Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
Un nouveau ! [ Nokken feat Chae ]
Messages : 1122
Date d'inscription : 28/07/2015
Age : 16
Dim 28 Mai - 19:09
Étouffé par la chaleur écrasante de ce début d'après midi, je m'étais roulé en boule sur mon matelas. La caserne était presque vide, de nombreux chats étaient en patrouille ou simplement en ballade.

Dans un demi sommeil, je contemplais les murs blancs uniformes de ma chambre, le petit griffoir salement amoché dans le coin gauche et la silhouette en bois d'entrainement, en forme de chat, dans le coin droit. Le store baissé ne laissait passer que peu de lumière mais il y en avait suffisamment pour que je puisse voir le second matelas, vide, à l'autre bout de la pièce.

La plupart des soldats ont au moins un compagnon de chambre, mais je n'en ai toujours pas malgré les vagues de nouveaux arrivants. Je n’ai pas vraiment d'amis réguliers, la plupart des vétérans me méprisent pour une raison que j'ignore et les nouvelles recrues que j'aide on tôt fait de m'oublier...Heureusement que Yochu m'apprécie, ou sinon je me sentirais bien seul...Mais quand même, un camarade de chambre, ce serait trop demander ?

J'allais m’endormir pour de bon quand le grincement de la porte de ma pièce se fit entendre. Une voix bourrue d'humain se fit entendre, dont je compris quelques mots :

" ... Sera......Vivre ici...Nokken...Chae"

Je relevais la tête, intrigué. Chae... Ce chat serait...Mon compagnon de chambre ? C'était trop beau ! Espérons qu'il soit sympa...Tachons de lui faire bonne impression ! Je suis sur qu'en se montrant agréable avec lui, il le sera aussi ! Le pauvre doit être déboussolé... Je me levais et marchais d'un pas tranquille vers le mâle blanc et noir, prenant l'air le plus amical et pacifique que possible, contrairement à la plupart des soldats qui montraient les muscles à chaque nouvel arrivant...

- Je me présente, je suis Nokken ! et toi ...Chae ? Si j'ai bien compris, tu vivra dans cette chambre aussi, non ? Je te souhaite la bienvenue chez les soldats, ou si tu t't connais déjà, je te souhaite simplement le bonjour .

_________________




Merci à Elidea !

Merci à tous les artistes! :
 
Messages : 25
Date d'inscription : 26/05/2017
Age : 16
Dim 28 Mai - 20:17
La chaleur et l'air humide me donnaient des difficultés pour respirer. Comment un endroit si fermé pouvait faire rentré autant de chaleur? Et puis vu ce qu'étais capable les humains, je me serais attendu a ce qu'ils puissent faire neiger dans ce bâtiment. Néanmoins...
Je suivais les deux bipèdes qui m’amenaient vers ma nouvelle "demeure". Leurs pas lent et sonore résonnaient dans les long couloirs blancs de la caserne, et honnêtement, je n'entendais que ça. Peut-être seulement parce que j'étais dans les nuages, dans mon petit monde. Ou peut-être parce que je n'en avait rien à battre de se qu'ils avaient à dire. Avant j'étais dans une chambre avec un "camarade", mais on va dire qu'on ne s’entendait pas bien pour ne pas parler crémant. J'imagine que c'était pour qu'on ne s'entre-tue pas qu'ils nous on séparés, pour le meilleur. Par contre je crois savoir que j'allais être jumelé avec un autre chat. En espérant que ça ne soit pas aussi catastrophique qu'avec les autres...

Les scientifiques ouvrirent les portes de la chambres, j'étais légèrement caché derrière leur jambes, jetant des coups d'oeil à l'intérieur de la pièce. Il avait l'air de s'être à peine réveiller. Mais à peine debout le voilà qu'il se dirigeais déjà vers moi avec enthousiasme.

- Je me présente, je suis Nokken ! et toi ...Chae ? Si j'ai bien compris, tu vivra dans cette chambre aussi, non ? Je te souhaite la bienvenue chez les soldats, ou si tu t't connais déjà, je te souhaite simplement le bonjour .

Je ne bougeais pas, mais pris le temps de regarder le matou de haut en bas, sans pour autant le faire discrètement. On peut dire qu'il avait un physique on ne plus inhabituel... Mais ce qui m'intriguait le plus c'était ces... Algues? Est-ce que c'était des vrais? Je ne pouvait pas vraiment prendre le risque de demander... Je regardais les algues qui ornaient ses pieds. Puis releva doucement les yeux pour regarder le chat dans les yeux, mais toujours la tête basse. Et d'une voix toute basse, je me permis de dire:

-Bon...Bonjour...

Je ne pouvais plus garder le regard et détourna mes yeux. Je me permis quand même de sortir de ma cachette qu'était les gambettes de scientifiques. Je ne pouvais m'empêcher de regarder le sol mais je pouvais tout de même ressentir le regard de tout le monde sur moi. Arrêtez de me regarder comme ça. Ma voix était normale mais on pouvais voir que j'étais mal à l'aise, mais malgré ça je me permis de rajouter quelques mots.

-Je serais ton nouveau compagnon de chambre. Enchanté.

Je me substitua à leur regard et rentra dans le dortoir. J'examina la chambre, comme toute les autres. Mon regard glissa d'une couche à l'autre avant que je ne me retourne vers Nokken.

-Laquelle est la mienne?

_________________


HORS SUJET TOTAL:
 
Messages : 1122
Date d'inscription : 28/07/2015
Age : 16
Dim 28 Mai - 20:52
Sortant de derrière les deux humains qui l'accompagnaient, Chae m'observa de long en large, s’attardant un peu sur les algues de mes pattes et de mon dos, l'air curieux. Il ne paraissait pas hostile du tout, plutôt timide même. Relevant la tête pour croiser nos regards, j'eus peu de temps pour contempler ses yeux noirs paisibles que je trouvais instantanément magnifiques, d'ailleurs il était assez beau en général. Il rabaissa de suite la tête pour bredouiller "Bonjour" d'une voix basse.

Le félin semblait mal à l'aise, gêné presque. il prit une voix où perçait le malaise, mais déjà plus audible :

-Je serais ton nouveau compagnon de chambre. Enchanté.

La joie illumina tout mon être. Un camarade ! Enfin ! J'eus une bouffée d’affection et de sympathie pour ce matou qui avait l'air , mais je m’efforçais de ne pas paraitre trop exalté, il avait l'air assez posé et je ne voulais pas l’effrayer ou lui donner une mauvaise image de moi même. Et puis, il avait l'air gentil, mais je ne le connaissais que depuis... 3 minutes ?

-Laquelle est la mienne?

Je lui désignais celle de gauche.

-J'ai l'habitude de dormir à droite, mais si tu as envie du futon de droite fais comme chez toi, je dors souvent dehors de toutes façons.

Un " Slam" se fit entendre quand les deux humains quittèrent la pièce, nous laissant seuls. Je ne savais pas trop quoi dire à ce nouveau, mais je tentais néanmoins d'engager la conversation :

- Donc...Tu es nouveau ici ? Ou est ce que tu sais comment ça marche chez les soldats ? Tu as l'air jeune mais pas trop perdu, tu as déjà dû être briffé alors... Parlons plutôt de toi, tu veux ? Puisqu'on va partager la même chambre, autant se connaître un peu !

ce n'était peut être pas une bonne idée de le forcer à parler, mais ma curiosité avait prit le dessus. Timide et mal à l'aise comme il en avait l'air, je devais peut être l'agacer où le gêner... Je tentais de me reprendre maladroitement :

- Moi je suis arrivé il y a deux ans ici, j'avais déjà un pouvoir tout ça et je savais me débrouiller alors on ne m'a presque pas enseigné de trucs. Je ne sait pas pourquoi mais j'ai l'impression de ne pas être traité comme tout le monde, mais ça ne me dérange pas plus que ça. Je ne connais pas beaucoup de monde très bien en fait malgré mon ancienneté, et je suis très curieux, alors désolé si je te fais peur ou si je t’énerve, ce n'est pas mon but, je voudrais juste qu'on s'entende bien !

Bon. J'avais tout mélangé pour dire tout et rien, le pauvre devait me prendre pour un fou... Mauvais départ...Honteux, je tentais de garder la face après mon monologue et entreprenant de faire ma toilette du visage. J'avais le sentiment d'avoir tout gâché, pas étonnant que personne ne me prenne au sérieux et qu'on me traite comme un chaton écervelé, j'étais loin d'être aussi digne et classe que Chae...

_________________




Merci à Elidea !

Merci à tous les artistes! :
 
Messages : 25
Date d'inscription : 26/05/2017
Age : 16
Mar 30 Mai - 22:19
Le matou me montra ma couche que je regarda un moment. De toute façon tout les dortoirs étaient presque identiques, ça ne me change pas beaucoup. Je n'entendis qu'un mot sur deux à ce que mon compagnon me chambre me disait mais de ce que j'avais compris j'allais peut-être passer les plupart de mes nuits seul dans cette chambre. Mais bon, après tout ça ne me dérangeait pas.
La porte se referma derrière nous, j'y jeta un coup d'oeil, les scientifiques devaient avoir conclu que le courant passer entre nous deux. Et honnêtement je ne savais pas trop comment ça allait se passer entre nous. Je ne le connaissait que depuis peu après tout. Mais il avait l'air d'être... Plein de joie de vivre contrairement à la majorité des soldats..

- Donc...Tu es nouveau ici ? Ou est ce que tu sais comment ça marche chez les soldats ? Tu as l'air jeune mais pas trop perdu, tu as déjà dû être briffé alors... Parlons plutôt de toi, tu veux ? Puisqu'on va partager la même chambre, autant se connaître un peu ! Moi je suis arrivé il y a deux ans ici, j'avais déjà un pouvoir tout ça et je savais me débrouiller alors on ne m'a presque pas enseigné de trucs. Je ne sait pas pourquoi mais j'ai l'impression de ne pas être traité comme tout le monde, mais ça ne me dérange pas plus que ça. Je ne connais pas beaucoup de monde très bien en fait malgré mon ancienneté, et je suis très curieux, alors désolé si je te fais peur ou si je t’énerve, ce n'est pas mon but, je voudrais juste qu'on s'entende bien !

Par contre qu'est-ce qu'il est bavard! Mais bon je ne pouvais pas vraiment l'ignorer non plus, ce ne serais pas très sympa. Je le regarda alors, et tenu le regard quelque seconde avant de rebaisser les yeux. Et puis en même temps d'avoir ce sourire et ces gentilles paroles il avait l'air d'être aussi quelqu'un de très triste dans ses propos. J'avais de l'empathie pour lui. Il avait l'air d'être quelqu'un de très seul. Comme si il essayait de me rassurer, mais j'avais plutôt l'impression que c'était lui qui avait besoin d'être rassuré.

- Ne t'inquiète pas, tout va bien. Au moins tu n'as pas l'air de quelqu'un de potentiellement méchant... Je connais les soldats depuis ma naissance, ce n'est pas quelque chose de nouveau pour moi. J'ai été habitué à beaucoup plus dur... Ça fait plaisir de voir qu'il y a des exceptions.

Je lui dis d'un ton calme, puis je m'approcha de lui doucement. Une fois devant lui, je lui tapota l'épaule comme pour le rassurer, en tout cas c'est le peu que je me permet pour l'instant. Avant de lui dire...

- Tout ce passera bien.

J'essayais de paraître au moins un peu joyeux dans le ton de ma voix, mais mon visage restait neutre. Puis je m'éloigna de quelque pas en arrière, je ne voulais pas l'étouffer non plus...

_________________


HORS SUJET TOTAL:
 
Messages : 1122
Date d'inscription : 28/07/2015
Age : 16
Mer 31 Mai - 15:06
Chae conservait son air imperturbable et ...froid. Mais il n'avait pas l'air gêné, ou en colère comme certains supérieurs. En réalité, je trouvais qu'il avait un air...Observateur. C'était surement quelqu'un de passif, réfléchi et composé. Tant mieux ! Ce sera plus facile de s'entendre avec lui qu'avec un chat sanguin comme tout, ou orgueilleux...

Il soutenu mon regard quelques instants et je pus y lire... de l'empathie ? Quel étrange personnage décidément...Il semblait réfléchir puis il prit la parole pour la plus longue phrase qui soit encore sortit de son museau en ma présence, il avait une voix assez calme et apaisante, douce presque :

- Ne t'inquiète pas, tout va bien. Au moins tu n'as pas l'air de quelqu'un de potentiellement méchant... Je connais les soldats depuis ma naissance, ce n'est pas quelque chose de nouveau pour moi. J'ai été habitué à beaucoup plus dur... Ça fait plaisir de voir qu'il y a des exceptions.

Je voyais de quoi il voulait parler. Beaucoup de soldats étaient violents ou simplement mauvais... Je ne condamnais pas la violence, mais seulement utilisée à bon escient, et j'avais souvent en spectacle le contraire...

Ces comportements me semblaient tellement étranges et primaires, je trouvais cela indigne des soldats qui devaient apporter leur aide aux humains et aux plus faibles, mais je ne pouvais pas faire changer ces mœurs, les seuls essais s’étaient assez mal conclus pour moi...

Étonnamment, il se rapprocha de moi et mit sa patte sur mon épaule dans un geste rassurant.

- Tout ce passera bien.

Il avait un timbre plus vivant et heureux mais son visage restait de marbre, créant un décalage. Je ne lui en tenait pas rigueur, il avait l'air sincère en disant ça et je me sentit touché, il n'avait pas l'air de montrer souvent ses émotions, ses mots semblait confirmer qu'il avait l'air aussi étonné que moi de cette rencontre, et aussi réprobateur envers certains...

Je devrais le présenter à Yochu un de ces jours d'ailleurs !

Il s'écarta, je me demandais si c'était pour me laisser tranquille ou parce que lui même était mal à l'aise... Dans le doute, je décidais de ne pas bouger. Il était compliqué à analyser, j'allais devoir redoubler d'effort pour le mettre en confiance ! Son comportement envers moi m'intriguait, j'avais donc l'air si dépressif que ça ? Je n'en avait pas l'impression pourtant, ça aurait été plutôt à moi de penser ça de lui ! Enfin, il n'avait pas l'air d'avoir besoin d'aide, tant mieux alors ! Voyons le bon coté des choses !

Je m'installais de nouveau sur mon futon, ne sachant pas trop comment réagir. Une question me trottait dans la tête mais je n'osais pas vraiment reprendre la parole, ce qui était stupide mais, disons le clairement, Chae m'intimidait un peu . Je laissait passer un peu de temps, tentant de me rendormir en boule, mais la présence d'une autre âme dans la même pièce que moi me perturbait plus que je ne l'aurais imaginé. Le soleil continuait de taper contre la vitre et, en se couchant, passait de plus en plus sous le store, rendant la chaleur de la pièce insupportable. Je me levais pour fermer le store en tirant de mes dents sur la ficelle, plongeant la pièce dans le noir. Je profitais de m'être levé pour jeter un coup d'oeil à Chae.

- Ça ne te dérange pas que je ferme ? Il commençait à faire trop chaud ici. Je vais me dégourdir les pattes, je reviendrais d'ici quelques minutes...

Je ne dis rien de plus et me contentait d'avancer vers la porte, que j'eus peu de peine à ouvrir. Il parait que la grande majorité des chats étaient enfermés et ne pouvaient pas sortir quand ils le voulaient, ça m'est arrivé quelques fois quand je faisait de petites bêtises mais, le reste du temps, je pouvais aller où je voulais, quand je le voulais. " En récompense de ton aide apportée" me disait t'on, mais je ne comprenais pas ce qu'ils voulaient dire par là... Bah, qu'importe ?

_________________




Merci à Elidea !

Merci à tous les artistes! :
 
Messages : 25
Date d'inscription : 26/05/2017
Age : 16
Lun 5 Juin - 18:38
Un nouveau!

Je ne voulu plus, ou plutôt ne pouvais plus, me tenir face à Nokken. Alors je me détourna complètement, sans même le regarder une seule fois. Je n'avais pas vraiment envie de lire n'importe quelle émotions sur son visage, ça m'embarrasser. Je ne suis pas habituer à me montrer si… compatissant si rapidement. Mais bon, après tout il faisait peut-être parti des seul honnête homme de cet asile de fou.

Je m'installais tranquillement sur ma couche, cela allait faire un moment que je n'avais pas eu de repos. Je posa mes pattes sur le matelas fin et inconfortable qui nous laissait sentir le sol au travers, mais au bout du compte, j'étais habitué à vivre dans des conditions pareil. Avant de m'installer sur mon lit je jeta un coup d’œil discret à mon compagnon de chambre. Un geste inutile, vu que je n'avais visiblement rien à craindre de lui. Je m'allongea donc nonchalamment avant de commencer à tout doucement fermer les yeux, bercé par la chaleur qui avait envahit la pièce. Mon museau blottit dans mes pattes, je ferma doucement les yeux, me coupant du monde réel avant de sombre dans le néant d'un bon et long sommeil. Je n'entendais plus rien…

Puis, un bruit… Non, un mouvement me fit instinctivement ouvrir les yeux d'un coup. L'air était devenu de plus en plus lourd qu'il en devenait difficile de respirer. Mais le fait que je venais juste de me réveiller avait engourdis mon corps, je ne pu lever la tête tout de suite pour regarder autour de moi. Mais je pu au moins lever la tête pour remarquer le soleil couchant passé à travers le store. Est-ce que j'avais dormis longtemps ? J'étais encore dans les vapes, tellement que j'en bailla. Mais une voix, un son mélodieux me permis de reprendre un peu mes esprits.

- Ça ne te dérange pas que je ferme ? Il commençait à faire trop chaud ici. Je vais me dégourdir les pattes, je reviendrais d'ici quelques minutes...

Je flemmarda de tourner la tête pour apercevoir Nokken devant la porte avant de reposer celle-ci sur le matelas. La somnolence me fis refermer les yeux. Mais sans m'en rendre compte je dis tout haut se que je penser, d'une voix endormis.

-Où vas-tu.. ?

Je ne m'en rendis pas compte au début, ou alors est-ce que c'était le fais que j'étais à moitié endormis qui ne me le fis pas remarquer au début ? Mais même en m'en rendant compte je ne réagis pas, et fis profil bas sur ce qui venait de se passer, parce que c'est quelque chose qui ne m'arrive pas souvent… De parler en « dormant »… Je fis donc mine de m'être rendormis, néanmoins j'étais toujours conscient contrairement à il y a quelques minutes.

Je pense ne pas être habitué au fait qu'il y ai que se soit aussi calme dans un dortoir. C'est sûrement pour ça que le simple bruit d'un mouvement à pu me réveiller. Mais cette fois c'était fini, je n'arriverais plus à me rendormir pendant un moment. J'ouvris alors les yeux doucement. Combien de temps est-ce que ça faisait que Nokken était partis.. ? J'avais un peu perdu ma notion du temps, mais vu la luminosité de la chambre je pouvais en déduire qu'il allait bientôt faire nuit.

Je me leva pour m'étirer avant de me secouer tout le corps. J'avais des fourmis de partout à cause d'avoir dormis dans un endroit aussi inconfortable. Je m'avança alors doucement vers la porte mais m'arrêta devant. Qu'est-ce que j'allais faire ? Je regardais longuement la porte de notre chambre. Avec le peu de sommeil que j'avais pu récupéré je devrais en profiter et me reposer plus, mais il allait bientôt faire nuit et j'aurais aimer profiter de l'air frais du soir...

ft. Nokken

_________________


HORS SUJET TOTAL:
 
Messages : 1122
Date d'inscription : 28/07/2015
Age : 16
Mer 7 Juin - 13:34
Tandis que je franchisais la porte, une voix endormie et faible me demanda où j'allais. Je retournais rapidement la tête, surpris, mais Chae semblait s'être rendormi. Ou alors parlait il dans son sommeil ? Étrange...

Sans me laisser plus retarder, je pris la direction de la sortie des dortoirs et de la caserne en général. L'air extérieur était encore lourd, mais, à l'ombre d'un arbre, la chaleur me semblait déjà plus supportable, et j’appréciais de ne plus être coincé entre quatre murs. C'était la seule chose que je regrettait de ma vie d'avant, ce gout de liberté totale et infinie que j'avais dans mon marais natal... Mais j'y étais si seul ! Et la vie y étais bien plus précaire...

Du coin de l’œil, j'observais deux recrues se battre férocement, l'un des deux semblait en mauvaise posture et saignait, mais je ne fis rien pour réagir en particulier : c'était une scène banale. D'ailleurs ils se séparaient déjà et rentaient à la caserne. J'étais totalement seul, un vent frais bienvenu soulevait mon pelage qui se mit à danser. Je dénouait de mon cou et de mes pattes mes algues qui se mirent elles aussi à se balancer dans les airs au rythme des courants. Je m’allongeais dans l'herbe foncée et tendre sur le dos, regardant le feuillage de l'arbre qui chantait pour accompagner la valse du vent, j'étais extraordinairement détendu par la poésie de l'instant et me laissais aller à chantonner quelques temps. Sans trop m'en rendre compte, je me rendormis paisiblement comme un chaton.

A mon réveil, La nuit commençait à tomber. Le ciel avait prit une couleur magnifique, un dégradé de rose, d'orange et de bleu où perçaient déjà les étoiles les plus brillantes.

Mince ! J'ai complétement oublié Chae !

J'avais totalement oublié mon nouveau camarade, mais en y repensant, ce n'était sans doute pas grave. Il savait se débrouiller, et n’aimerait sans doute pas que je lui colle aux pattes à chaque instant. Autant rester ici, je n'avais pas envie de quitter mon coin de paradis si tôt. Tandis que j'émmergais, quelques questions se mirent à tourner dans ma tête :

De quel rang est il ? Qu'est ce qu'il pourrait avoir comme pouvoir ? Il ne me semble pas qu'il avait de modification génétique...Est ce qu'il serait un Sans Pouvoir ? Je me demande si il pourra participer aux missions alors ? En parlant de missions, j'ai entendue parler d'une mission d'exploration... J'aimerais tant en faire partie ! Une vraie mission importante ! Bon, il faudrait quand même que tu te lève là...

Je me remis assis péniblement, jetant un œil à la caserne où quelques fenêtres éclairées était le seul signe de vie. De l'autre coté, la liberté, le vent, la nature...Je songeais un instant à aller nager au marais, mais je ne devrais pas m'éloigner trop de chez moi, surtout à cette heure. Niveau combat, j'étais la honte des soldats, et les dangers qui m'attendais sur la route étaient sans doute innombrables. Niveau courage, je n'étais pas non plus un modèle ...

Je poussais un soupir résigné, le regard fixé vers le lointain. Un courant d'air attirait mon pelage et mes algues vers cette direction, comme une dernière invitation. Devais je renter ?

_________________




Merci à Elidea !

Merci à tous les artistes! :
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau voyage [ feat. Hakuryuu ] [terminé, suite archipels]
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Zone de RP :: La Ville :: La caserne-
Sauter vers: