Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
Anniversaire ... triste ? (libre)
Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Lun 24 Avr - 1:29
Le soleil brillait fort, rendant mon pelage blanc plus lumineux et voyant que jamais. Mes yeux clairs coulaient dès que je sortais d'une tanière, me forçant à fixer le sol recouvert de pétales sous mes pattes. Les plantes bourgeonnaient et le vent dispersait pollen et parfums enivrants, certains pouvaient être mortels ou particulièrement troublants, ce n'était pas la bonne saison pour se promener aux alentours de la Prairie Carnivore. Malgré tout, il y avait toujours quelques jeunes chats à l'esprit rebelle pour aller cueillir des plantes aux parfums hallucinogènes, prenant des risques inconsidérés. Mais toutes les saisons avaient leurs propres dangers, les soigneurs y étaient habitués.

Le temps idéal et la bonne humeur générale dans la guilde avec le retour beaux des jours me semblaient lointains, comme surréels, inappropriés, impertinents. Par moment, je me sentais triste, à d'autre j'étais en colère ou alors j'avais l'impression désagréable d'être vide. Le tout me mettait dans une sorte de bulle dans laquelle je me sentais infiniment seule.
Il y avait des lunes et des lunes, à la même saison, on retrouvait mon petit corps presque mort dans un tas d'immondices laissées par les humains. J'avais alors eu la chance inouïe d'être trouvée, sauvée et adoptée par ma guilde. Mais les humains m'avaient volé quelque chose de précieux, je le sentais au plus profond de moi. Il n'y avait pas que ma mémoire, et si le reste du temps je parvenais à surmonter ce sentiment, il me terrassait à chaque fois à la même période, et personne ne parvenait à m'en extirper. Je finissais par me remettre grâce à un rituel que j'avais commencé une fois adulte, puisque j'étais trop jeune et fragile avant pour pouvoir quitter le Quartier Général seule. C'était risqué, mais il n'y avait que ça pour me faire passer cette période le plus vite possible. En tant que combattante, ma guilde comptait sur moi, je ne pouvais pas me permettre de laisser durer des moments de faiblesse.

Je quittai donc le refuge sécurisant de la Sylve, traversai durant des heures la Zone en Mutation pour arriver aux bords de la ville. J'effectuai les gestes de précaution, vérification de mon environnement, effacement de mes traces, avec distraction. C'étaient des automatismes, j'avais répété tout ça des milliers de fois à l'entraînement, je le faisais sans y penser.
J'entrai à pas feutrés dans l'énorme tuyau qui s'enfonçait sous la ville, une des nombreuses entrées des égouts. Malgré que je l'ai emprunté des dizaines de fois, j'enterrai mes émotions au fond de moi et entrai en mode "combattante". On apprenait tous à travailler ça, à agir comme les machines des humains, à ne relâcher la pression que lorsque tous ceux dont nous étions responsables étaient en sécurité au QG. Mais dans mon cas, il y avait un autre moment, unique chaque année à un endroit très spécial, où je laissais tomber les barrières en dépit de toute prudence.

Arrivée à un croisement comme tant d'autre, dans l'obscurité des égouts où la puanteur des déchets toxiques des humains et les crottes de rats mutants coupait même l'odorat le plus fin, je m'arrêtai en face d'un petit tas informe d'immondices. Voilà dans quoi j'étais restée, on ne savait combien de temps, à attendre la mort, jetée comme une vulgaire ordure. Mes yeux me piquèrent, et ça n'avait rien à voir avec l'odeur.

Pourquoi ? Avais-je perdu ma patte à cause de l'expérience ? Est-ce que ça m'avait mise dans un tel état que les humains avaient cru ne pas pouvoir me soigner ? Pourtant, ils étaient capables de telles prouesses. Ou est-ce qu'un autre chat, rendu fou par l'expérience, me l'avait tranchée à l'aide d'un pouvoir ? Est-ce que ma famille avait essayé de me protéger ? Est-ce qu'elle m'avait cherché en vain ? Est-ce que je manquais à quelqu'un ? Est-ce que je pourrais un jour la retrouver ? Est-ce qu'il y avait la moindre chance pour que je trouve les réponses à toutes ces question ?

_________________


Messages : 94
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 22
Ven 28 Avr - 11:05





Anniversaire ... triste ?

Ta tristesse me semble n'être que le reflet de ma propre absence de sentiments auxquels me raccrocher.

Des intrus avaient été repérés quelques jours auparavant dans les égoûts et Sëldir faisaient parti de ceux qui avaient été nommés pour y patrouiller. C'était davantage un mouvement dissuasif qu'autre chose. Ils montraient seulement qu'ils étaient les maîtres de cette zone, qu'ils savaient qu'elle existait. Certains étaient par équipe mais les plus expérimentés avaient été envoyés seuls. Cela ne dérangeait pas Sëldir le moins du monde. Il appréciait d'être loin du Champ d'Entraînement. Il laissa échapper un baillement. Il n'avait pu aller se reposer que tardivement. Les humains avaient dû lui réparer son armure après son expédition avec Byria. Il était heureux de pouvoir faire de nouveau appel à sa protection et, surtout, de pouvoir la rétracter. Il avait vécu avec une demi-armure pendant deux jours et autant dire que dormir avec n'avait pas été très agréable. Il s'ébroua légèrement. Il était agréable de sentir l'air contre sa fourrure, aussi nauséabond soit-il dans les parages.

Après un certain temps le vieux Soldat se rendit compte qu'il ne devait pas être aussi seul qu'il l'avait tout d'abord pensé. Quelques signes laissaient à voir que quelqu'un était passé par ici il y avait peu. Il fronça le museau. Il s'agissait même d'un quelqu'un qui avait pris la peine de dissimuler son passage. Instantanément Sëldir se mit sur les traces de celui qui était parvenu à passer outre leur surveillance. Il ne faisait pas le moindre bruit, conscient que l'autre n'était pas un amateur. S'il savait qu'il était utile de dissimuler ses traces il était certainement un bon combattant. Il finit par reconnaître une odeur de sous-bois caractéristique. Un Felinae avait passé ses lignes. Il était le premier et le seul sur les lieux. Devait-il appeler des renforts ? Il secoua la tête. S'il préparait quelque chose contre le Laboratoire il se devait de tenter de l'arrêter ou, tout du moins, de savoir s'il y avait bien une menace réelle.

La piste le mena rapidement à une zone recouverte de déchets. Une forme blanche ne tarda pas à se détacher sur ce fond sombre. Il était si étrange de voir un pelage aussi pur dans cet endroit. Cela n'empêcha pas Sëldir de poursuivre son mouvement, se fondant dans le décor. Ici il n'y avait pas de vent pour trahir sa position. Il devait seulement prendre garde à ne pas faire le moindre bruit. Sa cible n'avait pas l'air de faire particulièrement attention à son environnement proche. Il ne tarda pas à pouvoir s'approcher. Il se ramassa et bondit. Ils roulèrent au sol. Il ne tarda pas à remarquer qu'il manquait un membre à la Felinae. Peu lui importait. Cela ne l'empéchait nullement d'attaquer. Le Vétéran feula.

- Rends-toi et il ne te sera fait aucun mal.

Il n'avait pas envie de blesser inutilement. Il n'avait jamais été particulièrement heureux des effusions de sang. Il préférait pouvoir trouver un terrain d'entente bien que ce ne soit pas nécessairement ce type d'instructions qui lui soit donné. Rien que pour cela il était encore plus heureux d'avoir fait seul cette ronde.


Code par xLittleRainbow

_________________

Il est la classitude incarnée Loki *^*

Merci beaucoup beaucoup Kira ♥:
 
Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Dim 30 Avr - 18:51
Le temps que mon cerveau comprenne d'où venait le petit crissement à peine perceptible qui atteignit mes oreilles, le choc me coupa le souffle et je roulait sur le sol poisseu. Nous roulâmes, car je devinai assez vite que je n'étais plus seule.
Ignorant si mon agresseur était accompagné, je décidai de ne pas riposter pour le moment et le laissai m'immobiliser au sol.

Mon coeur fit un bon alors que je distingai un pelage noir, j'avais décidément un faible pour cette couleur, sans comprendre exactement pourquoi. Le regard dur et froid qu'il me lança me rappela à l'ordre, ce n'était pas le moment d'admirer sa robe. Mon visage se ferma et mes oreilles s'agitèrent alors que je tentais de deviner la présence d'autres félins sans détacher mon regard du soldat. Ce ne pouvait être qu'un garde qui m'avait surpris en pleine ronde, les felinaes ne sautaient pas sur les autres chats qu'ils pouvaient croiser dans les égoûts, ils préféraient au contraire les éviter.

"Rends-toi et il ne te sera fait aucun mal."

Ma réplique franchit mes babines avant que je ne songe à la ravaler :

"C'est déjà fait."

Et s'il espérait que les felinaes étaient du genre à se laisser capturer vivants, il se mettait la griffe dans l'oeil. Mais d'un autre côté, je n'avais jamais directement affronté un soldat, la majeure partie du temps, on les fuyait ou on les occupait quelques temps avant de filer. Des vies étaient en jeu, pas seulement les notres. Mais j'étais seule, je m'étais mise dans ce pétrin et c'était à moi de choisir ce que j'étais prête à risquer pour en sortir. Au moins ce soldat n'avait pas manifesté l'envie de me tuer, il en avait pourtant eu l'occasion. Les humains préféraient toujours récupérer des chats vivants pour leurs maudites expériences.
L'idée d'infiltrer la ville me parut tentante, et pas seulement dans l'optique d'aider à une prochaine évasion. En ce jour si spécial, je ne pouvais pas m'empêcher de me dire que la providence ou le destin m'avait envoyé un petit cadeau.

Bon, se laisser capturer okay, mais il ne fallait pas que cela paraisse trop facile. Le soldat avait l'air expérimenté, il bloquait mes pattes arrières pour m'empêcher de le repousser en martelant son ventre, une technique classique en combat rapproché. Peut-être que même si je le voulais vraiment, je ne pourrais pas m'échapper. Mais même s'il m'avait bloqué au sol, s'il voulait m'amener quelque part, il devrait se dégager à un moment où un autre, et à ce moment là se présenterait une occasion. Je n'avais pas envie d'utiliser mon pouvoir tout de suite, je préférais le garder en cas d'extrême urgence.

- Même si je te dis que je me rend, rien ne te garantis que je ne chercherai pas à m'enfuir.

Il devait déjà le savoir, aussi soumis soient les soldats aux humains, ils n'étaient pas stupides pour autant. Sa situation était presque aussi délicate que la mienne, alors que comptait-il faire ?

_________________


Messages : 94
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 22
Sam 6 Mai - 22:16


Anniversaire ... triste ?

Ta tristesse me semble n'être que le reflet de ma propre absence de sentiments auxquels me raccrocher.

La réplique ne tarda pas mais Sëldir ne releva pas. Qu'il lui ait fait mal lui importait assez peu. Il n'était pas pour les effusions de sang mais cela ne voulait pas dire qu'il ressentait de la pitié pour ses ennemis alors qu'il faisait ce qui devait l'être. Elle s'était introduite dans les égoûts et elle en payait maintenant le prix. C'était aussi simple que ça. Il ne lui dit pas mais elle pouvait s'estimer heureuse d'être tombée sur lui et pas sur l'un des multiples tarré assoiffé de sang qui pululaient dans leurs rangs. Ces derniers auraient certainement fait nettement moins dans la dentelle que lui.

Au cours de l'affrontement il avait pu noter qu'il manquait une patte à la féline. Aucun intérêt de la ramener à l'intérieur donc. Les humains n'avaient plus l'air d'être très intéressés par l'installation de protèses depuis quelque temps. Le dernier félin dans cet état qu'on leur avait ramené avait été sommairement abattu puisque jugé inutile. On ne dépensait pas du temps et de l'énergie pour les estropiés. A moins que ces derniers ne possèdent un don et, en l'état actuel des choses, il ne pouvait pas savoir si c'était le cas de sa nouvelle prise ou non. Il aurait pu lui poser la question mais il était certain qu'elle ne lui aurait pas répondu, voire même qu'elle lui aurait craché au visage.

- Même si je te dis que je me rend, rien ne te garantis que je ne chercherai pas à m'enfuir.

Sëldir esquissa un demi-sourire sans le moindre amusement. A croire qu'elle lisait dans son esprit. Il la regarda plus attentivement pour la première fois depuis le début de leur altercation. Les yeux si bleus de la féline et ses moustaches grises lui renvoyèrent en plein visage une image aux couleurs inversées d'une autre chatte qu'il connaissait. Et cette dernière était bien loin des rangs des Felinae... S'il la connaissait c'était pour l'avoir entraînée plusieurs fois. Il tenta de dissmuler sa surprise. Il s'écarta de la blanche, ne sachant trop que faire ou penser. Il ne pouvait plus risquer de la ramener chez les scientifiques. Ou alors sa ressemblance avec Chrysanthème n'était-elle pas justement l'exacte raison pour laquelle il devait la leur amener ? Il ne connaissait rien de l'histoire de la noire mais il était certain qu'elle avait les mêmes yeux et la même oreille dont la couleur tranchait crûment avec le reste de son pelage.

- Qui te dis que je souhaite te garder en vie ?

Il ne lançait ça que pour meubler le silence et prendre le temps de réfléchir à la situation. Peut-être que cette réflexion la pousserait à attaquer et lui permettrait de voir si elle possédait un pouvoir quelconque. Si elle en possédait un il pourrait la ramener sans trop de risques de la voir mourir auprès des humains. Dans le cas contraire il ne savait trop ce qu'il ferait. Cette situation devenait désespérement complexe. Dire que les choses auraient pu être si simples... C'était affligeant. Tout en réfléchissant il ne perdait pas de vue la Felinae. Il avait appris à craindre tous les félins dotés de pouvoirs, lui qui n'en avait pas. Il était prêt à dégainer son armure si le besoin s'en faisait sentir. Il était né dépourvu de tout mais les humains avait su palier son manque.

- Tu ne nous serais d'aucune utilité si je te ramenais à la Caserne. Les humains te feraient certainement abattre à peine tu aurais passé le pas du tuyau qui nous ramènerait là-haut. Il laissa passer une légère pause. Les estropiés sans capacités sont le cadet de leurs soucis.

Il tentait de la pousser à bout, de voir ce dont elle était capable. Il espérait qu'il ne s'y piquerait pas trop fort. Il prenait le risque en se basant sur l'assez piètre performance qu'elle lui avait montré lorsqu'il l'avait prise par surprise. Un félin plus entraîné n'aurait pas eu exactement les mêmes réactions. Il espérait qu'il pourrait compenser son absence de don pour l'expérience. Rien ne disait que, si combat il devait y avoir, la manche serait remportée à coup sûr.


Code par xLittleRainbow

_________________

Il est la classitude incarnée Loki *^*

Merci beaucoup beaucoup Kira ♥:
 
Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Lun 8 Mai - 17:59
Le chat me dévisageait et je n'arrivais pas à interprêter son regard. J'avais l'habitude de trouver dans les yeux des autres dégoût, pitié et gène, mais je n'en voyais pas dans les siens. A ma grande surprise, il se dégagea.
Je m'empressai de me relever et me ramassai sur moi même, mettant mon ventre et ma gorge à l'abri. Encore une technique basique qui portait ses fruits depuis la nuit des temps.

"Qui te dis que je souhaite te garder en vie ?"

C'était assez évident non ? S'il avait eu le projet de me tuer, il aurait profité de son effet de surprise tantôt. Et il aurait aussi pu me mordre à la trachée pour m'étouffer lentement pendant qu'il avait l'avantage. Au lieu de quoi il s'était éloigné, rien dans ses intentions ne laissaient deviner la moindre envie de meurtre. Son ton était posé, il avait l'air de très bien savoir ce qu'il faisait, ce n'était pas un de ces jeunes soldats assoiffés de violence et de sang.
Je ne savais pas si je devais m'inquiéter de ce revirement étrange. Est-ce qu'il attendait l'occasion d'utiliser son pouvoir ? Certains avaient besoin de conditions très précises pour être activé. Il voulait peut-être me mettre KO pour pouvoir ensuite me traîner sans mal jusqu'à ses maîtres. Sur mes gardes, je refusais de me donner le luxe de lui répondre, ou de lui faire ce plaisir.

"Tu ne nous serais d'aucune utilité si je te ramenais à la Caserne. Les humains te feraient certainement abattre à peine tu aurais passé le pas du tuyau qui nous ramènerait là-haut."

Je le savais ça. Je le savais. C'était pour ça que je revenais chaque année ici, parce qu'ils n'avaient pas jugé utile de me garder, parce que ce que moi ou ma famille pouvait ressentir n'avait aucune importance pour ces maudits bipèdes.
Je serrais les crocs, babines tremblantes et mes griffes sortirent malgré moi pour aller caresser le sol humide.

"Les estropiés sans capacités sont le cadet de leurs soucis."

Mes tremblements cessèrent immédiatement et j'écarquillais mes yeux. Sans capacité ... Les humains avaient cru que leur expérience avait raté, ils m'auraient gardé s'ils avaient su ! Ca avait marché ! J'avais un pouvoir ! Je ravalai l'amertume qui pointaient au creu de ma gorge. Tout ça, toute cette souffrance pour rien. Juste à cause d'une erreur de jugement, crétins d'humains ! Maintenant j'étais une felinae, dans le camp opposé à celui de ma famille d'origine, et je savais que je ne pouvais pas devenir soldate. Je n'accepterais jamais de devenir leur esclave, de faire souffrir d'autres chats. Ils m'avaient bêtement rejeté, mais cela m'avait permi de me construire, de devenir quelqu'un de bien, qui combat pour la cause féline et pas pour .. pour peu importe ce que les humains veulent en fin de compte.
Et ce soldat me ramènerait sans doute, suivant mon plan, aux humains s'il constatait que j'en avais un. J'étais déterminée à libérer ma famille de ces prisons physiques et mentales que les humains s'évertuaient à construire.

Puisque le chat noir semblait vouloir me pousser à l'attaquer, il allait obtenir ce qu'il voulait.
Je poussais sur le mur avec mes pattes arrières pour glisser facilement sur mon côté droit, l'absence d'antérieur avant me permettait une glissade plus longue et rapide que pour un chat "entier". J'utilisai à mon avantage le terrain poisseu et ma queue pour m'orienter. Une attaque prévisible aurait été portée vers le haut, j'espérais lui démontrer que je n'étais pas qu'une estropiée ou une mutante, j'étais une combattante avec une expérience et des stratégies.
J'avais étiré mon unique patte avant devant moi et y avait fait pousser une lame légèrement incurvée. Je voulais faucher ses pattes, le forcer à sauter. Quand j'arrivai à son niveau, je m'apprêtai à élancer ma patte armée.


_________________


Messages : 94
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 22
Ven 23 Juin - 13:12


Anniversaire ... triste ?

Ta tristesse me semble n'être que le reflet de ma propre absence de sentiments auxquels me raccrocher.

Sans qu'un mot ne fut ajouté la blanche se jeta dans le combat. Parfait. Elle glissa sur sa droite et Sëldir put voir qu'elle savait parfaitement tirer partie de son handicap ce qui était déjà un point en sa faveur néanmoins ce n'était pas ce qu'il l'intéressait. Il voulait savoir si elle possédait un don, si on l'avait modifiée génétiquement et si par pur hasard il pouvait y voir là une autre ressemblance avec Chrysanthème. Il l'aimait bien cette petite même si elle-même ne semblait aimer personne. Il chassa très rapidement ces pensées inutiles, tournant toute son attention en direction de la Felinae et du combat qui venait de s'engager. Il ne tenterait pas de la blesser, tout du moins dans la mesure du possible il tenterait de la garder indemne. Il serait certainement fouetté s'il ramenait un spécimen doté d'un pouvoir en trop mauvais état. On ne pouvait commencer rapidement l'entraînement si le félin était vilainement amoché, il fallait faire des captures propres et exemptes de blessures autant que faire se peut. Pour certains c'était une règle compliquée à appliquée, pour Sëldir ça n'avait que très peu d'importance, lui-même ne goûtait guère de faire souffrir autrui. Il ne tarda pas à voir la lame rougeâtre apparaître. Une technique très similaire à celle d'une certaine boule de charbon. Il bondit rapidement en arrière. Il ne souhaitait pas une confrontation directe. Il ne voulait qu'évaluer ses compétences le temps de savoir que faire. Il était clairement en position défensive, attendant de voir.

- Pas si mal petite, pas si mal, lança-t-il avec un nouveau sourire sans joie.

Il avait presque l'impression d'être dans l'Arène avec l'un des jeunes Soldats qu'il devait entraîner. Sauf que, ici, la moindre erreur pourrait lui être fatale. S'il ne tentait pas de blesser et encore moins de tuer ce n'était certainement pas le cas de la Felinae. Il avait suffisamment combattu avec Chrysanthème pour savoir que la résistance de ce genre de chose pouvait être terrifiante. Enfin, s'il s'agissait bien du même don.

- Je connais quelqu'un qui fait un peu les mêmes lames. Une cousine à toi peut-être ?

Il continuait de mener l'enquête, mine de rien. Il ne savait pas vraiment ce qu'il allait y gagner si ce n'était des emmerdes mais peu importait. Maintenant qu'il était dans les ennuis jusqu'au cou autant continuer.


Code par xLittleRainbow

_________________

Il est la classitude incarnée Loki *^*

Merci beaucoup beaucoup Kira ♥:
 
Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Mer 28 Juin - 0:01
Comme s'il s'y était attendu, à moins que je n'ai été trop lente, il bondit en arrière. Et ce fut moi qui me retrouvais en mauvaise posture, allongée sur le côté avec seulement trois pattes pour me relever.
Ma lame disparu rapidement alors que ma béquille poussait depuis mon moignon afin de me relever au plus vite. Mais l'autre n'en profita pas pour m'attaquer, il semblait me jauger, me juger, sans doute pour décider s'il me capturerait vivante ou non. Ce qui me fut vite confirmé par sa prochaine réplique.
J'avais beau savoir tout ça, ça m'agaçai quand même un peu qu'il se comporte comme s'il m'était supérieur. J'étais certes plus jeune, mais c'était loin d'être une raison pour me prendre haut à défaut de me sous-estimer. Car à sa façon de se tenir prudemment éloigné, je voyais bien qu'il me prenait au sérieux malgré tout.

"Je connais quelqu'un qui fait un peu les mêmes lames. Une cousine à toi peut-être ?"

Il m'aurait donné un violent double coup de pattes arrières dans l'abdomen, je n'en aurais pas eu le souffle aussi coupé. Sous le coup de la surprise, je perdis ma concentration et ma béquille s'évapora. Je ne retrouvai mon équilibre qu'au prix d'un gros effort. Vacillante, j'esquissai quelques pas avant de poser misérablement mon derrière sur le sol, me rendant plus vulnérable qu'un chaton.

J'encaissai, ou plutôt je tentai d'encaisser, la portée de ses mots. Leurs sens avait assommé mon esprit, j'étai incapable de raisonner correctement et c'était tout juste si je respirai. Ce que je ne fis qu'après que le manque d'oxygène ne mette mon corps en alerte. Ce faisant, je réalisai que des larmes coulaient le long de mes joues, un peu surprise et décontenancée de ne pas m'en être rendue compte avant.
Tout doucement, une pensée se formula dans ma tête et s'y incrusta, s'y grava profondément, indélébile : j'avais une famille biologique. Je ne remis même pas en doute la parole du vieux soldat, l'éventualité que ce ne soit qu'une coïncidence ne m’effleura pas une seconde. Je l'avais tellement souhaité sans oser l'espérer, mais maintenant j'en avais la certitude, j'avais une famille toute proche, à portée de patte. Et je n'avais plus qu'une envie.

Je relevai la tête vers le soldat, son visage était résolument fermé, il me fixait avec la même expression qui m'agaçait encore quelques secondes plus tôt et dont je n'avais à présent plus que faire. Et je m'en fichai d'avoir le pelage humide de mes larmes, je m'en foutais d'avoir l'air pathétique ou implorante, tout ça n'avait pas la moindre importance, plus rien d'autre n'en avait que la réponse qu'il allait me faire.

-Si je te suis, je pourrai la voir ?

Ma voix était étonnamment claire, j'arrivai à articuler malgré la douleur dans ma gorge trop serrée sans prendre le ton d'une chèvre. C'était comme si j'avais mis toute ma vie dans cette seule question, elle ne pouvait être qu'intelligible et sans faille, teintée d'un nouvel espoir et d'une nouvelle détermination.
Je n'avais plus aucun plan, mon existence était suspendue, tenue par la seule éventualité de pouvoir rencontrer cette autre chatte qui avait le même pouvoir et le même sang que moi.

_________________


Messages : 94
Date d'inscription : 20/01/2016
Age : 22
Lun 3 Juil - 12:36

Anniversaire ... triste ?

Ta tristesse me semble n'être que le reflet de ma propre absence de sentiments auxquels me raccrocher.

La Felinae s'était relevée en un rien de temps, utilisant son don pour compenser son absence de patte. Cette technique l'exposait beaucoup trop. Il faudrait qu'ils trouvent mieux si elle voulait devenir une meilleure combattante. Tandis qu'il pensait ainsi Sëldir se rendit compte que sa décision était prise. Il allait ramener la blanche avec lui. Si elle pouvait se décider à venir bien gentiment ce sera pas mal. Cependant, après cette démonstration il en doutait un peu. A moins que... Il avait détourné son attention quelques secondes après avoir parlé et n'avait pas remarqué immédiatemment la portée de ses mots. Apparemment il avait fait mouche sans même le vouloir. Ou, tout du moins, il souhaitait une réaction mais une aussi vive ? Certainement pas. La Felinae qui s'était montrée si résolue et combattive se retrouvait maitenant les fesses au sol et des larmes dégoulinant le long de ses joues. Elle en avait même perdu le contrôle de son don et avait manqué s'effondrer. Le vieux matou n'en conserva pas moins son masque d'impassibilité. Il en avait vu d'autres dans l'arène et n'était pas du genre à se laisser émouvoir.

- Si je te suis, je pourrais la voir ?

Un léger sourire vint naître sur les babines du félin. Tout se passait bien finalement. Si elle décidait de le suivre de son plein grès il était certain de ne pas se faire battre pour avoir endommagé un spécimen prometteur. Il lui aurait bien menti éhontément et assuré que le contact avec Chrysanthème serait très simple mais ce n'était pas son genre. Il préféra donc une réponse plus évasive.

- La féline dont je parle est Soldate, tu finiras forcément par la croiser.

Le Vétéran se permit de se détendre légèrement au vu de l'attitude de la blanche. Il ne craignait pas une attaque surprise pour le moment. Un tel étonnement ne pouvait pas être feint. Et puis, dans tous les cas, il avait le temps d'esquiver si ce n'était que joué, il était encore suffisamment éloigné. Et il avait encore pour lui l'avantage de ses plaques de métal donc la Felinae ne pouvait pas soupçonner la présence.

- Si tu souhaites venir avec moi je te laisse passer devant et t'indiquerait où tourner. Si tu souhaites rencontrer Chrysanthème il faut commencer par aller dans le tunnel sur ta gauche.

Juste au cas où ce serait une espionne Sëldir comptait bien la faire changer de direction aussi souvent qu'il le pourrait avant d'entrer dans le Laboratoire. Il avait délivré une nouvelle information en révélant le nom de la noire qui titillait tant l'intérêt de la Felinae. Il espérait bien que cela allait la pousser à le suivre.


Code par xLittleRainbow

_________________

Il est la classitude incarnée Loki *^*

Merci beaucoup beaucoup Kira ♥:
 
Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Ven 21 Juil - 14:39
Les révélations qui suivirent me ramenèrent un peu plus sur terre. Bien sur, quel qu'aurait été le rôle de ma cousine présumé dans la ville des humains, il ne pouvait pas être joyeux. Entre mère porteuse et soldate, il n'y avait pas beaucoup d'autre option. Et avec un pouvoir comme le mien, le notre, les humains l'avaient logiquement désignée soldate. Est-ce qu'elle était heureuse comme ça ? Est-ce qu'ils avaient réussi à laver son cerveau au point qu'elle ne soit qu'un simple outil pour eux ? Ou est-ce qu'ils l'avaient rendu folle comme tous ces autres psychopathes assoiffé de sang qu'on trouvait dans leurs rangs ? Est-ce que j'avais vraiment envie de la voir malgré tous les risques qu'elle ne soit pas quelqu'un de bien ? Oui. Oui, j'avais pris ma décision. Je ne voulais pas avoir de regret, je voulais la voir, lui parler si possible. Et si elle se révélait être quelqu'un d'horrible, tant pis. Au moins je n'aurais pas de regret à retourner chez les Felinaes.

Car je n'oubliais pas ma guilde d'adoption pour autant. Même si je rencontrais des membres de ma famille biologique, que je mourais d'envie de voir d'aussi loin que je m'en souvienne, je restais une felinae. Une chatte libre détestant les humains plus que tout pour ce qu'ils m'avaient fait et ce qu'ils ont put faire aux autres chats, qu'ils soient felinaes, caméléons ou même soldats. Dans mes rêves de chatonne, je libérais ma famille et ils rejoignaient les rangs de felinae, ou allaient se reposer tranquillement chez les caméléons. Mais est-ce que cette famille que je ne connaissais pas avait vraiment envie d'être libérée ? Est-ce qu'ils allaient accepter que je sois une felinae ?

Je m'ébrouai pour me ressaisir, ce n'était pas le moment de penser à tout ça. J'acquiesçai de la tête au soldat et jetait un dernier regard à l'étroit tunnel d'où mon petit corps meurtrit était sortit autrefois.
La direction que m'indiqua le soldat me surprit. Je savais déjà où se trouvait le laboratoire pour y avoir été deux ou trois fois en mission de libération de chat. Tous les felinaes connaissaient les chemins pour y aller, des plus longs et discrets au plus rapides et dangereux. Le tunnel qu'il voulait nous faire emprunter n'y menait pas directement, pourtant je m'attendais à ce qu'un soldat menant une prisonnière choisisse le chemin le plus court. Mais ne souhaitant pas le contrarier, j'obéis docilement. Ce n'était pas comme si j'avais l'intention de lui faire faux bond pour le moment, alors on pouvait bien s'autoriser un petit détours.

Nous marchâmes en silence un long moment, sans que je n'ose vraiment lui poser toutes les questions qui me venaient à l'esprit. Il y avait peu de chance pour qu'il me réponde et il risquait de ne pas apprécier un bruyant interrogatoire. Je n'avais pas spécialement envie de le contrarier ou de lui donner une raison de me punir de quelque façon que ce soit. Je ne devais pas oublier que j'étais sa prisonnière maintenant.

Après de longs tours et détours, qui mirent ma patience à rude épreuve, nous arrivâmes enfin au laboratoire.

_________________


Lun 21 Aoû - 21:41
J'archive!
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux anniversaire Halloween ?!?! ( libre )
» Arrivée de la jeune fille triste [ LIBRE !!!!!]
» Noël, une fête plutôt triste pour certains … (Libre)
» Un anniversaire qui aurrait pu être heureux [libre]
» Obama en chute libre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: