Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
Melwyn - Jalouse, mauvaise et fière de l'être
Mer 15 Mar - 13:46

Nom du personnage
Citation

• Sur Felinae

• Nom : Melwyn
• Sexe : Femelle
• Âge : 2 ans
• Clan : Soldat
• Rang : Première ligne
• Race : Origine Somali et Norvégien

• Pouvoir : Un seul pouvoir auquel vous devrez appliquer des conditions d'utilisation pour ne pas avoir de personnage surpuissant.

Melwyn aurait dû avoir des cristaux brillants capable de manipuler la lumière et les ombres pour créer des illusions mais sa mutation ayant échouée, seule de simple plaques polygonales friables sont apparues. En revanche, Melwyn souffre tout de même de temps en temps d'effet secondaire. Ils se manifestent par un violent mal de crâne suivit de crachement de sang.

• Physique : Pas de lignes imposées mais des phrases seraient malgré tout les bienvenues. Deux caractères physiques particuliers (ailes, couleur des yeux étrange, aura, plusieurs queues, etc) sont autorisés.

Melwyn est une chatte assez grande et musclée. Haute sur patte et dotée d'un ossature plutôt forte, elle est naturellement rapide et puissante. Ont remarque assez facilement sa musculature, surtout au niveau de ses larges épaules. Ses pieds sont ronds et forts, cachant des griffes blanches que Melwyn n'a presque jamais utilisé. Son pelage est souvent recouvert de grains de poussière provenant des « écailles » sablonneuses situées sur son front, ses flancs et les côtés de sa queue. Presque laineuse et très épaisse, sa fourrure est plus longue et ondulée au niveau du poitrail, des épaules et de la croupe. Elle est d'un brun-roux uni et chaleureux, à l’exception du bout de sa queue, plutôt courte mais aux poils longs et ébouriffés, qui est blanc. Son visage est plutôt triangulaire, adoucit par ses joues aux longs poils denses. Ses oreilles, hautes placés sur sa tête, son relativement grandes, ont les extrémités entaillés et sont généreusement fournit en poils. Son museau est court et large, sa truffe petite et noire et son menton fort laisse deviner une puissante mâchoire. Ses vibrisses sont très longues et d'un blanc discret. Ses grands yeux en amandes, souvent plissés, sont d'un vert-jaune peu commun. Melwyn porte presque tous le temps un armure légère et élégante qui compense son absence de pouvoir. Souple et articulée, cette protection ne la gène jamais dans ses mouvements et la protège assez efficacement, malgré les nombreuses ouvertures qu'elle laisse. Elle est faite dans un métal blanc et mate. Ses pattes avants sont aussi équipées de gants, au bout desquels sont forgés de longues griffes artificielles très tranchante et indestructibles. Elle ne s'en sépare jamais et à appris à les utiliser aussi bien que s'il s'agissait de ses propres griffes. Autour de son cou, Melwyn porte un collier, offert par la scientifique qui s'est occupée d'elle dans son enfance. Le pendentif, accroché à un long ruban blanc, est un joli cristal orangé, taillé en forme de larme allongée. Melwyn aime ajouter d'autre objet à son collier, comme des plumes, des ossement, des clous…

Spoiler:
 

• Caractère : Cinq lignes minimum.

Très jalouse des autres, Melwyn ne parvient à évacuer sa frustration que dans des moqueries et des actes cruels qu'elle est capable de perpétuer jusqu'à la fin des jours de sa victime. Terriblement abrupte, elle est d'une franchise volontairement vexante. Elle affirme ses pensées d'une manière péremptoire, tranchante et parfois même dit des choses qu'elle ne pense pas, dans le simple but de blesser les autres. Son attitude peut être très désinvolte, comme très menaçante, en fonction de son interlocuteur. Elle aime agacer les autres jusqu'à la limite du supportable et joui de leurs malheurs. Provocante, Melwyn n'hésite pas à chercher les embrouilles pour se distraire, se mesurer aux autres ou parfois même pour juste se tourner dérision devant un petit public. Dotée d'un fort tempérament, son regard est dur et déterminé. Elle se fiche d'avoir raison ou tort mais déteste que se soit quelqu'un d'autre qu'elle-même qui lui fait remarquer son erreur. Elle n'aime pas montrer sa détresse ou ses faiblesses et cache souvent ses émotions. La plupart du temps, elle garde affiché un sourire ironique, carnassier ou cruel. Melwyn se fiche de ce que pense les autres d'elle et, égoïste, elle n'agit que dans son propre intérêt. Elle est capable de se vanter de ses propres défauts, de passer du coq à l'âne, de se tourner elle-même en dérision avec violence… Bref, elle est prête à tout pour surprendre, déstabiliser ses camarades car elle aime sentir qu'elle mène la danse. Malgré son attitude désagréable et sa jalousie envers ses camarades, elle ne les hais pas réellement. Elle se contente de se servir d'eux pour passer sa frustration. Elle miaule d'une voix plutôt grave et cassante. Elle a des expressions bien à elle et s'exprime toujours avec beaucoup de familiarité ou de mépris.
Melwyn est une chatte désespérée et qui ne se prend pas au sérieux, brisée par l'échec de sa mutation. Elle n'est pas en paix avec elle-même et a constamment la sensation de devoir prouver sa valeur aux autres. C'est pour cette raison qu'elle tourmente, rabaisse et blesse cruellement ses camarades. Parfois mélancolique, elle se demande ce qu'aurait pu être sa vie si sa mutation avait réussit. Loyale et intelligente, Melwyn ferait n'importe quoi pour les chats en qui elle a vraiment confiance. Elle tient fort à eux, même si elle reste très taquine, parfois agaçante. En présence de ses rares amis, elle n'est plus la même. Dotée d'un sens de l'humour bien à elle, Melwyn n'hésite pas à en user pour rendre le sourire à un être cher en détresse. Elle sait écouter, respecter et essai toujours d'apporter son aide, même si parfois elle est un peu brusque. Face à un chat inconnu, Melwyn essaiera de le contrôler et de le soumettre. Elle pourra se montrer très méprisante et cruelle mais si ce chat à « une bonne tête » elle peut aussi être amicale et tenter de gagner sa confiance. Concernant ceux de Felinae et les Caméléons, Melwyn est impitoyable. En bonne Soldate, elle fait tout ce qui est en son possible pour exaucer les vœux des humains, qu'elle suit presque de son plein gré. Toutefois, depuis que l'humaine qui s'est occupée d'elle dans son enfance est partie, il ne lui faudrait pas grand-chose pour que sa dévotion aux Hommes flanche et qu'elle tente une évasion.

• Histoire : Dix lignes minimum

Petite j'étais très naïve. Une vraie boule d'énergie qui ne demandai qu'à voir le monde. Mais j'étais là, enfermée dans cette cage, avec des centaines d'autres chatons. Je ne savais pas exactement ce que je faisait là. Ma mère et mon père, à qui j'avais été arraché à peine sevrée, m'avaient juste dit qu'un grand destin m'attendait. Enfin, un grand destin, tout est relatif... C'est vrai que pour deux simples misérables Reproducteurs des labos des Hommes, n'importe quelle vie pourrait sembler grandiose. Moi, toute naïve que j'étais, je les avais cru. J'attendais donc mon « grand destin » aux côtés des autres chatons. Pas un seul moment je ne m'étais dis : « Tient, c'est bizarre que tant d'autres aient aussi droit à un grand destin... ». Dans la pénombre de la pièce où étaient entreposées nos cages, j'entendais les miaulements impatients ou apeurés de mes semblables. Je n'étais pas inquiète, sûre qu'une vie géniale m'attendais derrière les porte close de la salle. Vous savez, c'est cette certitude stupide qu'ont les petits à croire que leurs parents savent tout et ne peuvent pas se tromper. Assise bien droite, j'attendais qu'un Homme vienne me chercher pour m'amener à mon « grand destin ». Enfin, un grand homme vint me chercher. Il ouvrit la porte de ma cage et me saisit par la peau du cou. Je m'étais laissée faire, impatiente de voir où j'allais être emmenée. Allai-je enfin voir le ciel ? Pourrai-je courir dans l'herbe verte dont ont m'avais tant parlé ? M'apprendrait-ont à chasser ? Une foule de questions toutes plus naïves les une que les autres se bousculaient dans mon esprit de chaton rêveur. L'homme m'amena dans une salle blanche, où une lumière crue et peu naturelle me creva mes yeux. D'autres hommes vinrent autour de moi. Ils m'injectèrent toute sorte de produits puis m'implantèrent une puce électronique dans la nuque. J'étais si fière, je croyais vraiment que j'allais devenir une exploratrice ou quelque chose de ce goût là. J'étais loin de me douter que leur puce était en fait un mouchard, qui leur permettrait de surveiller chacun de mes faits et gestes. Ils me portèrent ensuite dans une pièce plus confortable, où d'autres chatons attendaient encore. Je n'en connaissait aucun, mais j'ai murmuré à mon voisin :
- « Dis, tu sais quand est-ce qu'ont pourra aller dehors ? »
L'autre, un peu plus au courant que moi avait répondu :
- « Très bientôt, quand nos pouvoirs se seront éveillés ! »
Nos pouvoirs ?! m'étais-je demandé avec enthousiasme. Un sommeil profond et tout noir m'avait ensuite gagné. À mon réveil, je n'étais plus la même. À vrai dire, plus personne n'étaient les mêmes. Je regardais autour de moi et, entre l'émerveillement et l'intimidation, je découvrais des chatons cornus, ailés, doté de pinces, de tentacules... De vrais guerriers près à explorer le monde ! Et moi, toute petite au milieux de ma cage, de quoi avais-je hérité ?
Impatiente de découvrir mon pouvoir, je me penchai au dessus de ma gamelle d'eau. La surface cristalline me renvoya l'image de mon visage et je vis que quelques espèces d'écailles étaient apparues sur mon front. Elle était ternes et semblaient plutôt fragiles. C'était tout ? Où étaient mes griffes surpuissantes, mes pouvoirs de télékinésie ? Hin hin, quand j'y repense, qu'est-ce que je ne donnerais pas pour revoir mon expression ! L'expression de celle qui vient de comprendre que son « grand destin » se limitera à regarder de loin les autres explorer et s'entraîner.
Accablée, j'avais regardé les autres avec jalousie. Des Hommes venaient les sortir de leur cage et les emmener au camp d'entraînement. Quand quelqu'un vint enfin me chercher, je l'entendis appeler :
- « Professeur, je crois que nous avons encore une expérience raté ! »
On m'examina sous toute les coutures puis le verdict tomba, soufflant tout mes résidus d'espoir : ma mutation avait échouée. J'aurais dû avoir un corps recouvert de cristaux capable de manipuler la lumière pour créer des illusions, mais ils s'étaient mal formés et j'avais hérité de simples de plaques polygonales ternes et friables. Qu'allaient-ils faire de moi ? Je ne pouvais même pas devenir Reproductrice, mon ADN ayant été modifiée aléatoirement, les chances de me trouver un compagnon adapté étaient quasiment nulles. Je ne pouvais pas non plus devenir Soldat, puisque je ne possédait aucun pouvoir. La jalousie me dévorait. Pourquoi fallait-il que ce soit moi la ratée, l'inutile ? Alors que je tournais dans mon esprit toute ma colère et ma jalousie, un violent mal de crâne me prit, puis je me mis à cracher du sang. Et voilà que les effets secondaires de ma mutation se manifestaient pour la première fois. Si seulement mon pouvoir avait valu la peine d'une telle douleur…
Plus tard, les Hommes n’emmenèrent encore dans une autre salle. A ce moment là, je croyait vraiment que tout aller se terminer pour moi. Adieu grand destin. Adieu aventure. Ils pointaient sur moi l'aiguille menaçante d'une seringue quand elle intervint. Cette femme. Petite, des cheveux roux, court, mal peignés et un doux regard vert jade. Sortant des rangs des scientifiques, elle fit arrêter ma mise à mort. Une aura de calme et de gentillesse émanait d'elle et parvint à m'apaiser, à me faire oublier ma jalousie et ma peur. Serma entrait dans ma vie. Cette humaine s'est occupée de moi, m'a offert une seconde chance. Elle m'a donné une jolie armure, légère et protectrice et des griffes artificielles. C'était peut-être une bien maigre consolation et je n'oubliais pas pour autant ma jalousie envers tous ces chatons qui avaient eus mon grand destin mais j'avais au moins échappé à la mort. Même si j'aurais toujours une faiblesse par rapport aux autres et que je ressentais toujours  un besoin de prouver ma valeur, ma supériorité, Serma m'avait offert son amour, que je n'oublierais jamais. Elle me fit entraîner auprès de son autre de chatte, Asie, qui n'avait pas non plus mutée correctement. Serma et moi devinrent très proches et, avant de me laisser pour un endroit dont j'ignorai tout, elle me donna un collier dont je ne me sépare désormais plus.

• Dans la vraie vie

• Pseudo le plus souvent utilisé : Ariemm
• Âge : 15 ans
• Comment as-tu découvert le forum ? De top-site en partenariat, un peu par hasard
• Autre chose ? Beau forum ! J'adore le contexte ! Par contre, je pense que du rangement pourrait être fait au niveau du bestiaire et de l'herbier (un seul sujet avec toutes les plantes et un seul sujet avec toutes les créatures, ce serai plus pratique et esthétique, je pense ^^)
• Je souhaites avoir un parrain/une marraine pour mon premier rp : oui | non (effacer mention inutile et ajouter le pseudo du parrain/ de la marraine si vous savez qui vous voulez)

Quiz

Validouch' par un arc-en-ciel ♪

Code par xLittleRainbow
Messages : 1251
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 22
Mer 15 Mar - 14:02
Re-bienvenue ^^

Je n'ai pas vraiment le temps de lire présentemment. Seulement, une petite précision pour moi, ton personnage n'a pas de pouvoir au final ?
Pour le rangement au niveau du bestiaire il est prévu d'avoir un listing des bêbêtes renvoyant vers leur fiche détaillée mais ça n'a pas encore été fait ahaha Je pense que ça rendra tout ça déjà plus lisible (:

J'essaie de regarder ça avec plus d'attention ce soir. Sinon un autre membre du staff aura peut-être le temps de repasser avant moi (:

_________________


Merci Lokiiiiiiiiiiiii :love:

Merci Cyaaaa:
 

Grand merci à Yuëna :3:
 

Merci Neko-chérie ♥:
 

Merci Yinzi **:
 

Merci à Nyria pour ce cadeau de Noël !:
 
Mer 15 Mar - 14:05
Merci Dariel !
Oui, en effet. En compensation, elle à reçut un armure et des griffes artificielles que j'ai faillis oublié de dessiner sur ma signature
Messages : 530
Date d'inscription : 18/07/2015
Age : 66
Mer 15 Mar - 14:50
Rebienvenue!
Tout est parfait, je pique la place de Dariel,
Il faudra un RP entre mon Diable et ta Langue de Vipère ;)
Je te valide donc et te remets ta couleur.

_________________

«Les gens ne se laisseraient pas tenter par le Diable s'il n'était pas séduisant»
Alec vous détruit en #663300




Messages : 530
Date d'inscription : 18/07/2015
Age : 66
Mar 15 Aoû - 21:19
J'archive.

_________________

«Les gens ne se laisseraient pas tenter par le Diable s'il n'était pas séduisant»
Alec vous détruit en #663300




Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» [abandonné]En bien mauvaise posture [PV : Ezekiel]
» Une très mauvaise journée...
» Mauvaise matinée [Taylor D.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Personnages :: Fiches :: Archivées-
Sauter vers: