Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
Voir au delà des mirages ~ Pv Opaline
Messages : 84
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 17
Sam 29 Avr - 11:14


Pv Opaline
Voir au delà des mirages



« La beauté est subjective, les gens aiment ou sont indifférents. Mais puisque la folie ne laisse personne indifférent, est-ce une forme de beauté ? »



Tu marches dans le noir depuis longtemps.
Le soleil t'aveugle.
Tu avance à tâtons, cherches ton chemin.
La peine s'est alourdie dans ton coeur.
Et la peur aussi.
Tu es perdue entre ces roches.
Tu n'étais jamais venue dans ce lieu étrange.
Partout, autour de toi, des tours de pierre qui grimpent vers le ciel et les nuages.
Elles sont là, pétrifiées et seules depuis des siècles.
Est-ce que tu finiras comme elles ?
Vestige desséché de la personne que tu as été ?
C'est injuste. La vie est injuste.
Passie est injuste.
Tout comme ton pouvoir.
Tes pattes suivent les marques dans le sol, celles qui mènent toutes au même endroit.
Tu suis le chemin de ceux passés avant toi.
Tu le traces pour ceux qui suivront.
Le noir te saisit pour de bon.
Ici l'ombre règne en maître, est-ce une raison pour perdre ta lumière ?
Tu ne sais pas.
Tu ne sais jamais rien.
Tu le sais.

Devant toi un bassin se montre et s'étend, s'allonge dans un millier de reflets azurs et outremers, qui plonge la caverne dans la pénombre de sa beauté.
Même avec ta folie tu sais que cet endroit est magique.
Il faut le préserver.
Un insecte géant court vers toi, il t'a vue.
Il a soif de ton sang.
Tu ne bouges pas.
Il s'approche toujours.
Jusqu'au moment où il est dedans.
A quelques mètres de toi, un insecte pas plus grand qu'un coussinet court sur le sol.
Terrifié il s'éloigne, court, vite.
Et retrouve sa taille d'origine.
Il a peur.
Ils ont tous peur.
Quand ils ne te haïssent pas.
Tu sens une présence près de toi.
Ton pentagramme n'est pas allumé.
Ça ne peut être que lui.
Après tout ce temps de châtiment, il est enfin de retour.

« Passie, tu es revenu ? »

Il ne répond pas. Tu te tournes, tu le cherches du regard...
Tu ne trouves rien.
Ce n'est pas Passie.
Tes pattes se tendent, ta gorge se noue.
Qui donc est venu ici ?
Ton épaule se nimbe d'une aura bleutée.
Tu le sais.
La question n'est pas qui est venue. La question est : Qui est-là ?

Code par xLittleRainbow

_________________

" Au fond, qu'est-ce que la normalité, qu'est-ce que la folie ? On me dit différente mais en réalité je ne suis que décalée d'un pas sur le même chemin.
Ma vue est seulement plus dégagée. 
"

Spoiler:
 


Merci trop trop trop beaucoup Nash' pour ce sublime dessin :love: :cookie: :
 
Lun 1 Mai - 0:04
Hé oui. Je fuis ma guilde. Pourquoi ? Ma relation avec Perle noire... Certains imbéciles m'ont dénoncés. Désormais une sale rumeurs traîne dans le clan, c'est juste insupportable pour moi. C'est dans ces moments là que je souhaite me blottir contre le poil doux de mon cher amant. Cela me déplaisait fortement d'être aussi loin de lui. J'ai honte, vraiment honte, de penser à cela mais... Serais-je capable de me diriger vers les soldats afin de rejoindre mon Perle noire ? Non. Je ne peux pas faire ça à ma guilde... Je secouai la tête pour penser à autre chose. 

Aujourd'hui je m'était levée au petit matin. En général je revenais très tard le soir. Parfois je dormais même dans la forêt, dans des endroits qui me paraissaient sûrs. Enfin "dormir" est un bien grand mot. M'enfin, je ne savais plus quoi faire mis à part me défouler en explorant de nouveaux lieux. Et là j'avais bien envie de me rendre aux Mont Rocheux. J'ai cru entendre qu'un somptueux lac souterrain s'y cachait. J'avais bien envie de voir ce que ce petit paradis pouvait m'offrir. J'avais besoin d'un endroit calme, serein, où je pourrais me détendre. Je voulais être seule. Sauf si je me retrouvais face à mon soldat bien aimé.

Je finis par trouvé l'entrer. A vrai dire je pouvais facilement sentir la douce odeur de l'eau souterraine. La gorge sèche et les lèvres de pierre suite aux grosses chaleurs, je ne demandais qu'à boire l'eau pure des Monts. 

Arrivant dans la grande sale froide et sombre, je frémis. Cet endroit était des plus étonnants ! Des stalactites descendaient du plafond ainsi que de petits filets d'eau glissaient sur les parois escarpés de la grotte. Je respirais cette air froid qui rafraîchissait mes poumons brûlés par le sable et la chaleur. Cela me faisait du bien... j'étais enfin un peu détendue. J'entendis pourtant quelque chose. Une silhouette bougea. Je tournai la tête vers celle-ci.


"Passie, tu es revenu ? miaula une petite voix.


-Hum... Excuse moi, mais tu dois te tromper de personne", fis-je plutôt intriguée.


Je m'avançai prudemment vers mon interlocutrice, mes petites flammes éclairant son doux visage blanc argenté. Le bout de ses oreilles étaient bleutés comme ses yeux et un drôle de symbole gravé sur son épaule. Elle ne sentais aucune odeur des clans. Solitaire ? Sûrement. Je m'approchai un peu plus de la jolie féline et souris. 


"Salut" fis-je d'une voix douce et calme.
Messages : 84
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 17
Lun 1 Mai - 0:50


Pv Opaline
Voir au delà des mirages



« La beauté est subjective, les gens aiment ou sont indifférents. Mais puisque la folie ne laisse personne indifférent, est-ce une forme de beauté ? »



Il y a du feu.
Du feu et de l'eau.
Du rouge et du bleu.
Du chaud et du froid.
En harmonie.
Quel étrange endroit.
Une chatte sort des stalactites.
Est-ce un esprit de la nature ?
Le feu danse.
Aveuglant.
Hypnotisant.
Bouleversant.
Tu ne bouges pas.
Tu trembles.
Ton cœur bat la chamade.
Sa queue frotte le sol.
Ses queues.
Cinq au total.
Elle ne peut être qu'un esprit.
Elle est trop belle pour être normale.
Sa voix est calme, posée, divine.

« Hum... Excuse moi, mais tu dois te tromper de personne. »

Ton cœur bat la chamade.
Ses oreilles t'hypnotisent.
Quel effet étrange ici, là où l'onde règne en maître.
Le bleu est omniprésent.
Mais elle, elle flamboie.
Les nuances aigue-marine et turquoise se mêlent d'éclats rubis irisés.
Quel merveilleux spectacle.
L'eau coule le long des stalactites qui se lient aux stalagmites.
Des piliers centenaires.
Elle continue de s'approcher.
Ta respiration est en suspend.
Ton pentagramme reste allumé mais son apparence ne change pas.
C'est sûr, elle ne peut être qu'une nymphe.
Ton cœur bat la chamade.
Tu voudrais lui parler mais tu restes subjuguée par tant de légèreté et de pureté.
Tu pourrais croire qu'elle vole.
Elle s'approche de toi à pas lents, assez pour que le feu subjugue ton visage.
Son sourire est apaisant.

« Salut ! »

Un esprit de la nature peut-elle parler aussi librement aux simples mortels ?
Sa voix est douce et calme.
Quelle magie.
Tu inspires pour ne pas pleurer.
Les mots se bloquent dans ta gorge, te laissent abasourdie.
Ton cœur bat la chamade.
Une larme coule.
Ta voix s'étrangle.

«Sa... salut. »

La suite vient plus naturellement.
L'espoir naît dans ton cœur.
Un espoir mort depuis des lunes.
Parti avec ton innocence.
Décédé avec ton enfance.
Laissé dans cette clairière pourpre.
Étouffé par la folie.
Noyé dans le désespoir.

« Tu es un esprit de la nature ? Tu es venue pour moi ? Pour me sauver de lui ? »

Une pensée te traverse.
Personne n'a jamais vu d'esprit.
Personne de vivant.
Est-ce qu'elle est venue te prendre ?
Est-ce que tu es sur le point de mourir ?
Ton pelage se hérisse.
L'air est tiède, rafraîchi par le lac et l'ombre mais échauffé par le désert.
Et tu as froid.
Tu frissonnes.
Tu trembles.
Une autre larme suit.
Elle s'écrase sur la poussière.
Ta poitrine se soulève de hoquets.

« Est-ce que je vais mourir ? »

Tu as vu mourir.
Tu as espéré partir.
Mais c'était avant.
Avant que tu découvres la beauté.
Avant que tu saches que tu n'étais plus seule.
Avant que Passie ne parte.
Il t'a puni... Mais t'a-t-il libéré ?
Ton cœur bat la chamade.
Et les larmes roulent sur tes joues.

Code par xLittleRainbow

_________________

" Au fond, qu'est-ce que la normalité, qu'est-ce que la folie ? On me dit différente mais en réalité je ne suis que décalée d'un pas sur le même chemin.
Ma vue est seulement plus dégagée. 
"

Spoiler:
 


Merci trop trop trop beaucoup Nash' pour ce sublime dessin :love: :cookie: :
 
Lun 1 Mai - 14:25
La féline n'avait pas l'air bien. Elle me fixait comme si que je l'effrayé. Mais ce n'était pas de la peur qui luisait dans ses pupilles bleues. Je penchai légèrement la tête sur le côté et l'observai. Mes yeux s'écarquillèrent lorsqu'une larme glissa sur l'une de ses joues argentées. Mon regard était inquiet mais avant que je ne puisse dire quelque chose la femelle articula :

- Sa...Salut.

Je m'assied devant elle. Elle avait l'air si bouleversée. Es-ce moi qui avait provoqué tant de peine ? Je me sentis mal tout d'un coup et commençai à me dandiner. Je voulais la rassurer mais j'avais peur de la brusqué. Je ne fis rien jusqu'à qu'elle me dise :

- Tu es un esprit de la nature ? Tu es venue pour moi ? Pour me sauver de lui ? 


Un esprit de la nature ? Mais de quoi parle-t-elle ? J'avais du mal à comprendre mais cette fascinante féline m'intrigué de plus en plus. Je fis légèrement "non" de la tête mais là encore je ne pu parler puisque elle me coupa.

- Est-ce que je vais mourir ?


Mes oreilles se dressèrent et mes moustaches frémir. Mourir ? Je ne fais du mal à personne ! Aussi douce qu'un agneau, jamais je ne la tuerait ! D'autres larmes se mirent à rouler sur ses joues ce qui me mit très mal. Je me précipitai de répondre :

Mourir ? Mais voyons ma belle... Je n'ai absolument pas l'intention de te tuer !

Cette pauvre femelle me faisait mal au coeur. Qu'avait-elle ? Mon simple "Salut" avait-il provoqué chez elle cette terrible tristesse ? Etait-ce de la tristesse, au moins ? Je me rapprochai un peu plus et caressai légèrement, du bout de la patte, ses joues pour faire sécher ses larmes. L'état de la féline m'inquiétait énormément, je devais comprendre ce qui se passait. Et au fait, qui est Passie ? Et qui désignait "lui" ? Passie ? Des milliers de question se bousculaient dans ma tête. J'attendis donc sagement une réaction de la part de la féline argentée.
Messages : 84
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 17
Lun 1 Mai - 17:44


Pv Opaline
Voir au delà des mirages



« La beauté est subjective, les gens aiment ou sont indifférents. Mais puisque la folie ne laisse personne indifférent, est-ce une forme de beauté ? »



Elles sont multiples.
Les larmes.
Toujours plus nombreuses.
Elles s'écrasent sur le sol de poussière.
Tu es perdue.
Tu guette la lueur de ces flammes, qu'elles éclairent ta voie.
Qu'elles te montrent le chemin qui est le tien.
Un pincement naît dans ton coeur.
Serait-elle une autre inconnue ?
Pour remplacer Passie qui t'a laissé ?
Sa voix est bien plus gentille.
Agréable.
Rassurante.
Inquiète.
Pour toi ?
Un esprit de la nature pourrait-il vraiment s'inquiéter pour toi ?
Est-ce qu'elle sait tout le sang que tu as sur les pattes ?

« Mourir ? Mais voyons ma belle... Je n'ai absolument pas l'intention de te tuer ! »

Ton souffle ralentit.
Tes muscles se relâchent.
Tu as moins peur.
Mourir ça fait peur.
Pas pour la douleur.
Pas pour ce qu'on laisse.
Mais pour le jugement.
La nymphe s'approche encore un peu.
Elle est bien plus grande que toi.
Tu as toujours été petite.
Plus petite que tout le monde.
Ton esprit à l'étroit.
Sa patte immaculée effleure les poils de ta joue.
Elle cueille les dernières larmes échappées.
Est-ce vraiment toi qui a pleuré ?
Tu ne sais plus.
Tu ne te souviens jamais.
C'est ça ton chemin de croix.

« Pourquoi m'as-tu choisie ? Parce que je suis perdue ? Il y en a tant qui sont meilleurs que moi... »

Tu ne peux t'empêcher de soupirer.
Tu n'es pas triste.
Tu n'es plus subjuguée.
Tu as juste conscience.
Conscience de ta folie.
C'est presque pire.
Conscience que ton esprit est différent.
Qu'il est déréglé.
Décalé.
Abîmé.
Impossible à réparer.
Ses pouvoirs ne pourraient pas t'aider.

« Tu dois être une hallucination de plus... Je devrais le savoir, personne ne vient jamais pour moi. »

Lasse.
Tu te lèves lentement.
Ton corps te fait souffrir.
Vide.
Si vide.
Vieille.
Si vieille.
Comme si tu avais vécu mille vies.
Et que tu n'avais jamais réussi à retenir la leçon.
Tes pattes te conduisent lourdement vers l'eau.
Elle est noire.
Profonde.
Calme.
L'éclat du soleil est le seul qui nimbe cet endroit.
Son reflet créé pourtant toutes les nuances de bleu imaginables.
Toi aussi tu as du bleu.
Quelle ironie.
Tu détestes ton bleu.
Les piliers sont couleur argile.
Un gris étrange, légèrement blanc et nacré.
Et si c'était à ce lieu que tu appartenais ?
Tu regardes ton reflet dans l'eau paisible.
Tu es mince.
Presque maigre.
Ta fourrure est sèche du vent du désert.
Tes traits sont tirés.
Par la fatigue ? Peut-être.
Tes yeux sont grands ouverts.
Ils sont brillants.
Clairs.
Lumineux.
Tu pourrais presque voir Atalante en ce reflet.
Ta soeur jumelle.
La bonne soeur.
La soldate.
Mais ses yeux sont pleins d'une chose que tu n'as pas.
Que tu n'as pas le courage d'avoir.
Ni la force.
La haine.

« Peut-être que j'aurais dû mourir ce jour-là... »

Code par xLittleRainbow

_________________

" Au fond, qu'est-ce que la normalité, qu'est-ce que la folie ? On me dit différente mais en réalité je ne suis que décalée d'un pas sur le même chemin.
Ma vue est seulement plus dégagée. 
"

Spoiler:
 


Merci trop trop trop beaucoup Nash' pour ce sublime dessin :love: :cookie: :
 
Jeu 18 Mai - 21:19
La petite femelle pleurait toujours et ses larmes devenaient de plus en plus nombreuses. Cela me fendait le coeur. Les gouttelettes glissaient sur les joues douces et argentées de la féline, jusqu'à tomber et s'écraser sur le sol froid et dur de la grotte, tout en émettant un petit "plop". Je pouvais même entendre le léger écho des larmes au contact de la roche qui tapissait la caverne. Mais, comme une berceuse que les mères chantonnaient à leurs chatons, mes paroles avaient l'air d'avoir apaisés la conscience de la femelle. Effectivement, je pouvais sentir sa respiration ralentir et ses muscles se relâcher, ce qui me soulageait un peu. Je n'aimais pas voir les autres souffrir, alors quand je regardais cette pauvre minette pleurer toutes les larmes de son corps...

« Pourquoi m'as-tu choisie ? Parce que je suis perdue ? Il y en a tant qui sont meilleurs que moi... »


Que pouvais-je lui répondre ? J'aurais voulu lui expliquer calmement que je n'avais rien choisit et que notre rencontre n'était que le fruit d'un pur hasard. Et, je dois l'avouer, la femelle argentée avait vraiment l'air perdu. Mais que pouvais-je y faire ? Sa dernière phrase me rendit triste... "Il y en a tant qui sont meilleurs que moi...". La féline soupira et dit:


« Tu dois être une hallucination de plus... Je devrais le savoir, personne ne vient jamais pour moi. »

Attristée, j'émis un petit miaulement. J'aimerais faire quelque chose pour elle, je n'appréciais pas la voir dans cet état. Mais une question trottinait toujours dans mon esprit : était-ce vraiment de la tristesse qui luisait dans son regard humide ?  Plus le temps passait, plus je doutais de cela. Qu'était-ce alors ? La chatte se leva avec lassitude et se traîna vers le lac gelé. Je penchai légèrement la tête sur le côté, toujours aussi intriguée par l'attitude son étrange. M'asseyant près de l'onde pure et sombre, j'observai la féline du coin de l’œil. Son regard était tourné vers l'eau, eau éclairée par l'astre éblouissant qui illuminait le désert de ses rayons écrasants.  Cette lueur passait par plusieurs petits trous creusés dans la pierre grise et humide. Mes flammes aussi embrasaient ce splendide endroit. Je fis comme elle, tournant ma tête vers l'eau pour apercevoir mon reflet, pensive. Je reniflais légèrement. J'aimais cette odeur. L'odeur fraîche qui imprégnait les murs rugueux de la grotte. La féline à mes côtés l'appréciait-elle aussi ? Je n'osai pas lui demander. De toute manière, elle prit la parole avant moi :


« Peut-être que j'aurais dû mourir ce jour-là... »


J'ouvris grands les yeux, surprise par ses paroles. Je laissai tombé mon reflet pour me tourner vers la féline. C'est à ce moment que je discernais la finesse de la féline. Elle paressait même presque chétive. Redirigeant mon regard vers son fin visage, je fis d'un gémissement :


« Que dis-tu ?... »
Messages : 84
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 17
Mar 23 Mai - 21:57


Pv Opaline
Voir au delà des mirages



« La beauté est subjective, les gens aiment ou sont indifférents. Mais puisque la folie ne laisse personne indifférent, est-ce une forme de beauté ? »






Plic.
Plac.
Plic.
Plac.
Tombent les gouttes.
Tout autour de toi.
Tout goutte.
Une goutte.
Deux gouttes.
De l'eau qui plonge.
Qui chute.
Un véritable chant.
Une hypnose délicate.
Tu fermes un peu les yeux.
Devant toi tout sombre.
Tu tournes, encore et encore.
Tu tournes quand tu ne bouges pas.
Quand le monde bouge autour de toi.
Tu as la tête engourdie.
Ou ce sont tes pattes ?
Une voix s'élève.
Un gémissement ?
La voix est inconnue.

« Que dis-tu ?... »

C'est vrai ça.
Qu'as-tu dit ?
Tu ne sais plus.
Tu ne te souviens pas.
Où es-tu ?
Tu te retournes.
Derrière toi une chatte blanche.
Yeux ambrés.
Queue blanche.
Normale.
Est-ce que tu la connais ?
Depuis quand es-tu là ?

« Qui es-tu ? Où est ma famille ? Où sont les humains et leurs monstres ? »

Ta voix est étrange.
Déformée ?
Aiguë.
Tu grimaces.
Tu es affaibli.
Tu devrais manger.
Redevenir un mâle qui se respecte.
Tes pattes te semblent étranges.
Trop foncées.
Ton reflet dans l'eau est déformé.
Comme un voile sur tes yeux.
Ton pelage gris et blanc est déformé.
Tes yeux verts sont flous.
Comme des souvenirs.
Tu es sur le point de discerner ce qu'il y a en dessous.
La vrai silhouette qui se dessine.
Quand soudain tu l'entends.
Un autre chat.
Il pleure.
Tu discerne son pelage.
Ses oreilles.
Ses yeux.
Sa queue.
Bleus.
Tu la reconnais.
Tu la hais.
Mhei.
Ce n'est qu'elle.
Elle vous a trahi.
Elle vous a vendu.
Tu voudrais la tuer.
Mais tu préfères la faire souffrir.
Tu te retournes.
Ton comportement n'a pas changé.
Tu ne laisses rien trahir.
Les émotions sont trop simples à manipuler.
Tu regardes l'autre dans les yeux.
Plutôt mignonne.
L'air perdue.
Tu as l'idée.
Tu vas la charmer.
La corrompre.
Et elle t'aidera.
Tu avances vers elle.
Tu fais ton plus beau sourire.
Elle a l'air si grande.
Ou alors tu es tout petit ?
Impossible.
On ne peut pas rapetisser.
Tu t'assois face à elle.
Tu la regarde dans les yeux.
Mhei a l'air tout paniquée.
Ton sourire en est encore plus vrai.

« Je m'appelle Passie, et toi tu es ?
- Passie !? Que fais-tu !? Comment peux-tu lui parler ? »

Tu ne lui réponds pas.
Tu l'ignores.
Sinon tu paraîtra fou.
Et ça tout le monde sait que tu ne l'es pas.

Code par xLittleRainbow

_________________

" Au fond, qu'est-ce que la normalité, qu'est-ce que la folie ? On me dit différente mais en réalité je ne suis que décalée d'un pas sur le même chemin.
Ma vue est seulement plus dégagée. 
"

Spoiler:
 


Merci trop trop trop beaucoup Nash' pour ce sublime dessin :love: :cookie: :
 
Dim 23 Juil - 22:24
Up~
Ven 18 Aoû - 1:23
J'archive [lac souterrain]
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» site pas mal pour voir des films en direct ^^
» Au delà des mots...
» reportage de grand voir vient voir c est beau ..............
» Mirages lybiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: