Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
Quand une naissance rassemble deux inconnus dans un arbre... (PV Aurore)
Messages : 67
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 20
Dim 13 Nov - 16:11
Le moment était venu, je l'avais senti depuis déjà quelques heures en me réveillant. Les petits ne bougeaient plus et je me sentais comme lourde, des crampes à l'estomac, ce qui ne m'était jamais arrivé jusqu'à aujourd'hui! La vessie qui démange, pourquoi pas, mais des douleurs au ventre, non. Mes camarades de tanières avaient dû le sentir aussi car il y avait toujours un chat avec moi depuis ce matin, soi disant pour me protéger mais c'était surtout pour que je ne parte pas. Yenäa m'en avait parlé, les mères et les futurs morts ont cet étrange réflexe de s'isoler des autres. Et j'avais moi aussi cet instinct, j'avais l'impression d'étouffer ici et de ne plus être en sécurité, pourtant, je savais que c'était faux!

Lorsque vint la première contraction, je n'eus pas le choix, le chat continuait de me surveiller, m'apportant à manger de temps en temps, j'attendis justement qu'il parte me rapporter une souris pour préparer mon action. Alors qu'il revenait, je poussais un puissant feulement aigu dans son crane, assez fort pour l'assommer à moitié avant de finir le boulot d'un coup de patte. Désolée, je partis sans attendre, la peur au ventre de me faire prendre. Je ne connaissais pas grand chose de l'extérieur, à part qu'il fallait éviter les grandes proies et les plantes carnivores qui se trouvaient je ne sais où! Je me réfugiai donc dans l'Arbre Creux, seul endroit où je me sentais plus ou moins à l'aise avec le refuge actuel des Caméléons, ici, aucun prédateurs n'allaient me déranger, et surtout, je pourrais mettre bas en toute tranquillité. De nouvelles douleurs me plièrent en deux, les dents serrés, je parvins à monter dans une alcove assez grande pour que ma queue ne pende pas dans le vide, me remémorant tout les conseils de la nourrice sur la mise bas tandis que les contractions se rapprochaient, m'inquiétant plus que de raison. Commençant doucement à paniquer, je me rendis compte que je venais de faire une grosse erreur en partant, perdant ainsi le soutien que j'aurais besoin chez les Caméléons, je me mis alors à miauler, espérant que Yenâa m'avait suivi sans que je le sache...

_________________
Il est plus facile de parler avec des inconnus qu'avec son propre reflet.

Ma petite Esme :3:
 


Merci à Therru pour le dessin!:
 
Dim 13 Nov - 16:31
Ce matin je sentais que ça allait être journée spécial , mais je ne pensais que par rapport au temps , assez nuageux certes , mais il ne pleuvait pour l'instant pas ce qui me permettrai de sortir sans attirer l'électricité et en paralyser plus d'un .
Je décida de me diriger au plus vite vers labrez creux ou j'étais presque sûr de trouver les broceliandre, ces baies et ses pétales permettent de soigner et de soulager tellement de maux ...

c'est pas comme si on allait avoir des chatons qui naîtront aujourd'hui mais on ne sais jamais , une soigneuse doit être prête à couvrir n'importe quelle éventualitée

Je me rapprocha et une odeur de félin devant des caméléons envahi l'atmosphère, peut être qu'un ou une soigneuse de la bas à eu la même idée que moi...
Mais en m'approcha , j'entendis un miaulement .

il doit y avoir un problème pour qu'un caméléon ne signale sa position !

Je mexecuta a grimper à l'arbre et vit une chatte orangée rayé de blanc avec une patte noir et possédant un gros ventre...
Un gros ventre ? Je compris tout de suite ce qui se passait et mapprochait d'elle en essayant de ne pas la brusquer afin de l'aider

-Je m'appelle Aurore , je suis soigneuse chez les felinae et je vais t'aider . Les caméléons sont t'ils au courant que es ici ?
Messages : 67
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 20
Dim 13 Nov - 17:10
c'est pas comme si on allait avoir des chatons qui naîtront aujourd'hui mais on ne sais jamais , une soigneuse doit être prête à couvrir n'importe quelle éventualité

Je redressais les oreilles, quelqu'un était dans les parages, suffisamment proche pour que je puisse entendre ses pensées. Ou alors mon don était amplifié par ma grossesse, est ce que c'était possible au moins? Est ce que la mise bas n'allait pas plutot l'affaiblir, voir le faire disparaitre? Nouvelle vague de peur dans mon esprit car je n'y avais pas pensé du tout, même en discutant avec la nourrice. Ce don, bien qu'agaçant, m'avait été plus qu'utile en tant que soldat et à présent Caméléons, je ne voulais pas le perdre, mais je voulais aussi être mère sans le vouloir non plus. Les idées se brouillaient dans mon crane au point que la fièvre qui m'accablait était petite par rapport à mon mal de tête. Mais attends, c'est une soigneuse! Et elle a parlé de chatons à naitre!? Sans hésité, je me mis à miauler, en espérant qu'elle était plus proche que je le pensais.

il doit y avoir un problème pour qu'un caméléon ne signale sa position !

Je n'eus pas attendre longtemps pour voir le chat pointer son museau doré dans l'entrée de l'alcôve, remarquant aussitot mon ventre volumineux. Elle s'approcha alors de moi sans faire de gestes brusques, dans mon état, je n'allais pas être un grand danger pour elle, je peinais déjà à ne pas m'évanouir sous la douleur que se faisait oppressante.

-Je m'appelle Aurore , je suis soigneuse chez les felinae et je vais t'aider . Les caméléons sont t'ils au courant que es ici ?

Je fis fébrilement non de la tête. Quand on fugue, on ne prévient pas de l'endroit où on va évidemment, et c'était fort dommage car si je n'étais pas partie, je ne serais pas coincée ici... Une nouvelle douleur me fit couiner, je le sentais à présent, la suite allait devenir particulièrement difficile et fort longue... Ma vue se brouilla tandis que la panique me tétanisait, je la fixais du regard, suppliante.

"S'il te plait, aide moi!"

_________________
Il est plus facile de parler avec des inconnus qu'avec son propre reflet.

Ma petite Esme :3:
 


Merci à Therru pour le dessin!:
 
Messages : 1124
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 2
Dim 13 Nov - 17:10
Le membre 'Esme' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé des Naissances' :

_________________
Votre Staff ❅
Dim 13 Nov - 17:31
La chatte fis non de la tête , elle couina ensuite de douleur et me regarda d'un air suppliant

-s'il te plaît , aide moi...
me dit elle , elle semblait vraiment très faible.

-évidemment que je vais t'aider !

Je sauta sur mes propres pattes et sorti rapidement affin de ramasser une branche d'arbre .

j'espère que les douleurs ne sont pas trop grave ... Je n'ai plus de baies de soleil pour le ventre et je ne pourrai pas la laisser seule le temps de faire un aller-retour...

Je remonta au plus vite afin de ne pas inquiéter la future mère et lui tendis la branche en essayant d'articuler au mieux mes instructions.

-t'chu va mordrche la branch' au fur et à meshure que la d'jouleur vient

c'est la première fois que j'aide à une mise à vas ... Faut surtout pas que j'ai l'air paniquée sinon ça ne l'aidera pas

je cacha le mieux que je pouvais en prenant un air sérieuse dans son travail et prête à l'aider sans gaffer.
Sam 31 Déc - 12:39
Spoiler:
 
Messages : 67
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 20
Lun 2 Jan - 1:48
-évidemment que je vais t'aider !

Cela me rassurait au fond et apaisait un peu ma douleur mais ma peur chassa très vite ce baume réparateur et je me mis automatiquement en boule, serrant ma queue entre mes pattes. La voir partir me terrifiait mais je me retenais de l'appeler. Je devais être forte! Elle m'avait dit qu'elle allait m'aider, je devais lui faire confiance, en plus elle est soigneuse, elle sait donc ce qu'elle fait! Comme on me l'avait appris, j'inspirais profondément pour expirer lentement en attendant qu'elle revienne, ce qu'elle fit au bout de quelques minutes, tenant une branche entre ses crocs qu'elle me donna.

-t'chu va mordrche la branch' au fur et à meshure que la d'jouleur vient

Je m'exécutais sans un mot, commençant déjà à entamer l'écorce à cause de l'angoisse mais aussi de la douleur qui venait par vague! Elle ne se rendait probablement pas compte mais je sentais qu'elle n'était pas à l'aise ni sûre d'elle mais pour une fois, je fermais mon esprit à ce genre de pensée parasite, me focalisant plutot sur mes petits. C'est alors que je sentis que le travail commençait sérieusement. Ignorant la soigneuse, je me concentrais sur les contractions, ne suivant que mes instincts de future mère pour donner naissance à mes petits.

_________________
Il est plus facile de parler avec des inconnus qu'avec son propre reflet.

Ma petite Esme :3:
 


Merci à Therru pour le dessin!:
 
Mar 10 Jan - 19:24
Elle mordie immédiatement dans la branche  , j'espérais que ce n'était pas que dû à la douleur car vu comment elle mordait dedans ... Les contractions arrivait à la suite des autres d'abord de manière continue puis elle commençait à  se rapprocher de plus en plus , signifiant que le premier chaton arrivait .

Elle se débrouillait plutôt bien et semblait presque  m'ignorer...  Puis je vis une boule de poil commençant à sortir , j'encourageait la future mère et une fois le premier petit sorti , je le léchait afin de le réfaucher , puis je lui montra son rejeton en le tenant doucement par la peau du cou.

-"c'est un mâle !"

Je mis le premier né à l'abri du froid car , à voir le ventre encore gonflée de la jeune mère , ce n'était pas fini...

Je tâta doucement son ventre et senti plus d'une forme encore présente à l'intérieur .

Elle aura au moins 3 petits avec cette portée Pensais-je

(Hors RP : je ne me souviens plus de ci ce sont des mâles ou des femelles , si ce sont que des semelles , j'éditerai :3 )
Messages : 194
Date d'inscription : 10/09/2016
Age : 97
Dim 19 Fév - 11:53
Up ♪
Messages : 67
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 20
Mer 8 Mar - 2:08
La douleur était si intense que je ne la sentais presque plus, abrutie par celle-ci, animée uniquement par l'instinct qui me hurlait de libérer mes petits. Oui, ils étaient plusieurs, cette impression n'était pas physique, en fait, je pense que c'est mon sixième sens de mère qui me le chuchotait. Après un long moment fort épuisant, je parvins à faire naitre le premier. Le regard brouillé par la sueur et les larmes, je ne parvenais à voir qu'à moitié ce que faisait Aurore sauf quand elle me présenta mon fils. Petite boule de poils dorés et immaculés, tremblotante contre la fourrure de la chatte, je souris en remarquant sa petite truffe remuer au gré de ses reniflements, aveugle et sourd, il cherchait mon odeur, ma présence. Cette fois-ci, je ne pleurais pas à cause de la souffrance mais bien de joie! Et comme s'il voulait augmenter mon plaisir, mon petit soleil agita deux vigoureuses petites ailes duveteuses de façon désordonnées. Soleil... Sunrise... Oui, il se nommera Sunrise, cela lui allait très bien.

Hélas, le travail ne tarda pas à me rappeler à l'ordre avec une fulgurante contraction qui me fit gémir et craquer le baton de mes puissants crocs. Je n'en pouvais plus, faire sortir mon petit m'avait consumé toutes mes forces et la douleur me tétanisait, ce qui n'arrangeait pas les choses! Pantelante, j'allais abandonner quand quelque chose d'étrange m'en empêchait, comme des voix dans ma tête, faibles et familières. Je ne tardai pas à comprendre le phénomène. On m'avait bien évidement parlé des liens maternels puissants entre les petits et la mère, et c'était justement ça, des liens, j'entendais mes petits! Propos incohérents et même impossibles à comprendre, je ressentais leur inquiétude et leurs encouragements néanmoins. Communiquer par télépathie avec les autres était normal, là non, vraiment pas, mais cela ne m'effrayait pas, bien au contraire! Reprenant mon courage à deux pattes, je continuais à pousser jusqu'à ce qu'une nouvelle boule de poils goute enfin à la liberté. Contrairement à son ainé, celle-ci ne tarda pas à miauler, n'appréciant guère le froid. Si la Félinaé avait parlé, je ne l'avais pas entendu, sourde aux bruits extérieurs. Ses babines remuaient, peut-être pour me dire que c'était une femelle. Blanche et ailée comme Sunrise, elle avait cependant des taches roses fushia parcouraient son corps.  Bien des noms me traversèrent l'esprit mais un seul parvint à m'accrocher quand je vis le poil coloré de ma petite rougeoyer tel une rivière de rubis. Rubis... Oui, elle s'appellera Rubis. Mais les réjouissances attendront, le travail n'était pas encore fini et j'allais avoir besoin d'Aurore, seule, je n'y arriverais pas. Mes yeux rivés dans les siens, je la suppliais du regard.

HRP:
 

_________________
Il est plus facile de parler avec des inconnus qu'avec son propre reflet.

Ma petite Esme :3:
 


Merci à Therru pour le dessin!:
 
Dim 16 Avr - 17:11
Elle semblait si heureuse... Tellement heureuse qu'elle serait même mis à en pleurer en voyant son fils la chercher.
La force maternelle était encore quelques choses qui m'était inconnus mais je connaissais son existence, elle se voit très bien avec cette femelle caméléon, elle avait la rage, la rage de vivre et également la rage de voir vivre ses petits, cette force finit par faire sortir un deuxième chaton, ou plutôt une chatonne ailé comme son aîné avec un pelage blanc parsemé de tâche rose par ci par là.

-"c'est une femelle, courage encore un effort, il reste encore un chaton."

Je lécha en vitesse la deuxième de la fatrie, son pelage pris d'ailleurs une teinte rougeoyante presque déconcertante, elle était devenue presque aussi rouge que la lave d'un volcan, elle se mise à miauler et je la déposa au côté de son frère en mettant de la mousse pour pas qu'ils n'aient froid.

Je retourna au côté de la femelle et elle ne semblait vraiment pas en bonne état, elle doit être très fatiguée et son regard... Son regard est si implorant...
Pendant un instant je suis perdue, je ne sait pas quoi faire, le stress m'empêche tout mouvement, je sais que je dois agir, mais je n'y arrive pas... Mes pattes sont comme bloquée par ce stress m'attaquant par tout les côtés...

Mais un miaulement me ramena à la raison, les petits miaulaient à côté en gigotant : ils cherchaient leurs mère...
Je me secoua un bon coup la tête en pensant :
plus qu'un dernier et ça devrait être bon, je doit l'aider du mieux que je peux, ces chatons ont besoin de leur mère !

Je descendis en vitesse du tronc et remonta avec une plante.
On dit de cette fameuse plante quelle donne un coup de fouet qui redonne de l'énergie, je la frotta un peu entre mes pattes et lui fit avaler le jus de la plante puis j'appuia doucement mais fermement sur son ventre vers là où semblait être le chaton pour lui permettre de le guider pour qu'il puisse sortir.
J'espérais de tout coeur que cela fonctionnerait....

[/spoile] OK ^^ je m'excuse aussi pour le retard ;w;[/spoiler]
Messages : 67
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 20
Jeu 15 Juin - 3:23
hrp:
 

-"c'est une femelle, courage encore un effort, il reste encore un chaton."

C'était presque fini, je le sentais, plus qu'un effort et je cesserais d'avoir mal, je pourrais laisser mes petits enfouir leurs petits museaux roses dans ma fourrure en quête de lait. Mais alors que je me reposais sur cette idée. Une contraction me plia en deux, me laissant échapper un faible gémissement, mais ce n'était pas la douleur qui me tordait les entrailles. Une peur inexplicable envahissait mon cerveau, pure émotion qui ne venait pas de moi, j'en étais certaine. Un regard vers Aurore confirma mes craintes, cette terreur venait de quelqu'un d'autre. Mon coeur battait à tout rompre alors qu'un mal de crane semblable à ceux dont je suis sujette d'ordinaire lorsque je suis en présence de nombreuses pensées me prit de cours. Je commençai moi aussi à paniquer, cette sensation n'était pas normal, je savais que cela venait d'un autre chat et en même temps, de moi, ce qui est tout simplement impossible!

C'est à ce moment-là que mes chatons se mirent à miauler, plus plaintifs qu'apeurés, le froid les agressait et mon absence se faisait sentir. L'émotion disparut aussitot, ou plutot, s'apaisa, toujours présente mais sans être dérangeante. Curieuse malgré l'urgence de la situation, je suivis le fil émotionnel avec mes pensées. Alors je croisai des mots, puis des sensations, chaleur, froid, doudou, mais le terme "Maman" fut le plus important. Je compris de qui il s'agissait, mon cerveau ne parvenait pas à l'assimiler pour autant. Etait-il possible que le lien avec mes petits soit au delà du simple instinct? C'était la première fois que je voyais une chose pareille! Mais à bien y réfléchir, c'était plausible. Un chaton héritait toujours d'un trait de sa famille, je pouvais pourtant assurer qu'aucun ne me ressemblait, ni à leur grand-mère, oncles et tantes, et encore moins à leur père. Cependant, je sentais qu'ils n'étaient pas comme moi, une télépathe, et contrairement à la dernière, aucun n'avait communiqué avec moi. Cela pouvait-être aussi temporaire, et ma deuxième chatonne dotée de pouvoirs psychiques, ce qui serait cohérent avec son approche surprenante. Tant de questions qui se baladaient dans mon crane... la migraine ne fut que plus forte à force!

Toute à ma réflexion, je ne m'étais pas rendue compte que la Felinaë s'était absentée, revenant avec une plante que je ne reconnaissais pas. Après l'avoir malaxé elle m'en fit boire le jus qui était étrangement salé. Je me léchai plusieurs fois les babines, ayant à présent la gorge sèche. Le nectar semblait avoir l'effet voulu car je me sentais animée par une énergie nouvelle. La fatigue était partie et la volonté d'en finir était revenue. Tandis qu'Aurore appuyait sur mon ventre, j'enfonçais davantage mes crocs dans le bout de bois qui craqua, menaçant de se briser. Je n'étais pas un chat robuste, encore moins vigoureux, mais chez les soldats, on m'avait appris qu'il ne fallait pas uniquement se baser sur nos muscles, c'était la persévérance qui faisait notre force, à nous, les chats de première ligne. Qu'importe la mort et les blessures, notre motivation nous poussait à aller au-delà de toutes ces fadaises. Et c'est ce que je faisais, j'utilisais ce que l'on m'avait appris chez les hommes, à voir au delà de la souffrance.

Grognant furieusement dans mon baton, je plantai mes griffes dans le sol et mis toutes mes forces dans mon action. Au bout de quelques secondes, je sentis enfin la délivrance venir. Soulagée, je m'affaissai, crachant ce qui restait de ma branche entre mes crocs. La voix d'Aurore me chatouilla les oreilles, m'informant que c'était une fille, mais je le savais déjà, comme je savais comment la nommer. Quand bien même j'aimais déjà mes enfants comme le ferais une mère, je savais qu'elle serait ma préférée, celle qui sera un peu plus chouchoutée que les autres, à qui j'apprendrais les dangers de l'extérieur et que j'écouterais toujours, qu'importe le problème dont elle voudra me faire part. Kamirah, un nom sans véritable sens mais je sentais qu'elle n'acceptera jamais d'être nommée autrement, tout comme moi.

Le sommeil me gagnait, je dus malheureusement me résoudre à dormir plus tard, me couchant clairement sur le coté afin de laisser mes bébés se blottir contre ma fourrure orangée. J'entendis Aurore dire qu'elle allait prévenir les Caméléons des naissances mais je ne l'écoutais pas, comme je ne lus aucune de ses pensées. Mon regard focalisé sur la boule de poils noirs aux reflets bleutés et à une des pattes blanches, j'avais l'impression d'être dans une bulle protectrice, en sécurité, avec mes petits. La douleur se calmait, laissant place à une extrême fatigue qui me fit cligner plusieurs fois des yeux. Étonnement, cela ne m'inquiétait pas plus que cela. J'étais maman de trois adorables petits, que pouvait-il nous arriver? Sur cette question muette, j'enroulais ma queue autour de nous, les recouvrant de ma chaleur, puis me laissais bercer par les bras de Morphée.

_________________
Il est plus facile de parler avec des inconnus qu'avec son propre reflet.

Ma petite Esme :3:
 


Merci à Therru pour le dessin!:
 
Mer 21 Juin - 17:52
Je crois qu'Aurore n'existe plus; si jamais je me trompe, envoyez moi un mp pour me taper comme ça je le sors des archives c':
En attendant, j'archive~
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Quand le vent siffle dans les montagnes...
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Une lumière dans un arbre [ forêt de jade ]
» Que faire quand on s'emmerde sur LC FRA?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: