Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
Un nouveau jour... encore (ft.El Diablo)
Messages : 84
Date d'inscription : 15/04/2017
Age : 16
Dim 23 Avr - 15:11
En un couinement, je me réveille en sursaut. Affoler, dégoulinante de sueur, ma couchette étais tremper et ma vision trouble. Sa voie était claire, pourquoi met t’elle familière ? mon cœur bâter a tous rompre.. Elle était flou mais les couleurs de son pelage étais discernable. Elle était beige avec quelques taches brune et blanche. Qui ? Comment ? Pourquoi ? Comment mes nuits pouvaient t’elle abriter une chatte que je ne connaissais pas ? Et pourquoi ? Mes yeux été mouiller a chaque fois qu’elle apparaissait dans mes cauchemars. Mais son identité met inconnus…
J’essaye de calmer ma respiration et de recouvrer convenablement la vu. Je me lève de ma couchette et va vers la fenêtre. De grand nuage cacher la lune et les étoiles.
Quel rêve pourris, encore.
Cela m’arriver de plus en plus de faire des cauchemars. Je ne suis plus une chatonne apeuré, je n’ai pas a avoir peur de ce genre de chose.
Dans ces cauchemars, je me trouve dans un espace inconnus, une foret inconnus, beaucoup trop lumineuse pour qu’elle se trouve dans les environ.
D’après mes souvenirs, c’est une énorme forêt. Les arbres sont vivant encore, ils ne sont pas brûler, de la mousse bien verte pousse sur leurs cimes. L’herbe magnifique, des insectes ressemblant a des lucioles vole un peu partout autour de moi, les bois dans les quels je navigue sont très lumineux, le soleil semble taper fort sur les feuillages. Une des lucioles plus lumineuses que les autres tournes autours de moi avant de partire dans la forêt. Je lui cour après et en la suivant, j’atterrie dans un boulevard. Il y a une souche en pleins milieux ou est assisse la chatte abritons mes rêves. Elle est très lumineuse et opale, comme si elle n’était plus qu’un esprit. La petite chatte beige semble avoir a peine plus de deux ans et a une taille un peu plus grande que la mienne. Elle s’approche de moi doucement et, arriver a ma taille, elle pose son museau sur mon front provoquant en moi une immense sensation d’apaisement. Son parfin s’empare de moi, j’ai l’impression de le connaître, il me calme. Se moment ne dure qu’un temps, elle retire son museau de mon front et me regarde dans les yeux, ses magnifiques yeux vairon, je peux me perdre dedans, ils me font penser a une grande pièce au trésor, ils sont de couleur or et rubis. Elle ronronne en me voyant et verse une petite larme. A se moment, la forêt devient sombre et des ombres difforme et effrayante surgissent de toute part et engloutisse la femelle. Prenant peur, je fuis jusqu'à ce que les ombre me rattrape et m’engloutisse à mon tour. C’est la que je me réveille en sursaut, tout le temps, a chaque fois que je fais se rêve.
 
Je secoue la tête et essaye de dormir à nouveaux en vain. Par chance, le matin montre enfin les palles couleurs chaude de sont soleil. Je me lève donc et vais faire un tour dans les couloir pour me changer les idée.
Ne trouvant personne visiblement réveiller, je me dirige vers la grande salle ou j’essaye de me percher a un haut point et m’amuse avec mes membres décomposer en attendant les autres soldats.

_________________
Styx pleurniche en #663300

Merci a Haemor Praester pour cette magnifique signature **
Dim 23 Avr - 15:46

Un nouveau jour... encore

Feat Kitsu... Suna
La nuit est tombée depuis maintenant un long moment. Tout le monde est endormi... Sauf toi. Seuls tes yeux luisent dans l'obscurité. Tu as peur. Peur de fermer l'oeil. Tu le sais, à peine tu le feras, les visions... Elles vont revenir. Tu vois ta mère... Tu as commencé à voir des chatons brûler aussi. A chaque fois, celui qui a le sang sur les pattes, c'est toi. Selon tes visions, tu as tué ta mère, tu as tué des chatons. Tu serres les dents et enfonce tes griffes dans le sol dur et frais. Une sueur froide glisse le long de ton front. Tu commences à respirer de plus en plus fort. Calme-toi. Il faut que tu respires. Tu inspires un bon coup et pose ta tête sur tes pattes avant, fermant les yeux avec hantise. Tes tremblements cessent et les ténèbres viennent envahir ta vision.

Une mouche vient se poser sur ton crâne. Tu te réveilles en sursaut et feulant. Ton coeur bat à tout rompre et ta respiration est rapide. Quand tu comprends la situation, tu regardes autour de toi. Quelques Soldats sont levés et se moquent de toi. Tu plaques tes oreilles en arrière, mort de honte et sort de là vite fait. Avoir peur d'une mouche, sérieusement ? Mais c'est à cause de tes visions... Elles sont revenues. Tu en trembles encore. Quand est-ce que cela va s'arrêter. Le soleil pointe à peine le bout de son nez. D'un pas las, tu te vers la grande salle, queue et tête basse. Quand tu y entres, tu peux y voir une jeune féline, seule. Tu relèves la tête et lances :
- Une autre insomniaques hein ?
Tu viens t'asseoir à côté d'elle. Elle te semble familière, elle est arrivée il n'y a pas longtemps tu crois bien. Mais bon, tu n'as pas une très bonne mémoire des noms et des visages, tout ça, tout ça quoi. En tout cas, tu n'es pas le seul à être levé tôt pour une fois.

Code par xLittleRainbow
Messages : 84
Date d'inscription : 15/04/2017
Age : 16
Dim 23 Avr - 16:08
Je retire ma patte de tissus pour regarder mes membres décomposer qui commence a se disperser. Je prisse les yeux et renifle. Quelle horreur !
J’entends des pas s’approchant, je remet donc ma pantoufle et regarde dans la direction du bruit.
Arrive dans la grande salle un matou imposant couleur caramel au tache forme flamme noire sur ses pattes et sa queux.  Je l’ai déjà vu roder dans les couloirs tôt le matin mais n’a jamais oser lui adresser la parole, il semblait près a m’attraper par la nuque et a m’envoyer au « bon soin » des reproductrices… elle m’aurait traiter comme une jeunes chatonne affamer, pff.
Il m’appersoit et viens vers moi avec un air amical. Toutes mes inquiétudes me quittent alors.
 
-Une autre insomniaque hein ?
 
Sa voix étais chaleureuse et cela me fit du bien.
Il n’a pas l’air d’être fou ou assoiffer de sang. Je pense dans un soupire de soulagement. Je n’aurais pas a me battre tout de suite.
Il vient s’assoire a mes coté et je remarque de magnifiques yeux ambrés orner sont visage. Il est muscler et semble gentil. Un sentiment de soulagement m’envahi alors. Ses premier mots a mon égard n’étais pas ceux d’un soldat me prenant pour une enfant, sa fait du bien.
J’émie un petit rire et roule sur le dos pour m’amuser avec mes pattes :
 
-si on veut oui…
 
je le regarde interloquer. Il n’a pas l’air de s’interroger sur ma présence ici … vraiment pas l’air du tout … comment cela se fait t’il ?
 
-tu ne m’ordonne pas de retourner chez les frais ou les apprentis ? j’en aie pourtant l’apparence, non ?
 
Je me remets sur mes pattes et tourne autour de lui pour le scruter. Quel chat étrange … même le faite qu’il maie parler est étrange si on y pense … je ne parle jamais a personne …

Je m’assoie alors en face de lui et attends une réponse, il fait bien deux ou trois fois ma taille … c’est impressionnant d’avoir quelqu’un d’aussi grand devant soit. Je soutient son regard ambrée dans l’attente d’une réponse.

_________________
Styx pleurniche en #663300

Merci a Haemor Praester pour cette magnifique signature **
Dim 23 Avr - 16:42

Un nouveau jour... encore

Feat Kitsu... Suna
La femelle émet un petit rire avant de rouler sur le dos. Elle te parle un peu et t'interroge. La renvoyé avec des apprentis et des frais ? Tu n'en vois pas l'intérêt. Pour une fois qu'il y a quelqu'un de sympathique ici. Et tu n'es pas vraiment dans ce genre de cas. C'est l'image de beaucoup de Soldats, il est vrai. Puis, la féline commence à te tourner autour. Tu remues la moustache, amusé. Elle a réussi à te faire oublier un petit moment tes cauchemars. Certes, tu aimes la solitude, mais tu préfères être accompagné et ne plus pensé à ces visions que d'être seul, mais que tu tombes dans la folie. Tu y es peut être même déjà... Pourtant, il ne faut vraiment pas ! Il faut que tu restes fort et conscient... Pour ta mère... C'est dur... Mais tu lui as promis. Tu ne peux pas faire ça. Est si c'est trop tard ? Ces visions ne sont pas un signe de cette folie qui t'as déjà envie ? Trop de questions pour si peu de réponses... Tu sors de tes pensées une fois pour toute. Il faut que tu te concentres sur l'autre Soldate pour oublier tout ça. Elle s'est assise en face de toi et semble attendre une réponse. Elle t'a posé une question ? Mais oui andouille ! Donc pourquoi tu ne l'as renvoi pas chez les apprentis et les frais ? A quoi bon la renvoyé chez des fous ? Puis elle n'est pas une Soldate ? Tu réponds alors :
- Tu ne me sembles pas être un apprenti ou un frais et puis, je ne suis pas vraiment ce genre de Soldat, cousin. Mon nom est El Diablo et toi ?
Oui, tu l'appelles "cousin" alors que c'est une fille mais bon, tu fais tout le temps comme ça ce qui d'ailleurs à déjà énerver plusieurs femelles. Même plusieurs mâles. Enfin, tant pis pour eux. S'ils n'acceptent pas tes "tics", ils n'ont rien à faire avec toi. BREF, faut vraiment que tu arrêtes de te perdre dans tes pensées comme ça. Tu te concentres pour de bon sur la minette et attends sa réponse.

Code par xLittleRainbow

Messages : 84
Date d'inscription : 15/04/2017
Age : 16
Lun 24 Avr - 10:42
Il avait l’air ailleurs, comme transporter dans ses pensée les plus profonde et sombre, envoyer dans un univers inconnu de tous sauf de sont maître. Il avait l’air de souffrir intérieurement et en silence, il devenait fou, rien ne pouvait arrêter cette folie, petit a petit, elle l’envelopper et le jour ou elle prendra le contrôle, j’ai bien peur que personne ne retrouve la moindre lueur du chat d’aujourd’hui.
 
-Tu ne me sembles pas être un apprenti ou un frais et puis, je ne suis pas vraiment ce genre de Soldat, cousin. Mon nom est El Diablo et toi ?
 
le petit « cousin » qu’il m’avais attribuer me fit rire et un peu ronronner. C’est la première fois que quelqu’un est aussi famillié avec moi, sa fait chaud au cœur. Le faite qu’il me dise que je ne ressemble pas a une apprentis ou a un frai ne fit qu’amplifier mon ronronnement, pour la première fois depuis que je suit Troisième ligne, on me considère enfin comme se que je suit et non comme une petite chatonne… j’en aie pourtant l’apparence, ma croissance a étais stopper pendant que j’étais encore chatonne… cela fait planer une tonne de question et de préjuger au dessus de moi.
Je fit la mou en repensant au mots des bleu, plus jeunes que moi et si insolent : « Avec une tel tête tu m’étonne que les ennemie ne l’attaquerons pas, lâche », « et bien petite, on a perdu sa maman ? » , « si petite qu’on pourrait l’écraser » ou encore «  tu es beaucoup trop faible pour être considéré comme une soldate »
Je fronce les sourcils. Fables, lâche, petite… au premier abhorre on pourrais effectivement me qualifier inci, mais je suit une soldate, et qu’importe l’ennemie se trouvant devant moi, je le hacherais et il gouttera au goût magnifique de sont sang mélanger a la noséabondeur de ma cherre décomposer. Un sourire a coin s’empara de mon visage, mais je secoua la tête pour ne pas qu’il me gagne et pour retrouver mon attitude normale. Ils payeront un jour de toute façon, cela ne serre à rien de se presser.
 
-Suna !
 
Ronronnai-je.
 
-vous êtes bien différent des autres Soldat pour ne pas me renvoyer avec ses ingrat, mon apparence me porte souvent préjudice.
 
Je regarde mes pattes de tissus avec dégoût et tristesse.
 
-et cela n’aide pas… ma croissance a étais interrompu étant chatonne a cause de leur fichus expérience … personne ne me prend au sérieux…

_________________
Styx pleurniche en #663300

Merci a Haemor Praester pour cette magnifique signature **
Lun 24 Avr - 19:30

Un nouveau jour... encore

Feat Kitsu... Suna
La chatte ronronne. Tu as dit quelque chose de spécial ? Parce qu'elle a l'air vraiment contente. Bon, temps moi après tout ! La dernière chose dont tu es besoin, ce n'est surement pas de rendre malheureux un chat, ou d'en rencontrer aussi déprimer que toi... Non non, pas fou, déprimer. C'est tout. Tu n'es pas fou. Tu as encore toute la raison. Bon peut être pas, mais tu n'es pas fou pour autant ok ? La féline, après avoir affiché un air mou, sourit en coin. Pourquoi ce soudain changement d'attitude ? Une psychopathe peut être bien ? Je vais te dire, tu t'en contre cogne complètement. Elle peut être sanguinaire, tarée, dégénérée, tant qu'elle ne commence pas à faire des choses bizarres sur toi, ça te vas. Puis, dans ce monde détruit, vous êtes quasiment tous comme ça. Surtout les Soldats. Ou surtout les Solitaires. Les deux donnent une bien belle image des félins aujourd'hui tient. Après, est fort heureusement, tous ne sont pas comme ça. La preuve, cette minette, elle a l'air normale ! Quoique... Enfin bref, tu sors de tes pensées en l'entendant ronronner son nom. Suna ? C'est joli et original. Puis, elle continue de parler encore un peu. La pauvre... C'est vrai que ça ne doit pas être facile (surtout chez les Soldats) d'être pris au sérieux quand une croissance a été interrompue. Dans quel monde vous vivez ? C'est désespérant. Tu lâches un gros soupir. Ces Humains... Ils n'en finiront donc jamais ? Ils n'en ont pas assez ? Songes-tu. Quand est-ce que quelqu'un les ramènera à la raison ? Tu réponds alors à Suna :
- C'est joli comme nom. C'est vrai que cela ne doit pas être très facile... Moi en tout cas, je te prends au sérieux, pas comme les autres abrutis de Soldat. Laisse les dirent et fairent si cela les amusent.
Tu tournes la tête vers elle et lui souris. Entre insomniaque, faut se soutenir. D'ailleurs, pourquoi elle est levée aussi tôt ? Est-ce qu'elle voit aussi des choses... Étranges ? Arrêtes ton délire la, elle est peut-être seulement du matin. Tout le monde ne voit pas de choses la nuit. Tout le monde n'es pas comme toi.

Code par xLittleRainbow


Dernière édition par El Diablo le Sam 6 Mai - 12:19, édité 1 fois
Messages : 84
Date d'inscription : 15/04/2017
Age : 16
Sam 6 Mai - 0:09
J'avais le tête baisser, toujours regardant mes membre couleur thé. Les oreille rabaisser, j'en avais assez, j'ai votre age, je suit une adulte mais tout le monde me fait me sentir complexer... je sait que je ne suit qu'une vulgaire erreur, que mon existante ce n'a jamais étais désirer, que je ne trouverais jamais ma place parmi les Soldat... mais c'est pourtant la que je me sens le mieux … chercher l'erreur.
Je sens le souffle du matous ambrés sur mes oreille, se qui me fit immédiatement relever la tête.

- C'est joli comme nom. C'est vrai que cela ne doit pas être très facile... Moi en tout cas, je te prends au sérieux, pas comme les autres abrutis de Soldat. Laisse les dirent et fairent si cela les amusent.

Sont sourire et ses mots me réchauffe le cœur. Il est vraiment différent... pourquoi ne sont t'ils tous pas comme lui ? Cette question mental étais bien évidemment stupide, car les Soldats n'avais qu'un objectif, qu'une envie, le sang de leur ennemis. Chose stupide d’après moi, enfin, on ne peux pas tous être senser.
L'image des ombres apparaissant dans mon rêve me revint alors en tête accompagner de rugissement et de cris de douleurs. Je me précipite alors a terre me plaquant les oreille sur le crane a l'aide de mes pattes en tissus. Pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Est ce ma destiner d'être prise pour une enfant tarée cauchemardant tout les soire d'ombre engloutissant une foret ainsi qu'une chatte inconnu me parlant de je ne sait pourquoi? Pourquoi se monde est t'il fou ? Pourquoi le suis-je aussi , pourquoi ? Pourquoi ? POURQUOI ? Ma tête me fait mal. Je relève la tête vers le mâle se tenant devant moi essayant de me ressaisir et me disent que si je continue comme sa, il s'enfuira en, courant et ne m'adressa plus jamais la parole...
je relève alors la tête lentement dans la direction a El Diablo, la vue de son visage ma fit sourire mais commence a apparaître a ses coté la chatte de mes rêve.
Sa vue me fit hérisser les poils sur ma nuque. Elle a une expression triste sur le visage mais je n'en aie que faire. Tu me pourrit la vie, part de ma vie va t'en va t'en...

-VA T'EN !!

me rendant compte de mes mots, je me mis les pattes devant la gueule pour éviter de rajouter quoi que se soit. Je regarde El Diablo désolé … ces mot n'étais pas pour toi … je t'en supplie... un liquide chaud commence a couler sur mes joue.

-hein ?

Dés son arriver a la hauteur de les lèvres, le le lèche

-C'est salé...

Je regarde le matou ambrés et lui demande inosament :

-C'est quoi se liquide chaud et salé qui me fait mal au yeux ?

_________________
Styx pleurniche en #663300

Merci a Haemor Praester pour cette magnifique signature **
Sam 6 Mai - 12:17

Un nouveau jour... encore

Feat Kitsu... Suna
Suna a l'air perdu dans ses pensées, plutôt dans ses rêves. Ou cauchemars ? Il faut vraiment que tu arrêtes de penser au pire tout de suite. La pauvre, on dirait que tu le souhaites que du malheurs. Ce n'est pourtant pas le cas, tu es content au contraire qu'elle n'est peut être pas une vie aussi "mouvementée" que la tienne on va dire. Enfin bon, cela ne te regarde pas après tout. Tu n'as pas à te mêler de la vie des autres. Tu soupirs. Tu te désespères toi-même parfois. Tu regardes la féline qui avait relevé son regard vers toi. Tu lui souris. Mais d'un coup, tu la vois tâcher de sang, un sourire sadique aux lèvres, un regard fou, sournois, malsain. Tu clignes plusieurs fois des yeux avant qu'enfin elle redevienne normale. C'était quoi ça ? Tu te mets à avoir des visions le jour maintenant. D'un coup, la Soldate se met à fixer quelque chose à côté toi qui lui fais presque immédiatement hérisser ses poils. Tu regardes dans sa direction en fronçant les sourcils. Il n'y a personne. Tu fixes à nouveau la chatte en penchant la tête sur le côté, l'air interrogateur. Elle crache d'un coup un grand : VA T'EN. Quoi ? Tu as dit ou fais quelque chose qu'il ne fallait pas ? Tu es surpris. Pourtant, tu n'as rien dit ou fais. Mais, elle te regarde d'un air désolé et commence à pleurer. Elle lèche ses larmes visiblement surprise. Elle te demande ce que c'est. Tu lui souris et la regardes avec douceur. La pauvre a l'air complètement déboussolé. Tu tends ta patte vers elle et essuies ses larmes avec le bout de celle-ci. Tu ramènes à nouveau ta patte vers toi et réponds d'une voix douce :
- Ce sont des larmes, tu pleures. Qu'est-ce qui t'arrive pour être dans un tel état ?
Tu ne veux pas trop la brusquer, mais tout cela est quand même très louche. Si tu peux l'aider, tu veux le faire. Tu ne tolères pas de voir les autres souffrir, tu sais ce que ça fait... Surtout quand on garde tout pour soie... Tu sais ce que ça fait et tu sais que c'est mal, mais pourtant tu le fais tout de même. Enfin bon, là n'est pas la question. Tu te concentres sur la minette et attends sa réponse patiemment.

Code par xLittleRainbow

Messages : 84
Date d'inscription : 15/04/2017
Age : 16
Lun 8 Mai - 18:39
Tu est perdu. C'est … la première fois … pourquoi … cette sensation...j'étais en train de me ridiculiser devant une personne qui devais être de ma tranche d'age … a peu près … sans doute … en vrai j'en savais rien MAIS en tend que soldats, nous devions nous traiter d'égale a égale, en tous cas cela est mon ressentis.
La chaleur de la patte de Diablo séchant cette eau coulant de mes yeux me fit sursauter. Son geste fut si doux que j'avais envie d'apuiller légèrement ma joue sur sa patte, se que je ne fit pas par peur de paraître malpolie.
Le mâle me sourit et il me lance un regard doux. Nous échangeons un regard pendant quelques seconde avant que le silence ne fut briser par ses mots doux et le geste qu'il fait pour ramener sa patte a lui.

- Ce sont des larmes, tu pleures.

Des larmes ? Pleurer ? Est ce que c'est sa que font les gens quand ils sont triste ? Je n'avais jamais ressentis sa auparavant … je n'avais jamais « pleurer » avant de le rencontrais a par a mon réveille, mais sa n'étais pas la même émotion.

-Qu'est-ce qui t'arrive pour être dans un tel état ?

Cette question me fit sursauter et mon poils se chérisse légèrement. Ils veux savoir ? Je regarde Diablo avec reconnaissance et ouvre la bouche pour commencer a lui parler de mes rêve.
Je sait que se ne sont pas le genres de chose dont on parle a des inconnus mais … il est le premier chat qui me traite ainsi... avec autans de … douceur...  
J'aller tous lui dire quand je me ravisa. Je secoue la tête de droite a gauche et entame un légé mouvement de recule.
Non... si je le fait... il … il va me prendre pour une folle... je ne veux pas le perdre...
je baisse alors les oreille comme triste.
Mais... si je lui mens .. il m'en voudra aussi

-je... cauchemarde...d'une foret lumineuse... trop pour être réel. Il y a … une clairière... avec une souche d'arbre au milieux... une chatte beige, brune et blanche m'attend au centre.... j'ai... l'impression de la connaître... elle me parle elle m’apaise... et d'un coup, des ombres, des illusion cauchemardesque apparaisse de nul part et nous dévore ! Je cour je cour mais elles m'engloutisse. JE SUIT MANGER PAR CES CAUCHEMAR AMBULANT.

Mes dernier mots avais étais crier. Je baisse la tête et met mes pattes sur mes oreille pour les écraser contre mon crane comme si des hurlement insupportable s’élevait tous autour de moi.
Le liquide chaud appeler larme coule a nouveau sur mes joue. Ma voie se fait tremblante :

-Pourquoi ? Pourquoi moi ? Qui est ce ? …. a l'aide … qu'on me sorte de la...

je chuchotais maintenant, ma voit étais a penne audible :

-j'ai peur...

_________________
Styx pleurniche en #663300

Merci a Haemor Praester pour cette magnifique signature **
Jeu 11 Mai - 16:14

Un nouveau jour... encore

Feat Kitsu... Suna
Ta question la fait sursauter. Tu n'aurais peut-être pas du lui demander ? Mais oui tu n'aurais pas du ! Ce genre de choses c'est personnel et vous venez à peine de vous parler. Mais, contre toutes tes attentes, elle te lance un regard reconnaissant et ouvre la gueule pour commencer à s'exprimer. Malheureusement, elle finit par se raviser, regardant de droite à gauche et reculant. Tu ne peux t'empêcher d'être triste. La première personne avec qui tu arrives à entamer une conversation, tu l'as fait fuir... Tu es vraiment idiot des fois... Puis, la féline baisse les oreilles et te dit finalement ce qui ne tourne pas rond chez elle, en hurlant ces derniers mots ce qui te fit ouvrir grand les yeux. Elle a VRAIMENT besoin d'aide, tu avais vu juste. Elle n'est pas "normale". Mais, comment peux-tu aider quelqu'un si tu n'arrives déjà pas à t'aider toi-même ? Elle baisse la tête en mettant ses pattes sur ses oreilles. Elle pleure à nouveau. La pauvre... Qu'est-ce que tu peux faire ? Tu t'avances vers elle et presse ton pelage roux et noir contre le sien, la regardant tristement. Tu es totalement impuissant face à cette situation. Tu dis alors d'une voix douce :
- Ne pleures pas s'il te plaît... Je suis là et je vais essayer de t'aider du mieux que je peux !
Tu dis tes derniers mots sur un ton déterminé. Tu ne peux pas la laisser seule dans cet enfer, il faut que tu fasses quelque chose ! Tu lui essuies à nouveau ses larmes du bout de la patte. C'est tellement frustrant de ne pouvoir rien faire d'avantage ! De devoir rester comme ça, en te contentent de simplement la regarder jusqu'à que cela passe... Tu dois bien pouvoir faire quelque chose ? Même un tout petit truc ...? Tu soupires et plaques tes oreilles en arrière, l'air légèrement triste. Jamais tu n'aurais pensé te retrouver dans ce genre de situation un jour, à te demander ce que tu dois faire toutes les deux secondes.

Code par xLittleRainbow

Messages : 84
Date d'inscription : 15/04/2017
Age : 16
Ven 19 Mai - 16:11
Les « larmes » coulèrent encore sur mes joue devenus rouge a cause des frottement de mes pattes pour cesser cette eaux chaude et salé de couler. Je suit pitoyable… a force de jouer les enfant, j'ai oublier de grandir. Mon comportement étais celui d'une pauvre chatonne pitoyable. J'étais encore un gros bébé ne voulant voir en face que se que je fessait n'avais rien de se que je voulais qu'il soit. Je voulais me montré forte et rabaisser les autres personne qui e sous-estimer, se que je fait bien sur, mais … je joue tout le temps a la chatonne vulnérable et joueuse, je joue avec mon apparence et me sert d'elle comme bouclier, me servant d'elle pour éponger toute mes bêtises, mes écart de comportement, mes fautes… et j'en oublie que mon temps continue de s'écouler, je ne suit pas immortelle, je ne pourrais jamais l’être malgré mon apparence juvénile…
Je sens quelque chose de chaud et doux se serrer contre moi, ouvrant les yeux je découvre le pelage ambré de El Diablo, je reléve alors la tête, les yeux embué d'eau, et voie pour la première fois, le visage d'un chat d'aussi près. Ses yeux refletter de la tristesse. Il est triste … pour moi ? Tu enteint alors sa voix devenir douce :

- Ne pleures pas s'il te plaît... Je suis là et je vais essayer de t'aider du mieux que je peux !

Ses mots me donnèrent chaud au cœur. Il semblait déterminer m'aider… je sentis a nouveaux ses cousiner essuyer mes larmes avec délicatesse. Je lui sourit alors, le sourire le plus beaux que j'ai fait de toute ma courte existence. Nous avions a peu de chose près le même age, mais, en le regardant, en parlant avec lui, 'avais l'impression de trouver quelque chose d'infranchissable pour toute personne me voulant du mal. Un bouclier toujours la pour moi. Je ne pourrais plus survivre sans une personne sur qui compter. Je ne pourrais plus avancer sans une personne 'aidant. J'avais l'impression d'enfin trouver un sans a mes acte, un support, un pilier, quelque chose me soutenant et me protegant.
Pendant quelque seconde, en regardant le matous, je crus voir deux ailes dans sont dos m'entourant et me protegant.
Dans un mouvement vif, je saute sur El Diablo en l’enlaçant. Je pose ma tête sur son épaule droite en serrant son pelage chaud contre le mien aussi fort que mes petites pattes le pouvais.

-Ne me laisse jamais seul…

je sentais les larmes revenir couler sur mes joue, mais se n'étais pas la même émotions qui les fessait couler, se n'étais pas la même émotion qui s’emparer de mon corps. Je crus sentir un souffle venir d'une autre personne que le mâle, se qui me fit ouvrir les yeux. En les ouvrant, je vit un paysage de foret encore plus lumineux qu dans mes rêve, des lucioles, des oiseaux et des petits animaux jouer partout, la où, dans mes rêve, ne régner que le silence. La lumière me transporter dans un endroit merveilleux que je n'avais jamais vu auparavant. La chatte beige se tenais devant moi, les larmes au yeux, un petit sourire au lèvres. Elle semblait alors regarder alors regarder El Diablo avec tendresse et joie. Sont sourire fut beaucoup plus intense dés lord. Elle s'approcha de nous et semblait souffler a l'oreille du matous :

-prend soin d'elle.

Ses mots me firent écarquiller les yeux. Elle voulais ma proteger… elle me regardat alors et vint presser sont museaux contre le mien.

-Il est pour toi, se qu'un certain chat noir étais a l’époque pour moi… un gardien, un être plus que chère. Prend soin de lui comme il prendras soin de toi.

Après ses quelques paroles, la chattes disparus petit a petit avec le paysage de foret. La salle terne du réfectoire revins alors assombrir ma vue.

_________________
Styx pleurniche en #663300

Merci a Haemor Praester pour cette magnifique signature **
Dim 21 Mai - 12:35

Un nouveau jour... encore

Feat Kitsu... Suna
D'un coup, la chatte saute sur toi et t'enlaces en posant sa tête sur ton épaule. D'abord surpris, tu restes paralysé. Elle te demande de ne pas la laisser seule. Tu sens de l'eau couler sur un petit bout de ton pelage. Ses larmes... Mais elles n'ont plus l'air de couler avec tristesse, peut-être plus avec joie. Tu la regardes avec compassion. Puis, tu crois entendre une voix murmurer à ton oreille "Prend soin d'elle". Tu tournes légèrement la tête, mais ne distingue rien. Par contre, Suna, elle, semble voir quelque chose. C'est peut-être la féline de ses rêves ? Mais, elle ne lui voulait pas du mal ? Peu importe, tu lèches la joue de la Soldate et dis dans ta tête : C'est promis. Elle s'est ouverte à toi et maintenant tu ne peux plus laisser ça comme ça. Et toi ? Si tu t'es livré à elle ? Elle t'a fait confiance, pourquoi toi tu ne lui dirais rien ? Tu ouvres la gueule, décider, avant de te raviser. Tu serres les dents et plante tes griffes dans le sol, tout tremblant. Pourquoi c'est si dur de se confier ? Tu fermes les yeux en soupirant longuement, remuant le bout de ta queue nerveusement. Après tout, vous êtes tous les deux dans la même galère, non ? Et puis mince ! Tu te poses beaucoup trop de questions ! Tu as seulement à ouvrir la bouche et à dire ce que tu vois la nuit, même le jour des fois. Tu ouvres les yeux, déterminer, mais la féline c'est transformée en chat bizarre avec un sac sur la tête, un grand sourire dessus dessiner et des yeux entièrement blanc. Elle est remplie de sang. Tu te secoues une fois de plus la tête, vacillant un peu. Tu finis par reprendre tes esprits et fixes Suna dans les yeux. Tu dis alors :
-En fait, moi aussi je vois des choses... Étranges. Surtout la nuit. Je vois ma mère, ma compagne, mes chatons... Tous en train de bruler sous mes yeux et c'est moi qui est leur sang sur mes pattes. Et des fois, quand je parle à un chat, je le vois comme un psychopathe pendant quelques secondes, couverts de sang, un sourire sadique sur le visage...
A bout de souffle, tu t'arrêtes là. C'est tout ce qui avait à dire de toute façon. Révéler cela, c'est tellement douloureux pour toi... Tu la regardes avec un air triste mais, pourtant, tu gardes ton sourire sur le visage. C'est comme ça que tu fais à chaque fois, tu gardes le sourire, tu te forges un masque... Et aujourd'hui, elle est la seule à l'avoir brisée.

Code par xLittleRainbow

Messages : 84
Date d'inscription : 15/04/2017
Age : 16
Ven 26 Mai - 9:25
Le paysage qui s’offrait désormais a moi avais beau être terne, je recenter de la chaleur contre le corps de El Diablo. Une chaleur incomparable. Jamais, le corps d’un autre chat avaient étais aussi proche du sien, en tous cas, pas depuis la pertes de ses souvenirs. Je me disais a se moment précis, qu’il ne pouvait exister un corps plus chaud et rassurant que celui du matous caramel.
Je sens que le félin le léche la joue. Son geste remplie mon cœur de chaleur. Je lui donne en retour un autre léchouille et un énorme sourire.
Je voulais rester ici, contre son corps chaud pour toujours, se serais incroyable. Il me protégerait contre tous. Il me réchaufferait. Il serait tous pour moi. Je n’aurais besoin de rien de plus.
Je sens qu’il a quelque chose a dire mais qu’il semble se retenir, je décide donc de me détacher de lui, a contre cœur. Je me replace dans en face de lui pour savoir se qui ne va pas.
Je voie qu’il ouvre des fois la bouche mais qu’il la referme aussi tôt. Il finit même par planter ses griffe dans le sol. Se geste me fit avoir des frisons.
Je regarde ensuite le matous avec tendresse et compassion en me rapprochant de lui. Je place ma tête juste devant la sienne pour que, quand il ouvre les yeux, il tombe sur les mieux, couleur thé et pastel.
Qu’est ce qui ne va pas ?
Quand il ouvre les yeux, il semble effrayer par quelque chose devant lui. Je tourne la tête de droite a gauche pour savoir se qui peux l’effrayer mais ne voit rien d’anormal. Je le regarde a nouveau avant de m’apercevoir que… il a peur … de … Moi ?
Je fais un petit pas en arrière effrayé également. Je lui fais … peur ?
Le matou se secoue la tête avant de planter ses yeux dans les mien.
 
-En fait, moi aussi je vois des choses... Étranges. Surtout la nuit. Je vois ma mère, ma compagne, mes chatons... Tous en train de brûler sous mes yeux et c'est moi qui est leur sang sur mes pattes. Et des fois, quand je parle à un chat, je le vois comme un psychopathe pendant quelques secondes, couverts de sang, un sourire sadique sur le visage...
 
J’eu un mouvement de recule. Est-ce que … il me voyais comme cela tous a l’heure ?
il sembler a bout de souffle. Révélé tous cela d’une traite, c’est vrai que cela n’a pas du être simple, je sais de quoi je parle après tous. Je voulais le serrer a nouveau contre mais me reprend. Non. Je me devais de trouver un solution pour qu’il aille mieux, le serrer contre moi ne ferais que retarder les chose…
je me recroquevillé sur moi même et évite son regard triste mais toujours avec une expression souriante. Pourquoi te force tu a sourire ?
 
-Est ce que … c’étais cela qui te fessait peur chez moi tous a l’heures ?
 
Je relève la tête et le regarde droit dans les yeux. Et prend une voie forte … enfin … forte … je me comprends… en gros elle étais plus forte que d’habitude.
 
-Tu n’y est pour rien. Tu aime ta compagne, tes chaton et ta mère aussi j’imagine. Ce n’est pas toi qui va les tuer. Ils sont ta famille. Tu ne leur ferais jamais de mal, comme je ne t’en ferais jamais.
 
Mes derniers mots étais beaucoup plus doux, je les avais même accompagner un petit sourire. Je décide de me rapprocher de lui à nouveau.
 
-Je ne te ferais rien et toi non plus tu ne me feras rien. Ta famille ne se méfiera, elle non plus, jamais de toi, Car tu est incapable de leurs faire le moindre mal.
 
J’entame désormais un petit rire amical toujours accompagner d’un grand sourire.
 
-Les rêves ou cauchemars ne son pas toujours se qu’ils semble être.
 
Mon regard se fait beaucoup plus intense. Je perds mon masque de chatonne et le regarde comme une camarade soldate, comme une amie du même age. Mon visage se fait un peu plus mur et mon regard, adulte.
 
-Nous le savons tous les deux.

_________________
Styx pleurniche en #663300

Merci a Haemor Praester pour cette magnifique signature **
Mer 21 Juin - 17:24
J'archive~
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demain sera toujours un autre jour.
» Un nouveau jour, un nouveau venu
» Mon insomnie cesse à l'aurore [Livre I - Terminé]
» Un nouveau jour se lève. [~ Lawla]
» Un nouveau lieu pour un nouveau jour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: