Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
Le cimetière de notre avenir ~ Pv Maëlle
Messages : 78
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 16
Sam 7 Jan - 21:01


Pv Maëlle
Le cimetière de notre avenir



« Un jour j'ai rêvé que je mourrai. Mais était-ce réellement un rêve ? »


Tu les as quitté depuis peu de remps mais tu sens qu'elles sont déjà tombées.
Ces chaînes de fer forgées par ton appartenance à cette guilde. Tu n'étais pas faite pour elle.
Aujourd'hui tu es solitaire, mais tu te sens mieux. Presque bien, c'est étrange. Tu avais perdu cette notion.
On dit qu'on ne se rend compte de ce que l'on a qu'une fois qu'on l'a perdu. Pour toi c'était le contraire.
Tu n'as su ce que tu avais perdu que lorsque tu l'as retrouvé.

Le désert est désormais ta nouvelle maison.
Les créatures t'y évitent, et peu de chats osent s'aventurer près d'ici.
Aujourd'hui tu as décidé de pousser la recherche à son comble. Tu as enfin atteint la mer craquelée.

Tu as laissé le ciel bleu épurer ton esprit, qu'il se soigne dans la même solitude qui l'avait auparavant fait basculer.
Comme une forme de magie, tu as vu les hallucinations se raréfier dans ton regard et tes oreilles, te laissant une agréable et inhabituelle sensation.
Un vide que chacun possède en lui qui pour toi commence tout juste à se creuser.

Les coraux morts autour de toi te rappelent ton passé, un passe perdu derrière toi.
En un sens tu t'en moques, tu as perdu des gens mais ils ne voulaient pas de toi. Pourquoi devrais-tu tant en être triste ?
Tes pas te conduisent dans les méandres entre les bancs desséchés où, qulequefois, tu voyais bondir d'étranges créatures amphibiennes, descendantes des animaux vivant anciennement ici.

Alors que tu croyais être seule, tu vis ton pentagramme s'allumer tout de bleu sur ton épaule et il te sembla qu'une pierre venait de tomber dans ton estomac.

Ta respiration devint sifflante.
Tes pattes tressautaient dans des spasmes fébriles.
Tu t'étais tant éloignée des autres que désormais leur somple presence te faisait plonger dans une vague d'angoisse.

Et tes yeux perdus cherchèrent désespérément qui était arrivé ici en même temps que toi.
Code par xLittleRainbow

_________________

" Au fond, qu'est-ce que la normalité, qu'est-ce que la folie ? On me dit différente mais en réalité je ne suis que décalée d'un pas sur le même chemin.
Ma vue est seulement plus dégagée. 
"

Spoiler:
 


Merci trop trop trop beaucoup Nash' pour ce sublime dessin :love: :cookie: :
 


Dernière édition par Mhei le Dim 8 Jan - 13:48, édité 1 fois
Sam 7 Jan - 22:47




Le cimetière de notre avenir


Ce jour là je me promenais dans le cimetière aux coraux. J'avais volé pendant près d'une heure pour enfin atterrir dans cet endroit apparement très joli autrefois. Jadis cette barrière de corail se situait l'eau mais malheureusement , la guerre avait fini par détruire ce lieu... Enfin presque. Tout ce qui en restait n'était que des coraux morts et de petits amphibiens ayant mutés. Je marchais en faisant attention à où je posais les pattes pour ne pas briser un de ces fragile corail quand tout à coup je sentis l'odeur d'un autre chat. L'odeur se raprochait de celle des Felinae mais pourtant se fondait bien avec celle du désert. Au début je me dis que c'était peut-être le cadavre d'un des miens mais je réalisa rapidement qu'il n'y avait aucune odeur de mort même si j'étais entouré de coraux décédé. Je suivis l'odeur , toujours en faisant attention à où je mettais les pattes puis finis par voir la forme d'un autre chat. La chatte était blanche aux extrémité bleu. Plus je m'avança vers elle , plus je remarqua que la chatte tremblait légèrement. Ce n'était certainement pas de froid car il faisait très chaud dans le désert. Quand je fus à à peu près un mètre de distance derrière elle je lui demanda gentiement et doucement :
-Bonjour , comment allez-vous ?
Je ne voulais pas être impolie même si je craignait un peu la mystérieuse chatte. Je ne voulais pas qu'une inconnue me saute à la gorge et me tue ! Certe , parlez aux inconnus n'est pas sans danger mais c'était grâce à cela que des amitiés pouvait naître...Ou que des innocents pouvaient mourirs. Je m'assis puis enroula ma queue autour de mes pattes. J'espérais que la chatte sois gentille. Elle ne semblait pas être une Felinae. Peut-être l'avait-elle été dans le passé mais nous avait récement quitté ? Cela expliquerais l'odeur ténue de ma guilde qu'elle portait. Soudain je réalisa quelque chose d'anormale... Je ne sentais plus mes ailes. Je jeta un coup d'oeil vers mon dos pour voir ce qu'il y avait avec mes ailes puis mon sang se glaça dans mes veines. Je retourna mon regard très lentement devant moi. Dans celui-ci ce lisait de la suprise mais aussi de l'effroie. «JE N'AI PLUS D'AILES !» Ai-je hurlée mentalement. J'essaya de ne pas crier devant l'inconnue mais je laissa échapper un murmure presque innaudible :
-...Je n'ai plus d'ailes...
Après quelque longue seconde je passa une de mes pattes avant sur mon crâne et réalisa que mes cheveux n'étaient plus attaché en chignon. J'essaya de me calmer en me disant qu'il était impossible que j'aille changé de corp me ça ne changeait rien. Où étaient passés mes ailes ?! Comment referais-je mon chignon habituel ? Le chat ayant attaché mes cheveux en chignon avait le pouvoir de la télékinésie , pouvoir que je n'avais pas. Je pris une grande respiration et en espérant que tout allait aller mieux.

Code par xLittleRainbow
Messages : 78
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 16
Dim 8 Jan - 14:06


Pv Maëlle
Le cimetière de notre avenir



« Un jour j'ai rêvé que je mourrai. Mais était-ce réellement un rêve ? »


Tu sursautes quand la voix retentit derrière toi, douce et accueillante.

« Bonjour, comment allez-vous ? »

Tu te retournes en un bon, pour croiser le regard ambré de la chatte qui te fait désormais face. Elle sent la felinae à pleine truffe.
D'une patte fébrile elle tate l'arrière de son crâne et elle blêmit.
Elle ne le sait pas encore.
C'est ta faute.

Tu essaies de prendre une grande inspiration qui s'étrangle dans ta gorge quand tu sens l'odeur de charogne.
Elle n'a pas l'air de la sentir.
Tu le sais.
Tu ne leur a pas échapé longtemps.
Les hallucinations.

Ta voix est affaiblie, tes poumons réclament de l'air.

« Je... je ne vais pas. »

Ta bêtise augmente, tu es trop hébétée.
Tu es sûre de le discerner.
Dans son dos.
Il se tient là.
Prêt à bondir.
Griffes sorties.
Regard fou et fixe.

Tu hurles son nom et te jette sur elle.
Tu dois absolument la protéger. De lui.

« PASSIE ! »

Tu renverses la jeune chatte à temps pour que le matou gris passe au dessus de vos têtes.
C'est en voyant qu'il ne retombe jamais mais reste suspendu que tu te souviens.
Tu as cru sauver cette chatte d'un souvenir.
Ton souvenir.

Tu t'éloignes d'elle brusquement, tandis que Passie disparaît dans un éclat de rire.

« Je... je suis désolée... »
Code par xLittleRainbow

_________________

" Au fond, qu'est-ce que la normalité, qu'est-ce que la folie ? On me dit différente mais en réalité je ne suis que décalée d'un pas sur le même chemin.
Ma vue est seulement plus dégagée. 
"

Spoiler:
 


Merci trop trop trop beaucoup Nash' pour ce sublime dessin :love: :cookie: :
 
Dim 8 Jan - 19:42




Le cimetière de notre avenir


-Je...je ne vais pas.
Dit la chatte comme si elle manquait d'air. J'oubliai le faites que mon apparence à changé puis commence à me soucier de la petite chatte. Au moment où j'ouvris la bouche pour lui demander si elle allait bien elle hurla en se jetant sur moi comme pour me protéger de quelqu'un :
-PASSIE !
Je n'eu même pas le temps de voir qui était ce Passie ou même si il ou elle était là. Soudain la chatte s'éloigna brusquement de moi puis me dit :
-Je...je suis désolé...
Je me releva puis lui dit gentiement :
-Ne vous inquiètez pas...Tout le monde fait des gaffes.
Je m'assis devant elle et lui souria gentiement. Je lui demanda ensuite :
-Au fait , je m'appelle Maëlle. Comment vous appelez-vous ?J'aimerais aussi savoir si ce n'est pas trop demandé , qui est ce ou cette Passie ?
J'espérais que la chatte ne serait pas offusqué que je lui demande qui était Passie. Notre rencontre avait déjà pris une tournure bizarre , je ne voulais pas qu'elle tourne mal.

Code par xLittleRainbow
Messages : 78
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 16
Mar 10 Jan - 14:00


Pv Maëlle
Le cimetière de notre avenir



« Un jour j'ai rêvé que je mourrai. Mais était-ce réellement un rêve ? »


La chatte noire et blanche se releva, ses yeux brillant d'émotions contradictoire.
Une immense bienveillance.
Une sensible incompréhension.
Une peur naissante.

« Ne vous inquiétez pas... Tout le monde fait des gaffes. »

Elle à beau tenter de te rassurer elle n'a pas l'air d'être à l'aise.
Elle se dandine.
Ses pattes restent tendues.
Prête à partir.
Elle a peur de toi.
Peur de cette rencontre.

« Tu devrais avoir l'habitude. Personne n'est bien avec toi à côté. Ça ne t'a pas suffit ces derniers mois ? Ces dernières années ? Combien de personne devront te le dire pour que tu comprennes ? »

Tu essaie de l'ignorer mais tes pattes tremblent.
Tristesse et colère.
Ta respiration devient plus dure.
Tu le sens, penché par dessus ton épaule, son souffle te chatouille les oreilles et ses pattes frôlent ton dos.
Tu ne peux contrôler les légers frissons qui parcourent ta colonne.
Tu la regardes, t'apprêtes à parler, lui conseiller de partir.
Ici tes démons sont réveillés et tu ne peux pas les combattre avec elle à côté.

« Au fait, je m'appelle Maëlle. Comment vous appelez-vous ? J'aimerai aussi savoir si ce n'est pas trop demandé, qui est ce ou cette Passie ?

- Mhei. »

La réponse a fusé, directe, tranchante.
Presque dérangeante, même pour toi.
Étrange, ce souffle déformé de ton prénom qui t'a échappé.
Tu ne sais pas quoi répondre.
Pour toi c'est tout et rien.
Comment y répondre ? Même toi tu ne sais pas.

« Je... Je ne sais pas. Passie est dans le tout mais il n'est rien. Il est le début de mon histoire et la fin de ma vie. »

Dans un murmure presque éteint tu souffles :

« Il est dans ma tête... »

Petite idee pour faire avancer plus d'action:
 
Code par xLittleRainbow

_________________

" Au fond, qu'est-ce que la normalité, qu'est-ce que la folie ? On me dit différente mais en réalité je ne suis que décalée d'un pas sur le même chemin.
Ma vue est seulement plus dégagée. 
"

Spoiler:
 


Merci trop trop trop beaucoup Nash' pour ce sublime dessin :love: :cookie: :
 
Mar 10 Jan - 23:15




Le cimetière de notre avenir


-Mhei.
Me souffla la chatte en guise de réponse. Elle ajouta :
-Je... Je ne sais pas. Passie est dans le tout mais il n'est rien. Il est le début de mon histoire et la fin de ma vie.
Je fus un peu intrigué par cette réponse. «Être tout et rien...Être le début et la fin...» Ai-je songé. Mhei murmura quelque chose de presque inaudible :
-Il est dans ma tête...
Au début je croyais avoir mal attendue. «Dans...sa tête ? Serait-elle...Non. C'est impossible...ou pas...» Je fixa Mhei d'un air inquiet. Je secoua la tête au bout d'un moment puis repris un air normal. Ont n'y aurait vu que du feux...Si ce n'était pas de l'inquiètude qui se voyait dans mes yeux presque aussi clairement que le reflet de quelqu'un dans une vitrine impeccable du Quartier Est. Je n'avais pas peur. En fait si , j'avais un peu peur mais j'étais surtout inquiète. Inquiète pour qui ? Inquiète de quoi ? Je ne le savais pas moi même. C'était dure à expliquer. Je finis par demander à Mhei en essayant de ne pas montrer mon inquiètude et ma peur , en vain :
-Mhei...Est-ce que Passie est le seul chat qui est...um...Dans votre tête ?
J'avais honte de ma question. Je voulais vraiment faire quelque chose pour Mhei mais je ne pouvais rien faire. Je n'étais pas une de ces chats héroïques qui vivaient désormait à travers les histoires qu'ont racontaient aux chatons. Je ne savais même pas si Mhei était...Je n'osais pas le dire. J'étais trop respectueuse pour oser me dire dans ma propre tête ce que je pensais d'elle , ou l'étais-je vraiment ? C'était idiot.

Code par xLittleRainbow

HRP:
 
Messages : 155
Date d'inscription : 10/09/2016
Age : 96
Dim 15 Jan - 19:34






De l'aléatoire dans vos RPs


Deux prunelles brillaient dans le noir. Derrière les pierres tombales ils s'étaient amassés. Oh ils n'étaient pas si nombreux mais quand même six. Ou sept si le retardataire finissait par arriver. Les petits yeux rouges luisaient tandis que les deux félins face à eux n'esquissaient pas le moindre mouvement. Le petit être émis un léger couinement que les deux proies ne repérèrent pas toutes occupées qu'elles étaient à discuter. Ses petits soldats se dispersèrent, se faufilant avec facilité parmis les ombres. Ils ne faisaient aucun bruit en se déplaçant.

Le meneur de cette petite troupe attendait pour lancer l'offensive. Il n'était pas question de se précipiter. L'organisation n'était toujours pas leur fort mais ils essayaient d'être un peu plus efficaces. Ils ne resteraient peut-être pas de simples charognards toute leur vie durant. D'un seul coup le rat qui avait orchestré cette embuscade bondit en avant avec un couinement sonore. Il parvint à mordre à l'épaule l'un des deux félins. Ses cinq petits soldats s'étaient eux aussi lancés dans la bataille. Peut-être allaient-ils pouvoir manger du chat au dîner. On ne savait jamais.


[H.RP : Voilà qui est lancé ! Libre à vous de déterminer comment va tourner le combat. Vous avez face à vous six rats et la possibilité d'en faire intervenir un septième ;) Bon RP ! ]

Code par xLittleRainbow
Messages : 78
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 16
Mar 24 Jan - 17:46


Pv Maëlle
Le cimetière de notre avenir



« Un jour j'ai rêvé que je mourrai. Mais était-ce réellement un rêve ? »


Ça y est. Ça recommence.
Le silence pesant d'une personne qui cherche à comprendre.
Comprendre ce que tu es. Comprendre comment tu peux être si... Anormale.
C'est une habitude après tout.
Enfin ça l'était.
Tu te concentres fort.
Tu y arrives presques.
Avoir des pensées décousues certes.
Mais avoir une pensée cohérente ? Trop rare pour laisser tomber.
Maëlle est troublée.
Inquiète il te semble.
Inquiète pour qui... Pour toi ? Ou pour sa survie... ?
Ou apeurée peut-être.
Elle a peur de toi. Ou peur de Passie ?
Sauf si elle a peur des démons dans ton esprit...
Sa voix s'élève... Tout du moins tu crois.

« Mhei... Est-ce que Passie est le seul chat qui est... Hum... Dans votre tête ? »

Tu la regardes sans comprendre.
Pourquoi !?
Pourquoi elle ne le dit pas !?
Elle ne te crois pas de toute manière.
Elle le sait.
Elle connaît le mot.
Toi aussi, on te le crie depuis trop longtemps.

« Il est le seul. Mais ça ne change rien. Je reste ce que je devais devenir. C'est ma punition. »

Punition.
Quel mot étrange...
Tu n'aimes pas souffrir. Tu mérites ce qui t'arrives.
Tu mérites de souffrir.
L'éclair qui frappe ton épaule est soudain et douloureux. Du sang jaillit et dans ta gueule naît un cri de peur et de douleur.
Un cri de mort.
Le réflexe qui fait sortir tes griffes et les abattre sur l'assaillant. Tu le croyais perdu.
Un autre éclair s'en prend à ta queue et tu sais.
Tu sais que tu pourrais mourir ici.
Pourtant tu te bats.
Maëlle aussi se bat.
Tu ne connais pas son pouvoir, mais tu as une idée.
Il peut être son salut.
Pas le tien.
Dilemne.

Les yeux mi-clos.
Un soupir résigné.
Celui du condamné.
Une marée d'yeux rouges. De douleur brûlante.
Sa voix s'élève dans ton combat.

« Tu es sûre de toi ? Tu sais que tu peux mourir ? Tu sais que... Je disparaitrais avec toi... ?

- Oui. »

Tu cesse de débattre et tu cours.
Loin d'elle.
Celui qui attaquait ton oreille s'en prend à ton cou.
Un autre te poursuit.
Ton pentagramme s'est éteint. Tu es assez loin.

Ton instinct de survie renait.
Mais il sort de nulle part.
Celui qui sans prévenir saute sur ton visage.

Douleur. Immense.
Code par xLittleRainbow

_________________

" Au fond, qu'est-ce que la normalité, qu'est-ce que la folie ? On me dit différente mais en réalité je ne suis que décalée d'un pas sur le même chemin.
Ma vue est seulement plus dégagée. 
"

Spoiler:
 


Merci trop trop trop beaucoup Nash' pour ce sublime dessin :love: :cookie: :
 
Mar 24 Jan - 21:23




Le cimetière de notre avenir


Mhei me lança un regard comme si elle ne comprenait pas ma question. Je me sentis horriblement coupable. «Et si en fait ma question l'avait blessée ?»
-Il est le seul. Mais ça ne change rien. Je reste ce que je devais devenir. C'est ma punition.
Me répondit-elle. De la pitié assombrît mon regard puis tout à coup quelques chose sauta à l'épaule de la chatte blanche et bleu. La Solitaire émit un cri de douleur et de peur. Je figea pendant un moment alors que d'autres de ces petites bêtes courraient vers nous. «Des rats !» Quand je fus enfin capable de réagire , Mhei s'enfuit loin de moi , me laissant seule avec ces rongeurs se jetant maintenant sur moi. Il y en avait cinq et ils me mordaient et me griffaient tous comme si ils n'étaient qu'un seul chat habile et matière de combats. Pendant ce temps j'essayait de me débarrasser d'eux. Je me débattais et poussais des gémissement de douleurs. Je réussis à casser le cou d'un d'entre eux , ce qui le tua. Je finis par me décider de me transformer en ours et utilisa mon pouvoir. Je fût capable de venir à bout de trois des quatres rongeurs restant car l'un d'entre eux prit ses pattes à son cou. Je savais que le laisser fuir n'était pas la chose à faire mais je n'avais plus la force de courire. Je repris ma forme normale puis tomba au sol , incapable de bouger tant mes os et mes muscles me faisaient souffrire. Mes plaies saignaient , certaines presques aussis abondement qu'une chute d'eau. Ce n'était pas surprenant considérant que plus ont fait d'efforts physiques plus notre sang est pompé plus vite à nos muscles. C'était quelques chose que j'avais appris auprès d'une soigneuse de ma guilde. Soudain je réalisa quelque chose. Il n'y avait plus personne pour me ramener au camp. Je paniqua. «Le temps que mes muscles et mes os arrêtent de me faire mal , il fera déjà nuit et je serais trop fatigué pour retourner au camp» Réalisais-je. Je repensa aussi à mes ailes qui avaient disparues un peu plus tôt. J'avais pue utiliser mon pouvoir mais qu'advenait-il de mes ailes ? J'essaya , malgrés la douleur et la fatigue , de voir si j'étais toujours privé de mes ailes. Elles étaitent là ! Je replaça lourdement ma tête dans une position plus confortable. Mhei n'était nul part dans mon champ de vision. Peut-être n'étais-ce qu'un mirage ? Ces illusion du désert qui advennaient quand la chaleur n'était plus supportable et qu'elle affaiblissait la raison. Non. C'était impossible car Mhei était bien réelle...Ou l'était-elle ? La chaleur suffocante me dérengeait , le sol craquelé couvert de sels et de sables me brulait. J'étais impuissante , je ne pouvais plus rien faire. Mes paupières étaient lourdes. Je demandais désespérément :
-À l'aide...Pitié quelqu'un aidez moi...
Mais hélas tout ce qu'ont pu entendre fut les murmures désespéré d'une chatte trop faible pour émettre des appels de détresses plus forts. Mes yeux se fermèrent et je ne pu les ouvrirent. J'étais étendue au beau milieu de nul part et si mon torse ne se levait pas à chaque respirations que je prenais j'aurais l'air morte. Pourtant j'étais bien vivante , je respirais et mon coeur battait. Je n'étais pas déshydratré , mais je n'aurais pas refusé un peu d'eau. J'étais comme endormie mais pourtant je ne rêvais pas et je n'étais pas vraiment endormie. Je n'avais plus conscience de ce qui ce passait autour de moi mais je n'étais pas morte.

Code par xLittleRainbow
Dim 2 Avr - 10:31
Up ! ♪
Messages : 78
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 16
Mer 12 Avr - 15:33


Pv Maëlle
Le cimetière de notre avenir



« Un jour j'ai rêvé que je mourrai. Mais était-ce réellement un rêve ? »



Tu n’as jamais hurlé aussi fort.
Comme si ton cœur entier explosait.
Tes oreilles tintent.
Tes yeux ne s’ouvrent que sur un voile rouge.
Colère.
Haine.
Peur.
Douleur.
Qui surgissent de tout ton corps.
Pour une fois tu la voie.
Cette bulle.
LA bulle.
Qui t’entoure en permanence.
Elle est devenue rouge vif.
Ton épaule brille de ce pourpre brûlant.
Tu avais peur. Maintenant c’est à eux de te craindre.

~ Les mutations n’ont jamais été le propre de l’homme. Ils les expérimentent, parviennent parfois à leur but, mais il ne faut pas oublier une chose : les grands changements ont eu lieu sur des millions d’années… L’homme sera toujours inférieur à la nature. C’est elle qui a tous les droits ~


L’anneau rouge se dilate, se rétracte, se tord et frémit.
Il se dissout.
Tu arrêtes de hurler.
Tu n’as plus mal.
Ta tête résonne.
À tes pattes les rats rampent.
Ce ne sont plus des rats.
Ce sont des amas verts globuleux.
À peine les effleures-tu qu’ils explosent en un liquide verdâtre insipide.
Tu n’as plus mal.
Toute ta douleur s’est consumée.
Il y a une flaque à deux pas. Tu t’y regardes mais tu ne vois rien d’autre qu’un masque noir et
huileux à la place de tes yeux.
Ton estomac s’en tord.
Réalité ?
Ou pure hallucination ?
Tu étais destinée à ne jamais le savoir.
Tes yeux affolés recherchent Passie.
Mais Passie n’est pas là.
Quand enfin tu aurais eu besoin de lui.
Soudain quelque chose te frappe.
Tu l’as entendu au loin tandis que ton corps explosait.
La larme.
Elle est la première.
Elle coule.
Ton cœur se déchire.
Égoïste.
Folle.
Folle et égoïste.
Le sol aride agresse tes coussinets.
L’air sec assèche ta bouche.
Le soleil éclatant incendie ton pelage et brûle tes yeux.
Tu rappelles cette phrase à ta mémoire.
Elle s’est manifestée il y a déjà quelques minutes.

« À l'aide… Pitié quelqu'un…. aidez moi… »

Tu l’avais entendue.
Tu l’as ignorée.
Au loin la forme noire et blanche souffre.
Des éclairs de sang.
Un ours.
Les piaillements de peur.
Les cris de douleur.
Tu les as vus.
Tu les as ignorés.
Tes pattes se rebellent contre ta raison.
Elles courent vers elle.
Si ton pouvoir annule les mutations… peut-il annuler leurs inconvénients ?
Tu te couches à côté d’elle.
C’est à ton tour de veiller son sommeil.
Ta voix est devenue rauque.
Sa chaleur t’étonne.
Ton souffle dessine un chant.
La mélodie emplie l’espace familier.
La berceuse d’un enfant oublié.

« Cours, mon petit chaton, cours,
Dehors les oiseaux s’envolent
Et ce sera à ton tour
D’atteindre cet autre sol

Crie, mon petit chaton, crie
Dehors les loups prient la lune
Et tu fuiras dans la nuit,
Te sauvant entre les dunes.

Crois, mon petit chaton, crois,
Dehors les nuages pleurent
Et tu leur montrera la voie
Où ils fuiront leurs malheurs.

Aime, mon petit chaton, aime,
Dehors les tiens te protègent
Et vos cœurs seront les mêmes
Quand sera passée la neige. »


Ses yeux sont fermés mais tu le sens.
Elle est apaisée.
Tes larmes nettoient la poussière de ton pelage.
Ton cœur s’est réchauffé.
La chaleur extérieure n’est plus étouffante.
Tu te lèves et pars.
Elle n’a plus besoin de toi.
Ça ne durera sûrement pas. Ça ne suffira certainement pas.
Tes pas te conduisent au loin.
Le vent efface toute marque de toi.
Quand elle se réveillera il ne lui restera de toi qu’un vestiges de larmes sur le sable.
Peut-être le souvenir d’une berceuse solitaire…
Et un vague parfum d’espoir.

Code par xLittleRainbow

_________________

" Au fond, qu'est-ce que la normalité, qu'est-ce que la folie ? On me dit différente mais en réalité je ne suis que décalée d'un pas sur le même chemin.
Ma vue est seulement plus dégagée. 
"

Spoiler:
 


Merci trop trop trop beaucoup Nash' pour ce sublime dessin :love: :cookie: :
 
Messages : 363
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 16
Lun 19 Juin - 16:55
Up~

_________________




Merci Ocene!:
 


Merci Rain!:
 
Messages : 363
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 16
Dim 23 Juil - 22:14
J'archive~

_________________




Merci Ocene!:
 


Merci Rain!:
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est fou comme on se raccroche au passé quand notre avenir est en jeu | Blood & Chronic
» On a tous un passé lointain, mais notre avenir est ici ♥[VALIDES]
» Remettons notre avenir en jeu. Remettons-le maintenant. [BONNE ANNÉE !]
» Belle ~ De fil en épines, cousons et piquons notre avenir.
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: