelle au pelage crème. Elle répondit sur un ton claire et rempli de dureté non feinte :

- Il faut partir, elle va, de toute façon se faire tuer, quoi qu'on fasse!

"Tuer"...Ce mot résonna dans ma tête comme un écho. Je ne pouvais pas l'accepter . C'était impossible !!Il était pas question qu'elle ici et aujourd'hui ! La soigneuse disait n'importe quoi et on dirait qu'elle se réjouissait de sa mort. Comme pouvait-elle nous abandonner sans remords ? Ce n'était pas une marque de loyauté envers son clan ! Et puis d'où elle décide pour nous ! En tout qu'à je ne partirais pas d'ici et j’empêcherais coûte que coûte qu'elle se fasse tuer. Je me battrais si il faut même si je savais que je n'avais pas la moindre chance contre un soldat. Mais qu'importe !!Je me planta solidement sur mes quatre pattes et toisa la féline qui osais partir lâchement. Dans mon esprit une petite voix me murmurait que l'un de nous se ferait tuer mais je refusais de l'admettre. Je refusais de céder à la tentation de la peur qui m'incitait à partir ici... Comment pourrais-je me regarder en face par la suite ? Et puis je n'avais pas peur de la mort. Pas peur de la peur elle-même. Et si je devais mourir ce serait avec le sentiment que j'ai protégée des êtres chers. Je préfère que ça soit moi plutôt que eux. Je pris une mine déterminé et regarda Tornado reprendre la parole en chuchotant dans le vide... :

-Tu peux... tuer , ...ton souhait, ... tu risques de ne pas en sortir ...,.... héhé..

Je n'entendis que des brides mais je compris le sens de la conversation. Elle semblait s'adresser au soldat que je ne voyais pas. C'était lâche et pour la première fois de ta vie, je ressentis une colère ardente pour cette féline qui osait nous abandonner. Moi qui aimais tout le monde ,je ressentais une colère contre le soldat la soigneuse. Je vis Tornado s'éloignais de notre petit groupe ,la tête haute comme si elle était fière de nous abandonner. Je grinça les dents et m'approchas un peu plus de ma meilleure amie. Je voulais lui faire comprendre que je ne l'abandonnerais pas !Soudain la soigneuse s’arrêtât pour miauler :

-En faite on reste ici!

Pourquoi employait-elle le mot "on" ? Elle était la seule à décider de partir que je sache ... Tsuka et moi n'avons pas dit un mot. Peut-être parlait-elle à la troisième personne. Ce qui était bien étrange et elle ne semblait pas aller bien. Peut-être avait elle perdue la tête à cause de la peur ? Quelle personne bizarre. Je penchai la tête sur le côté avec incompréhension. Je restai tout de même sur mes gardes en attendant la suite des événements. Tsuka semblait du même avis que moi et ne semblait pas apprécier que la soigneuse parle à notre place.La féline aux rayures vertes fluos avaient retroussé ses babines et son pelage avait deux fois plus de volume.Elle miaula d'une voix claire et froide qui résonna dans le couloir sombre :

- Tu n'a pas entendu notre sous-chef ?! On se barre ! Non mais qui la ramener ici ? Tu as combien de bataille à ton compteur pour donner des ordres ?! Tsuka respira profondément avant de continuer.Tes attentions sont nobles mais si je puis-je dire : non. C'est stupide et puis chez les Felinae on prête loyauté à notre chef et sous-chef. Je ne vois pas pourquoi on ne respecterais pas sa décision. Mourir pour sauver ces camarades est une noble cause mais aujourd'hui on va tous y rester ! Tu crois vraiment qu'on va se taper dans le noir ? On va se blesser entre nous oui ! Donc , on se tire. N'est-ce pas Deathlyse ? Car finalement tu viens avec nous.

Je hocha la tête complètement d'accord avec les paroles de la féline. Même si je perdais la vie ce soir ,je ne laisserais personne mourir sans que j'ai pu intervenir. Même si je ne suis pas d'une grande utilité ,je me battrais si il le faut.La mort est bien plus envisageable que la lâcheté. On sortira ensemble ou on crèvera dans cette endroit humide. Mais toujours soudé ,c'est ça qui fait notre force et non notre faiblesse. Mon instinct me criait de m'enfuir vers la lumière mais mon cœur me disait de rester. Des fois ,il fallait écouter son cœur plutôt qu'autre chose.Je toisa l'obscurité à la recherche du soldat qui devait être caché quelque part....Si il utilisait son pouvoir ,il y aurait forcément une limite. Tout le monde en avait une mais pour l'instant , je ne voyais pas la moindre ombre du soldat. Dealthyse me regarda et son regard voulait tout dire. Elle voulait que je fuis pour être en sécurité et elle savait qu'elle ne ressortirait pas de cette endroit. Mais je ne voulais pas ...Même si j'étais gravement blessée ,je m'en moquait. Je la regardai d'un air emplis de compassion et de fermeté. Je ne partirais pas d'ici avant de la savoir saine et sauve. Dealthyse prit la parole d'une voix ferme mais tremblante :

-Tsuka Tornado Mimosas ! Vous ne m’avait pas écouté ! SORTEZ ! C’est un ordre !

J'allais répliquer quand un crissement perça mes tympans. Le chariot qui était face à nous venait de bouger. Il oscillait doucement et je compris que le soldat était posté dessus depuis tout à l'heure. Maintenant on ne pouvait savoir où il était et on pouvait juste attendre dans l'obscurité. Je tournai la tête et entendis soudain sa voix rauque résonnait dans le silence :

-Ici c’est moi qui fais les choix. Vous pouvez rentrer chez vous, partir, continuer votre pitoyable vie si vous arriver à vous échapper.

Alors que sa phrase se perdait dans les tréfonds du couloir ,Dealthyse disparut sous mes yeux. Elle fut propulsé entre les portes qui nous dominait depuis tout à l'heure. Le soldat repris la parole alors que la peur s'insinuer dans mes veines.. Je gardais les yeux écarquillés dans l'endroit où Dealthyse avait disparu:

Mais elle, elle reste avec moi.

Cette phrase me glaça le sang que j’essayais de bouger mes muscle pour me mettre en mouvement. Je devais sauver Dealthyse ou sinon , je ne la reverrai plus jamais. Cette pensée était atroce et je ne pouvais pas l'envisager. La féline était tout pour moi . Ma meilleure amie et en même temps ma famille. Je ne pouvais pas lma laisser toute seule. J'entendis un bruit sonore alors que la grande porte se referma en un bruit brute qui résonna dans le couloir.Ce vacarme avait surement du ramener une patrouille de soldat et on était pas à l'abri au milieu de ce couloir sombre. Tornado semblait énervée et elle prit la parole en nous tournant le dos :

- Vous savez quoi? J'en ai marre de tout ça, alors j'me casse! Bye les mioches.

Je contractai ma mâchoire en entendant Tornado s'exprimait de la sorte. Comment pouvait-elle être aussi apathique face au sort de Dealthyse. Je n'avais jamais éprouvée de la colère envers qui que ce soit et pour la première fois de ma vie ,je ressentais une grande colère pour cette femelle qui nous abandonnait sans remord.Et ça se dit guérisseuse en plus ! Tu parles , elle ne méritait pas ce poste. En tant que soigneur ,on avait le devoir d'aidé toute personne blessée ou en danger... Un grincement de porte retentit en perçant le silence qui s'était installé après la tirade de la guérisseuse. Ce bruit fut suivi d'un grand fracassement ,signe que la porte venait de se refermer. Tornado était bel et bien partit en nous abandonnant à notre sort. Tu soupiras et desserras tes muscles. Cela ne servait à rien de se mettre en colère contre une chatte qui ne mérite notre attention. Soudain des bruits de pas vinrent interrompre le silence qui pesait sur nos épaules. Une patrouille de soldat venait vers nous et je pouvais sentir leurs odeurs d'ici. Il ne restait que Tsuka et moi. Si on ne bougeait pas d'ici rapidement, on allait finir en patté pour chat. Quel mort horrible ! Même si le temps pressait ,je n'arrivais pas à bouger tellement la peur me glaçait les os. Je la sentais s'insinuer dans mes veines comme un poison mortel qui menaçait de m'engloutir.Les soldats se rapprochaient de plus en plus et j'entendais le compte à rebours dans ma tête.

Tic Tac
Tic Tac
Si tu ne bouges pas d'ici
Tu finiras pas ne plus pouvoir ressortir


Cette voix sombre me murmurait à l'oreille ce compte à rebours jusqu'à qu'un vacarme assourdissant interrompt mes pensées. Tsuka venait d'enfoncer la porte qui se trouvait en face de celle où Dealthyse et le soldat était enfermé.La féline aux rayures vertes tomba sur le dos. Avant que j'ai pu faire quoi que ce soit ,elle se releva tout de suite ,sa poitrine se soulevant rapidement à cause de l'effort. Elle se tourna vers moi et miaula :

- Mimosas ! Viens

Je me secouai en me rappelant pourquoi j'étais ici. Je ne devais pas perdre mes esprits et me concentrer sur mon objectif. Ramener tout le monde dehors, sain et sauf. Je courus vers Tsuka qui s'enfonçait déjà dans l'obscurité de la pièce. Ses rayures illuminaient faiblement mais suffisamment pour qu'on y voit quelque chose. On cherchait une cachette alors qu'on s'enfonçait dans les ténèbres. J'entendais la patrouilles qui arrivaient pas très loin des deux portes et je sus qu'il fallait se cacher et vite. Je fouillai l'endroit du regard et trouvas enfin ce que je cherchais. J'aperçus un trou dans le mur entre deux étagères. Apparemment personne n'était venue ici depuis longtemps et ça m'étonnerait que les soldats viennent ici. Je me collai contre Tsuka et lui chuchota doucement pour qu'on ne se fasse pas repérer :

-Viens ,il y a une cachette juste là !

J'indiquais l'endroit de ma patte et m'y glissa en silence. J’attendis que la féline me rejoigne en observant l'entrée avec inquiétude. J'entendais les miaulements des soldats et je pense qu'ils ont suivi la trace de Tornado. Je me sentais impuissante alors que ma meilleure amie était toujours à l'intérieur. Je ne pouvais pas l'aider pour l'instant mais je promet que dès qu'on peut sortir ,je viendrais la délivrer. Quoi qu'il m'en coûte !

Hors RP: Mimo peut être blessée ,ça ne me dérange pas tant qu'elle ne meure pas x)

LIBRE

_________________
Hope is with you even when all seems lost.
Merci Yenaä, Ecarlate, Alky, Shimizu,Leon,Auras et Asumi pour vos dessin magnifiques !! Je vous aime ♥♥ !!:
 


Dernière édition par Mimosas le Dim 27 Aoû - 20:11, édité 1 fois
Sam 12 Aoû - 16:55
Posé sur mon vieux matelas poussiéreux, j'attendais que le temps passe. Rien à faire. Rien. Du tout. On m'avait dis, ce matin même, que ma patrouille allait me chercher un peu plus tard dans la matinée. IL EST DÉJÀ 11H. Je n'arrivais pas à dormir, les bruits de pas des humains et des autres soldats qui résonnaient dans les couloirs m'en empêchaient. Je ne pouvais pas non plus sortir de ma chambre car si, par miracle, quelqu'un venait me récupérer pour la patrouille, je ne serais pas là. Me voilà la donc sur le dos, les pattes avants repliées, à compter les araignées suspendues au plafond tout en entendant les mouches voler. Quelle perte de temps...

Bon sa suffit ! J'en ai assez ! Je suis sûr qu'à cet heure, ces imbéciles de matous sans cervelles sont en train de se foutre de ma jolie petite gueule, fiers de leur petite blague. Je bondis sur mes quatre pattes, les sourcils froncés. Si je les retrouve, je leur donnerais une petite correction...  Le pas lourd et le regard noir, je marchais dans les couloirs, direction le laboratoire. Il me semble que la patrouille se faisait là-bas, si ces idiots ont la malchance de s'y trouver, je leur en ferais voir de toutes les couleurs. Qu'elle idées de me faire poireauter aussi longtemps, sans donner de nouvelles.

Mes oreilles se dressèrent soudainement. Un bruit de fracas me fis légèrement sursauter. Je laissai s'échapper un grognement et me dirigeai vers l'agitation Que se passe-t-il encore ?! Une odeur étrange parvint à mes narines, ce qui me fis accélérer le pas. C'est quoi ce délire...  Tout à coup, j'aperçus un groupe de... un... deux...trois chats ? Hé mais c'est ma sois-disant patrouille ?! J'en été sûr, c'est abrutis sont l... Attendez... c'est moi qui flanche où je sens encore ce parfum de liberté introuvable parmi les soldats... MAIS QU'EST CE QUE DES FELINAE FOUTENT DANS LE LABORATOIRE ?!

-Hé Jumpy ! On t'attendait, t'étais où encore ?! On a sentit des odeurs de chats sauvages dans les parages, j'suis sûr et certains qu'ils sont cachés quelques part. Viens nous aidé à les trouver, on a bien envie de se défouler un peu...

Un sourire sadique étira les lèvres du matou. Je soupirai et hochai la tête. Je n'avais absolument pas envie de faire partit de ce carnage, mais si je refuse... c'est sur moi que ces gaillards vont faire leur griffes. Et il est hors de question qu'ils abîment mon somptueux corps d'athlète ! Après avoir fait signe à mes camarades, je me dirigeai seul vers la salle des archives. Persuadé que les Felinae étaient de ce côté, je pourrais peut-être les prévenir de déguerpir. Après les avoir effrayés, histoire de leur donner une bonne leçon. Ont-il perdu la raison ? Se diriger droit vers la gueule du loup... Mais quelle bande d’incapables. Je renfilais chaque recoins de la salle et l'odeur était toujours aussi forte, sans que je puisse les apercevoir. Des incapables qui savent se cacher. Cet endroit miteux regorgeaient de petites planques, ce qui rendaient ma tâche encore plus compliquée. Pendant plusieurs et longues minutes, je me mis à chercher sans le relâche les félins, la truffe dans la poussière.

Et voilà, la dernière rangée d'étagères couverts de livres et de dossiers appartenant aux bipèdes. Si ils ne sont pas là, je devrais renoncer à examiner cette zone. Je me remis donc à la traque, tel un chien de chasse. L'odeur se faisait de plus en plus forte. J'humai l'air comme je ne l'ai jamais humée, bondissant sur les piles de papiers poussiéreuses et instables. Je penchai la tête vers un énorme trou creusé dans le mur se trouvant derrière l'étagère. Les crocs à découverts et les pupilles semblables à deux fentes, j'émis un grognement sourd, suivis d'un rire légèrement sadique.

- Trouvés.

[HRP → Vous pouvez légèrement blesser Jumpy, par contre je ne veux pas qu'il perde un sens ou qu'on lui inflige de graves blessures, compris ? ewe]
Messages : 463
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 16
Mar 15 Aoû - 12:06
détails
La mort est faite pour se rapprocher de la vie
Croire que seul on peut réussir l'impossible implique l'impensable n'est pas loin ~
Rp libre
Ʃkaemp はは ™

J’avançais à pas de velours, les yeux plissés pour tenter de discerner l’intérieur de la pièce. Je n’entendais aucun bruit, si ce n’est celui d’une respiration ténue. La pièce était grande, aussi longue que le couloir que nous venions de quitter et au moins aussi large. Une vingtaines de rayons, tous en métal légèrement luisant, cloisonnaient la pièce en espaces distincts. Chaque portant était garni de précisément dix étagères, qui elles-mêmes soutenaient le poids de dizaines de boîtes en carton remplies de kilos de papier, ceux-ci contenant des informations au caractère impénétrable pour nous, les soldats. Ce que les hommes gardaient ici devait être important, en tout cas suffisamment pour que les passages empêchent la poussière de s’accumuler sur le sol et sur les documents. Mon pas était silencieux, minutieux mais sans hésitation puisque j’étais certain de trouver Dealthyse dans l’allée que je remontais. Son souffle avait beau être amoindri par un je-ne-sais-quoi, la probabilité qu’elle se cache restait toujours grande. Elle ne m’égalerait certes jamais mais le fait de pouvoir se cacher dans les ombres n’offre pas pour autant la possibilité de discerner chaque chose qui s’y dissimule. Plus je m’avançais, plus je commençai à distinguer une forme sur le sol dont les contours me semblaient très étrangement agencés. En m’approchant encore un peu, toujours sur mes gardes, je constatais que la féline était couchée sur le côté, me tournant dos, la tête à côté d’un carton qui avait dû tomber et en avait profité pour laisser sortir les documents qu’il contenait. Les humains n’allaient définitivement pas apprécier… Ignorant si elle était réellement assommée ou si elle faisait semblant pour me surprendre, je sortis les griffes, prêt à me défendre dès qu’il le faudrait. Malgré tout elle continua à rester immobile, comme si elle était réellement sonnée.
Je ne m’arrêtais que lorsque je fus si proche de la chatte que je pouvais la toucher. Je tendis la patte,  la plantant brutalement dans le pelage calico de la femelle. Sans ménagement je la tirais vers moi et je pus discerner son air absent et l’écorchure causée par la boîte sur son front. Au moins elle ne faisait pas semblant. La blessure n’avait pas l’air si grave, elle n’était que superficielle, saignant légèrement mais sans couler partout non plus. Je donnais des coups sur ses joues pour la réveiller, cherchant à la sortir de cette hébétude somnolente de l’état de choc. Elle sembla reprendre légèrement connaissance, suffisamment en tout cas pour me comprendre.
Je posais ma patte, griffe sorties, sur sa gorge, et commençais à appuyer légèrement pour la menacer.

« À partir de maintenant tu es une prisonnière des soldats et des humains. Ton nouveau chez toi sera une cage, tes contacts seront limités aux agents qui te soutireront les informations dont nous avons besoin, et tu ne garderas la vie sauve que si ton clan nous obéit. Saches que nous n’aurons aucune hésitation à t’exécuter si besoin. »

Je martelais chacune de mes paroles, pour qu’elles puissent bien s’imprégner dans son esprit qui devait être encore brumeux. L’agacement de ces dernières minutes, de voir autant de felinae dans un même endroit, commença à s’exprimer et je serrais les dents, devant me forcer pour ne pas écraser sa petite gorge si fragile.


_________________
Trembles tu de peur en attendant mon nom ?
Crains tu de m'apercevoir ?
Si ce n'est le cas prépare toi à la peur de ta misérable vie...
Merci à vous pour vos dessins de mon Yin <3:
 
Un lien avec Yin ? Ici ! 
Messages : 103
Date d'inscription : 09/02/2017
Age : 17
Sam 19 Aoû - 12:09
Cela faisait quelques minutes que Dealthyse était inconsciente. Elle ne savait pas à quel point il allait être difficile pour elle de s’en sortir. En tout cas, elle ne sortira jamais vivante de cette endroit. Au fur et à mesure que le temps passait elle commençait très légèrement à reprendre conscience, puis, elle sentit comme un début de douleur. Elle n’était pas assez consciente pour réagir. Puis, sans savoir qui c’était, quelqu’un la tira de son inconscience et la lieutenante tricolore remarqua le male de l’ombre. Il mit par la suite sa patte sur sa gorge, griffes sorties et la menaça. Il dit assez clairement pour qu’elle comprenne, même si elle était un peu sonnée encore : « À partir de maintenant tu es une prisonnière des soldats et des humains. Ton nouveau chez toi sera une cage, tes contacts seront limités aux agents qui te soutireront les informations dont nous avons besoin, et tu ne garderas la vie sauve que si ton clan nous obéit. Saches que nous n’aurons aucune hésitation à t’exécuter si besoin. » Elle l'écoutait sans rien dire Je ne pense pas que les Félinaes collaboreront ... mais laissons ce soldat y croire. Je suis prête à me sacrifier et si il le faut j'abuserait de mon pouvoir pour mourir hehe Dealthyse sentait l’énervement du male noir, surement par rapport à tout à l'heure.. Elle ne bougeait pas, elle savait qu’elle ne pouvait rien faire et qu’elle devait ce soumettre au chat. Elle re regarder de ses yeux améthystes droit dans les yeux. Elle soupira doucement et dit, un peu effrayée :

«  D-d’accord … de toute façon … je n’ai pas le choix. E-et … si je puisse me le permettre… j’aimerais quand même savoir le nom de mon ravisseur, ce serai la moindre des choses.  »

La sous cheffe pris, lors de sa dernière phrase, un air un peu arrogant mais en gardant un minimum de respect malgré tout. Si je pouvais détendre l’atmosphère, peut-être que … non, il ne se laissera pas avoir, mais j’aurai peut-être un meilleur traitement. Peut-être … pensa la chatte. Elle continua à fixer le male.

_________________

Baisse d'activité !!! (Valable pour Déoko)



Je piaille en #CC6633
Messages : 157
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 13
Sam 19 Aoû - 12:37
Tsuka sursauta quand Mimosas venue la coller d'un peu trop près. Elle avait complétement oublié que la fourrure de la Noiraude est imprégner d'acide ?

" Viens ,il y a une cachette juste là ! "

La femelle suivait l'endroit indiqué par la patte de sa camarade. Avant que celle-ci se glisse à l'intérieur. La Felinae paniqua. Elle s'était fait une toilette avant de venir donc de l'acide est encore présent dans son poil. Elle ne voulais pas brûler une camarade. Foutu soldat qui leurs causes tant d'ennuie. Soudain , retentit les miaulement de soldat. Pas de tant à perdre et Tsuka se glissa dans le trou en prenant bien attention de ce tenir loin de la femelle blanche. Même si elle devait ce faire petite ou se contorsionner. Au moins Tornado à servis à quelque chose ! Soudain , une odeur de soldat se fît tenu dans la pièce , celle-ci se rapprochait et la femelle pouvais voir ces pattes. Elle jeta un coup d'œil à Mimosas comme pour la prévenir d'être prêtes.

Il se rapprochais et , Tsuka sortit les griffes. Il allait le regretter. plus en plus forte. Soudain un bruit sourd lui parvenue au oreilles. Il était juste derrière le trou , sur la piles de papiers sans doute , ou sur les carton. Un rire un peu sadique de Soldat sans cervelle retentit. Il sera facile à tuer.

" Trouvés "

Et il l'avait dit. Tsuka sortit du trou en furie , espérent que Mimosas ne la suive pas , la noiraude aux yeux fluorescent se dirigea en courant vers la pile de papier instable en la percutant de pleins fouet. Ceux-ci lui valut une roulade contre l'étagère de l'avant dernière rangée. Mais au moins , elle espérait l'avoir fait tomber. Ces yeux était reduits à deux finctes distinct , ces griffes tranchante sortis , la femelle parla etonnament sur un ton joueur mais aussi féroce qu'elle :

- " Alors domestique ? Près à se faire battre ? "

Elle avait l'échine dresser et sa queue fouettait l'air. Son adversaire n'avait pas l'air corriace ce qui la fit sourire et plisser les yeux , moqueuse. Un vulgaire moucheron à écraser. De plus , en cas de pépin , Mimosas était derrière lui et elle devant. Il est encerclés. Mais comme la Noiraude est loyale , elle essayera de ne pas trop lui faire mal ~

_________________
Invité as-tu peur de la solitude ?


Référence : MERCI WASPH !:
 

Mes délires CB !! :
 

Merci les Artistes ! :luv: :
 


Tsuka doute des guildes Vert Pomme
Messages : 569
Date d'inscription : 12/05/2016
Age : 19
Sam 19 Aoû - 17:09

"Je suis debout au bord de la plage,
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
Quelqu'un à mon côté dit :
-Il est partit !"

~La mort est faite pour ce rapprocher de la vie~

Tsuka me rejoignit après quelques secondes de temps de réflexion.Elle s'assit rapidement vers moi à une distance raisonnable et elle se voûtait pour pouvoir passer dans l'endroit exigu. Je me demandais pourquoi elle agissait ainsi mais ce n'était pas mon problème le plus important.Pourtant dans l'attente et le stress ,je ne pus emmètre des hypothèses silencieuse.Peut-être est-ce à cause de son pourvoir ? Dans la pénombre de l'endroit ,j'inspectai mon pelage et remarquai qu'il était un peu roussi sur le dessus. Je me souviens de mettre approchée de la féline assez près pour sentir une odeur d'acide. Mais peut-être est-ce que mon imagination ? Soudain j'entendis des pas se rapprochaient de nous. L'odeur du soldat me prit la gorge et je compris que c'était une personne de la patrouille qui nous cherchait. Normal... On était en plein territoire ennemi et on était près à se battre contre l'un des leur. Je pense qu'on aurait réagi de la même façon. La peur grandissait dans mon ventre comme un poison dans les veines. J'entendais les pas se rapprochaient dangereusement de notre abri de fortune. On était facilement repérable mais je priais pour qu'il ne nous ai pas vu. Mais mon veux ne se réalisa pas à mon grand désespoir. J'aperçu une fourrure crème avant que le bruit s’arrête brusquement comme il était apparu. Une voix de mâle résonna à travers la pièce spacieuse et poussiéreuse en même temps.

-Trouvés

La voix qui arriva à mes oreilles étaient familière et je suis sûr de l'avoir entendu quelque part. Mais avant que j'ai pu esquisser le moindre mouvement ,Tsuka se releva d'un bond en frôlant de peu le plafond humide.Elle sortit comme une furie et se plaça face au soldat. Elle semblait très en colère et elle prit la parole d'une voix arrogante et féroce :

-Alors domestique ? Près à se faire battre ?

Ses poils dressaient sur sa nuque semblait avoir doublé de volume. Sa queue tapait énergiquement le sol en produisant un son mate. Avant que la rencontre dégénère ,je me levais et dévisagea le soldat qui me semblais familier. Son pelage beige strié de brun était touffu et volumineux. Mais ce qui me frappais le plus était son air moqueur et ses yeux vert et bleu. Une ampoule tilta dans mon cerveau alors que je reconnaissait se chat avec son air charmeur et joueur. Je pris la parole d'une voix étonnée et amicale :

-Jumpy ?

J'étais étonnée mais je ne savais pas comment me comporter. Après tout c'était un soldat et il devait accomplir sa mission . J'espère qu'il pourra nous laisser aller chercher Dealthyse qui était entre les griffes de l'autres soldats.La pensée que je sois enfermée ne me faisait pas peur mais c'était celle que mes amies soit blessé par eux . Je fixai le soldat avec un regard insistant qui voulait tout dire. Il fallait absolument que je rejoigne ma meilleure amie avant qu'une chose grave arrive. Je ne veux pas rentrer sans elle et sans Tsuka non plus. Mais est-ce que les soldats nous laisseraient nous échapper ?

Hors RP: Finalement j'ai pu trouver une connexion pour répondre à ce RP et éviter qu'il stagne x)Et désolée ,c'est un peu nul ^^ (je le mettrais en page après car la connexion rame )

LIBRE


_________________
Hope is with you even when all seems lost.
Merci Yenaä, Ecarlate, Alky, Shimizu,Leon,Auras et Asumi pour vos dessin magnifiques !! Je vous aime ♥♥ !!:
 
Messages : 157
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 13
Mer 6 Sep - 17:31
[ On passe le tour de Jumpy ? ]

_________________
Invité as-tu peur de la solitude ?


Référence : MERCI WASPH !:
 

Mes délires CB !! :
 

Merci les Artistes ! :luv: :
 


Tsuka doute des guildes Vert Pomme
Messages : 463
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 16
Mar 12 Sep - 18:48
Avec l'autorisation de Opaline, nous pouvons utiliser Jumpy en power gaming, à condition d'avoir bien vérifié son caractère avant d'écrire :3
C'est donc à moi de répondre, je le ferais dès que possible (pardonnez-moi si je mets du temps, la terminale ça fait beaucoup bosser ;-;)

_________________
Trembles tu de peur en attendant mon nom ?
Crains tu de m'apercevoir ?
Si ce n'est le cas prépare toi à la peur de ta misérable vie...
Merci à vous pour vos dessins de mon Yin <3:
 
Un lien avec Yin ? Ici ! 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» Export de Showdown (j'ai besoin de conseil pour améliorer ma team)
» Mulan | Non jamais, je ne serais faite pour le mariage
» Haunui Shuraba

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Zone de RP :: La Ville (territoires Soldats) :: Le laboratoire-
Sauter vers: