Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
Il y en a beaucoup qui meurent trop tard, et quelques-uns qui meurent trop tôt. //Libre//
Jeu 23 Mar - 0:17

Il y en a beaucoup qui meurent trop tard, et quelques-uns qui meurent trop tôt.





Un combat se préparais. Un groupe de soldat et pleins d'humains avaient été vus et une équipe composer de moi, ma soeur et d'autre Felinae avaient été envoyer les chasser. Lune était une guérisseuse donc un atout très précieux pour l'équipe. Je suis un peu inquiet pour elle, elle n'a jamais combattu aussi hardument avant, je ne sais pas trop, j'ai comme un mauvais pressentiment...

Nous sommes partis en hâte, sous l'ordre de Dariel. Je survolais la forêt quand mon mauvais pressentiment revins. Me déséquilibrant et me faisant chutée vers la forêt. La forêt passait lentement devant moi. Les arbres rabougris prirent une teinte rougeatre, orangé, jaune et parfois verte. Je cligna des yeux et me frotta les yeux. Tout redevins noir et gris. Sûrement une vision du passé, ou un truc comme ça. Surpris, je n'ai pas réagis quand je fonça dans la forêt. Égratignant mes ailes. Du sang coulaient de celle-ci. Elles devenaient peu à peu un fardeaux, un lourd fardeaux, car elles étaient inutilisables tant que je ne les soignaient pas. Les autres me rejoingnirent à la vitesse avec un grand V. Je pense que je les ai inquiété en tombant du ciel comme ça. Je me releva avec difficulté, les autres me demandèrent si j'allais bien. Je leurs répondit que j'allais très bien. Je regarda Lune avec un regard tendre. Je ne me souviens plus très bien comment notre famille c'est séparer. Quand nous nous sommes fait faire prisonnier. Je pensait qu'à Ghost. Je me sens un peu coupable. Je me dirigea vers le sens contraire de Lune avec un sens héroïque. Je replia mes ailes et refusa l'aide des autres chats pour mes ailes. Je leur dit que je pouvais très bien me débrouiller sans elles.

Nous nous sommes diriger vers le centre, c'est là que les soldats avaient été aperçu pour la dernière fois. J'entra dans le champ de bataille. Le sang souillait pourrissaient le sol de sable du centre. Le sable avait une teinte rouge. Des caméléons rejoignais le champ de bataille en même temps que moi. Des corps trainaient par-ci et par-là. Certain corps respiraient encore, d'autre étaient inertes. Je me dirigea vers un soldat noir, blanc et beige. Il me semblait ressembler à un chat des comptes que me racontaient les vétérans. Mais oui! Aiky! Il me semblait qu'il était mort depuis longtemps! Je me frotta les yeux avec ma patte droite. La réalité revins rapidement, c'était un chat roux. Je grogna. Un sentiment bizarre parcouru mon corps, du bout de mes pattes jusqu'au bout de mon museau.

Je décida de l'oublier et de me concentrer sur mon combat. Je souffla un coup et regarda dans les yeux mon ennemis. Ses yeux bleus laissais apparaître une once de peur. J'inspira et souffla une colonne de feu noir, mon plus puissant feu. Je brûla mon ennemis d'un coup. Il tomba à terre. Inerte. Mon sentiment revins, mais en plus fort. Je décida de voir si Lune s'en sortait. Je ne vis rien. Je sauta sur un autre soldat. Il me déchira l'aile. Je lui mordit le cou et le sang gicla sur mes babines. Je ne vis pas le chat qui me sauta dessus. Il me mordis le cou. Je sentis la douleur envahir mon corps. Je le balança vers un arbre d'un coup de patte. Il me griffa tellement vite que je ne voyais pas. Je tenais difficilement sur patte. Je lui mordit le coup et enflamma mes dents. Brûlant ses nerfs. Il tomba inerte. Mon sentiment revins. Mais cette fois-ci, c'était une sensations douloureuse. Mon coeur battait la cadence.

Musique:
 
Je me retourna lentement vers Lune et vis un chat qui s'élançait sur elle. Je couru vers Lune et m'interposa entre elle et son ennemis. Je tenais à peine sur mes pattes. Un autre Felinae tua d'un coup le soldat, mais se blessa. Je sentis, mais ne vis pas Lune s'éloigner pour aller le voir. Je sentis mon corp s'alourdir. Je tomba à terre. Je respirais avec difficulté. Lune se jeta sur moi, elle dit des paroles que je ne compris pas. Elle me pris dans ses pattes. Je rouvris les yeux, toussa et regarda Lune dans les yeux. Mon regard perdait sa flamme ardente. Je tomba dans les pattes de Lune.

Je revis mon enfance.
FLASHBACK DE MORT
Musique:
 
Le soleil planait sur la petite clairière. Je jouais avec Ghost quand nous avons entendu une petite plainte aigu venant de la grotte ou se trouvait nos parents. Je passa la tête pars la porte, là je vis une petite boule de poil frêle blanche. Elle n'arrêtait pas de bouger et de pleurer. Nos parents nous dire de s'approcher. J'étais le plus vieux. Je pris Lune avec ma queue. Elle arrêta subitement de pleurer.

On entendit un gros bruit et des pats. Des humains étaient rentrer dans notre campement. Mon père sortis subitement et se jeta dans la bataille. On entendit longtemps des bruits, un gros coup de feu et puis plus rien. Je regarda dehors et vis l'horreur. Mon père était mort. Ma mère pris la relève et nous fit promettre de s'enfuir. Nous entendimes la même chose. Je supposa que ma mère avait connus le même sort que notre père. Je sortis de la grotte avec mon frère et ma petite soeur encore bébé. J'essayais de passer inaperçu, mais nous nous sommes fait prendre. Ils nous on amenez.
FLASHBACK FIN

Je rouvris mes yeux pour la dernière fois et dit d'une voix calme, bizarre pour les circonstances.
- Ne pleure pas Lune. Je serais toujours avec toi. Profite du futur pour moi.
Lui dis-je en lui passant la patte sur la joue. Je sentis mes dernières forces me quitter, puis je souffla mon dernier souffle.
HRP:
 
By Glaçou  via Epicode



Dernière édition par Pelage de Nuit le Sam 25 Mar - 21:36, édité 6 fois
Jeu 23 Mar - 19:11
Une bataille, une vraie. J'allai me battre et soigner mes camarades. La peur me tenaillait le ventre si bien que je n'avais rien pu avaler. Dariel notre meneur nous donna l'ordre d'y aller. On avançait progressivement sur le champ de bataille. Pelage de Nuit s'envola mais il s'égratina les ailes. Mais il ne se plaignit pas et continua la route. Plus tard on vit avec effroi et consternation que la bataille était déjà en cours. Des caméléons gisaient  partout. Soudain on vit l'endroit de la bataille et tout le monde se jeta dans la bataille. Quand je vis que tout le monde était dans la bataille. Je transportai tous les corps sans vie de mes camarades loin de la pour éviter que d'autres chats tombent. Je prodiguai également des soins d'urgences sur mes camarades. Des chats me sautèrent dessus mais comme ils n'étaient pas très intelligents, je réussis à m'enfuir sans qu'ils ne me blessent. Je n'arrêtai pas de faire ces tâches. J'avais perdu toute notion du temps. Je ne pensait qu'a une chose : sauver le plus de vies possibles. Je me débrouillai avec les moyens du bord en dégageant les corps des morts pour éviter une infection des blessés. Puis je vis mon frère courir pour s'interoser sur un chat qui s'élançait sur moi. Puis après je ne me souviens plus beaucoup Je me rappelle juste que je me jetais sur mon frère et lui prodriguait les premiers soins d'urgence. Sa respiration était de plus en plus  faible,je lui parlais pour le maintenir éveiller sa tête dans mes pattes. Il ne pouvait pas partir j'avais trop besoin de lui. Il rouvrit les yeux puis toussa et me regarda. La flamme de ses yeux était si faible. Puis en réouvrant ses yeux pour la  dernière fois il me dit d'une voix calme :

- Ne pleure pas Lune. Je serais toujours avec toi. Profite du futur pour moi.

Il passa sa patte sur ma joue et souffla son dernier souffle. C'était trop tard, il partait déjà. Je criais. Oui, je criais pour le réanimer mais son corps devenait déjà froid alors je fondis en larmes. Je dit à mon frère :

- Pelage de Nuit, tu ne peux pas me laisser. Pas maintenant en tout cas ! J'ai besoin de toi

Puis je couchais en larmes sur le corps de mon frère. Je voulais juste une chose. Mourir pour le rejoindre et rejoindre le reste de ma famille. Je n'arriverai jamais à remonter.
Sam 25 Mar - 20:41
Enfin. Enfin ma première bataille ! Je n'avais jamais participer à une bataille, du moins pas que je m'e rappelle, en même temps je n'étais encore qu'une simple défenseur en formation. Je soupirais pour me détendre, la situation dans le centre était tendue, très tendue, les affrontements entre les caméléons et les soldats avaient éclatés tout à l'heure, et quelques uns des notre avaient été enrôlés dans la bataille. Je sortais les griffes pour me calmer, il est plus que probable qu'il y ait déjà des morts dans la bataille, peut être des Felinaes, peut être des caméléons, certainement des soldats. Je grognais intérieurement, je ne voulais pas voir cela arriver, je regardais ma patrouille avec laquelle j'allai me battre, Pelage de Nuit, Lune, et quelques autres matous dont les noms m'échappaient totalement, pas moyen de mettre la patte dessus. J'entendais les miaulements de mon frère derrière moi, le pauvre petit était très inquiet que sa soeur doive partir comme ça pour une bataille dont elle ne pourrait peut être pas revenir, je le rassurais, en lui racontant que si j'étais blessée je me replierai pour revenir ici. Ceci était totalement faux, ce n'était pas le rôle d'une défenseur d'être lâche et de fuir le combat, je serrais doucement les crocs. Le petit mâle fut appelé par la voix de sa mère adoptive, je lui adressais un mouvement de tête reconnaissant. Je m'approchais doucement de ma patrouille, qui discutait pour la plupart des personnes avec Dariel, il ne nous accompagnait pas, mais donnait les ordres, Dealthyse fut enrôlé dans notre patrouille, et je souriais, j'aimais bien cette femelle, une sous chef, et donc je suppose leadeuse de notre petit groupe attaquant, je la trouvais courageuse dans son genre, en même temps sinon elle ne serait pas Sous-cheffe.

Je sortais alors en courant, prudemment cependant, vers le centre, nos pattes foulaient à peine le sol quand nous arrivions enfin près de la bataille, les cris, les bruits de crocs, et griffes et les feulements rageurs envahissaient nos oreilles, Pelage de Nuit était au dessus de nous, il semblait blessé uniquement aux ailes, heureusement. On se lançait alors absolument tous dans les batailles, nos pattes martelant le sol lourdement, et nos souffles s'intensifiant encore un peu plus. Je me jetais directement sur un mâle bien plus gros que moi, que ce soit en taille ou en poids, mais certainement pas en agilité ! Je le déséquilibrais sans difficultés, et je le mordis à la gorge, il esquiva cependant cela, et me griffa la truffe, je poussais alors mes deux pattes arrières pour lui écraser la queue et je lui griffais le ventre brutalement, le sang coulait sur mes pattes maintenant, et le mâle s'enfuit, très difficilement, je ne tenais pas à le poursuivre, mais je voulais simplement qu'il parte ! J'entendais un cri derrière moi, je m'inquiétais alors immédiatement, et je voyais Pelage de Nuit, au sol, sa soeur étant au dessus de lui, les yeux larmoyants, la panique la gagnait, je m'approchais doucement pour inspecter le mâle, il était mort. Tout simplement mort. Je donnais doucement un coup de museau pour lui rendre hommage, oubliant un instant les cris autour de moi, je me retournais quand j'entendais un autre miaulement inquiétant, je me jetais dans la bataille à nouveau. Une femelle était au sol, inerte, un autre chat qui rejoignait ma mère, je la regardais un instant, ce n'était qu'une chatonne, les soldats avaient t'ils un coeur de pierre? Elle ne devait pas avoir plus de 6 mois ! Je montrais les crocs, bien décidée à venger les morts qui adviendraient aujourd'hui. Je continuais la bataille, mon pelage étant à présent couvert de sang, mes rayures n'étaient plus visible, et ma couleur grise n'était plus visible que sur ma queue ébouriffée, cependant, je commençais à faiblir. Une drôle de sensation prenait place en moi, me forçant à tuer plutôt que blesser les soldats qui attaquaient.

Je tremblais, mes yeux ne brillaient plus que d'une lueur étrange, une lueur assassine, je pleurais presque de ce que je faisais subir à tout ces chats qui suivaient uniquement les ordres des humains. En même temps, beaucoup n'avaient pas le choix, chez les soldats c'était la mort ou l'obéissance après tout, ma mère m'avait appris cela. Je sentis des crocs se planter dans mon cou et je hurlais soudainement, ayant peur de ce que cela pouvait être, quand des griffes tentèrent de m'arracher la gorge, je tentais de me retourner, mais je me retrouvais alors coincer sous le chat, un chat blanc au pelage ensanglanté, je le griffais sous le ventre, pour me débarrasser de lui, il lâchait un miaulement énervé, voir même haineux, il se tenait plus très droit, maintenant, je sautais en arrière, lui assénant un coup de mes pattes arrières sur ventre, l'envoyant valser en l'air, je sautais alors sur un arbre pour lui donner un coup à la gorge en sortant les griffes au maximum, il suffoqua quelques instants, avant de retomber inerte sur le sol où il était tomber quelques instants au part avant. Je le regardais, le regard inexpressif, où est-ce que es guerres nous menaient?! Je serrais encore une fois les crocs, et je sautais sur le dos d'une guerrière plus petite que moi, encore une chatonne? Elle feulait, mais la peur se lisait très clairement dans ses yeux, je la regardais, levant la patte, comme cette fois où j'avais attaqué mes frères et soeurs, cette portée maudite, je me revoyais très clairement à ce moment là. J'avalais un hoquet de terreur, qu'est ce que je fichais, je fermais la gueule que j'avais entièrement ouverte, comme pour crier un cri qui ne viendrait jamais. Je la regardais, et je donnais simplement un coup de queue à la petite femelle pour la faire déguerpir, je ne pouvais pas faire plus. Je sentais des griffes dans mon dos, une femelle se trouvait derrière moi, je me retrouvais avec des griffes aussi longues que mes pattes sur le dos, je lâchais un hurlement muet, je souffrais, je réalisais seulement maintenant la douleur qui me tailladait les muscles du corps, le dos, et surtout les pattes. Je me laissais tomber sous le poids de la chatte.

Je ne pouvais plus bouger, je sentais le poids de la femelle sur mon dos, je tremblais, je me revoyais chatonne, entre les mains de ces sales deux pattes, au pelage rose ! Je me voyais hurler à la mort alors qu'ils m'arrachaient la voix, je me revoyais pleurer sans aucun son après tout cela, je sentais la douleur de cette intervention encore une fois. Je pleurais, je pleurais encore et encore, ne pouvant me résoudre à me défendre à nouveau, je ne pouvais plus m'arrêter, je continuais, je tremblais, je ne voulais plus bouger, je sentais ma fin arriver. Le poids disparu de mes épaules quand une ombre emportait la femelle, je ne pus pas voir plus qu'un ombre, peut être blanche, peut être verte, peut être...Je fermais les yeux, sombrant dans les limbes de l'inconscience, je ne pouvais plus rien sentir, je me sentais bien là. Je sentis seulement qu'on me soulevait doucement, peut être allais-je être capturée par les humains encore une fois, ou peut être pas, je m'en fichais totalement, je voulais simplement arrêter de causer des morts inutiles pour une guerre qui n'en valait pas la peine, mais si on ne se battait plus? Peut être que les soldats eux continueraient à nous affronter, et donc à nous tuer, c'était le dilemme du défenseur, il ne voulait plus tuer, mais devait continuer pour faire survivre les siens. Je ne pouvais plus bouger une seule patte, mais la douleur me revenait doucement, jusqu'à ce que je me réveille enfin, j'étais à l'écart des combats, là où on ne me trouverait pas, qui m'avait emmené ici?

Je tentais de me lever doucement, mais totalement impossible, la perte de sang avait été trop importante, je regardais alors les combats en contre bas, les corps gisaient par dizaines maintenant, les blessés par vingtaines, et j'en passais. Le corps de Pelage de Nuit était à l'écart, mais bel et bien visible, je fermais les yeux pour penser un peu au mal qu'il était. Il était certes très courageux, mais pas très arrogant quand il le voulait, il savait être gentil quand il le fallait, ou bien plus sec quand on devait l'être aussi. Tout ce que je me rappellerai de lui était qu'il était un frère très aimant envers sa petite soeur au pelage de givre, je la regardais, elle s'affairait à soigner les blessés, mais pleurait, enfin je crois, elle regardait souvent le corps de son frère. Cela devait être terriblement dur pour elle, ils se connaissaient à nouveau depuis peu, je lâchais une larme doucement, puis je regardais derrière moi, et j'aperçus un buisson se mouvoir, je voulais me lever, mais je ne pouvais pas, un monstre en sorti, je le regardais les yeux écarquillés par la peur, je n'allais pas finir aussi tout de même?! Je tentais d'hurler à l'aider, mais ma voix n'était pas un miracle, et surtout elle ne reviendrait jamais, je maudissais les humains pour ça, il s'approchait, une expression malsaine au visage, très lentement, trop lentement. Je tentais de me hisser un peu plus loin, pour tenter de me faire voir, mais visiblement la personne qui m'avait amené ici avait trop bien fait son travail.
Messages : 77
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 16
Dim 26 Mar - 10:52
Cette bataille se trouvait être une véritable tuerie. Elle n'était arrivée que depuis peu, et pourtant, elle avait tout de même été envoyée pour prodiguer des soins aux chats blessés. Elidea n'avait pas eu le temps de ressentir une once d'anxiété qu'elle était déjà sur le champ de bataille. Bien qu'elle fut à l'écart pour soigner les blessés, elle devait activer constamment son pouvoir afin de se repérer. Les odeurs des plantes médicinales étaient brouillées par celle du sang, et l'apprentie peinait alors à les distinguer. Cela l'épuisait et elle commençait à ressentir les effets secondaires de cette utilisation trop fréquente. Déjà quelques fois, elle demandait quelques minutes de répit avant de repartir aux côtés des guérisseurs plus aguerris.

Des chats arrivaient de toutes parts, aussi bien Felinae que Caméléons. Tous se battant pour une même cause, on ne faisait pas de distinction entre les deux à ce moment-ci. La femelle courrait de part en part, faisant de son mieux pour éviter les infections et les hémorragies. Certaines fois, lorsqu'elle trouvait quelques secondes, elle lançait un regard vers le champ de bataille, demandant à sa Vue de lui montrer les Vivants et les Morts, bien que ce ne soit pas réellement cela. Cette action la terrifiait, car elle craignait chaque fois un peu plus qu'un félin se joigne aux Ancêtres. De nombreux félins étaient déjà tombés contre les coups des assaillants, et malheureusement, Elidea ne pouvait se jeter dans la mêlée.

Elle venait de l'enclencher justement, son pouvoir, et elle perçut dans la mêlée de guerriers et de soldats, un mâle qui venait de rejoindre les Cieux. Ses ailes de dragon le trahissait. Il s'agissait de Pelage de Nuit. Malgré son arrivée récente, on lui avait déjà conté la bravoure de ce combattant, bien qu'il soit aussi réputé arrogant. Même si elle ne l'avait jamais rencontré, elle le respectait comme tout autre Felinae. Elidea voulut se lancer à ses côtés et à ceux de Lune, mais fallait-il qu'elle laisse les blessés seuls?
Son corps avait été transporté à l'écart, et Lune, couchée contre celui-ci, semblait perdue. L'apprentie s'élança aux côtés de Lune, la seconde apprentie guérisseuse de la guilde. Arrivée à ses côtés, elle pressa son museau contre la fourrure de sa nuque, en signe de compassion, mais l'incitant également à se relever. Ces deux là étaient frères et soeurs, et l'attachement de Lune pour Pelage de Nuit était certain. Tout ce qu'Elidea espérait, c'était que cet épisode ne soit pas la fin de l'apprentie au pelage lunaire.

HRP: Il est possible qu'il y ai quelques petits problèmes de cohérence. Si c'est le cas, dites le moi et je modifierai

_________________
"Quelques fois je me demande qui est réellement aveugle dans ce monde"




Messages : 161
Date d'inscription : 06/03/2017
Age : 14
Jeu 30 Mar - 17:29
Cela faisait bientôt 1 heure que nous marchions dans la nature, des humains avaient emmenés des soldats avec eux et j'en faisait parti, pas mal des soldat était anxieux mais moi j'étais toujours aussi calme et neutre que d'habitude, je ne laissait rien paraître. A voir la direction qu'il prenait et la nature autour de moi j'en déduisit qu'on allaient au centre. Cette réponse ne me rassura pas plus mais je ne le montrait, je restait comme à mon habitude neutre et froid. Je vis au loin des arbres brisés et sut que nous étions bientôt arrivés.
En arrivant dans le cratère les humains qui nous avaient accompagnés commencèrent à s'activer : il dépliait des tiges en métal et d'autre bidules, ça ne m’intéressait pas du tout alors je scruta les arbres des alentours. C'était trop calme! Avec tout le boucans que ses humains font les Félinae ou les Caméléon nous auraient déjà repérés.
Je m'assit pour être plus à l'aise.
Et c'est à se moment que j'entendis un miaulement de rage. Des caméléons nous sauta dessus. Nous nous sommes tous retournés surpris par cette attaque surprise. Je n'était absolument pas nerveux alors qu'une bataille allait bientôt commencer.

Je repris mes esprit et sauta dans cette masse de chat, je prix par derrière un jeune chat plus jeune que moi et le griffa au flanc pour le faire d'étaler, il ne demanda pas son reste. Pendant que mes ainés s'occupait des vétérans caméléons je sauta sur le dos d'un chat qui devait avoir 4 à 5 lunes de plus que moi, le combat n'était pas très équitable certes! Il essayait de me déloger mais je m'agrippait aussi fort que je pouvais en le mordant à côté de la nuque. Il se laissa tomber sur le dos, avec son poids il me coupa la respiration, il se retourna et  profita que j'étais encore à moitié secoué pour commença à me taillader le ventre à coup de griffes.
Ma seule solution pour pouvoir m'échapper était d'utiliser mon pouvoir! Ni une ni deux sans réfléchir je l'activa, je mis ma respiration au même niveau que la sienne et le regarda droit dans les yeux et d'un coup le trous noir, je vis des images de son passer en noir et blanc défiler devant mes yeux. Il fallait que je me dépêche de lui trouvé un point faible! Je m'arréta sur un fragment de sa mémoire, j'avais trouvé! Je sorti de mon état de transe, il me tailladait toujours le ventre avec un dans ses yeux un éclat sanguinaire. Je lui chuchota à l'oreille:

"Si tu me tue ta fille sera à jamais hanter."

Pendant quelque instant il hésita, ses quelque secondes causèrent sa perte. Je le délogea  et mordit sa nuque, c'était terminé pour lui! Je ressauta dans la bataille mais un cris de guerre me parvint aux oreilles ce qui arrêta mon élan.
Les Félinae était arrivés! Ils entrèrent dans la clairière pour pouvoir aider leur camarades blessées. Je sauta sur un caméléons par derrière et lui brisa la nuque dans seul coup de croc. J'avais du sang plein la gueule, sa avaient un gout métallique et sa ne me plaisait pas du tout. Je me lécha les babines pour faire partir se gout immondes avant de continuer de me battre.
Je sauta sur une femelle de mon âge et lui arracha l'oreille, elle cria de douleur et se retourna vers moi avec un regard sanguinaire. Elle me sauta dessus et je l'esquiva de peut, je lui tira la queue pour lui faire perdre l'équilibre puis lui taillada l'épaule de gauche. Un de ses camarades lui vint en aide en me bousculant aussi fort qu'il put. Je m'étala au sol avec la bouche plein de poussières. Je me releva encore chancelant et je crachat pour faire partir la poussière de ma bouche.
Je vit au loin deux chattes qui pleurait un de leur camarade mort. Ça devait être deux guérisseuses! Sans regarder autour de moi je fonça dans leur direction pour pouvoir les mettre au tapis.

Sauf qu'une chattes de mon âge me barra le passage, je lui sauta dessus et nous avons roulés pêle-mêle sur plusieurs longueurs de queues de renard. Je réussi à prendre le dessus sur la jeune chatte et puis le trous noir.
Mon pouvoir c'était activer automatiquement. Et la je vis une histoire comme dans un drama. Quand je sortis de ma transe la chatte était toujours en dessous de moi avec des taches de mon sang qui salissait son pelage couleur bois. Elle essayait de glisser d'en dessous de moi mais c'était vint. J'étais beaucoup plus lourd et plus fort qu'elle. Sans savoir ce qui me prenait je m'approcha de son oreille et lui murmura d'un calme étrange :

"Tu n'as rien à faire ici. Ce n'est pas l'heure de rejoindre ta famille."

Avant que la Félinae ne puisse me répondre un ennemis me délogea de sa camarade et me fit reculer plus loin dans cette bataille sanglante.
Je ne savait pas se qui m'avais prix d'aider une Félinae! Encore sous le choc de se que j'avais fait je reculait lentement en bousculant des félins en plein combat. Je repris mes esprits et continua cette bataille funeste.
La réalité était vraiment sadique!

_________________


merci à Terra pour se dessin de ma clipsette <3 (it's so beautiful ! ):
 


il est magnifique mamie pluplu <3:
 
Messages : 394
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 16
Lun 19 Juin - 17:09
Up~
Faites moi signe si je dois archiver :>

_________________



Je ne rp que les weekends sauf exeptions

Merci Ocene!:
 


Merci Rain!:
 
Messages : 394
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 16
Dim 23 Juil - 20:38
Aucun signe de vie, j'archive~
Si je dois le sortir des archives, go mp :>

_________________



Je ne rp que les weekends sauf exeptions

Merci Ocene!:
 


Merci Rain!:
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il y en a beaucoup qui meurent trop tard, et quelques-uns qui meurent trop tôt. //Libre//
» apres l' heure, c'est trop tard
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» Trop tard ...
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: