AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
//Terminer\\ J'adore ta cape ! //Feat Rivaille\\

Invité



Anonymous
Invité


   Jeu 24 Déc - 13:58






J'adore ta cape !


Je me balade dans les Mont Rocheux. Mes pattes sont pleine de neige et je décide de courir vers un tas de neige puis je me roule dedans. J'adore la neige et elle me rappelle de mauvais souvenirs mais pourtant j'en profite pour m'en faire de plus beaux. Tout à coup un bruit étrange me sort de mes pensé puis je regarde d'où provient le bruit puis je vois un ours.C'est assés bizarre de trouver un animal comme cela ici. Il c'est surement échapper des labos mais les humains ne font pourtant pas d'expérience sur les ours qui eux sont gros et dangereux pour les chats. Peut-être vient t'il de la ville mais elle est assés loin. Il est quand même probable que la créature aux yeux étrangement rouges soit un mutant vivant ici. La bête tourne la tête vers moi puis je lui saute dessus toute griffe dehors. L'ours me griffe le flan mais je lui griffe un oeil. Ma griffure est de taille moyenne mais peu profonde comparé à celle que j'ai infligé à mon adversaire. Je recule puis déploie mes ailes pour après volé tout droit dans le ventre de la bête pour lui donner un bon mal d'estomac. Après ce coup l'ours est allongé sur le sol à gémir de douleur. Je ne laisserais pas cet ours me tuer aujourd'hui. Tout à coup la bête se lève et cours vers moi. Effrayé je plonge entre ses pattes et esquive son attaque. Je fini par mordre le coup de mon adversaire jusqu'au sang mais la bête poilu ne se laisse pas avoir si facilement.

Code par xLittleRainbow


Dernière édition par Nyria le Mar 26 Jan - 1:46, édité 1 fois

Invité



Anonymous
Invité


   Jeu 24 Déc - 16:24




J'adore ta cape

|Rivaille & Nyria|


De rocher en rocher, le jeune sous-chef effectuait des bonds. La neige était traîtresse et il souhaitait l'éviter au maximum. Voilà plusieurs minutes qu'il était en quête de nourriture. Il avait atteint son rang actuel il y a quelques jours. C'était pour lui nouveau qu'on fasse un quelconque signe de respect à son égard. Le froid et le mauvais temps s'étant installés, il préférait chasser que ne rien faire. Les monts rocheux n'étaient peut-être pas le meilleur des terrains de chasse mais il espérait trouver quelques proies terrées au fond des petites failles. Toutefois le jeune chat n'était pas un expert en chasse, ce n'était pas son domaine. Le froid engourdissait ses pattes, les paralysait, et il lui était maintenant douloureux pour lui de sortir ses griffes. Il détestait l'hiver certainement pour une de ces raisons. Mais d'un autre côté il appréciait cette saison pour sa beauté et son calme. Un calme et une beauté mortelle. Tout n'était qu'un cadeau empoisonné durant cette période de l'année. Le manteau blanc venant draper la terre vous drainait par sa jolie mine avant de vous glacer et de faire de vous un putain de cadavre. Le vent alpin ébouriffait ses cheveux et sa cape, lui apportant une odeur répugnante ainsi que des bruits de bataille. Si ce n'est au début que ses oreilles qui remuèrent le sous chef finis par pivoter. Une immondice de la nature semblait tourner en tout sens, montrant crocs et griffes. Un sale ours dégueulasse aux yeux vides de toute vie, squelettique et à la fourrure présente seulement sur certaines parties de son corps. Bref un mutant. Bientôt un battement d'aile attira son intention. Une Felinae semblait tenter de mettre à terre le colosse. Rivaille l'observa quelques instants, surpris, puis à nouveau ses sourcils se froncèrent pour afficher cette même expression naturelle inexpressive bien qu'on y pu lire de l'agacement.
"Tch."
Bandant ses muscles il s'élança vers les deux combattants. Il détestait avoir à utiliser son pouvoir inutilement. C'est ainsi qu'à une vitesse physiquement impossible pour un être vivant normal il percuta la chatte de plein fouet pour qu'elle atterrisse plusieurs mètres plus loin. Le sous chef atterris, dérapant dans la neige, sentant une vive douleurs à son épaule du au choc entre lui et la Felinae. Celle-ci dans son champ de vision il la saisie par la peau du cou et la tira avec lui sous le rocher le plus proche. Il feula d'une voix basse pour éviter tout volume sonore trop élevé.
"Donne moi une raison de ne pas te péter la gueule."
cracha t-il.
"Qu'est ce que t'as dans la tête gamine ? Tu ne fait pas le quart de ma taille. Une troupe de Felinae ne pourrait pas rivaliser contre ces merdes, tu t'es pris pour une prophète ?"
Il finis par soupirer. Rivaille n'était pas quelqu'un de méchant. C'était juste qu'il détestait les morts inutiles et voir un des siens risquer sa vie d'une manière aussi bête avait tendance à l'agacé au plus haut point.
"J'espère que t'as rien. Mieux vaux se la fermer tant que cette merde rode. La neige aura l'avantage de masquer notre odeur."
Il passa la tête légèrement hors de leur cachette. L'ours semblait les chercher. Il poussa une grimace en reculant quand il dut remuer l'épaule et fixa le sang poisseux sur le pelage de la femelle.
"C'est dégueulasse, tu te débarrasseras de ça une fois en sécurité."
Étant relativement maniaque de l'hygiène, ce genre de remarque n'avait rien d'étonnant venant de la bouche du sous-chef. Le sang, surtout de mutants était un grand vecteur de maladie.


 code by reira / helya



HRP:
 

Invité



Anonymous
Invité


   Ven 1 Jan - 15:42






J'adore ta cape !


Je regarde le matou d'un air enragé. Pourquoi est-t'il venue m'aider ?!. Je dit tout bas au matou sur un tont rageurs :
-T'avais pas besoin de venir m'aider franchement ! Cet ours aurait fait une couverture assés chaude pour les chatons pendant les temps froids !
Je sais que le matou l'a surement fait car il ne voulait pas me voir mourir mais franchement il ne me restait qu'à sonné le pauvre ours puis le dépecer. Le bout de ma queue bat l'air. Je reste cacher avec le nouveau Sous-chef de ma guilde. Apparement il ne me connais pas ! Je ne suis pas sans coeur ! J'ai deux filles adoptives dont une encore chaton donc je me dois de les aider ! Je ne me suis jamais vue en nourrice car mon impulsivité et mon agilité mon pousser à aimer me battre même chatons moi et mes frère et soeurs nous battions et bien que j'était la plus frêle je gagnais toujours. Je regarde le matou l'air désolé puis m'allonge en mettant ma tête entre mes pattes en regardant avec ennui l'ours nous chercher de la tanière.

Code par xLittleRainbow

Invité



Anonymous
Invité


   Sam 9 Jan - 22:25




J'adore ta cape

|Rivaille & Nyria|



"T'avais pas besoin de venir m'aider franchement ! Cet ours aurait fait une couverture assés chaude pour les chatons pendant les temps froids !"

Ses yeux roulèrent tandis qu'il relâcha sa tête en arrière dans un:

"oh mon dieu."

tout bas, un murmure que la jeune femelle n'avait certainement pas du entendre. Il la fixa un moment tandis qu'elle se coucha sur le sol enneigé et finis par lui répondre enfin:

"Tu sait, Un loup ne pourrais pas vaincre un ours seul, et un ours ne pourrait certainement pas vaincre un ours mutant...Alors comment veux tu qu'avec ta petite taille féline, tes petites ailes et ton jolie pouvoir tu puisse le battre. C'est ridicule et impossible je suis persuadé que même Dariel lui même n'as jamais penser une seul fois pouvoir battre un ours."

Il fit une pose en observant l'animal s'éloigner.

"Au fait, sache aussi qu'un humain aurait du mal à détacher la fourrure d'un ours avec un couteau et c'est pas avec tes griffes et tes crocs que tu aurait put déjà la retiré mais de plus la retiré sans la déchiqueté."

Sa queue fouetta l'air.

"Mais ne sois pas frustrée car tu n'est pas un demi-dieu, tu ne le sera jamais."

Et lui non plus, personne ne serait jamais des demi-dieux. C'était comme ça, ils n'était que des chats et rien de plus et ne se trouvait pas au sommet de la chaîne alimentaire mais n'était qu'un maigre maillon de celle-ci. Il se disait qu'il avait très certainement vexée la chatte mais peu lui importait tant qu'elle était en vie ça lui allait très bien, la survie de ses troupes avant tout. Il était détestait par pas mal de Felinae, et alors? Il fessait son boulot avec droiture et veillait à la survie de chacun. Alors ce qu'on pensait de lui il s'en foutait royalement.


 code by reira / helya



Dernière édition par Rivaille le Lun 25 Jan - 13:03, édité 1 fois

Invité



Anonymous
Invité


   Sam 23 Jan - 21:43


Je regarde le matou d'un air furieux mais me calme et lui dit :
-Tu as une bien jolie cape mais déjà ton apparence me semble trompeuse...
Je fixe l'ours s'en aller puis quelque minute après m'être assurée qu'il soit bel et bien partis je sors e ma cachette puis marche tranquilement vers un rocher où je m'assis. D'après la position du soleil, il est encore tôt donc je n'ai pas ruinée toute ma journé dans une cachette avec un matou sociopath à mes yeux. Je suis bien consciente que personne ne pense la même chose et de la même manière mais peut-être que certaines personne sont faite pour rester antisociable mais cela ne les dérange pas vraiment à ce que je sache. Je me lève après quelque seconde assise sur le rocher puis fixe le matou noirs que je commence à reconnaître. Mais oui ! Il est Rivaille , le nouveau collègue de Levi le matou dont je suis amoureuse. Je me sens un peu honteuse après lui avoir parler de la sorte mais surtout d'avoir pensé à toutes ces bêtises alors que je ne le connaît même pas personellement. Je ne veux pas vraiment aller m'excuser au près de lui , de peur qu'il me prenne pour une singler. Je le fait quand même en me disant que si je le dérange il ne voudras sûrement pas de mes excuses. Je m'approche de lui puis lui dit dit que j'ai été bête de vouloir tué un ours à moi seule et que je le remercie de m'avoir aider à ne pas me faire tuer. Je garde mes distance du matou noir de peur qu'il ne m'apprécie déjà pas trop.

Invité



Anonymous
Invité


   Lun 25 Jan - 13:16




J'adore ta cape

|Rivaille & Nyria|



"Tu as une bien jolie cape mais déjà ton apparence me semble trompeuse..."

Sa queue remua tandis qu'il haussa un sourcil et observa la femelle se déplacer vers l’extérieur. Elle s'assit d'un bond leste sur un rocher. Rivaille l'imita et sortit de leur cachette. Il fit rouler à plusieurs reprise sont épaule meurtrit par la douleur et passa plusieurs coups de langues sur sont corps pour remettre en place ses poils légèrement ébouriffé. C'était un maniaque de l'hygiène que voulez vous. Suite à plusieurs secondes de silence il sentit le regard de la femelle sur lui, ses yeux tournèrent pour la fixer à sont tour. Ainsi il soutenue longuement le regard de la chatte en se demandant ce que cette femelle lui voulait. Puis elle finis par s'approcher. Elle finis par le remercier et s'excuser.

"Au moins, contrairement à certains idiots tu sait reconnaître tes fautes."

Le jeune sous-chef se leva et fit signe à Nyria de le suivre.

"On devrait rentré pour que tu te lave et que tu te soigne."

Dit-il en désignant la griffure au flanc de la chatte et le sang la recouvrant. Hautain, il lui tourna le dos et commença alors à se diriger vers le camp Felinae. Boitillant légèrement il annonça sans toutefois tourner la tête.

"Il ne faudrait pas que ta blessure s'infecte, les mutants portent je ne sait pas combien de milliard de bactéries sur eux, tu devrait voler et me devancer."

HRP::
 


 code by reira / helya


Invité



Anonymous
Invité


   Mar 26 Jan - 1:45


HRP:
 
Je fixe le matou puis ma blessure en reconnaissant que le matou n'as pas tortpuis j'aquiesce d'un hochement de tête silencieux. Je suis Rivaille vers le QG encore loin devant nous. Une grande étendue d'herbe sèche et de plante dépourvue de feuilles s'étant devant moi et je comence à ressentire un picotement sur mon flanc saignant. Je me retiens d'y toucher car infecter une blessure peut parfois être nocif dans un environement pareil. Toutes les maladies que peuvent nous procurer certaines plante abritant de petit insectes radioactifs pouvant infecter le plus curieux des chatons qui déciderait de les toucher puis d'essayer de faire sa toilette comme un grand devant sa mère par la suite. Quand j'était jeune , je vivais dans des laboratoires tout blancs avec des humains arborants des sarots de laboratoires tout blancs et parfois même des cheveux tout blancs. Quand je me suis enfuie de là à cinq mois avec ma cousine FluffyJam , j'ai réalisée que parfois les cours arrière des labos ne nous montrais pas toutes la natures dévastée par les produits chimiques des bombes humaines. Les plantes des forêts était parfois si colorées que je voulais les toucher et parfois les porter mais le frère de ma mère qui m'as permie à moi et Fluffy de le rejoindre chez les Felinae me disait toujours la même chose : 
"Nyria , aimerais-tu qu'un jour on détruise ta tanière ? Qu'on tue les plus vulnérable de ta guilde et qu'on ne se préocupe pas de ta survie ?"
Et à chaque fois je lui répondait non puis il acquiesçait en me disant :
"Alors ne touche pas aux fleurs car elles abritent et nourrissent des millions de petits insectent qui essayent de lutter pour survivre dans ce monde dévaster et où faire l'équilibre dans la nature était leurs seule tâche autrefois"
Je laissait toujours les plantes tranquile après. Certes certains insectes sont énormes mais il y en a des plus petits. Petits comme des puces. Je sors de mes pensées et continue ma marche vers le QG avec Rivaille.

Invité



Anonymous
Invité


   Mar 26 Jan - 17:43


J'archive.





Contenu sponsorisé


   


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» //Terminer\\ J'adore ta cape ! //Feat Rivaille\\
» Cape verte
» Just the same //feat Matt'//
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Brûle ce que tu as adoré, adore ce que tu as brûlé (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Felinae :: Bien commencer :: Archives :: Felinae V1.0 :: Autre V1.0-
Sauter vers: