Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
Il y a certaines choses qu'on ne peut pas oublier (Feat Ryuk)
Messages : 520
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 19
Sam 18 Mar - 14:39
Je marchais tranquillement, réfléchissant à plusieurs choses. Malgré la douleur dans mon œil droit, et le fait que la vue de cette œil vacillait. Je repensais sans cesse à ce que m'avait dit Mimosas. Une racine poussait lentement dans ma tête, la racine sur ma tête prenait du volume. Était-ce dû aux nombreux oublis fréquents que j'avais ? Je ne voulais pas, moi qui n'avais toujours trouver une once de souvenir, ni même quelqu'un qui me connaissait avant, ni même un amis de la famille. Rien.
Mais malgré tout mes amis m'avais aider dans plusieurs domaine. Et au moins, je n'avais jamais oublier comment guérir mes camarades. Mais pour mon chemin c'était autre chose. Je m'arrêta d’ailleurs à un arbre pour le griffer. C'était une méthode que certains chats m'avaient appris afin de ne pas oublier mon chemin ou cas un trous de mémoire surgirait. Je marchais encore droit devant, jusqu’à m'arrêtais devant le dit sentier, cette route que les humains utiliser. C'est la deuxième fois que je viens ici, la dernière fois c'était pour avoir soigner et ramener un jeune félins Shyne, qui était venus chez les Caméléons.
Je tournai ma tête du côté gauche et soupirai en regardant au loin les bâtisses des humains au loins. La ville. La d’où je venais, seuls chose que je sais. Tôt ou tard, je devrais allait la bas, j'ai quand même grandit et sait me défendre, mais ce n'est surement pas assez avec tous les dangers. Mes oreilles frétillèrent subitement. Je tournais la tête derrière moi mais ne vis que le reste de la nature. Les arbustes, arbres, le sentier. Pourtant je me levais, j'avais l'impression d'être observé, j'avais une mauvais impressions. Comme un dangers, pourtant je ne voyais rien et ne sentais rien.

Mon imagination me jouerais-t-il des tours ?

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 337
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 14
Sam 18 Mar - 19:51






 

 
Il y a certaines choses qu'on ne peut pas oublier

 
Feat Terra

 
ATTENTION : Le « renard » qui accompagne Ryuk n’est en aucuns cas réelle , il est le pur fruit de son imagination.

Le sentier. Cet endroit où tu passais beaucoup avant, soit seul, soit avec tes camarades. Tant de souvenirs ici. Souvenir que, pour la plupart, tu veux oublier. Tu chasses du regard le moindre recoin. Un regard dur, vide et froid. Avant, ça te semblait un sentier tout à fait banal. Les choses changent, les gens changent... Personne d'autre ne peut me l'affirmer que toi et ton entourage. Renard arrive à ta droite. Il était parti un instant pour tu ne sais quoi et le revoilà avec sa bouche qui ne se ferme jamais. Tu soupires, agacé. Tu as choisi d'être Solitaire pour être seul, pourquoi a-t-il fallut que lui débarque ? Ennuyé, tes yeux se ferment petit à petit. Tu n'as presque rien dormi cette nuit. Les voix, elles murmurent et murmurent des choses incompréhensibles en boucle dans tes oreilles. POURQUOI !? Pourquoi n'es-tu jamais tranquille !? Pourquoi as-tu eut des parents qui t'ont abandonné !? Pourquoi as-tu eut une compagne !? Pourquoi as-tu eut des enfants !? Pourquoi as-tu eut la vie !? Ton corps tremble de rage, tes griffes s'enfoncent dans le sol, de la bave s'écoule du coin de ta bouche. C'est alors que tu la vois. Elle, cette Caméléon. Cette faiblarde déboule comme une fleur sur le sentier, ne ce souciant de rien. Tu ricanes. Un ricanement sournois et fou. Tu sors du buisson où tu étais "caché". Tu lances alors :
- Quelle bonne surprise, mon joujou préféré ! Ca fait longtemps, peluche.
Un sourire en coin se dessine sur ton visage fou. Un sourire sournois, sadique... Un sourire qui n'indique rien de bon. Elle est arrivée au mauvais moment...

 



Code par xLittleRainbow

_________________
Merci à :
Papaye (Opaline/Jumpy/Moka) **: http://zupimages.net/up/17/32/mxgd.png
11 (Styx) **: http://zupimages.net/up/17/31/j6ro.jpg
- http://zupimages.net/up/17/16/6g86.jpg
- http://zupimages.net/up/17/32/vqkn.png
- (mi-Ryuk mi-Kitsune) http://zupimages.net/up/17/16/1y5b.jpg
Alec: http://zupimages.net/up/17/32/2l7v.jpg
- http://zupimages.net/up/16/44/jo4d.png
Cyani: http://zupimages.net/up/17/32/703q.png
Aki: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/07/pfs7.png
Terra: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/11/ny10.png
Éclipse: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/16/dr8w.jpg
Messages : 520
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 19
Dim 19 Mar - 12:46
C'est alors que vers ma droite j'entendis un rire. Mais pas un rire joyeux, un rire néfaste, dangereux et vicieux. Un rire que j'avais déjà entendus à mes débuts en entrant dans cette forêt. Je tournai vivement ma tête sur la droite, debout, droite, et raide quand je vis qui était entrain de sortir du buissons.

-Quelle bonne surprise, mon joujou préféré ! Ça fait longtemps, peluche. dit le nouvel arrivant avec se sourire que je savait mauvais sur lui.

Pas de doute, c'était le chat noir, le chat des cauchemars, c'était un Soldat, comment pourrais-je oublier ce jour la ? C'était gravé dans ma mémoire. Pourtant quand je le regardais, son regard semblait encore plus fous que la dernière fois, mais son odeur avait changé. C'était plus celle des humains,des Soldats, mais l'odeur de la forêt.
Mon instinct de survie s'enclencha, regarda frénétiquement autour de moi si il n'y avait pas d'autre ennemis. Je vis surtout que tous les arbres étaient rapprochés ensemble. Mmmm ça pourrait être une bonne chose.
Puis je revins au matous noir devant moi, je plissais les yeux, méfiante, je sentais mon pelage se hérisser par la tension, et je sentis mon corps s'accroupir par instinct. Ce genre de choses que l'on ne contrôle pas, que le corps fait de lui même. C'est assez pratique dans un sens. Je sentis d'ailleurs mes griffes sortirent, mais au fond contre lui je ne sais que niveau combat il a un gros avantage, depuis le temps j'ai seulement appris a me défendre et quelque attaque, mais je ne suis pas assez forte. Et engager la conversation amical était un choix qui était éradiquer depuis longtemps.

-Je ne suis pas un jouet, chat noir. Dis-je d'une voix en grondant un peu par instinct.

Hé oui il fallait bien que je le nomme ? Je connais pas son nom donc je le nomme en fonctions de son pelage non. Je regarde ses yeux qui semble si loin, si froid, comment en a-t-il fait pour en arriver la ? Est-il seul ? Serait-il malade ?
J'étais prête à décamper, loin, en courant, en faisant tout est n'importe quoi, mais j'étais figé sur le sol pour le moment, la respirations courte mais rapide, le cœur battant la chamade face a lui.

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 337
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 14
Mar 18 Avr - 13:06







Il y a certaines choses qu'on ne peut pas oublier

Feat Terra

ATTENTION : Le « renard » qui accompagne Ryuk n’est en aucuns cas réelle , il est le pur fruit de son imagination.

L'autre commence à regarder partout autour d'elle à ton apparition. Tu souris sournoisement. Elle n'a pas changé, toujours aussi amusante... Cette peur que tu as pu lire dans ses yeux la dernière fois... TU VEUX LA REVOIR. Elle te regarde alors à nouveau et plisse les yeux, méfiante. C'est fou ça, juste quand tu as besoin de te défouler un peu, elle apparaît. Tu peux dire qu'elle tombe à pic... Si elle savait ce qui t'es arrivé... Pourtant, elle se contente de rester là, en face de toi, le pelage hérissé, le corps accroupi. Elle sort même les griffes ! Eh bien, on peut dire que tu ne vas pas t'ennuyer ! Elle répond même qu'elle n'est pas ton jouet. Eh bien... Tout cela est bien plaisant... Tu commences à baver et ton regard devient plus menaçant, plus fou... La bave coule du coin de ta bouche, dégoulinant sur ton poitrail, se mélangeant à tes poils noirs-bleus. Puis, tu éclates de rire, projetant de la bave un peu partout. Tu es fou. Tu es malade. Encore plus que tu l'as pu être la dernière fois. Encore plus... Les voix... Elles murmurent... Renard... Il parle... ENCORE ET ENCORE. Tu rigoles encore plus fort, respirant fort et rapidement. Puis, tu te stoppes et regardes la chatte. Tu restes immobile un moment, un long moment, la regardant dans les yeux. D'un coup, tu te jettes sur elle, la poussant violemment contre un arbre. Et tu te remets à rire, entendant les voix de plus en plus fortes. Tu dis alors :
- Les voix... Elles hurlent... ELLES HURLENT.
Tu entends Renard éclater de rire à côté de toi. Tu lâches alors :
- La ferme Renard !
Tu te jettes sur lui aussi et l'envoyer balader sur le sentier. Puis, tu tournes vivement la tête vers la Caméléon et t'approches a pas lent, la bave coulant de plus en plus. Tu es complètement cinglé. Encore plus que toutes les autres fois.




Code par xLittleRainbow


_________________
Merci à :
Papaye (Opaline/Jumpy/Moka) **: http://zupimages.net/up/17/32/mxgd.png
11 (Styx) **: http://zupimages.net/up/17/31/j6ro.jpg
- http://zupimages.net/up/17/16/6g86.jpg
- http://zupimages.net/up/17/32/vqkn.png
- (mi-Ryuk mi-Kitsune) http://zupimages.net/up/17/16/1y5b.jpg
Alec: http://zupimages.net/up/17/32/2l7v.jpg
- http://zupimages.net/up/16/44/jo4d.png
Cyani: http://zupimages.net/up/17/32/703q.png
Aki: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/07/pfs7.png
Terra: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/11/ny10.png
Éclipse: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/16/dr8w.jpg
Messages : 520
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 19
Mar 18 Avr - 17:08
Le chat noir ne semble pas réagir à ce que je viens de dire. Non au contraire il semble plus fous que d'habitude, sa bave coule le long de sa bouche, elle coule même sur son pelage d ténèbres. Cela est si étrange et effrayant de voir un tel spectacle. Puis il rigole.
Ce rire si fous, si effrayant qui paralyse tout tes membres de peur. C'est comme si réfléchir à cette instant semblait impossible. Juste cette peur, ce rire qui m'hypnotise. Et le pire et que dans son rire, ca bave et projeter un peu partout. Je sens que des gouttes sont tomber sur mon visage. C'est vraiment dégeulasse.

C'EST DEGEULASSE !!

Je me retiens sur le coup de pas crier au scandale oubliant un instant la peur, car ça pour moi ça dépasse tout. De la bave. Franchement de la bave sur moi. Il a bavé sur moi quoi ! C'est horrible de la bave de soldats ou je ne sais quoi. Il était soldats non ? Eurk dans tout les cas ça reste berk. J'entends le rire s'arrêter. Me faisant reprendre conscience de la situations fatidique dans laquelle je suis. Il me regarde de ces yeux. Le silence pesant est la. Je ne bouge pas, de nouveau submerger par la peur entière. je devrais détaler. J'aurais du le faire mais trop tard. Il est le chat et moi la proie. Pris au piège. Puis-je encore faire quelque chose ? J'ai des doutes bien pesant la dessus.
Puis aussi rapide qu'un éclair de la nuit, sans que j' n'ais le temps de reprendre une inspiration, il se jette contre moi. Le choque est violent, je suis faible comparée à lui, je sens sa puissance dans ses pattes. Ses muscles sont gonflés à bloc. Puis je me sens percuté quelque chose de dure et de rugueux. Ma tête cogne violemment contre ça. Je sens que c'est un arbre, mais tout de même ça fait un mal horrible. J'ai l'impressions que ma tête allait exploser en un coup. Comment pourrais-je seulement me défendre contre un tel déferlement de puissance et de violence ? Aucune chance.
J'entends à nouveau ce rire pétrifiant, et quand je rouvre mes yeux, c'est pour voir ce regard fous face à moi. je vois ces crocs blanc et pointus le temps qu'il rigole.

-Les voix... Elles hurlent... ELLES HURLENT.

Je reçois des postillons de bave ce qui me met en colère. Je ne supporte pas ça, ça m’énerve. Seuls les chatons bave. Comment il peux vers cette chose indignes ? Et puis de quoi il parle à la fin ? Je n'entends aucune voix à part son rire affreux ! Ou alors son pouvoir lui fait entendre des voix, mais ça reste pas logique. Si il entends des voix, pas la peine de me hurler dessus comme ça, surtout que je comprends que dalle !

-La ferme Renard !

Puis il se jettes et se bas, avec personne. Ou alors il bat l'air, mais je sais pas si battre l'air ça fait quelque chose à part un peu de vent. A moins que l'air lui parle et l'air se nomme Renard.

Non non non, la ça va trop loin. Il doit voir des choses pas nette ce chat noir ! Il a besoin d'aide surtout !

Je le regarde se battre dans la vide, et même si mes membres son paralysée de peur, je le regarde incrédule, ne comprenant pas ce qu'il fait.
Puis d'un geste vif, sa tête finit par se tourner vers moi. Ses yeux fous aussi et il approche à pas lent avec sa bave coulante. Sa BAVE. Encore ça. Pas question se subir sa bave.

-Beurk ! Pas question ! Pas dans ces conditions ! Abuse pas !Deja comme ca !

Si je devais mourir, ce serait certainement pas avec de la bave d'un autre chat plein sur mon pelage. Alors la non. Déjà comme ça c'est assez horrible, je compte pas mourir, je ne veux pas mourir, je veux vivre, je veux voir encore mes amis. Je veux pas mourir contre un chat qui bave sur moi. C'est la pire des morts qui soit possible.
Rapide comme je le pouvais, je me retournais vif et avec mes griffes qui s'étaient endurcis avec le temps, je grimpais le tronc de l'arbre, en essayant de monter le plus haut possible, jusqu'a arriver à une grosse branche, sur laquelle j'y avancais, cramponnant mes griffes dedans. Je tournes la tête pour voir chat noir juste en bas. De la ou j'étais je lui lancais énervé.

-Arrêtes de baver ! C'est chiant ! C'est DÉGUEULASSE !

Puis malgré la peur, malgré que ce que je pouvais dire pouvais le rendre encore plus énerve et malgré que je sois complètement folle de faire ça, je sais pas pourquoi, mais je voulais essayer. Le chat noir de la dernière fois, celui de la dernière fois était peut être sadique au plus au point, un Soldat de cauchemars, mais il était vivant. La on dirait un mort posséder.
Au fond de moi j'avais tellement peur, tellement peur de mourir sous les yeux d'un fous qui n'était plus qu'une coquille vide. Tellement peur de ne plus revoir un jour mes amis. Mais je voulais essayer, parce que c'était mon rang.

-Je t'en prie reviens à la raison. Il n'y a aucune voix ! Laisse moi t'aider à redevenir comme avant. Normal, sans voix. Laisse moi t'aider. Lui dis-je en essayer de le convaincre.

Même si je sais que ça semblait impossible à faire. Mais au fond le chat qu'il était avant il est toujours la non ? Il est quelque part j'en suis sur. Il est juste emprisonner.

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 337
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 14
Sam 22 Avr - 12:32






 

 
Il y a certaines choses qu'on ne peut pas oublier

 
Feat Terra

 
ATTENTION : Le « renard » qui accompagne Ryuk n’est en aucuns cas réelle , il est le pur fruit de son imagination.

Tu crois l'entendre dire quelque chose. Mais sa voix est lointaine... Très lointaine. Ce n'est qu'un simple murmure parmi tant d'autres. Puis, tu la vois décamper en vitesse vers un arbre. Tu la suis en rigolant et bavant de plus en plus. Elle parle. Tu peux reconnaitre ne serait est ce qu'un peu le timbre de sa voix dans toutes les autres. Mais, tous ce mélange tellement dans ta tête. Tu ne sais plus faire la différence entre ce qui est réel et ce qui se passe à l'intérieur de toi, que tu inventes peut être bien. Tu commences alors à tourner autour de l'arbre en attendant qu'elle descende. Tu peux grimper aussi, mais tu n'en as pas l'envie... Pour l'instant. "Laisse-moi t'aider" à ces simples mots, tu t'arrêtes. Les seuls mots que tu as distingués parmi tant d'autre. Pourquoi ? Le temps s'arrête autour de toi. Tu te remémores Hishika. Cette pauvre chatte que tu as secourue, que tu as... Aimé ? Est si tout cela était faux ? Est si tu n'as rien compris depuis le début ? Serait ce... Une erreur ? Non ! Jamais ! JAMAIS ! Pour les autres, cet instant n'a duré que quelques secondes, mais pour toi, cela t'as semblé une éternité. Unéternelle combat qui se bouscule dans ton crâne. Tu hurles, tu tournes autour de l'arbre, tu rigoles, tu te stoppes, dévisage l'autre d'un regard plus fou que jamais puis rebelote. Puis, tu t'arrêtes vraiment cette fois. Tu te mets bien droit face à l'arbre et commences à le griffer de plus bel. Tu dis comme possédé :
- Descends, descends, descends... Descends !
Tu relèves ton regard vers la Caméléon et commence à monter à l'arbre. Si elle ne descend pas, c'est toi qui iras la chercher en haut. Enfin arrivé à sa hauteur, tu t'équilibres sur la branche où elle est. Tu la regardes dans les yeux en bavant et grognant, comme un animal atteint de la rage. Tu sors tes griffes, montre les crocs, près à l'attaquer comme une bête sauvage, sanguinaire, sans sentiment, sans remords. Tu as déjà tué, tu peux le refaire...

 



Code par xLittleRainbow

_________________
Merci à :
Papaye (Opaline/Jumpy/Moka) **: http://zupimages.net/up/17/32/mxgd.png
11 (Styx) **: http://zupimages.net/up/17/31/j6ro.jpg
- http://zupimages.net/up/17/16/6g86.jpg
- http://zupimages.net/up/17/32/vqkn.png
- (mi-Ryuk mi-Kitsune) http://zupimages.net/up/17/16/1y5b.jpg
Alec: http://zupimages.net/up/17/32/2l7v.jpg
- http://zupimages.net/up/16/44/jo4d.png
Cyani: http://zupimages.net/up/17/32/703q.png
Aki: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/07/pfs7.png
Terra: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/11/ny10.png
Éclipse: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/16/dr8w.jpg
Messages : 520
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 19
Mar 25 Avr - 19:09
J'avais à peine prononcer ces mots que chat noir en bas de l'arbre s'arrêta à ma grande surprise. Comme si ce que j'avais dit l'avais figé pendant un moment. Il semblait soudain être ailleurs. Être dans un autre monde, peut-être révolus ? Est-ce que cela pourrait le faire revenir à la raison ? Le faire revenir à lui même ? Est-ce que il arrêterait de baver alors ? Ce serait une bonne chose alors, même beaucoup !
Puis alors que je pensais à avoir une lueur d'espoir un long hurlement sortit de chat noir, me faisant sursauter, manquant de peu de tomber de ma branche. Puis avec horreur je le vis tourner autour comme un prédateur féroce autour de l'arbre, ça démarche folle et dangereuse, son rire diabolique et effrayant qui n'avait rien de normal. Non ça n'était en rien d'un comportement de chat, enfaite ça fait plutôt penser aux expériences ratées des humains, ces monstres sans âmes qui n'ont plus rien. Je ne les avais jamais vues, mais quand j’écoutais les histoires des Reines et des nourrices, il y avait de quoi en reconnaitre. Est-ce que chat noir était devenue une demi expérience raté ?

Puis d'un coup le silence se fit à nouveau. Ce silence lourd et pesant qui nous sert les entrailles, je secouais ma tête pour revenir à la réalité et je le vis me regardant de son regard si froid qui semblait dénué de tout. Dénué de sens, de raison, et même de vie. Comme éteint, comme mort, plus rien. J'entends alors ce bruit d'écorce, qui me tue les oreilles, et je le voie, toujours aussi fous, entrain de griffer ce qu'il pouvait de l'arbre.

-Descends, descends, descends... Descends ! Dit-il se sa voix qui n'as plus de sens.

Puis je vie quelque chose que j'en oubliais de respirer, tant j'avais oublié cette petite chose futile. Il commençait à grimper au tronc de l'arbre, le regard fous, ces griffes luisante et vive qui écorchais le troncs faisant tomber une pluie d'échardes. Je me retournais sur la branche pour na pas être dos à lui et commençais à reculer. Puis il fus la. Sur la même branche ou j'étais. Mon cœur battait si fort que j’étais sur qu'il l'entendait, j'ai même l’impression de ne plus avoir de cœur qu'il a cesse de battre tant il cogne. Il approche comme le pire des prédateur grognant de sa sauvagerie, ses griffes longues, prête à déchiqueter. A me déchiqueter sans doute. Chat Noir voulait ma mort, et il n'avait pas de raison de me tuer, je ne lui ais jamais rien fait. Mais justement, Chat noir n'avait pas de raison, il n'avait plus de raison. Il n'avait rien, c'était plus un chat devant moi, c'était autre chose qui avait cessé de vivre et qui se laissait mourir de l'intérieur. Et il avait autre chose.
Une autre chose qui refaisait apparition, me faisant presque oublier Chat Noir si je savais que cette chose lui appartenait. Sa BAVE. Longue et dégoulinante hors de sa bouche, pour tomber sur la branche, ou bien tomber sur l'herbe tout en bas.

Je reculais encore, mais je sentis la branche bouger. Reculer encore finirait soit par craquer soit par tomber à la renverse. Puis je vis quelque chose au dessus-de nous. Une branche légère, facilement à bouger. Malgré ma peur qui me rongeait et m'empêchait de bouger, j'essayais de la combattre, et me relevais pour choper cette branche entre mes crocs. Je la tenais fermement entre mes crocs, et commençais encore à reculais, malgré que la branche ou j'étais, commençais à pencher, devenant trop faible. Malgré ma peur et la branche entre mes crocs je lui lançais grommelante.

-Tu comprends rien ! Vas. T'en. Avec. Ta. BAVE ! Je criais le dernier mot de toutes mes forces pour me vider de ma peur et pour qu'il comprenne clairement le mot. Avec ou sans raison.

La branche revint vers lui sur sa tête et j'en profitais pour me tourner, déployant mes ailes et sauta. Je ne savais pas voler, j'avais pas appris, mais elle me servait à atterrir en douceur plus ou moins quand je sautais d'une petite hauteur. De la ou j'étais c'était la limite, car lorsque j’atterris sur le sol, je le heurta fortement en faisant plusieurs roulades. J'arrachais un léger cris, j'avais un peu mal à ma patte arrière. J'ai du mal atterrir dessus. Puis me détachante malgré cette douleur je grimpais à un autre arbre. Je sentais ma patte arrière droite qui avais du mal, je le sentais, grimper mettait plus de temps. J’atterris à nouveau sur une branche essouffler, cette fois-ci. Je pourrais pas faire ça indéfiniment.
Coucher sur la branche le temps de reprendre le peu de souffle que je pouvais avec cette branche je lui lançais :

-Je ne descendrais Jamais, jamais, jamais, JAMAIS ! Tu m'entends ? Je descendrais certainement pas avec ta bave puante et dégueulasse ! C'est quoi ces manière de baver sur tout ce qu'il bouge ! Je m'arrêtais avant de cracher. Méchant Chat Noir ! Vilain Chat Noir qui n'est même pas polie !

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 337
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 14
Mar 25 Avr - 19:49






 

 
Il y a certaines choses qu'on ne peut pas oublier

 
Feat Terra

 
ATTENTION : Le « renard » qui accompagne Ryuk n’est en aucuns cas réelle , il est le pur fruit de son imagination.

La féline commence à tirer une branche. Tu ne sais pas pourquoi. Tu ne cherches pas pourquoi. Tu te prépares à lui sauter dessus quand elle te relâche la branche dans la tête. Elle te fouette la joue, faisant couler ton sang petit à petit. Tu passes légèrement ta patte dessus.C'est tout ? Tu lèches le sang et lâches un rire sournois. Tu descends de l'arbre maladroitement et regarde autour de toi. Enfin, tu la vois. La, sur une autre branche. Ce n'est pas possible ? C'est un écureuil celle-la ou quoi ? Cette fois-ci, tu ne réfléchis pas, tu grimpes à l'arbre rageusement, mais une fois à son niveau, la branche cède sous vos deux poids. Paniquer, tu t'agrippes à l'épaule de la Caméléon pour l'entrainer dans ta chute. Puis, le choc arrive. Tu tombes lourdement sur le sol, tête la première. Heureusement, ce n'est pas une grosse chute. Ta vision devient floue, mais tu tentes quand même de te relever. Tu vacilles et retombes lourdement sur le sol. Tu restes au sol quelques secondes avant d'entendre une voix qui t'appelle. Cette voix... Tu la connais. Tu lèves la tête et tu la vois... Elle... Avec son pelage crème et sa mèche... Hishika. Tu te lèves complètement et la regarde gueule bée. Elle disparait. Tu entends alors des couinements derrières toi. Tu te retournes et tu vois maintenant tes chatons... Ces deux petites boules de poils qui remuent dans tous les sens. Ils disparaissent. Tu vois ta mère, ton père, ton frère, ton ancienne compagne, tes chatons... Tout autour de toi. Ils murmurent des choses... Mais quoi ? Qu'est-ce qu'ils veulent te dire ? Tu secoues la tête. Reprends toi ! Tu dois tous les tuer ! Tu grognes alors, queue entre les pattes, oreilles rabattues et furieusement, tu les égorges un par un. Comme tu as engorgé cette Solitaire l'autre jour. Soudain, tout disparait. Le monde redevient normal et tu vois à nouveau la féline en face de toi. Retour brutale à la réalité.
- Tu vas mourir comme tous ceux que je viens d'égorger... Grognes-tu, baissant la tête d'un air plus menaçant que jamais

 



Code par xLittleRainbow

_________________
Merci à :
Papaye (Opaline/Jumpy/Moka) **: http://zupimages.net/up/17/32/mxgd.png
11 (Styx) **: http://zupimages.net/up/17/31/j6ro.jpg
- http://zupimages.net/up/17/16/6g86.jpg
- http://zupimages.net/up/17/32/vqkn.png
- (mi-Ryuk mi-Kitsune) http://zupimages.net/up/17/16/1y5b.jpg
Alec: http://zupimages.net/up/17/32/2l7v.jpg
- http://zupimages.net/up/16/44/jo4d.png
Cyani: http://zupimages.net/up/17/32/703q.png
Aki: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/07/pfs7.png
Terra: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/11/ny10.png
Éclipse: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/16/dr8w.jpg
Messages : 520
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 19
Mer 26 Avr - 23:15
Perché sur ma branche est toujours autant essoufle, en plus en lui criant dessus. J'observe alors impuissante la suite de ce qui arrive. Je vois alors Chat Noir descendre avec précipitation l'arbre ou j'étais auparavant et venir avec une colère indescriptible au pied de l'arbre ou je me trouve. Je n'ai le temps de rien faire que je le voie, grimper l'arbre à une vitesse fulgurante. Je n'ai plus assez de force pour à nouveau faire ma galipette. Est-ce que il va me tuer là ? Maintenant sur cette branche comme une vulgaire proie ? Avec de la bave ?
Puis il est la. Devant moi, à ma hauteur, ses crocs d'un blancs si pure en contraste de son pelage. Je ne bouge pas. Que puis-je faire de toute façon ? Face à lui je n'ai aucune chance avec ma défensive. Il est bien trop muscle et robuste pour moi et je sais qu'il coure vite, il sait très bien traque. Ça semble être sans issus cette fois. Je le sens même trembler, tant j'ai peur de mourrir la. Sans rien avoir connue, sans n'avoir recouvrir ma mémoire, sans avoir vue Hide grandir, sans revoir Aki et mes amis. Kaïgaan et Mimosas. J'ai l'impression de revoir chacun de leur visage apparaître dans ma tête.
Puis il y eu un craquement. Strident et lent d'abord. Je ne reconnus pas ce que c'est, enfin si, surtout quand je vis que je penchais dangereusement car d'un coup rapide sans faire quoique ce soit la branche craqué complètement. Sûrement qu'à deux cette branche est bien fragile. Elle ne peut pas nous supporter. Avec un geste vain je voulus m'échappe is en essayant de m'aggrioant, mais une douleur fulgurante et déchirante me traversais l'épaule. Chat Noir avait plante ses griffes dans mon épaule, ça faisait mal, ça brûlait et ce fut violent. Je ne suis pas assez forte et lui il est lourd alors je tombais avec lui direction le sol

Je fis plusieurs galipette en rebondissant avant d'atterrir ventre à terre sonné. Ma tête me faisais mal, oubliant presque la douleur dans mon épaule. Les arbres semble danser autour de moi, comme si ils se moquaient de moi, de mon sort.
Puis ma vision semble ce stabilisant, mais j'ai toujours ce mal de crâne horrible. Je vois alors face à moi à quelques longueurs de queue de felin Chat Noir. Lui aussi à terre. Je voulus d'abord l'aider avant de me rappeler rapidement qu'il voulait me tuer. D'ailleurs celui-ci se levait marchant de travers avant de retomber.
Lui aussi à l'air sonné, mais c'est SA faute. Il avait pas qu'à grimper sur l'arbre ! Puis ses oreilles se dresse, comme si le felin avait subitement entendus un bruit étranger ou familiers. Ou un danger peut être. Pourtant moi je n'entendais rien d'autres que le silence pesant de la foret.

Il se leva alors, il semblait bea et dans un autre monde. Car oui Chat Noir semblait étonné et subjuguait par ce qu'il voyait devant lui. Je regardais en arrière, suivant sa directions mais toujours ces arbres et ce silence pesant. Je ne comprends pas ce qu'il fait. Serait-ce une ruse ? Un piège ? Quand je le regarde à nouveau, il tourne la tête derrières lui, pendant un moment avant de regarder partout autour de lui. Il a l'air stresser et perdue vus comme ça. Un peu comme si il avait oublier tout ce qu'il y avait de vrai autour de lui. Il était définitivement ailleurs. Ses oreilles se rabattement furieusement après qu'il se soit secoue violemment la tête, il semble encore plus coléreux que d'habitude puis à la grande surprise il fait la même chose qu'avant. Il sa bat avec l'air.
Ma tête se penche d'un cote essayant de comprendre ce qu'il faisait. De la ou je suis on dirait soit une démonstration d'attaque bizarre ou alors il danse. Chat Noir aimait danser ? Avait-il des envies fugaces de danser qu'il ne pouvait contrôler ? Peut être un pouvoir de danse qui est dérégler. Puis il atterrit à une longueur de queue face à moi.
Je ne bouge pas d'un poils, ma respiration est à peine perceptible, je ne sais pas quoi faire. Je le regarde dans ses yeux bleue qui semble vide. Il était ailleurs mais brusquement j'ai l'impression qu'il revient à lui, qu'il me revoie moi à nouveau. Je sens mon corps entier se raidir, l'impression que je me suis changée en pierre.

-Tu vas mourir comme tous ceux que je viens d'égorger...

Sa tête se baisse brutalement, son grognement terrifiant. Je suis toujours couche par terre et pour tout dire je ne sais pas quoi faire je ne comprends rien à ce qu'il dit. Il dit qu'il viens d'egorger, mais je ne vous personne autour de moi. Ou bien il parle de sa journée ? Quoique ce ne serait pas logique. Ou bien.
Ça est sur alors ! Quand il bat l'air il doit sûrement voir des choses que moi je ne voie pas ! Donc avant Chat Noir ne dansait pas ! Ni se battre avec l'air ! Il combattait quelque chose, et ce qu'il combattait le rendait encore plus fous.
Sûrement qu'il n'arrive pas à repérer ce qui est réel et ce qui ne l'est pas. Mais il a vraiment besoin d'aide ! Bon d'accord il veut vraiment me tuer, mais de toute façon dans tout ce que je fais je meurs forcément non ? Autant essayer de faire ce que je fais le mieux même à ma mort ?

Je me lève alors et recule le sentant trop devant moi. Il me fait peur. Vraiment peur. Car oui j'ai peur de souffrir, de la douleur qu'il va m'infliger, si ma mort sera lente pour son plus grand désir. Et peur de la mort je sais pas comment ça se passe.

-Il n'y a PERSONNE d'autres que moi ici Chat Noir ! lui dis-je d'une voie forte malgré ma peur mais il fallait qu'il m'entende. Il avait assez de mal comme ça à comprendre.

Je prie alors une décisions. Une décisions folle, digne de la plus crétine des cervelles de souris, même moi je le sais. Normalement on se bat ou on fuit face au danger. On ne vas pas vers le danger. Pourtant c'est ce que je fis malgré ma peur. C'est tout ce que je peux faire. Je ne suis rien d'autres. Je prends un petit coup d'élan avant de sauter vers lui. J'ai mal à mon épaule, elle me fait vraiment mal mais tant pis.
Mes pattes entouré fermement son coup, mais sans les griffes et sans l'étouffer. Je le tiens fermement pour ne pas lâcher. Je suis coller à son poitrail, malgré le fait que sa bave à couler dessus auparavant.
J'essaye de ne pas y penser. Je ne lâcherai pas. Je le lâcherai que lorsque il aura retrouver raison ou bien quand il m'aura tuer. Je le sais. Ma nuque est à sa mercie si il le souhaite. J'ai presque envie de pleurer tant j'ai peur de la fin. Mais je ne veux pas. Je veux encore croire. Malgré que je n'ai jamais aimé ce chat qui est un cauchemar, je préfère le savoir vivant avec de la raison plutôt qu'une chose sans vie. Ça je sais qu'il souffre.
On ne voit pas tout les jours un chat se battre dans le vide. Pour en arriver là il a du souffrir et il souffre encore, même si ce chat est méchant il n'a pas à souffrir de la sorte. Pas comme ça. Alors tant pis si ça s'arrête là. Même si j'avais tant de projet. Tant d'espoir.

-Je t'en prie Chat Noir, redevient comme avant, ce que tu voies est faux. Moi je suis réel ! Laisse moi T'AIDER !

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 337
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 14
Dim 30 Avr - 20:21







Il y a certaines choses qu'on ne peut pas oublier

Feat Terra

ATTENTION : Le « renard » qui accompagne Ryuk n’est en aucuns cas réelle , il est le pur fruit de son imagination.

La féline est toujours couchée sur le sol tandis que tu commences à t'avancer d'un pas lent, mais menaçant. Puis, elle se relève et commence à reculer, sûrement par peur ce qui ne fait qu'augmenter ton désir de tuer. Tu adores voir cette lueur dans les yeux de ta proie. Cette lueur qui te rappel à quel point tu peux être puissant et crains. Tu rigoles et continue d'avancer, mais tu es soudain stopper net. La Caméléon, après avoir dit des paroles qui se perdent au loin dans ta tête, court vers toi et t'agrippe le cou, comme si elle te faisait un câlin. Tu veux la repousser mais soudain, le monde devient entièrement blanc autour de vous. Il ne reste plus que toi et... Hishika ! Elle a remplacé la chatonne verte et maintenant, c'est elle qui t'agrippe le cou. Son doux parfum t'envahis les narines, sa fourrure danse avec le vent... Comment est-ce possible ? Elle pleure... Elle pleure entre tes pattes. Toi, tu es perdu, la gueule grande ouverte, tu ne comprends plus. Puis, des légers bruits de pas se font entendre derrière toi. Tu te tortilles la tête comme tu le peux sous l'étreinte de ton ancienne compagne et ce que tu vois te glace le sang. Tes chatons, courant après ta queue, ton frère te faisant un signe de la patte, tes parents, assis l'un tout près de l'autre, souriant de bonheur. La fierté et l'amour ce lit dans leurs yeux. Tu les regardes avec de gros yeux. Puis, tu secoues follement la tête et mors la patte droite de celle qui retient ton cou. Tu te dégages de son étreinte et hurle rageusement :
- Je vous ai tué ! Disparaissez tous !
Le monde redevient alors normal et tu vois à nouveau la minette en face de toi. Tu t'apprêtes à lui sauter dessus, mais Hishika réapparait alors à sa place. Tu secoues la tête dans tous les sens en te mettant de grosses baffes.
- Arrête ça ! Dégage ! Je ne t'ai jamais aimé !
Dis-tu à l'attention de ta compagne. Tu clignes plusieurs fois des yeux et vois cette fois-ci nettement ton joujou. Tu baves et rigoles en avançant vers elle. Tu vas jouer avec elle comme jamais...




Code par xLittleRainbow



_________________
Merci à :
Papaye (Opaline/Jumpy/Moka) **: http://zupimages.net/up/17/32/mxgd.png
11 (Styx) **: http://zupimages.net/up/17/31/j6ro.jpg
- http://zupimages.net/up/17/16/6g86.jpg
- http://zupimages.net/up/17/32/vqkn.png
- (mi-Ryuk mi-Kitsune) http://zupimages.net/up/17/16/1y5b.jpg
Alec: http://zupimages.net/up/17/32/2l7v.jpg
- http://zupimages.net/up/16/44/jo4d.png
Cyani: http://zupimages.net/up/17/32/703q.png
Aki: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/07/pfs7.png
Terra: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/11/ny10.png
Éclipse: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/16/dr8w.jpg
Messages : 520
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 19
Sam 13 Mai - 16:38
Je sert toujours le matous de toute mes forces autour de son cou, autant que je peux. Mes muscles fermement raidis, mes yeux crispé qui essaye de rester le plus longtemps possible pour ne voir que les ténèbres. Et attendre. Attente longue car chaque seconde risque d’être la dernière. Je ne me suis jamais sentis aussi près d'être une étoile à tout jamais. Je sens Chat Noir qui se tortille dans plusieurs sens, je sens sa force dans ses muscles qui tente de me repousser. Je continue d'avoir les yeux fermés, mais je ne peux m'empêcher de me dire que c'est déjà bien. Il aurait pu me tuer. Il ne l'a pas fait, il tente juste de me déloger. Puis une douleur fulgurante se fait sentir dans ma patte avant droite dont je me retiens de hurler de douleur. Ses crocs sans plongé dans ma patte, ça brûle horriblement, j'ai l’impression qu'une chose tranchante traverse ma patte. Surtout que c'est sensible le bout des pattes. A cause de la morsure, Chat Noir arrive à se dégager de moi, mais il cri rageusement, encore une fois des choses incompréhensible.

- Je vous ai tué ! Disparaissez tous !

Je me sens reculer alors, mais debout sur trois pattes. Ma patte avant droite me fait horriblement mal, je peux pas la poser, et du sang s’écoule lentement. J'aurais préférais qu'il mord ma racine sur ma patte mais bon, c'est peut être mieux ainsi. J'aurais préférerais savoir de quoi il parle à la fin. Je n'ai pas l’impression qu'il me voit toujours. Sauf à ce moment la ou je le vois en positions qui s’apprête à sauter sur sa proie. Moi. Puis encore une fois il semble ailleurs. Il voie à nouveau ce que moi je ne voie pas. Sa tête se secoue rageusement et a mon grand dépit je le voit se donner des coup de patte. Ça fait mal à voir. Je le remarque, je le voie. Ça me fait pas sourire ou quoique ce soit de voir un chat devenant fous et se faire mal à lui même sans le savoir.

-Arrête ça ! Dégage ! Je ne t'ai jamais aimé ! Crache-t-il une nouvelle fois hors de lui.

Enfaite c'est comme si il ne voulait plus voir ou se rappeler de quelque chose. Peut-être quelque chose qui le dérange au fond, peut-être un infime regret qui reste au fond de lui, dans son cœur ? En tout cas ça doit être quelque chose qui le rend fous à force et qu'il ne fait que refouler. Peut-être avait-il aimé autre fois ? Quelque chose qu'il n'admet pas lui même.
Puis il revint enfin à lui, avançant de nouveau doucement, comme si il venait d'oublier ce qu'il venait de voir à l'instant. Son sourire diabolique, et encore une fois cette horrible bave, ce truc bien dégueulasse qui recommence encore une fois en gouttant sur l'herbe.
A force de baver Chat Noir va finir déshydrater, je voudrai pas savoir en été, il doit être dessécher le pauvre.

Il avançait, mais moi je restais debout, sans bouger. Sur mes trois pattes, l'autre toujours en l'air. Gouttant du sang sur l'herbe. Fuir ? Impossible. Il n'y avait pas d'échappatoire maintenant. Je ne pouvais ni courir, ni marcher, et à peine me battre contre une montagne de muscles. C'est comme si on savait déjà qui allait gagner rester vivant et qui mourir. J'avais jouer mes cartes, lui les siennes.
Pleurer ? Non, non je n'allais pas pleurer, je voulais rester forte surtout pour Hide. Et dire que j'avais promis à Hishika que je m'occuperais de son fils, je n'aurais jamais pensée partir si tôt. Je n'ai même pas pu retrouver son père, ni demander à Shinju qui était son père. J'ai faillis dans ma promesse. A cause d'un fous.
A cause d'un fous. Un fous qui n'est vide de tout et qui fuis tout. Qui fuis ses responsabilité et qui n'admets rien.
Je clignais des yeux, puis mes oreilles s’abattirent en arrière, mes griffes sortirent, mêmes si contre lui et mon état ne servirait à rien. Les yeux raidit et le regard en défis vers lui. Je lui parlais sombrement et presque moqueuse enfaite.

-Vas-y je t'en prie saute. Tue moi. Fais moi mal. Mais entre nous deux franchement c'est toi le plus faible. J'affichais un sourire tout d'un coup, malgré mon regard sombre. Regarde toi, tu passes ton temps à fuir. Tu fuis tes erreurs, tes responsabilités au lieu des les admettre. Je suis sur qu'en ce moment tu m'écoutes même pas, je parle à une pierre c'est vraie. Tu fais juste mal c'est tout. Rien d'autres. T'es pas vivant.

Je posais alors ma patte avant droite sur le sol, malgré la douleur et le sang, en cette instant je m'en foutais de toute façon. Après tout j'allais mourir ou voir pire, alors me tenir sur trois pattes ne sert à rien.

- Je suis rien sur la plan physique comparer à toi, mais je ne fuirais pas. Mais tu resteras faible. Parce que après m'avoir tué ou je ne sais quoi tu resteras faible. Tu continueras de fuir. Comme toujours. Tuer les autres c'est ta façon de fuir alors vas-y continue ton affaire. Saute. Tue moi. Fais moi souffrir. Tu n'est plus rien.

Je baissais ma tête. Je sentais mes crocs sortit avec un étrange sourire que je sentais s'étirait sur mon visage. Je n'avais plus peur. Certes la peur de la mort était la face à lui, mais depuis que j'avais pensais à Hide et ma promesse qui ne serait pas tenus, quelque chose que je n'avais jamais ressentis avant, était entrain de me prendre d'Aplomb. Je resterais jusqu’à la fin. Je l'attendais, qu'il vienne, qu'il vienne me faire voir la mort.

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 337
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 14
Dim 14 Mai - 11:29






 

 
Il y a certaines choses qu'on ne peut pas oublier

 
Feat Terra

 
ATTENTION : Le « renard » qui accompagne Ryuk et les voix qu'il entend ne sont en aucuns cas réelle, ils sont le pur fruit de son imagination.  

Tu continues à avancer, mais elle ne bouge pas. Pourquoi elle ne bouge pas !? Elle doit fuir ! Elle doit avoir peur ! Mais elle reste là. Elle te dit quelque chose, mais encore une fois, sa voix se perd au loin dans ta tête. Elle affiche un sourire qui te déplait fortement. Elle DOIT avoir PEUR ! Pourquoi elle ne s'enfuit pas ? Elle veut vraiment mourir ? Pas de problème, mais ce n'est pas bien amusant. Tu fouettes l'air de ta queue, agacé et grogne comme une bête sauvage. Tu baves de plus en plus, trempant ton pelage déjà sale. Tu respires fort et vite. Tout te semble lointain et irréel autour de toi. Renard apparaît derrière la minette, articulant lentement d'une voix sournoise et moqueuse "tue-la". Puis, avec un ricanement, il disparait. Tes muscles tremble de rage. Tu sais ce que tu dois faire. Tu te rapproches encore mais quelque chose t'agrippes fermement et te retiens. Tu tournes vivement la tête. C'est encore elle. Encore Hishika. Elle te tient avec détermination, les yeux remplies de larmes. Les voix t'hurlent que tu dois tuer la Caméléon, elle dit d'une voix douce que tu ne dois pas faire ça. Que tout ça ne rime à rien. Mais sa voix n'est qu'un murmure, les autres voix sont plus fortes. De plus, il est hors de question que tu l'écoutes elle. Tu craches alors le plus furieux possible :
- Lâche moi Hishika !
Tu lui mords la patte et fais volet-face. Tu lui fonces dessus et la mords au poitrail, la jetant au sol comme une vulgaire proie. Elle hurle de douleur. Tu lui assènes un dernier gros coup de griffe sur les flancs avant de te retourner vers l'autre chatte, les yeux encore plus fou. Ils sont remplis d'une colère noire, bien plus menaçante que les précédentes. A pas lent, tu t'avances à nouveau vers elle. Tu marmonnes des choses comme "Hishika" "Chatons" "Tuer". Sur le chemin qui te sépare de ton adversaire, il y a ton frère, ton père, ta mère, ta compagne, tes petits. Tous te regardent passer d'un air triste, mais tu t'en fiches. C'est le dernier de tes soucis. Enfin arrivé à la hauteur de la féline, tu relèves ton regard plein de rage vers elle. Tu restes un instant à la fixer, sans un mot. D'un coup, tu la frappes sur les flancs, toutes griffes dehors. Tu commences à rigoler. Des ombres apparaissent petit à petit autour de toi. Elles forment un cercle autour de toi et elle et encourage le combat, comme les Soldats l'avaient fait quand tu t'étais amusé avec Hishika juste avant son départ. Tu affiches un sourire de plus satisfait, bombant ton poitrail remplis de bave, redressant la tête. Tu tournes autour de ton "jouet" sournoisement, la regardant comme un rapace regarderait sa proie. Comme avec ta compagne, tu vas bien jouer avec elle...

 



Code par xLittleRainbow

_________________
Merci à :
Papaye (Opaline/Jumpy/Moka) **: http://zupimages.net/up/17/32/mxgd.png
11 (Styx) **: http://zupimages.net/up/17/31/j6ro.jpg
- http://zupimages.net/up/17/16/6g86.jpg
- http://zupimages.net/up/17/32/vqkn.png
- (mi-Ryuk mi-Kitsune) http://zupimages.net/up/17/16/1y5b.jpg
Alec: http://zupimages.net/up/17/32/2l7v.jpg
- http://zupimages.net/up/16/44/jo4d.png
Cyani: http://zupimages.net/up/17/32/703q.png
Aki: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/07/pfs7.png
Terra: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/11/ny10.png
Éclipse: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/16/dr8w.jpg
Messages : 520
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 19
Mar 23 Mai - 15:23
Chat Noir semble être au bord de la mort de folie, tant il bave, tant ses muscle raidis tremble. Il ne semble pas comprendre ce que je dis, il ne m'entends pas. Peut-être est-il en fin de compte devenus sourds et tout ce qu'il entend sont des bruits de souvenir. Je le vois s'approchais, je sens alors mes muscles se tendre en core plus prête à l'attaque, mais il s'arrête. Puis il se retourne. Comme si il voyait quelque chose encore une fois. Ça semblait être habituel chez lui de voir des choses que les autres voit pas.
Puis il crie quelque chose de toute fureur chez lui, qui me fait cessez de respirer.

-Lâche moi Hishika !

C'est comme si le monde c'était arrêté autour de moi. Je voyais Chat Noir sans vraiment le voir, je sais juste qu'il bougeait et s'agitais encore, frappant l'air et des choses invisibles. Pourquoi il avait dit ça ? D’où il connaissait le nom de mon amie ? De la mère de Hide ? Comme cette horrible chat la connait ? Il l'a croise une fois ? J’espère qu'il ne lui a pas fait de mal.
J'ai l'impressions que mon corps est devenus subitement une grosse pierre lourde et froide, tant je ne m'attendais pas à ça.
Ou alors il la voyait vraiment lui ? Il voyait les fantômes ? C'est ça les choses invisibles ? Une ombre se plaça devant moi, l'air semblait encore plus froid autour de moi, et en levant mes yeux je le vis, lui. Son regard glacial fous qui me regardais. J'avais l'impressions de ne plus rien faire. Comme si quelque chose m'avait empêcher de faire le moindre mouvement, la moindre parole. C'était vide.
Sans voir le moindre geste, je sens une douleur vive à mon flanc qui me fait tomber à moitie. Ne m'attendant pas au coup, trop perdus la ou j'étais.
Je suis toujours perdus dans mes pensées, mais le coup m'a un peu réveille on va dire. Je sens un liquide couler sur mon flanc, je pose ma patte avant droite dessus, puis je l'enlève et regarde ma patte ensanglanté. Imaginant le pire pour mon amie. Imaginant tant de chose. Je vois Chat Noir tourner autour de moi, son sourire sadique au livre.

A moitié par terre, la parole me revins. Mais je parle avec difficulté à cause des émotions, j'ai l'impression de manquer d'air.

-D’où tu connais Hishika ?

Puis je me relève complètement, mais je suis confuse, j'ai l'impressions d'etre perdus, d'avoir un gros nuage subitement au dessus de moi. Je me fiche de la brulûre à mon flanc qui me picote.

-Réponds ! D’où tu connais HISHIKA ? Lui demandais-je plus fort. Il doit me répondre, il vient de dire son nom, il sait parler c'est obliger. Peut-être qu'il réagis au nom de mon amie.

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 337
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 14
Jeu 25 Mai - 12:53







Il y a certaines choses qu'on ne peut pas oublier

Feat terra

ATTENTION : Le « renard » qui accompagne Ryuk et les voix qu'il entend ne sont en aucuns cas réelle, ils sont le pur fruit de son imagination.

Est-ce sa voix ? Est-ce que c'est elle que tu entends au loin, entre les hurlements des Soldats autour de toi, les voix qui hurlent tic tic toc, Renard qui murmure à ton oreille "Compagne, chatons, famille" en boucle. Regardant un point fixe devant toi, tu baves de plus en plus en grognant, projetant des postillons partout autour. Ta respiration se fait plus forte et plus bruyante. Puis, tu braques ton regard sur la Caméléon qui se relève. Elle a l'air confuse. Enfin, tu parvins à l'entendre. Elle crie fort et te demande d'où est-ce que tu connais Hishika. D'un coup, tout s'arrête. Plus de Soldats, plus de voix, plus de Renard. Seulement toi et cette question qui tourne en boucle dans ta tête. Ta vie défile devant tes yeux. Tu vois ta rencontre avec elle, votre déclaration, vos chatons. Tout défile à une vitesse folle et ce mélange de ton crâne. Des scènes te frappent par millions, comme si tu te faisais tabasser par une bande de chat. Tu vacilles, perdu. Tu finis par t'écrouler sur le sol, le regard vide. Tu regardes la féline en face de toi. Tu ouvres la gueule pour répondre, mais avant que tu es pu faire quoi que ce soit, tout revient d'un coup. La horde de Soldats, les voix, Renard. Tu ouvres grand les yeux et hurle de rage, couvrant tes oreilles de tes pattes avant. Confus, tu te redresses sur tes pattes et fixe la chatte dans le blanc des yeux un instant. Puis, tu te mets à rire aux éclats et marmonnes alors assez fort pour qu'elle l'entende :
- Compagne, Hishika, chaton, Shinju, Erohan...
Tu ris encore de plus en plus fort, te pliant en quatre. Tu la regardes, un sourire fou se dessinant sur ton visage. Ils vont tous mourir. Ils doivent tous mourir. Tu es-la pour t'en assuré. C'est ta mission. Ton objectif suprême. Ceux qui te feront obstacle mourront aussi. Ton monde sera rempli uniquement de sang. Le sang de tous ceux qui t'ont empêché ou t'empêcheront à l'avenir de devenir fort. Ton rire fou se transforme en rire sournois et sadique. Tu sors tes griffes remplies de sang et tends l'une de tes pattes en avant, la regardant avec satisfaction. Tu regardes à nouveau la minette et penses en souriant : A ton tour. Court vite ou meurs aujourd'hui.




Code par xLittleRainbow


_________________
Merci à :
Papaye (Opaline/Jumpy/Moka) **: http://zupimages.net/up/17/32/mxgd.png
11 (Styx) **: http://zupimages.net/up/17/31/j6ro.jpg
- http://zupimages.net/up/17/16/6g86.jpg
- http://zupimages.net/up/17/32/vqkn.png
- (mi-Ryuk mi-Kitsune) http://zupimages.net/up/17/16/1y5b.jpg
Alec: http://zupimages.net/up/17/32/2l7v.jpg
- http://zupimages.net/up/16/44/jo4d.png
Cyani: http://zupimages.net/up/17/32/703q.png
Aki: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/07/pfs7.png
Terra: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/11/ny10.png
Éclipse: http://zupimages.net/viewer.php?id=17/16/dr8w.jpg
Messages : 363
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 16
Ven 30 Juin - 13:16
Up~

_________________




Merci Ocene!:
 


Merci Rain!:
 
Messages : 520
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 19
Dim 13 Aoû - 20:29
Je suis debout surs mes quatre pattes, la peur au ventre, et cette satané brûlure sur mon flanc. Mais le fond je m'en fiche, je veux que Chat Noir réponde à ma question !
Pourtant celui-ci ne semble pas près à répondre, car encore une fois, il semblait plongé dans un monde ailleurs. Mais moi, je veux ma réponse.
Puis il fait encore une fois quelque chose qui arrive à me surprendre. Il s'écroule sur le sol, comme si ce que je lui avais dit, ma question, lui avait rappeler certaine chose. Ou alors sa folie le mangeait de l'intérieur, qu'elle horreur.
Je le voyait pourtant par terre, j'en éprouvé même une pointe de chagrin pour lui. Son esprit n'était pas celui d'autrefois, il était perdus et se battait contre lui même sans conscience.
Il semblait devenus à nouveau calme. Rationnelle pour la première fois. Je le vis vouloir me parler, et une petite lueur d'espoir s'alluma sans mon esprit, mais elle fut vite éteinte malheureusement.

Ses yeux s'ouvrirent en grand, et long cris s'en échappais qu'il me vrillait les tympans. Je du plisser un peu les yeux, car cela faisait mal à la tête. Ce cris de rage, remplissaient automatiquement d'effroi n'importe qu'elle chat. Ce chat est malade de la tête.
Peut-être qu'il a quelqu'un d'autre dans sa tête qui cherche à prendre le contrôle. Je me demande si il existe une plante contre ça.

Chat Noir finis par se relever être sur ses quatre patte à nouveau. Je me demande ce que il prépare si il a encore la capacité de réfléchir, il me regarde sans réellement me voir, et comme à son habitude, il rigole à nouveau. Je me sens déçu, il a encore perdus les quelques secondes ou il semblait rationnelle. C'est la qui se mis à parler.

-Compagne, Hishika, chaton, Shinju, Erohan...

Je l'entends, rigoler, mais mes yeux se mettent à observer le sol. Je commençais enfin à faire le lien, entre ce que mon amie m'avait dit au début qu'elle ne pouvaient partir des soldats. C'était donc lui qu'elle aimait ? Mais quand elle en parlait, c'était un chat gentils la défendant. Elle était heureuse avec lui. C'était pas...ce truc devant moi.
Du coup, je sais enfin qui est le père de Shinju, mais Erohan qui est-ce ? Un autre des enfants de Hishika ? Elle en a donc eu un deuxième ? Mais que lui est-il arrivé ? Serait-il mort ? Shinju le sait au moins ?
Je fis un pas en arrière en chancelant, et en relevant ma tête c'était pour le vois prêt encore une fois à attaquer.

Il est pas sérieux la ? Il est nul ou quoi, il pense qu'a ça ? Bon après c'est mieux que si il pensait à faire des choses avec toutes les femelles. Je me demande d’ailleurs ce qu'il font, mais aucun adultes a voulus me le dire.

Bon je suis légèrement bloque, je peux pas vraiment courir il va me rattraper et l'attaquer ça sert à rien. Quoique je peux me défendre sans vraiment l'attaquer au corps à corps, on me l'a bien appris ? Déjà le faire reculer de moi, il est bien trop près. Je regarde en vitesse le sol et vois près de moi ce que je voulais. En un bon je fus devant la chose que je voulais, une pierre. Ni trop grosse ni trop petite. Je me tournais et avec mes patte arrière je la fi percuter vers Chat Noir, mais je ne sais ou. J'étais prête à lancer d'autres choses. Le sol était remplis de choses pour le combat et je m'en servirait, comme quand on me l'a appris.

-Est-ce que tu veux voir sa tombe ? Dis-je froidement. Ce ton, ne m'étais généralement pas habituelle, mais la si.

Je ne le quittais pas des yeux. J'avais deja repéré d'autres pierres, des branches, et des choses d'humains que je ne connaissais pas. Courir me ferait mal d'avantage et il me rattraperait.

-Ou est Erohan ? Et as-tu eu une deuxième portée avec Hishika ? Dis-je en grognant.

C'était par instinct, ce genre de chose qu'on ne peut contrôler. Il était le fils de ma meilleur amie et je venais d'apprendre son existence. Et maintenant je voulais savoir si Chat Noir était aussi le père de Hide. Si il lui reste encore de la cervelle bien sur.

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il y a certaines choses qu'on ne peut pas oublier (Feat Ryuk)
» Il ne faut pas appeler richesse, les choses que l'on peut perdre. ~ Shanae
» [Terminé] Le passé ressurgit, certaines histoires refont surface et un lien se rompt (Pv/ Carter)
» Certaines choses sont intouchables | Alec & Effy
» La marine doit comprendre certaines choses ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Zone de RP :: Zone en Mutation :: Le sentier-
Sauter vers: