Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
And after all I said, please don't forget ~ I. Pv Dorëan
Messages : 457
Date d'inscription : 16/03/2016
Age : 16
Lun 2 Jan - 20:56
And after all I said, please don't forget ~


Featuring Dorëan


L'orée soutenait avec elle un bouffée de souvenirs en plus d'être si belle. Le ciel au loin offrait ses reflets orangés, et les arbres là-bas se découpaient dans la lueur du soir. C'étaient les lucioles qui orchestraient leur spectacle rituel à cette heure-ci, où le soleil avait disparu derrière les montagnes mais laissait paraître quelques rayons qui chassaient encore un moindre d'obscurité.


Et là, là s'assit Hana. Elle sourit. Quel spectacle. Parfois, elle avait de répits dans son poste de veilleuse qui lui offraient ces heures de plaisir.


Elle fixait les lucioles virevolter dans les airs, décrétant des tours théâtraux. Plusieurs vinrent se poser sur Hana, qui se joint à la danse en dépliant ses ailes longues et soyeuses, laissant sa voix caresser la brise dans un chant doux. Parfois, elle prenait le vol stationné, laissait les lucioles se poser intentionnellement sur ses pattes, les lâchait au vent et repartait, filant à travers cette lumière jaune.

_________________
Hana
Anciennement Awigen


Merci p'tite bougie ~ <3








By meh :D
Messages : 192
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 17
Sam 1 Avr - 12:32

And after all I said, please don't forget~

Feat Hana.


AAAAAAAAAAAH- aaaaaaaaaah... Ah... Oh merde...

J'étais... Là. J'étais je ne sais où en faite. Bref, j'étais... Ah mais oui, où j'étais au faite ? Je ne me souviens pluuuus... Quoi ?! Attendez ne partez pas s'il vous plaît ! Je vous jure je m'en souviens ! Attendez... Je crois que... Que je suis tombée. Oui c'est ça ! Je suis tombé. Je suis tombé... Attendez... Oh non. Me dite pas que... Oh non non non non... Pas ça ! Bon alors, réfléchissons, réfléchissons les enfants. Comment faire ? Je crois que je suis foutu... Je suis vraiment un boulet !

Et merde alors...

Ma journée avait si bien commencer, pour tout dire. J'étais tranquille, comme d'habitude. Je m'étais réveillé dans une des nombreuses maisons abandonnés du quartier nord, sur un matelas plus exactement. Un vieux matelas, humide et à moitié pourrit, mais c'est incroyable ce que j'ai bien dormit ! Comme quoi, le confort ne fait pas tout. Je m'étais lever donc, et j'étais à présent en train de m'étirer de mon long en ouvrant grand la gueule, pour dégourdir un peu mes muscles endolories par la fatigue. Je m'assis, après, au bord du lit, pour essayer d'entre voir le ciel par la fenêtre. Je vis un rayon de soleil passait par une des ouvertures de la fenêtre, semblant victorieux d'y être. La poussière volait lentement dans la pièce, paisible. Pas un bruit, étrangement. Soudain, je me demandais enfin ce que je faisais ici. Pourquoi je n'avais pas dormis avec les autres chats là, les... Soldats voilà. Soldat, quel nom stupide. Je ne sais même pas ce que ça veut dire, mais je ne l'aime pas ! C'est vrai qu'il ne faut pas ce fié au apparence, mais ce mot là, mon instinct m'ordonne de le détester ! Oui donc, je disais. J'essayais de me souvenir de ce que je faisais là, quand tout à coup j'entendis de faible couinement. Je tournais la tête sur ma gauche, et je vis, dans l'ombre, une silhouette blanche. Un rat. Il se tourna vers moi, le museau en l'air, et fila à tout allure dans un trou du mur. Je souris alors, et me souvins. J'étais partit chasser, mais des chats m'avaient poursuivis. Il me semble qu'ils me voulaient du mal... Mais bon, j'en sais rien après tout ! Peut-être qu'il voulaient juste joués, non ? Et m'avaient perdu dans la ville. En même temps, je jouais à cache-cache avec eux alors bon ! Moi et ma gaminerie, je ne changerais jamais. Voila, pourquoi j'étais là ! Je n'arrivais pas à croire que j'étais aussi stupide que ça... Bref, pour enfin commençait ma journée, je me levais et commençais à partir. Je sentais bien cette journée, je ne sais pas pourquoi. Alors je sautais de par la fenêtre pour atterrir un peu plus bas sur le béton. Je me mis à marcher, semblant fière. Sûr de moi. J'étais content, cette journée était assez encourageante. Le soleil me chatouillait de ses rayons. Et le vent soufflait dans mes poils et mes plumes, les faisant danser dans un rythme très  doux. Finalement, j'arrivais sur une parcelle d'herbe. Mes coussinets sentirent la rosée les frôler doucement. Je m'amusais à sentir l’odeur de la chlorophylle de bon matin. Cela me faisait encore plus sourire. Tout à coup, je m’élançais à travers la ville, trébuchant assez souvent, comme à bon habitude. Mais bon, on connaît les gosses, ils se relèvent toujours après un échec ! Et c'est ce que je fis. Encore et encore. On pouvait voir courir un chat en cape avec sa capuche replié sur sa tête à travers la forêt, bientôt. Un chat, dont on ne pouvait voir le visage. Et qui semblait presque trop sérieux, fièrement dressait. Mais sous la capuche de ce félin ce trouvait un visage rayonnant de joie. Un visage que personne ne pouvait percevoir comme ça. Mais que tout le monde aurait voulus voir. Je courrais comme un dingue. Et bizarrement, la journée ne semblait pas vouloir se terminer. Elle passait à une grande vitesse, mais me semblait si lente... Je me mis à chasser, à dormir un peu, à croiser quelque autre animaux comme-ci comme ça. Mais pas une seul fois un chat. Non, pas l'ombre d'un félin dans les parages. Je finis par m’installer dans une petit forêt à côté de la ville, un quoi tranquille et bien mignon. Cette endroit me rassurer, j'avais l'impression. Et Et je m'allongeais pour la dernière fois au sol, me roulant dans l'herbe douce. J'étais content comme ça, à me rouler dans ces brins de soie. Mon sourire ne faisait que grandir. Soudain, je rouvris les yeux, regardant le ciel au dessus de moi, traversait par des branches d'arbres. La lumière m'arrivait lentement, parsemée un peu partout sur mon visage. Le soleil ce couchait lentement au loin. Je voyais cette grande boule descendre lentement pour dormir. Alors je fermais les yeux et attendis. Tout me semblait bien, j'étais heureux là où j'étais. Il faisait bon, et beau. Je pouvais m'endormir tranquille, ça c'est sûr ! Et rien ne pouvais m'en empêcher. Au bout d'un moment, je sentis que les rayons doux du soleil ne me bercé plus. Et je décidais donc de rouvrir les yeux.
Ce que je vis fut formidable. Fantastique. Inconnu. Des petites boules brillantes bougeaient au dessus de moi. Elles étaient là, au dessus de moi, me regardant. Tournoyant lentement dans les airs. Un ballet ce dérouler au dessus de moi. Je ne comprenais pas moi, ce que cela était. Alors, je me contentais de les regarder les yeux brillants. Cela était si majestueux. Sans rien dire, je me faisais bercé par ces choses inconnus qui semblait léviter au dessus de moi. Des étoiles mouvantes, voilà ce que je voyais. Qu'un rêve exaucé. Soudain, j'en eus marre. Ma curiosité me poussait alors à essayer de chasser ces petite bestioles. Je me mis à essayer de les attraper une par une. Les chassant comme un chaton, les yeux pétillants. Je semblais si heureux vus comme ça. La nuit tombait, lentement. Jusqu’à que le noir règne. Ou presque. Je continuais de chasser les petites sources de lumière, jusqu'à que j'arrive vers une petite colline. Je sautais alors sur une des boules scintillante. Je l'avais attrapé. Je soulevais alors la patte lentement, rapprochant mon visage pour regarder la bête. C'est alors qu'elle s'enfuit à tout allure de mes griffes. Elle passa au dessus de moi, se posant sur finalement sur mon nez. Me faisant louché. Puis elle s'envola de nouveau, allant vers le lointain. Une idée me vint alors. Je quittais alors ma cape, chose étrange pour moi. Et je me mis à déballer lentement mes bandages. Pouf. Des ailes tombèrent de ceux-ci. Des ailes d'un blanc pure, semblant largement trop grande pour moi. Je fis quelque pas, regardant les petites étoiles ce posaient sur mon plumage soyeux. Elles me chatouillait un peu ! Finalement, elles s'envolèrent, pour partir au dessus de moi. Je les suivis des yeux, souriant. Au bout de quelque minute, je me penchais vers mes ailes, assez imposante tout de même. Je mis ma cape autour de mon cou, et fit de même avec mes bandages. Et je me dirigeais alors vers la petite colline. Arriver devant elle, je jetais un dernier coup d’œil aux étoiles mouvantes avant de froncé les sourcils. Je m'étais décidé. J'allais voler. J'allais essayé, du moins. Mes ailes se soulevèrent alors faiblement, tremblant presque. On aurait dit un oiseau aux ailes blessé essayant de ce relever pour retourner vers l'horizon. Je semblais être en pleine concentration. J'écartais mes ailes, et me mis à courir. Elles tombaient derrière moi, aux extrémités, et j'avais du mal à les tenir en place. Elles ne voulaient pas tenir, mais je continuais pour autant à courir. Étrangement, je ne tombais pas pour une fois. Mais j'entendais derrière moi les petits grincement de ferraille de mes appareilles pour mes pattes arrières. J'arrivais en haut de la colline. Et je sautais.

Là est tout le problème. Je réussis à voler, quelque seconde bien sûr. Je réussis à décoller du sol, à sentir le vent dans mon pelage. Les yeux brillant. Je pleurais presque, pour dire à quel point je suis heureux. Mais la réalité me rappelle aussitôt à l'ordre. Et je chuta aussitôt de la colline. Je ne souris plus. Je ne fis que tombé. Et je vis quelque chose avant de tomber. Je vis un animal, je ne pus pas savoir le quel malheureusement, mais je le vis.. De très près. Car je lui tombe alors dessus. Sans le vouloir, je m'accroche à celui-là et continue ma chute en l'emportant avec moi. On roula un peu plus loin, dans la descente.  Je dois avoué qu'à ce moment là, plus rien ne me préoccuper que le faite que j'avais totalement foiré mon coup. Jusqu'à que ça ce stop. On ne bouge plus. Les yeux fermé, je réalise alors que quelque chose de bien vivant ce trouve en dessous de moi. J'ouvre alors les yeux, mon visage étant sur l'herbe fraîche. Je me redresse légèrement, en grognant. Sans me relever. Devant moi, juste en face de moi, un chat. Enfin, une chatte. Je la fixais dans les yeux, sans me rendre compte que cela pouvais la gêner.
Qu'est-ce que ?!... Oh non... Me dite pas que... Oh merde...
Trop paniqué, je ne bouge plus. Je me fige.

Je ne sais pas quoi faire, j'ai honte...

HRP :
 

_________________


« Il est serte très difficile d'essayer de d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, mais il est encore plus difficile quand le chat n'y est plus. »



Anciennement StarLight - Pixel - Dorëan - Isabel McTassy - Këzal
Sirius est un noctambule solitaire et silencieux en #0f056b.

Dim 21 Mai - 11:19
Up <3
Messages : 457
Date d'inscription : 16/03/2016
Age : 16
Mer 31 Mai - 18:21
[Le rp est toujours en cours, je mets du temps à répondre seulement T^T]

_________________
Hana
Anciennement Awigen


Merci p'tite bougie ~ <3








By meh :D
Mer 21 Juin - 17:41
Toujours en cours? :3
Messages : 457
Date d'inscription : 16/03/2016
Age : 16
Jeu 22 Juin - 20:45
[Yas ! Légère inactivité de ma part à cause de ma motivation qui a baisser, j'espère revenir bientôt mais le rp va arriver :)]

_________________
Hana
Anciennement Awigen


Merci p'tite bougie ~ <3








By meh :D
Lun 10 Juil - 21:38
Dorëan est parti, j'archive donc <3
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Don't forget... [Toi] [+16 ans]
» Petit kit pour une pirate doré
» [¨Palais du Marquis de l'épine dorée.] ... Père...
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: