Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
L'ombre -Un petit texte sans importance-
Sam 3 Déc - 23:21
Bonjour/Bonsoir !
J'ai écrit ce petit texte dans un moment d'énervement pur et simple, j'espère qu'il vous plaira tout de même. x) Le personnage présenté ici n'est pas moi, mais plus un personnage qui me représente. Bonne lecture !

Musique d'ambiance : https://www.youtube.com/watch?v=7syaug30S08


Le monde est dévasté. Ils n’ont pas pu l’empêcher. Une tempête se déchaîne, mêlant le vent et la pluie ; les larmes de Mère Nature, sa tristesse. Mais aussi sa colère avec les éclairs qui grondent dans le ciel. La longue plaine n’est plus qu’un champ de bataille entre les éléments et les survivants. Ils courent tous vers cette lumière blanche qui scintille au loin. Il y a -t-il de la sécurité sous cette lueur rassurante ? Peut-être. Un portail vers un monde où la vie peut perdurer, certainement. Mais elle ne comprend pas, la petite boule rousse, elle les voit galoper sans même lui jeter un simple regard. Donc les secondes défilent, le sol tremble. Le vent siffle. La pluie défile. Le tonnerre tétanise. La Peur plane. Ils hurlent tous. Certains tombent et ne se relèvent pas. Leurs proches s’arrêtent et crient en demandant à ce qu’ils reviennent. Mais ils le savent ; c’est impossible. Donc ils se remettent à galoper, les larmes aux yeux. Les Destructeurs ont promis un monde meilleur. Cependant, rien n’a changé. Ils sont juste les Rois de la promesse.
Chacun veut vivre, continuer d’entendre son coeur battre dans sa poitrine, continuer de sentir l’air s’infiltrer dans ses poumons. Alors ils ont tout laissé et sont partis, pour sauver leurs vies. La petite boule rousse, elle a beau crier, personne ne l’entend. Elle a beau pleurer, personne ne la voit. Prisonnière dans une cage de verre. Elle se demande si elle a besoin des autres pour devenir libre. Ses yeux bleus contemplent le massacre. Si seulement on avait pu visualiser le futur, prévoir le désastre. Enfin, ce futur catastrophique est devenu présent. Chaque seconde compte. En se retournant, elle aperçoit cette immense vague sombre qui arrive, prête à tout balayer. Ses muscles appuient sur la paroi glaciale, elle serre les dents, ses oreilles sifflent et son coeur bat plus vite lorsqu’elle entend le fracas de l’eau contre la terre trempée. 1.2.3.
La voilà libre.
La Prison de glaces n’est plus que mille éclats argentés éparpillés par terre. Elle n’attend pas un quelconque signal notre boule de poils rousse, elle s’élance pour sa survie. Le sang bouillonne dans ses tempes. Son pelage se trempe. Sa gorge est en feu. Le sol défile sous ses pattes. On lui a donnée une raison de courir ainsi ; sa simple vie. Et au final, elle y arrive. La lueur blanche si protectrice est  en face. Sans se soucier des risques, elle plonge. Sans regrets, elle vogue vers l’inconnu. Seul son instinct de survie la guide.

Et pendant un moment.
Elle se sent en mouvement.
Puis plus rien.
Propulsée par le destin,
elle finit par revenir,
affrontant son avenir.

Un réveil brusque. Une grande goulée d’air pur. Douce est la lumière bleue qui vient éclairer son visage et, en se relevant, elle distingue tous les survivants. Certains pleurent à chaudes larmes, d’autres rient ou soupirent de soulagement. Alors elle s’avance mais aucun ne l’accueille, aucun ne la voit.

Tout a changé sauf cette ignorance,
elle reste la petite ombre sans importance.
Messages : 481
Date d'inscription : 01/08/2015
Age : 17
Lun 21 Aoû - 14:35
La personne ayant quitté le fow, j'archive ~

_________________
Trembles tu de peur en attendant mon nom ?
Crains tu de m'apercevoir ?
Si ce n'est le cas prépare toi à la peur de ta misérable vie...
Merci à vous pour vos dessins de mon Yin <3:
 
Un lien avec Yin ? Ici ! 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petit texte
» Petit texte rigolo? Sur les Kevin, en tout cas.
» L'ombre sans visage
» Azriel, l'homme sans ombre
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives :: Archives hors jeu-
Sauter vers: