Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
Partie de chasse entre felinaes (Anthémis et Aurore)
Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Lun 28 Nov - 18:09
La soleil s'était couché quand Anthémis se décida à quitter le quartier général des felinaes pour aller chasser. A cause de son pelage blanc, la lumière du jour la rendait trop visible hors saison hivernale, elle préférait donc chasser à la faveur de la nuit, lorsque le blanc se transformait en gris pour la plupart des proies.

La jeune chatte aimait son indépendance au point de ne piocher que rarement dans la réserve de viande de la guilde. Certes, c'était le rôle des chasseurs que de ramener de quoi sustenter tout le monde, mais en tant que combattante elle était elle aussi capable de pister et tuer de quoi lui remplir l'estomac. Sans compter que la viande fraîche avait bien meilleur goût.

Il était inutile de s'éloigner trop du quartier général pour trouver les premiers amuses-gueules. Les spores des champignons géants, très odorants, masquaient celle des chats. C'était pour cela que les felinaes avaient choisit de vivre dans la sylve. Les soldats ne pouvaient pas y détecter leurs odeurs. Et les proies non plus.

Anthémis chassait toujours en embuscade. Elle repérait le lieu de passage d'un rongeur, se postait contre le vent de manière à ce qu'aucun bruit qu'elle provoquerait par inadvertance (comme celui de son estomac, par exemple) n'atteigne les oreilles de ses victimes. Puis elle attendait. Et dès que sa proie se montrait, elle bondissait dessus.
Elle était capable de courir avec trois pattes, mais elle préférait réserver son énergie. Elle n'avait qu'un seul ventre à nourrir, l'équivalent d'un rat lui suffisait pour tenir toute une journée.

La jeune chatte blanche avançait donc lentement entre les champignons géants, la truffe près du sol. A cause des spores, c'était aussi compliqué pour elle de flairer une piste, mais si elle se concentrait assez et prenait son temps, ce n'était pas impossible.


_________________


Mar 29 Nov - 21:56
Aurore était partie toute la journée pour reprendre des réserves de plantes médicinales afin de soigner d'éventuelles blessures , coupure ect... Pas quelle ne souhaite que ça arrive mais il faut se préparer à tous .
De plus , il ne pleuvait pas, une chance car son pelage a la mauvaise manie d'attirer la foudre pour la relâcher a tous moment.

Elle avait trouvé une grosse partie qui devait être cultivée a une époque car la couleur de la terre , bien que très toxique à cause des produits humains , permettait à certaine plante modifié de pousser.

Elle s'apprêtait à faire un énième aller-retour jusqu'à la guilde quand elle se dit :

Je vais passer par la sylve , ça sera plus court

Elle s'exécuta sans faire trop attention ou elle mettait les pattes jusqu'à marcher sur une brindille à proximité d'une chatte blanche avec une oreille plus foncée voir même noir .

Elle l'avait déjà croisée dans la guilde et en fut rassurée , elle n'était pas prête à combre un soldat , et ce n'était de toute manière pas son rôle.

Elle devait être en train de chasser , j'espère n'avoir pas fait fuir une de ses proies

Pensais je en la regardant , la gueule rempli de plante
Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Mar 29 Nov - 22:48
Anthémis avançait très lentement quand elle entendit un craquement derrière elle. Elle n'avait sentit aucune présence, absorbée qu'elle était dans sa recherche de piste. Elle se maudit donc intérieurement pour cette imprudence, être prêt du QG de sa guilde n'était pas une excuse pour relâcher son attention, alors qu'elle était combattante en plus !
La jeune chatte se retourna prudemment, l'animal derrière elle ne faisait pas de bruit en se déplaçant, ce n'était pas un gros prédateur. Elle reconnu la silhouette d'un chat et le parfum de la guilde, bon, elle avait eu de la chance. Elle tapa quand même le sol de sa patte arrière gauche avec rage.

Quand elle croisa le regard inquiet de l'autre chatte au pelage clair et se dépêcha de la rassurer :

-Ne t'en fais pas, je suis en colère contre moi même. Ce n'est pas digne d'une combattante que de se faire surprendre, même si c'est par une camarade.

Elle fit quelque pas légers avec le sourire aux babines vers la felinae.

-Salut !

Elle remarqua que la chatte ne pouvait pas parler, elle avait la gueule pleine d'herbes et de feuilles.
Thémis avait déjà croisée cette chatte prêt de la tanière des soigneurs, elle se creusa les méninges pour essayer de se souvenir son nom. En rapport avec le soleil, le matin.

-Aurore, c'est ça ? Je suis Anthémis, ma mère est une soigneuse, Nigra. Tu veux de l'aide ?

Ça ne devait pas être évident de transporter des plantes médicinales, Thémis était plus habituée à transporter des proies dans la gueule. Elle s'était aussi entraînée à porter d'autres chats sur son dos, mais on ne pouvait pas en faire autant avec des feuilles.


Hors rp : Nigra n'est pas incarnée sur le forum, mais c'est la mère adoptive d'Anthémis, comme dit dans sa fiche.

_________________


Mer 30 Nov - 13:04
Elle semblait énérvée aprés s'être retournée prudemment... j'ai bien dû l'empécher de débusquer une proie .... Elle tapa le sol avec sa patte arrière par colère.

Je la regarda un peu inquiète de savoir ce qu'elle va me dire par rapport a cette énième gaffe que j'avais faites, elle me dit :

-Ne t'en fais pas, je suis en colère contre moi même. Ce n'est pas digne d'une combattante que de se faire surprendre, même si c'est par une camarade.

Je soupira de soulagement en fesant attention de ne pas faire tomber mes précieux remèdes et la chatte blanche comme neige , bien que un peu plus grise avec la nuit qui approchait doucement , s'avanca vers moi en souriant et me dit :

-Salut !


Je ne pouvais pas répondre dû a ma charge présente dans ma bouche , elle le remarqua et sembla réfléchir un instant et elle dit ensuite :

-Aurore, c'est ça ? Je suis Anthémis, ma mère est une soigneuse, Nigra. Tu veux de l'aide ?

J'ocha la tête , je finirais peut être mes derniers aller retour de faxcon plus convivial et plus facilement . Je déposa la moitié de mon butin au sol de facon a ce quelle puisse m'aider , je souria un peu en fesant attention aux reste du butin pour éviter qu'il ne s'abime

(hors rp : ok ^^)



Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Mer 30 Nov - 16:33
Aurore lui sourit. Du moins, c'est comme ça qu'Anthémis interpréta la grimace amusant que la chatte sable lui fit. Avec sa gueule pleine, cela lui donnait un air drôle.
Elle sembla ravie de se voir proposer de l'aide et déposa une partie de ce qu'elle tenait devant la chatte blanche. Puisqu'elle mettait ses feuilles dans sa bouche, c'était que ce n'était pas dangereux. On ne savait jamais avec les plantes, dans certains cas il suffisait de les lécher pour tomber mortellement malade.

Anthémis n'avait jamais été très douée pour différencier et retenir les noms des pousses. Sa mère avait pourtant bien essayé de lui donner le goût de l'herboristerie, mais rien à faire, Thémis était infichue de faire la distinction entre une bonne et une mauvaise plante. Du coup, Nigra avait bien vite laissé tombé l'idée de faire de sa fille une soigneuse comme elle, et Thémis faisait juste attention à ne jamais toucher de plante qu'elle aurait reconnu à la tanière des soigneurs. Parce que certaines étaient très toxiques. Comme tous les chats, la chatte blanche mâchouillait simplement de l'herbe de temps en temps pour couper la faim et faciliter sa digestion.

Anthémis prit donc sa part délicatement entre ses crocs et suivit Aurore vers le Quartier Général, direction la tanière de soin.
En chemin, son estomac commença à gargouiller, d'abord discrètement, puis de plus en plus bruyamment. Ça en devint vite un peu embarrassant pour Anthémis qui fut prise d'un fou rire retenu. Elle ne voulait pas postillonner son sans-doute précieux chargement. Aussi elle expira par la truffe, ses épaules tressautant au rythme de ses éclats et des petites larmes perlant au coin de ses paupières.

Cela dura jusqu'à ce qu'elles arrivent à leur destination. Quand la chatte blanche put enfin cracher ce qui lui bouchait la gueule, elle avait cru commencer à s'étouffer à force de rire par le nez. Elle prit une profonde inspiration pour se calmer. Au même instant, son estomac gargouilla de plus belle.
Heureusement, le temps était humide en automne et il avait plu quelques heures plus tôt, elle se pencha donc sur une flaque pour boire un peu. Cela réhydrata sa bouche et calma quelque peu son organe affamé.




_________________


Jeu 1 Déc - 12:42
Elle prit la partie du tas plante que j'avais déposé devant elle et elle me suivit alors que je me dirigeais vers la tanière de soins ou l'on entreposait la réserve de plante médicinal et aussi des plantes mortelles , on ne sait jamais , mais par précaution elles sont dissimulés dans un tas de feuilles et d'herbe histoire d'éviter des problèmes graves.

On marchait depuis déja un bon 5 minutes et j'entendis un bruit venant de derriere moi et qui s'intensifiait, je comprit assez vite la source du problème qui était le ventre affamé de mon accompagnatrice, je tourna légèrement ma tête et je vis qu'elle pleurait , mais de rire. Ca devait être cette situation ,un peu spécial , qui l'empéchait de rire et qui l'a forcait donc a se retenir provoquant du coup ,une epiration par la truffe plus grande et ses quelques larmes.


Je retourna la tête après avoir failli tomber a cause d'une branche tomber au sol , si j'arrive sans tomber serait tout de même mieux .

Une fois arrivée , elle relacha son chargement, respira un bon coup et alla boire dans une des nombreuse flaques d'automne présentes au camp ce qui calla légrement son estomac qui montrait son manque de nouriture plutôt bruyamment.

Je rangea les plantes , but également un peu et lui dit:

"-merci pour le coup de main et désolée si je t'ai empéchait d'attraper une proie tout a l'heure "
Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Jeu 1 Déc - 13:35
"Merci pour le coup de main et désolée si je t'ai empêchée d'attraper une proie tout à l'heure."

Anthémis se redressa et lui sourit.

-Ne t'en fais pas, je n'avais pas encore trouvé de piste.

Elle prit le temps de réfléchir.

-Mais si ça ne te dérange pas, tu peux m'aider à chasser.

La chatte blanche n'était pas du genre à forcer la patte aux autres, mais puisqu'elle avait aidé la chatte sable, elle espérait bien que cette dernière l'aiderait à son tour à trouver une proie. Ça irait plus vite à deux.

-A moins que tu ai encore besoin de plante.

Après tout, les soigneurs n'en avait jamais trop et leur travail était plus important que l'estomac d'une combattante qui n'était pas en mission.
Néanmoins si la soigneuse était sortit chercher des plantes, c'était qu'elle ne soignait aucun patient pour le moment, donc elle n'était pas prise par quelque chose de beaucoup plus urgent que la récolte de quelques plantes. Toutes les deux en avaient ramené alors que Thémis avait remarqué qu'il y en avait déjà d'autres semblables dans la réserve. Aurore avait probablement fait plusieurs aller-retours, est-ce qu'elle en avait assez maintenant ?

_________________


Jeu 1 Déc - 15:50
Elle me sourit et me dit :

-Ne t'en fais pas, je n'avais pas encore trouvé de piste.

Ça me rassura , elle se mit à réfléchir de je-ne-sais-trop-quoi et me dit :

-Mais si ça ne te dérange pas, tu peux m'aider à chasser

Avant d'enchaîner en disant :

-à moins que tu ai encore besoin de plante

Je dit presque immédiatement :

-évidemment que je veux bien te donner un coup de patte , j'ai trouvée en début de journée un gros pied de plante , je n'ai fait presque que des aller-retour toute la journée donc la , on ne devrait pas être en manque . en plus je n'ai pas beaucoup l'occasion de chasser et puis , un service en vaux bien un autre

Dit-je en souriant

c'est vrai après tout , je lui aurait proposé de toute manière , un service en vaux bien un autre
Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Ven 16 Déc - 17:10
Le visage d'Anthémis s'illumina quand Aurore lui répondit.

-Merci ! Allons-y alors.

Elle sortit la première tout en réfléchissant à l'endroit où elles pourraient se rendre. Un chat qui chasse seul avait besoin de se mettre en embuscade, c'était souvent la meilleure technique de réussir à attraper une proie. Mais à deux, l'un pouvait acculer la proie pour qu'elle tombe entre les pattes de l'autre.
Aurore avait eu déjà beaucoup marché aujourd'hui, il valait peut-être mieux qu'elle se ménage. Et Anthémis n'était pas au top de sa forme le ventre vide.

Elles restèrent dans la Sylve, tout en reniflant le sol en quête d'une piste, Anthémis demanda à sa camarade de chasse :

-Au fait, quel est ton pouvoir ?

On savait jamais, ça pouvait être utile pour cette partie de chasse.


_________________


Dim 18 Déc - 8:42
-"au fait, quel est ton pouvoir ?"

Elle devait sûrement vouloir savoir si mon pouvoir pouvait avoir une  quelquonque utilitée pour la partie de chasse .

-mon pelage peux stokerde l'électricité et le renvoyer à ceux qui rentre en contact avec .La il est un peu chargée mais pas beaucoup , je pourrais envoyer ...."

elle réffléchissa

" deux à trois coups de jus à ceux qui s'y frotte "

Ont pouvaient peut-être envoyer quelques proies se coller à moi mais sinon , elle ne voyait aucune réel utilitée pour chasser.

"Et toi ? "

On ne savait jamais , et puis elle était tellement curieuse...
Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Lun 2 Jan - 22:50
Anthémis hocha de la tête en écoutant sa réponse. Autrement dit, les plus petites proies pouvaient tout simplement mourir sous le choc de l'électricité d'Aurore.
Peut-être que la chatte blanche pouvait amené une proie entre les pattes de son électrifiante compagne de chasse. Le jeu de mot la fit sourire intérieurement.

Thémis sembla se réveiller quand la chatte sable lui renvoya sa question.

-Moi ? Je peux créer une à deux extensions de mon corps. J'en fais une comme béquille quand j'en ai besoin.

Elle agita son moignon en souriant, avant de se rappeler que cela dégouttait souvent les autres de voir le morceau coupé de son épaule gigoter. Elle eu un petit sourire d'excuse avant d'enchaîner pour éviter une ambiance gênante.

-Mais c'est fichu de toute façon, je ne peux pas le faire la nuit.

Elle leva le nez vers la lune. En cet instant même, son pouvoir devait se recharger.
Son estomac gargouilla de plus belle. Il valait mieux ne pas trop tarder.

-Allons-y, invita-t-elle.

Elle s'avança la première, s'éloignant du quartier général vers des zones plus fréquentées par les proies.
Pendant qu'elles marchaient, elle demanda :

-Les poils que tu perds font aussi de l'électricité ?

Ça aurait été pratique de faire des pièges en poils électrifiés. Elle essayait d'imaginer toute l'utilité que pouvait avoir un tel pouvoir.

_________________


Mar 10 Jan - 19:57
-Moi ? Je peux créer une à deux extensions de mon corps. J'en fais une comme béquille quand j'en ai besoin.

Me répondit t'elle en secouant le restant de sa patte avant , c'était assez troublant à voir mais j'essayai de ne pas le montrer , ça ne se fait pas ...

-Mais c'est fichu de toute façon, je ne peux pas le faire la nuit.

Son pouvoir ne pouvait donc vraiment pas être utile dans la situation actuelle... Mais ça devait bien la dépanner dans la journée .


Elle engagea la marche après un gargouillement de son ventre , moi aussi j'avais faim donc je me mis à la suivre .

-Les poils que tu perds font aussi de l'électricité ?


Elle venait de me proposer une sacrée colle ... Je compris vite à ce dont elle pensait en me demandant ceci mais je ne pouvais lui répondre clairement à cette question

-j'avoue ne jamais avoir essayer... Mais je pense que ça devrait marcher , ce sont mes poils qui stock l'électricité alors à me paraît franchement plausible !
Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Mar 17 Jan - 18:41
Thémis sourit quand Aurore lui répondit qu'elle n'y avait jamais pensé. Cela lui rappela la fois où on lui avait suggéré d'utiliser son pouvoir pour se faire une béquille, parfois on avait besoin du recul des autres sur nos propres capacités pour leur découvrir de nouvelles fonctionnalités.

-Ce serait super, renchérit la chatte blanche. Il suffirait de faire fuir une proie dans la direction d'un piège de poil qu'on aurait caché dans des fleurs odorantes pour masquer ton odeur.

La jeune chatte fronça ses arcades. Il y avait juste un petit détail à régler.

-Il faut trouver des fleurs ouvertes la nuit ou alors ...

Elle se dirigea un direction de jeunes champignons qui ne la dépassait pas encore. C'étaient cette espèce de champignon rond qui libérait énormément de spore quand il était percé. L'odeur était nauséabonde et les spores coloraient le poil en brun, mais c'était l'idéal pour se camoufler.
Anthémis se tourna vers sa compagne de chasse.

-On peut les recouvrir de ça.

Elle fit un pas en arrière pour laisser Aurore inspecter les champignons et voir si ça lui convenait. Maintenant qu'elle connaissait les propriétés des poils de la chatte sable, elle préférait la laisser s'en arracher un peu elle même. D'autant que ce n'était agréable pour personne, alors il valait mieux la laisser faire.

En attendant, la chatte blanche regarda les alentours à la recherche d'un endroit où installer leur piège. Il fallait que ce soit un coin où une proie irait logiquement se faufiler si elle se retrouvait pourchasser par deux chats. Quelque part où un chat aurait du mal à se déplacer. Comme ce buisson de ronce là bas.

Elle s'en approcha en tâchant de ne laisser aucune trace de sa venue.

-Ici, ce serait parfait, informa Anthémis à Aurore.


_________________


Mar 17 Jan - 20:02
Le plan de Anthémis était vraiment une très bonne idée , je n'aurais moi même jamais pensée à utiliser les champignons de cette manière , les rares fois où je les utilise , c'est pour me frotter à eux afin de traverser les zones à fortes concentration de plantes carnivores afin de masquer mon odeur ou tout simplement pour me décharger de mon électricité afin d'éviter les problèmes liés à ceux ci.

Après qu'elle est désignée un endroit pour déposer le "piège de poil" . Je m'arracha  rapidement quelques poils au niveau de mon ventre , c'est très désagréable mais c'est pour la bonne cause... Je les mit sur l'endroit stratégique et y déposa les spores de champignon de façon à ne pas s'en mettre sur elle. Lorsqu'elle les avait encore en bouche , elle sentait qu'il picotait comme quand ils sont encore sur elle et parfaitement chargée .

Mais es ce que les spores du champignon ne pourrai pas empêcher l'électricité de circuler... ? Cette pensée traversa dun coup mon esprit .

-"Tu penses pas que les spores pourraient servir d'isolant a notre inssus ? Lui demandais-je doucement
Messages : 194
Date d'inscription : 10/09/2016
Age : 97
Mer 18 Jan - 22:09





 
 
Lorsque des humains s'en mêlent

 
 
Des animaux hauts sur pattes cherchaient à manger. Tout se passait pour le mieux, l'air du matin était frais mais tranquille. Les prédateurs ne semblaient pas encore de sortie. Les cerfs de jais avançaient précautionneusement dans la sylve, laissant derrière eux leur sempiternelle traînée humide. Ils étaient de fait très repérables mais leur corps taillé pour la fuite leur permettait d'éviter bien des dangers. La journée s'annonçait des plus paisibles mais, soudain, l'un des leurs donna l'alerte. Un ennemi approchait. Comme un seul animal les cerfs bondirent en avant, se perdant dans les fourrés. A priori rien n'était pourtant en vue mais d'autres proies les suivirent. L'ouïe de ces animaux était un sens presque infaillible. Néanmoins, un observateur qui se serait attardé, aurait vu que la menace était bien réelle. Trois silhouette sortirent de derrières les arbres. Des êtres humains, lourdement équipés et portant à la ceinture cette chose qu'ils mettaient devant leur visage lorsque l'air était pollué. La traque avait commencé pour les quadrupèdes.

Les humains les avait laissé en paix jusqu'à la nuit mais la harde était restée sur ses gardes toute la journée. Peut-être pensaient-ils qu'il serait plus simple de les avoir lorsque le voile de la nuit se serait abattu sur la Sylve. Mais l'obscurité ne gênait nullement leur ouïe aussi, dès qu'ils entendirent un bruit, ils détallèrent de nouveau. Un coup de feu résonna dans l'air, brisant la quiétude de cette nuit. Le bruit des sabots redoubla d'intensité. La harde fuyait, aveuglée par la peur. Devant elle ? Deux félines que les cerfs de jais ne perçurent même pas tant leur peur était grande. Des humains étaient sur leurs traces. Ils devaient fuir.


[H.RP : Chose promise chose due ! Des événements importuns accompagnent l'arrivée de la Cravane sur les terres de nos chers félins. A vous de décider ce qu'il adviendra. ]

Code par xLittleRainbow
Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Jeu 19 Jan - 0:54
La question d'Aurore était pertinente. Anthémis n'y connaissait pas grand chose en électricité, elle savait que certaines matière permettait de s'en protéger, mais elle n'avait aucun proche avec un tel pouvoir.

-On peut toujours essay ...

Un coup de tonnerre retentit. La chatte blanche sursauta. Le ciel n'était pourtant pas couvert. Il n'y avait qu'une seule chose qui produisait un tel bruit en dehors de l'orage. Son sang ne fit qu'un tour. Des humains armés se trouvaient non loin et venaient de faire usage de leur arme. Et le soleil n'était pas encore levé.

La combattante reprit du service et se tourna vers la guérisseuse qu'elle devait absolument ramener indemne au QG. Mais elle n'eu pas le temps de lancer la moindre directive que la terre sous leurs pattes se mis à trembler.
Un troupeau entier de cerf de jais se dessina comme des centaines de silhouettes immenses dans la pénombre, et il se précipitait, lancé à pleine vitesse, sur les deux chattes.

Même si son pouvoir avait été opérationnel, Anthémis n'aurait rien pu faire pour les stopper. Et le pouvoir d'Aurore ne ferait pas plus le poids contre les grands cervidés.
La combattante devait agir, trouver la solution la plus viable et vite ! Le buisson de ronce ? Pas garantit qu'il ne serait pas piétiné par la harde.

-Suis moi ! Ordonna Anthémis en hurlant pour être sûre d'être entendue.

Elle bondit sur le chapeau un jeune champignon tout proche, de là elle sauta sur un autre champignon plus grand. Il était à la même hauteur que les croupes des cerfs, ce qui leur assurait au moins de ne pas être piétiné, à moins qu'ils ne parviennent à le renverser. Mieux valait donc ne pas s'attarder.

La chatte blanche se retourna pour s'assurer qu'Aurore la rejoignait.

[HRP : Aurore, je t'envoie un mp pour discuter de la suite ^^ ]

_________________


Jeu 19 Jan - 12:21
Spoiler:
 

-"On peut toujours essay ... "

elle n'eut pas le temps de finir sa phrase , un grand bruit l'a stoppa , comme celui que l'on entendait lors des orages . Mais il ne pouvait pas s'agir de ça car sinon je me serais pris l'éclair sur la tête et également car le ciel était tout sauf couvers.
Le sol commenca a bouger , j'avais peur , je ne comprenais pas ce qui se passait .
La réponse fila droit sur nous ! Un grand troupeau de cerf de jais fonçait droit sur nous .
Je resta figée sur le moment , je ne savais pas comment réagir .

Anthémis me tira de mes pensées en essayant de me crier quelque chose , mais quoi ... ? Elle commanca à bondir de chempignon en champignon pour se mettre a l'abris de ce dangereux troupeau sur sabots.
Je me demandais si je ferais bien de la suivre....
Sauf qu'une pensée me traversa l'esprit ; il suffirait que les champignons soit glissants et je risquerait presque a coup sur de tomber , ne possédant pas de maudite griffe , je me dit que c'était bien trop dangereux.

Je fila en vitesse me cacher dans un trou se trouvant dans un vieux tronc d'arbre qui etait au sol , cest toujours plus sur que de rester a vue.
Je me mit a prier qu'il n'arrive rien à la fois à moi et à la fois pour Anthémis.
Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Jeu 19 Jan - 19:42
Aurore n'était pas derrière elle. Anthémis l'appela, mais sa voix ne couvrait pas les bruits de courses et les cris affolés des cerfs de jais. Et elle n'arrivait pas à voir la moindre trace d'une boule de poil entre les longues pattes des cervidés. En un sens, c'était bon signe, cela voulait dire que la guérisseuse avait réussi à se mettre à l'abri. Mais la combattante ne pouvait s'empêcher d'angoisser à l'idée de voir un corps brisé et désarticulé se détacher de la harde.
Si bien qu'elle ne se rendit compte que son champignon, bousculé par les cerfs, commençait à s'écrouler qu'au dernier moment. Elle parvint cependant à bondir et s'accrocher au chapeau d'un autre champignon un peu plus haut et solide. Mais avec une seule patte, même toutes griffes dehors, avec son corps qui ballottait dans le vide, elle ne tiendrait pas longtemps.
Heureusement, la harde s'éloigna assez vite et la jeune chatte put se laisser tomber. Elle atterrit souplement sur ses trois pattes, son moignon frôla le sol. Elle tombait de haut. Mais elle était indemne.

Elle scruta les alentours. Les cerfs avaient piétiné les ronces et en avait répandu partout. Elle avançai en prenant garde de ne marcher sur aucune épine. Aucun cadavre à l'horizon, Aurore était vivante.
La combattante ne pouvait pas encore se relâcher, elle restait en mission. Une mission non officielle, bien sur, mais pas moins capitale. Et tant que la mission n'était pas terminée, elle ne devait penser à rien d'autre que ses objectifs. Trouver Aurore et la ramener vivante au Quartier Général. Elle aurait le temps de rallumer ses émotions quand tout serait terminé.

La chatte blanche renifla le sol. Impossible de sentir une odeur féline au milieu de celles de la terre retournée, de la sève et des cerfs de jais. Et il était hors de question de miauler son nom avec des humains dans les parages.


_________________


Ven 20 Jan - 12:12
J'ai peur, à chaque bruit de martèlement du sol fait par les cerfs, je prie pour ne pas finir écrabouiller par les sabots de ses cerfs aux yeux dénués d'autres couleurs que le noir. Leurs sabots me rataient, parfois de peu lorsqu'ils transperçaient de leurs sabots puissants le vieux troncs d’arbre ou j’avais trouvée en catastrophe refuge, je n’avais plus le choix maintenant, il fallait attendre et prier pour que tout se passe bien…

Une fois que les bêtes soient passés, j’attendis encore un peu dans l’arbre et n’en sorti le bout du museau de quelques minutes après afin de vérifier que tout soit bien stable à la surface. Je sors doucement du vieux tronc avant d’observer les alentours, le sol est maintenant sens dessus dessous après le passage des cerfs et le champignon où se trouvait Anthémis n’y à pas échapper.

Maintenant, il faut que je retrouve Anthémis mais comment … ?

Des humains rodent dans le coin, il me fallait donc être discrète pour ne pas nous faire repérer.
Je donne de très petit coup de pattes contre le tronc de l’arbre, vraiment très peu pour ne pas nous faire repérer mais suffisamment pour que si elle ne se trouve pas trop loin de mon point actuel, elle puisse m’entendre pour pouvoir me retrouver.
Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Ven 20 Jan - 15:47
Les félins, et à fortiori les chats, avaient toujours eu ce merveilleux avantage sur les humains qu'ils avaient su exploiter avec le temps : l'ouïe. Les felinaes avaient vite remarqué que les humains avaient leurs ridicules petites oreilles bouchées, puisqu'ils étaient incapables d'entendre des sons clairement audibles pour un chat.
Tout cela pour dire qu'Anthémis perçut rapidement les petits tapements de velours sur du bois. La jeune combattante regarda autours d'elle, mais préféra vite se fier à ses oreilles et suivit le bruit jusqu'à un tronc d'arbre couché et bien endommagé, en plein sur le passage des cerfs.

Anthémis courut jusqu'au tronc, le cœur battant. Etant donné l'état déplorable de la carcasse de l'arbre, elle craignait qu'Aurore soit blessée. Elle passa sa tête par un des trous et soupira en voyant que la guérisseuse était vivante, recroquevillée à l'intérieur.

-Tout va bien ? Lui murmura-t-elle. Tu n'es pas blessée ?

Parfois l'adrénaline et le choc émotionnel pouvaient tromper les blessés. Il arrivait souvent que des combattants se rendent compte d'une blessure sur le chemin du retour d'une mission, et cela pouvait leur être fatal. En effet, ils pouvaient entre temps avoir perdu du sang ou la blessure s'être aggravée alors qu'il se déplaçait normalement ou dans l'urgence.
Anthémis fit le tour du tronc pour entrer à l'intérieur au cas où elle devrait aider la guérisseuse à se déplacer.

_________________


Lun 23 Jan - 17:53
Ca fonctionna !
Anthémis me retrouva sans trop de problème apparent et elle semblait , apparament , aller bien mais avant que je puisse m'inquiéter de son état de santé , elle s'inquiéta d'abord du mien en me chuchotant doucement afin de ne pas attirer les humains :

-"Tout va bien ? Tu n'es pas blessée ?"

Je ne pensais pas l'être mais au cas ou , je sortis du tronc et m'examina de partout , je saignais légèrement au niveaux du bout de la queue et a une de mes pattes arrières mais rien de bien critique.

-"Je me suis un peu blessée là. je lui indiqu'à mes deux petites coupures. Mais ce n'est pas très grave , je vais juste fermer la plaie et je devrais être sur patte. Je lécha doucement mes qulques plaies avant de la regarder a nouveau . Et toi ? Rien de casser ?

Je la regarda un peu inquiète.
Messages : 41
Date d'inscription : 28/11/2016
Age : 26
Sam 11 Mar - 14:31
Comme Anthémis s'y était attendu, Aurore avait été blessée, mais heureusement que légèrement. La guérisseuse commença à se lécher pendant que la combattante réfléchissait. Le bruit de tonnerre qu'elles avaient entendu n'était définitivement pas dû à l'orage, mais à une arme des humains. Celles qui crachaient des projectiles si vite qu'on ne les voyait pas et qu'ils transperçaient la matière. Nombre de chats avaient péris à cause de ces armes.
Ce coup de semonce, si prêt du Quartier Général était des plus inquiétant. Quelle avait été la cible des humains ? Et quels humains ? Ceux de la ville ou les nouveaux arrivants qui s'étaient installés au Refuge d'après la rumeur.

"Et toi ? Rien de cassé ?"

La question de la chatte sable ramena Thémis à ses priorités.

-J'ai eu le temps de sauter de mon champignon avant qu'il ne tombe, raconta la chatte blanche.

Elle se tourna vers l'extérieur du tronc.

-Je crois que ce sont des humains qui ont mis en fuite ces cerfs.

Elle se posta à la sortie et regarda dehors avec prudence. Tous les animaux avaient dû s'enfuir loin du danger, ce silence de mort était des plus glaçant. Elles ne devaient pas rester ici, c'était trop dangereux. Mais leur tronc restait à découvert au milieu de la piste tracée par la horde en fuite.

-Les humains ont une très mauvaise vue dans le noir, mais restons méfiantes. Je sors en premier, attends que je te fasse signe pour sortir.

Elle rampa aussi vite qu'elle put dans la direction du buisson le plus proche. Mais quand elle vit le corps sans vie d'une musaraigne piétinée par les cerfs, elle ne put résister à la tentation. C'était l'occasion de ramener quelque chose qu'elle pourrait manger plus tard.
Ce petit détour fait, elle se réfugia dans le buisson où elle voulait se rendre. Elle s'immobilisa et écouta le silence. Elle entendait vaguement le bruit des pas lointains et lourds des humains, ils n'étaient pas loin, mais pas trop prêt encore. Il fallait se dépêcher.

-C'est bon, viens ! Appela-t-elle.

_________________


Lun 17 Avr - 18:36
J'ai eu le temps de sauter de mon champignon avant qu'il ne tombe.

Ouf je suis rassurée... Je n'aurais juste qu'a arrêtée mon propre saignement et ça devrait être bon normalement, il faudra juste que je sois prudente pour éviter qu'elle ne s'infecte car ça deviendrais vite plus grave, mais c'est en s'imaginant les pires scénario qu'ils arrivent, on appelle ça l'effet nocebo il me semble... C'est l'effet inverse du placebo et cela peut engendrer des problèmes assez grave.


-Je crois que ce sont des humains qui ont mis en fuite ces cerfs.

Les humains ... ?
Je savais qu'ils fessaient peur mais au point de faire fuir des cerfs de jais ... J'avais un peu de mal a comprendre le comment du pourquoi, je demanderais à Anthémis de m'expliquer plus tard ce qu'il s'est réellement passé.

 
-Les humains ont une très mauvaise vue dans le noir, mais restons méfiantes. Je sors en premier, attends que je te fasse signe pour sortir.


Je l'a regarda partir et tendis bien l'oreille pour entendre si il se passe quoi que ce soit, ça serait problématique si Anthémis se fait attaquer pendant que moi je suis tranquillement cachée ici...
Mais j'entendis finalement sa voie qui m’appela, je la rejoins rapidement avant de lui demander :

-Comment est ce que les humains ont fait pour les effrayer a ce point ?

Spoiler:
 
Mer 21 Juin - 18:00
Je crois qu'Aurore n'existe plus (si je me réfère au "Maître Panda")
Donc j'archive~!
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partie de chasse entre amis [ PV Nuage Etoilé ]
» Partie de chasse entre amie [ Nuage Argentée ]
» une partie de chasse [PV]
» Chasse entre Amis |PV Faucon|
» Une partie de chasse avant d'aller dormir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: