Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
Qui es-tu en ce moment ? //Ft. Plume Noire//
Messages : 154
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 13
Sam 24 Déc - 12:29




Qui es-tu en ce moment ?


Featuring Plume noire



Je marchais vers l'arbre creux. Je voulais l'explorer en cette belle matinée.  Normalement j'y aurais été le soir d'avant mais depuis que j'avais attendue un de mes camarade parler d'une caméléone sanguinaire et folle j'avais eu trop peur de venir ici seule en pleine nuit. Sachant que cet arbre avait autrefois abrité les Caméléons , je me suis dit que cette chatte folle serait sûrement ici. Au moins le matin l'ambiance étais moins épeurante. Je fini par arriver à l'arbre creux. Je pria à mes ancêtre pour ne pas croiser cette chatte qu'on appelait Plume Noire avant d'entrer dans le creux de l'arbre. Je m'assis puis repris mon souffle. J'avais volée jusqu'à voir la forêt où se trouvait l'arbre puis m'étais posé et avait commencé à marcher pour venir jusqu'ici. J'aimais explorer , voilà pourquoi j'étais venue ici. Je fus surprise de réaliser que l'endroit portais encore l'odeur des Caméléons depuis le temps où ils avaient quitté cet endroit. Je me remise à penser à cette "Plume Noire". Apparement elle avait des chaînes taché de sang sec enchaînés à ses ailes. Elle était noir comme la nuit et certains la décrivait gentille aux yeux verts et d'autres la disait sanguinaire aux yeux rouges. C'était bizarre de la décrire de deux manières différentes mais la pluparts des gens disaient de toujours se méfier d'elle car elle pourrait essayer de tuer n'importe qui , n'importe quand , n'importe où. Cette chatte me faisaient déjà peur. Je ne voulais pas du tout la rencontrer. Je ne voulais pas mourire. Je fini par regretter d'être venue ici.

Code par xLittleRainbow

_________________

«Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde. Vous n'êtes pas un pot de Nutella»

:luv: :luv:

Maëlle la Maitresse des arc-en-ciels


Maëlle vous vouvoyent en #CCBBEE

Merci Opaline *.* C'est mangifique:
 

Merci Glitchounette:
 

Messages : 372
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 15
Sam 24 Déc - 13:37





Qui es-tu en ce moment ?

Featuring Maëlle

 


        Mon état psychologique était déplorable, du moins s’il l’on peut dire qu’il ne l’était pas déjà depuis fort longtemps ! Mais là, bien que déjà plus stable en matière de personnalité, mon moral a rarement été aussi bas, abyssal même. De 0 à 10, je pouvais me targuer d’avoir atteint le négatif. Depuis plusieurs jours, je me tenais à mon coin habituel, dans un état végétatif. Ceux qui ne connaissaient pas la définition n’avaient qu’à jeter un rapide coup d’œil à mon état pour la connaître et en avoir un exemple. Un trou béant d’émotions s’étaient formé dans mon cœur suite au départ de Nashira hors de nos terres, tel un trou noir s’étant formant pour absorber la quantité infini de tristesse qui était apparu. Un masque tout aussi vide d’émotion s’était plaqué sur mon visage, et mon regard, bien que toujours aussi dur par la fermeté du vert émeraude de mes iris, n’exprimait qu’une absence de pensées. Cela faisait plusieurs jours que je n’avais pas mangé, peut-être 2, peut-être trois, peut-être plus, je ne sais, je n’y ai pas fait attention. Je me contentais de me tenir couchée, recroquevillée sur moi-même, fixant l’eau limpide et tiède de l’Oasis, bien à l’ombre d’un des rares rochers de ce désert aride. J’étais tout bonnement dans une sorte d’état de choc. La féline la plus chère à mes yeux, à mon cœur, cette femelle pour qui j’étais prête à donner ma vie, était partie. Pas morte non, sinon je n’ose imaginer mon état, serais-je encore vivante à cet instant-là ? Mais elle était plus loin de moi que jamais. Bref.

Milie, la cheffe des Caméléons, en avait marre de me voir aussi léthargique, elle tout comme les rares guérisseurs ne me craignant pas, s’inquiétaient de mon état. Après m’avoir remué un peu, ils réussirent à me motiver à faire un petit tour. Pris dans la nostalgie, mes pas me portèrent sans grandes hésitations vers les lieux de ma premières rencontre avec Nashira : l’Arbre Creux, ce lieu où j’avais été accueillie au sein des Caméléons, si peu de temps après ma libération et il y a si longtemps déjà à présent, un an, un an et demi ? A travers le désert, à travers les arbres à moitiés morts, le marécage suspect et les champignons géants, mes yeux quelques peu vitreux et sans expressions ne faisait que défiler les souvenirs qui s’étaient formés alors que j’étais en présence de Nashira, sa rencontre, notre combat, NOS combats, nos pleurs, de tristesse, de joie… tant de choses vécues… Les paysages autours de moi, aussi mystérieux, inquiétants que magnifiques, ne m’intéressaient guère, je marchais, d’un pas tantôt lent, tantôt pressé, ne m’arrêtant que pour laper quelques gorgées d’eau. Mes pattes tremblaient à peine malgré mon refus de m’alimenter, j’étais devenue bien plus résistante au fur et à mesure de mes longues marches.

J’arrivai enfin en ces lieux, après une journée et une nuit de marche. Le voile de mes yeux se leva tandis que j’admirais pour la première fois depuis des mois cet arbre gigantesque, qui était autrefois chaleureux et animé par les miaulements des dizaines de mes camarades de guilde. Je repris rapidement mes anciennes habitudes et en quelques bonds gracieux et puissants, quelques peu aidés par mes ailes toujours enchaînées, je me tins droite et aussi pleine d’assurance que mon état me le permettait, sur une des branches les plus hautes du végétal. Mon esprit délaissa quelques instants les fantômes de mon vécu pour admirer la forêt en repos, le lever de soleil réchauffant le ciel et l’air. J’en profitai pour prendre quelques bouffées de cette atmosphère neuve et commençant à se rafraichir nettement à cette période de l’année. Je replongeai rapidement dans mes pensées, remarquant le recul de Démone. Cela m’étonna fort, connaissant mon double, elle aurait dû profiter de ma détresse pour prendre le contrôle sur mon corps, mais au contraire, elle semblait elle-même effacée, peut-être que l’absence d’émotions avaient atténuée les flammes de ses pulsions démoniaques. Je me dis que je devais profiter un peu de ces moments où je n’avais pas à faire totalement attention à la moindre de mes actions, au regard des autres et à leurs proximité. Cependant, cette réflexion à moi-même fut rapidement dépassée par ma nostalgie.

Les premières heures du jour étaient entamées et, toujours perchée sur la branche, un froissement de feuille me sortit de mes pensées, mes oreilles se redressèrent et je cherchai l’origine de ce bruit. J’entendis rapidement un bruit de pas régulier me confirmant la présence d’un félin. Après m’être redressée, je descendis de quelques mètres, sans pouvoir empêcher mes chaînes d’émettre quelques cliquetis métalliques entre les chocs de la descente et le léger vent qui s’était mis à souffler. Cherchant du regard l’être à l’origine du bruit, j’observai rapidement une jeune féline noire et blanche, dont un effluve de la guilde Felinae se dégageait du pelage. Cela me rappela ma rencontre avec cette gentille femelle du nom de Nyria il y a fort longtemps, au bord du ruisseau situé dans la forêt empoisonnée. Mes yeux émeraude fixés sur l’arrivante, je l’observais, curieuse de ce qu’elle venait faire par ici. Mon regard, toujours en grande partie éteint par le voile de tristesse, commençait à se rallumer par le souffle de la curiosité. La féline semblait bien inquiète en venant en ces lieux, je me demandais d’ailleurs pourquoi, les Soldats n’étant pas venus ici depuis fort longtemps, au point que pas une once de leur horrible odeur n’était présence aux environs de l’arbre. Une rafale de vent me déstabilisa, faisant s’envoler une de mes plumes de jais meurtrie par les anneaux de métal, et cliqueter mes chaînes avec force. Les oreilles de la féline se redressèrent comme je l’avais fait au craquement de ces pas, et je me dis que si je ne voulais pas me donner une allure menaçante il valait mieux descendre pour l’aborder avec politesse, d’égal à égal.

Je descendis donc prestement et silencieusement, comme à mon habitude, et atterri non loin derrière la Felinae. Ne sachant guère comment aborder la conversation, je m’adressai à elle d’un simple « Bonjour. », une voix calme, dénuée d’émotion.
Milie et les autres avaient peut-être raisons, rien de tel qu’une promenade et de nouvelles rencontres pour se changer les idées, car mon esprit léthargique s’estompait lentement mais surement, pour laisser place à une légère curiosité ainsi qu’un peu d’inquiétude vis-à-vis de mon double, qui, je l’espérais de tout mon être, ne devait surtout pas se réveiller maintenant que je tentais de me sociabiliser.
 
Pour Plumette par xLittleRainbow | Felinae


HRP:
 

_________________


Messages : 154
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 13
Sam 24 Déc - 15:20




Qui es-tu en ce moment ?


Featuring Plume Noire




-"Bonjour"
A dit une voix inconnue me faisant sursauter. Je me retourna et la vis. Une chatte noire aux yeux verts ayant les ailes enchaînées. La peur me saisissa mais j'essaya de garder mon calme le mieux que possible. Elle venait de me saluer ce qui était signe qu'elle était sûrement sympathique mais qu'advenait-il si cela n'était qu'une ruse ? «Maëlle , tu es une chatte courageuse ! Tu ne peux pas te laisser guider par des rumeurs.» Me suis-je dit dans ma tête. La meilleure chose à faire en ce moment était d'essayer de me montrer gentille envers elle. Je dit gentiement à la chatte :
-"Bonjour...Vous devez êtres Plume Noire ? Je m'appelle Maëlle. Enchantée de vous rencontrer."
La peur se lisait dans mon regard mais j'essayais de la surmonter. Je demanda ensuite à la chatte noire :
-"Est-ce que les rumeurs à votre propos sont vraies ? Êtes-vous vraiment capable de telles atrocités ?"
J'eu honte de la questions que je venais de poser. Pourquoi l'avais-je posée ?. J'avais peur de l'avoir vexée. «Et si elle se fâchait contre moi ? Et si elle m'attaquait ?» Ai-je pensé , horrifié. Je me mise à regretter d'avoir écouté ces rumeurs. Si je ne les avait pas entendues , je n'aurais jamais été apeuré par la présence de Plume Noire et je serais sûrement plus gentille envers la chatte en ce moment. Par gentille je voulais dire ne pas avoir l'air d'un chaton terrorisé et enfin pouvoir me montrer amicale comme d'habitude. Je pris de grande respiration pour essayer de me calmer.

Code par xLittleRainbow


_________________

«Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde. Vous n'êtes pas un pot de Nutella»

:luv: :luv:

Maëlle la Maitresse des arc-en-ciels


Maëlle vous vouvoyent en #CCBBEE

Merci Opaline *.* C'est mangifique:
 

Merci Glitchounette:
 

Messages : 372
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 15
Dim 25 Déc - 9:26





Qui es-tu en ce moment ?

Featuring Maëlle

 


Pendant les quelques millièmes de secondes d’attente, je détaillai le beau pelage clair de la Felinae, bien entretenue, parsemé de larges tâches noires qui semblaient mettre en valeur son corps gracieux et laissant deviner ses muscles fins et solides sous sa peau. Au niveau de ses épaules, les poils se changeaient en plumes pour former de magnifiques paires d’ailes. Ces appendices ne m’étonnaient plus, le nombre de félins aux attributs étranges que j’avais rencontré m’avait prouvé qu’il était désormais plus rare de rencontrer des chats normaux que des chats génétiquement modifiés. Par les sévices des humains, la nature elle-même pouvait sembler artificielle et dénuée de logique. Je vis un frisson parcourir la colonne de la féline au fur et à mesure que ma salutation atteignait son ouïe, pour finir dans un petit sursaut. D’un geste vif, elle se retourna et je pus enfin observer de près son visage, illuminé par deux grand yeux d’un magnifique mauve, proche de l’améthyste, quelques peu écarquillés par la surprise. Cette expression en était presque comique, mais cela ne me vint pas à l’esprit à cet instant-là. Il faut dire que je n’avais pas, mais alors pas du tout la tête à l’humour comme je l’avais dit précédemment.

La surprise passa rapidement tandis que son regard se mit à son tour, à me détailler. Ses pupilles passèrent rapidement de mes yeux émeraude, à mon pelage noir comme une nuit sans lune, pour finir, comme presque tous les félins dont j’avais croisé la route, sur mes ailes de corbeau enchaînées et quelques peu meurtries, bien que beaucoup moins que lors de ma sortie de cet horrible laboratoire il y a de cela plusieurs mois. Ce qui changea cependant à ce à quoi j’avais l’habitude question réaction, ce fut l’apparition d’une certaine frayeur dans son regard au lieu de la curiosité auquel j’avais le droit habituellement. Je n’avais certes pas l’air de la féline la plus mignonne et gentille en ce monde, mais mon appartenance aux Caméléons, ma taille ridicule et ma salutation polie ne devrait pas me faire passer pour une personne sanguinaire… non ?
L’expression de la chatte noire et blanche montra clairement une certaine peur à ma vue, mais disparu rapidement pour une expression calme. Etait-ce un masque ou la disparition réelle de sa crainte ? J’espérais fortement que ce fus le second cas. Sans qu’un sourire apparaisse sur sa gueule, la féline répondit néanmoins de façon amicale à ma salutation.

« Bonjour...Vous devez être Plume Noire ? Je m'appelle Maëlle. Enchantée de vous rencontrer. »

Si ses paroles étaient empruntent de respect, je fus surprise de voir qu’elle connaissait mon nom. Il ne me pourtant pas l’avoir déjà rencontré ; alors était-elle venue spécialement me rencontrer ? Son timbre de voix gentil tremblait toutefois, montrant que l’inquiétude n’avait donc pas disparu de son esprit, et lorsque mes yeux se levèrent pour se plonger dans les siens, j’observai sans difficulté la même émotion, approuvant mes pensées. La dénommée Maëlle, qui était au passage dotée d’un fort joli nom, avait peur de moi. Sur le coup, je ne sus pourquoi elle ressentait une pareille chose à mon égard, cependant une réponse apparut rapidement dans mon esprit. Je me mis à soupçonner que des rumeurs quant à ma double personnalité, qui avait déjà attaqué de nombreuses personnes, s’étaient misent à circuler en dehors de ma propre guilde, au point d’atteindre celle des Felinae. Alors que j’apprêtais à lui répondre, elle se remit à parler, exprimant une certaine honte à ses dires :

« Est-ce que les rumeurs à votre propos sont vraies ? Êtes-vous vraiment capable de telles atrocités ? »

Mes pupilles se dilatèrent sur le choc. Mes craintes étaient donc vraies, les actes de l’Autre qui habitait en moi avaient fini par faire parler d’eux au bout de plusieurs mois. C’était bien compréhensible, vu les horribles tortures dont ma double personnalité étaient responsable, au travers de mon propre corps, qui en conservait les traces et les ressentis. Elle était la cause de la plupart de mes souffrances, et l’idée même de tout le sang ayant coulé à cause de mes griffes me répugnait. Mes yeux se brouillèrent quelques instants tandis qu’au voile de tristesse apparaissant sur mes yeux,
s’ajoutèrent le dégoût et les remords. Je me haïssais. J’étais la face gentille d’un être horrible, cruel, sanguinaire, on ne peut plus sadique. Je baissai la tête et fixa quelques instants mes pattes noires et endurcies, cachant mes griffes couleur d’ivoire et acérées. On sentait sans mal des phéromones de peur s’émaner de la féline me dominant par sa taille, qui, imperceptiblement, semblait se rétracter sur elle-même au fur et à mesure qu’elle craignait la mesure de ses paroles. La présence de Démone était toujours là, aux fin fonds de mon esprit torturé, mais étrangement, ne s’agitait guère alors qu’elle avait la potentielle occasion de faire une victime de plus. Depuis combien de mois n’avait-elle pas été aussi calme ? Ses obscures sévices avaient commencés à cet endroit même, au pied de ce gigantesque arbre, lors de ma rencontre avec Nashira, il s’en était suivi le combat le plus épique et terrible de mon existence avec ma meilleure amie qui était désormais si loin, et depuis cette chose emplie de pulsions démoniaque n’avait cessée de me torturer. J’avais perdue depuis longtemps l’espoir naïf qu’elle disparaisse, et je savais qu’elle faisait partie intégrante de moi à présent, que je ne pourrais jamais m’en débarrasser quoi que je fasse, en dehors de me tuer.

Après quelques secondes plongée dans mes pensées ténébreuses, je finis par me redresser et plonger à nouveau mes yeux froids et étincelants dans ceux de la femelle me faisant face. Je me devais de lui répondre, cependant je ne savais que lui dire à propos de ces rumeurs. Je n’allais tout de même pas lui dire qu’elles étaient parfaitement fondées, que je possédais en moi un démon qui avait torturé sadiquement de nombreux félins innocents, alors que cette Maëlle avait l’expression et la prestance d’un chaton terrifié, bien qu’elle tente de rester gentille et amicale ? D’une voix calme, triste, je finis par déclarer :

« Je suis effectivement Plume Noire, j’appartiens à la guilde des Caméléons. Je suis également enchantée de vous rencontrer. »

Je marquai une courte pause tandis que mon esprit tournait à toute allure pour tenter de trouver une réponse correcte qui pourrait lui permettre de se détendre. Devais-je nier les rumeurs ? Je finis par tenter, peu sûr de moi quant à l’impact que mes mots auront sur la femelle, des paroles nuancées :

« Je ne sais pas de quelles rumeurs vous parler, ni de quel type d’atrocité. Après, je pense que chaque personne cache une partie sombre de son histoire et de sa personnalité et ces ouï-dire exagèrent certainement ce genre de choses. »

Je ressentais une certaine amertume dans ma gueule, j’avais une vague impression de lui mentir, et je n’aimais pas beaucoup ça. Mon cœur criait à quiconque croisant ma route de me fuir, de partir loin de moi avant que l’Autre ne se réveille et ne le blesse, mais si je ne suivais pas ma raison, je doute que je puisse rester longtemps dans ma guilde. Après tout, je disais bien que je devais profiter que mon double ne soit pas actif, alors pourquoi ne pas essayer de me sociabiliser avant que mon œil gauche redevienne rouge sang et que les pulsions de Démone ne reviennent à la charge. Je m’assis sur le tapis de feuilles mortes, accentuant encore plus la différence de taille entre Maëlle et moi, attendant une réaction de sa part, en me contentant de la regarder dans les yeux pour examiner ses émotions et en priant pour que mes dires n’aggravent pas la situation.

Pour Plumette par xLittleRainbow | Felinae

_________________


Messages : 154
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 13
Dim 25 Déc - 15:33




Qui es-tu en ce moment ?


Featuring Plume Noire




-"Je suis effectivement Plume Noire, j’appartiens à la guilde des Caméléons. Je suis également enchantée de vous rencontrer."
Me répondit la chatte noire sur un ton calme mais aussi triste. «Pitié , ne me dite pas que je viens de la vexer. Je viens peut-être de la rendre triste avec ma question ? Quelle horrible personne je suis parfois !» Ai-je songée honteusement. La chatte noire marqua une courte pause puis ajouta :
-"Je ne sais pas de quelles rumeurs vous parler, ni de quel type d’atrocité. Après, je pense que chaque personne cache une partie sombre de son histoire et de sa personnalité et ces ouï-dire exagèrent certainement ce genre de choses."
Je soupira de soulagement. Peut-être que c'est rumeurs n'étaient qu'une blague ou même peut-être n'était qu'un vilain mensonge créé pour attaquer la réputation de cette pauvre Caméléonne. De plus je ne pu m'empêcher de penser que ce que Plume Noire avait dit était vraie. Nous avons tous une partie sombre à notre histoire. Je finis par réaliser que la chatte était assés petite comparée à moi. Ont aurait presque dit une jeune apprentie. J'avais pris un bout de temps à le réaliser. Je souris à Plume Noire puis lui dis franchement :
-"Vous avez bien raison. Excusez-moi d'avoir douté de vous. J'ai crue que ces rumeurs étaient vraie mais à vous voir je crois que c'est rumeurs sont en fait fondée. Vous m'avez plutôt l'air gentille et sympathique."
Un peu gênée par sa petite taille , je ne sue pas si je devais baissé la tête pour mieux la voir et m'assire ou me coucher et légèrement lever la tête pour mieux la voir. Je décida de m'assire devant elle et de baisser la tête vers elle de sorte à ce que je puisse la regarder si elle parlait question de politesse. Soudains , je me demanda comment ces rumeurs ont puent commencer ? Et surtout , qui aurait bien pu en vouloir assés à Plume Noire pour inventer des rumeurs à propos d'elle ?...Sauf si c'est rumeurs n'étaient pas que des attaques personelles...Peut-être contenaient-elle une parcelle de vérité ? Et si Plume Noire me mentait ? J'étais incapable de croire l'hypothèse que la chatte noire me mentait. Elle avait l'air si gentille et m'avait même dit qu'elle ne savait rien de ces rumeurs.

Code par xLittleRainbow

_________________

«Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde. Vous n'êtes pas un pot de Nutella»

:luv: :luv:

Maëlle la Maitresse des arc-en-ciels


Maëlle vous vouvoyent en #CCBBEE

Merci Opaline *.* C'est mangifique:
 

Merci Glitchounette:
 

Messages : 155
Date d'inscription : 09/09/2016
Age : 96
Dim 19 Fév - 7:52
Up ♪
Messages : 316
Date d'inscription : 20/11/2016
Age : 14
Dim 2 Avr - 5:21
Dernier UP avant archivage !

_________________
Comparazor:
 


Tous vos joli dessin de mon dodo bird !:
 
Messages : 372
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 15
Dim 2 Avr - 6:21





Qui es-tu en ce moment ?

Featuring Maëlle

 


J’allais finir par penser que je m’étais améliorée en termes de relations sociales. J’avais en effet choisi les mots justes pour que la femelle tachetée se détende un peu en ma présence… du moins en apparence. Elle avait lâché ce genre de soupir qu’on espérait tous discret, cet air quittant nos poumons accompagnés de nos pensées négatives. La jeune chatte semblait plus âgée que moi, mais j’étais des plus mal placée pour juger sur les apparences, ce ne m’ayant jamais croisés auparavant pensant souvent que j’étais une apprentie de par ma taille. Cependant, cela me faisait autant bizarre d’avoir cette sensation de mentir que de voir la naïveté de cette personne. Elle en semblait presque pure, innocente. Elle semblait faire confiance instinctivement aux gens, et je me dis que le jour où une personne en qui elle avait une confiance absolue la trahirais, elle en serait profondément blessée. Cette pensée fut presque comme une épine de ronce s’enfonçant dans mon cœur, accentuant au fond de moi ce sentiment de malaise et de haine envers moi-même. En même temps, l’idée d’imaginer la souffrance de cette personne au moment où elle prendrait conscience de la cruauté de la vie, me rendait assez triste.

Mes pensées furent stoppées lorsque je vis un sourire illuminé le visage de la chatte bicolore, et je ne sus dire si cela réchauffa mon cœur de voir de la sympathie envers moi ou se glaça en me disant que je l’avais obtenu en mentant. Cependant, mon attention se fixa sur les paroles de la Felinae.

« Vous avez bien raison. Excusez-moi d'avoir douté de vous. J'ai cru que ces rumeurs étaient vraies mais à vous voir je crois que c'est rumeurs sont en fait infondée. Vous m'avez plutôt l'air gentille et sympathique. »

Je restai bouche bée, les pupilles dilatées tant le fait de recevoir de tels compliments me semblait irréel, surtout de la part d’une autre personne que Nashira. Une autre personne qu’elle voyait le bien en moi. Si l’amertume du mensonge était presque insupportable, je m’accrochais à ces quelques syllabes de tout mon cœur. Dans ces moment-là, je ne comprenais pas comment je pouvais accueillir une partie de moi aussi sombre que Démone, un être aussi malfaisant et cruel. Pendant quelques instants, je dévisageais Maëlle, ne sachant que lui répondre, à croire que j’avais perdu toute habitude d’entreprendre une discussion normale avec quelqu’un. Mon cerveau se mit à chercher une idée pour éviter un blanc qui nous mettra toute deux mal à l’aise. Je finis par lui renvoyer un sourire, peut-être un poil forcé, mais je n’aurais pas pensé sourire depuis le départ de ma chère amie. Si je devais faire une hyperbole, je dirais que je ne me souvenais presque plus comment faire. Lorsque je la vis s’assoir pour se mettre à mon niveau, je déclarai :

« Je te remercie. Par simple curiosité, que fais-tu dans le coin ? C’était autrefois un territoire des Caméléons, peu de Felinae s’y promènent, même encore maintenant. »

Je conservais mon sourire sur mes lèvres, du mieux que je le pouvais. L'idée de me faire une nouvelle amie naissait dans mon esprit.

Pour Plumette par xLittleRainbow | Felinae

_________________


Messages : 267
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 16
Lun 19 Juin - 11:04
Up~

_________________
En savoir plus sur Noé - Fiche de liens - Ma boutique



Merci Ocene:
 
Messages : 267
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 16
Dim 23 Juil - 16:09
J'archive~
Comme d’habitude, mp moi pour le sortir des archives :>

_________________
En savoir plus sur Noé - Fiche de liens - Ma boutique



Merci Ocene:
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Plume Noire, poète corbeau [Troubadour]
» [RP solo] A la recherche de la plume noire. (2) [Fini]
» Ayumi - La petite plume noire
» Que fait un démon lorsqu’il croise un reflet d’ange ? (Pv Plume Noire)
» Un passé maudis entre une cheffe et un démon (Pv Plume Noire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: