Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
Toi et moi ça pourrait faire des étincelles [PV Jaeming]
Messages : 30
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 22
Dim 15 Jan - 17:23
Chrys s'étira avec délectation. Pour une fois elle avait parfaitement bien dormi et se sentait reposée. Ses sempiternels souvenirs et cauchemars n'étaient pas venus la hanter et elle n'allait pas s'en plaindre. Pour une fois qu'elle prenait un réel repos. Elle esquissa un léger sourire, presque heureuse en ce tout début de matinée. Aujourd'hui était son jour de repos elle pouvait donc aller et venir comme bon lui semblait. Elle n'avait nulle envie de rester à la Caserne pour se reposer. Elle avait besoin d'action mais aussi de solitude. Vivre ici c'était être entassé tous les jours avec les mêmes idiots. Prendre l'air seule lui ferait le plus grand bien même si elle était sûre que ce ne serait pas vu d'un très bon oeil qu'une aussi jeune recrue parte ainsi en goguette. Néanmoins la féline noire n'était pas dupe. Elle savait que les bipèdes suivraient chacun de ses mouvements à la trace grâce à la chose qu'ils avaient placé sous sa peau. Cette pensée assombrit son regard quelques secondes avant qu'elle ne se décida à quitter sa couverture et d'aller grignotter quelque chose avant de prendre le départ. Elle avala rapidement la nourriture insipide avant de passer devant les deux Soldats qui gardaient la porte principale. Elle leur adressa un bref signe de tête en guise de salut et sortit sans un mot de plus.

Le vent hivernal lui fouetta le visage dès qu'elle sortit. Elle ne put retenir un frisson mais ne se dégonfla pas. Elle était bien décidé à ne pas rester dans l'enceinte du Laboratoire. Lorsqu'elle n'était encore qu'Apprentie elle n'avait pas le droit de sortir ainsi alors elle n'allait pas se priver maintenant qu'elle pouvait le faire. Rapidement elle décida de prendre la direction des montagnes qui se découpaient sur l'horizon. Elle en aurait pour la journée voire même plus si elle voulait faire l'aller-retour alors autant ne pas traîner. Elle parcourut la Ville à grandes foulées souples et ne ralentit un peu l'allure que lorsqu'elle en fut sortie, tentant de ne pas se faire avoir bêtement par un prédateur ou un Felinae qu'elle n'aurait pas entendu venir. Ses précautions s'avérèrent inutile mais la féline restait persuadée qu'il valait mieux prévenir que guérir.

Lorsqu'elle fut au pied des hautes montagnes Chrys se sentit terriblement petite. Elle leva les yeux au ciel, tentant d'apercevoir le sommet qui se perdait dans les nuages. Elle se serait bien rendue là-haut mais avait peur de mourir congelée si elle le faisait. Elle entama néanmoins la montée, se disant qu'il serait toujours temps de faire demi-tour si elle ne se sentait pas de terminer l'ascension. Il n'y aurait personne pour contempler son échec de toute manière. Alors qu'elle gravissait tant bien que mal les mètres caillouteux qui la séparaient du sommet elle aperçut une ouverture. Ses yeux s'étrécirent et immédiatement elle se dirigea dans cette direction. Elle avait envie de voir où ça menait et à quoi pouvait bien ressembler l'intérieur de cette énorme amas de roche.

Chrysanthème progressa précautionneusement dans les boyaux de la terre. Elle ne rebroussait pas chemin parce qu'un bruit l'attirait. Un clapotement. Elle ne savait diable pas comment de l'eau avait pu attérir ici ni même si elle en trouverait réellement mais sa curiosité était maintenant entièrement éveillée et elle ne pouvait plus faire marche arrière. Elle avait l'impression qu'elle progressait là-dedans depuis des heureus lorsqu'elle déboucha enfin face à ce qui l'avait attirée jusqu'ici. Elle ouvrit deux yeux ronds et sa bouche s'ouvrit sous le coup de l'étonnement. Elle que tous jugeaient insensible auraient été bien étonnés de la voir ainsi bouche béée. Elle cligna rapidement des paupières, tentant de comprendre ce qu'était ce lac. Elle leva la tête et constata qu'elle était toujours sous la montagne bien qu'une légère lueur éclaira la scène d'une lumière étrange.

- Ben ça alors... dit-elle à voix haute en s'en rendant à peine compte.

Elle regarda vivement autour d'elle. Elle avait maintenant l'impression qu'elle n'était pas seule et que ces quelques mots venaient de trahir sa position.

_________________


Dim 2 Avr - 10:33
Up ! ♪
Messages : 39
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 18
Ven 14 Avr - 21:21
Jaeming était sortie de son nid beaucoup plut tôt que prévu ; elle devait aller en chasse avant de s'occuper de ses petits patients. Ils n'étaient pas tellement nombreux, ces temps-çi, mais elle avait toujours trouvé agréable le vent de l'aube. Et puis ce ciel rosé, le paysage brumeux, et le silence. Surtout le silence, en réalité. Elle se rendit tout d'abord sur son habituel lieu de chasse : le marais. Elle y trouvait souvent son compte en matière de petite grenouille, ou de racines. Elle n'était pas très bonne chasseuse, à cause de ses ailes, et lui arrivait de devoir se nourrir d'herbes pleines de vitamines. Elles étaient souvent amers, mais elle préférait ça, plutôt que mourir de faim.
Mais ce jour là, rien d'interessant pour la guérisseuse. Démoralisée de n'avoir rien trouvé à se mettre sous la dent, elle s'envola. Elle volait de moins en moins souvent, ces derniers temps, essayant de s'adapter comme elle le pouvait aux ailes à la place de ses pattes : c'était peine perdue, évidemment. Jaeming était plus à l'aise dans les airs que sur terre, et elle ne pouvait rien y faire. Prenant appuie sur plusieurs branches avant de réellement s'envoler, elle inspira à grande goulée, l'air qui l'entourait. Elle regarda les nuages, bien plus haut qu'elle. Pouvait-elle seulement les atteindres ? Elle n'avait jamais essayé.

Battant rapidement des ailes plusieurs fois d'affilés, elle prit de la hauteur. Elle gardait la tête en l'air, pointant son objectif vers les nuages. Elle allait y arriver. Si ces oiseaux de malheur y arrivait, elle aussi, se disait-elle. Ses ailes fendirent l'air, et s'étendirent. Jae' se sentit heureuse, d'un seul coup. Il lui arrivait de se dire parfois, que ses ailes étaient un cadeau du ciel. Elle continua son ascention sans regarder autour d'elle. Si elle regardait en bas, elle aurait le vertige, elle le savait. C'était stupide, pour un chat avec des ailes, d'avoir le vertige, mais elle n'était jamais aller au delà des arbres. Elle savait que si elle perdait le contrôle tout de suite, elle ne s'en tirerait pas indemne.
C'est alors qu'elle sentit une chose froide frôler son épaule gauche. Interpellée, elle se retourna. Jaeming venait de rentrer dans... un nuage. Pas bien gros, mais un nuage quand même. Perdue dans ses pensées, elle n'avait pas vu qu'elle avait atteinte sa "destination". Impressionnée, elle regarda autour d'elle. Des nuages, il y en avait tout autour d'elle : des gros, des plus petits, des moyens. Tous d'une teinte plus ou moins différentes. Certain étaient d'un blanc crémeux, d'autres rosé, et d'autres encore, plutôt grisatre.

Un frisson traversa son échine, et elle faillit perdre le contrôle. Ses ailes s'écartèrent d'un coup, ralentissant la guérisseuse rousse. Elle battit des ailes, de manière à ce qu'elle reste sur place. Pendant plus de dix minutes, elle resta plantée là, à plusieurs mètres de la terre ferme. Elle se mise à sourire comme une gamine. Là-haut, l'air était très frais, et cela lui mettait encore plus de baume au coeur.

Mais il ne fallait pas qu'elle traine trop ici, si elle voulait qu'il lui reste l'énergie necessaire pour pouvoir redescendre sans se faire mal, et rentrer chez elle. Elle prit alors l'initiative de redescendre en pique, tout droit. Elle l'avait déjà fait, et elle trouvait ça gratifiant, de sentir son corps tomber de la sorte, tout en sachant qu'elle avait le conrôle sur elle-même. Elle prit un tout petit peu plus de hauteur, traversant de nouveau un nuage. Son sourire s'élargit.

Et elle tomba. Ses ailes furent pliées contre son corps minuscule. Elle ferma les yeux, un dixième de seconde à peine. L'adrénaline qu'elle ressentit à ce moment là la fit rire. Un éclat de rire cristallin, et les larmes s'installèrent sous ses paupières. Elle allait déployée ses ailes, quand elle vit la montagne. Elle écarquilla les yeux : était-elle réellement allé aussi loin sans s'en rendre compte ? Jaeming ouvrit ses ailes, et l'air la fit remonter d'un coup puissant. Il lui fallu moins de cinq minutes pour atterir sur le mont rocheux. Elle n'était jamais venu ici, ou alors, elle ne s'en rappelait pas.

Elle regarda autour d'elle. Plus haut, le mont atteignait les nuages, comme elle venait de le faire. Un petit sourire s'afficha de nouveau sur son visage. C'est en baissant les yeux qu'elle découvrit la petite ouverture, juste devant elle. Intriguée, elle pointa les oreilles en avant. Bon, elle n'était maintenant plus à une minute prêt, elle pouvait bien aller faire un tour à l'interieur et revenir. Curieuse, elle se mise en marche (enfin, si on peut appeler ça marcher).

L'interieur était sombre, mais ses yeux s'y habituèrent rapidement. Silencieuse, elle décida de ne pas prendre le risque de décoller : elle ne savait pas où la hauteur de cette grotte s'arrêtait. C'est alors qu'une petite lueur, un peu plus loin, l'interpella. Y'avait-il une autre sortie ? Elle allait s'y rendre, quand une voix lui parvint.

Oh, mince, elle n'était pas seule, apparement. Elle leva le museau, à la recherche des effluves que pouvait dégager l'inconnu. Ses moustaches frémirent. C'était un soldat, aucun doute là-dessus, cet odeur d'humain ne pouvait que leur appartenir. Jaeming hésita un bref instant. Elle ne savait pas si elle devait avancer, au risque de se faire tuer, ou filer à toute vitesse. Dans les deux cas, si ce Soldat l'entendait, elle était fichue.

Elle s'avança encore un peu, et découvrit le chat noir et blanc, juste en face d'elle. Et lui-même en face d'un lac. Impressionnée par cette endroit, elle ne fit pas malencontreux et trébucha sur une pierre. Honteuse d'être si peu discrète, elle fit un petit sourire gênée, et s'assise :

- Heu, excusez-moi de vous déranger.

Elle regarda la "sortie". Elle était loin de pouvoir y arriver... Et puis avec le vol qu'elle venait de s'offrir, elle ne pouvait pas piquer un sprint maintenant. Le regard fuyant, elle recula :

- Je... Je peux vous laissez, si vous le voulez bien.

La présence dans Soldat en ces lieux lui donnait la nausée, mais elle préférait le cacher. Elle ne voulait surtout pas s'attirer d'ennuie.

_________________
JAEMING




Spoiler:
 
Messages : 30
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 22
Sam 6 Mai - 21:45
On venait bel et bien de la surprendre en train de rêvasser bêtement comme un chaton. A peine eut-elle entendu la voix de l'inconnue qu'elle avait fait volte-face. Le pelage sur son dos s'était gonflé et elle s'était bien campée sur ses pattes avant, prête à bondir si cela s'avérait nécessaire. Elle ne se laisserait pas capturer par des Felinae aussi facilement. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque ses yeux bleus tombèrent sur cette ridicule boule de poils oranges. Elle ne baissa pas sa garde pour autant mais elle se fit nettement moins suspicieuse. Son adversaire ne pouvait pas avoir le dessus sur elle de part son physique. Il fallait néanmoins qu'elle se méfie. On ne savait jamais de quel don la nature ou les hommes pouvaient l'avoir dotée. Tout ce qui était sûr c'est que son physique n'était pas banal. Le orange était trop criard mais ce n'était pas ce qui lui faisait dire ça. Les deux ailes membraneuses en étaient la cause. D'autant plus que ces dernières semblaient avoir remplacées ses pattes avant. Alors que la boule de poils reculait elle pépia de nouveau quelques mots.

- Je... Je peux vous laissez, si vous le voulez bien.

Elle semblait bien plus apeurée que dangereuse. Chrys se détendit légèrement, gardant néanmoins une distance de sécurité entre la petite bête et elle-même. Hors de question de prendre le moindre risque. Elle avait déjà sous-estimé des Bleus à l'entraînement et elle l'avait chèrement payé. On ne l'y reprendrait plus. Elle leva cependant le menton et plissa les paupières, tentant de distinguer d'autres détails dans la pénombre ambiante. Elle ne savait pas trop ce qu'elle devait répondre à la question-affirmation de la petitote. Elle laissa un long silence planer entre elles.

- Tu comptes filer où ? Avertir tes petits camarades qu'ils peuvent facilement venir botter le train à une Soldate qui a fait l'erreur de venir ici seule ?

Elle ne savait pas quelles étaient les intentions de celle qu'elle identifiait finalement comme une Caméléon et préférait prendre les devants pour éviter toute catastrophe. Elle ne serait pas prise au dépourvu. Laisser la moindre ouverture à l'ennemi c'était risquer sa vie. Ses instructeurs le lui avait assez martelé pour que cela devienne un leitmotiv. Elle s'avança d'un pas, vaguement menaçante sans pour autant faire mine de passer à l'offensive.

- A moins que tu ne sois seule.

C'était une suposition mais quelque chose lui disait qu'elle n'était pas loin de la vérité. Elle n'aurait certainement pas semblé si apeurée si la cavalerie était sur le point de débarquer pour la tirer de ce qui semblait être un mauvais pas. Néanmoins Chrys n'avait pas de raisons particulière de s'en prendre à elle. Pas plus qu'elle ne souhaitait faire de mal à un être qui semblait si frêle. Si combat il devait y avoir elle ne serait pas celle qui le provoquerait.

[H.RP : Désolée pour cette réponse un peu moisie mais je voyais pas trop comment faire mieux x.x]

_________________


Messages : 39
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 18
Dim 7 Mai - 16:43

La Soldate était sur la défensive. Pas tellement étonnant, d'après Jaeming ; après tout, elle venait de la surprendre entrain rêvasser, seule dans ce souterrain. Elle savait comment était les Soldats grâce à son long séjour passer là-bas, alors forcément, elle ne se sentait pas réellement menacer. Elle ne semblait pas vouloir lui sauter tout de suite dessus, alors ça lui allait. Toujours en position de soumission, la guérisseuse sentit l'os principal de son aile appuyer sur le par terre rocheux. Elle ne pouvait cependant pas bouger, au risque de se faire dévorer. Pas qu'elle ne se défendrait pas en cas d'attaque, mais avec sa petite taille et son handicap, elle était loin de pouvoir gagner contre un Soldat entrainé. A plusieurs reprises, pendant que le silence se faisait pesant, elle laissa trainer son regard vers la sortie. La petite lumière qui s'en échappait lui donnait une folle envie de prendre ses pattes à son coup. C'est alors que le dos rond de l'ennemie en face d'elle se fit plus détendu.

- Tu comptes filer où ? Avertir tes petits camarades qu'ils peuvent facilement venir botter le train à une Soldate qui a fait l'erreur de venir ici seule ?

Jaeming fronça les sourcils. Etait-elle réellement sérieuse ? Avait-elle vu son gabarit ? Cette Soldate faisait trois fois sa taille et son poids. Jaeming aurait peut être l'avantage d'être plus lègere, et donc plus rapide, mais jamais elle n'arriverait à appeler quique ce soit. Sentant son aîle s'enfoncer plus profondément dans le sol rocailleux, elle grimaça. Il fallait qu'elle bouge, et tant pis si l'ennemie le prenait comme une insulte. Elle se déplaca légèrement vers la gauche, et s'étira. Jaeming fixa les prunelles bleux de la Soldate, avant de soupirer :

- Mes petits camarades, comme tu le dis, sont beaucoup trop loin pour que je puisse les appeler. Et si tu appeles ça une erreur de vouloir avoir la paix, c'est que j'ai suréstimé l'intelligence des chats de ton rang.

La Soldate s'avança d'un pas menaçant, sûrement plus pour lui faire peur que pour vouloir la manger toute crue. Agaçée, Jaeming prit son envol d'un coup d'aile pour venir se poser sur un rocher, bien plus haut. Maintenant un peu plus en sécurité qu'au sol, la guérisseuse bailla. Son numéro de soumise ne fonctionnait pas comme elle l'aurait voulu, alors pourquoi continuer ? Bien-sur, qu'elle était venue seule, sinon se serait-elle soumise de la sorte ? Elle leva les yeux aux ciels avant de répondre :

- Ecoute, je ne cherchais pas d'ennuie en venant ici, alors bien-sûr, il parrait évident que je ne sois pas accompagné de mes petits camarades.

Elle regarda la Soldate droit dans les yeux, avant de relever la tête afin de parraître plus grande. Devait-elle se présenter, pour montrer à la féline qu'elle n'était pas méchante et qu'elle ne comptait sûrement pas l'attaquer ? Ou s'en servirait-elle pour la retrouver et l'abattre avec ses potes ? Jaeming réfléchit plusieurs secondes à ces deux solutions, alors de secouer la tête. De toute les manières, elle était bloquée ici. Si elle tentait de s'enfuir, elle s'avait d'ors et déjà que ça tournerait mal. Elle devait attirer la confiance, même minime, de la Soldate.

- Je m'appelle Jaeming, et je suis guérisseuse. Je suposse qu'en réalité, tout cela ne t'intéresse pas, mais je trouve polie de faire plus ample connaissance.

Elle tendit la patte à la Soldate, lui demandant ainsi de faire de même. Elle ne savait pas si elle allaient rester dans un tel position de défense encore longtemps, mais ces muscles risquaient de lui faire défaut si elle restait aussi tendue. Prenant un air ironique, Jaeming reprit :

- Tu compte rester sur la défensive toute ta vie ? Parce que si c'est le cas, tu risque d'avoir de l'artrhite dans très peu de temps, ma vielle.

_________________
JAEMING




Spoiler:
 
Messages : 30
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 22
Dim 7 Mai - 17:45
Chrysanthème aurait bien croqué dans un morceau de fesse rousse pendant que la Caméléon s'envolait mais ça aurait été laisser une ouverture à l'ennemi. Et puis, comme elle l'avait déjà souligné, elle ne comptait pas attaquer un être aussi frêle. Ca aurait été presque aussi déhonnorant que de s'en prendre à des chatons. L'autre prit un air hautain et la Soldate sentit que l'énervement ne tarderait pas à montrer le bout de son museau. Si la petite pensait être à l'abri en haut de son caillou elle se foutait la patte dans l'oeil jusqu'à l'épaule. La noiraude retint un feuflement. Elle n'avait pas envie de montrer que la tactique de la Caméléon fonctionnait. Elle avait appris à faire comme si de rien n'était dans n'importe quelle situation. Elle allait bien réussir à se maîtriser, n'est-ce pas ? Mais c'était sans compter sur le pépiement agaçant qui semblait tenir lieu de voix à la bestiole.

- Je m'appelle Jaeming, et je suis guérisseuse. Je suposse qu'en réalité, tout cela ne t'intéresse pas, mais je trouve polie de faire plus ample connaissance.

Chrys eut un sourire ironique. En effet, elle s'en tapait le coquillard de savoir comment elle s'appelait. Elle fit d'ailleurs mine de ne pas voir la patte tendue dans sa direction. Elle n'avait nullement l'intention de décliner son identité. Elle était positivement ravie de n'être personne pour personne. Ce n'était pas maintenant qu'elle allait commencer à copiner. Et certainement pas avec une ennemie, ça aurait été le bouquet. De nouveau la petite voix grinça, se répercutant désagréablement contre les parois de la grotte dans laquelle elles se trouvaient.

- Parce que si c'est le cas, tu risques d'avoir de l'artrhite dans très peu de temps, ma vieille.

Un bref instant la féline couleur suie songea qu'elle aurait dû la bouffer. Ou au moins lui écraser douloureusement l'oeusophage pour qu'aucun son ne puisse plus sortir de sa bouche. Et puis ça aurait certainement été l'occasion de lui effacer ce sourire suffisant qu'elle ne cessait d'arborer depuis qu'elle se sentait en sécurité sur son bloc de pierre. Néanmoins Chrys devait bien avouer qu'elle n'avait pas totalement tort. Les muscles de son dos commençaient à se nouer et elle lâcha l'affaire. Elle ne quittait pas des yeux la petite chose pas plus qu'elle ne s'assit ou ne prit son aise de quelle que manière que ce soit mais elle ne formait plus une petite boule de nerfs. On pouvait estimer qu'il s'agissait là d'un progrés.

- Je savais les Caméléons faibles mais pas au point de s'inquiéter de la santé de leurs ennemis. A se demander laquelle de nous deux est l'idiote en définitive.

Au petit jeu de qui serait la plus désagréable la Soldate n'était pas si mauvaise. Elle manquait souvent d'imagination dans ses injures mais elle tentait de s'améliorer. Savoir désarçonner l'ennemi par ses paroles était une sorte de challenge pour nombre de ses collocataires. Il fallait faire avec et, surtout, s'adapter à ce qu'elle jugeait n'être qu'une perte de temps inutile. Bavasser n'avançait jamais à rien. Ce qu'il se passait en cet instant en était la preuve formelle. Plutôt que d'avoir neutraliser ce qui n'était pas vraiment une menace mais bel et bien une gêne, elle l'avait écoutée. Elle se trouvait maintenant avec des envies de frapper sur quelque chose (de roux de préférence) alors qu'elle était initialement venue ici pour se promener sans prise de tête.

- Et puis nous sommes habitués aux combats et aux longues heures d'attente en planque. Quelques secondes d'immobilité ne m'effraient pas. Elle laissa passer un léger silence. Pas plus que toi du reste.

Ce disant elle s'assit sur le sol, feignant la nonchalance. Elle craignait toujours un potentiel don aux capacités extraordinnaires mais elle pensait de plus en plus qu'elle n'avait pas à s'en soucier. Si l'autre avait eu la possibilité de la mettre au tapis en une impulsion de pouvoir ce serait déjà fait vu le regard insistant qu'elle portait sur la sortie. Leur situation semblait inextricable. Jaeming était perchée sur son rocher et elle-même se tenait non loin, entre la sortie et la boule de poils. Allez savoir qui craquerait en premier.

_________________


Messages : 39
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 18
Lun 8 Mai - 4:05



Toi et moi ça pourrait faire des étincelles

Ft. Chrysanthème


Quand Jaeming vit la Soldate détendre les muscles de son dos, elle roula des yeux. Bien évidemment, la chatte noire faisait ce qu'elle voulait de son corps, après tout, elle ne faisait même pas partie de son camp, mais la petite guérisseuse avait toujours usé de son savoir dans n'importe quelle situation. Il ne s'agissait pas de s'inquiéter, mais plutôt de donner un peu de ses connaissances. Tout le monde ne savait pas les répercutions que pouvait avoir un esprit angoissée sur un corps tendu ; pourtant, elles étaient mauvaises. Les insomnies, le rythme cardiaque augmentant, les spasmes douloureux durant un moment de détente. Toutes ces choses mauvaises, alors que ce chat avait l'air en pleine force de l'âge.

- Je savais les Caméléons faibles mais pas au point de s'inquiéter de la santé de leurs ennemis. A se demander laquelle de nous deux est l'idiote en définitive.

Jaeming roula une énième fois des yeux et s'envola pour se retrouver en face de la Soldate, lui montrant ainsi qu'elle ne la craignait pas. Enfin, elle voltigea au niveau de ses yeux, les observant une nouvelle fois. Elle les trouvait réellement fascinant, car ils flambaient toujours de la même lueur depuis le début de leurs conversations : cette colère, qu'elle savait enfouie profondément en elle. Et si c'était l'air supérieur que prenait Jaeming depuis le début qui la rendait ainsi, elle ne pouvait rien y faire. Face à cet être fort, campé bien comme il fallait sur ces quatres pattes, elle ne pouvait qu'utiliser les mots.

Ceux de la Soldate venait de faire mouche dans la cervelle de la Caméléon. Ennemis, peut-être, mais elle avait auparavant fait partie du même camp qu'elle. Jaeming se rapprocha un peu plus du visage de la chatte noire, plantant ses prunelles noires comme la nuit dans ceux turquoise de son ennemie. Elle lui cracha à la figure, pleine de dégoût et de rancoeur :

- Peut-être suis-je plus idiote que toi, mais mes ennemis étaient avant ma propre famille. Sur son visage s'afficha un sourire ironique ; bah tiens, putain ça doit t'en boucher un coin d'entendre qu'une simple Caméléon était avant une Soldate peut-être plus doué que toi.

Tandis que la Soldate s'asseyait, Jaeming fini par retourner se percher sur son rocher. Son coeur battait à tout rompre. Se rappeler son passé de Soldat l'avait toujours mise en colère contre elle-même, malgré qu'elle ne soit en aucun cas fautive. Les yeux luisants d'une colère refoulée depuis des années, elle préféra fuire le regard de la Soldate. Son regard se porta vers l'eau, qui rendait cet endroit si beau. Quel dommage qu'une telle rencontre vienne gâcher un si beau paysage. Elle fini par soupirer, puis s'affessa contre la paroie de la grotte.

- Et puis nous sommes habitués aux combats et aux longues heures d'attente en planque. Quelques secondes d'immobilité ne m'effraient pas. Pas plus que toi du reste.

Jaeming la lorgna d'un oeil. Oui, elle connaissait bien, ça aussi, malgré que cela fasse plus d'un an maintenant qu'elle s'était enfuite. Pourtant, elle ressentait toujours cette colère, cette tristesse au fond d'elle-même, quand elle se rappelait le passé. La petite guérisseuse secoua la tête, et murmura :

- Tu crois peut-être que tu es invinsible grâce aux pouvoirs que t'ont inculquer les Hommes, mais cette force peut se révélé être un véritable monstre. Tu l'apprendra sûrement par toi-même, de toute les manières. Tu crois que je ne sais pas à quel point les entraînements, les vaccins, les coups, les nuits très courtes voir blanches pour surveiller le camp, est dur ?

Jaeming soupira bruyamment. Elle ne savait que dire de plus, de toute les manières. Elle ne voulait pas la bagarre, ni l'empathie de cet être sans sentiment.

- Je ne veux pas me battre avec quelqu'un comme toi.


~Code by Yin~

_________________
JAEMING




Spoiler:
 
Messages : 30
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 22
Dim 14 Mai - 15:07
Chrysanthème se contenta de cligner lentement des yeux lorsque Jaeming lui annonça qu'elle avait été Soldate. Et alors ? Avait manqué demander la noire mais elle s'était retenue. Elle n'avait aucune envie que l'autre ne commence à lui raconter sa vie en long, en large et en travers. De nombreux Soldats quittaient leurs rangs pour une raison ou pour une autre. Certains se contentaient de fuir alors que d'autres attendaient l'intervention de ces idiots de Felinae pour agir. Dans tous les cas si la rouquine se croyait originale et pensait l'étonner c'était peine perdue. Les humains étaient loin d'être idiots et savaient parfaitement qu'un certain nombre des chats qu'ils avaient modifié se trouvaient maintenant dans la nature. C'était pas pour rien qu'ils continuaient à entraîner autant de nouvelles recrues aux dons toujours plus puissants. Enfin, peu importait. La tirade suivante de la Caméléon fit rire Chrys. C'était un rire cynique dans lequel ne se logeait pas une once de réel amusement. Il ressemblait à un espèce de japement qui cessa très rapidement pour laisser une dernière fois place aux paroles de la Guérisseuse.

- "Quelqu'un comme moi" ? Je vois que Madame a une haute estime d'elle-même. Mais qui crois-tu que je sois ? Tu n'en sais foutrement rien mignonnette. Pas plus que je ne te connaisse du reste. Dans tous les cas cesse d'essayer de songer à ce qui peut me passer par la tête, tu n'en sais rien. Tu peux prétendre être aussi maligne que tu le souhaites, ça ne change rien. Tu ne restes à mes yeux qu'une pitoyable pleutre qui a préféré fuir que d'affronter son destin.

Elle au moins n'avait pas pris ses pattes à son cou. Elle était restée et avait composé avec l'entraînement qu'on lui imposait sans cesse. Elle avait surmonté toutes les épreuves. Un jour elle parviendrait à atteindre le sommet et, ce jour-là, elle pourrait estimer que sa soeur n'était pas morte en vain. La blanche tuée par la folie des hommes. Ce souvenir était toujours aussi déchirant et la noiraude ne le supportait pas. Pas plus qu'elle ne supportait les sous-entendus grinçants de la rouquine.

- Oh, et ne crois pas que je sois stupide au point de ne pas savoir que de nombreux Felinae et Caméléons sont Soldats originellement. Elle laissa passer un silence avant de poursuivre, un léger rictus plaqué sur les babines. Il faut bien que vos combattants dotés de pouvoir viennent de quelque part.

Chrysanthème se releva. Elle n'avait plus envie de jouer à ce jeu puérile qui ne menait nulle part. Personne ne ploierait. Ni Jaeming ni elle. Autant partir et tenter d'enterrer le souvenir de cette rencontre. Elle ne pourrait en parler à personne, elle avait laissé partir une ennemie avec des informations valorisables après tout. Elle prétendrait simplement que tout cela n'avait jamais existé et ne s'en porterait pas plus mal.

- Parce qu'il faudrait cesser de vous voiler la face. Sans les humains aucun d'entre nous n'existerait. Sans modifications génétiques il est impensable de survivre dans ce monde, elle fit un geste de la tête en désignant la sortie. Nos pouvoirs ne nous rendent pas invicibles, ils nous permettent juste de ne pas crever trop rapidement.

Le cynisme avait fait son retour et Chrys tourna les talons. Ce n'était pas la bestiole ailée qui allait la retenir. A priori elle priait pour son départ depuis le début de leur rencontre. A moins qu'une des choses qu'elle venait de dire n'ait fait sonner un écho quelque part dans son esprit. Dans tous les cas la Première Ligne n'en avait strictement rien à faire. Elle, elle partait. La rouquine pouvait bien faire ce qu'elle voulait de sa peau cela lui importait bien peu.

_________________


Messages : 363
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 16
Lun 19 Juin - 17:04
Up~

_________________




Merci Ocene!:
 


Merci Rain!:
 
Messages : 39
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 18
Sam 22 Juil - 17:07

Jeaming savait pertinement qu'elle venait de toucher un point sensible chez la jeune Soldate, et pourtant, elle n'éprouvait aucun remord, aucun regret à avoir dit les choses aussi cruement. Elle savait d'avance, aussi, qu'elle lui répondrait avec autant de froideur que Jaeming venait de le faire. Le rire qui s'échappa de la gorge de la chatte noire lui glaca l'échine. Un rire cinyque, presque froid, qui faillis la faire fuir. Mais elle resta prostrée là, en attendant une quelconque réponse de la Soldate. Elle pouvait lui sauter dessus à tout moment.

A son tour, la Soldate déploia une tirade digne de se nom, ce qui faillit envoyer Jaeming au tapis. Avait-elle réellement fui, au lieu de prendre en charge son destin ? Les oreilles basses, elle cru une seconde que le combat commencerait maintenant, sans attendre. La guérisseuse était prête à l'affronter, rien que pour lui montrer à quel point elle pouvait être féroce quand elle se mettait en colère. Elle n'avait sûrement pas autant l'habitude de se battre, mais elle n'avait jamais perdu la furieuse envie de vaincre les Soldats. Sa haine envers eux venait de ressurgir, comme à l'époque ou elle avait perdu... ses enfants. La petite chatte rousse sentit une boule se former dans sa gorge. Elle tenta de respirer tant bien que mal, mais rien n'y fit ; la colère était entrain de l'étrangler.

Quand elle vit la Soldate se lever, Jaeming bondit sur ses pattes avant, prête à en découdre. Mais pourtant, elle ne bondit pas sur elle. Les yeux bruns de la guérisseuse flamboyaient dans le noir, et la colère qu'elle éprouvait actuellement lui faisait mal. C'est comme si elle venait de perdre une seconde fois ses enfants. Elle feula, et sa queue se mise à remuer quand la chatte noire lui tourna le dos en lançant une dernière réplique :

- Parce qu'il faudrait cesser de vous voiler la face. Sans les humains aucun d'entre nous n'existerait. Sans modifications génétiques il est impensable de survivre dans ce monde. Nos pouvoirs ne nous rendent pas invicibles, ils nous permettent juste de ne pas crever trop rapidement.

Tout de suite, Jaeming se remise à feuler. Elle battit des aîles avec une force incroyable, et fit trembler la grotte ou elles se trouvaient. Les oreilles plaquées sur sa nuque, ses poils roux hérissées, elle ne pouvait plus retenir la colère qui venait de s'imisser en elle. Elle s'arrêta de faire trembler la grotte. Un silence de plomb retomba, et c'est alors qu'elle décida de parler d'une voix plate et monotone, tel un véritable pantin du Mal.

- Je n'ai eu besoin d'aucune modification génétique pour anéantir plus d'un quart des Soldats, et des sentinelles pour pouvoir sauver la peau de mes enfants. Les aîles qui se trouvent sur mon dos ne m'ont pas été apportés par les piqures, et autres médicaments que tu as du ingerer. Je suis un être tout aussi naturel qu'un autre.

Elle cligna des yeux, simplement, cherchant la Soldate du regard.

- Je n'ai pas eu besoin de me faire enfermer pendant des jours, le temps que je contrôle mon pouvoir. Et malgré toute la misère du monde, ton pouvoir de pacotille t'as sûrement enlever quelqu'un. Et peut-être est-ce méchant, mais je pense sincèrement qu'il est bien mieux que tu finisse toute ta vie seule, qu'avec cette personne que tu as perdue. Elle est sûrement mieux là ou elle est à présent, et je suis certaine que sans toi, elle se porte mieux. C'est bien fait pour ta gueule, si tu veux mon avis. Avec autant de haine, personne ne peut t'aimer.

Le coeur battant à tout rompre, elle feula une dernière fois. Aucune émotion n'avait traversée ses paroles, elle était restée à l'épreuve du calme durant toute la totalité de son discours. Jaeming ne savait pas si la jolie noire avait réellement perdue quelqu'un de cher. La guérisseuse avait simplement laissée le hasard faire les choses. Elle ne savait pas de qui il s'agissait, mais la plupart des Soldats de la 1ere ligne devenaient emplis de haine, simplement en perdant quelqu'un qui leurs étaient chers. Et les fautifs étaient très souvent (voir même tout le temps), les Hommes. Elle reprit la parole une dernière fois, sachant qu'elle ne reverrait sûrement jamais la Soldate noire :

- Et je suis soit-disant celle qui fuie son destin, alors que tu es là, à t'en prendre à une pauvre petite créature sans défense. Soit, j'admet être celle que tu dis, mais toi, pense-tu être plus forte ? Regarde-toi, tu fuis à nouveau.

La guérisseuse poussa un soupir et s'envola vers la sortie de la grotte sans attendre son reste. La colère qu'elle ressentait à cette instant pourrait la faire glisser vers un combat qu'elle ne voulait pas.

_________________
JAEMING




Spoiler:
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Apprend à manier l'arc correctement ... ça pourrait faire mal ~ Athanassia ~ Artémis ~ Toxon
» Je cherche quelqu'un qui pourrait me faire un dessin pour ma signature
» [TUTO] Faire des socles
» Faire des arbres?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Zone de RP :: Frontière Ouest :: Monts Rocheux :: Le Lac Souterrain-
Sauter vers: