Forum RPG, inspiré d'Experience n° 7
 

Partagez | 
L'étang est le meilleur endroit pour faire des rencontres (Feat Gweithwyr)
Messages : 571
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 20
Ven 8 Juil - 17:38
Je revenais de l'orée, encore une fois, car j'y passait ces jours-ci une grande partie de mon temps en cette endroit majestueux. C'était bien à cette endroit que les plus belles choses se passaient. C'est même à l'orée que j'ai pus constaté que mon amis Soldat pouvait être émerveillé à la beauté. Je me demandais ce que faisait Kaï en ce moment chez les Soldats. Peut-être espionne-t-il pour donner des informations. Qui pouvait savoir, il ne m'avais rien dit de plus. J'avais espérais le recroiser, mais il devait surement avoir la journée remplis. J'aurais bien aimé le recroisé, mais bon peut-être une autres fois. J'étais désormais en directions de l'étang, car à force de faire ce trajet en cette saison, cela me donnait soif. Soudain je trébucha, mes pattes se prirent dans des racines à terre. Encore une fois j'avais été trop dans mes pensées. Mais avant que je ne puisse vraiment réaliser ce qu'il se passait, me tête rentra en contact avec l'eau, puis suivit mon corps. J'étais désormais complétement dans l'eau de l'étang, et je ne fis aucun mouvement sous le coup de la surprise.

Je devrais peut être remonter respirer. Est-ce que je sais nager ?

Mais la réponse vint d'elle même, puisque en manque d'air, mes pattes bougèrent instinctivement en vas et viens afin de remonter à la surface. Ma tête sortit enfin de l'eau, d’où je toussa afin de recracher l'eau qui c'était infiltrer. Je nagea donc en directions du rebord. Une fois atteint, je ressortis, mon pelage dégoulinant de l'eau qui s'était pris à l'intérieur. Je m'ébroua fortement, pour tout enlever, il ne me restait plus qu’un pelage humide, dont il fallait remettre en place. On aurait dit une vraie boule de bardane piquante.

-Bon au moins on pourra dire que j'ai bu ce qu'il fallait ! Dis-je d'une voie joyeuse.

Je m'assis alors près de l'étang, et entrepris de faire ma toilette, à l'aide de ma patte avant droite.

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 377
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 14
Mar 12 Juil - 13:47
Aujourd'hui, j'étais d'humeur à beaucoup parler. Bon, d'accord, je suis quasiment tout le temps d'humeur à beaucoup parler, et alors? Enfin bref, je suis pas là pour divaguer.
Et tu sais quoi? En plus d'être d'humeur à parler (chut) , je suis d'humeur à aller me promener. Allez savoir pourquoi, c'est tombé sur l'étang. Je foulai la terre d'un pas à la fois tranquille, à la fois vif.
Et..............alors que je m'approchais de l'eau pour boire un peu (fait chaud boudiou!) ,.........................une boule de poil blanche sortit de l'eau, m'éclaboussant par la même occasion. Enfin, je vais pas me plaindre hein, ça m'a fait du bien avec toute cette chaleur.......
La jeune chatte blanche dit gaiement, ne semblant pas m'avoir vu, alors que j'étais en face d'elle:

-Bon au moins on pourra dire que j'ai bu ce qu'il fallait !

Et moi je me suis pris de l'eau comme il fallait! Ce que je dis alors, amusé et un peu neutre:

-Moi j'ai reçu de l'eau comme il fallait!

Je pus noter que la jeune féline avec des ailes vertes, et une couronne de fleurs sur la tête. Très charmant je trouve, c'est un bel ensemble de couleur.
Je m'éloignai du bord, et me posai sur mon derrière. J'étais quand même tout trempé, et mes mèches de cheveux me collent aux yeux. Ne pouvant résister à la tentation de faire comme un chien, c'est à dire m'ébrouer, j'envoyai de l'eau par inadvertance sur la blanchette. Tandis que mon pelage restait lisse même si collé dorénavant par l'eau, elle c'était tout le contraire. Ca allait dans tout les sens. Je ne pus m'empêcher de pouffer un peu. Puis, me calmant, je lui dis:

- Salut salut, comment t'appeles-tu? Moi c'est Gweithwyr en tout cas, mais appele moi Gwei si tu veux.

Cette chatte m'inspirait confiance. Oui c'est ça, son aura autour d'elle donne envie de lui faire confiance! C'est un peu comme avec Kaï en fait. A moins que je ne sois qu'un gros bêta naïf comme pas possible. Donc je peux me permettre de lui proposer de m'appeler Gwei j'imagine. Et c'est parti pour une nouvelle folie..........enfin vu toutes celles d'avant, celle là paraît petite.
Messages : 571
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 20
Lun 18 Juil - 18:27
Toujours à fond dans ma toilette oubliant tout le reste, une voix très proche de moi se fit entendre.

-Moi j'ai reçu de l'eau comme il fallait! Dit une voix mi-amusé.

Je releva immédiatement ma tête en posant ma patte. Non pas que je n'étais sur mes garde envers le nouvels arrivant, mais j'étais surtout surprise car je ne m'y attendais pas du tout. Surement encore trop concentrer sur ma toilette. Je ne répondis toujours pas, le regardant un peu partout, j'étais encore sous le coup de la surprise. Le matou avait le pelage gris clair mais avec des mèche beaucoup plus foncés aux niveaux de sa tête. Sa queue se démarquer, car elle était bien plus grand que la normal et avait les motifs des grands félins d'antan que les anciens nous racontaient. Nos Ancêtres en fin de compte. Ses yeux de couleurs différente, était dédoublé en deux couleurs dans leurs pupilles. Chose encore que je n'avait jamais vue. Maintenant si. Il avait également une étrange chose autour du cou, mais impossible de savoir quoi, je savais juste que le mot n'était pas loin dans ma tête. Ça allait venir, il fallait juste travailler ma mémoire. Il avait également une étrange chose à sa patte droite, qui semblait faire référence à l'étrange chose autour de son cou. Mais la je n'avais strictement aucune idée de ce que cela été. Je me rendis compte alors que le matou fasse à moi était trempé, son pelage collé à lui.

Lui aussi est tombé dans l’étang ?

Le matou en question s'éloigna alors du bord, et s'assit face à moi. Il était jeune. En tout c'est ce qu'il me paraissait par rapport aux autres chats que j'avais rencontré. Il s'ébroua soudainement à ma surprise, m'envoyant des gouttelettes, sur mon pelage que je commença à peine de lisser. Décidément j'étais partis pour être une boule de poils piquantes tout le reste de la journée. D'ailleurs je vus le matou pouffer avant qu'il ne se calme pour reprendre parole.

-Salut salut, comment t'appelles-tu? Moi c'est Gweithwyr en tout cas, mais appelle moi Gwei si tu veux.

Je réalisa alors seulement que c'était un Felinae. J'avais mis un temps fous ma parole. En tout cas il avait l'air fort sympathique. Gweithwyr ? Cela était donc son nom alors ? Je l'appellerais Gwei dans ce cas, comme il me la dit, ça ne le dérange pas je suppose si il le proposait. Je secoua ma tête réalisant que je ne lui avait toujours pas répondus. En voila un manque de politesse de ma part. Je pris alors parole de ma voie habituellement joyeuse.

-Salut à toi ! Moi je m'appelle Terra, je suis apprentie Guérisseuse et je viens de la guilde des Caméléons. Enchanté de faire ta connaissance Gwei ! Je ne m'attendais pas à voir quelqu'un. Tu es aussi tombé dans l'étang ? Parce que moi C'est ce qu'il m'est arrivé. Je fis une pause avant de reprendre rapidement, avant qu'il n'ai même le temps d'ouvrir la bouche.

-Hé oui je ressemble à vrai boules piquante qui n'est pas piquantes. Effet de l'eau. Par contre toi t'est tout lisse.

J'étais toujours assis face à lui, le pelage encore dans tous les sens, mais les yeux grand ouvert désormais devant cette nouvelle rencontre.
J'était toujours assis

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 377
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 14
Jeu 21 Juil - 13:54
Elle me répondit enfin, et d'une voix à l'air habituellement joyeuse:

-Salut à toi ! Moi je m'appelle Terra, je suis apprentie Guérisseuse et je viens de la guilde des Caméléons. Enchanté de faire ta connaissance Gwei ! Je ne m'attendais pas à voir quelqu'un. Tu es aussi tombé dans l'étang ? Parce que moi C'est ce qu'il m'est arrivé.

Elle reprit si vite que je n'eus pas le temps de dire quoi que ce soit. Haha on dirait moi.......en pire! Jamais je n'aurais cru rencontrer un félin parlant autant que moi héhéhé.

-Hé oui je ressemble à vrai boules piquante qui n'est pas piquantes. Effet de l'eau. Par contre toi t'est tout lisse.

Le ton et le regard amusé, je lui rétorquai:

- Et oui c'est l'effet de mon pelage quand il est trempé; c'est assez pratique parce que comme ça je ne suis pas trop alourdi par l'eau, qui glisse sur mon pelage facilement.

Je m'approchai de l'eau, et continuai.

- Et non je ne suis pas tombé dans l'étang, je ne suis heureusement pas aussi maladroit que je pourrais le paraître. Sans le vouloir sûrement m'as-tu envoyé de l'eau dessus lorsque tu t'es ébrouée le pelage.

Il faisait mortellement chaud. Il y a de l'eau à côté. Devinez ce qui va suivre.............BATAILLE D'EAUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU POWEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEER!!!!!!!!!!
Mais d'abord je précisai mon identité:

- Je suis un Felinae, un chasseur, mais je sais aussi me battre, et je connais d'autres trucs très pratiques.

Je me tournai, lui souris malicieusement, puis...............lui envoyai de l'eau. Je lui lançai:

- Ca te dit une bataille d'eau? C'est parfait pour un temps aussi chaud à mon avis!

Puis je m'immergeai entièrement dans l'eau, nageant tranquillement, pas trop loind du bord. J'ai envie de jouer comme un chaton aujourd'hui, où est le mal? On a tous au fond de nous un esprit enfantin après tout non?.......
Je barbotai tranquillement dans l'eau, attendant la réponse de Terra. J'espère juste ne pas me prendre un gros, un énorme, un magistal, un mangnifique, un gigentesque de malade de méga grand vent dans la figure.
Messages : 571
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 20
Ven 22 Juil - 19:59
Le matou parut amusé a ma phrase, cela se lisait dans son regard, il rétorqua aussitôt amusé :

- Et oui c'est l'effet de mon pelage quand il est trempé; c'est assez pratique parce que comme ça je ne suis pas trop alourdi par l'eau, qui glisse sur mon pelage facilement.

Ho c'était plutôt pratique ça, c'est sur que c'est mieux d'être alourdis comme une pierre qui tombe au fond de l'eau. Et puis d'un côté si le le pelage du matou glissait, cela pouvait être pratique en cas d'attaque ennemis il glisserait comme un poissons ! Gwei se leva et commença à s'approcher du rebord tout en reprenant parole.

-Et non je ne suis pas tombé dans l'étang, je ne suis heureusement pas aussi maladroit que je pourrais le paraître. Sans le vouloir sûrement m'as-tu envoyé de l'eau dessus lorsque tu t'es ébrouée le pelage.

Mes oreilles se baissèrent sur la gêne. Alors comme ça si le matous était mouillé ainsi c'était de ma faute. Le pire c'est que je n'avais même pas remarquer sa présence. Mais quelle cervelle de souris étais-je ? C'était la honte assuré la ! Bon au moins il avait bien pris c'était déjà une bonne chance j'imagine ? Et puis il avait l'air très sympathique ! Je revins vite au présent quand je compris que le matou avait repris parole, mes oreilles se dressèrent instantanément.

- Je suis un Felinae, un chasseur, mais je sais aussi me battre, et je connais d'autres trucs très pratiques.

Alors c'était bien un  Felinae ! Chouette alors ! J'aimais beaucoup les chats de cette guilde, ils étaient souvent amical mais souvent aussi très occupés. Gwei avait atteint le rebord de l'étang désormais et je me demandais ce qu'il faisait. Peut-être voulait-il boire qui sait ? Il se tourna alors, et afficha un souris plus que suspicieux. Ce genre de sourire malicieux qu l'on fait quand on s’apprête à faire quelque chose. Pourquoi je le reconnaissais ce sourire ? Parce que il m'arrivait aussi de le faire. Alors que je ne m'y attendais pas le matou m'envoya de l'eau en plein sur moi, que je pus pas du tout esquiver sous le coup de la surprise. Il me lança alors :

-Ça te dit une bataille d'eau? C'est parfait pour un temps aussi chaud à mon avis! Me dit-il avant d'aller complétement dans l'eau et d'y nager comme un poissons, et s’arrêta pas trop loin du bord, attendant sans doute ma réponse.

Mes yeux clignèrent plusieurs fois, tandis que quelques gouttes descendait sur mon visage. Je n'ai jamais été autant surprise depuis longtemps. Un chat voulait s'amuser, des chats qui voulait s'amuser exister encore alors ? Pour une fois qu'un chat n'était pas la à faire sa leçon du danger, ou bien occuper a faire des choses. C'était trop géniale. Mes yeux s’agrandirent, tout comme mon sourire. Gwei avait raison, il faisait chaud, et une bataille d'eau je n'y avais encore jamais joué ou peut-être avant l’expérience mais la je ne le saurais sans doute jamais. Et je n'allais pas refuser une telle offre. Je fis demi-tour à l'opposé de l'étang, je n'avais même pas encore répondus à Gwei. Après m'être assez éloignée, je me retournas et m’aplatis, tendis mes muscles, et courut le plus vite possible en directions de l'étang. Arrivé près du bord, je sauta haut pour plonger dans l'étang entièrement. Je restas sous l'eau sans bouger, l'eau rafraichissant mon corps, puis bougea mes pattes pour remonter à la surface et respirer. Je clignas de yeux, jusqu’à voir la silhouette de Gwei, puis le voir nettement, chassant les dernière gouttes autour de mes yeux. J'étais un peu loin de lui et décida de m'approcha.

-Je trouve qu'une bataille d'eau est carrément la meilleure idée de tous les temps avec cette chaleur ! Lui dis-je souriante et joyeuse.

Je nagea alors en arrière, m'éloignant de lui et lui lança avec un regarde malicieux :

Alors t'es prêt pour la bataille ?

Je sentais que ça allait être drôle, moi qui adorait m'amuser, j'avais pris l'habitude de m'amuser seuls, alors forcément quand un autre chat veut enfin s'amuser lui aussi, il faudra pardonner mon surplus d'enthousiasme. Je n'avais plus que une seule hâte. Commencer la bataille d'eau.

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 377
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 14
Mar 26 Juil - 15:54
Ses yeux clignèrent plusieurs fois, et plusieurs gouttes coulèrent sur son visage, pour finalement atterrir sur le sol boueux aux endroits où nous étions installés. J'attendais qu'elle vienne, mais elle fit demi-tour sans me répondre. Je crus que cela voulait dire non. J'attendis néanmoins encore un peu, sait-on jamais. ET BEN J'AVAIS RAISON, NA! Elle se retourna soudain s’aplatit, tendit mes muscles, et courut rapidement (tout ça très vite, et consécutivement) vers l'eau. Et bien sûr, le bouquet final se finissa en plongeon canon qui éclaboussa dans un bon périmètre les alentours. Elle ne remontait pas à la surface. Je commençai à m'inquièter, et m'apprêtai à plonger afin de la repêcher, mais non en fait, c'est bon, car elle remonta pour respirer. Elle cligna des yeux pour chasser les gouttes d'eau qui lui cachaient la vue, et s'approcha de moi. Avec un sourire et une voix joyeux, elle me répondit enfin:

-Je trouve qu'une bataille d'eau est carrément la meilleure idée de tous les temps avec cette chaleur !

Youpiiiiiiiiiiiiiiiiiii! Pas de vent, mais une bataille d'eau! Elle s'éloigna alors de moi tout cela avec une malice très visible. Elle me lança, la voix tout aussi espiègle et enjouée que malicieuse:

-Alors t'es prêt pour la bataille ?

Je lui lançai un sourire éclatant:

- Et bien alors, c'est parti!!!!!!!!!

Je plongeai sous l'eau, pour la surprendre, et immerger hors de l'eau juste devant elle. Je lui projetai de grosses gerbes d'eau dasn la figure à l'aide de mes pattes puissantes. Je ris. Et ça n'a qu'à peine commencé. Je retournai sous l'eau, afin de m'éloigner un tout petit peu sans le risque de me faire asperger. Commença alors un combat aquatique vif, amusant, et rafraîchissant!
Messages : 571
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 20
Mer 27 Juil - 18:25
Gwei me lança alors d'un grand sourire :

- Et bien alors, c'est parti!

Sans attendre une seconde, il plongea et disparus totalement de ma vue, je regarda autour de moi mais ne le vis pas, jusqu’à ce qu'un visage apparaisse d'un coup devant moi. Il m'avait pris par surprise et avant que je puise esquisser le moindre mouvement, des gerbes d'eau m'atterrir en plein sur la figure, dont je dû fermer les yeux face à ce raz de marrée. Malgrer le bruit de l'eau secoué par les pattes du matou, je pus distinguer au travers son rire, ce qui me fis sourire d'ailleurs. Je voulus riposter, mais au moment ou moi aussi je voulais l'asperger, il disparut comme avant sous l'eau. Il glissait un peu comme un poissons je trouvais ! Il réapparut à la surface de l'eau  pas très loin de moi. Je plissa les yeux.

Il m'a bien eu ! Quel malin !

J'imaginais comment le prendre par surprise. Le pelage de ma tête trempé laisser les gouttes retomber à même l'endroit d’où elle venait. L'eau de l'étang. Une idée s'imagina dans ma tête alors. Mais avant tout je lui lança gaiment :

-Attends, tu vas voir !

Je nagea rapidement en sa direction, mais garda tout de même de la distance pour mon plan. Aussitôt à l'aide de mes deux pattes avant je frappa frénétiquement l'eau qui se jetait en sa direction et qui l'empêcha de me voir. Je plongea rapidement sous l'eau sans qu'il ne me voie à cause du tapage que j'avais fait avec l'eau.
J’avançais droit devant moi passant en-dessous de lui, je me retournas d'un coup, pivotant dans l'eau qui ralentissait mes mouvement et remonta alors la surface en prenant de la puissance. Je voyais le dos de Gwei et dans mon saut pour remonter à la surface, je piqua sur lui en appuyant mes deux pattes avant sur ses épaules. Je le percuta donc, l'emportant avec moi sous mon poids. On plongea alors tout deux sous l'eau, et je le lâcha.
Tels un poisson comme le dirait-on je remonta à la surface, et en profita pour respirer et chasser les gouttes de mes yeux. Tout en chassant l'eau de mes yeux je lui lança :

-Alors ? Es-ce que je t'ai bien eu aussi ?

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 377
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 14
Lun 15 Aoû - 15:26
Elle me lança, gaie comme un pinson:

-Attends, tu vas voir !

Et puis elle nagea vers moi, et je notai qu'elle gardait malgré tout une petite distance. Je me demande quel plan a germé dans sa tête.... Je n'eus pas le temps de réfléchir à ce qu'elle aurait put imaginer, car à l'aide de ses deux pattes avant, avec frénésie, elle m'envoya des gerbes d'eau qui m'aveuglèrent. Lorsque je réussis à chasser l'eau de mes yeux et que ma vue redevint nette et pas floue, je cherchais Terra du regard. Disparue. Je tournai sur moi même. Nulle part. Ah mais alors ça veut dire qu'elle est sous (l'océan♫)......
La jeune filoute sortit de l'eau derrière moi, et me poussa avec ses pattes. Ah non mais attend, ce n'est pas encore fini! De son poids, elle me fit couler au fond de l'eau. Des bulles d'air s'échappèrent de ma gueule pour remonter vers le monde terrestre. Enfin, la Caméléon me relâcha, et je pus remonter à la surface, sufoquant et crachant de l'eau. Elle me lança:

-Alors ? Es-ce que je t'ai bien eu aussi ?

Lorsque je repris enfin mon souffle, je ris aux éclats.

- HAHAHAHAHA! Ah, pour ça oui, que tu m'as bien eu!

Et je partis dans un long fou rire, les larmes aux yeux. Pardon mais la situation était tellement comique, je ne pouvais pas m'en empêcher! Et comme un con, j'avalais de l'eau de travers, ce qui m'étouffa à moitié dans mon rire qui résonnait dans tout l'espace. Je parvins à me calmer, toussotant. Puis je pris une inspiration que j'expirais tranquillement. Ca m'avait fait du bien cette bataille d'eau, pour sûr! Je soupirais d'aise, et me rapprochai du bord, puis m'installa le cul au sol, près de l'eau, occupé à me nettoyer minutieusement et soigneusement.
Messages : 571
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 20
Mer 24 Aoû - 3:07
Il respira, reprenant son souffle après cette coulé sous l'eau, qui se comprenait. Il finit alors par rire aux éclats ce qui me fis sourire à mon tour.

-HAHAHAHAHA! Ah, pour ça oui, que tu m'as bien eu!

Et il partit dans un long fous rire que je finis par rejoindre car son rire était contagieux, quand même. Il finit même par s'étouffer car de l'eau s'infiltrait, mais le fous rire semblait bien trop puissant. Après un long moment les rires commencèrent enfin à se calmer jusqu’à n'être que des sourire heureux. J'en avais même mal aux côtes. C'est la première fois que j'avais autant ris, depuis mon réveil d'après ma mutations. Il respira, et expira lentement. Il finit par se diriger vers le bord, pour en finir par sortir dégoulinant, l'eau ruisselant son pelage, pour ensuite entamer une toilette minutieuse à mon avis. J'étais toujours dans l'eau à le regardais souriante. Je plongea une dernière fois, sous l'eau après avoir pris un bonne bouffée d'air. Une fois sous l'eau, je ne bougeais pas mes patte, je restais immobile sous l'eau, écoutant le calme présent. C'était bizarre, quand j'étais dans l'eau ça me rappelait un truc mais je ne saurais mettre la patte sur quoi.
Je remonta à la surface, pour nager les yeux clos, ça faisait bizarre. Je rouvris alors les yeux et les clignas plusieurs fois, pour ensuite nager en direction du bord. Je m’appuya alors et sortit de l'eau, avant de me secouer en tout sens chassant l'eau. Je ressemblé a nouveau à une boule de poils piquante. Je fis plusieurs pas avant d'arriver devant Gwei et de m’assoir face à lui souriante.

-C'est l'heure de la toilette maintenant non ? Lui dis-je malicieuse

Je commença alors à remettre les poils de mon poitrail en place, pous ensuite m'attaquer à mes flancs. Je m'arrêta et repris souriante :

-Je ne dirais clairement pas non pour avoir ton pelage, le mien n'a pas l'air d’être fait pour l'eau !

Je voulus alors m'attaquer à mon dos mais cela s'avéra difficile à atteindre, je commença à me lever et ne pris pas garde que je commençais à tourner en rond sur moi même pour atteindre cette zone. Jusqu'au moment ou je m’emmêla les pattes et tomba sur le dos.

Je suis vraiment une vraie cervelle de souris !

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 377
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 14
Jeu 22 Sep - 18:14
-C'est l'heure de la toilette maintenant non ?, dit-elle d'un ton malicieux.

Et elle se mit comme moi un peu auparavant à se nettoyer. Elle semblait galèrer un peu quand même....

-Je ne dirais clairement pas non pour avoir ton pelage, le mien n'a pas l'air d’être fait pour l'eau !

- Haha, moi aussi je t'avoue que j'aime bien mon pelage!, répondis-je.

Je tournais la tête pour atteindre les aisselles. Les tournillements de ma camarade me la refire relever. Et béh, ç'est pas facile, on dirait! Et zloup! Elle s'emmêle les pattes et s'écrase sur le dos. Outchhhhhh...
Je m'avançai vers elle, un peu inquiet.

- Hum..... Ca va, rien de cassé?

Je l'aidais galamment à se remettre sur pattes. Je me rappelle que j'étais aussi maladroit à son âge.... Ca m'en fait des souvenirs avec Eriandalaf!

/FLASHBACK/

Un bruissement se fait entendre sur ma droite. Une souris? YOUHOU J'AI SUPER FAIM! Ouais mais je sais pas encore chasser..... Pas grave, je saurais me débrouiller! Eriandalaf est parti se promener, du coup, je peux compter que sur moi-même! Et si c'est un écureuil, je pourrais même lui en laisser une part! Il sera fier je paris!
Je tentai d'imiter la position que prenait mon parent adoptif lorsqu'il est face à une proie. Se mettre face au vent, soulever le corps au ras du sol pour pas faire de bruit..... Poser ses pattes pour se préparer à bondir... ET SAUTER!
J'atterris à côté de la proie qui était en fait un campagnol, qui ne perdit pas de temps pour prendre ses pattes à son cou! Il y eut une course poursuite entre les arbres, et pour finir, je glissai dans de la boue, ce qui laissa au rongeur l'opportunité de se faufiler sous les racines d'un arbre. Crotte!
Je me relevai péniblement et me secouai pour me débarraser de la boue qui maculait mon pelage. Un grognement énervé se fit entendre à côté:

- Bon sang mais te secoue pas comme un chien, à cause de toi voilà que je suis tout salopé!

C'était Eriandalaf! Je courus vers lui........ enfin j'avais l'intention de, mais je dérapai de nouveau, provoquant une grosse gerbe d'eau boueuse qui put finir de doucher Eriandalf. Oups....

- Pardon, j'ai dérapé.... , dis-je, penaud.
- Ca j'ai bien remarqué!

Voyant ma mine un poil dépitée, il ajouta, plus tendre:

- Fais pas cette tête à moudre un moulin, c'est pas bien grave, et puis j'ai bien vu tes efforts pour essayer d'attraper ce campagnol...

Un sourire illumina mon visage.

- Tu trouves que je me suis bien débrouillé?

Il leva les yeux au ciel et me prit par la peau du coup, grommelant un peu à cause des poils qui lui obstruaient la bouche.

- C'est pas trop mal pour un gamin de ta taille on va dire.....

/FIN DU FLASHBACK/

C'est la première leçon de chasse que m'enseigna Eriandalaf plus tard dans cette même journée qui me poussa à devenir chasseur lorsque je fut arrivé chez les Felinae. Eriandalaf.....

Je soupirai légèrement. Va falloir que je m'active pour le sortir de là-bas. Pour moi, c'est inimaginable qu'il ait pu se laisser capturer, ou qu'il y aille de son propre gré. Pourquoi ferait-il cela?
Je n'ais pas de réponse, mais j'ai une marge d'action.


Mon enthousiasme revenu, je lançai un sourire à Terra et lui proposai:

- Tu veux de l'aide pour le dos? Enfin à moins que tu ne te plaises à tourner en rond, après tu fais comme tu le veux.... , ajoutai-je, amusé.


Dernière édition par Gweithwyr le Lun 23 Oct - 17:07, édité 1 fois
Messages : 571
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 20
Mer 19 Oct - 17:13
Toujours écrasé à terre comme une feuille morte, Gwei s'approcha de moi, et je remarquais sa mine inquiète.

-Hum..... Ça va, rien de cassé?

Non je n'ai rien bien sur, mais je suis surtout un peu honteuse de m'être emmêlé les pattes de cette façon. Ces choses la n'arrivait décidément qu'a moi on dirait. Enfin Bref. Mais avant que je ne puisse me relever le matou m'aida. Je le remerciais d'un mouvement de la tête. De nouveau sur mes pattes je le regardais, mais dans ses yeux il semblais être perdus ailleurs.
Il réfléchit ? Il pense a quelque chose ? Je tourne ma tête à l'arrière mais il n'y a rien a part le bruissement du vent.
Je reporte mon attention sur lui et j'en conclus que c'est bien ça. Il doit être perdu dans ses pensées.
Je m'assis alors en face de lui, puis il soupira, me faisant comprendre qu'il était revenus hors de ses pensées. Je distingue seulement que ce n'est pas un soupir joyeux, ça a l'air triste, comme un manque.
Puis il me lança un sourire avant de prendre parole d'une voix enthousiaste.

-Tu veux de l'aide pour le dos? Enfin à moins que tu ne te plaises à tourner en rond, après tu fais comme tu le veux....

Je rigoles a cela avant de vite répondre amusée :

-Je pense qu'un peu d'aide ne serait pas de refus, à mon avis si je m’emmêle les pattes encore plusieurs fois, il ne restera rien de ma cervelle. Elle est déjà dysfonctionnelle !

Mon regard baisse légèrement attirée par un rayon qui a touché ce qu'il avait autour du coup. Est-ce que cette chose avait un rapport avec un quelconque pouvoir ? Comme pour me fier a mes habitudes sur la curiosité je lui posais alors la question en pointant ma patte vers son cou.

-Dis moi ce que tu a autour du cou, ça a un rapport avec ton pouvoir ?

Je baisse ma patte, mais ne quitte pas la chose qui brille sous les quelques rayons du soleil.

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 1245
Date d'inscription : 25/02/2015
Age : 22
Jeu 8 Déc - 14:53
Up ♪

_________________


Merci Lokiiiiiiiiiiiii :love:

Merci Cyaaaa:
 

Grand merci à Yuëna :3:
 

Merci Neko-chérie ♥:
 

Merci Yinzi **:
 

Merci à Nyria pour ce cadeau de Noël !:
 
Messages : 377
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 14
Ven 30 Déc - 17:41
Elle rigole encore et répond avec amusement:

-Je pense qu'un peu d'aide ne serait pas de refus, à mon avis si je m’emmêle les pattes encore plusieurs fois, il ne restera rien de ma cervelle. Elle est déjà dysfonctionnelle !

Je pouffe légérement à cette vanne. Puis, comme avec Kitsune, ses yeux furent irrémédiablement attirés par ma montre à gousset qui brillait d'un éclat doré au soleil. Tout en le pointant de la patte, elle me demanda:

-Dis moi ce que tu as autour du cou, ça a un rapport avec ton pouvoir ?

Ses yeux arrondis par la curiosité ne quittaient plus mon collier. Je ne pus m'empêcher de pouffer de nouveau. Quelle ressemblance de réaction avec Kitsune! La même expression sur le visage, la même question, la même curiosité. De vrais chatons haha!
J'aime beaucoup les enfants, certaines personnes les prennent pour des imbéciles (ce qui peut être parfois vrai) à cause de leur inexpérience dans ce monde, mais je sais que ce n'est pas du tout le cas, qu'ils ne demandent qu'à évoluer et à avoir leurs propres opinions. Il suffit de leur en donner la possibilité, y'aurait qu'à voir, certains seraient étonnés du résultat!
Je rétorquai malicieusement:

- Ne connaitrais-tu point Kitsune par hasard? Alors, pour te répondre, non, ça n'a pas de grand rapport avec mon pouvoir, c'est surtout un symbole pour moi. Veux-tu que je te raconte comment je l'ai obtenu au labo?

Je sais que j'aurais du mal à raconter ces instants douloureux et flous, mais narrer mes petites victoires ainsi que la grande qui fut ma fuite ne me posait pas de problèmes.
Messages : 571
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 20
Mar 17 Jan - 0:57
Il me répondit avec un ton auquel je m'étais déjà bien habitué.

-Ne connaitrais-tu point Kitsune par hasard? Alors, pour te répondre, non, ça n'a pas de grand rapport avec mon pouvoir, c'est surtout un symbole pour moi. Veux-tu que je te raconte comment je l'ai obtenu au labo?

Oui oui ! Je la connais !

D'ailleurs je me souvenais que c'était elle qui nous avait trouvais moi et Kaï après notre dure journée, ne retrouvant plus le chemin de la maison on avait attendus qu'un Caméléons ou Felinae passe et c'était Kitsune qui était passé par la. Mais je secoua ma tête pour revenir au présent. Gweithwyr allait me raconter son histoire te j'étais très curieuse de tout savoir. Ça en était même excitant que je ne pus m’empêcher de lui parler enthousiaste.

-Ho oui s'il te plait ! Ce serait trop géniale ! Mais attend une minute il faut qu'on soit à l'aise !

Aussitôt dit je fila vers plusieurs souche d'arbres, ou la mousse étaient abondante puisque nous étions près de l'eau. Je pris tellement de mousse que j'en plaqua sous le menton pour tout transporter le faisant marcher d'une drôle de manière. Arrivé devant lui je déposa tout avant de répartir en deux tas que je forma en couchette mousseuse. Je m'assis sur la mienne et lui lança :

-Voila ! La c'est bon !

J'avais les yeux grand ouverts, j'en connaitrais plus sur lui, sur son symbole et le labo. J'aime beaucoup les histoires.

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 192
Date d'inscription : 10/09/2016
Age : 97
Dim 19 Fév - 11:50
Up ♪
Messages : 377
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 14
Dim 26 Mar - 16:01
Terra semblait super enthousiaste que je lui raconte le récit de ma montre à gousset. Je ronronnai légèrement. Ca fait toujours plaisir de voir que des personnes s'intéressent à ce que l'on dit. Elle me dit d'ailleurs:

-Ho oui s'il te plait ! Ce serait trop génial ! Mais attend une minute il faut qu'on soit à l'aise !

Avant que j'ai pu dire quoi que ce soit, elle fila vers des souches d'arbres et revint quelques minutes plus tard, marchant tel l'épouvantail à trois pattes s'il avait existé. Je ne compris pas tout de suite pourquoi elle marchait ainsi, mais c'est quand elle approcha que je remarquai qu'elle avait coincé de la mousse sur tout les endroits possibles de son corps. Je pouffai discrètement. Elle aurait pu me demander un peu d'aide, mais elle se débrouille toute seule comme une grande.

-Voila ! La c'est bon ! , me lança-t-elle, enjouée comme toujours.

Elle avait les yeux grand ouverts, et avait la lueur impatiente commune à quasiment tous les enfants, qui siège au fond de leurs prunelles.
Je commençai à raconter mon histoire.

Il était une fois une portée de chatons née dans la rue. Ils étaient encore très jeunes quand les humains arrivèrent et emmenèrent toute la famille; parents compris.
On ne sut jamais ce qu'il advint des parents; il était très probable qu'ils soient morts sous les expériences menées sur eux, mais on ne savait rien d'eux, de leur pelage jusqu'à leur nom.
J'étais de cette portée, et dès que je fus en âge de supporter les expérience (très jeune) , les humains commencèrent. J'eus la chance de n'en subir qu'une, celle qui m'octroya mon pouvoir actuel, car je réussi à m'enfuir.

On arrive à quand j'ai obtenu cette boussole. C'est à la fin de mon opération. J'ai fait semblant d'être encore inconscient, et lorsque l'humain eut tourné le dos, je lui sautai dessus et me mis à l'attaquer furieusement, en le griffant de partout. Crois-moi, c'était très violent, des gouttes de sang volaient.
C'est là que l'acolyte du scientifique arriva et ils essayèrent à eux deux de me planter une seringue remplie d'un liquide somnifère dans une veine, mais je fus plus vif. Je griffai l'autre individu au visage, vis un objet doré faisant tic tac sur une petite table à côté de la table d'opération sur laquelle j'étais. Je voulais un objet pour me remémorer de ce que j'avais fait à cette époque, une sorte de médaille, de trésor à moi. Je n'hésitai pas, je m'en saisis d'un bond et atterris sur le sol froid de la pièce.
Je détalai, et détalai, puis dérapai, puis redétalai, et enfin, par chance, je trouvais la sortie. Je m'enfuis dans la forêt qui était à proximité, me cachai, et enfilai l'objet volé autour de mon cou. Comme tu te le doutes, c'est la montre à gousset que voici.


Je m'arrêtai et repris mon souffle, car raconter était épuisant quand même. Je regardai le ciel qui était déjà en voie de devenir orangé. Combien de temps s'est-il écoulé?
Je retournai la tête vers Terra. Je lui souris.

- Alors, mon histoire t'a plu?


Dernière édition par Gweithwyr le Lun 23 Oct - 17:09, édité 1 fois
Messages : 571
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 20
Mar 4 Avr - 20:28
Je l'écoutait parler, j'imaginais dans mon esprit ce qu'il me décrivais si parfaitement. Je l'imaginais petit ce qui me fis rire intérieurement. Je restais subjugués lorsque il avait attaque de pattes fermés ces humains. Il devait en plus être encore jeune, c'était courageux !
je vis soupirer à la fin de son récit, levant la tete vers le ciel, mais moi continuant à retravailler ce qu'il m'avait dit. Alors lui aussi n'avais as connus ses parents ? Ça doit faire bizarre de même pas pouvoir mettre un nom ou une image qui décrit nos parents. Mais il devait avoir des frères et soeurs non ? Il viens d'une portée ! Il ne sait pas ce qu'il est leur arrive !

-Alors mon histoire t'a plu?

Je sortis de mes pensées et vit qu'il me regardais. Je ne tarda pas à répondre d'ailleurs, heureuse d'avoir pu entendre son histoire. On en apprend beaucoup des histoires. Mais certains chats n'aiment pas parler de a la leur. Je peux les comprendre parfois.

-Ho oui ! J'ai adorer ton histoire ! Même si c est un peu triste pour tes parents ! Je te comprends. Mais tu as dit que tu étais d'une portée ? Tu ne sais pas ce qui est arrivé à tes frères et soeurs ?

J'avais pencher ma été de côté droit. Je faisais souvent cela quand j'étais curieuse ou bien quand je cherchais à comprendre. Peut être qu'il ne le sait pas? Mais peut être qu'ils sont dans sa guilde !
je regardais Gwei. Peut être n'avait-il pas envie de parler de choses tristes. Je ne suis pas lui, je ne sais pas ce qu'il pense. Je levais ma patte alors comme auparavant en montrant la montre à gousset.

-Donc ton pouvoir n'a rien à voir avec cette montre. Du coup je n'ai pas trop compris ton pouvoir.

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 377
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 14
Mer 24 Mai - 22:57
Avant que j'ai pu repondre a cette petite et adorable curieuse de cameleone chaton, un cri retentit dans l'air environnant. Ce n'etait pas un simple cri. Non. C'etait de ces cris qui vous glacent les os, qui les font vibrer. L'air devient alors electrique, et un silence inquietant plane, en contraste frappant avec les chants des oiseaux, ou meme de notre discussion. L'air est maintenant froid, alors qu'auparavant il etait chaud; l'ambiance qui regnait aussi avait pris un coup de froid et etait devenue glaciale.

C'etait quoi CA?

Je me tus et respirai le plus silencieusement possible, me concentrant sur les rares bruits que pouvait percevoir mon ouie. Je crus entendre des bruits depas. Qu'est-ce qui avance ainsi?
J'avais un debut de sueurs froides. Ce n'est certainement pas une proie. C'est trop gros et puis les proies n'ont pas de cri aussi repercutant. Il y a aussi comme.... une aura... de... de danger...

Les bruits cessent. Je regarde les alentours d'un oeil soupconneux, le poil herisse. J'evitais de laisser la panique en moi, car je ne voulais pas effrayer Terra. Soudain, un craquement de brindille se fit entendre tres pres. Trop pres.

Je me ruai sur Terra, la pris dans ma gueule par la peau du coup et m'accelerai. En deux bonds, j'etais au sommet de l'arbre le plus proche. Je posai la jeune enfant sur la branche ou nous etions, puis lui fis signe de se taire et d'etre discrete.

Des grognements se firent entendre et l'on vit un museau emerger d'un buisson, pris de mouvements. Il etait en train de renifler. Je me tendis.

Et puis sa tete apparut completement au grand jour pour notre grande horreur.
La bete etait munies de petits yeux noirs vicieux et malsains, encadres par une tete de canide depourvue de poil, et couverte de marques ecoeurante. La couleur de sa peau etait rose, jaune cadavre et striee de blessures rouges et purulentes. Elle puait la chair brulee. J'avais la nausee.
Je cachai les yeux de la petite pour lui epargner cette vision d'horreur et la baillonnai avec ma deuxieme patte pour qu'elle ne fasse de bruit. On n'est jamais trop prudent.

La chose tourna autour de la ou nous etions installes puis leva sa truffe en l'air, ne cessant de humer. Elle poussz un petit grondement et s'approcha dangereusement de notre arbre. Par chance, le feuillage nous cachait relativement bien. Le probleme etait qu'il sentait notre odeur. Je grimacai. Ca avait du etre un chien ou un loup auparavant. Il a surement ete vctime des explosions et des tests nucleaires pour etre dans cet etat la. Il n'en est que plus dangereux.

Je bandai mes muscles, pret a sauter sur le predateur s'il s'approchait trop de notre arbre. Il faudra avant tout mettre en securite Terra.
Ven 30 Juin - 13:19
Up~ (pour te faciliter la recherche de tes rps auxquels tu dois répondre Terra c':)
Messages : 571
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 20
Mar 15 Aoû - 20:00
J'attendais sa réponse, assise, les yeux grand ouvert, brillant, remplis d’étoiles, attendant la suite.
Mais un cris me vrillant les tympans retentit dans toute la forêt. Le son horrible venait de mon dos. Je sentis mes poils se hérisser de tout ce que je pouvais. Ce cris était effrayant, je n'avais jamais entendus rien de tels. On aurait dit quelque chose qui hurlait à l'agonie.
C'était pas un chat, et si c'était l'un des monstres comme le racontait les histoires, que les reines nous parlait ?
Je n'osais pas bouger, j'étais comme figé sur place, j'avais peur de me retournais, ce cris venait de derrière, j'avais clairement trop peur. La seule chose que je pouvais encore bouger c'était mes yeux.

-C'etait quoi CA?

Au son de sa voix, je compris que Gwei ignorait d’où venait cette horrible bruit. Lui aussi était sur ses gardes, mais il regardait la forêt autour de lui, comme pour défiais quiconque. Je regardais alors le sol, ou plutôt mes pattes. Le soleil avait disparut derrière les nuages, ce qui faisait une ambiance plus fraiche qu'avant, avec le soleil qui chauffait nos fourrures. Il me semblait entendre du bruit partout autour de moi, je n'arrivais pas à savoir lequel était un danger. Il y avait le bruissement des feuilles partout, les branches qui tombaient des arbres, les poissons qui remontaient à la surface de l'étang parfois.
C'est la qu'il y eu autre chose, un son plus fort qu'un simple bruissement. Un craquement sinistre d'une simple brindille résonnait tout près.
Je sentais mon cœur battre à tout rompre, il fallait fuir en vitesse, je faillis partir en courant n'importe ou, mais Gwei me pris par la peau du coup, d’où j'eus un hoquet de surprise sur le coup ne m'y attendant pas. Le reste fus rapide, je vis le paysage bouger, puis je me sentis être au dessus de vide, alors je ne préférais pas bouger d'un poil.

Je sentis alors mes pattes qui touchait à nouveau la terre ferme, même si la c'était plus une branche, mais vous avez compris ce que je viens de dire non ?
Je pus enfin m'assoir, on était en hauteur, ça faisait bizarre, moi qui n'avait encore jamais grimper à un arbre ! C'était cool la hauteur. Je tournais ma tête pour voir Gwei, c'est seulement la que je vis que son poil à lui aussi était hérisser, il me regardait encore plus sérieux que les adultes d'habitude, il me fis signe de me taire. De toute façon, j'avais aussi compris que la situations laisser entendre danger et sérieux.

Au bout d'un moment, il y eu un mouvement, puis quelque chose en sortit au bout d'un moment. J'eus du mal à l'apercevoir, alors je décidais de me pencher légèrement pour voir la chose. C'était horrible, on aurait dit le même monstre qu'on nous racontait, horrible, puant, couturé de cicatrices infecté.
C'est la qu'une brise souffla vers nous avec l'horrible odeurs du monstre. J'eus l'estomac retournais, j'eus envie de vomir, mais une patte se place devant ma bouche, et quelque chose me bloquait la vue. Je sentis la douce fourrure de Gwei, mais la il y avait autres chose qui commençaient à monter de plus en plus en moi.

J'ai envie de vomir !

Je voulus me dégager, mais j'avais peur de trop bouger et tomber pile dans la gueule du monstre.

-Mmmmm Fis-je ne pouvant parler, avec tous ses poils dans ma bouche.

Je pris alors ma patte avant droite et essayait d'enlever la patte de Gwei, que je réussis d'ailleurs !
Je m'abaissais en vitesse, sentant que ça risquait de monter. Je me tint alors à la branche avec mes griffes, et quelque chose d'acide et de désagréable remonta.
Je vomis, le haut le cœur que j'avais depuis avant, en fermant les yeux. En rouvrant les yeux, je vis ou mon vomis avait atterrit. En plein sur la tête du monstre. Je recula d'un pas, et les seules mots qui me vint à l'esprit furent cela.

-Oups. Désolé !

_________________



Ne perds jamais Espoir

et garde le Sourire
Messages : 161
Date d'inscription : 06/03/2017
Age : 14
Dim 1 Oct - 14:09
j'up :)

_________________


merci à Terra pour se dessin de ma clipsette <3 (it's so beautiful ! ):
 


il est magnifique mamie pluplu <3:
 
Messages : 377
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 14
Lun 23 Oct - 17:24
Terra se mit à gigoter comme une hystérique, tentant de se libérer. Je me crispai, stressé, car j'avais trop peur qu'elle tombe à la fois sur le sol qui est assez éloigné de la branche pour réduire en bouillie un chaton, et nez à nez avec l'infecte créature qui était assez dangereuse pour liquider un chat adulte.

- A.. rrêt.. e... de ... gigo...ter!  , chuchotai-je en tentant de ne pas le lui hurler. Je luttais avec difficulté contre l'énergie de Terra propre aux jeunes... et aux plus vieux car je suis une boule d'excitation moi aussi.

Mais la Caméléonne fut plus maligne et réussit à dégager sa bouche en retirant ma patte. Je commençai à sentir une autre odeur désagréable elle aussi mais moins que celles dégagées par le monstre. Que...
Elle se baissa rapidement, s'agrippa à la branche.... et largua une énorme caisse de vomi! Et pas n'importe où!!
Sur... la tête du monstre!!!
La jeune vomiteuse qui, je la comprends, n'avait pu retenir son estomac de rendre son déjeuner, recula d'un pas, et lança:

-Oups. Désolée !

Si la situation n'était pas aussi catastrophique et dangereuse, sans nul doute que j'aurais éclaté de rire et que je me serais roulé par terre en me tenant les côtes. Mais l'heure n'est malheureusement point à la rigolade ou à la moquerie.
Je retins en arrière Terra, j'avais trop peur qu'elle tombe et je me sentais responsable de sa sécurité.
Le monstre laissa dégouliner le liquide verdâtre de sa tête jusqu'à par terre, comme s'il se laissait le temps d'accepter cet affront à sa dignité. Puis, il redressa sa hideuse face, en grondant dangereusement, ses babines inégales retroussées sur des crocs jaunâtres qui ont l'air bien aiguisés et surtout pleins de bactéries. Mieux vaut éviter de se faire mordre si on ne veut pas se taper une septicémie en tout cas. Ses petits yeux noirs entourés de peau fripée, plissée, ridée, froissée et pendouillante nous regardaient méchamment. Ah, j'ai l'impression qu'il n'a pas aimé sa petite douche. Pourtant, je pense qu'il en a bien besoin ce petit crassouillon. Bon, je vais l'envoyer mordre la poussière puisqu'on dirait qu'il n'a pas eu son lot de crasse sur le dos.
Je grondai, et gonflai mon pelage, regardant avec vélocité mon adversaire. Je n'ai aucune chance d'en venir à bout, mais il faut que je l'éloigne déjà d'ici, loin de ma petite protégée.

- Reste ici, je vais l'éloigner. Je reviendrai quand j'en aurai terminé.  , dis-je à la jeune chatte blanche et verte.   Hé toi, tronche de cul, ramène-toi on va se fighter pour voir qui est le plus fort! Je parie que tu peux pas me rattraper à la course.  , défiai-je audacieusement le prédateur.

Et je bondis au sol, loin derrière la bestiole machabante, et partis en vitesse après m'être bien assuré que son attention était portée sur moi grâce à mes petites piques et ma proximité. Le combat était commencé.
Je traversai les buissons, zigzaguai entre les arbres, sans trop m'accélérer afin que mon ennemi ne me perde pas de vue, car sinon ça tombait à l'eau. Et puis aussi il faut que je l'ai à l'oeil. Mais il gagnait du terrain malgré son piteux état. Sûrement l'énergie causée par la faim, la colère, la douleur et le désespoir de voir sa proie fuir.
Cette fois-ci les rôles étaient inversés. C'est lui le chasseur, et moi la proie. J'accélérai un peu tout en ménageant mes forces car je serai mal si je m'évanouissais ou si un mal de crâne perçant me prenait tout d'un coup.
Et enfin, nous arrivâmes à une clairière, tous deux haletants.

- Bah alors... mon gros pèpère... t'es... fatigué?...   , haletai-je.  

Je ne faisais pas le fier non plus à vrai dire, et je sentais un petit malaise poindre dans mon corps. Allez pouvoir, attend encore un peu avant de me faire chier. La bête grogna en guise de réponse, et s'avança vers moi. Je reculai au fur et à mesure qu'elle s'approchait de moi, sentant malgré moi l'angoisse poindre au fond de mes entrailles.
Puis, poussant un feulement, je lui envoyai une gerbe de terre un peu poudreuse dans les yeux, et en profitai pour m'enfuir en m'accélérant au maximum. Le monstre couina en se secouant la tête pour débarrasser de ses globes oculaires de la terre qui obstruait sa vision.

Je couru encore un instant, puis, fatigué, dans un dernier effort, sautai  l'arbre le plus proche et le mieux garni en feuilles. Un voile noir coupa doucement ma vision, une douleur à couper le souffle me pris au crâne et une énorme envie de vomir comme quand tu vas au bout de tes forces, me traînait à la gorge et au ventre. Je me sentais.... mal... en point. Je m'allongeai sur la branche en me crispant et en fermant les yeux, attendant que ça passe. C'est vraiment... douloureux... et désagréable...

Une dizaine de minutes ou un quart d'heure plus tard , je ne sais plus, ces symptômes familiers partirent, et je me secouai la tête un instant pour reprendre complétement mes esprits. Je me sens un peu lessivé je dois dire... Mais il faut que j'aille chercher Terra! J'ai l'impression que l'odeur des fleurs de l'arbre camoufle un peu la mienne, c'est sûrement pour ça que mon poursuivant ne m'a pas encore repéré.
Je m'étirai avec une grimace de douleur, et partis au trot tout en me ménageant, vers l'arbre près de l'étang. D'ailleurs, étonnant qu'il y ait un arbre là. Enfin, c'est ce qui nous a sauvé, je ne vais pas faire de chichis là-dessus.
Une fois en bas, je soufflai:

- Terra! Tu es là? C'est Gweithwyr, j'ai réussi à le semer plus loin.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le meilleur endroit pour faire éclore ses œufs !
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» Un endroit pour réfléchir... Pas seule. | Pv Tempête Argentée | Libre pour les gens qui s'ennuient XD |
» [Toilettes de Mimi Geignarde] Drôle d'endroit pour se cacher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Zone de RP :: Zone en Mutation :: L'étang-
Sauter vers: